Déclaration du Pape et de l'imam Ahmed al Tayeb

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8842
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Déclaration du Pape et de l'imam Ahmed al Tayeb

Message non lupar PaxetBonum » lun. 11 févr. 2019, 16:30

Quel intérêt de reconnaître le baptême de certains protestantismes si c'est pour leur dire CONCRÈTEMENT: je ne t'autorise pas à communier selon mon rite ?!
Le baptême est nécessaire mais non suffisant pour pouvoir communier. (mais il y a un topic à ce sujet je ne m'étends pas)
dont le journal "La Vie" dit de Simone weil qu'en légalisant l'avortement elle a fait avancer le droit des femmes
Le Journal "La Vie" (ex catholique), ne peut même dans son apostasie, avoir confondue Simone Weil catholique extraordinaire et Mme Veil porteuse de la loi de la solution finale par avortement.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Phylos
Censor
Censor
Messages : 129
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 0:07
Conviction : Chrétienne

Re: Déclaration du Pape et de l'imam Ahmed al Tayeb

Message non lupar Phylos » lun. 11 févr. 2019, 18:18

À l'évidence j'ai fait une erreur dans l'orthographe. Merci de l'avoir corrigée.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8591
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Déclaration du Pape et de l'imam Ahmed al Tayeb

Message non lupar Cinci » lun. 11 févr. 2019, 20:50

Pour revenir au sujet ...

Ces rapprochements "au sommet" entre le pape et les ambassadeurs religieux du monde musulman ne font que provoquer un "malaise" de mon côté. Ce ne sont pas des sentiments agréables. Je n'ai pas envie d'applaudir.

Je ne comprends même pas comment quelqu'un pourrait parvenir à trouver fantastique ce genre de ballet diplomatique.

Le problème

Le problème (toujours le même) ce ne sont pas les gestes de "grands seigneurs" pouvant parvenir à pardonner quelque truc à leur ennemi (Jean-Paul II visitant Agça dans sa prison), ni le fait que des curés pourraient recommander à leurs fidèles de bien se comporter avec des musulmans. N'importe qui peut donner un manteau en hiver, porter secours en cas d'Incendie ou d'autres désastres. La fraternité humaine minimale ... bien sûr, bien sûr ... Il n'est nul besoin que le pape nous fasse des discours. Pas besoin qu'un évêque de Rome aille effectuer des voyages en Arabie, pour que des catholiques puisent repêcher ensuite des naufragés musulmans en pleine mer. Il prendrait un chrétien drôlement dénaturé pour que ce dernier laisse des individus se noyer au seul motif que leur religion ne serait pas la bonne.

Le problème c'est plutôt le genre de philosophie libéralo-humaniste dont nos chefs religieux semblent être eux-même imprégnés de part en part. Vous savez le genre d'idée politique bien de notre temps et qui se décline ensuite - passage obligé - en ode au pluralisme, adhésion au multiculturalisme, condamnation de la nation et tout ("Abattez les murs !"; "On étouffe !"; "Soyons des citoyens du monde !", etc.)

C'est ce que je n'admet pas.

la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Déclaration du Pape et de l'imam Ahmed al Tayeb

Message non lupar la Samaritaine » mar. 12 févr. 2019, 19:20

Le dialogue interreligieux selon le Pape François, extrait de l'exhortation apostolique "La joie de l'Evangile" :

250. Une attitude d’ouverture en vérité et dans l’amour doit caractériser le dialogue avec les croyants des religions non chrétiennes, malgré les divers obstacles et les difficultés, en particulier les fondamentalismes des deux parties. Ce dialogue interreligieux est une condition nécessaire pour la paix dans le monde, et par conséquent est un devoir pour les chrétiens, comme pour les autres communautés religieuses. Ce dialogue est, en premier lieu, une conversation sur la vie humaine, ou simplement, comme le proposent les Évêques de l’Inde, une « attitude d’ouverture envers eux, partageant leurs joies et leurs peines ». Ainsi, nous apprenons à accepter les autres dans leur manière différente d’être, de penser et de s’exprimer. De cette manière, nous pourrons assumer ensemble le devoir de servir la justice et la paix, qui devra devenir un critère de base de tous les échanges. Un dialogue dans lequel on cherche la paix sociale et la justice est, en lui-même, au-delà de l’aspect purement pragmatique, un engagement éthique qui crée de nouvelles conditions sociales. Les efforts autour d’un thème spécifique peuvent se transformer en un processus dans lequel, à travers l’écoute de l’autre, les deux parties trouvent purification et enrichissement. Par conséquent, ces efforts peuvent aussi avoir le sens de l’amour pour la vérité.

251. Dans ce dialogue, toujours aimable et cordial, on ne doit jamais négliger le lien essentiel entre dialogue et annonce, qui porte l’Église à maintenir et à intensifier les relations avec les non chrétiens. Un syncrétisme conciliateur serait au fond un totalitarisme de ceux qui prétendent pouvoir concilier en faisant abstraction des valeurs qui les transcendent et dont ils ne sont pas les propriétaires. La véritable ouverture implique de se maintenir ferme sur ses propres convictions les plus profondes, avec une identité claire et joyeuse, mais « ouvert à celles de l’autre pour les comprendre » et en « sachant bien que le dialogue peut être une source d’enrichissement pour chacun ». Une ouverture diplomatique qui dit oui à tout pour éviter les problèmes ne sert à rien, parce qu’elle serait une manière de tromper l’autre et de nier le bien qu’on a reçu comme un don à partager généreusement. _ L’Évangélisation et le dialogue interreligieux, loin de s’opposer, se soutiennent et s’alimentent réciproquement.

252. La relation avec les croyants de l’Islam acquiert à notre époque une grande importance. Ils sont aujourd’hui particulièrement présents en de nombreux pays de tradition chrétienne, où ils peuvent célébrer librement leur culte et vivre intégrés dans la société. Il ne faut jamais oublier qu’ils « professent avoir la foi d’Abraham, adorent avec nous le Dieu unique, miséricordieux, futur juge des hommes au dernier jour ». Les écrits sacrés de l’Islam gardent une partie des enseignements chrétiens ; Jésus Christ et Marie sont objet de profonde vénération ; et il est admirable de voir que des jeunes et des anciens, des hommes et des femmes de l’Islam sont capables de consacrer du temps chaque jour à la prière, et de participer fidèlement à leurs rites religieux. En même temps, beaucoup d’entre eux ont la profonde conviction que leur vie, dans sa totalité, vient de Dieu et est pour lui. Ils reconnaissent aussi la nécessité de répondre à Dieu par un engagement éthique et d’agir avec miséricorde envers les plus pauvres.

253. Pour soutenir le dialogue avec l’Islam une formation adéquate des interlocuteurs est indispensable, non seulement pour qu’ils soient solidement et joyeusement enracinés dans leur propre identité, mais aussi pour qu’ils soient capables de reconnaître les valeurs des autres, de comprendre les préoccupations sous jacentes à leurs plaintes, et de mettre en lumière les convictions communes. Nous chrétiens, nous devrions accueillir avec affection et respect les immigrés de l’Islam qui arrivent dans nos pays, de la même manière que nous espérons et nous demandons à être accueillis et respectés dans les pays de tradition islamique. Je prie et implore humblement ces pays pour qu’ils donnent la liberté aux chrétiens de célébrer leur culte et de vivre leur foi, prenant en compte la liberté dont les croyants de l’Islam jouissent dans les pays occidentaux ! Face aux épisodes de fondamentalisme violent qui nous inquiètent, l’affection envers les vrais croyants de l’Islam doit nous porter à éviter d’odieuses généralisations, parce que le véritable Islam et une adéquate interprétation du Coran s’opposent à toute violence.

254. Les non chrétiens, par initiative divine gratuite, et fidèles à leur conscience, peuvent vivre « justifiés par la grâce de Dieu »,et ainsi « être associés au mystère pascal de Jésus Christ ». Mais, en raison de la dimension sacramentelle de la grâce sanctifiante, l’action divine en eux tend à produire des signes, des rites, des expressions sacrées qui à leur tour rapprochent d’autres personnes d’une expérience communautaire de cheminement vers Dieu. Ils n’ont pas la signification ni l’efficacité des Sacrements institués par le Christ, mais ils peuvent être la voie que l’Esprit lui-même suscite pour libérer les non chrétiens de l’immanentisme athée ou d’expériences religieuses purement individuelles. Le même Esprit suscite de toutes parts diverses formes de sagesse pratique qui aident à supporter les manques de l’existence et à vivre avec plus de paix et d’harmonie. Nous chrétiens, nous pouvons aussi profiter de cette richesse consolidée au cours des siècles, qui peut nous aider à mieux vivre nos propres convictions."



Samaritaine

Léon
Civis
Civis
Messages : 3
Inscription : jeu. 14 févr. 2019, 8:31
Conviction : catholique

Re: Déclaration du Pape et de l'imam Ahmed al Tayeb

Message non lupar Léon » jeu. 14 févr. 2019, 9:11

Bonjour à tous,

j'ai trouvé une intervention qui, elle, ne rougit pas du Christ...
Mgr Athanasius Schneider rappelle que la foi chrétienne est la seule religion voulue par Dieu (traduction intégrale)

https://www.lesalonbeige.fr/il-ny-aurai ... -desormai/

Pour ma part, la déclaration du pape est très révélatrice.
Je développerai si on me le demande.

Bonne journée.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8842
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Déclaration du Pape et de l'imam Ahmed al Tayeb

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 14 févr. 2019, 11:09

Le dialogue interreligieux selon le Pape François, extrait de l'exhortation apostolique "La joie de l'Evangile" :

Nous chrétiens, nous devrions accueillir avec affection et respect les immigrés de l’Islam qui arrivent dans nos pays, de la même manière que nous espérons et nous demandons à être accueillis et respectés dans les pays de tradition islamique. Je prie et implore humblement ces pays pour qu’ils donnent la liberté aux chrétiens de célébrer leur culte et de vivre leur foi, prenant en compte la liberté dont les croyants de l’Islam jouissent dans les pays occidentaux ! Face aux épisodes de fondamentalisme violent qui nous inquiètent, l’affection envers les vrais croyants de l’Islam doit nous porter à éviter d’odieuses généralisations, parce que le véritable Islam et une adéquate interprétation du Coran s’opposent à toute violence.
Le pape se trompe ici gravement.
C'est certainement un mensonge d'espérance, un vœux pieu, mais dans tous les cas c'est faux.
La violence fait partie intégrante de l'islam, il n'y a qu'à voir la vie du "beau modèle" Mahomet pour s'en rendre compte.
Il guerroie, il fait exécuter, il a des esclaves, il fait torturer… c'est le modèle à suivre.

Inviter les chétiens à accueillir les immigrés de l'islam sur ce principe c'est comme demander aux russes blancs à accueillir à bras ouvert les communistes non violents, Israël à accueillir les nazis bienveillants, l'Eglise à accueillir les démons tranquilles…
L'islam dénonce le christianisme comme le pire péché contre allah, il invite à mépriser le chrétien (traité de porc et de singe) à le tuer car pire ennemi d'allah par associationnisme,

Bref le pape réinvente le principe du cheval de Troie : accueillir les immigrés clandestins comme un cadeau sans prendre en considération ce qu'ils portent en eux : l'islam mortifère et conquérant.
La première erreur grave étant de considérer l'islam comme une religion alors que c'est une théocratie : un système politique-financier-législatif-religieux à la fois. Il n'y a qu'à voir l'univers parallèle que développent les musulmans dans tous les pays où ils immigrent : circuit alimentaire/banques particulières/tribunaux…

Je l'invite à lire les textes de nombreux saints sur l'islam, à écouter ceux qui sont sortis de l'islam, à lire ce pasteur protestant,… : https://www.letemps.ch/suisse/shafique- ... tion-coran

Beaucoup estiment que l’islam violent est un dévoiement. Faux?

Oui c’est faux, car la conquête par la violence est présente dans les sources. Ceux qui prétendent au dévoiement de l’islam quand il est violent sont des musulmans sélectifs, qui ne se fondent que sur la partie paisible du corpus, estimant que les hadiths n’auraient pas de valeur historique parce que conçus comme une arme de guerre contre l’Empire byzantin. Certains veulent interpréter les textes de la période médinoise à la lumière de la période mecquoise. Entre ces deux visions sévit une guerre idéologique.
Dernière édition par PaxetBonum le jeu. 14 févr. 2019, 21:44, édité 1 fois.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8591
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Déclaration du Pape et de l'imam Ahmed al Tayeb

Message non lupar Cinci » jeu. 14 févr. 2019, 19:12

Vous avez bien raison, Paxetbonum !

Le dire du pape François à ce sujet est proprement inacceptable, irrecevable et inassimilable. C'est un pieux mensonge mais c'est un mensonge quand même. Il n'y a pas de raison d'accepter un mensonge pour des raisons politiques. D'ailleurs, les premières fois où le pape se sera fendu d'une parole en ce sens, on aura bien vu Rémi Brague sourciller. Le pape est démenti carrément par le Père Boulad, son confrère jésuite.

Il suffit de voir ce que feu Anne-Marie Delcambre disait encore il y a peu :

https://www.youtube.com/watch?v=X7nIE_giCyY

Comment peut-on être un observateur mondial de la scène religieuse et essayer de faire croire (comme notre Souverain Pontife) que l'Ayatollah Khomeiny en Iran eût été qu'un vulgaire déviant ? un délinquant ne sachant pas interpréter sa propre religion ?

C'est le leader mondial des musulmans chiîtes qui demandait l'exécution des apostats entre autres. L'ayatollah Khomeiny jouissait d'une autorité approchant de très près celle du grand prophète Muhammad pour des millions et des millions de musulmans. Il est quand même surprenant d'entendre Sa Sainteté le pape nous raconter finalement que les mesures judiciaires "draconiennes" exercées en Arabie saoudite (là où sont les gardiens du lieu saint par excellence de l'islam) à l'encontre des "mal pensants" (cf femmes émancipées, ados corrompus par les idées du Satan occidental, homosexuels pendus, etc.) seraient "juste" le fait d'individus irreligieux ou non représentatifs de la vraie foi musulmane. C'est sidérant de trouver une telle veulerie chez nos évêques pour cause de dialogue ...

Avatar de l’utilisateur
ChristianK
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 516
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: Déclaration du Pape et de l'imam Ahmed al Tayeb

Message non lupar ChristianK » jeu. 14 févr. 2019, 21:43

le véritable Islam et une adéquate interprétation du Coran s’opposent à toute violence.[/b]
---------------------------

Le pape se trompe ici gravement.
C'est peut-être exagéré, peut-être que la question n'est pas tranchée entre contexte de guerre juste et guerre injuste. Or la guerre est violente.
Le dire du pape François à ce sujet est proprement inacceptable, irrecevable et inassimilable. ....

Comment peut-on être un observateur mondial de la scène religieuse et essayer de faire croire (comme notre Souverain Pontife) que l'Ayatollah Khomeiny en Iran eût été qu'un vulgaire déviant ? un délinquant ne sachant pas interpréter sa propre religion ?

C'est le leader mondial des musulmans chiîtes qui demandait l'exécution des apostats entre autres. L'ayatollah Khomeiny jouissait d'une autorité approchant de très près celle du grand prophète Muhammad pour des millions et des millions de musulmans. Il est quand même surprenant d'entendre Sa Sainteté le pape nous raconter finalement que les mesures judiciaires "draconiennes" exercées en Arabie saoudite (là où sont les gardiens du lieu saint par excellence de l'islam) à l'encontre des "mal pensants" (cf femmes émancipées, ados corrompus par les idées du Satan occidental, homosexuels pendus, etc.) seraient "juste" le fait d'individus irreligieux ou non représentatifs de la vraie foi musulmane.
Oui, c'est un argument fort, Khomeiny ne peut être vraiment à coté. Pour le wahhabisme je crois qu'il faut être moins catégorique, les questions politiques interviennent. Et les systèmes judiciaires sont contingents, criminaliser l'adultère peut être contre indiqué mais n' a rien de monstrueux. Il existe un vrai problème pour la peine de mort pour apostasie à peu près privée; pour apostasie publique, je crois que ca peut dépendre du contexte (encore là, le Coran peut s'interpréter comme des règles en temps de guerre.)


Ce pontificat de toute facon, manque de hauteur intellectuelle et de jugement.


Revenir vers « L'actualité décryptée »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit