La présidence d'Emmanuel Macron

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7132
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Cinci » dim. 27 août 2017, 15:00

Axou :
Vous lui faites dire ce qu'il n'a pas dit (pour changer) : il n'a jamais dit que les aléas climatiques étaient plus importants que la culture, il dit qu'ils ont un impact majeur sur les enjeux géopolitiques en provoquant du désordre, des réfugiés climatiques en pagaille, des agriculteurs qui ne peuvent plus cultiver leur terre et qui vont être recrutés par des milices. Macron étant très cultivé, il connaît l'histoire. Or les famines provoqués par des hivers rudes ont provoqué nombre de drames historiques.
Il ne faudrait quand même pas jouer au cuistre de collège!

Notre ami E. Macron nous dit que le terrorisme (islamique sous-entendu; car l'on ne nous ferait pas croire qu'il songe à celui de Breivik) comme d'autres grands déséquilibres du monde serait lié à l'évolution du climat atmosphérique, une évolution soi-disant anormale (comme si par définition le climat n'était pas un truc capricieux en soi et mal compris par les meilleurs spécialistes du monde) et provoquée par le mode de production industriel pollueur des pays riches. Moralité? Les consommateurs méconnaisseurs, irréfléchis, inconscients, indifférents, portent une part de responsabilité dans le surgissement de cette violence. "Tout est lié". C'est son discours. Il ajoute même qu'il serait illusoire de penser solutionner le problème du terrorisme s'il fallait négliger de s'attaquer sérieusement au problème du changement climatique en parallèle.

S'il est impossible de régler le problème de Daech, pas sans comprendre et neutraliser l'influence des courants marins derrière tout ça et ralentir la fonte de la calotte polaire du même coup, on en conclurait que le facteur climatique serait drôlement prépondérant. Curieux que les alliés soient parvenus à régler le problème du terrorisme hitlérien autrement plus coriace que celui de Daech, et quand il n'aura pas fallu que Washington convoque simultanément, à l'époque, une commission d'experts pour élucider le déplacement des taches solaires!

Un exemple : quelques années avant 1789, un volcan islandais a explosé et provoqué des hivers extrêmement rigoureux et une famine en France qui a été le déclencheur de la révolution française. Non que c'était l'unique moteur bien sur mais le froid a eu un impact majeur. Un degré de plus et c'est la catastrophe évidemment ; des zones fertiles donnent moins de fruit, des zones arides deviennent désertqiues et qe se passe t-il ? Quand les hommes ont faim et sont désoeuvrés ils s'énervent ! Et Daech est là pour leur fournir un échappatoire tout trouvé. Macron dit juste ce que n'importe quel historien ou spécialiste en géopolitique sait par coeur....
Non ...

Les vraies causes de la révolution française sont d'ordre politiques. Il y avait le problème des finances publiques occasionné par l'aide fourni par le royaume de France aux révolutionnaires américains, ce qui avait grevé le Trésor. D'où la convocation des fameux États-généraux. Il y avait la popularité du libéralisme (la mentalité des encyclopédistes ou celle de Voltaire) qui avait fini par gagner une très large fraction des gens instruits, sachant lire bien sûr et dont beaucoup de nobles, eux qui auront toujours été les piliers du régime monarchique; chose critique . C'est un large facteur culturel qui est venu à bout de l'Ancien Régime par l'intérieur, non pas une gelée inattendue au printemps, ni un coup de vent ni une série de trois été trop chaud. Des variations de climat, les paysans du Moyen-Age en avaient connu également.

Le rôle ponctuel et très limité qu'une grêle aurait pu jouer dans le tableau reste qu'une pure hypothèse chez certains historiens, un petit élément annexe, mais en rien un facteur majeur pouvant rendre compte à quel point une masse de gens aurait été prête à ce que pays puisse fonctionner sur de nouvelles bases.

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1612
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar axou » dim. 27 août 2017, 16:29

Un exemple : quelques années avant 1789, un volcan islandais a explosé et provoqué des hivers extrêmement rigoureux et une famine en France qui a été le déclencheur de la révolution française. Non que c'était l'unique moteur bien sur mais le froid a eu un impact majeur. Un degré de plus et c'est la catastrophe évidemment ; des zones fertiles donnent moins de fruit, des zones arides deviennent désertqiues et qe se passe t-il ? Quand les hommes ont faim et sont désoeuvrés ils s'énervent ! Et Daech est là pour leur fournir un échappatoire tout trouvé. Macron dit juste ce que n'importe quel historien ou spécialiste en géopolitique sait par coeur.... Axou

Non ...

Les vraies causes de la révolution française sont d'ordre politiques. Il y avait le problème des finances publiques occasionné par l'aide fourni par le royaume de France aux révolutionnaires américains, ce qui avait grevé le Trésor. D'où la convocation des fameux États-généraux. Il y avait la popularité du libéralisme (la mentalité des encyclopédistes ou celle de Voltaire) qui avait fini par gagner une très large fraction des gens instruits, sachant lire bien sûr et dont beaucoup de nobles, eux qui auront toujours été les piliers du régime monarchique; chose critique . C'est un large facteur culturel qui est venu à bout de l'Ancien Régime par l'intérieur, non pas une gelée inattendue au printemps, ni un coup de vent ni une série de trois été trop chaud. Des variations de climat, les paysans du Moyen-Age en avaient connu également.
Et pourtant cher ami ils est bien possible que sans ce refroidissement de l'Europe il n'aurait pas eu de révolution en France...ou pas à ce moment là.
Les causes de la révolution que vous soulignez sont justes mais ensuite il faut un déclencheur et parfois c'est le climat : ce sont 2 hivers froids consécutifs et la famine ainsi provoquée qui a déclenché les insurrections de la faim.
http://www.futura-sciences.com/planete/ ... 54/page/4/

De même, les causes géo-historico-politico-religieuses de l'émergence de Daech sont connues, (même si des divergences d'analyse existent) mais le dérèglement climatique actuel peut favoriser des déclencheurs. Le dérèglement climatique d'une rapidité actuelle qui n'a jamais existé va provoquer des catastrophes humaines en grand nombre, on le sait, il faut s'y préparer.

E Macron qui a le sens des responsabilités, contrairement à ce misérable Trump qui remets en cause les accords de Paris, souligne l'urgence de l'action de tous contre le réchauffement. Heureusement !!!

Pour des rasions qui vous appartiennent, vous portez des lunettes déformantes dans le sens de la culpabilité cher Cinci. Je me souviens très bien que lorsque le Pape François tonnait (et il tonne encore) contre la vieille Europe qui laissait les migrants se noyer dans la Méditerranée, vous accusiez le Pape de culpabiliser les européens...alors que le Pape en appellait juste à la responsabilité des gouvernements et de chacun en réponse à la question "qu'as tu fait de ton frère?".
La vraie question c'est cela : "Qu'as tu fait de ton frère?" et qui est un appel à s'engager pour son frère, c'est une question qui ouvre sur l'avenir et qui ne se sclérose pas sur le passé.

Comme je sais que vous êtes quelqun de fin et intelligent, vous voir chausser ces lunettes là m'horripilent.
Tout va bien, vous n'êtes coupable de rien et si un homme politique dit qu'il pleut, il n'accuse pas les occidentaux et vous même d'avoir placé là les nuages et cela ne signifie pas qu'il veut détruire l'identité de nos pays occidentaux ...

Bon, pour approfondir la question en se basant sur la parole de ceux qui connaissent le sujet : ici a parole de général de l'Armée Française Pierre de Villiers (avant que , hélas, il ne démissionne...) qui s'exprime sur la géopolitique des conflits en lien avec le dérèglement climatique !


http://www.defense.gouv.fr/content/down ... atique.pdf

extrait
La compétition pour les ressources naturelles ou les tensions sur
l’approvisionnement énergétique peuvent être cause de conflits ; cela
a été évoqué ce matin. De même, les migrations climatiques, la
montée des eaux et ses conséquences que sont la perte de territoires
ou les litiges frontaliers peuvent également générer des crises. Quoi
qu’il en soit, d’un point de vue général, et à court terme, le
dérèglement climatique constitue un multiplicateur croissant de
menaces à surveiller.

(...)
Et enfin, le terreau du terrorisme, c’est la pauvreté qui est souvent la
résultante directe ou indirecte du changement climatique, notamment
par le déplacement des populations.

Bien à vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3337
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Kerniou » lun. 28 août 2017, 9:25

Merci , Axou, pour vos réflexions et analyses judicieuses.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

LaurentVan
Censor
Censor
Messages : 123
Inscription : jeu. 09 mai 2013, 5:04

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar LaurentVan » lun. 28 août 2017, 10:17

A supposer que le réchauffement climatique ne soit qu’une manœuvre politique comme de nombreux scientifiques le clament (https://www.youtube.com/watch?v=zBLTDscToOo ), qu’est ce qui en est à l’origine, comment et pourquoi cela est-il devenue un sujet majeur de notre société ? quelle en est le but? A qui celle-ci profite (Macron et al.) et qui celle-ci défavorise (Trump et al.) ? Pourquoi maintenant ? Quelle en sont les conséquences à long terme ? ...

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3337
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Kerniou » lun. 28 août 2017, 11:35

Quand on voit les neiges éternelles monter d'année en année, voire disparaître et les glaciers en montagne comme aux pôles nord et sud fondre et diminuer autant, on se dit que c'est à cause de la chaleur ... Non ? il y a des périodes de glaciation et de réchauffement depuis toujours ... NON ? On peut se dire que l'activité humaine y est, aussi, pour quelque chose; même si elle ne déclenche pas le phénomène, elle peut l'amplifier ...
Cependant, Je ne sais si les glaciers fondent pour favoriser tel ou tel homme politique ...
A ma connaissance limitée, je le reconnais, les scientifiques qui contestent le réchauffement climatique seraient de moins en moins nombreux...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1949
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Localisation : France

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Relief » lun. 28 août 2017, 12:53

A ma connaissance limitée, je le reconnais, les scientifiques qui contestent le réchauffement climatique seraient de moins en moins nombreux...
Ils ne contestent pas le réchauffement climatique mais son origine anthropique.
Ils ne sont pas de moins en moins nombreux, c'est juste que les médias agissent avec eux comme avec les catholiques, c'est-à-dire qu'ils ne ne veulent pas en parler, sauf lorsqu'il s'agit d'en dire du mal.
On repassera donc pour la pluralité des opinions dans nos médias ! :/

Une précision : les plus grands glaciers de montagne du monde, les himalayens, ne reculent pas. Le GIEC a reconnu s'être "trompé". Mais pour cela il aura fallu que des scientifiques ostracisés réussissent à se faire entendre, avec études à l'appui, pour dénoncer cette "erreur" du GIEC que beaucoup qualifient de "volontaire".

Ces scientifiques ont par la même occasion montré que la théorie de l'origine anthropique du réchauffement climatique était devenue un dogme gardé par une "Sainte inquisition climatique" qui excommuniait à tour bras.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7132
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Cinci » lun. 28 août 2017, 20:22

Merci à Laurentvan pour le documentaire indiqué. Et je suis d'accord avec Relief.

:welcome2:

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7132
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Cinci » mar. 29 août 2017, 1:46

Axou a écrit :
Et pourtant cher ami ils est bien possible que sans ce refroidissement de l'Europe il n'aurait pas eu de révolution en France...ou pas à ce moment là. Les causes de la révolution que vous soulignez sont justes mais ensuite il faut un déclencheur et parfois c'est le climat : ce sont 2 hivers froids consécutifs et la famine ainsi provoquée qui a déclenché les insurrections de la faim.
http://www.futura-sciences.com/planete/ ... 54/page/4/
Ce genre de théorie "catastrophiste" ne colle pas avec la réalité et la complexité du fait étudié.

De tout temps, la France d'Ancien Régime aura connu des difficultés d'approvisionnement en céréal, des disettes, des pénuries, des épisodes de famine avec des émeutes. Dans les études savantes portant sur les XVIe ou XVIIe siècle, on y relèverait facilment des émeutes ou jacqueries presque à chaque deux ans. Le phénomène est endémique. Non pas au même endroit, mais alternativement dans une province ou une autre.

La situation pour les paysans en France était pas mal plus catastrophique dans les premières décennies du XVIIe siècle qu'à la fin du XVIIIe siècle, chère Axou. Le confort était plus élevé pour à peu près tout le monde en 1789.

Pour ne prendre que le XVIIIe siècle : la France avait connu d'autres crises plus importantes sur le plan économique, comme à la fin du règne de Louix XIV. Et c'est Ernest Labrousse qui fait observer ça dans une magistrale étude sur l'histoire du développement social et économique de la France au XVIIIe siècle, une brique plus volumineuse qu'une encyclopédie de 1500 pages, avec graphiques, statistiques et tout. Il est assez évident que ce n'est pas une seule mauvaise saison pouvant provoquer des misères chez certains qui peut vraiment expliquer un large phénomène d'ensemble, un changement aussi profond dans la disposition des esprits, dans la nature des espoirs de changement soulevés.

Une crise locale alimentaire ne peut pas expliquer non plus le maintien dans la durée d'une tension révolutionnaire.

Une modification d'un équilibre local qui entraîne des désagréments pour beaucoup peut expliquer pourquoi les uns peuvent vivre un mécontentement; ça, oui. Sauf que ce n'est pas la cause accidentelle alléguée (coup de froid, sécheresse, pluie, etc.) du désordre épisodique qui va rendre compte de la façon dont la grogne serait canalisée avec une relative efficacité. Or le terrorisme représente justement comme une certaine manière de vouloir canaliser des espoirs de ceci ou cela. Ce n'est pas la météo qui donne aux hommes des idées. Le facteur déterminant ça reste les hommes dans tout cela, non pas le volcan qui explose ou le fait primaire d'une mauvaise récolte.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7132
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Cinci » mar. 29 août 2017, 1:56

De même, les causes géo-historico-politico-religieuses de l'émergence de Daech sont connues, (même si des divergences d'analyse existent) mais le dérèglement climatique actuel peut favoriser des déclencheurs.
Que fait le climat de l'atmosphère terrestre dans le cas de l'État islamique? Quel rôle est-il sensé avoir joué dans l'émergence de cette troupe agressive?

Le dérèglement climatique d'une rapidité actuelle qui n'a jamais existé va provoquer des catastrophes humaines en grand nombre, on le sait, il faut s'y préparer.
Vous parlez d'une croyance ici. A ma connaissance, il n'existe aucun climatologue sur terre capable de prédire le temps qu'il fera dans dix ans.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8441
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar PaxetBonum » mar. 29 août 2017, 11:20

Quand on voit les neiges éternelles monter d'année en année, voire disparaître et les glaciers en montagne comme aux pôles nord et sud fondre et diminuer autant, on se dit que c'est à cause de la chaleur ... Non ? il y a des périodes de glaciation et de réchauffement depuis toujours ... NON ? On peut se dire que l'activité humaine y est, aussi, pour quelque chose; même si elle ne déclenche pas le phénomène, elle peut l'amplifier ...
Cependant, Je ne sais si les glaciers fondent pour favoriser tel ou tel homme politique ...
A ma connaissance limitée, je le reconnais, les scientifiques qui contestent le réchauffement climatique seraient de moins en moins nombreux...

Ceux qui militent pour le réchauffement climatique prétendent que l'activité humaine nous a conduit à un réchauffement inéluctable si nous ne faisons rien.
Ce que vous décrivez ici est le discours des "climatoseptiques" qui disent que le réchauffement actuel n'est que le processus observé depuis des millénaires. Ce réchauffement sera suivi d'un refroidissement.
Cette année on a accusé le réchauffement (ceux qui disent cela pensent pollution) d'être à l'origine des fortes chaleurs enregistrées. Or on nous dit que c'est du jamais vu depuis 1880… donc déjà vu en 1880…
Comme on a des cycles de 200 ans si je ne m'abuse, on est dans le rythme.

Si les climatosceptiques semblent moins nombreux c'est qu'on ne les écoute pas (jamais invités aux colloques politiques) et qu'ils sont menacés de licenciements et autres répressions funestes.
Nous vivons une époque de totalitarisme idéologique jamais égalé.


Pour rappel parmi ceux qui militent pour leur théorie du réchauffement climatique certains expliquent que cela va changer le climat de nombreux pays, rendant fertile des contrées actuellement plutôt désertiques.
On est donc à l'opposé de la théorie macronienne de réchauffement = plus de désert = exode forcé normal qu'il faut accueillir au risque de tuer la population nationale.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7132
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Cinci » mar. 29 août 2017, 15:55

Axou a écrit :
Pour des raisons qui vous appartiennent, vous portez des lunettes déformantes dans le sens de la culpabilité cher Cinci. Je me souviens très bien que lorsque le Pape François tonnait (et il tonne encore) contre la vieille Europe qui laissait les migrants se noyer dans la Méditerranée, vous accusiez le Pape de culpabiliser les européens.
C'est exactement ce que fait le Pape François, il me semble. Il crée une obligation pour les pays d'Europe : assurer un passage sécuritaire pour des envahisseurs, pour qu'il ne survienne rien de fâcheux à ceux qui auront pris l'initiative de s'inviter eux-mêmes en Europe. Si le bateau coule en Méditerrannée, ce sera bien de la faute aux gouvernements Européens qui ne font rien. Je ne vois pas le défaut de raisonnement dans tout cela. En disant que la sécurité physique individuelle des migrants doit primer sur la sécurité nationale des divers pays, c'est vouloir placer en situation d'incorrection le chrétien qui oserait maintenant affirmer le contraire.

Si je dis qu'Emmanuel Macron évoque une responsabilité de la France dans le fait d'une déportation de Juifs vers les camps de la mort, il s'agit bien d'une culpabilité que la France devrait porter, et donc de tous les Français parce que solidaires de leur État. Il n'y rien d'ésotérique là-dedans,


Tout le monde reconnaîtrait, par exemple, que l'esclavage était légal aux États-Unis à une certaine époque. Donc, le gouvernement américain était bien responsable de la situation d'injustice crée, et le peuple américain par la même occasion. C'est la collectivité nationale qui porte le poids de la faute. Il y avait là une tare, un péchéqui reste planté dans l'histoire des États-Unis.

Il en irait de même avec les péchés de gouvernement de Vichy. Oui, si Vichy devrait représenter réellement la France. Macron prend ce parti justement de dire que "Vichy c'est la France". Sauf que les Français ne sont pas obligés de dire comme lui. Tout le problème est là! Les Français ne se situent pas dans un même rapport avec Vichy que les Américains avec Georges Washington, Jefferson et autres.

Ce que je dis :

La position de Macron n'est pas sage du tout, elle est polémique, engagée pour satisfaire le point de vue "moralisateur" américain sur la France, quitte à braquer et mécontenter une bonne majorité de Français, en sus d'encourager l'Autre à mépriser la France. Dans les faits, c'est ce qui se produit.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7132
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Cinci » mar. 29 août 2017, 16:16

Enfin ...

En matière de terrorisme, E. Macron veut absoudre le rôle de la religion islamique à toute fin pratique, passer sous silence le rôle des gouvernements étrangers, préférant mettre de l'avant une responsabilité collective des citoyens français où leur compromission avec le fait qu'ils participeraient eux-mêmes d'une dynamique perturbant le processus naturel de régulation thérmique de la planète. Ainsi, par ce biais, aucun citoyen français pour ainsi dire ne serait innocent du fait qu'il puisse exister des terroristes musulmans opérant chez lui. Le problème du terrorisme islamique devrait être le problème de madame Michu, au sens où elle ne serait pas étrangère à la genèse de ce terrorisme.

:exclamation:

Une partie de la responsabilité est pelletée dans la cour de Duglandu. Puisque tout est lié ...

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7132
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Cinci » mar. 29 août 2017, 16:47

Le Président français veut récupérer la question du terrorisme international islamique, pour en faire un facteur de mobilisation pour une autre "bonne cause" et qui serait alors la nécessité de devoir triompher de la "menace climatique", le dérèglement du climat dont nous serions tous responsables.

:!:

En un mot, pour espérer vaincre un jour le terrorisme ressortant de zones naturellement sinistrées, il faudrait que tout le monde embarque dans sa galère et qui consisterait aussi à devoir prendre en charge le climat de la planète (!) Comme si le terrorisme international ressortait d'une cause physique et naturelle! ... !!!?? ...!!!

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8441
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar PaxetBonum » mar. 29 août 2017, 17:38

Le Président français veut récupérer la question du terrorisme international islamique, pour en faire un facteur de mobilisation pour une autre "bonne cause" et qui serait alors la nécessité de devoir triompher de la "menace climatique", le dérèglement du climat dont nous serions tous responsables.
C'est exactement cela : le terrorisme islamique est insupportable, intolérable mais sa source vient de nos mauvaises habitudes il faut donc réformer nos pollutions pour éteindre le feu du terrorisme…
Le pire est que comme toutes les idéologies totalitaires actuelles, elles semblent tellement empreintes de bonnes intentions qu'on se sentirait coupable de s'y opposer.
Dans le cas présent : qui ne voudrait pas lutter contre un réchauffement climatique délétère pour l'humanité ? et qui ne voudrait pas la fin du terrorisme islamique ? Bref on ne peut qu'être pour…
Mais associer ces 2 éléments est une supercherie.
L'un demande des études sans a priori pour établir si oui ou non l'intervention de l'homme est significative sur le climat. (en tout cas lutter contre le carbone est une supercherie car il tue moins que le monoxyde d'azote produit par les voitures… mais rapporte plus !)
L'autre demande que l'on éradique la source du terrorisme islamique, donc l'islam… mais là c'est pas politiquement correct (mais pourtant vrai et nécessaire).
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8441
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar PaxetBonum » mar. 29 août 2017, 18:44

Un autre exemple parfait de ce type de totalitarisme de bon aloi :

Décret n° 2017-1230 du 3 août 2017 relatif aux provocations, diffamations et injures non publiques présentant un caractère raciste ou discriminatoire
Il renforce à cette fin la répression des contraventions de provocation, diffamation et injure non publiques à caractère raciste, sexiste, homophobe ou handiphobe, dans des conditions similaires à ce qui a été prévu dans la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse par la loi n° 2017-86 du 27 janvier 2017 relative à l’égalité et la citoyenneté pour les délits de provocations, diffamations et injures racistes ou discriminatoires commises de façon publique.
Il prévoit que ces diffamations et injures non publiques constitueront, comme les provocations, des contraventions de la cinquième classe, punies d’une amende maximale de 1 500 euros ou 3 000 euros en cas de récidive, et non plus des contraventions de la quatrième classe punies d’amendes inférieures de moitié.
Il élargit ces infractions aux cas où elles sont commises en raison de l’identité de genre de la victime, afin de mieux lutter contre la transphobie, et il substitue à la notion de race, qui n’est pas applicable aux êtres humains, celle de « prétendue race » comme cela a été fait dans les dispositions législatives du code pénal par la loi du 27 janvier 2017.
Il ajoute pour ces infractions la peine complémentaire de stage de citoyenneté, qui existe désormais pour les délits prévus par la loi du 29 juillet 1881.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise


Revenir vers « L'actualité décryptée »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités