Les gilets jaunes

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
JeandeBerry
Ædilis
Ædilis
Messages : 10
Inscription : jeu. 27 déc. 2018, 18:31
Conviction : catholique

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par JeandeBerry » sam. 23 mars 2019, 18:45

ChristianK a écrit :
jeu. 21 mars 2019, 22:28
(…) de l'Italie des années 70 où la CIA et les services italiens manipulaient à la fois les fascistes et les brigades rouges. Plus près de nous, en France, dans les années 80, le fameux groupe terroriste d'ultra-gauche Action directe travaillait en fait pour l'Iran chiite (exécution de Georges Besse etc.)
Pas impossible mais cela sent le complotisme, et manipuler peut avoir un sens logiquement très large ce qui ne favorise pas la rigueur.
Ce n'est pas du tout du complotisme mais des faits désormais bien établis par les historiens. L'histoire est une suite de complots, depuis l'assassinat de César jusqu'aux "armes de destruction massives" de Saddam. Il y a bien plus grave que de voir des complots partout, c'est de n'en voir nulle part. :-D

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Bassmeg » lun. 25 mars 2019, 22:59

ChristianK a écrit :
jeu. 21 mars 2019, 22:28
Pas impossible mais cela sent le complotisme, et manipuler peut avoir un sens logiquement très large ce qui ne favorise pas la rigueur.
Les mots sont faibles. Les idéologues de la haine aiment à imaginer des forces obscures agissant dans l' ombre.

Mais revenons au sujet: Les gilets Jaunes, Acte 19. Toujours pas de sortie de crise. Une blessée de 73 ans avec plusieurs fractures du crâne. Le retour des cacatov et l' arrivée de l' armée dans la partie. La remobilisation sur les ronds points. Un membre des forces de police en arrêt cardiaque. Un remaniement qui se prépare. Et un président qui joue maintenant ouvertement double jeu, en tenant un discours en France ("Je vous envoie l' armée") et un autre en Europe "Ne vous en faites pas, je n' envoie pas l' armée").

Mais qu' avons-nous fait pour mériter un gouvernement pareil? Samedi prochain, on sera encore là, tout le monde le sait.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9334
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cinci » lun. 25 mars 2019, 23:21

ChristianK,

Vous écrivez :
Certes mais il faut tenir compte de tous les facteurs. D'a une certaine relativité, car les travailleurs de 2018 sont 2-4 fois plus riches qu'en 1950. Ensuite le protectionnisme abord avantagé les pays riches et le libre échange a fait démarrer les pays pauvres, où l'extrême misère a spectaculairement reculé en 30 ans.
Non, ce que vous dite n'est pas vrai.

Vous parlez en l'air.

Les humbles travailleurs d'aujourd'hui gagneraient 4 fois plus que ceux de 1950 toutes proportions gardées ? leur niveau de vie serait 4 fois meilleur ?

États-Unis :

" ... adoptée en 1948, la loi Taft-Hartley, qui reste la législation qui a le plus nui au mouvement syndical, est un pur produit de l'hystérie anticommuniste. Au moment de son entrée en vigueur, environ 50% des travailleurs américains appartenaient à un syndicat; de nos jours, les syndiqués ne représentent plus que 12% de la main-d'oeuvre. [...] Toujours en vigueur aujourd'hui, la loi Taft-Hartley a prohibé les grèves de juridiction, les grèves politiques et les boycottages secondaires (grèves contre les employeurs qui persistaient à entretenir des relations d'affaires avec une firme dont les travailleurs sont en grève). La loi a prohibé le piquetage sur les terrains de l'employeur et a interdit aux syndicats de contribuer aux campagnes électorales fédérales. Elle a permis au gouvernement fédéral d'obtenir des tribunaux des injonctions visant à mettre fin à une grève imminente ou effective s'il juge qu'elle menace "la santé ou la sécurité" de la population. La loi Taft-Hartley a démobilisé le mouvement ouvrier en limitant sa capacité de s'organiser et à mener des grèves, et en purgeant les syndicats de leurs derniers effectifs militants, Elle a anéanti le pouvoir de riposte des travailleurs contre l'État-entreprise."

Source : C. Hedges, La mort de l'élite progressiste,Lux éditeur, 2012, p. 142


Le rêve américain en panne. Avec les inégalités à des niveaux records aux États-Unis, la classe moyenne périclite

"... la banque alimentaire d'urgence, comme ils l'appellent, est ouverte depuis 2011 et est attenante à un énorme bâtiment moderne où travaillent 200 personnes à temps plein et jusqu'à 1000 volontaires par jour. "Au cours des quatre dernières années, il y a eu un changement profond dans notre clientèle, explique Terence Franklin, directeur des services de la Houston Food Bank. Avant, les bénéficiaires étaient surtout des sans-emploi ou des gens vivant sous le seuil de la pauvreté, puis les familles de la classe moyenne ont commencé à nécessiter de l'aide. [...] selon les statistiques, les deux tiers des familles avec enfant admissibles à leur aide ont au moins un parent qui travaille".

[...]

M, Merrow travaille 37,5 heures par semaine chez Goodwill Industries. En bon Houstonien, il a longtemps possédé deux voitures, mais il a dû se départir de l'une d'entre elles il y a deux ans. "Je fais tout, tout, tout pour économiser, dit-il. C'était tellement plus simple avant. On pouvait se débrouiller avec un petit salaire et une ou deux combines. Je ne vois pas comment c'est possible aujourd'hui. Quand je reçois la première de mes deux payes mensuelles, il ne me reste que 15$ après avoir payé le loyer. Et je reste dans un petit appartement tout ce qu'il y a de modeste !" assure-t-il.

Source : Le Devoir, les samedi 18 et dimanche 19 octobre 2014


Québec :

Plus rien n'arrête la montée des inégalités. Même une forte présence syndicale n'est plus un frein, constate une étude de l'IRIS

"Les syndicats ne parviennent plus à faire contrepoids à la montée des inégalités de marché même au Québec, où ils sont pourtant encore relativement bien présents, rapporte l'Institut de recherche et d'information socio-économique. Les tendances suivies par les revenus du 1% des Québécois les plus riches et de la moitié de leurs concitoyens les pauvres ont suivi deux trajectoires complètement différentes depuis trente ans [...] Le petit groupe très sélect des uns a vu sa part totale passer de 6,8 % à 10'5 % alors que la part du gâteau des 50% des Québécois les plus pauvres baissaient de 13% à 10,5 %.

L'accroissement des inégalités de revenus entre les plus riches et le reste de la population s'observe un peu partout dans les pays développés.

Le fossé grandissant des revenus s'explique par un ensemble de facteurs, dont la mondialisation et la mise en concurrence des travailleurs des pays les plus riches avec la main d'oeuvre à meilleur marché des pays en développement. Les innovations technologiques, notamment en matière informatique, ont aussi provoqué des bouleversements qui ont bien servi ceux qui les maîtrisent le mieux, mais qui en ont desservi d'autres.

La majorité des travailleurs sont également victimes de la "financiarisation de l'économie". Autrefois, l'augmentation de leur salaire était perçue comme un moyen d'amener de l'eau au moulin de la consommation et de la croissance économique, alors qu'aujourd'hui les salaires ne sont vus que comme un coût qu'il faut contenir autant que possible pour générer un maximum de profits et de rendements pour les actionnaires. "

Source : Le Devoir, le mercredi 27 août 2014
Voyez donc :

... majorité des travailleurs ... victimes de la financiarisation ... aujourd'hui les salaires ne sont vus que comme un coût qu'il faut contenir autant que possible


"[...] car les travailleurs de 2018 sont 2-4 fois plus riches qu'en 1950".

- Vous dites ?

Mais bien sûr que non. Oh que non ! L'accroissement réel du niveau de vie des travailleurs, mais c'est dans l'immédiat après-guerre qu'il a eu lieu et dans le courant des "Trente glorieuses", en France.

Depuis Thatcher en Angleterre, Reagan aux États-unis, Mitterrand en France et la conversion des socialistes aux valeurs de la droite conservatrice et financière : c'est la contraction du niveau de vie qui prévaut pour un très grand nombre de citoyens. C'est le recul au milieu d'une abondance pourtant palpable (... l'explosion d'un marché de luxe, des étals plus fournis que jamais, la démultiplication des grands restaurants pour satisfaire les palais les plus fins, etc.)

Les riches et les entreprises payaient beaucoup plus d'impôts en 1950 qu'ils peuvent en payer aujourd'hui. J'ai déjà vu des études là-dessus. Reagan a tout fait pour détaxer les riches avec sa théorie du ruissellement. En contrepartie, ce sont les (modestes) salariés qui auront vu la part de leurs prélèvements être haussés de différentes manières. Et, d'ailleurs, c'est exactement cela qui aura constitué l'élément déclencheur de la crise des gilets jaunes : cette idée de vouloir faire payer davantage les pauvres et de dédouaner les "gros" pour reprendre un vocable digne de Léon Bloy.

Le phénomène Trump aux États-Unis s'explique par tout ce qui est dit ici, c'est à dire par la dégradation relative du niveau de vie des travailleurs, une inquiétude plus élevée parmi la classe moyenne, la hausse du sentiment que les grands mandarins et technocrates de l'appareil gouvernemental ne roule pas pour les honnêtes citoyens, les petits salariés. Trump ne s'explique pas par le fait que les ouvriers seraient devenus des gens cossus, des gens bien plus capables qu'auparavant de mener la grande vie. Non, c'est l'inverse !

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Bassmeg » lun. 25 mars 2019, 23:54

Cinci, je suis d' accord avec ce que vous avez dit.

Comparer en données brutes le niveau de vie actuel et celui des années 50 est par principe absurde si on ne donne que LE SALAIRE comme seul indicateur. Il faut prendre en compte tout le reste. Le bonheur, l' amour, la liberté, les frustrations etc... Le smicard de 2019 est 2 à quatre fois plus riche que dans les années 50? Ca se saurait.... Dans les années 50, on pouvait acheter. Faire construire un pavillon. Avoir du temps pour soi et pour ses proches, même avec le salaire minimum.

Doubler ou quadrupler le smic, c' est bien mignon, Christian, mais si dans le même temps, le coût de la vie décuple, ben… Et si dans le même temps, le temps et le coût de transport augmente, ben… Et si dans le même temps, les objets que nous achetons deviennent de moins en moins durables ce qui nous force à amputer encore notre salaire pour racheter encore une machine à laver, ben… Et si dans le même temps, de nouvelles taxes viennent sans arrêt, voire de manière programmée a moyen ou long terme, nous saigner, ben....

Vous comprendrez que Cinci et moi doutions que le niveau de vie augmente. Ma grand mère vivait en banlieue il y a bien longtemps. On mangeait bien, je veux dire que c' était bon, le marché n' était pas loin, les produits pas chers mais de qualité. Maintenant, quand je vais en banlieue, on y mange du poulet de qualité scandaleusement caca, pour un prix exhorbitant au vu de la qualité. L' essence coûte plus chere, les transports coûtent une fortune, le tabac augmente régulièrement...

Multiplier un salaire par deux quand on augmente le coût de la vie de facteur trois, ca ne fait pas que les gens sont deux fois plus riches.
D' ou la révolte actuelle.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9334
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cinci » mar. 26 mars 2019, 1:10

Ça me fâche d'entendre dire ou de lire (cf. Kerniou, ChristianK) que les travailleurs salariés d'aujourd'hui seraient des riches qui se lamenteraient la bouche pleine, les manifestants des enfants gâtés.

Des études, articles ou analyses qui témoignent d'une dégradation relative de la condition économique de plusieurs, il y en a plein les tiroirs.

Par exemple :

"... partout en Europe, mais surtout au Royaume-Uni qui est le royaume par excellence des écarts de richesse, le recours aux banques alimentaires est désormais si répandu que nombre d'entre elles se disent dans l'incapacité de répondre à la demande. Bref, la croissance et l'appauvrissement est devenue LE phénomène économique. En France, l'ancienne patronne des patrons Laurence Parisot a jugé que la proposition formulée par son successeur Pierre Gattaz, de créer un salaire minimum intermédiaire en dessous du salaire minimum actuel relevait de la logique esclavagiste. C'est dire !

Lors de son discours sur l'état de l'Union en janvier dernier, Obama avait déclaré notamment ceci : Ceux qui sont au sommet de l'échelle ne se sont jamais aussi bien portés. Mais les salaires moyens ont à peine bougé. Les inégalité se sont creusées. La mobilité ascendante est en panne. [...]"

Source : Serge Truffaut, "Écart de richesse. L'énorme défi" dans Le Devoir, 28 avril 2014


Et même que l'ancien président du Mouvement des caisses Desjardins Claude Béland pouvait écrire :
"... réussir sa vie fut jadis faire une vie utile non seulement à soi-même, mais une vie utile à une collectivité heureuse. Désormais, le progrès, c'est la création de richesse - même si on ne parvient pas à la partager. Créer de la richesse, pour faire en sorte que les riches soient toujours plus riches tandis que les autres se raccrochent à un emploi précaire. Comment comprendre qu'une grande banque canadienne puisse annoncer qu'après avoir accumulé 17 milliards de profit depuis quelques années, libérera 5000 employés au cours des prochains mois !

Les nouvelles valeurs universelles bien vendues par les communicateurs d'influence ont redéfini la réussite et le progrès. Ce n'est plus la création d'emploi, c'est l'enrichissement illimité des actionnaires ... et des salaires injustifiés et toujours plus élevés pour les hauts dirigeants. Réussir sa vie c'est désormais mourir riche !

Source : Claude Béland, "Mourir riche ... ou caves", Le Devoir, le vendredi 21 novembre 2014, A-11

Quant au libre-échange ...

"... l'un des dogmes les plus tenaces pose le libre-échange comme une condition à la création d'emplois, formule politiquement payante s'il en est. La croissance économique en découlerait tout naturellement et le bien-être de tous en dépendrait. A contrario, le protectionnisme est tenu pour néfaste à l'économie et pour l'emploi, La cause est entendue !"

mais ...

"L'historien et économiste Paul Bairoch a établi plutôt que, pour toute la période contemporaine - si on excepte la crise des années 1930, la croissance fut plus faible lors des périodes libre-échangistes que lors des périodes protectionnistes. En France, le traité de libre-échange avec l'Angleterre (1860-1890), inaugure une phase libre-échangiste. Cette période qui aurait dû faire la voie à la prospérité, montre plutôt un ralentissement de son économie par rapport aux années 1840-1860. Le libre-échange fait notamment croître ses importations agricoles, ce qui nuit à l'agriculture et aussi à l'industrie qui est affectée par la baisse du pouvoir d'achat des ruraux, majoritairement en France.

Un autre exemple est celui des États-Unis. Connaissant une prodigieuse croissance après la guerre de Sécession (1865), les États-Unis deviennent la première puissance industrielle vers 1890. Or les États-Unis sont alors le pays le plus protectionniste au monde : la moyenne de leurs tarifs industriels est de 40 à 50%contre 9 à 12% pour les pays d'Europe occidentale.

Il importe de dénoncer les mythes qui sont facilement défendus par des décideurs plus attentifs aux intérêts de la minorité qui en profite qu'aux intérêts de la majorité qui les subissent. "

Source : Hermel Cyr, "Le libre-échange, un dogme tenace", Le Devoir, le lundi 15 août 2016



Dans le contexte politique et mental qui est celui d'aujourd'hui : il faudrait vraiment croire au père Noël pour s'imaginer qu'avec les décideurs néolibéraux que nous avons ce sont des travailleurs salariés qui devraient vivre un âge d'or, jouir de bien meilleurs salaires comparatifs que grand-papa à son époque, alors même qu'ils seraient moins syndiqués, moins militants, moins bien informés par une presse plus concentrée, plus distraits; et quand la menace communiste ne ferait plus peur à personne, quand les socialistes auraient sacrifié la clientèle électorale des petits travailleurs au profit de la clientèle immigrante, etc.

Avatar de l’utilisateur
Hantouane
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 400
Inscription : lun. 21 janv. 2019, 1:01
Conviction : Catholique

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Hantouane » mar. 26 mars 2019, 10:39

Bassmeg a écrit :
lun. 25 mars 2019, 22:59
Une blessée de 73 ans avec plusieurs fractures du crâne.
Il est important de noter qu'on n'a pas tout les éléments sur cet accident. Cela pourrait tout aussi bien venir d'un croche-patte intentionnel d'un ou d'une autre manifestant e...

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Bassmeg » mer. 27 mars 2019, 0:30

Merci pour la galéjade Antoine, j' ai bien ri grâce à vous. Revenons au sujet. Parlons de la manif de samedi prochain.

Les Forces De Police ont été mobilisées en masse samedi dernier. Il est donc raisonnable de penser que le samedi prochain sera moins policé, pour des raisons simples de repos.

De l' autre coté, les militaires sont maintenant engagés dans l' affaire, mais :
- Ils ont la flemme, n' étant pas payé pour ça, ils font partie du peuple, ils n' ont pas le gout à ça,
- ils n' ont aucune envie de tirer sur les français, ni au flashball, ni au Famas, ni à la grenade,
- en vrai, les trouffions comme le haut commandement sont solidaires des GJ, pour plusieurs raisons (la première étant que Macron s' est comporté comme un petit pont avec eux depuis le début de son mandat, et les militaires ont la mémoire longue et la dent dure)

Donc, je crois pas que l' armée tirera. Je crois pas non plus que les GJ forceront l' armée à tirer. Moi même, pour défier les gaz, les matraques, les grenades, les flashball, je ne laisse pas ma part au chien, mais devant un famas, je ne ferais pas ma maline… Un chasseur alpin ou un fusillier marin, c' est autre chose qu' un membre de la Bac. C' est une question de respect. Un soldat, j' ai envie de lui offrir un café (surtout en hiver, les pauvres, à patrouiller les rues sans fin. Leur offrir un café, on peut pas, j' ai essayé. Ils refusent très poliment, cela dit, en même temps, cela se comprend, pas le temps, et ils pourraient être empoisonnés). Un soldat, il est par contrat obligé de donner sa vie pour la France si il le faut. Un soldat il travaille pour la France. Il le sait et nous aussi on le sait. La bac, c' est différent, surtout depuis Benalla. Bref.

Samedi prochain sera plus chaud que samedi dernier. Ce sera la VINGTIEME semaine de manif... Dingue, non? En relisant ce topic, je sourie à lire les prophètes qui prédisaient un essoufflement rapide du mouvement avant Noel. Au temps pour eux et pour leur clairvoyance. Ensuite, on aura la 21 eme. Puis la 22eme. Puis la 23 eme…

Et dans ce programme, il faut compter avec une force dont personne n' a parlé ici: les blackblocks. Le mouvement est structuré, organisé et international. Ils sont venu le 16 mars, à point nommé, on peut parier qu' ils reviendront au moment opportun. Voilà le truc: laisser la police s' épuiser à tout protéger sans cesse. Puis, quand Macron part au ski ou ailleurs, monter en masse sur Paris. Leur endurance est bien moindre que la notre, notre patience est bien plus ancienne que la leur. La police et la gendarmerie sont de plus en plus jaunes, l' armée l' est déjà. Le printemps arrive, les choses sérieuses commencent.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13264
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par etienne lorant » mer. 27 mars 2019, 11:52

Je poste ici un petit clin d’œil de la Belgique - qui a désormais des député de gauche qui désormais interpellent systématiquement
les députés qui sont plus ou moins corrompus à la finance et collaborent et ne cessent de faire de beaux cadeaux aux multinationales qui "cajolent" les politiques ... au prix de quelques scandales, qui ont ouvert la porte au parti d'extrême gauche qui pourrait bien faire un "carton" aux élections toutes proches...!

Voici : le commentaire du représentant du "PTB" - le parti des travailleurs de Belgique Quel rafraîchissement !


«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Briscard
Quæstor
Quæstor
Messages : 237
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Briscard » mer. 27 mars 2019, 12:17

Petit à petit ces samedis violents vont se réduire aux éléments radicalisés qui n'ont rien à voir avec les manifestants des ronds-points du début car ceux-ci en en ont assez de la casse et des vols dans les boutiques.

Les forces de l'ordre pourront ainsi les appréhender plus facilement et ça tournera en quenouille. Mais quand ?

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13264
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par etienne lorant » mer. 27 mars 2019, 20:46

Briscard a écrit :
mer. 27 mars 2019, 12:17
Petit à petit ces samedis violents vont se réduire aux éléments radicalisés qui n'ont rien à voir avec les manifestants des ronds-points du début car ceux-ci en en ont assez de la casse et des vols dans les boutiques.
""
Les forces de l'ordre pourront ainsi les appréhender plus facilement et ça tournera en quenouille. Mais quand ?
Qui pariera sur un mouvement de foule ? Pas moi. Au contraire "C'est l'injuste humiliation des pauvres qui fait les misérables"
Aussi longtemps que les révoltés croiront dans l'efficacité de leur démarche, cela ira, mais au moindre sang versé, la colère et le désespoir fera jaillir le sang... je dis cela en en ayant lu l’histoire de la révolution française. ...Comme dit Bernanos, : c'est injuste humiliation des pauvre qu fait les misérables....
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Pathos
Senator
Senator
Messages : 704
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Pathos » mer. 27 mars 2019, 22:19

etienne lorant a écrit :
mer. 27 mars 2019, 11:52
Je poste ici un petit clin d’œil de la Belgique - qui à désormais des député de gauche qui désormais interpellent Systématiquement
les députés qui se plus ou moins corrompus à la finance et collaborent et ne cessent de faire de beaux cadeaux aux multinationales qui "cajolent" les politiques ... au prix de quelques scandales, qui ont ouvert la porte au parti d'extrême gauche qui pourrit bien faire un "carton" aux élections toutes proches...!
Laurent LOUIS était bien plus virulent, sur des sujets encore plus bouillants (cf sur you tube ses nombreuses interventions) mais en face il n'y a que des lâches collabo au mondialisme.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13264
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par etienne lorant » mer. 27 mars 2019, 22:33

Aujourd'hui même, j'ai exprimé le doute que les manifestants finiraient par rentrer chez eux par crainte de violences de l'autorité publique - - je redoute de plus graves violences. Or, je viens de tomber sur cet article :

La semaine dernière, un releveur ORES est insulté et ensuite frappé sans raison particulière. Il trouve heureusement refuge chez une riveraine. Selon les employés, ce cas est loin d’être isolé et serait même de plus en plus fréquent. Les travailleurs n’en peuvent plus. "On essaie de tempérer, d'écouter les clients, d'être diplomates, explique Ozkan Rer, releveur auprès de la société ORES. On n'a pas le choix. Il y a des clients agressifs et d'autres qui sont contents. Je dirais que 80% des clients sont contents que l'on vienne relever leurs index"."Ils ne sont pas responsables de votre consommation"

Sur sa page Facebook, ORES a publié un message pour sensibiliser le public à cette problématique. "Nos releveurs sont des hommes et des femmes qui font leur métier et qui sont à votre service, à votre écoute (...), peut-on y lire. Ils ne sont pas responsables de votre consommation, ni des factures que vous recevez de votre fournisseur. Ils ne sont pas non plus responsables de telle ou telle décision ou réglementation qui est adoptée et que certains trouvent "scandaleuse".
"L'électricité dans la vie des gens, elle est indispensable, explique Jean-Michel Brabant, porte-parole d'ORES. Vous ne pouvez plus vous en passer. Et donc, qu'il s'agisse du prix de l'électricité, d'une panne ou d'autre chose, le degré d'acceptation de ce genre d’événements s'est réduit. Aujourd'hui, on est de plus en plus impatient".
L’entreprise espère que son message sera entendu. Les riverains interrogés par nos reporters Justine Roldan Perez et Benoît Elsen semblaient sensibles à ce que vivent les travailleurs. "C'est injuste que certains s'en prennent à eux, je ne sais pas quoi vous dire d'autre. Ils font juste leur boulot", dit un client.
Depuis plusieurs années, l’entreprise propose à ses travailleurs de suivre des formations pour réagir au mieux aux comportements violents. !!!



[Pouvez-vous donner le lien de vos sources svp ? merci. La modération]
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4214
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Kerniou » jeu. 28 mars 2019, 11:21

Je me demande où des pauvres qui n'ont pas les moyens de finir le mois trouvent samedi après samedi l'argent pour aller manifester à Paris et/ou dans les grandes villes ... quand on connaît le prix de l'essence, du TGV et même du train ...

Aux alentours de la sous-préfecture de mon département, 422 cambriolages se sont produits y compris dans les campagnes, en plein jour. Dans mon village de moins de 250 habitants, il s'en est produit 2. C 'est la première fois !!! Il est à craindre que certains, prenant conscience de leur réelle pauvreté ne soient allés"rétablir" la justice par et pour eux-mêmes. D'autres ont pu reprendre, à leur propre compte, la demande de justice sociale , en se servant chez les autres ... pas forcément "riches" mais propriétaires de leur petit pavillon, par exemple.

Je me demande dans quelle mesure le mouvement des gilets jaunes ne lèverait pas, chez certains qui flirtent avec la délinquance, les inhibitions sinon les scrupules par rapport à la loi et ne leur servirait pas de justification pour passer à l'acte ou plutôt au délit.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Briscard
Quæstor
Quæstor
Messages : 237
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Briscard » jeu. 28 mars 2019, 11:46

Ce que vous écrivez, Kerniou, flirte avec le bon sens.

Je me demande si vous n'avez pas raison...

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Bassmeg » ven. 29 mars 2019, 0:52

Kerniou a écrit :
jeu. 28 mars 2019, 11:21
Je me demande où des pauvres qui n'ont pas les moyens de finir le mois trouvent samedi après samedi l'argent pour aller manifester à Paris et/ou dans les grandes villes ... quand on connaît le prix de l'essence, du TGV et même du train ...

Aux alentours de la sous-préfecture de mon département, 422 cambriolages se sont produits y compris dans les campagnes, en plein jour. Dans mon village de moins de 250 habitants, il s'en est produit 2. C 'est la première fois !!! Il est à craindre que certains, prenant conscience de leur réelle pauvreté ne soient allés"rétablir" la justice par et pour eux-mêmes. D'autres ont pu reprendre, à leur propre compte, la demande de justice sociale , en se servant chez les autres ... pas forcément "riches" mais propriétaires de leur petit pavillon, par exemple.

Je me demande dans quelle mesure le mouvement des gilets jaunes ne lèverait pas, chez certains qui flirtent avec la délinquance, les inhibitions sinon les scrupules par rapport à la loi et ne leur servirait pas de justification pour passer à l'acte ou plutôt au délit.
Je ne sais pas s'il est vrai que la délinquance et les cambriolages a augmenté depuis les GJ. Si c' est vrai, je ne sais pas non plus si les cambriolages sont commis par des GJ (de vous à moi, j'ai le plus grand mal à imaginer sans éclater de rire un cambrioleur, discret, furtif, avec un Gilet Jaune Fluo avec des bandes réfléchissantes.).

On peut proposer une autre lecture. La police est débordée et usée par les gilets jaunes. Le gouvernement utilise la police pour faire de la répression sociale quand elle est censée plutôt lutter contre les cambriolages, par exemple. Pour un cambrioleur, c' est une aubaine, il est logique donc que les cambriolages augmentent, puisque quand le chat n' est pas là, les souris dansent. C'est tout à fait logique. Quand la Bac matraque gaz et mutile des gens sur les champs élysées, elle ne peut pas EN MEME TEMPS lutter contre les cambriolages. Il faut choisir.

Moi, si on me demande mon avis, je préfèrerais que la police fasse son métier, c' est à dire arrêter des cambrioleurs, plutôt que des GJ ou des street médics.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités