Conflits de notre temps

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Pathos
Senator
Senator
Messages : 778
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique
Localisation : Durocortorum

Conflits de notre temps

Message non lu par Pathos » mer. 10 juil. 2019, 16:09

Ai je été censuré ?

Je remets à chaud l'actualité :
https://francais.rt.com/international/6 ... dolescente

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4276
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Le Pape François analyse les enjeux entre guerres, trafics d'armes et afflux de migrants.

Message non lu par Kerniou » ven. 12 juil. 2019, 9:22

La Communauté Economique Européenne, la CEE, s'est, d'abord, construite sur des fondements économiques puis est devenue l'Union Européenne; cette construction économique représentait, à l'époque, une necessité pour consolider des économies ravagées par la guerre;
L'union politique ne s'est construite, qu' après, pour mieux faire face à L'URSS et aux USA dans les instances internationales où l'Europe est si cruellement absente.
L'accueil récent de tant de réfugiés par l'Allemagne répondait à son besoin de main d'oeuvre ...
Les décisions prises reposent beaucoup moins sur des volontés de melting pot qu'à des nécessités économiques ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Pathos
Senator
Senator
Messages : 778
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique
Localisation : Durocortorum

Re: Le Pape François analyse les enjeux entre guerres, trafics d'armes et afflux de migrants.

Message non lu par Pathos » ven. 12 juil. 2019, 13:59

Quand on voit le résultat encore hier soir de 30 ans de pseudo intégration de français d'origine maghrébine c'est très encourageant pour la suite.
A Laurent Van
Qui sont les rebelles ? Les GJ ? Ils ne sont vraiment pas de taille hélas face au Système.
En tant que français et chrétien je suis de tout cœur à leur coté. Nous sommes sur cette terre et pas encore au Ciel alors de grâce pensons a nos enfants..
A Kerniou,
Les migrants appelés par manque de Main d'oueuvre ? En voilà un aveu ! Vous pensez que la France et l'Allemagne regorgent d'emplois d'ouvriers ? Et que pensez vous de tous ces jeunes des quartiers qui préfèrent dealer et toucher des allocations plutôt que de travailler pour un salaire modeste ? Croyez vous que les nouveaux venus s'y prendront différemment à moyen terme ?

LaurentVan
Censor
Censor
Messages : 198
Inscription : jeu. 09 mai 2013, 5:04
Conviction : Ecclesia Catholica Romana

Re: Le Pape François analyse les enjeux entre guerres, trafics d'armes et afflux de migrants.

Message non lu par LaurentVan » ven. 12 juil. 2019, 18:32

Bonjour Pathos,
Pathos a écrit :
ven. 12 juil. 2019, 13:59
Qui sont les rebelles ? Les GJ ? Ils ne sont vraiment pas de taille hélas face au Système.
En tant que français et chrétien je suis de tout cœur à leur coté. Nous sommes sur cette terre et pas encore au Ciel alors de grâce pensons a nos enfants..
Oui, vous faites bien de me poser la question, car j’aurais dû donner une définition.

Rebelle ici signifie celui qui s’oppose à l’ordre établi par Dieu, qui souhaite s’affranchir du plan divin et qui fait passer sa loi et donc sa justice au-dessus de celle de Dieu.

Les Gilets Jaunes ne sont pas les rebelles. Leur révolte est une révolte d’esclaves consommateurs sans Spartacus. Oui, je suis d'accord avec vous il faut soutenir tous ceux qui souffrent du Système.

Les rebelles, clairement identifiable (car ils en existent d'autres, qui craignent la lumière du soleil et qui restent dans l'obscurité de leur temple), auxquels je fais référence sont des néomarxistes et ils sont au pouvoir en France et dans la majorité des pays européens. Les deux principaux bastions qu’ils souhaitent faire tomber sont les Etats Unis et la Russie. Ils ont presque réussi avec les Etats Unis cependant ils ne s’attendaient pas à ce que le peuple américain vote pour Trump (Biensure, j’y vois la main de Dieu derrière cela, d’autant plus que sa femme est catholique). La Russie est un cas plus difficile pour eux, car elle a fait l’expérience de l’URSS et a, à fortiori, une excellente connaissance des techniques de déstabilisation employées par les marxistes, elle sait comment déjouer cette menace. Les néomarxistes le savent et envisagent certainement de prendre le pouvoir par la force.
« Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels ayant une expérience humaine. »

Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955)

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4276
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Le Pape François analyse les enjeux entre guerres, trafics d'armes et afflux de migrants.

Message non lu par Kerniou » sam. 13 juil. 2019, 10:04

Je n'ai pas dit que l'Allemagne avait "appelé" des migrants mais que leur arrivée tombait bien par rapport à la nécessité de main d'oeuvre ...
En France, sauf s'ils y ont déjà de la famille, avec le chômage massif, ils sont moins nombreux à vouloir venir parce qu'ils savent qu'il ne trouveront pas de travail ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Spectateur engagé
Censor
Censor
Messages : 52
Inscription : jeu. 22 août 2019, 19:00
Conviction : Chrétien catholique

Re: Le Pape François analyse les enjeux entre guerres, trafics d'armes et afflux de migrants

Message non lu par Spectateur engagé » jeu. 22 août 2019, 19:30

la Samaritaine a écrit :
mer. 03 juil. 2019, 19:25
https://www.vaticannews.va/fr/pape/news ... fTjdY#play

Le Pape François dénonce l'hypocrisie de ceux qui refusent d'accueillir les migrants alors qu'ils ont vendu les armes à des pays dont les guerres provoquent les dites migrations.


Samaritaine
Bonjour,

En premier lieu, je ne peux qu'approuver les prises de position de Sa Sainteté à l'égard des migrants, et notamment ceux parmi eux qui relèvent du droit d'asile. Au milieu des turpitudes idéologiques et spirituelles en Europe, il nous rappelle avec constance ce qui me semble être notre devoir de chrétiens.

En second lieu, je regrette que Sa Sainteté n'ait à ce jour pas montré plus de sévérité à l'égard des responsables de certains conflits en cours. Je pense notamment à la Syrie, au Yémen ainsi même qu'à l'Egypte qui, si elle n'est pas en guerre, continue incontestablement d'être en crise.

Plus précisément, je souhaiterais que nos autorités spirituelles montrent moins de complaisance à l'égard de régimes politiques absolument barbares, qui instrumentalisent la question des chrétiens d'Orient et se posent en défenseurs d'une laïcité de façade, dans le but de s'attirer les faveurs de nos gouvernements.

Ils pensent ainsi faire oublier qu'ils sont les premiers responsables de monstrueux massacres, et les pourfendeurs des légitimes aspirations de leurs peuples à plus de liberté et de dignité. En effet, s'ils déploient toute leur science de la propagande pour faire croire qu'ils sont les derniers remparts de leurs pays contre le terrorisme, nous ne pouvons oublier le nombre de leurs victimes, qui est sans commune mesure avec celui dont se sont rendus coupables les plus violents et les plus minoritaires de leurs opposants.

Je pense ainsi que l'Eglise se grandirait en condamnant avec beaucoup plus de force des hommes tels que Bachar el-Assad et Abdel Fattah al-Sissi. C'est mon opinion personnelle.

Pathos
Senator
Senator
Messages : 778
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique
Localisation : Durocortorum

Re: Le Pape François analyse les enjeux entre guerres, trafics d'armes et afflux de migrants

Message non lu par Pathos » jeu. 22 août 2019, 23:28

Vous faites fausse route complètement...

La victime désignée c'est bien Bachar el-Assad.

Tant qu'aux leçons de démocratie la France ferait bien de fermer sa grande gueule.

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1611
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Le Pape François analyse les enjeux entre guerres, trafics d'armes et afflux de migrants

Message non lu par Carhaix » ven. 23 août 2019, 0:09

Spectateur engagé a écrit :
jeu. 22 août 2019, 19:30
la Samaritaine a écrit :
mer. 03 juil. 2019, 19:25
https://www.vaticannews.va/fr/pape/news ... fTjdY#play

Le Pape François dénonce l'hypocrisie de ceux qui refusent d'accueillir les migrants alors qu'ils ont vendu les armes à des pays dont les guerres provoquent les dites migrations.


Samaritaine
Bonjour,

En premier lieu, je ne peux qu'approuver les prises de position de Sa Sainteté à l'égard des migrants, et notamment ceux parmi eux qui relèvent du droit d'asile. Au milieu des turpitudes idéologiques et spirituelles en Europe, il nous rappelle avec constance ce qui me semble être notre devoir de chrétiens.

En second lieu, je regrette que Sa Sainteté n'ait à ce jour pas montré plus de sévérité à l'égard des responsables de certains conflits en cours. Je pense notamment à la Syrie, au Yémen ainsi même qu'à l'Egypte qui, si elle n'est pas en guerre, continue incontestablement d'être en crise.

Plus précisément, je souhaiterais que nos autorités spirituelles montrent moins de complaisance à l'égard de régimes politiques absolument barbares, qui instrumentalisent la question des chrétiens d'Orient et se posent en défenseurs d'une laïcité de façade, dans le but de s'attirer les faveurs de nos gouvernements.

Ils pensent ainsi faire oublier qu'ils sont les premiers responsables de monstrueux massacres, et les pourfendeurs des légitimes aspirations de leurs peuples à plus de liberté et de dignité. En effet, s'ils déploient toute leur science de la propagande pour faire croire qu'ils sont les derniers remparts de leurs pays contre le terrorisme, nous ne pouvons oublier le nombre de leurs victimes, qui est sans commune mesure avec celui dont se sont rendus coupables les plus violents et les plus minoritaires de leurs opposants.

Je pense ainsi que l'Eglise se grandirait en condamnant avec beaucoup plus de force des hommes tels que Bachar el-Assad et Abdel Fattah al-Sissi. C'est mon opinion personnelle.
Votre présentation des choses est extrêmement simpliste. Vous dites que c'est votre opinion personnelle, mais vous ne faites que dupliquer le discours officiel proclamé dans tous les grands médias, et par nos dirigeants politiques. Je ne vois rien de "personnel" dans vos idées. Faut-il vous rappeler que le président syrien n'est pas le seul belligérant dans cette guerre ? Que faites-vous des milices, et de ceux qui leur fournissent des armes ? Que pensez-vous de Daesh ? Que pensez-vous de l'armée turque qui occupe une partie du territoire ?

Spectateur engagé
Censor
Censor
Messages : 52
Inscription : jeu. 22 août 2019, 19:00
Conviction : Chrétien catholique

Re: Le Pape François analyse les enjeux entre guerres, trafics d'armes et afflux de migrants

Message non lu par Spectateur engagé » ven. 23 août 2019, 11:02

Pathos a écrit :
jeu. 22 août 2019, 23:28
Vous faites fausse route complètement...

La victime désignée c'est bien Bachar el-Assad.

Tant qu'aux leçons de démocratie la France ferait bien de fermer sa grande gueule.
Bonjour,

Je ne vois pas bien comment B. el-Assad pourrait être la victime de quoi que ce soit, sinon de sa propre soumission aux décideurs russes et iraniens. On doit d'ailleurs apprécier l'ironie de cette situation, dans laquelle un soi-disant souverainiste se trouve dépossédé de l'initiative stratégique, sur son sol, par ses partenaires. A ce titre, il existe des informations très précises sur l'état des forces armées syriennes à ce jour, dont la phase de reconstruction actuelle est largement ordonnée par la Russie (WATERS Gregory, "The Lion and the Eagle: The Syrian Arab Army's Destruction and Rebirth", Middle East Institute, 18 juillet 2019 : https://www.mei.edu/publications/lion-a ... ebirth#pt6 )

Pour le reste, je en considère pas qu'un responsable politique suprême utilisant sciemment des armes chimiques, donc illégales, contre sa population puisse revendiquer le statut de victime. La chose est suffisamment bien documentée pour ne pas avoir à insister il me semble. Je ne dis rien pour le moment de ses rapports, pour le moins complexes, avec la mouvance djihadiste dont il prétend être l'antidote. Il n'est d'ailleurs par le seul à jouer cette vieille carte : A. F. al-Sissi, Khalifa Haftar et même le tandem MBS & MBZ y ont aussi recours. Cela ne doit-il pas nous rappeler A. Pinochet et J. R. Videla en leur temps, soi-disant remparts de leurs pays contre le communisme, alors qu'ils l'étaient surtout contre la démocratie ?

Bref : rappelons simplement que le gouvernement syrien a prêté refuge, par le passé, aux djihadistes irakiens qui luttaient contre les forces américaines, et qu'il a aussi libéré en 2011, en pleine connaissance de cause, un certain nombre de futurs cadres djihadistes alors détenus dans ses prisons. Je ne dis rien encore de la corruption et de la communautarisation dont Assad a été le chef d'orchestre dans son pays.

Pour ce qui est de "fermer sa gueule" à propos de la démocratie, on pourrait effectivement attendre des responsables français qu'ils se taisent en regardant le Canada, l'Irlande, la Norvège ou la Suisse. Au contraire, devant ce qui se passe en Arabie saoudite, en Egypte, en Russie, et en Syrie, on devrait espérer qu'ils "l'ouvrent" davantage pour leur honneur et pour le notre.

Spectateur engagé
Censor
Censor
Messages : 52
Inscription : jeu. 22 août 2019, 19:00
Conviction : Chrétien catholique

Re: Le Pape François analyse les enjeux entre guerres, trafics d'armes et afflux de migrants

Message non lu par Spectateur engagé » ven. 23 août 2019, 11:45

Carhaix a écrit :
ven. 23 août 2019, 0:09
Votre présentation des choses est extrêmement simpliste. Vous dites que c'est votre opinion personnelle, mais vous ne faites que dupliquer le discours officiel proclamé dans tous les grands médias, et par nos dirigeants politiques. Je ne vois rien de "personnel" dans vos idées. Faut-il vous rappeler que le président syrien n'est pas le seul belligérant dans cette guerre ? Que faites-vous des milices, et de ceux qui leur fournissent des armes ? Que pensez-vous de Daesh ? Que pensez-vous de l'armée turque qui occupe une partie du territoire ?
Bonjour,

Je suis certain que vous pouvez revendiquer un point de vue beaucoup plus personnel, original et courageux sur la question... à condition de considérer que les opinions pro-Assad ne bénéficient d'aucun relais politique et médiatique en France, ce dont vous me permettrez de douter. Mais évitons de parler de M. Le Pen, de T. Mariani, d'Eric Zemmour et des innombrables autres propagandistes, tous bien en vue, du discours officiel des adversaires de la France, je risquerais sinon la crise d'eczéma.

En revanche, je vous accorde que le régime syrien manque singulièrement de relais scientifiques en Europe, y compris dans les pays hostiles à l'interventionnisme. Et pour cause : il y a un certain consensus des universitaires sur la question, auxquels se joignent les journalistes d'investigation et les fonctionnaires spécialisés. Ce que des gens comme Jean-Paul Ney, Caroline Galactéros et Jacques Myard ne sont évidemment pas. Vous aurez pourtant remarqué leur présence dans ce que vous appelez les "grands médias", j'en suis certain.

Pour ma part, je pense plutôt à des gens tels que Gilles Dorronsora et Adam Baczko (Syrie. Anatomie d'une guerre civile, CNRS, 2016), qui ont fait partie des derniers chercheurs à travailler sur le terrain. Je pense aussi à Charles Lister, à Marie Peltier, à Wassim Nasr et tant d'autres. Leur réquisitoire, aussi bien contre le régime syrien que contre les djihadistes, me paraît sans appel.

Pour ce qui est de l'Etat islamique, je pense avoir déjà répondu. Je vais appuyer mon propos : si vous me demandez de dire que cette organisation est notre ennemie, qu'elle a gouverné par la terreur et qu'elle a provoqué la mort de plusieurs milliers de civils innocents, alors oui je vous le dis. Comment pourrait-il en être autrement ? Par exemple, je lisais ceci récemment sur les disparitions forcées imputables à l'EI : "A Race Against Time : Demanding the US and SDF find the Disappeared by ISIS", The Syrian Campaign, 21 mars 2019. URL : https://diary.thesyriacampaign.org/find ... ared-isis/ )

Maintenant, si vous croisez les sources d'informations crédibles, au rang desquelles je compte non-seulement les ouvrages des auteurs précités mais aussi le témoignage des rescapés et des humanitaires présents sur le terrain, vous serez frappé par l'évidence. Si l'EI est responsable de plusieurs dizaines de milliers de morts, il faut bien comprendre que les victimes du régime et de ses alliés se comptent quant à elle en centaines de milliers.

Parmi toutes les sources d'informations que l'on peut citer sur la brutalité extrême des loyalistes syriens, il en est une en particulier qui me vient à l'esprit, il s'agit du fameux "rapport César" ("If the Dead Could Speak. Mass Deaths and Torture in Syria's Detention Facilities", HRW, décembre 2015 : https://www.hrw.org/video-photos/video/ ... ould-speak ).

Il est bien évident que je n'ai pas une meilleure opinion de la politique syrienne du gouvernement turc, cela va sans dire..

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1611
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Le Pape François analyse les enjeux entre guerres, trafics d'armes et afflux de migrants

Message non lu par Carhaix » ven. 23 août 2019, 12:43

Spectateur engagé a écrit :
ven. 23 août 2019, 11:45
Carhaix a écrit :
ven. 23 août 2019, 0:09


Votre présentation des choses est extrêmement simpliste. Vous dites que c'est votre opinion personnelle, mais vous ne faites que dupliquer le discours officiel proclamé dans tous les grands médias, et par nos dirigeants politiques. Je ne vois rien de "personnel" dans vos idées. Faut-il vous rappeler que le président syrien n'est pas le seul belligérant dans cette guerre ? Que faites-vous des milices, et de ceux qui leur fournissent des armes ? Que pensez-vous de Daesh ? Que pensez-vous de l'armée turque qui occupe une partie du territoire ?
Bonjour,

Je suis certain que vous pouvez revendiquer un point de vue beaucoup plus personnel, original et courageux sur la question... à condition de considérer que les opinions pro-Assad ne bénéficient d'aucun relais politique et médiatique en France, ce dont vous me permettrez de douter. Mais évitons de parler de M. Le Pen, de T. Mariani, d'Eric Zemmour et des innombrables autres propagandistes, tous bien en vue, du discours officiel des adversaires de la France, je risquerais sinon la crise d'eczéma.

En revanche, je vous accorde que le régime syrien manque singulièrement de relais scientifiques en Europe, y compris dans les pays hostiles à l'interventionnisme. Et pour cause : il y a un certain consensus des universitaires sur la question, auxquels se joignent les journalistes d'investigation et les fonctionnaires spécialisés. Ce que des gens comme Jean-Paul Ney, Caroline Galactéros et Jacques Myard ne sont évidemment pas. Vous aurez pourtant remarqué leur présence dans ce que vous appelez les "grands médias", j'en suis certain.

Pour ma part, je pense plutôt à des gens tels que Gilles Dorronsora et Adam Baczko (Syrie. Anatomie d'une guerre civile, CNRS, 2016), qui ont fait partie des derniers chercheurs à travailler sur le terrain. Je pense aussi à Charles Lister, à Marie Peltier, à Wassim Nasr et tant d'autres. Leur réquisitoire, aussi bien contre le régime syrien que contre les djihadistes, me paraît sans appel.

Pour ce qui est de l'Etat islamique, je pense avoir déjà répondu. Je vais appuyer mon propos : si vous me demandez de dire que cette organisation est notre ennemie, qu'elle a gouverné par la terreur et qu'elle a provoqué la mort de plusieurs milliers de civils innocents, alors oui je vous le dis. Comment pourrait-il en être autrement ? Par exemple, je lisais ceci récemment sur les disparitions forcées imputables à l'EI : "A Race Against Time : Demanding the US and SDF find the Disappeared by ISIS", The Syrian Campaign, 21 mars 2019. URL : https://diary.thesyriacampaign.org/find ... ared-isis/ )

Maintenant, si vous croisez les sources d'informations crédibles, au rang desquelles je compte non-seulement les ouvrages des auteurs précités mais aussi le témoignage des rescapés et des humanitaires présents sur le terrain, vous serez frappé par l'évidence. Si l'EI est responsable de plusieurs dizaines de milliers de morts, il faut bien comprendre que les victimes du régime et de ses alliés se comptent quant à elle en centaines de milliers.

Parmi toutes les sources d'informations que l'on peut citer sur la brutalité extrême des loyalistes syriens, il en est une en particulier qui me vient à l'esprit, il s'agit du fameux "rapport César" ("If the Dead Could Speak. Mass Deaths and Torture in Syria's Detention Facilities", HRW, décembre 2015 : https://www.hrw.org/video-photos/video/ ... ould-speak ).

Il est bien évident que je n'ai pas une meilleure opinion de la politique syrienne du gouvernement turc, cela va sans dire..
Spectateur enragé. J'ai arrêté de lire au premier paragraphe. Vous ne m'intéressez absolument pas.

Spectateur engagé
Censor
Censor
Messages : 52
Inscription : jeu. 22 août 2019, 19:00
Conviction : Chrétien catholique

Re: Le Pape François analyse les enjeux entre guerres, trafics d'armes et afflux de migrants

Message non lu par Spectateur engagé » ven. 23 août 2019, 13:16

Carhaix a écrit :
ven. 23 août 2019, 12:38
Vous semblez avoir appris par cœur la logorrhée néo-libérale et atlantiste. Y a les méchants : les Russes. Et y a les gentils, les Américains. Niveau de réflexion zéro.
Carhaix a écrit :
ven. 23 août 2019, 12:43
Spectateur enragé. J'ai arrêté de lire au premier paragraphe. Vous ne m'intéressez absolument pas.
Je vous remercie d'avoir exposé, avant tant de limpidité, la puissance dévastatrice de votre réflexion.

Je vous souhaite sur ce une bonne continuation.

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1611
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Le Pape François analyse les enjeux entre guerres, trafics d'armes et afflux de migrants

Message non lu par Carhaix » ven. 23 août 2019, 13:34

Spectateur engagé a écrit :
ven. 23 août 2019, 13:16
Je vous remercie d'avoir exposé, avant tant de limpidité, la puissance dévastatrice de votre réflexion.

Je vous souhaite sur ce une bonne continuation.
Je crois fermement que vous êtes hermétiquement fermé à toute réflexion qui vous éloignerait de vos poncifs, et je ne vois aucun intérêt de perdre mon temps avec un bien-pensant fanatisé.

Vous avez oublié Bolsonaro dans votre liste convenue. Il faut la remettre à jour.

Sinon, si réellement vous avez envie de vous ouvrir à quelque pensée inconnue, vous qui vous présentez comme politologue, vous pourriez vous intéresser à ce que disent Hubert Védrine et Roland Dumas, qui ne sont pas spécialement affiliés à la pensée zémourienne ou lepéniste. Mais je ne pense pas que vous le feriez.

Spectateur engagé
Censor
Censor
Messages : 52
Inscription : jeu. 22 août 2019, 19:00
Conviction : Chrétien catholique

Re: Le Pape François analyse les enjeux entre guerres, trafics d'armes et afflux de migrants

Message non lu par Spectateur engagé » ven. 23 août 2019, 14:53

Carhaix a écrit :
ven. 23 août 2019, 13:34
Je crois fermement que vous êtes hermétiquement fermé à toute réflexion qui vous éloignerait de vos poncifs, et je ne vois aucun intérêt de perdre mon temps avec un bien-pensant fanatisé.

Vous avez oublié Bolsonaro dans votre liste convenue. Il faut la remettre à jour.

Sinon, si réellement vous avez envie de vous ouvrir à quelque pensée inconnue, vous qui vous présentez comme politologue, vous pourriez vous intéresser à ce que disent Hubert Védrine et Roland Dumas, qui ne sont pas spécialement affiliés à la pensée zémourienne ou lepéniste. Mais je ne pense pas que vous le feriez.
Vous vous prononcez sur mon herméticité sans même avoir essayé d'engager la discussion. De fait, je pense que c'est plutôt la vôtre que vous avez démontré.

Si j'éprouve effectivement un dégoût sans limite pour J. Bolsonaro, je n'irais pas jusqu'à le ranger dans la catégorie des dirigeants autoritaires et sanguinaires. Je vois plutôt en lui un semblable de B. Netanyahou, D. Trump ou V. Orban que je vois tous, à des degrés divers, comme des corrupteurs de la démocratie mais pas encore comme des dictateurs. En effet, le pouvoir de ces dirigeants dépend toujours du suffrage universel, et leurs ambitions se heurtent à des contre-pouvoirs institutionnels. Ce n'est selon moi pas le cas d'Assad, de V. Poutine, de M. B. Salmane ou de Sissi.

Figurez-vous que je connais un peu la pensée H. Védrine et celle de R. Dumas. Pour tout vous dire, le premier faisait partie de mes références intellectuelles avec J. P. Chevènement quand j'étais plus jeune. Mais sans renier tout ce que j'ai appris d'eux, je suis bien obligé de comparer leurs déclarations avec les faits. Et depuis, je pense avoir découvert des pensées plus rigoureuses et plus spécialisées, par exemple celle d'Henry Laurens, dont vous noterez vous-même qu'elle n'a rien d'un atlantisme fanatisé.

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1611
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Le Pape François analyse les enjeux entre guerres, trafics d'armes et afflux de migrants

Message non lu par Carhaix » ven. 23 août 2019, 15:10

Je ne trouve aucune trace dans votre discours manichéen de l'analyse fine et non partisane d'un Henry Laurens.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités