La présidence d'Emmanuel Macron

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8513
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar PaxetBonum » lun. 07 août 2017, 14:12

Cela dépend ce qu'on entend par "antisionisme cher Paxet Bonum.
Le projet sioniste étant la création d'Israel, l'antisionisme est le refus de la reconnaissance d'Israel.
Mais il y a de nombreux rabbins qui refusent de reconnaître Israël disant que c'est Dieu qui doit leur rendre la terre promise et non l'homme.
Sont-ils des rabbins antisémites car antisionnistes ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7422
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Cinci » lun. 07 août 2017, 15:42

Historiquement, le monde juif n'a jamais constitué un bloc monolithique. La diversité d'opinions et les divisions politiques ont toujours fait rage parmi ceux appartenant à la communauté juive.

Aujourd'hui

Ce qui se passe (ce qu'il me serait possible de comprendre), c'est une progression des idées de la droite israélienne (faucons, durs, sécuritaire) parmi la communauté des Juifs de France entre autres. Et c'est ce qui explique la présence de Netanyahou le 17 juillet dernier à l'occasion de la fameuse commémoration des événements de 1942. Le Crif s'aligne de plus en plus sur les positions officielles du gouvernement israélien*. Et ce sont tous les Juifs en France qui sont amenés de plus en plus de se comporter comme de bons petits soldats de la droite sioniste et conservatrice. Le président français Macron est aligné lui-même sur cette conjonction politique d'intérêts pouvant grouper des représentants du monde juif, des politiciens israéliens, le pouvoir américain.

Le discours "hautement politique" d'Emmanuel Macron reflète selon moi une instrumentalisation de la politique en France au profit des intérêts politiques dominants (donc une "droite politique" hard) en Israël. Ainsi, la déclaration absolument scandaleuse de Macron assimilant la critique du sionisme à de l'antisémitisme, correspond purement et simplement au discours de la droite israélienne.

Je considère que c'est grave. C'est grave, grave ...

Il faudra recouper ça avec l'évolution des esprits en faveur de la criminalisation des point de vue dissidents et au nom de la vertu bien sûr. La volonté d'intimider les réfractaires.


_____
* C'est l'avocat Gilles William Goldnadel qui dirige maintenant le Crif ... et qui se sera toujours singularisé par son engagement militant pro-Israël , pro-sioniste.

http://societyfrench.canalblog.com/arch ... 37518.html

Soutien inconditionnel à Israël et engagé à droite, il se présente comme un « Juif de combat » et se définit comme « sécuritaire », « réactionnaire » et partisan d'une « révolution conservatrice », se revendiquant de la « droite sauciflard ». Gilles-William Goldnadel se déclare « hostile à toutes formes d’antisionisme et d’antisémitisme indépendamment de leur orientation politique ». Dans le cadre de sa défense de la politique d’Israël, il s'oppose notamment à d'autres intellectuels juifs tels que Bernard-Henri Levy et Alain Finkielkraut qui, eux, expriment leurs réserves. L'historien Jérôme Bourdon le décrit comme un « militant pro-israélien radical ». Michel Tubiana, président d’honneur de la Ligue des droits de l’homme, le décrit comme quelqu'un de « fanatiquement, obsessionnellement, pro-israélien ».

http://societyfrench.canalblog.com/arch ... 37442.html

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7422
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Cinci » lun. 07 août 2017, 17:19

Je rappelle le fil que j'avais crée et qui contient pas mal d'informations et des sources.

viewtopic.php?f=28&t=42777


Dans la préface de l'ouvrage de Rabkin (cf. fil ci-dessus) se trouvait déjà tout l'enjeu de la question, et en rapport aussi avec le discours du 17 juillet dernier :
L'importance de se familiariser avec l'antisionisme fondé sur la Torah n'est que trop évidente; l'ignorer ne fait que renforcer le culte de la vache sacrée du sionisme moderne. Et cela comprend les thèses de la nature centrale d'Israël dans la vie juive partout dans le monde et du droit du gouvernement israélien à parler au nom de tous les Juifs de la diaspora. Ce culte stipule également que les Juifs non israéliens ne peuvent exprimer aucun désaccord avec quelque position officielle d'Israël que ce soit. Dernièrement, un congrès sioniste a assimilé toute opposition au sionisme à de l'antisémitisme, une déclaration qui a de graves conséquences pour de nombreux Juifs dans le monde entier, y compris en Israël. Rendre illégitime la moindre remise en question des positions officielles d'Israël est tout simplement scandaleux, et la critique que contient cet ouvrage n'est qu'un début de cette remise en question.

