Les Anglais ne regrettent rien (2 novembre 1917)

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8377
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Les Anglais ne regrettent rien (2 novembre 1917)

Message non lupar Cinci » ven. 03 nov. 2017, 18:22

La déclaration Balfour a cent ans.

http://www.rfi.fr/moyen-orient/20171103 ... theresa-ex

Theresa May se dit fière du rôle joué par l'Angleterre dans la création d'un foyer national juif en Palestine. Pas question de s'excuser!

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8377
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Les Anglais ne regrettent rien (2 novembre 1917)

Message non lupar Cinci » jeu. 09 nov. 2017, 0:58

Non, rien de rien ... non, je ne regrette rien



Bonjour,

Pour placer en perspective l'annonce de la réaction du chef d'État britannique, en se rappelant que Mme Theresa May se disait alors fier de la déclaration Balfour en rétrospective, alors voici ce que racontait Samir Saul, un professeur du département d'Histoire de l'université de Montréal.

Qu'on en juge :

[faudra faire ici un petit retour en l'année 1917 ... en cette année charnière entre toutes dans le XXe siècle qui commençait]

Le fait est à méditer : un ministre britannique dit à un financier britannique que la Grande-Bretagne installera sur un territoire qui ne lui appartient pas et qu’elle n’occupe pas encore un groupe étranger à ce territoire et qui reste à former, le tout sans que les habitants de ce territoire aient leur mot à dire. La Déclaration Balfour est la quintessence et l’expression la plus achevée des procédés colonialistes.

Qu’on apprécie les astuces. « Foyer national » est vide de sens juridique ou politique, mais il préfigure l’État impossible à créer avant l’arrivée de colons. « Peuple juif » est traité ci-dessous. « Communautés non juives existant en Palestine » est une formulation effrontée pour qualifier la population palestinienne, à 92 % musulmane et chrétienne. Dans une tournure annonciatrice du sort qui lui est réservé, cette majorité est définie par sa non-appartenance à la minorité juive, les 8 % faisant office de référence. Passe à la trappe le fait que la majorité des juifs en Palestine s’oppose, elle aussi, au projet anglo-sioniste. Le document crée l’impression que la Palestine est déjà « juive » et que les Palestiniens sont des collectivités résiduelles.

[...]

La Déclaration Balfour est imprégnée de sionisme, doctrine politique qui veut placer tous les juifs du monde en Palestine. Elle a ses racines dans le courant évangéliste et fondamentaliste du protestantisme anglais, opposé à l’émancipation et à l’immigration des juifs en Grande-Bretagne. Lecteur littéral de la Bible, il croit à un plan messianique de conversion des juifs au christianisme, la base même de l’antisémitisme religieux. Le sionisme chrétien compte actuellement des millions d’adeptes aux États-Unis.
ou encore
L’autre source du sionisme est l’antisémitisme non religieux. Enfourchant le cheval de bataille du nationalisme ethnique et en quête de boucs émissaires, les réactionnaires européens cherchent à exclure leurs concitoyens de confession juive en prétendant qu’ils sont un peuple étranger. C’est la négation de la nation moderne, civique et politique, inclusive et laïque, issue du mouvement libéral et démocratique. Aspirant à l’intégration à la nation, les juifs adhèrent massivement à cette vision. Or, les idéologues juifs du sionisme prennent le relais des antisémites. Épousant leurs notions, ils proclament nation ethnique les adhérents à la religion juive, les détachent de leurs nations et les incitent à s’expatrier en Palestine.


http://www.ledevoir.com/international/a ... -palestine
Samir Saul dit la même chose que Yakov M. Rabkin (... lequel est historien aussi et qui a étudié le judaïsme auprès de rabbins au Canada, en France et en Israël, etc.)

Pour mémoire : " ... l'importance de se familiariser avec l'antisionisme fondé sur la Torah n'est que trop évidente : l'ignorer ne fait que renforcer le culte de la vache sacrée du sionisme moderne" dixit Joseph Agassi, Membre de la Société Royale du Canada, Université de Tel-Aviv et Université York, Toronto

axou
Barbarus
Barbarus

Re: Les Anglais ne regrettent rien (2 novembre 1917)

Message non lupar axou » sam. 11 nov. 2017, 18:15

http://www.francesoir.fr/actualites-mon ... on-balfour

Je trouve intéressante et équilibrée la position de Roderick Balfour, descendant de Lord Balfour.

Pour ma part, je ne comprends pas ce qu'on pourrait regretter : Israel existe depuis 70 ans, comment pourraît-on regretter son existence ?
Autant regretter la création de tous les états de cette région car tous ont été crées au XX siècle sur les décombres de l'Empire Ottoman : Jordanie, Syrie Liban, Irak, Arabie Séoudite, tous sont de pures créations de la volonté anglaise (et française pour la Syrie et le Liban).


Cette région paye encore aujourd'hui les pots cassés de la désagrégation de l'Empire Ottoman !

Ce qui me paraît le plus grave dans cette création d'états venant d'une puissance étrangère à la région n'est pas la création d'Israel (encore que c'est bien une épine dans le pied du Moyen Orient....) mais la création de l'Arabie Séoudite : les Anglais ont trahi les Hachem, famille princière vivant un Islam ouvert et tolérant (ils ont la Jordanie) au profit des Séoud, famille d'obscurs Bédouins tenant du wahabisme.

Ce wahabisme en train de gangréner l'ensemble du Monde Musulman et de polluer le monde entier de sa spiritualité satanique (et dégueulant au passage un antisémitisme virulent archaique bien antérieur à la cause palestinienne, instrumentalisée pour l'occasion).

Si l'Angletere devait s'excuser à mon avis, ce serait pour cette trahison historique et ses funestes conséquences. Mais personne ne s'excusera et avec juste raison car l'Arabie Séoudite existe bel et bien et des regrets seraient déplacés.

Et la renaissance d'Israel en tant qu'état après des milliers d'années, la renaissance d'une nation, d'une langue, après des siècles de persécution également, c' est quand même une magnifique aventure. Je le ressens ainsi.
Sans vouloir polémiquer et sans nier les énormes difficultés et souffrances engendrées depuis des décennies mais je cultive l'Espérance que le petit reste qui cultive la paix en Israel et Palestine, le Sel de la Terre Sainte l'emportera tôt ou tard.

Bien à vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2201
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: Les Anglais ne regrettent rien (2 novembre 1917)

Message non lupar Relief » sam. 11 nov. 2017, 22:16

:incertain:
Dernière édition par Relief le dim. 11 mars 2018, 4:21, édité 1 fois.

axou
Barbarus
Barbarus

Re: Les Anglais ne regrettent rien (2 novembre 1917)

Message non lupar axou » dim. 12 nov. 2017, 0:28

Ensuite, vous accusez les Séoud de propager la wahabisme dans le monde. Comment ont-ils se pouvoir ? Les nations, à fortiori non-musulmanes, ne sont-elles pas souveraines ?
Si demain les Séoud décidaient de propager le national-socialisme, en auraient-ils aussi le pouvoir ?
Vouloir faire porter exclusivement à l'Arabie saoudite le chapeau de la propagation de l'islam radical est très réducteur mais permet de se donner bonne conscience.
[...]
Ça fait 30 ans que ça se sait, 25 ans que je les ai vus moi-même à l'oeuvre pendant la guerre en Bosnie ou on payait les femmes pour qu'elles portent le foulard... Le financement de Mosquées partout , d'Al Quaida en Afghanistan dans les années 80 puis sur tous les terrains de guerre du monde ou il y a des Musulmans, les financements des groupes terroristes en Algérie, les débuts de Daech, le fondamentalisme enseigné en Afrique, en Indonésie, dans nos banlieues, tous les financements sous couvert d'oeuvres humanitaires islamiques, et la propagande distillée à la Mecque pour tous les croyants arrivant en pélerinage. L'Arabie Séoudite tient les lieux saints de l'Islam et grâce à la manne pétrolière a propagé son venin, le salafisme ET le terrorisme.

Certes : il y a également les Frères Musulmans et les Mollahs iraniens qui ont contribué au raidissement général dans les sociétés musulmanes. Et puis nos pays occidentaux se sont aplatis devant ce pays par besoin du pétrole...

C'est en train de bouger ; depuis des années l'Arabie et le Quatar doivent quand même répondre de ces financements (ils semblent qu'ils aient stoppé le robinet pour le terrorisme mais pas pour le salafisme) et le nouveau jeune roi arrivé depuis quelques mois donne de l'espoir (les femmes vont pouvoir conduire (!) et un coup de filet anti-corruption a lieu en ce moment.) Il dénonce aussi (incroyable) la main mise des oulémas sur le régime. Et puis , il n'y aura pas toujours le pétrole.

https://www.la-croix.com/Religion/Islam ... 1200842944
https://www.lexpress.fr/actualite/polit ... 39265.html

Et l'un des meileurs connaisseurs du sujet et du Moyen Orient reste Antoine Sfeir :
https://antoinesfeir.net/tag/arabie-saoudite/

Axou

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2201
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: Les Anglais ne regrettent rien (2 novembre 1917)

Message non lupar Relief » dim. 12 nov. 2017, 0:38

[...]
Ça fait 30 ans que ça se sait, 25 ans que je les ai vus moi-même à l'oeuvre pendant la guerre en Bosnie ou on payait les femmes pour qu'elles portent le foulard... Le financement de Mosquées partout , d'Al Quaida en Afghanistan dans les années 80 puis sur tous les terrains de guerre du monde ou il y a des Musulmans, les financements des groupes terroristes en Algérie, les débuts de Daech, le fondamentalisme enseigné en Afrique, en Indonésie, dans nos banlieues, tous les financements sous couvert d'oeuvres humanitaires islamiques, et la propagande distillée à la Mecque pour tous les croyants arrivant en pélerinage. L"Arabie Séoudite tient les lieux saints de l'Islam et grâce à la manne pétrolière a propagé son venin, le salafisme ET le terrorisme.

Certes : il y a également les Frères Musulmans et les Mollahs iraniens qui ont contribué au raidissement général dans les sociétés musulmanes.
Ça tout le monde le sait ! La question était : " Comment ont-ils ce pouvoir ? Les nations, a fortiori non-musulmanes, ne sont-elles pas souveraines ?"
Et puis nos pays occidentaux se sont aplatis devant ce pays par besoin du pétrole...
[...] Cela fait plus d'un siècle que les Occidentaux ont besoin de pétrole, or l'islamisme hors péninsule arabique lui est tout récent.

axou
Barbarus
Barbarus

Re: Les Anglais ne regrettent rien (2 novembre 1917)

Message non lupar axou » dim. 12 nov. 2017, 1:21

Mais ça fait des décennies, dès les années 80 que le salafisme se répand partout dans le monde (je parle d'un islam fondamentalisme) via les imams formés en Arabie et les financements envoyés dans les mosquées via les "ONG" islamiques. le terrorisme lui a pris son essor "grâce" à l'invasion de l'Afghanistan par le russes, suscitant de nombreuses vocations de "moudjahidinnes" de tous les pays arabes et surtout d'Arabie, dont celle de Ben Laden. Avec son argent, son talent, une armada de guerriers désoeuvrés (10000 à la fin de la guerre disait-on) et l'aide inconsciente de la CIA, il a lancé un mouvement terroriste qui a survécu à cette guerre et fait des petits partout.

Les pays souverains ? ça ne les a pas dérangés visiblement, tous on laissé faire. Ou n'ont pas réalisé ce qui se distillait peu à peu. Cette question de la souveraineté est très intéressante.

Chez nous même ! en France, le fondamentalisme a progressé dans nos banlieues à notre barbe, peu à peu et des gamines se déguisent en Belphégor alors que leurs mères se baignaient en bikini à Alger. Et dans leur tête, la ségrégation hommes-femmes, croyants-mécréants, Musulmans-hérétiques... En fait il s'est passé une forme "d'évangélisation" wahabite, sans violence, une colonisation des esprits.

Prenons l'exemple du Sénégal : ce pays avait une tradition religieuse très ouverte, l'Islam des confréries. Aujourd'hui, les "madrassés" endoctrinant les enfants se développent et l'intégrisme y progresse.

http://www.dakaractu.com/L-integrisme-s ... 37869.html

et aussi
http://xalimasn.com/derives-islamiques- ... on-danger/
Le fanatisme religieux pour oser le mot n’est pas l’apanage de l’étranger ni le propre des incrédules terroristes islamistes, il se fermente lancinement et subrepticement dans toute société où les dogmes religieux sont érigés en forteresse imprenable et où les valeurs républicaines de laïcité sont bafouées et réduites à néant. Le Sénégal n’est pas à l’abri du terrorisme intégriste dès lors que les autorités religieuses cessent de jouer les rôles de paravents et de modérateurs des ardeurs inconsidérées de la foi. Tout au contraire, la tendance au Sénégal est à l’escalade dans les professions de foi, dans les excès des cultes de personnalités voués aux vénérés ancêtres dont les héritages spirituels sont pour le moins galvaudés et au plus dévalorisés.
Il semble que partout il a manqué de vigiles, tant sur le plan spirituel que politique.

Axou

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2201
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: Les Anglais ne regrettent rien (2 novembre 1917)

Message non lupar Relief » dim. 12 nov. 2017, 2:05

complexe
Dernière édition par Relief le dim. 11 mars 2018, 3:52, édité 1 fois.

axou
Barbarus
Barbarus

Re: Les Anglais ne regrettent rien (2 novembre 1917)

Message non lupar axou » dim. 12 nov. 2017, 14:04

En outre, vous partez du postulat que les pays occidentaux ont accepté le fanatisme islamique propagé par l’Arabie saoudite uniquement par intérêt financier et pétrolier. Pour savoir si ce postulat est vrai répondez à ma question de tout à l'heure : si l'Arabie saoudite décidait de propager le national-socialisme dans le monde, serait-elle autorisée à le faire par les pays occidentaux en raison de ces mêmes intérêts financiers et pétroliers ?
A vote avis ?

Mais le fascisme vert est sans doute une idéologie aussi grave que le nazisme ! On le saura dans 50 ans, il faut le recul de l'Histoire pour discerner.

Ensuite, je dis les choses de manière plus nuancée que vous ne le présentez. Je crois que le message s'est propagé de manière très insidieuse dans les mosquées, dans les librairies, très peu de gens en Occident ont réellement "vu" le danger. Mais les pays de la péninsule arabique étaient de facto nos alliés car on avait (et on a) besoin d'eux pour leur acheter leur pétrole et leur vendre nos armes et donc on a été un peu "endormis" sur cette question. Sans compter la posture des islamo-gauchistes et leur chantage à l'islamophobie, qui ont systématiquement allié questionnement de l'Islamisme et de l'Islam avec racisme islamophobe. Ils ont longtemps stérilisé le débat.

Axou

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8377
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Les Anglais ne regrettent rien (2 novembre 1917)

Message non lupar Cinci » mer. 15 nov. 2017, 6:14

Axou a écrit :
Je trouve intéressante et équilibrée la position de Roderick Balfour, descendant de Lord Balfour.
Bien sûr. C'est tout de même mieux dit que ce qui ressortait de la manchette du journal avec le chef d'État britanique.
Pour ma part, je ne comprends pas ce qu'on pourrait regretter : Israel existe depuis 70 ans, comment pourraît-on regretter son existence ?
On peut regretter sans doute un certain laissez-faire, les coudées franches aux sionistes pour concrétiser leur projet d'établissement d'un État racialiste en pleine terre sainte. On peut regretter par l'exemple l'occasion manquée : ce qui aurait pu être une sorte de domaine international confié à la gestion de différentes puissances et qui auraient pu oeuvrer de concert, pour développer pacifiquement le territoire en faisant de la place pour tout le monde : juifs, musulmans, chrétiens.

La Terre sainte aurait pu être une zone exerçant un effet stabilisateur et pacifiant pour tout le Moyen-Orient, assurant efficacement la survie des chrétiens d'orient. La situation aurait pu être tout autre. On imagine sans grand mal, en faisant un peu de politique fiction. On imagine un peu ce qu'aurait pu être le Liban prospère de l'époque et associé au développement d'une terre sainte pacifiés, sans guerre civile, etc. On peut facilement deviner comment il aurait pu ne pas être question du développement d'un islam arriéré de terroristes.
Et la renaissance d'Israel en tant qu'état après des milliers d'années, la renaissance d'une nation, d'une langue, après des siècles de persécution également, c' est quand même une magnifique aventure. Je le ressens ainsi.
Mais cette renaissance symbolique aurait pu prendre place dans le cadre de ce domaine que j'imagine et en étant aussi beaucoup plus religieusement orientée. C'est bien d'un foyer religieux et traditionnel juif dont il aurait pu être question et cet aspect pouvait être davantage mise en valeur. Ça, au lieu d'un État national laïciste, irreligieux et belliqueux.

Pensez donc, Axou, des Palestiniens non spoliés, un Liban prospère conservant un bon noyau de chrétiens et exerçant un effet d'attracteur civilisationnel sur la Palestine voisine, avec une plus grande présence potentielle de l'Église catholique pour servir la diplomatie. Ce n'est pas difficile d'imaginer comment quelque chose de brillant aurait pu pousser là. Et pacifiquement orienté! Au lieu de ce à quoi nous pouvons assister aujourd'hui avec la création de l'État porte-avion, ceinturé par le mur de Berlin, sur place la réelection perpétuel de l'équipe des faucons de guerre.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8377
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Les Anglais ne regrettent rien (2 novembre 1917)

Message non lupar Cinci » mer. 15 nov. 2017, 6:34

Axou a écrit :
Ce qui me paraît le plus grave dans cette création d'états venant d'une puissance étrangère à la région n'est pas la création d'Israel (encore que c'est bien une épine dans le pied du Moyen Orient....) mais la création de l'Arabie Séoudite : les Anglais ont trahi les Hachem, famille princière vivant un Islam ouvert et tolérant (ils ont la Jordanie) au profit des Séoud, famille d'obscurs Bédouins tenant du wahabisme.
C'est l'autre volet de la réflexion.

:)

Je suis d'accord sur le fait qu'il y a eu là une maldonne.


Revenir vers « L'actualité décryptée »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit