Les gilets jaunes

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Avatar de l’utilisateur
Briscard
Quæstor
Quæstor
Messages : 257
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Briscard » jeu. 14 févr. 2019, 12:34

Voyons, il faut absolument que ces pantalonnades du samedi doublées de plus en plus de violence et de destructions cessent !

Les gilets jaunes d'origine, provinciaux et de la classe moyenne inférieure voire populaire, dégoûtés, s'en vont et sont remplacés par des casseurs professionnels des "quartiers".

Le gouvernement doit absolument prendre des mesures drastiques pour les éradiquer et empêcher leur venue dans les centres-ville. Et vite...

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cinci » jeu. 14 févr. 2019, 14:00

LaurentVan :

Le mouvement politique qui s’était battu pour la cause d'hommes à la peau noire, et qui avait eu le plus d’influence aux Etats Unis dans les années 60 était le célèbre mouvement des "Black panthers"...ils n’étaient pas des tendres...Ses membres avaient tous la copie du "petit livre rouge" et, en l’occurrence, connaissaient très certainement la célèbre phrase de Mao Zedong « La révolution sort du barillet d’un pistolet. ».
Pas vraiment.

Ceux qui ont vraiment contribué à améliorer le sort des Noirs aux États-Unis restent les Martin Luther-KIng et un Malcolm X voire. Au final, leur militantisme s'inscrivait dans une dimension religieuse, une dimension chrétienne pour le premier, musulmane pour le second. Si un Malcolm X aura pu être un militant décidé, radical, violent dans son verbe, mais alors lui-même ne se sera pas livré à un activisme violent contre l'infrastructure civile ou contre les personnes, ni encouragé personne à participer à des campagnes d'attentats meurtriers aux États-Unis.

Ce n'est pas vrai que des Noirs aux États-Unis seraient parvenus à arracher quelques "droits" à des patrons capitalistes Blancs parce que certains auraient pu poser des bombes, menacé des sénateurs à la pointe du fusil, briser des vitres ou mettre le feu dans des entreprises privées, des petits commerces.

Par ailleurs :
"... je pense souvent à la musique des années 1960, à Phil Ochs, à Dylan, à Joan Baez, à Odetta, à Peter, Paul and Mary, etc, On entendait partout leurs chansons sur les droits civils ou l'iniquité de la guerre du Vietnam. Les grands médias n'avaient pas encore compris qu'ils pouvaient limiter considérablement la diffusion des idées en s'abstenant tout simplement de faire jouer cette musique. Des millions de jeunes gens se sont radicalisés et ont décidé de militer non pas en lisant des essais ou en suivant des cours, mais en se laissant inspirer par l'art. Et l'art leur disait qu'ils avaient la conscience éclairée. Ils pouvaient faire confiance à Bob Dylan, mais pas à Johnson ou à Nixon. Essayez d'imaginer le mouvement des droits civils ou le mouvement pacifiste sans la musique !"

Source : La morte de l'élite progressiste, p. 156
C'est plutôt "ça" qui servait de caution morale en effet :

https://www.youtube.com/watch?v=RkNsEH1GD7Q

L'art pouvant comme s'emparer d'un sermon du pasteur Luther-King pour le répercuter, le diffuser à grande échelle, lui donner une dimension même plus-que-nationale.

La cause a pu progresser parce qu'il y a eu des "complicités" jusqu'à un certains point parmi les décideurs, à commencer parmi les patrons de stations de radio, chez les journalistes, dans l'industrie et jusque dans la hiérarchie politique et la structure du pouvoir. C'est la rencontre si vous voulez entre le bon droit exprimé, la justice de la cause et puis l'intérêt stratégique des autres (politiciens, grands administrateurs publics, conseillers du Département d'État, etc.)

et

C'est la différence avec aujourd'hui, et où cette "complicité" envers les gilets jaunes (le prolétariat, le Blanc pauvre), par exemple, est absente du "grand cercle" des intellectuels, artistes, universitaires, patrons, journalistes, syndicats, animateurs de télé, politiciens, regroupement de mouvements progressistes faisant plutôt l'éloge du "multi", de la diversité et de la culture "queer".

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cinci » jeu. 14 févr. 2019, 15:24

Briscard :

Le gouvernement doit absolument prendre des mesures drastiques pour les éradiquer et empêcher leur venue dans les centres-ville. Et vite...
S'appuyer sur un État-policier ? Non c'est comme nourrir le mal justement. Une gouverne "sécuritaire" fini juste par abolir la démocratie en bout de ligne.

Il serait sans doute mieux que les gilets jaunes se réinventent. Ils devraient trouver un autre moyen pour continuer de se faire entendre, d'une manière ne permettant pas aux casseurs professionnels et autres auxiliaires du système policier d'y venir jouer leur partition. C'est ce que faisait Gandhi à son époque. Il avait assez de souplesse pour changer de tactique. Tantôt c'est un boycott, tantôt c'est une désobéissance civile, tantôt c'est même une grève de la faim, etc. C'est vraiment ce genre de chose qui déstabilise un gouvernement.

Cette première initiative créative (l'idée même du gilet jaune), le truc que personne n'aura vu venir, aura certainement ennuyé solidement le Parti En Marche. C'est ennuyant pour le pouvoir oligarchique parce que ce genre d'activité symbolise comme l'aube d'une certaine prise de conscience, peut-être l'amorce d'une politisation réelle de bien du monde parmi le peuple des sans dents. C'est comme un grain de sable qui vient s'infiltrer dans la machinerie ... En remuant quelque peu : les "négres Blancs" pourraient donner l'idée à d'autres (du beau monde, des gens respectables) qu'un créneau de contestation du pouvoir inoccupé jusqu'ici existerait bel et bien.

En Marche a fait "place nette" de toute opposition politique en France, comme fusionnant le Parti de Sarkozy à celui de Hollande. C'est quand même ennuyeux de découvrir qu'un embryon d'opposition et de résistance réelle pourrait subsister dans le pays, une résistance à toute la propagande si bien soignée.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9472
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 14 févr. 2019, 15:36

Cinci a écrit :
jeu. 14 févr. 2019, 15:24
Briscard :

Le gouvernement doit absolument prendre des mesures drastiques pour les éradiquer et empêcher leur venue dans les centres-ville. Et vite...
S'appuyer sur un État-policier ? Non c'est comme nourrir le mal justement. Une gouverne "sécuritaire" fini juste par abolir la démocratie en bout de ligne.

Il serait sans doute mieux que les gilets jaunes se réinventent. Ils devraient trouver un autre moyen pour continuer de se faire entendre, d'une manière ne permettant pas aux casseurs professionnels et autres auxiliaires du système policier d'y venir jouer leur partition.
Prendre des mesures drastiques ?
Après avoir tiré 9200 LBD depuis le début, avoir éborgné un record de manifestants pour une bonne part pacifiques, la seule mesure drastique est celle de M Ferry : que les policiers "se servent de leurs armes"…
Les deux options sont de tirer dans la foule et faire un massacre, mais au risque d'une vraie révolution. (risque pour les élite mais salut pour nous), ou d'accéder à la demande de référendum populaire.

Comme Cinci j'inviterai les gilets jaunes à se réinventer : circuler partout en famille avec des gilets jaunes, se promener, faire ses courses…
Impossible à maîtriser, tout à fait légal, pas de prise pour les casseurs d'extrême gauche…
Passer de la manifestation à une présence manifeste et massive de gilets jaunes partout en France.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cinci » jeu. 14 févr. 2019, 17:03

Salut Pax

Un autre exemple d'initiative populaire bien que rendu possible aussi par une complicité politique intérieure, du sein même de l'appareil d'État ...
"En 1935, à l'époque du New Deal, la Works Progress Administration a offert à Hallie Flanagan le poste de directrice du Federal Theatre Project. Ce programme, qui réunissait des radicaux et des modérés, s'est révélé être un outil efficace de changement social et a sans doute constitué le dernier contrepoids digne de ce nom à la propagande. Ses coûts de production étaient bas et ses scénographies modestes. L'argent servant avant tout à payer les artistes et les places étaient abordables, permettant soudainement au théâtre de devenir un art auquel avait accès le plus grand nombre, et ce, partout aux États-Unis. Il y avait désormais deux scènes, soulignait Flanagan : le théâtre commercial, à but lucratif, et le théâtre public, animé par ceux qui rêvaient d'un nouvel ordre social.

Au bout d'une année d'existence, le Federal Theatre Projet comptait plus de 15 000 hommes et femmes sur sa liste de paye. Au moment de sa fermeture, survenu quatre ans plus tard, ses pièces avaient été jouées devant plus de trente millions de personnes dans plus de 2000 salles, auditoriums scolaires, scènes mobiles et parcs publics de tout le pays. Ses comédiens, metteurs en scène, concepteurs, dramaturges, clowns et musiciens étaient des professionnels que l'effondrement de l'économie avait mis au chômage. Ils produisaient des pièces de grande qualité abordant la vie des gens ordinaires et la misère dans laquelle les États-Unis s'étaient enfoncés. Orson Welles et John Houseman, qui dirigeaient la section afro américaine du projet à Harlem, ont monté une version de Macbeth se déroulant à la cour d'un roi haïtien. Crée au théâtre Lafayette de New-York le 14 avril 1935, la pièce a affiché complet à chacune de ses représentations.

Créations classiques, répertoire contemporain, dramatiques radiophoniques, théâtre de marionnettes; pièces en yiddish, en espagnol, en Italien, en Allemand; théâtre pour enfants, drames dansés, comédies musicales, drame religieux ... Des centaines de productions sont nées du Federal Theatre Project, dans chacun des États de l'Union.

Parce qu'elles s'en prenaient aux propriétaires d'usines, aux banquiers, aux propriétaires de mines de charbon, aux bureaucrates de l'État, aux industriels, les pièces du Federal Theatre Project soulevaient l'ire de l'élite du pouvoir.

Le 27 octobre 1936, It Can't Happen Here, adaptation d'un roman de Sinclair Lewis montrant comment le fascisme pourrait gagner les États-Unis, a été crée simultanément dans 21 salles réparties dans 17 États. Selon le Hollywood Citizen News, "le Federal Theatre Project a fait l'objet de critiques de la part de personnes affirmant que sa pièce pourrait indisposer les sympatisants des régimes de Hitler et de Mussolini".

De leur côté, Welles et Houseman étaient en train de monter une comédie musicale intitulée The Craddle Will Rock [...] Se déroulant dans la ville fictive de Steeltown, la pièce raconte les efforts déployés par un travailleur, Larry Foreman, pour syndiquer les ouvriers métallurgistes. Son ennemi juré est M. Mister, industriel impitoyable ayant la main haute sur la presse, l'Église, les arts, l'université, les instances politiques, les associations et même le médecin de la ville. The Craddle Will Rock n'épargne personne, qu'il s'agisse de l'épouse philanthrope de M. Mister, du révérend Salvation qui invoque la religion pour bénir le capitalisme ou d'Editor Daily, rédacteur en chef corrompu du quotidien local. M. Mister, qui fait partie du conseil d'administration de l'université, oblige son recteur à congédier les professeurs qui refusent de chanter les louanges des arts virils de la guerre et du capitalisme à leurs étudiants.

M. Mister et le révérend Salvation, qui prêchait la paix et l'amour, chantent en duo :

Guerre! Guerre ! Tuons tous ces sales boches !
Et tous ces Austro-Hongrois
Guerre ! Guerre ! Nous entrons en guerre !
Le Lusitania n'a pas été vengé
Souvenons-nous de Troy ! Souvenons-nous de Lafayette !
Souvenons-nous d'Alamo ! Souvenons-nous de nos femmes !
Souvenons-nous de tous ces bébés innocents, morts avant d'être nés !
N'attendons pas que George s'en charge, agissons,
Pacifions le monde pour la démocratie !
Pacifions le monde pour la liberté !
Pacifions le monde pour l'acier et la famille Mister !

- "Bien sûr, nous nous battons pour la paix, ajoute Salvation. C'est la guerre qui mettra fin à toutes les guerres."
"Amen", conclut le choeur.
"Je vois le marché s'envoler tel un oiseau magnifique", s'écrie M. Mister.

p. 120

Cela dit, c'était à une époque où les grandes entreprises n'avaient pas encore réussie à faire main basse complètement sur l'appareil d'État. Reste que l'idée est quand même là ... Et c'est pour dire qu'il existerait bien autre chose que de simples marches de protestation dans les rues.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13454
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Comparutions immédiates

Message non lu par etienne lorant » ven. 15 févr. 2019, 15:00

«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10996
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Fée Violine » sam. 16 févr. 2019, 9:33

invité2 a écrit :
mar. 12 févr. 2019, 23:45
PaxetBonum a écrit :
mar. 12 févr. 2019, 18:39

Des manifestations qui n'ont produit aucun effet car précisément totalement pacifiques. Cela incite donc à la révolte car le pouvoir ne comprend que cela…
Pas forcément. Aux USA, les manifs des Noirs dans les années 60 qui réclamaient la fin de la ségrégation, étaient en grande majorité pacifiques. Et ils ont obtenu gain de cause.
Ils n'étaient pas seulement pacifiques (ce qui est simplement une absence de violence), ils étaient surtout non-violents, comme Gandhi. Le combat non-violent est très efficace, il utilise des moyens comme le boycott (les bus aux USA), la désobéissance civile (la marche pour le sel en Inde), la grève, la grève de la faim (Gandhi), la prière, le tout sans peur et sans haine.

Avatar de l’utilisateur
Briscard
Quæstor
Quæstor
Messages : 257
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Briscard » dim. 17 févr. 2019, 12:49

Qu'ils arrêtent leurs pantalonnades hebdomadaires toujours violentes, sacrebleu ! Cela devient inadmissible et cause un tort considérable à notre pays et son économie. Comment ce gouvernement va-t-il se débarrasser de ce sparadrap inimaginable dans aucun autre pays ? Des mesures fortes sont nécessaires, qu'il les prenne !

Avatar de l’utilisateur
Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cepora » dim. 17 févr. 2019, 21:28

Je viens de parcourir le sujet, et je suis vraiment surpris qu’il n'y ait personne pour rappeler que la révolte n'est pas un principe chrétien, et la désobéissance à l'autorité non plus, du moment que l'on ne nous demande pas de faire quelque chose qui irait à l'encontre de la religion.

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par la Samaritaine » dim. 17 févr. 2019, 21:32

Briscard a écrit :
dim. 17 févr. 2019, 12:49
Qu'ils arrêtent leurs pantalonnades hebdomadaires toujours violentes, sacrebleu ! Cela devient inadmissible et cause un tort considérable à notre pays et son économie. Comment ce gouvernement va-t-il se débarrasser de ce sparadrap inimaginable dans aucun autre pays ? Des mesures fortes sont nécessaires, qu'il les prenne !
Aujourd'hui, Après les attaques antisémites ignobles contre M.Finkelkraut et des insultes haineuses envers l'une de leurs propres représentantes, Mme Levavasseur qui a du être exfiltrée de la manif, on voit que les GJ se radicalisent. Plus seulement les casseurs…

Ingrid Levavasseur a du abandonner le liste aux Européennes qu''elle devait mener, pour cause d'ambiance explosive au sein des GJ.
La coupe est vraiment pleine.


Samaritaine

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1181
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Foxy » lun. 18 févr. 2019, 0:11

Cepora a écrit :
dim. 17 févr. 2019, 21:28
Je viens de parcourir le sujet, et je suis vraiment surpris qu’il n'y ait personne pour rappeler que la révolte n'est pas un principe chrétien, et la désobéissance à l'autorité non plus, du moment que l'on ne nous demande pas de faire quelque chose qui irait à l'encontre de la religion.
Pourtant,
Le conseil permanent de la Conférence des évêques de France a publié, mardi 11 décembre, un appel au dialogue et au débat pour contribuer à sortir de la crise des « gilets jaunes ».
....
Dans un « appel aux catholiques de France et à nos concitoyens », les évêques incitent « dans les semaines à venir » à la constitution de « groupes d’échanges et de propositions en invitant très largement d’autres personnes, partageant ou non notre foi ». Sur les causes du malaise social comme sur la recherche du bien commun, les groupes pourront transmettre ensuite leurs réflexions aux élus.
extrait de https://www.la-croix.com/Religion/Gilet ... 018-12-12-
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cinci » lun. 18 févr. 2019, 6:10

Finkielkraut serait plutôt un allié des gilets jaunes. Ce ne sont pas ceux-là qui s'en prennent à lui verbalement d'une manière aussi virulente mais plutôt des islamo-gauchistes.

LaurentVan
Censor
Censor
Messages : 198
Inscription : jeu. 09 mai 2013, 5:04
Conviction : Ecclesia Catholica Romana

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par LaurentVan » lun. 18 févr. 2019, 8:02

Bonjour Cinci,
Finkielkraut serait plutôt un allié des gilets jaunes. Ce ne sont pas ceux-là qui s'en prennent à lui verbalement d'une manière aussi virulente mais plutôt des islamo-gauchistes.
Vous tirez ici à côté de la cible ! Le message de la Samaritaine emploie la technique du "virtue signalling" (signalement vertueux). L’intention du message est de présenter les Gilets Jaunes comme des blasphémateurs à dessein de les crucifier.

Pour faire une analogie avec le discours de Malcom X, c’est la réthorique qu’emploient, de nos jours, les "nègres de maison" pour s’opposer, avec leurs maîtres, aux "nègres des champs"...
« Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels ayant une expérience humaine. »

Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955)

Avatar de l’utilisateur
SAINT ANGE GARDIEN
Barbarus
Barbarus

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par SAINT ANGE GARDIEN » lun. 18 févr. 2019, 14:31

Si vous voulez tous connaître mon avis : il ne sert à rien de courir, il faut partir à temps. En d'autres termes : pas de LREM aux prochaines élections car la maladie est contagieuse comme aucune autre. Et, il n'existe aucun vaccin. A communiquer.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cinci » lun. 18 févr. 2019, 15:06

Briscard :

Qu'ils arrêtent leurs pantalonnades hebdomadaires toujours violentes, sacrebleu ! Cela devient inadmissible et cause un tort considérable à notre pays et son économie
1, pantalonnade
2. toujours violentes
3. tort considérable au pays

et

4. nuire au chiffre d'affaire



Commentaire :

Comme si la raison d'être d'une société civile doit se réduire au fait que le marchand de savonnette puissent faire du profit ! Et si c'était vrai, - encore ! - , mais si c'était vrai que les manifestations des gilets jaunes pourraient réduire les profits de l'actionnariat, si ça pouvait entraîner des pertes financières pour nos amis les capitalistes ! Non, ce n'est même pas le cas.

Tous les financiers sont d'accord pour délocaliser remarquez bien; surtout dans des endroits du monde connus pour être beaucoup moins tranquilles que la Suisse, la Suède ou le Luxembourg. Tous à célébrer le printemps arabe, à appuyer l'intervention en Libye, à exiger le départ de Bachar en Syrie au profit des "fous de Dieu", à fêter Obama, à encenser Macron ... et "ça" viendrait se lamenter dans le journal Le Monde des avanies d'ordre économique, ceux que les paisibles manifestants des gilets jaunes pourraient causer à quelques épiciers ? Faites-moi rire, docteur Duchmoll !

Pantalonnade ? si vous y tenez tant ... mais peut-être du côté des analystes à courte vue. Si "pantalonnade" il y a, on la trouve certainement chez les journalistes servant de station relais pour convoyer les communiqués et mots d'ordre de la gouvernance. La pantalonnade n'a rien à voir avec les humbles citoyens plus ou moins désargentés, victimes des quarante dernières années de néolibéralisme, qui en ont marre pour vrai et qui "se les gèlent" au coin des rues.

Il n'y a aucune violence "intrinsèquement" de la part des gilets jaunes dans tout ce que je peux voir. La démocratie implique aussi le droit de manifester, le droit de protester (contre l'orientation politique d'un gouvernement, ses mesures législatives, etc.) en déambulant sur la voie publique.

La violence


Ce sont les régimes dictatoriaux qui interdisent les rassemblements, qui criminalisent les protestations publiques, qui diabolisent les citoyens cherchant à faire entendre leur propre démenti du discours officiel des apparatchiks du pouvoir. Mais il est vrai qu'il y a de la violence avec certaines racailles de banlieues, chez les pseudo-anarchistes à tendance islamo-gauchissantes et, du reste, qui n'exigeront jamais rien d'autre que ce que la gouverne mondialiste peut exiger : abolition des souverainetés nationales, davantage de religiosités non chrétienne, pacte immigrationniste, guerre permanente et préventives et menées au nom des vertus libérales bien sûr.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités