Les gilets jaunes

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Thomas_L2
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : dim. 27 janv. 2019, 16:19

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Thomas_L2 » mar. 29 janv. 2019, 17:21

Cinci a écrit :
mar. 29 janv. 2019, 16:24
le système européiste des aristocrates de Bruxelles
Bonjour,

Loin de moi l'idée de défendre l'Europe de "Bruxelles", mais par contre, je ne vois pas le rapport avec l'aristocratie.

L'aristocratie c'est aristos, meilleur, brave, excellence, et kratos, pouvoir. "Le pouvoir aux meilleurs".

Attention à ne pas salir le terme "aristocratie" avec une certaine voyoucratie actuelle qui n'a évidemment rien d'aristos ...

Cordialement

Gaudens
Quæstor
Quæstor
Messages : 212
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Gaudens » mar. 29 janv. 2019, 18:40

Cinci,

Votre message me renforce dans ma crainte, celle de voir les différents politiques envahir, empoisonner et aigrir les relations entre les contributeurs de ce site (les modérateurs ont déjà un sacré boulot, pas facile ni agréable, je le devine) ; par exemple quand vous écrivez :"reconnaitre l'ennemi (y compris dans le pape éventuellement)". N'apportons pas trop de grain à moudre à ceux qui font du Bergoglio-bashing permanent pour tout un tas de raisons (certaines admissibles,d'autres assez douteuses). Cela dit je pense comme vous au sujet des prises de position immigrationnistes du pape actuel qui m'ont souvent mis extrêmement mal à l'aise (bien qu'il ait un peu modéré ses propos initiaux là-dessus). Mais je ne voudrais vraiment pas me lancer dans des considérations sans fin au sujet des qualités et défauts du pape actuel comparé aux précédents…

Autre chose, même si je crains de vous froisser sur ce point : j'ai cru comprendre que vous étiez de nationalité canadienne (à moins que vous n'ayez la double nationalité); il me semble qu'il serait préférable que vous n'ajoutiez pas de l'huile sur le feu dans ce débat franco-français au sujet des GJ, débat qui est déjà plus que dangereusement brûlant, pardonnez moi.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9114
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cinci » mar. 29 janv. 2019, 23:12

Tomas_L2 :

Loin de moi l'idée de défendre l'Europe de "Bruxelles", mais par contre, je ne vois pas le rapport avec l'aristocratie. L'aristocratie c'est aristos, meilleur, brave, excellence, et kratos, pouvoir. "Le pouvoir aux meilleurs".
Mais bien sûr que vous voyez le rapport. Allons ! Il s'agit bien de ce que je dis.

Les "meilleurs et les méritants" sont ceux qui ont les leviers de commande en main, qui peuvent se prévaloir de la belle culture en sus de pouvoir brasser de belles affaires avec profit. Il n'importerait à rien ici ce que vous pourriez penser d'eux en mal (même à bon droit) comme je dis ce qu'ils pensent d'eux-mêmes. Faudrait-il vous organiser une visite au domaine de Sagard pour vous convaincre ?

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9114
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cinci » mer. 30 janv. 2019, 1:06

Gaudens :

par exemple quand vous écrivez :"reconnaitre l'ennemi [...]". N'apportons pas trop de grain à moudre à ceux qui font du Bergoglio-bashing permanent pour tout un tas de raisons (certaines admissibles, d'autres assez douteuses)
Si vous voulez "aimer votre ennemi" un jour, il faudrait au moins commencer par décliner son identité et être capable de le reconnaître en tant qu'ennemi, non ?

[...]
Autre chose, même si je crains de vous froisser sur ce point : j'ai cru comprendre que vous étiez de nationalité canadienne (à moins que vous n'ayez la double nationalité); il me semble qu'il serait préférable que vous n'ajoutiez pas de l'huile sur le feu dans ce débat franco-français au sujet des GJ, débat qui est déjà plus que dangereusement brûlant, pardonnez moi.
Vous ne vous trompez pas quant à ma nationalité, canadienne et non pas française. Mais vous me demandez un truc impossible. Puisque nous sommes sur un forum de discussion, un forum virtuel, dématérialisé, hors sol et ouvert à tous. Je ne peux pas croire que les forums virtuels auraient crée sur l'Internet pour permettre juste aux Français de discuter entre eux de ce qui se passe chez eux.

Vous ne réalisez peut-être pas suffisamment à quel point ce qui peut se passer chez vous peut avoir de répercussions chez nous et inversement, je penserais.

Bonjour, les Français !

J’aime la France et les Français. Le vieux concept de mère patrie continue de résonner en moi. Je ne considère donc pas la France comme un pays étranger. Je la fréquente au quotidien par sa littérature, par son cinéma, par sa chanson, par ses journaux et par sa télévision. La France, pour moi, c’est comme l’Abitibi, Charlevoix et la Gaspésie : je n’y suis jamais allé, mais je sais néanmoins que c’est un peu chez nous.

Ainsi parlent les Français(Robert Laffont, 2018, 396 pages), le captivant essai que consacrent Julie Barlow et Jean-Benoît Nadeau à l’art de la conversation à la française, me confirme dans mon attachement au pays de Champlain et de Fabrice Luchini. Le sujet est en or — la richesse de la culture française est infinie — et nos guides brillent par leur esprit et leur maîtrise de la narration journalistique.

[...]

La culture française chérit l’art de la conversation, qu’elle pratique comme un sport raffiné et « un peu brutal ». Invité à y prendre part, on doit s’y engager activement et ne pas hésiter à faire preuve d’esprit de contradiction. « Quand les Français vous invitent, écrivent les journalistes, ce n’est pas seulement par courtoisie ; ils s’attendent à de l’action, à un peu de friction, bref, ils espèrent s’amuser. » Une simple comparaison entre l’atmosphère joyeusement batailleuse qui règne sur le plateau de l’émission On n’est pas couché et celle, doucement consensuelle, de notre version de Tout le monde en parle suffit à illustrer ce qui nous distingue des Français à cet égard et ce qui me fait les aimer.

https://www.ledevoir.com/opinion/chroni ... s-francais

Chronique de Louis Cornellier, le samedi 26 janvier 2019


Cornellier traduirait plutôt bien ce que je pense. Je suis déjà allé dans Charlevoix, en Gaspésie et même en France. Mais quand même ...

LaurentVan
Censor
Censor
Messages : 179
Inscription : jeu. 09 mai 2013, 5:04
Conviction : Ecclesia Catholica Romana

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par LaurentVan » mer. 30 janv. 2019, 9:51

Bonjour,

Une vidéo Trottoir des Gilets Jaunes du samedi 26 Janvier 2019 :

https://www.youtube.com/watch?v=-OMU6jzGtUg

Amen !
Il est bon de voir que les français sont loin d’être les idiots utiles que les organes de presse officiels nous présentent régulièrement. L’espoir, de voir une France renouvelée dans sa foi et dans sa mission divine de porte-flambeau de la vérité catholique, se fait plus fort.
« Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels ayant une expérience humaine. »

Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9114
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cinci » jeu. 31 janv. 2019, 1:50

Excellent ! La totalité des commentaires concentrés au montage. Et cette remarque du monsieur à l'effet qu'ils sont en train de vendre la France ... On sent qu'ils pressent le pas ... l'adoption de l'Euro ... 2005 .. Marrakech ...

Ils ... Qui ça ? Les aristos ... Macron en bras de chemise ...

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9114
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cinci » jeu. 31 janv. 2019, 1:57

Ce mouvement des gilets jaunes ... Finalement, c'est la seule vraie opposition. La véritable voix de l'opposition ne se trouve pas dans les chambres des députés mais parmi les marcheurs dans la rue.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7906
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Christophe » jeu. 31 janv. 2019, 18:54

Voici un bandeau crée par mon épouse infographiste et que chacun peut utiliser de façon libre (notamment sur les réseaux sociaux) :
JE_SUIS_JEROME2.jpg
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9114
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cinci » ven. 01 févr. 2019, 14:22

Une incarnation de la mondialisation

La mondialisation de l'économie est le fait d'agents sociaux dont la grande bourgeoisie et la noblesse fortunée sont le vivier. François Bujon de l'Estang en est un exemple caractéristique. Ancien élève de l'Institut d'études politiques de Paris et de l'École nationale d'administration (ENA), il est aussi diplômé de la Harvard Business School.

Sa carrière mêle des positions professionnelles en France et dans le monde, dans les domaines diplomatique, politique et financier. Il a été conseiller des Affaires diplomatiques de Jacques Chirac lorsque celui-ci était Premier ministre (1986-1988). Il sera nommé ambassadeur de France au Canada (1989-1991), puis aux États-Unis (1995-2002). Sa connaissance approfondie du monde anglo-saxon trouvera à s'investir dans une banque, Citigroup France, dont il sera le chairman, c'est à dire le président. Rien de mieux que le statut d'ambassadeur pour se constituer des réseaux à un échelon international, et doubler la mise en se convertissant dans une banque d'affaire de dimension mondiale.

Son solide portefeuille d'adresses a pu être aussi mobilisé pour la société de conseil qu'il a crée en 1993, FBE International Consultants, "spécialisée dans le conseil géostratégique et l'analyse de risque politique".

Président du groupe français de la Trilatérale, FBE multiplie les positions institutionnelles favorables à la finance mondialisée. La Trilatérale a été fondée en 1973 dans un but explicitement néolibérale. Il s'agissait de se donner les moyens de lutter contre les obstacles que pourraient constituer les nationalismes et les politiques opposées à la généralisation du libéralisme. Cette organisation privée est due à l'initiative de David Rockfeller, Henry Kissinger et Zbigniew Brzezinski, principaux dirigeants du groupe Bilderberg et du Conseil on Foreign Relations.

La mobilisation des oligarques s'inscrit dans des échelles de territoires très variées. Du village où s'enracine la mémoire familliale depuis des générations jusqu'à l'intellectuel collectif que représentent les réseaux de réflexion et d'échanges, dont l'objectif est d'assurer l'inscription du néolibéralisme anglo-saxon dans le monde, en passant par des cercles nationaux, comme l'Automobile Club de France, dont François Bujon de l'Estang est membre, et des revues chargées de diffuser la bonne parole, Telle la Revue des Deux Mondes, propriété de Marc Ladreit de Lacharrière, dont la société financière Fimalac contrôle l'agence de notation Fitch Ratings. François Bujon de l'Estang est membre du comité éditoriale de cette revue et il y publie un article de temps à autre.

La violence des riches, p. 82
Quand on parlerait des aristos ...

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9114
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cinci » ven. 01 févr. 2019, 14:54

.. le discours économique est devenu pervers : ce sont les riches qui seraient menacés par l'avidité d'un peuple dont les coûts, c'est à dire les salaires et les protections sociales, deviendraient insupportables. Le salarié ordinaire est ainsi mis devant le fait accompli : il est peu de chose, et les grands de ce monde sont dans un autre univers où brillent de tous leurs feux leurs qualités et les récompenses qui s'y attachent. Quant à lui, le travailleur, le prix de ses efforts semble exorbitant. Paria, profiteur, bénéficiaire d'avantages acquis, il est non seulement un parasite, mais, plus encore, un élément néfaste dans la compétitivité généralisée. Il n'est pas étonnant mais logique et rationnel qu'il soit remplacé par des forces de travail moins gloutonnes, qui existent au-delà des mers. Il faut reconnaître qu'il y a un abus à voir l'ouvrier vivant en France bénéficier d'un Smic à 1121 euros, salaire mensuel net, au 1er janvier 2013, alors qu'il oscille en Chine entre 155 et 185 euros.

Toutefois, le but recherché ne peut être explicite : justifier les délocalisations et les agressions contre les droits sociaux par la recherche de profit risquerait de mettre le feu aux poudres. La bourgeoisie est obligée de louvoyer.

"Il est impossible à la bourgeoisie d'avouer ses fins véritables et son essence véritable, écrivait Paul Nizan [...] Elle ne peut pas accepter la publication des buts qu'elle vise et de l'avenir vers lequel elle tend. Elle ne peut pas ne pas être touchée par la rumeur d'accusation qui monte autour d'elle, qui condamne ses ressources, sa domination, sa sûreté."

Le mot ouvrier a disparu du langage officiel, rayant du même coup tout ce qui viendrait rappeler la lutte des classes. Les ouvriers qualifiés sont désormais des "opérateurs de production", les manoeuvres des "techniciens de surface" et les coursiers des "agents de liaison". La bourgeoisie ne pouvant pas dire que la mondialisation de la finance lui permet de prendre le pouvoir à l'échelle de la planète et d'écraser les peuples, elle doit donc rester dans le mensonge, l'imprécision, la contradiction, l'esquive et le louvoiement. Pour faire accepter les décisions les plus controversées, celles qui ont le plus de mal à être acceptées, les responsables des entreprises s'abritent derrière un argument en apparence irréfutable : les catastrophes industrielles et marchandes relèvent d'une inéluctabilité fatale puisqu'elles appartiennent, comme les catastrophes naturelles, tremblements de terre et tsunamis, au seul destin dont décident les forces naturelles du marché, mystérieuses et assez puissantes pour rendre vaine toute volonté humaine de les contrecarrer.

p. 136

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9114
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cinci » ven. 01 févr. 2019, 15:06

Je signale à l'attention cette émission qui date de l'automne dernier.

Ici :
https://www.youtube.com/watch?v=Fa49p_oTh7o

LA FINANCE A-T-ELLE PRIS LE POUVOIR ?
Emmanuel Todd et Bernard Friot, sociologue, économiste, auteur de "Vaincre Macron"

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Bassmeg » ven. 01 févr. 2019, 15:06

Cinci, je ne suis pas sure que copier coller des pages et des pages les unes après les autres corresponde à une discussion. Page 136, puis 137, puis 138... et après quoi? La page 139? Plutôt que de photocopier le travail des autres, peut-être vaut il mieux faire l' effort d' exprimer votre avis, avec vos mots. Sinon, autant acheter le livre directement.

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Bassmeg » ven. 01 févr. 2019, 15:16

Résumons. De plus en plus de violences. Un débat mort né. Une affaire Benalla qui empire. Aucune écoute du gouvernement, juste des provocations. Un samedi prochain qui promet encore des flash ball et des gaz. Et un Président qui parade. On rêve? Tout cela en même pas deux mois?

Résultat, des morts parmi les gilets jaunes, des morts dans la police par suicide... Et pendant ce temps-là, tout va bien Madame la Marquise. Demain, ce sera Acte XII.

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par la Samaritaine » ven. 01 févr. 2019, 20:48

Et donc ? Pourquoi continuer à manifester ? Pourquoi éviter le dialogue et nourrir la confrontation avec des forces de l'ordre à bout de fatigue et à bout de nerfs ?

Je crois rêver….

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Bassmeg » sam. 02 févr. 2019, 2:22

Vous ne rêvez pas. Ceci est actuellement en train de se dérouler sous vos yeux. Je le répête, vous ne rêvez pas.
Les gens manifestent parce qu' ils ont le droit et sont en colère.On déplore tous la situation de tous les gardiens de la paix sauf la Bac.
Le dialogue est ouvert depuis deux mois, et tout ce qu' on a eu c' est des miettes et des grenades.
Les gardiens de la paix sont à bout de force et à bout de nerfs? La faute à qui?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités