Pologne : L'UE peut-elle "retoquer" des législations nationales ?

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12601
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Pologne : L'UE peut-elle "retoquer" des législations nationales ?

Message non lupar etienne lorant » mer. 26 juil. 2017, 17:32

La Pologne : prochaine étape après l'Angleterre ?



Jaroslaw Kaczynski, le président du PiS (Droit et justice) et homme fort du pays, a estimé que l’avertissement de la Commission européenne, prête à enclencher une nouvelle procédure qui pourrait mettre la Pologne au ban de l’UE, était « un acte de nature politique ». « Les sujets dont nous discutons en ce moment relèvent exclusivement de la compétence de notre pays. Donc, ce que nous avons ici est un abus » de pouvoir, a-t-il déclaré, mercredi 19 juillet, à la télévision polonaise.

Depuis que la Commission européenne a enclenché la procédure de « sauvegarde de l’Etat de droit » à l’encontre de la Pologne, en janvier 2016, le gouvernement ultraconservateur a souligné à de nombreuses reprises que cette procédure constituait une « ingérence politique » dans les affaires intérieures du pays, accusant l’exécutif européen d’être à la solde de l’opposition.


Le ministre des affaires européennes, Konrad Szymanski, s’est montré plus prudent : « L’intention du ministre de la justice et de la majorité n’est pas de remettre en cause l’indépendance des tribunaux. Si la Commission européenne présente des recommandations au sujet de la réforme de la justice, le gouvernement y répondra précisément (…). Si d’autres procédures sont mises en œuvre, nous allons défendre notre bon droit devant la Cour de justice de l’Union européenne. »
« La Commission devient partisane

Le chef de la délégation du PiS au Parlement européen, Ryszard Legutko, a été moins diplomate : « La Commission devient partisane dans un conflit interne à la Pologne. (…) Les commissaires ne peuvent pas être au service de l’opposition. » Selon lui, l’exécutif européen « n’est pas au courant de l’état des choses en Pologne (…), ne connaît pas ces projets de loi, n’en a aucune analyse juridique, et s’appuie sur des communiqués de presse et le lobbying de l’opposition ». Pour M. Legutko, la Commission est « partiale, malhonnête et hâtive dans l’émission de ses jugements ».


Pour le chef du principal parti d’opposition, Grzegorz Schetyna (Plate-forme civique, centre droit), l’annonce de Frans Timmermans est « un signal de plus, sans doute le dernier ». « Si la politique du gouvernement polonais ne change pas, s’il n’y a pas d’ouverture, s’il n’y a pas de confirmation que nous voulons être dans l’UE, cette politique vis-à-vis de l’indépendance de la justice se finira par un processus de sortie de la Pologne de l’UE », a-t-il averti.
La Diète, Chamb

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... 6yre6ja.99
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Altior
Senator
Senator
Messages : 782
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Pologne : L'UE peut-elle "retoquer" des législations nationales ?

Message non lupar Altior » mer. 26 juil. 2017, 21:27

La Pologne a été le pays-clé dans la chute du communisme. Espérons qu'elle le sera dans la chute de la démocratie totalitaire aussi.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3343
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Pologne : L'UE peut-elle "retoquer" des législations nationales ?

Message non lupar Kerniou » jeu. 27 juil. 2017, 0:33

Normalement, l'UE n'intervient pas dans les décisions de politique interne mais, à ce que j'ai compris, le vote de la Pologne intervient sur certains fondements de la démocratie polonaise. Sachant que le système démocratique du pays doit présenter, au sein de l'UE, un certain nombre de garanties qui n'apparaîtraient plus dans le projet de la nouvelle constitution polonaise; particulièrement en ce qui concerne l'information et la liberté de la presse
Vous savez, Altior, si vous abhorez les valeurs de démocratie que propose l'UE dans les pays de l'Ouest, vous pouvez aller vivre dans d'autres démocraties qui n'en ont que le nom, comme à l'est ... et si l'UE vous répugne autant, vous pouvez traverser la Manche ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1949
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Localisation : France

Re: Pologne : L'UE peut-elle "retoquer" des législations nationales ?

Message non lupar Relief » jeu. 27 juil. 2017, 3:42

Vous savez, Altior, si vous abhorez les valeurs de démocratie que propose l'UE dans les pays de l'Ouest, vous pouvez aller vivre dans d'autres démocraties qui n'en ont que le nom, comme à l'est ... et si l'UE vous répugne autant, vous pouvez traverser la Manche ...
Propos lamentables et xénophobes, indignes d'une catholique pratiquante.
Dernière édition par Relief le mer. 09 août 2017, 3:17, édité 2 fois.

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1612
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Pologne : L'UE peut-elle "retoquer" des législations nationales ?

Message non lupar axou » sam. 29 juil. 2017, 16:24

Vous savez, Altior, si vous abhorez les valeurs de démocratie que propose l'UE dans les pays de l'Ouest, Kerniou
Les belles valeurs proposées :
Avortement, PMA, GPA, mariage homosexuel, euthanasie; eugénisme, négation de l'héritage chrétien de l'Europe, mise en esclavage du peuple grec, immigration musulmane de masse en remplacement des bébés avortés, refus d'une immigration chrétienne en provenance des pays de l'Est, africaine ou orientale, abandon des souverainetés nationales au profit d'une Commission européenne non élue, etc.
Relief
Vous savez, Altior, si vous abhorez les valeurs de démocratie que propose l'UE dans les pays de l'Ouest, vous pouvez aller vivre dans d'autres démocraties qui n'en ont que le nom, comme à l'est ... et si l'UE vous répugne autant, vous pouvez traverser la Manche ...
Propos lamentables et xénophobes, indignes d'une catholique pratiquante.
Vous vous permettez de dire cela à un catholique originaire d'un pays de l'Est, mais vous vous gardez bien d'en faire autant avec des musulmans qui critiquent la France !
(....)
Est-ce la Pologne qui est allée détruire la Lybie ? Est-ce la République tchèque qui a fourni des armes aux djihadistes en Syrie ? Est-ce la Slovaquie qui soutient des dictateurs africains au profit de ses multinationales ? Est-ce la Slovénie qui a promulgué une loi permettant de poursuivre en justice les personnes qui se battent contre l'avortement ? Est-ce la Hongrie qui impose 11 vaccins obligatoires à l'aluminium à ses enfants ? Le philosophe Michel Onfray obligé de se faire publier à l'étranger est-il de nationalité croate ? De la France ou de la Roumanie, qui est numéro un mondial de la censure de tweets ? Qui refuse des référendums d'autodétermination aux légitimes possesseurs de la Polynésie et de la Corse ?
A mon tour Relief, de vous demander : si vous détestez tant que cela notre démocratie française, nos valeurs françaises et nos valeurs européennes, si vraiment vous êtes en désaccord sur TOUT avec l'attitude de nos gouvernements, pourquoi continuer à vivre en France ? allez donc vivre dans la Russie de Poutine ! ou mieux, dans le belle Syrie de Assad !
A quoi cela rime -t-il de cracher sur son pays et ses valeurs ? si on n'est pas content, et bien on se casse !
Et je pense sincèrement qu'u petit séjour dans un vraie dictature remet bien les idées en place...
. C'est un manque de réflexion étonnant chez une catholique pratiquante bretonne. Relief
Votre manque de réflexion à vous, votre éternelle agressivité (à part dans "Soutien dans l'épreuve"), votre manque de courtoisie élémentaire ne m'étonnent pas du tout, et surtout pas d'un Catholique pratiquant. Je n'ai pas du tout d'illusion sur les Catholiques pratiquants et les brevets en catholicité que certains s'escriment à distribuer (ou à retirer) aux uns et aux autres sur ce forum sont d'un pharisaisme banal.

Bien à vous,

Axou

Altior
Senator
Senator
Messages : 782
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Pologne : L'UE peut-elle "retoquer" des législations nationales ?

Message non lupar Altior » sam. 29 juil. 2017, 18:32



Les belles valeurs proposées :
Avortement, PMA, GPA, mariage homosexuel, euthanasie; eugénisme, négation de l'héritage chrétien de l'Europe, mise en esclavage du peuple grec, immigration musulmane de masse en remplacement des bébés avortés, refus d'une immigration chrétienne en provenance des pays de l'Est, africaine ou orientale, abandon des souverainetés nationales au profit d'une Commission européenne non élue, etc.
Relief
A mon tour Relief, de vous demander : si vous détestez tant que cela notre démocratie française, nos valeurs françaises et nos valeurs européennes, si vraiment vous êtes en désaccord sur TOUT avec l'attitude de nos gouvernements, pourquoi continuer à vivre en France ? allez donc vivre dans la Russie de Poutine ! ou mieux, dans le belle Syrie de Assad !
A quoi cela rime -t-il de cracher sur son pays et ses valeurs ?
Je doute, Axou, que avortement, GPA, PMA, mariage homosexuel, et tout le reste énuméré par Relief soit "nos valeurs françaises et nos valeurs européennes". Les vôtres, peut-être, apparemment c'est bien le cas. Mais pas les miennes. Ni les valeurs de Relief. Ni les valeurs de notre Sainte Église, qui, d'ailleurs, ne parle point de "valeurs", mais de "vertus".
Le reste de votre message est une attaque in personam et je m'abstiens de vous répondre à la même manière.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3343
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Pologne : L'UE peut-elle "retoquer" des législations nationales ?

Message non lupar Kerniou » dim. 30 juil. 2017, 3:46

Les pays de l'Est du temps où ils étaient communistes, se qualifiaient de démocraties !
Je considèrerais qu'il s'agissait de démocraties totalitaires!
Pour y avoir effectué trois voyages, je dirais qu'en tant que touriste les contrôles policiers, les fouilles au corps à l'entrée des musées et "l'encadrement"constant des touristes dont je faisais partie étaient pesants pour ne pas dire étouffants ! Les gens du pays n'avaient pas le droit de nous parler,et ceux qui se faisaient passer pour tels étaient des policiers en civil qui nous suivaient et regrettaient de ne pas parler français. Ils répondaient en anglais ou en allemand aux questions que nous nous posions entre franczuski !
A chaque visite, sauf en Pologne, nous avions droit dans les commentaires de visite au sempiternelles louanges du socialisme (à la soviétique)!
Les guides nous qualifiaient de "renégats" du système capitaliste, nous, les français parce que nous n'obéissions pas !
-" Ici, c'est le peuple qui commande et vous devez obéir !"
En tant que touristes, on nous prenait nos papiers. Pour faire une quelconque sortie spontanée, il nous fallait présenter notre passeport ! Pour aller au cinéma, par exemple, il fallait le demander au guide en précisant pourquoi. le guide demandait au bureau d'intourist qui voulait savoir quel film ou quel spectacle, quel jour, à quelle heure et dans quel théâtre ou cinéma ! On obtenait les papiers au bout de trois jours ! Impossible de savoir le soir ce que l'on ferait le lendemain !
J'ai vu de très beaux monuments et de belles villes, du moins les zones que l'on nous laissait voir ! on a parcouru des kilomètres les rideaux du car baissés avec interdiction de les soulever !
Alors, Altior, c'est peut-être cela la liberté et la démocratie, pour moi c'étaient des pays totalitaires où le comportement des gens était contrôlé, épié, surveillé sauf pour la "nomenclatura" qui bénéficiait de privilèges et pouvait se fournir dans les magasins réservés aux touristes et interdits à la population locale puisqu'il fallait payer en devises étrangères !
Voyez-vous Altior, pour moi ni l'Europe de l'ouest ni la France ne sont des pays totalitaires !
Si vous venez de l'Est et que vous trouvez la France totalitaire, je me demande où et dans quel cadre vous viviez à l'Est.
Dernière édition par Kerniou le lun. 31 juil. 2017, 9:01, édité 2 fois.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1612
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Pologne : L'UE peut-elle "retoquer" des législations nationales ?

Message non lupar axou » dim. 30 juil. 2017, 13:05

Je doute, Axou, que avortement, GPA, PMA, mariage homosexuel, et tout le reste énuméré par Relief soit "nos valeurs françaises et nos valeurs européennes". Les vôtres, peut-être, apparemment c'est bien le cas. Mais pas les miennes. Ni les valeurs de Relief. Ni les valeurs de notre Sainte Église, qui, d'ailleurs, ne parle point de "valeurs", mais de "vertus".
Le reste de votre message est une attaque in personam et je m'abstiens de vous répondre à la même manière. Altior
Voici les valeurs de nos démocratie d'Europe de l'Ouest auxquelles je tiens Altior ; la liberté de conscience, la liberté de la presse, les libertés individuelles (droit de vivre sa vie privée comme on l'entend), le refus du racisme, de l'antisémitisme, de l'homophobie, l'accueil de l'étranger, l'accès à la santé pur tous, l'égalité entre hommes et femmes, le refus absolu de la torture, le principe de laicité, principalement en France ou le modèle d'ntégration est différent du modèle anglo saxon pluriculturel.

Comme Kerniou, j'ai visité un pays de dictature dans les années 90, la Syrie d'Hafez El Assad et j'a été saisie de la terreur dans laquelle les gens vivaient. Chaque fois que nous étions invités à un repas, la police débarquait pour interroger nos hôtes sur nous, sur leurs liens avec nous, et toutes sortes de tracasseries...
Et j'ai rencontré au Liban des personnes qui m'ont raconté leurs séances de torture en Syrie....

Parler de "dictatures démocratiques " est d'une triste indécence...surtout envers ceux qui subissent les horreurs de la dictature.

Da,s mon pays, le moindre flic qui commet une bavure tombe sous le joug de la Police des Polices et une enquète est lancée.
Dans mon pays, j'ai accompagné à l'hôpital une migrante syrienne qui avait un bras cassé mal ressoudé (arrivée depuis un mois, pas encore de droits ni de statut de réfugiée), j'ai expliqué son cas et on l'a pris en charge gratuitement.

Je suis très fière d'être française.

Axou

Altior
Senator
Senator
Messages : 782
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Pologne : L'UE peut-elle "retoquer" des législations nationales ?

Message non lupar Altior » dim. 30 juil. 2017, 13:59

Il faut cadrer un peu la polémique: soit on parle des pays de l'Est pendant le début de ces républiques et alors on doit faire la comparaison avec la France au début de sa république avec toutes ses exactions, soit on parle des pays de l'Est de nos jours et alors le terme de comparaison qui s'impose est la France de nos jours.

Dans le premier cas, on constate que les révolution bolchéviques ont été des copies de ce que les ennemies de la France avaient fait plus d'un siècle avant. Lénin même parle de «la Grande Révolution» française comme d'un modèle à suivre. Et effectivement, tout comme la démocratie en France commence par couper la tête du père de la nation, à Ekaterinbourg Lénin ordonne l'«exécution» de l'empereur, qui portant avait abdiqué. Mais, comme le modèle originel se trouve en France et parce que dans le modèle originel la démocratie révolutionnaire ne s'est pas arrêter à l'exécution du Roi, mais aussi de la reine, tendis que le petit Louis a été assassiné par privation de nourriture, la copie, la démocratie bolchévique commet l'exécution de l'impératrice et du prince, à la seule différence qu'on a utilisé les fusils à la place de la guillotine et de la mise à mort par inanition des enfants. Les ennemies de Dieu et de la France, tout comme leurs épigones bolchéviques, ennemies de Dieu et de la Russie, passe à l'exécution des nobles en commençant par ceux qui entouraient les souverains. Les prêtres suivent et, bientôt, les gens commun. L'étape de la terreur systématique qui commence avec Robespierre dans le modèle d'origine, avec Stalin dans la copie est la continuation logique. Une différence est que la Russie n'a pas eu un Napoléon, tendis que d'une sorte de restauration de l'ordre du droit on ne peut pas parler que beaucoup plus tard, avec Gorbatchev. Cela fait que le nombre des victime de la démocratie bolchévique dépasse largement le nombre des victimes de la démocratie républicaine en France.

Dans le deuxième cas, on constate que, de nos jours, sous beaucoup d'aspects, les gens sont plus libres en Russie et dans les anciens pays satellites de l'Union Soviétique qu'en l'ouest de l'Europe. En France, le délit d'opinion fonctionne est il y a eu pas mal de gens condamnés suite à leurs idées. Je parle pas seulement des poètes condamnés à mort et exécutés pendant l'Epuration par la police des idées démocratique (Brasillach est le premier nom qui me vient à l'esprit), mais même de gens qui ont fait la prison suite aux lois liberticides (comme Garaudy par exemple). Mais je parle surtout d'un niveau, dans la France de 2017, de lavage des cerveaux et d'idéologisation par le biais de l'école et des médias sans précédent même en Russie pendant les bolchéviques. Vous avez des enfants à l'école, vous ? Eh bien, moi j'ai. Trois. J'utilise les vacance en essayant (avec un succès qui reste à être vu) de contrecarrer l'influence délétère de l'enseignement marxiste qu'ils reçoivent systématiquement à l'école.

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1612
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Pologne : L'UE peut-elle "retoquer" des législations nationales ?

Message non lupar axou » dim. 30 juil. 2017, 15:16

Mais je parle surtout d'un niveau, dans la France de 2017, de lavage des cerveaux et d'idéologisation par le biais de l'école et des médias sans précédent même en Russie pendant les bolchéviques. Vous avez des enfants à l'école, vous ? Eh bien, moi j'ai. Trois. J'utilise les vacance en essayant (avec un succès qui reste à être vu) de contrecarrer l'influence délétère de l'enseignement marxiste qu'ils reçoivent systématiquement à l'école. Altior
Et j'imagine cher Altior, que vous risquer d'être enfermé prochainement dans un des nombreux goulags de France pour oser contrecarrer la pensée unique et et exprimer votre différence ? : :ciao:

Que vous soyiez choqué par une mentalité que vous n'aimez pas et qu'on cherche à inculquer à vos enfants, soit. Je n n'ai pas d'enfants et il est clair que je ne serais pas choquée par les mêmes choses que vous mais sans doute désaprouverais-je des propos de certains professeurs ou de certains livres d'histoire...

En revanche que vous osiez dire que la situation est pire que sous les Bolcheviques alors que sous leur régime, toute personne qui pensait différemment était envoyée au goulag ?

mais vous vous rendez compte des énormités que vous proférez ????

Vous risquez d'être arrêté si vous dîtes tout haut ce que vous pensez ? Vous risquez d'être mis à mort par le gouvernement de Macron, torturé ?

Pourquoi une telle outrance qui manque du respect du aux morts et à toutes les victimes du bolchevisme...
C'est quand même très suspect cette outrance, cette incapacité à tenir compte du réel (ici la mort, l'enfermement et la torture, rien que cela)

Vos avez la chance de vivre dans un pays ou la pensée et la parole sont libres, ou le seul risque que vous avez en émettant une opinion divergente de celle de la majorité, c'est d'être ....moralement jugé : on va dire que vous n'avez rien compris, on va vous traiter de rétrograde, on va dire que vos propos sont nauséabonds ...ect...

Oh lala que c'est grave ! c'est sur ! mieux vaut la torture et le goulag plutôt que le jugement moral de mes concitoyens !!!
C'est cela que vous ne supportez pas ? Vous voudriez que tout le monde pense comme vous ?

Il faut ASSUMER !!! assumer que nos opinions et nos valeurs ne soient pas partagés par tous ! Renoncer à cette mentalité d'enfant gâté qui ne supporte pas que le monde ne tourne pas comme je voudrais qu'il tourne, qui ne supporte que la majorité pense différemment de ce que je pense (et ou est le problème si on me laisse vivre et m'exprimer ???), assumer sa différence tout simplement.

Et si vraiment on ne supporte pas l'environnement dans lequel on vit, et bien on change d'environnement.

Bien à vous,

Axou

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1429
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Pologne : L'UE peut-elle "retoquer" des législations nationales ?

Message non lupar Trinité » dim. 30 juil. 2017, 15:25

Chère Axou,

Je suis entièrement d'accord avec vous et suis bien content de vivre dans ce pays et d'être Français!

Pour Altior!

J'ai ma plus jeune fille qui a été prof. des écoles dans l'enseignement public en Z.E.P pendant 8 ans .
Elle vient de démissionner ,( mais c'est un autre problème trop dur ...) Je peux vous assurer quelle n'a jamais dispensé un enseignement Marxiste et que celui-ci ne fait pas partie du programme scolaire. :)
Par contre,comme je ne cherche pas à vous convaincre et que je sais que nous ne seront pas du même avis ,je ne polémiquerais pas là-dessus avec vous!
Cordialement.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7155
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Pologne : L'UE peut-elle "retoquer" des législations nationales ?

Message non lupar Cinci » dim. 30 juil. 2017, 21:12

Relief :
Autre exemple : la Slovaquie a voulu faire figurer sur une des pièces de sa monnaie européenne la double croix présente sur son drapeau national. Elle s'est vue notifier une interdiction de la part de Bruxelles.
Ah? Et connaît-on la raison officielle avancée pour cette prohibition?

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3343
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Pologne : L'UE peut-elle "retoquer" des législations nationales ?

Message non lupar Kerniou » lun. 31 juil. 2017, 9:13

Eh bien cher Altior, vous pouvez inscrire vos enfants dans une école catholique !
Il y en a partout en France et à des prix modiques comme en Bretagne où 43% des élèves sont inscrits dans le privé catholique ! Certaines sont traditionalistes et sont nombreuses.
En France, il y a, aussi, la liberté de choix pour l'école !

Ce que vous dîtes à propos de Garaudy, ne relève pas du déni d'opinion mais de la publication d'oeuvres négationnistes mensongères ...
En France, le négationnisme à propos des camps de concentration sous le nazisme est passible de sanctions pénales. Quel totalitarisme !
Comme Axou, je vous rappellerais que nul n'est obligé de vivre en France. Vous pensez manquer de liberté, c'est votre droit le plus absolu. Mais pourquoi rester dans un pays liberticide, immoral et dépravé qui risque de dévoyer vos enfants ?
Je ne dis pas cela pour vous chasser, mais la question se pose; nous nous la sommes posée pour l'école bien que nous n'ayons pas eu de problème avec le public . Financièrement, dès que nous avons pu le faire, nous avons inscrit nos enfants à l'école catholique.
Cependant, il faut constater que les valeurs de l 'école publique ne reprennent pas les valeurs traditionnelles du christianisme. Certains enseignants n'hésitent pas , il est vrai, à faire passer leurs commentaires personnels sur les sujets de société ...
L'école publique s'est construite en opposition à l'Eglise. C'est notre histoire, c'est ainsi !
La France n'est pas parfaite, excusez-nous !
A la liste des dictatures citées par Axou, j'ajouterais la très catholique dictature de l'Espagne de Franco. Quand nous allions en Espagne pour les vacances, nous mesurions combien, pour le peuple espagnol, l'atmosphère et la vie n'étaient pas celles de nos vacances ... les espagnols, nombreux, ont fui et sont venus, à pied, se réfugier en France ...
Vous avez raison, on peut parler de la féroce dictature révolutionnaire et aussi de celle, non moins féroce mais plus cachée dictature de la restauration ... Après la dictature rouge, la dictature blanche ... Il n'y a jamais qu'une seule lecture de l'histoire ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7155
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Pologne : L'UE peut-elle "retoquer" des législations nationales ?

Message non lupar Cinci » lun. 31 juil. 2017, 18:30

Axou,
Vos avez la chance de vivre [Altior] dans un pays ou la pensée et la parole sont libres
Libre? Ce n'est plus aussi vrai que ce l'était avant justement. Il existe une tendance régressive, ce me semble. Pourquoi le nier?

, ... ou le seul risque que vous avez en émettant une opinion divergente de celle de la majorité, c'est d'être ....moralement jugé : on va dire que vous n'avez rien compris, on va vous traiter de rétrograde, on va dire que vos propos sont nauséabonds ...ect...
Avec l'article de loi adopté le 25 juillet dernier, une dissidence d'opinion d'avec la mentalité des commissaires européens devient un crime vous rendant inéligibilité pour dix ans à l'Assemblée nationale.

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1612
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Pologne : L'UE peut-elle "retoquer" des législations nationales ?

Message non lupar axou » lun. 31 juil. 2017, 23:45

Vos avez la chance de vivre [Altior] dans un pays ou la pensée et la parole sont libres
Libre? Ce n'est plus aussi vrai que ce l'était avant justement. Il existe une tendance régressive, ce me semble. Pourquoi le nier?

Je ne le nie pas, je dis que c'est faux : risquer d'être jugé et critiqué, ce n'est même pas un risque, c'est du pipi de chat à côté des risques pour sa vie et sa liberté dans les pays de dicature. Il existe une bienpensance, une forme de police de la pensée, mais cela n'implique aucun danger dans notre pays.


Avec l'article de loi adopté le 25 juillet dernier, une dissidence d'opinion d'avec la mentalité des commissaires européens devient un crime vous rendant inéligibilité pour dix ans à l'Assemblée nationale. Cinci



Peut-on avoir de quoi il s'agit ? De quelle loi parlez-vous ?

Bien à vous,

Axou


Revenir vers « L'actualité décryptée »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invités