Source : Joseph Agassi (Université de Tel-Aviv et Université York), "Préface" dans Yakov M. Rabkin, Au nom de la Torah. Une histoire de l'opposition juive au sionisme, Les Presses de l'Université Laval, 2004, 275 p.
"Dernièrement, un congrès sioniste a assimilé toute opposition au sionisme à de l'antisémitisme, une déclaration qui a de graves conséquences pour de nombreux Juifs dans le monde entier, y compris en Israël. Rendre illégitime la moindre remise en question ... "



Mais ne dirait-on pas la direction politique actuelle du gouvernement français? Rendre illégitime la moindre remise en question ... C'est bien ce qui me gêne avec le discours macronien. Ce ton comminatoire.

Incertain
Censor
Censor
Messages : 82
Inscription : lun. 31 juil. 2017, 16:43
Conviction : Incertaine

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Incertain » lun. 07 août 2017, 17:58

Excusez-moi, mais franchement, en quoi "le sionisme" est-il quelque chose qui pose un problème aux citoyens français ? Qu'il pose un problème à des juifs orthodoxes antisionistes ou à des palestiniens opprimés par les volontés expansionistes du sionisme, dont acte.
Mais pourquoi des français ou des belges devraient-ils se passionner pour le sionisme et l'antisionisme ? Quelle incidence a le sionisme sur nos existences ?
Vous intéressez-vous autant à ce qu'il se passe en Ukraine - une guerre avec 20 000 morts déjà, en Europe - ou en Roumanie, ou même en Italie ? Ne croyez-vous pas qu'à terme les événements en Ukraine nous concernent davantage que "le sionisme" ?

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7422
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Cinci » lun. 07 août 2017, 20:59

J'oubliais ...

Il faudrait rajouter que la France est coupable d'un "crime contre l'humanité" en Algérie, toujours d'après Emmanuel Macron. Et la France serait également responsable du développement du djihadisme sur son territoire.
http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/ ... 09495.html


C'est le chef du gouvernement français qui dit ce genre de choses aux animateurs culturels musulmans, aux salafistes, aux courriers de l'Arabie saoudite.

Est-ce croyable? Est-ce imaginable?

Le fait pour un jeune de manquer de mobilité sociale ou de perspective d'avancement rapide au boulot est le principal facteur qui en ferait un djihadiste. Et le racisme des Français derrière tout cela suffit bien à expliquer que l'avenir soit bouché pour ces jeunes. Les Français sont beaucoup plus racistes que tout le monde. Une évidence!

On peut devenir président de la France aujourd'hui en tenant un discours semblable. Moi, je n'en reviens juste pas.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7422
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Cinci » mar. 08 août 2017, 0:08

Incertain :
Excusez-moi, mais franchement, en quoi "le sionisme" est-il quelque chose qui pose un problème aux citoyens français ? Qu'il pose un problème à des juifs orthodoxes antisionistes ou à des palestiniens opprimés par les volontés expansionistes du sionisme, dont acte.
Mais pourquoi des français ou des belges devraient-ils se passionner pour le sionisme et l'antisionisme ? Quelle incidence a le sionisme sur nos existences ?
O.K.

Le problème c'est celui de la sujétion politique de la France, sa perte d'Indépendance, l'impossibilité d'y mener une politique étrangère propre, une ligne diplomatique originale, avec une parole critique qui soit "autre". Un mot : déficit démocratique. Est-ce un problème sérieux? Réponse : oui.

Les Français sont en train de perdre toute liberté de parole chez eux, précisément à cause de ce "harnachement" de la politique française aux intérêts qui sont ceux de la ligue Washington-Tel Aviv- Riyad.

La pièce :

Pour la distribution des rôles : Israël sert de caution morale. C'est la belle Dalila que des monstres environnants menacent - ici, des Amalécites des temps bibliques ou des Apaches mal élevés au choix - tandis que le 7e de cavalerie doit se tenir prêt à tout moment pour venir au secours de la belle orpheline. Riyad joue sur les deux tableaux pendant ce temps, mettant à profit son savoir-faire en matière de taquiya, alimentant à la fois les Amalécites (leur fournissant l'espoir, le tabac à pipe, les couvertures, la poudre noir) pour ensuite les condamner au bon moment, appeler à leur répression, pour participer du concert général de condamnation touchant les terroristes.

Les gagnants :

La droite israélienne au pouvoir gagne dans l'échange (entretenant la psychose collective, la nécessité de faire d'Israël une forteresse, rameutant à elle la diaspora juive, renforçant sa position, etc.), Washington prospère en sécurisant ainsi les puits d'huile ( liquidant toute menace "nationaliste" éventuelle de la part des Arabes, par destruction de leurs États avancés), Riyad profite en pouvant à la fois protéger la dynastie princière bon enfant régnante et exporter tranquillement son sectarisme wahhabite à la grandeur du monde civilisé.

Le sionisme une nuisance? Bien sûr.

Le sionisme apparaît comme une nuisance du côté européen mais par l'exploitation "intéressée" que les politiciens Israéliens font de la "chaud ananas". avec une propagande culpabilisante qui sert les intérêts américains dans le monde, travaillant activement à démobiliser les Français d'avec leur patrie, idem avec les Allemands de la leur, les Espagnols, les Italiens, les Hollandais, les Suédois ... jusqu'aux Canadien anglais, jusqu'aux Québécois. Le sionisme a de l'impact à cause de la caisse de résonance américaine.

Ainsi donc ...

Il y aura le bon nationalisme d'Israël, le bon nationalisme américain ... et le nationalisme des pays d'Europe qui est trop dangereux ("Danger!") ... il faut donc que les peuples d'Europe restent faibles ... politiquement faibles en tant que peuple ... pour que le présent système soit fort et un système qui profite essentiellement à ceux qui sont les plus aptes à en tirer parti. Les profiteurs arabes du système pétrolier réinvestissent pratiquement le tout en Europe et aux États-Unis. Le peuple en Arabie saoudite n'en profite juste pas. C'est pourquoi nos décideurs sont si enthousiastes pour l'islam, font les yeux doux aux grands croyants. Toute la manne pétrolière revient dans les coffres des banques occidentales. Les Arabes réinvestissent la rente pétrolière chez nous.

Pas convaincu que le sionisme est nuisible?

Les Belges ont perdu leur pays, Les Britanniques ne sont plus chez eux, les Français sont en train de perdre leur État, les Allemands sont dépossédés de leur territoire, le Canada n'a plus d'identité propre (Justin Trudeau) , les Québécois peuvent rêver du statut des Acadiens en Louisiane. Et les églises sont vides. Et l'incroyance prospère, un certain islam rigoriste en parallèle. Le sionisme est nuisible en ce qu'il fait haïr les Juifs un peu partout dans le monde à raison de ses porte-paroles. Avec ses politiques, il alimente lui-même ce racisme qu'il prétend combattre.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7422
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Cinci » mar. 08 août 2017, 2:57

Vous intéressez-vous autant à ce qu'il se passe en Ukraine
Je dirais que non.

La place de l'Ukraine ne se compare pas à celle d'Israël sur l'échiquier mondial. On me demanderait si je m'intéresse plus à la situation politique aux États-Unis que sur l'île de Madagascar, je dirais que le cas des États-Unis aurait la priorité pour la même raison.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8513
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar PaxetBonum » mar. 08 août 2017, 8:33

Excusez-moi, mais franchement, en quoi "le sionisme" est-il quelque chose qui pose un problème aux citoyens français ?
Posez la question à notre président qui a subi la BHLisation des esprits et la poursuit en condamnant comme antisémite tout antisioniste ce qui en France vous rend inéligible, passible d'amendes ou de prison…
C'est un chantage 'moral' pour faire taire tout ennemi. (et le mettre à mort)
Mais pourquoi des français ou des belges devraient-ils se passionner pour le sionisme et l'antisionisme ? Quelle incidence a le sionisme sur nos existences ?
Renseignez-vous sur les action du Mossad instrument armé du sionisme international.
Pour parvenir à leur fin ils n'hésitent pas à pratiquer des attentats sous faux drapeaux.
Vous intéressez-vous autant à ce qu'il se passe en Ukraine - une guerre avec 20 000 morts déjà, en Europe - ou en Roumanie, ou même en Italie ? Ne croyez-vous pas qu'à terme les événements en Ukraine nous concernent davantage que "le sionisme" ?
Pas davantage car on peut encore librement critiquer les différents protagonistes sans risquer la prison. (ça ne durera peut-être pas car BHL a pris parti… et on retourne au sionisme, antisémitisme…)
Mais oui je critique aussi la déstabilisation orchestrée par M Soros et consorts
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Incertain
Censor
Censor
Messages : 82
Inscription : lun. 31 juil. 2017, 16:43
Conviction : Incertaine

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Incertain » mar. 08 août 2017, 21:07

Hum il me semble d'assister à une grande lessiveuse qui mélange beaucoup de choses, du vrai et du faux, dans ce que vous dites Cinci.

Je vais essayer de répondre à quelques propositions :

Cinci écrivait :
Le problème c'est celui de la sujétion politique de la France, sa perte d'Indépendance, l'impossibilité d'y mener une politique étrangère propre, une ligne diplomatique originale, avec une parole critique qui soit "autre". Un mot : déficit démocratique. Est-ce un problème sérieux? Réponse : oui.
Je partage le constat, mais pas l'explication magique par "le sionisme".

Cette sujétion politique vient-elle du "sionisme" ? Ne vient-elle pas d'abord de la dépendance de la France à l'égard du pétrole et des investissements saoudiens et qataris, par exemple ? Où est le rôle du sionisme là-dedans ?

Cinci écrivait :
Les Français sont en train de perdre toute liberté de parole chez eux, précisément à cause de ce "harnachement" de la politique française aux intérêts qui sont ceux de la ligue Washington-Tel Aviv- Riyad.
Ah et tout ça c'est "le sionisme" ? C'est là que je ne vous suis plus. Les constats, je les partage à première vue. Une explication qui ferait "des sionistes" l'alpha et l'oméga de la politique française semble plutôt fantastique.

Cinci écrivait :
La pièce :
Pour la distribution des rôles : Israël sert de caution morale. C'est la belle Dalila que des monstres environnants menacent - ici, des Amalécites des temps bibliques ou des Apaches mal élevés au choix - tandis que le 7e de cavalerie doit se tenir prêt à tout moment pour venir au secours de la belle orpheline. Riyad joue sur les deux tableaux pendant ce temps, mettant à profit son savoir-faire en matière de taquiya, alimentant à la fois les Amalécites (leur fournissant l'espoir, le tabac à pipe, les couvertures, la poudre noir) pour ensuite les condamner au bon moment, appeler à leur répression, pour participer du concert général de condamnation touchant les terroristes.
La politique internationale ne se résume pas à cette histoire du Moyen-Orient. Vous faîtes comme si la Chine, l'Inde, l'Iran, le Pakistan, l'Allemagne, la Russie etc. n'étaient pas présents pour focaliser sur Israël, Washington et Riyad ! La politique modiale, vue de France, se résume à ces pays et à l'Algérie ; mais pour un Chinois, ce qui se passe à Taïwan ou au Japon importe davantage qu'Israël. Et pour nous, vu les enjeux mondiaux, on devrait s'en préoccuper aussi, tout comme du Pakistan avec sa bombe.

Cinci écrivait :
Le sionisme une nuisance? Bien sûr.

Le sionisme apparaît comme une nuisance du côté européen mais par l'exploitation "intéressée" que les politiciens Israéliens font de la "chaud ananas". avec une propagande culpabilisante qui sert les intérêts américains dans le monde, travaillant activement à démobiliser les Français d'avec leur patrie, idem avec les Allemands de la leur, les Espagnols, les Italiens, les Hollandais, les Suédois ... jusqu'aux Canadien anglais, jusqu'aux Québécois. Le sionisme a de l'impact à cause de la caisse de résonance américaine.

Ainsi donc ...
Le sionisme, moins une nuisance que le communisme qui sévit en Corée du Nord, ou que le militarisme qui pourrait revenir au Japon, ou que les groupes fanatisés d Pakistan qui persécutent les chrétiens, ou que les seigneurs de la guerre en Afrique. Le sionisme ? Un petit phénomène politique dans la masse des phénomènes et des mouvements qui font le monde.
Alors donc...

Cinci écrivait :
Les Belges ont perdu leur pays, Les Britanniques ne sont plus chez eux, les Français sont en train de perdre leur État, les Allemands sont dépossédés de leur territoire, le Canada n'a plus d'identité propre (Justin Trudeau) , les Québécois peuvent rêver du statut des Acadiens en Louisiane. Et les églises sont vides. Et l'incroyance prospère, un certain islam rigoriste en parallèle. Le sionisme est nuisible en ce qu'il fait haïr les Juifs un peu partout dans le monde à raison de ses porte-paroles. Avec ses politiques, il alimente lui-même ce racisme qu'il prétend combattre.
Ce n'est pas la faute du sionisme si le nationalisme en Europe n'est plus accepté et si les nation européennes se défont. C'est la faute à la Première et à la Seconde Guerre mondiales qui ont dégoûté les dirigeants européens de tout ce qui se rapproche de près ou de loin à du nationalisme, même dans ses aspects positifs.

Vous semblez croire que ce seraient "des sionistes" comme BHL ou d'autres qui ont éliminé les bons côtés du patriotisme et la démocratie en Europe. Ce n'est pas à mon avis le bon diagnostic. Avez-vous lu Christopher Lasch et "La révolte des élites" ? Il explique très bien l'émergence d'une hyper-classe (qui n'est pas "sioniste" ni "musulmane" ni quoi que ce soit de cet ordre), qui monopolise les pouvoirs et impose sa vision de la politique sans se soucier du bien-être réel des peuples. C'est cette hyper-classe, complètement déconnectée des réalités vécues par les gens ordinaires, qui pose un réel problème (et détricote nos droits démocratiques comme nos nations).

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8513
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar PaxetBonum » mer. 09 août 2017, 8:53

Le sionisme ? Un petit phénomène politique dans la masse des phénomènes et des mouvements qui font le monde.
La grande différence est qu'il n'est pas un délit de critiquer la politique de Kim Jung, des islamistes, des seigneurs de guerre…
Mais si notre président prétend que le sionisme n'est autre que de l'antisémitisme, alors critiquer la politique d'Israël devient un délit qui vous envoie en camps de redressement tout à fait légalement…
Qui a ce pouvoir en dehors d'Israël ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7422
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Cinci » mer. 09 août 2017, 13:11

Vous essayerez de comprendre la nécessité de faire appel à ces "idéologues sionistes" pour rendre compte de ce qui se passe chez nous et qui devrait nous affecter, etc. "En quoi je serais concerné?"

Bien ...

Quand je pense au sionisme politique dans le contexte de la présente discussion, en lien avec nos politiciens et aussi bien avec le président français Macron : je pense tout simplement à la doctrine politique d'intervention officielle qui est celle des cercles dirigeants aux États-Unis, eux qui ont fait le choix de soutenir l'État hébreu depuis plusieurs décades d'une manière décidée. Ils le font pour des raisons stratégiques touchant les intérêts des États-Unis au Moyen-Orient et puis dans le monde.

L'État israélien collabore étroitement, ensuite, avec le pouvoir américain, parce que Israël et les États-Unis ont des intérêts matériels communs à défendre.

Le discours sioniste de la droite israélienne est repris aux États-Unis. Il est endossé, avalisé, répercuté par des intellectuels, des journalistes, des politiciens, des groupes d'intérêts bien sûr. La bonne cause israélienne sert alors de prétexte pour désarmer l'opposition, pour discréditer les contestataires d'une certaine gauche militante notamment (cf. le genre Michel Collon qui passe sont temps à casser du sucre sur le dos d'Israël; les associations juives libérales prônant la bonne-entente avec les Palestiniens ("Il faudrait découper la tarte pour satisfaire tout le monde une bonne fois"); "Pourquoi ne pas signer un traité de paix équitable?"), etc.

Pour les besoins de la "bonne" cause israélienne, l'on pourra faire appel à l'émotion, au souvenir si opportun (et politiquement rentable) des six millions de Juifs qui ont péri assassinés dans les camps allemands. C'est la récupération de l'Histoire pour les besoins de la droite israélienne, pour les besoins de Tsahal, pour les besoins du gouvernement américain.

L'instrumentalisation de la "mémoire" sert à faire taire les opposants, les critiques, les adversaires politiques. On fait taire ces dissidents en les faisant passer soit pour des Judas Iscariote, des mauvais citoyens (inéligibles), des racistes antisémites, des irresponsables plus ou moins dangereux. Ainsi, les chics types devront-ils se ranger derrière la politique commune arrêtée en haut lieu.

La notion de "sioniste" ne recoupe pas exactement le facteur racial. Non, car il existe des Américains qui sont des chrétiens et des sionistes en même temps. De la même façon qu'il existe des tas de Juifs qui ne sont pas des sionistes. Le terme sioniste renvoie à une option politique. Il y a plein de protestants américains qui sont des soutiens fanatiques d'Israël.


En gros ...

Il y a simplement convergence de gros intérêts stratégiques et financiers, et qui finissent par tomber d'accord sur les bienfaits d'une politique commune, ses bienfaits ou sa reconduction. Au Moyen-Orient, vous aurez le Pentagone, les compagnies pétrolières qui souhaitent protéger l'Arabie saoudite à tout prix , tous les gros joueurs industriels pouvant bénéficier du parapluie américain également, avec le système bancaire. Israël sert de camp retranché bien protégé dans une région névralgique. Une plateforme sécuritaire.

Et moi, et moi, et moi ...

Nous sommes affectés par ce jeu politique impliquant le sionisme parce que "nos" dirigeants sont amenés à se conformer au système de pensée qui est prisé par ces politiciens de nos pays qui collaborent entre eux cf. Macron, Netayahou, Trump, Obama, Clinton, Bush, Hollande, Merkel, Trudeau, Erdogan ...

Si cette "ligue de Délos" a intérêt à détruire des pays laïques et modernes comme l'Irak ou la Syrie parce que jugés trop nuisibles aux intérêts vitaux d'Israël et de l'Arabie saoudite en même temps : les victimes seront les musulmans du cru + les minorités chrétiennes. Pour les besoin de cette politique israëlo-compatible (souhaitée par des bonzes aux USA) , le bon peuple local va non seulement pâtir des opérations mais le fanatisme religieux s'y trouvera accru considérablement. En conséquence de la dévastation qui arrangent bien les intérêts de la droite israélienne ou ceux du roi d'Arabie, des foules de migrants viennent également cogner aux portes à Calais.

Il est faux de dire que le sionisme représente une réalité neutre, transparente, sans effet collatéral aucun sur les Européens; que ce mariage d'intérêts entre acteurs déjà nommés et la politique commune subséquente ne peut pas nuire, gêner ou incommoder fortement les Français, Allemands, Italiens, Britanniques, etc. Le phénomène du politiquement correct, cette police de la pensée qui traque les racistes antisémites ou même les islamophobes sont comme le sous-produit politique du grand jeu occidental et dans lequel Israël se trouve inséré.

La mobilisation idéologique sioniste en Israël d'abord et puis même l'existence de cet État hébreu mais organisé comme il est actuellement (en état de perpétuelle mobilisation pour la guerre) s'en présentent bien objectivement comme des facteurs qui contribuent grandement à la situation que nous connaissons de nos jours, c'est à dire un monde où le radicalisme religieux fait des progrès considérable un peu partout. Tout ceci n'avantage pas réellement, ni les Juifs ni l'Église catholique (encore moins les chrétiens d'Orient), non pas même les musulmans par centaine de millions qui, eux, voient leurs sociétés s'enfoncer dans une religiosité la plus débile qui soit, fanatisée, communautariste étroite, obscurantiste et tout.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7422
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Cinci » mer. 09 août 2017, 13:28

Incertain :
le sionisme, moins une nuisance que le communisme qui sévit en Corée du Nord, ou que le militarisme qui pourrait revenir au Japon, ou que les groupes fanatisés d Pakistan qui persécutent les chrétiens, ou que les seigneurs de la guerre en Afrique. Le sionisme ? Un petit phénomène politique dans la masse des phénomènes et des mouvements qui font le monde.
Alors donc...
Le communisme est assurément une nuisance en Corée du Nord et pour les dissidents là-bas. Sauf que la Corée du Nord - pays isolé - n'exerce aucune influence en France ou en Amérique du Nord. Le "retour du militarisme japonais" n'est encore qu'une pure vison de l'esprit et le Japon n'interfère pas avec le fonctionnement interne de nos sociétés.

Les "seigneurs de la guerre" en Afrique n'exercent aucune attraction magnétique spéciale sur les protestants américains. Ces Seigneurs de guerre ne participent en rien de la construction d'un certain discours idéologique et que nous devrions ensuite consommer. Les bandits africain n'ont pas la capacité de mobiliser une importante fraction de l'opinion comme Israël peut l'avoir. et parce que Israël fait renvoi à la religion-mère de l'Occident. Il n'existe pas une "diaspora coréenne du Nord" en France, mais des Gilles-William Goldnadel.

helios
Censor
Censor
Messages : 118
Inscription : dim. 17 août 2014, 18:40

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar helios » mer. 09 août 2017, 23:02

Irréfutable Cinci
Tout est dit... si bien dit
Un bijou de politique intérieure dans son écrin géopolitique.
Documenté, minutieux, pédagogique, cartésien (longues chaînes de raison), pénétrant, bergsonien (pour la rigueur intellectuelle, le style, la méthode) et...
... le langage restitué à l'une de ses vocations premières: "espace de dévoilement de la vérité"

Incertain
Censor
Censor
Messages : 82
Inscription : lun. 31 juil. 2017, 16:43
Conviction : Incertaine

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Incertain » mer. 09 août 2017, 23:45

En résumé : les USA ont des intérêts pétroliers et géopolitiques qui permettent souvent de converger avec la droite israélienne.

De cette convergence, on tire que Macron interdit la critique de la politique d'Israël au nom du devoir de mémoire.

Et in fine ce sont les sionistes le principal problème en France, aux USA et dans le monde ?

C'est ça ?

La vérité c'est que Macron et autres font de grands discours sur les années 40 et laissent les juifs de France supporter de plus en plus d'agressions, que les médias ont voulu cacher l'assassinat de Mme Halimi jetée de sa fenêtre dans le XIXème, que lorsqu'on est dans une synagogue on doit avoir des cars de police pour pouvoir prier sans risquer des agressions ou des lancers de cocktails molotovs, que les médias en France n'osent pas diffuser un reportage sur l'antisémitisme qui monte dans toute l'Europe (reportage que ARTE voulait déprogrammer), etc. etc.

On ne compte plus les victimes de la nouvelle persécution antijuive en France, il y a des livres là-dessus, des "Territoires perdus de la République" à plusieurs autres, y compris un publié par SOS Racisme et les étudiants Juifs de France il y a 10 ans ("les antifeuj"). Et les médias sont particulièrement discrets sur l'ampleur du phénomène, quand ils ne tentent pas de le cacher ou de le minorer.

Alors faire du sionisme un alpha et un oméga ça fait presque sourire : dites-le aux familles juives forcées de s'exiler, de mettre leurs enfants dans des écoles juives etc. Vous avez vu les émeutes à Sarcelles, toujours dans le documentaire d'ARTE ?

La mémoire de la Shoah est très présente, mais c'est principalement pour attiser la culpabilité des français, tout comme pour l'esclavage ou la colonisation. Il s'agit de faire sentir aux français qu'ils ont commis de grands crimes et doivent se repentir. Ca n'est pas pour aider ou soutenir les Juifs, c'est pour détruire le nationalisme français.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7422
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message non lupar Cinci » jeu. 10 août 2017, 3:58

Incertain :
En résumé : les USA ont des intérêts pétroliers et géopolitiques qui permettent souvent de converger avec la droite israélienne.De cette convergence, on tire que Macron interdit la critique de la politique d'Israël au nom du devoir de mémoire.
Macron ne fait que s'aligner en fonction du rapport de force actuel. Il tient le discours conforme et prisé dans les cercles décisionnels aux États-Unis; ce n'est pas plus compliqué que cela.

Vous trouvez la chose tellement incroyable?


Revenir vers « Politique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités