Incendie à Notre-Dame de Paris

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
LaurentVan
Censor
Censor
Messages : 167
Inscription : jeu. 09 mai 2013, 5:04
Conviction : Ecclesia Catholica Romana

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lupar LaurentVan » mar. 07 mai 2019, 11:30

Bonjour Carhaix,

Ce constat que vous faites quant à l’architecture de notre période est le même de mon côté. La plupart des constructions sont laides, voir hideuses. La raison est qu’on ne construit pas pour Dieu et les hommes (Le Christ) mais pour l’homme et Mammon (Satan). Une des conséquences est que la matière ne reflète plus les âmes des hommes qui l’ont travaillée, car ce n’est pas les âmes qu’ils souhaitent stimuler mais l’argent. Construire des bâtiments prestigieux pour accueillir les pauvres et les malades n’est pas d’actualité. Tout est fait de manière à rendre les esclaves productifs le plus rapidement possible. La laideur des édifices témoigne que Dieu et les hommes ne sont plus au centre du système. Ce qui est au centre, c’est la matière. (A l' évidence, ceux qui l’ont imposé souhaitent encourager les hommes à orienter leurs esprits vers celle-ci.)

Des vivants qui se sont endormis sur la gloire (en l’occurrence ici Dieu) d’hommes défunts mise sous verre, voilà la réalité derrière ce patrimoine auquel vous faites référence. Dieu étant venu, non pour les morts, mais pour les vivants, je conjecture qu’il n’en a rien à faire de ce patrimoine s’il n’a d’utilité que de maintenir les hommes dans une grandeur illégitime ou dans l’oisiveté, se reposant sur des choses auxquelles ils n’ont en rien contribué. Humilité, humilité... Je pense toutefois que la préservation du patrimoine est nécessaire en cette période, car cela montre que nous sommes capables de grandes choses lorsque nous faisons qu’un. Cependant cela n’est pas moteur de changement, alors que l’adversité, la misère, le feu, ..., le sont. Ainsi, je comprends parfaitement pourquoi ce prêtre de campagne souhaite conserver la cathédrale incendiée en l’état, désormais ouverte vers le ciel et vers les hommes, l’objectif étant de garder les vivants éveillés et actifs afin qu’un jour Dieu et les hommes, unis en Christ, soient de nouveau au centre du système.
« Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels ayant une expérience humaine. »

Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955)

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1016
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lupar Carhaix » mar. 07 mai 2019, 14:17

Bonjour Laurent Van, Houellebecq fait une analyse assez proche de la vôtre de l'architecture contemporaine, conçue pour être indéterminée, vide, et ne traduire que l'image de rayonnages et infinis, rythmés par des formes géométriques, des lignes droites, verticales, horizontales, faisant penser à des casiers transparents, le tout exerçant une sorte de stress aidant à stimuler la productivité, et une mentalité axée sur le chiffre, et l'absence d'âme.

On cite souvent la pyramide du Louvre comme un exemple réussi de transplantation du contemporain dans le patrimonial, qui, paraît-il, ne soulèverait plus aucune objection aujourd'hui. Mais quand on y réfléchit, si la pyramide est acceptée, c'est qu'elle est essentiellement pratique. Elle permet la circulation des masses de touristes, et leur acheminement vers un forum souterrain permettant de distribuer efficacement toutes les entrées du musée. C'est un coup de maître. Mais seulement sur le plan fonctionnel. Et si on y réfléchit bien, la forme pyramidale n'a aucune importance. Cette entrée aurait tout aussi pu être cubique ou sphérique, elle aurait été tout autant fonctionnelle. L'effet aurait été le même. Le fait qu'elle soit transparente lui permet de ne pas trop abîmer l'environnement. Et donc, on peut s'y habituer. Mais uniquement parce qu'elle est avant tout fonctionnelle, et pratique. En l'occurrence, orientée à accueillir massivement des touristes vers des espaces de commerce. J'ai remarqué, il y a peu, qu'à présent, il était impossible de rebrousser chemin, et que le visiteur est contraint de traverser le vaste centre commercial s'il veut sortir.

Or, il existe un projet semblable d'aménagement de l'île de la Cité, en particulier le parvis de Notre-Dame, qui devrait être recouvert d'un toit transparent, et abritant d'immenses espaces commerciaux. Le même modèle, donc. L'incendie de la cathédrale semble être une aubaine pour faire avancer ce projet.

En revanche, je ne suis pas d'accord avec la conclusion "doux-rêveur" du curé de campagne. On ne peut pas laisser le bâtiment en l'état, car il s'effondrerait forcément au bout d'un moment. La voûte ne peut pas se maintenir sans toit, ni les pignons. Et même, une fois les pignons et la voûte effondrés, les murs seraient une menace constante d'éboulement. Le site devrait forcément être interdit d'accès. C'est donc impensable. J'y vois un fantasme romantique pas très raisonnable. Sur le papier, si vous voulez. Dans la réalité, non.

zelie
Senator
Senator
Messages : 893
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lupar zelie » mar. 07 mai 2019, 15:08

Houellebecq fait une analyse assez proche de la vôtre de l'architecture contemporaine, conçue pour être indéterminée, vide, et ne traduire que l'image de rayonnages et infinis, rythmés par des formes géométriques, des lignes droites, verticales, horizontales, faisant penser à des casiers transparents, le tout exerçant une sorte de stress aidant à stimuler la productivité, et une mentalité axée sur le chiffre, et l'absence d'âme.
Mais tout à fait, et j'aime bien la façon dont LaurentVan l'a formulé, parce qu'à mon sens, il est encore plus sincère que Houllebecq en mettant Dieu au centre ou sur la marge selon le but pour lequel on construit. Et ça va même plus loin; on pourrait transférer ce positionnement, théocentré ou décentré, sur tous les aspects de nos vies; quand Dieu n'est plus au centre, petit à petit, on ne se mobilise plus que pour de plus en plus de tout, matière, productivité et richesse.
Or, il existe un projet semblable d'aménagement de l'île de la Cité, en particulier le parvis de Notre-Dame, qui devrait être recouvert d'un toit transparent, et abritant d'immenses espaces commerciaux. Le même modèle, donc. L'incendie de la cathédrale semble être une aubaine pour faire avancer ce projet.
Soyez sympa, dites-moi que non... :bomb:
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1016
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lupar Carhaix » mar. 07 mai 2019, 16:48

Houellebecq fait une analyse assez proche de la vôtre de l'architecture contemporaine, conçue pour être indéterminée, vide, et ne traduire que l'image de rayonnages et infinis, rythmés par des formes géométriques, des lignes droites, verticales, horizontales, faisant penser à des casiers transparents, le tout exerçant une sorte de stress aidant à stimuler la productivité, et une mentalité axée sur le chiffre, et l'absence d'âme.
Mais tout à fait, et j'aime bien la façon dont LaurentVan l'a formulé, parce qu'à mon sens, il est encore plus sincère que Houllebecq en mettant Dieu au centre ou sur la marge selon le but pour lequel on construit. Et ça va même plus loin; on pourrait transférer ce positionnement, théocentré ou décentré, sur tous les aspects de nos vies; quand Dieu n'est plus au centre, petit à petit, on ne se mobilise plus que pour de plus en plus de tout, matière, productivité et richesse.
Or, il existe un projet semblable d'aménagement de l'île de la Cité, en particulier le parvis de Notre-Dame, qui devrait être recouvert d'un toit transparent, et abritant d'immenses espaces commerciaux. Le même modèle, donc. L'incendie de la cathédrale semble être une aubaine pour faire avancer ce projet.
Soyez sympa, dites-moi que non... :bomb:
Malheureusement si. C'est le projet Perrault, répondant à la Mission d'étude Île de la Cité. Il y a même eu une exposition pour présenter ce projet au public récemment.

Quand je dis que cela semble être une aubaine, je reprends juste ce que j'ai lu par ailleurs. C'est un peu une spéculation : certains supposent que maintenant que Notre-Dame a brûlé, le projet de refonte du quartier trouve subitement une nouvelle dynamique.

Il serait étonnant que les deux projets ne fonctionnent pas ensemble. Voilà pourquoi je suis un peu pessimiste, car avec cette manie des toits en verre, qui font rêver Bassmeg, si ça se trouve, on va vraiment avoir droit à ça :(

À tous les coups, on va avoir droit à un jardin suspendu, avec un chêne au milieu, à la place de la flèche, sortant par un toit-véranda en verre, pour faire genre : on a replanté la "forêt". Avec toute la symbolique qui va avec (l'arbre de vie, l'arbre de la Croix, etc.)

zelie
Senator
Senator
Messages : 893
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lupar zelie » mar. 07 mai 2019, 17:49

Et la sainte Croix au bout de la flèche, le coq contenant les reliques? Un toit de verre sans croix?
Les maisons de Dieu où on oublie Dieu, ont un mauvais pronostic de survie...
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2304
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lupar Nanimo » mer. 08 mai 2019, 0:09

Je dis tout de suite que je suis pour la reconstruction de la flèche de N-D. Toutefois, il est intéressant de prendre connaissance des avis contraires. Ici, c'est Jacques Attali qui s'exprime : Pas de flèche, s'il vous plaît. Site : http://www.attali.com/art-et-culture/pa ... ous-plait/

(Si nous avons des gens comme cela contre nous, ayayaille!) :boxe:
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

zelie
Senator
Senator
Messages : 893
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lupar zelie » mer. 08 mai 2019, 9:27

Jacques Attali est un Juif d'Algérie, né en Algérie, qui a les idées suivantes (de Wik...........) :
Défenseur de la constitution et de l'établissement d'un État de droit mondial, condition pour lui de la démocratie et de l'homme, il pense en postulat que l'économie régulée par une institution de surveillance financière mondiale peut être une solution à la crise financière émergeant en 2008. Cette institution financière serait une première étape vers l'instauration d'une gouvernance démocratique mondiale dont l'Union européenne peut devenir un laboratoire.
Comment dire... L'état français, la France et son histoire, la religion catholique... c'est pas son truc.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre

SAINT ANGE GARDIEN
Barbarus
Barbarus

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lupar SAINT ANGE GARDIEN » mer. 08 mai 2019, 23:33

Les nouvelles sont bonnes. Il semblerait que plus de 100 personnes travaillent tous les jours à l'intérieur de la cathédrale pour la remettre en état. Je vous l'ai dit qu'ils allaient faire de vrais miracles.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4126
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lupar Kerniou » jeu. 09 mai 2019, 11:15

Un toit en verre, opaque, pourquoi pas ?
Pas une véranda, mais seulement une partie de la toiture ... sans serres, ni promenade, ni terrasse ...
la cathédrale en serait plus éclairée mais pas en plein soleil ...
... je sens que je vais faire exploser les négations et oppositions ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lupar Cepora » jeu. 09 mai 2019, 15:15

Une belle homélie du père Henri Boulad : https://www.youtube.com/watch?v=y1FO7aAZVAs

SAINT ANGE GARDIEN
Barbarus
Barbarus

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lupar SAINT ANGE GARDIEN » ven. 10 mai 2019, 20:21

Et la sainte Croix au bout de la flèche, le coq contenant les reliques? Un toit de verre sans croix?
Les maisons de Dieu où on oublie Dieu, ont un mauvais pronostic de survie...
Zélie, on n'oubliera jamais Dieu dans cette affaire. Si Macron a décidé de reconstruire en 5 ans à l'identique, c'est que cela est possible. Certes, nos ancêtres ont parfois mis plus de 100 ans, mais leur cas était différent. Il a fallu réfléchir, tailler, mesurer, adapter Pierre après Pierre, ramener et assembler les matériaux dans les conditions les plus difficiles . je ne dis pas que cela est facile aujourd'hui, mais il suffit de copier ce qui fonctionnait à merveille auparavant et de reproduire avec des outils, moyens de transport, etc... actuels. Et puis, l'argent est un facteur important. Il est possible d'aller de l'avant. Sans argent, rien n'est possible.

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2304
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lupar Nanimo » ven. 10 mai 2019, 23:10

Bonjour Laurent Van, Houellebecq fait une analyse assez proche de la vôtre de l'architecture contemporaine, conçue pour être indéterminée, vide, et ne traduire que l'image de rayonnages et infinis, rythmés par des formes géométriques, des lignes droites, verticales, horizontales, faisant penser à des casiers transparents, le tout exerçant une sorte de stress aidant à stimuler la productivité, et une mentalité axée sur le chiffre, et l'absence d'âme.
... et Victor Hugo, dans Notre-Dame de Paris part dans une réflexion qui n'est pas loin de la vôtre. Il pousse la réflexion jusqu'à donner la cause, l'origine, de la dégénérescence de l'architecture.
(…) Si l'on résume ce que nous avons indiqué jusqu'ici sommairement en négligeant mille objections de détail, on est amené à ceci : que l'architecture a été jusqu'au quinzième siècle le registre principal de l'humanité, que dans cet intervalle il n'est pas apparu dans le monde une pensée un peu compliquée qui ne se soit faite édifice, que toute idée populaire comme toute loi religieuse a eu ses monuments ; que le genre humain enfin n'a rien pensé d'important qu'il ne l'ait écrit en pierre. Et pourquoi? C'est que toute pensée, soit religieuse, soit philosophique, est intéressée à se perpétuer, c'est que l'idée qui a remué une génération veut en remuer d'autres, et laisser trace. Or quelle immortalité précaire que celle du manuscrit! Qu'un édifice est un livre bien autrement solide, durable, et résistant! Pour détruire la parole écrite il suffit d'une torche et d'un turc. Pour démolir la parole construite, il faut une révolution sociale, une révolution terrestre. (...)

Au XVe s. tout change.

La pensée humaine découvre un moyen de se perpétuer non seulement plus durable et plus résistant que l'architecture, mais encore plus simple et plus facile. L'architecture est détrônée. Aux lettres de pierre d'Orphée vont succéder les lettres de plomb de Guttenberg. Le livre va tuer l'édifice. L'invention de l'imprimerie est le plus grand événement de l'histoire. C'est la révolution mère. (...) c'est la pensée humaine qui dépouille une forme et en revêt une autre.(...) Sous la forme imprimerie, la pensée est plus impérissable que jamais (...)

Aussi voyez comme à partir de la découverte de l'imprimerie l'architecture se dessèche peu à peu, s'atrophie et se dénude. Comme on sent que l'eau baisse, que la sève s'en va, que la pensée des temps et des peuples se retire d'elle! Le refroidissement est à peu près insensible au XVe s., la presse est trop débile encore, et soutire tout au plus à la puissante architecture, une surabondance de vie. Mais, dès de XVIe s., la maladie de l'architecture est visible; elle n'exprime déjà plus essentiellement la société; elle se fait misérablement ; (...)
Victor Hugo poursuit sur la dégénérescence de l'architecture avec des mots comme "roide, glaciale, ennuyeuse", disant que le mal "croît en progression géométrique"... Au fond, la perte qu'il décrit explique aussi en partie ce que nous avons ressenti le 15 avril dernier en voyant brûler N.-D.

Et donc, lorsque l'on parle "d'imagination" pour rebâtir Notre-Dame (Macron), il y a de quoi se poser des questions. Comprend-on réellement ce qu'elle représente?
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1016
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lupar Carhaix » sam. 11 mai 2019, 0:31

En effet, Victor Hugo est un grand visionnaire. Notre époque lui donne raison.

Je me dis aussi qu'il suffira de voir le nouveau toit de verre de Notre-Dame pour sentir le couteau se remuer dans nos plaies, en nous rappelant qu'elle a péri dans l'incendie. C'est pour cela que j'aimerais qu'elle soit refaite à l'identique, histoire de panser les plaies, oublier l’incendie, adoucir le traumatisme.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4126
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Incendie à Notre-Dame de Paris

Message non lupar Kerniou » sam. 11 mai 2019, 16:15

Pourquoi vouloir faire comme si Notre-Dame n'avait pas été détruite ? On ne peut nier la réalité. Quand quelqu'un meurt, Il meurt. Pour accéder à une autre vie. Pourquoi n'en serait-il pas de même pour Notre-dame ? La "reconstruction partielle" de Notre-Dame va obliger ceux qui en sont chargés à se poser des questions. Même s'ils n'apportent pas les réponses que nous pourrions attendre. Pourquoi se désespérer dès maintenant, avant que quoique ce soit ne soit ébauché ?
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1016
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Incendie à Notre-Dame de Paris

Message non lupar Carhaix » sam. 11 mai 2019, 20:49

Pourquoi vouloir faire comme si Notre-Dame n'avait pas été détruite ? On ne peut nier la réalité. Quand quelqu'un meurt, Il meurt. Pour accéder à une autre vie. Pourquoi n'en serait-il pas de même pour Notre-dame ? La "reconstruction partielle" de Notre-Dame va obliger ceux qui en sont chargés à se poser des questions. Même s'ils n'apportent pas les réponses que nous pourrions attendre. Pourquoi se désespérer dès maintenant, avant que quoique ce soit ne soit ébauché ?
Peut-être que vous n'avez rien ressenti devant un tel désastre ? Remarquez, vous avez le droit, je ne vous en fais aucun reproche. Il y a ceux qui sont attachés au patrimoine, au témoignage du passé. Et puis, il y a ceux qui s'en fichent. Il y a ceux, si le portrait de leur grand-mère était lacéré, le feraient restaurer pour le remettre en état, et ceux qui ne verraient pas d'inconvénient à l'abandonner à un artiste contemporain pour en faire sa fantaisie. Et oui, je sais bien... C'est la même chose pour la liturgie. Il y a ceux qui n'ont pas hésité à remplacer la belle liturgie des temps anciens pour la remplacer par d'horribles chants douteux, et il y a ceux qui regrettent la forme passée, encore intacte il y a peu. Il y a ceux qui, atteignant les abords de leur village d'enfance, ont le cœur serré en voyant qu'il ne reste rien du paysage à moitié sauvage du joli passé, désormais rasé, bétonné, pour y mettre des hangars, des parkings, faire passer des rocades, construire une zone commerciale, et puis ceux qui s'en moquent, et qui sont contents de voir du béton, du verre, partout. Il y a ceux qui ont eu mal lorsque Palmyre fut détruite, ou les Bouddhas géants, le musée national de Rio, ou le Parlement de Rennes, et puis il y a ceux qui s'en rient.

Au fait, la cathédrale Notre-Dame était le plus ancien monument quasiment intact de cette envergure dans Paris. Ensuite, les monuments suivants, dans l'ordre chronologique, remontent à l'époque baroque. C'est rare, le Moyen âge, à Paris. Il ne manque pas de Tout Eiffel, de Tours de la Défense, de Tour Montparnasse, de Centre Pompidou, etc. Bientôt une immense Tour Triangle, et le bouquet de tulipes de Jeff Koons.

Mais il faut défigurer Notre-Dame. Vite, c'est urgent.


Revenir vers « L'actualité décryptée »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Exabot [Bot]