10 raisons pour lesquelles je vais voter Marine

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
Altior
Senator
Senator
Messages : 782
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: 10 raisons pour lesquelles je vais voter Marine

Message non lupar Altior » mar. 02 mai 2017, 19:33

C'est du pareil au même sur ce point ! Flous tous les deux...

Celui de Le Pen le devient de plus en plus en ce qui concerne la sortie de l'Union européenne, reportée aux calendes grecques, et la mise en place de deux monnaies le "nouveau franc" pour les achats courants en France et l'euro qui persisterait pour les "échanges internationaux"...
Il me semble très claire:
-la sortie (ou le maintien) dans l'UE sera en fonction des résultat d'un référendum. Mme Le Pen ne promet pas de sortie, elle promet d'organiser un referendum à ce sujet, comme en Angleterre. Et, à ce que je pense, c'est normal.
-la monnaie courante des Français sera le franc. Bien sûr qu'on pourra avoir un compte en euro aussi. Parce que je ne fais pas trop d'échanges internationaux, je pense qu'il sera inutile en ce qui me concerne.

À la différence de Mme Le Pen, qui vient avec des propositions concrètes, le véritable flou me semble être du côté de M. Macron. Rien de claire, tout est formulé de façon ambiguë.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7154
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: 10 raisons pour lesquelles je vais voter Marine

Message non lupar Cinci » mer. 03 mai 2017, 2:34

elenos,
Christophe ne se met pas aux ordres des médias coalisés.
Il faut saluer cela.
.J'ai trouvé l'initiative rafraîchissante.

:)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7154
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: 10 raisons pour lesquelles je vais voter Marine

Message non lupar Cinci » mer. 03 mai 2017, 3:29

Natthi :
à force d'être matraquer de messages nous ventant les supposés mérites du vote Lepen à longueur de forum, je change d’avis et vais donner mon vote à Macron!
C'est là qu'on trouve aussi le caractère indispensable du FN : fournir un alibi aux citoyens. "Je sais que j'ai voté pour mon banquier en 2017. Devant la menace, je n'avais plus le choix."

:D

Astya
Censor
Censor
Messages : 114
Inscription : lun. 04 juil. 2016, 16:07
Conviction : baptisée catholique assurément déiste

Re: 10 raisons pour lesquelles je vais voter Marine

Message non lupar Astya » mer. 03 mai 2017, 12:35

C'est du pareil au même sur ce point ! Flous tous les deux...

Celui de Le Pen le devient de plus en plus en ce qui concerne la sortie de l'Union européenne, reportée aux calendes grecques, et la mise en place de deux monnaies le "nouveau franc" pour les achats courants en France et l'euro qui persisterait pour les "échanges internationaux"...
Il me semble très claire:
-la sortie (ou le maintien) dans l'UE sera en fonction des résultat d'un référendum. Mme Le Pen ne promet pas de sortie, elle promet d'organiser un referendum à ce sujet, comme en Angleterre. Et, à ce que je pense, c'est normal.
-la monnaie courante des Français sera le franc. Bien sûr qu'on pourra avoir un compte en euro aussi. Parce que je ne fais pas trop d'échanges internationaux, je pense qu'il sera inutile en ce qui me concerne.

À la différence de Mme Le Pen, qui vient avec des propositions concrètes, le véritable flou me semble être du côté de M. Macron. Rien de claire, tout est formulé de façon ambiguë.
Cela n'est pas clair du tout ;
il se trouve que j'ai travaillé dans une banque, oui, ou plutôt une institution financière au moment du passage du franc à l'euro : ce que propose Mme Le pen n'a jamais été clair, et là ça s’obscurcit :
- elle proposait d'abord un délai de 6 mois : le passage à l'euro s'est fait en deux étapes : de courant 1996 au 31-12-1998 : passage à l'euro des banques et de la bourse ; de 1999 à 2002 : passage à l'euro des entreprises et des particuliers. Donc 6 mois c'est court !
- elle n'a jamais mentionné le point crucial : quelle parité franc / euro ? Mais elle a annoncé la possibilité de dévaluation : à quel moment ? au moment de la bascule au franc ? Dans ce cas nous obtiendrions plus de francs mais moins d'argent. Après ? Dans ce cas nous obtiendrions nos francs dans la même proportion qu'en 2002 , puis après ils vaudraient moins.
- la compétitivité des entreprises françaises accrue par la (les) dévaluations : c'est vrai. La dévaluation induit de fait une baisse des salaires et des charges.
- le coût accru pour les ménages et les entreprises français des produits importés : elle oublie d'en parler. Le prix des produits importés, notamment les produits pétroliers, viendra peser sur la compétitivité.
- ce qu'elle dit maintenant : le franc monnaie intérieure et l'euro monnaie extérieure n'a pas de sens du tout. Les agents économiques de l'intérieur (ménages et entreprises) seront bien forcés d'acheter leurs euros, ou leurs dollars, pour payer leurs importations. Les comptes en euros pourraient juste servir aux entreprises exportatrices qui pourront obtenir des euros contre des marchandises fabriquées à coût francs dévalués. Les entreprises peu exportatrices et les ménages seraient, eux, très pénalisés.
- vous n'avez pas de compte en devise, mais regardez bien la provenance des produits que vous achetez : beaucoup de produits alimentaires, pratiquement tout le textile, le mobilier, l'électroménager ...le chauffage, le transport routier ... : vous devrez l'acheter en devises dans le cas du retour au franc.
- sur le plan social : les "riches" ont déjà des comptes en devises à l'abri en Suisse ou ailleurs ; les "moyens" ont des assurances vie avec en principe une répartition des risques sur plusieurs devises et états ; les "pauvres" : les ménages qui consomment la quasi totalité de leurs revenus, seraient les plus durement impactés par l'inflation des prix des produits importés.

La réindustrialisation de la France est un objectif que tout le monde souhaite atteindre : mais ce sera un processus long. La dévaluation est un moyen d'augmenter la compétitivité : c'est un moyen difficile à mettre en place, donc ça retarde et même ça compromet l'objectif de réindustrialisation.
La baisse des charges du programme d'E. Macron est un moyen plus simple d'arriver à cet objectif. Cette baisse serait financée par l'augmentation de la CSG : sur le plan social, ou diminue les charges des travailleurs pour les répartir sur l'ensemble des revenus travail - rente - patrimoine. Socialement, c'est plus juste, économiquement, c'est plus fiable.
Y'a pas photo.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: 10 raisons pour lesquelles je vais voter Marine

Message non lupar Mac » mer. 03 mai 2017, 15:09

La baisse des charges du programme d'E. Macron est un moyen plus simple d'arriver à cet objectif. Cette baisse serait financée par l'augmentation de la CSG : sur le plan social, ou diminue les charges des travailleurs pour les répartir sur l'ensemble des revenus travail - rente - patrimoine. Socialement, c'est plus juste, économiquement, c'est plus fiable.
Y'a pas photo.
La CSG est à vrai dire déjà répartie sur des revenus travail - rente - patrimoine :
La CSG recouvre en réalité un ensemble de contributions différentes, assises sur les catégories de revenus suivantes : les revenus d'activité et de remplacement (pour l'essentiel), mais aussi les revenus du patrimoine et les produits de placement9.
Cette CSG est supportée essentiellement par le revenu du travail (les salariés) et non le revenu du capital. Et le faire supporter par les revenu du capital semble illusoire puisque cela va inciter la fuite des capitaux à l'étranger c'est à dire accélérer la désindustrialisation :
Dans un arrêt du 26 février 2015 par lequel elle s'est prononcée sur la question dont le Conseil d'État l'avait saisie à titre préjudiciel, la CJUE a de nouveau jugé dans le même sens, en réaffirmant le caractère de contribution sociale de la CSG et de la RDS et en ne reconnaissant pas à la France le droit de faire payer à des personnes qui y sont domiciliées fiscalement, mais qui travaillent dans un autre pays de l'Union européenne — et sont donc soumis à la sécurité sociale de ce pays —, des prélèvements sociaux sur leurs revenus patrimoniaux étrangers
Fraternellement :coeur:

Avatar de l’utilisateur
papounet
Ædilis
Ædilis
Messages : 27
Inscription : lun. 01 mai 2017, 14:59
Conviction : Catholique proche de notre Pape François
Localisation : yvelines & finistère
Contact :

Re: 10 raisons pour lesquelles je vais voter Marine

Message non lupar papounet » mer. 03 mai 2017, 16:56

Christophe ne se met oas aux ordres des médias coalisés
Il aut saluer celà
Très bien Elenos :clap: Mentionner l'OAS dans un sujet sur le FN montre que vous avez bien saisi la vraie nature de ce parti :rire:
[...]
http://jean-paul.vefblog.net

Altior
Senator
Senator
Messages : 782
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: 10 raisons pour lesquelles je vais voter Marine

Message non lupar Altior » mer. 03 mai 2017, 17:13

[...]
Suis-je le seul qui doute que le Général aurait voté dimanche pour Macron ?

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7853
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: 10 raisons pour lesquelles je vais voter Marine

Message non lupar Christophe » ven. 05 mai 2017, 4:49

Même si je laisse la question des migrations de côté, car j'estime qu'elle est mal gérée par les pays européens, je ne pourrai jamais comprendre, ni accepter que l'on s'en prenne à l'Europe avec toutes les guerres que nous avons eues, notamment au XXe s. Nous devons restés unis. Vivre ensemble. Nous connaître. L'UE reste à parfaire, mais notre avenir est dans l'Union européenne.
Bonjour Nanimo

Effectivement, le FN n'adhère pas au projet politique porté par l'UE : une vision libérale, fédéraliste, technocratique et mondialiste. Le FN n'est cependant pas un parti isolationniste (sauf dans les caricatures faites par ses détracteurs) : il appelle à la construction d'une "autre" Europe. Croyant qu' "une autre Europe est possible ", vous pouvez le qualifier d' "alter-européiste" (pour faire un clin d’œil à l'altermondialisme).

Mais à la différence de l'altermondialisme qui n'a jamais débouché sur un projet concret, le FN (et les autres partis souverainistes en France et en Europe) ont un projet. Ce projet, c'est celui du Général De Gaulle, de Philippe Séguin ou de Philippe de Villiers : "l'Europe des Nations". C'est-à-dire une construction respectueuse des souverainetés nationales, construite sur le modèle confédéral, dont l'essence même serait la subsidiarité. Cette Europe offrirait de la souplesse, ce serait une Europe à 27 vitesses. Les pays volontaires collaboreraient autour de projets communs (comme il en existe d'ailleurs déjà quelques uns, tels Airbus).

Comment arriver à cette reconstruction de l'UE sur des bases complètement nouvelles ? C'est la grande question. Le plan A consiste à réformer l'UE par une renégociation des traités. Mais, si Mme Le Pen se présente ingénument devant Mme Merkel, elle recevra la même réponse qu'ont reçus M. Sarkozy et M. Hollande : nein ! Eux sont rentrés la queue entre les jambes, mais ce n'est pas l'intention de Madame Le Pen. Pour que la France soit en position d'égalité pour discuter, il faut mettre dans la balance son retrait pur et simple de l'UE en cas d'échec des négociations. C'est pour cela qu'un plan B est annoncé : la sortie unilatérale de la France et de l'euro, vraisemblablement après un référendum expliquant l'enjeu aux français. Le retrait de la France signifierait l'implosion tant de la monnaie unique que de l'UE et l'Allemagne le sait parfaitement. C'est donc une façon de créer un rapport de force pour contraindre l'Allemagne à se mettre à la table des négociations.
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Altior
Senator
Senator
Messages : 782
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: 10 raisons pour lesquelles je vais voter Marine

Message non lupar Altior » ven. 05 mai 2017, 7:32

Bonjour Christophe,

Le problème, le vrai, n'est pas le modèle d'une Europe confédéraliste, une «Europe des nations» comme alternative à l'Europe fédéraliste actuelle. Le problème (St Jean Paul II l'a énoncé avant moi) est sur quel fondement on bâtit cette Europe. Car tout autre fondement que Jésus Christ ne tient pas et sera encore une tour de Babel faite par les hommes. Ici, pas même Marine Le Pen n'a pas saisi la vraie nature de la question. Une Europe, soit-elle confédéraliste et non fédéraliste, sera toujours sur le sable et non sur le rocher tant que, au moins, les principes les plus basiques de la Loi de Dieu ne sont pas incluses dans sa fondation. Eh bien, ce n'est pas une chimère, car cette Europe-là (ou presque) on l'a eu pendant environ 1000 ans. C'est le Saint Empire. De nos jours, c'est à peu près ce que veulent faire le groupe de Visegrad, ces 4 pays de l'Est de l'Europe (qui, d'ailleurs, sortent de l'héritage du Saint Empire). Un projet européen ne doit pas être un idéal en lui-même. On ne fait pas l'Europe pour faire l'Europe, mais on fait l'Europe pour faire le Jérusalem sur la terre. Cette cité terrestre en miroir avec le Jérusalem céleste, cette maison du Père où il y a plusieurs demeures.

Et le rapport avec le thème de ce fil ? Tendis que la construction d'une Europe bâtie sur le rocher est impossible avec Macron, elle reste possible avec Marine. Elle, elle est «catholique culturelle» tendis que lui, il est «énarque culturel», voilà la différance. Tout ce qui nous reste pour Dimanche c'est le choix entre une catholique non-pratiquante et un franc-maçon pratiquant.

In Christo, Rege,
A.

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1612
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: 10 raisons pour lesquelles je vais voter Marine

Message non lupar axou » ven. 05 mai 2017, 9:57

Mais à la différence de l'altermondialisme qui n'a jamais débouché sur un projet concret, le FN (et les autres partis souverainistes en France et en Europe) ont un projet. Ce projet, c'est celui du Général De Gaulle, de Philippe Séguin ou de Philippe de Villiers : "l'Europe des Nations". C'est-à-dire une construction respectueuse des souverainetés nationales, construite sur le modèle confédéral, dont l'essence même serait la subsidiarité. Cette Europe offrirait de la souplesse, ce serait une Europe à 27 vitesses. Les pays volontaires collaboreraient autour de projets communs (comme il en existe d'ailleurs déjà quelques uns, tels Airbus). Christophe
Christophe,

vous dites de belles choses sur cette Europe des Nations. Mais instaurer ce rapport de force avec nos partenaires européens (comme voulait le faire aussi Mélenchon) est irresponsable quand l'ensemble des économistes nous prévient que la sortie de l'Euro nous plongera dans un plus grand marasme économique. On ne peut pas revenir en arrière, on peut améliorer les choses, à commencer par reconnaître les racines chrétiennes de l'Europe....
Sur l'euro, vous avez vu sa confusion au débat ? Vous savez que le gouverneur de la Banque de France, François Villeroi de galhau, est intervenu le lendemain du débat pour dire que son truc des 2 monnaies était un danger pour la France ?

Aujourd'hui 5 mai : nous avons vu vous et moi le débat ????
Indépendamment de ses idées : pensez-vous réellement pouvoir voter pour une folle furieuse qui au lieu de présenter son projet et comment elle allait le mettre en oeuvre s'est appliquée à mordre son adversaire, à ne parler que de lui, à l'agonir d'invectives et de reproches, flinguant en beauté le débat PRESIDENTIEL !!!

C'est à cette femme qui ne tient pas ses nerfs que vous comptez donner les clefs de la maison ? D'ou vient l'agressivité incontrôlée d'après vous, si ce n'est d'une peur panique compensée par l'acte de mordre. Un pittbull terrifié qui mord pour se défendre, voilà l'état dans lequel elle se trouvait. A moins que ce ne soit de l'auto sabotage volontaire...

En tout cas, elle était constamment dans le rapport de force, obsédée d'ailleurs par le rapport de force avec l'Allemagne quand lui lu rappelait que le véritable adversaire économique était la Chine.

Les belles qualités de sang froid et de diplomatie que voilà !!!
M Le Pen pouvait donner le change pendant 10 mn sur les plateaux, avec peu d'enjeu, elle n'a pu donner le change pendant 2h avec un fort enjeu.

Désapprouvant formellement ses idées, je pensais qu'elle avait une stature de chef d'état. Et d'une certaine manière, je la trouvais plus virile (au sens noble du terme) que beaucoup d'autres politiques.
Nous voyons maintenant qu'elle n'a pas une stature de chef d'état, elle est constamment dans le rapport de force et la peur (ou le trac) décuple chez elle ce phénomène et la rend alors mauvaise comme la gale, méprisante, menteuse (19 mensonges ont été repérés dans ses propos), confuse sur ses dossiers.

Je pense que beaucoup dans son entourage sont fous de rage.
Et qui se sentait représenté par Marine Le Pen sinon un grand nombre de personnes qui ne se sentent plus chez eux, voient leur quartier envahi par les foulards, les barbes, et les boucheries hallal, voient des voisins partir aussitôt remplacés par des barbus ? Gens à qui les bobos des beaux quartiers reprochent de mal voter et qui subissent la "salafisation des quartiers "? Elle en a parlé de cela , et de ce qu'elle comptait faire pour eux ? Et moi j'aurais voulu voir mon candidat confronté sur cette question de la conquète insidieuse par les salafistes de territoires, j'attendais cela d'elle. et j'attendais ses réponses à lui car ces petites gens souffrent beaucoup. (je connais ses réponses par son livre mais oralement, il n'en parle pas assez et c'était l'occasion de le confronter, au lieu de cette obsession bête à pleurer sur l'UOIF)

En fait, elle a prouvé qu'elle n'a aucune solution pour eux : elle dénonce parfois des choses justes et cela s'arrête là, de grandes incantations, de grandes accusations, de grandes phrases creuses qui débouchent sur un débat final ou elle ne propose presque rien sinon des promesses sans financement, se transformant en pittbull et tirant la rencontre vers le débat.

Sérieusement Christophe : vous comptez voter pour elle après avoir vu ce débat ?

Bien à vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7853
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: 10 raisons pour lesquelles je vais voter Marine

Message non lupar Christophe » ven. 05 mai 2017, 13:45

Bonjour axou !

Je suis actuellement en déplacement professionnel aux États-Unis, et je n'ai pas pu suivre le débat en direct, bien que j'en ai visionné des extraits. Je suis, comme d'autres, déçu de la qualité du débat et surtout de la partition jouée par Marine Le Pen. Elle avait une occasion historique d'asseoir sa stature présidentielle, de faire de la pédagogie sur les points de son projet qui ne sont pas compris (euro, UE), de donner des gages sur la crédibilité de sa vision et sa respectabilité (dans le cadre de sa dédiabolisation, et de son ouverture vers d'autres mouvements comme DLR), d'aborder les sujets clivants sur lesquels elle possède l'avantage (immigration, terrorisme, identité).
Malheureusement, c'est sur tous ces aspects une occasion manquée. Elle a manifestement voulu faire du Trump. Nous verrons dimanche si c'était une stratégie payante, mais je ne crois pas. Trump avait derrière lui les républicains, et il lui fallait mobiliser les populos. Le Pen a derrière elle les populos, et ce sont les républicains qu'elle devait mobiliser.

Pour répondre à votre question : oui, je vais quand même voter pour elle. D'une part, parce que je sais que Marine Le Pen vaut mieux que l'image qu'elle a donnée d'elle-même. Vous y voyez la démonstration qu'elle manque de stature présidentielle, j'y vois surtout le (mauvais) choix d'une stratégie. L'autre raison, c'est que je ne vais pas voter (à cette élection) pour une personnalité, mais avant tout pour un projet, une vision de la France. Car ce sont surtout deux visions de la France qui s'opposent. La vision qui est la mienne est indubitablement plus proche de la vision souverainiste de Madame Le Pen que de la vision libérale et mondialiste d'Emmanuel Macron. Je voterai donc Marine Le Pen, sans aucune hésitation et en dépit de sa médiocre prestation lors du débat, pour qu'Emmanuel Macron s'il est élu (ce qui est probable) le soit le plus mal possible et ait le moins de marges de manœuvre pour mener son projet néfaste de destruction de la France.

Sur la question de l'euro, je reconnais humblement ne pas être un expert. Le principal problème actuel est l'hétérogénéité économique de la zone euro, qui réunit des pays ayant des économies aussi diverses que l'Allemagne et la Grèce. Normalement, un pays dispose du levier monétaire pour relancer son économie. Avec l'euro, ce n'est pas possible : il n'existe qu'un seul levier pour l'ensemble de la zone. Les économies faibles voudraient de la souplesse monétaire pour dynamiser leurs économies, mais l'Allemagne refuse. La solution préconisée par le FN consiste à revenir à la situation qui prévalait entre 1975 et 1998, c'est-à-dire une monnaie commune mais pas unique : l'ECU. Il coexistait alors deux monnaies : les français n'avaient que des francs dans leur porte-monnaie, mais les banques centrales, les institutions européennes, les marchés financiers travaillaient déjà avec une monnaie commune, l'ECU dont la parité avec le franc était flexible.

Bonne journée à vous.
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

p.cristian
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 439
Inscription : mar. 28 mai 2013, 2:17

Re: 10 raisons pour lesquelles je vais voter Marine

Message non lupar p.cristian » ven. 05 mai 2017, 13:54

Bonjour,

Je vais reprendre votre liste et donner mes arguments contre.
1) Souveraineté. Rendre à la France la maîtrise politique de son propre destin. La France ne doit plus poursuivre la dilution de sa souveraineté dans des structures supranationales et mondialistes, sous domination américaine et allemande. Il faut imposer le remplacement de l’Europe impériale (modèle fédéral) par une Europe des nations souveraines (modèle confédéral). Avec cette élection, ce n'est rien moins que l'existence de la France comme nation libre qui est en jeu.
Avec cette élection c'est la construction européenne qui est en jeu. La France n'a perdu nullement sa souveraineté, et peut mieux défendre ses intérêts au sein de l'Europe qu'en s'en excluant.
2) Démocratie. Actuellement, la France souffre du divorce entre le peuple et ses élites. Rendre le pouvoir au peuple par la mise en place de referenda d’initiative populaire. Assurer la représentativité de la classe politique par l’instauration de la proportionnelle aux élections parlementaires.
Juste. Mais le référendum d'initiative populaire, je ne crois pas que puisse en sortir quelque chose d'utile. Je m'explique: la construction des lois est complexe, doit tenir compte d'un grand nombre de particularité, les référendums ne permettront pas d'ajuster. C'est tout l'intérêt d'avoir une démocratie indirecte, avec des parlementaires qui représentent le pays dans toute sa diversité. La proportionnelle peut améliorer cela.
3) Liberté. Défendre les libertés publiques. Rompre avec le modèle de société de surveillance généralisée et de pénalisation des opinions mis en place ces dernières années au prétexte de lutte contre le terrorisme. Les médias de masse sont aux mains d'une oligarchie industrielle et financière. Il faut assurer un réel pluralisme de la presse d’opinion à l’opposé de l’oligopole actuel.
Faut savoir ce que l'on veut. On cite souvent la phrase de Franklin, ceux qui sacrifient leur liberté sur l'autel de la sécurité perdent l'un et l'autre.
On peut regretter les pertes de libertés liée à l'état d'urgence qui dure depuis trop longtemps à mon goût.
Mais si votre définition de la liberté, c'est de contrôler la presse, on n'est pas prêt d'être d'accord.
Enfin dans les faits le FN à un discours plus sécuritaire, et de suppression de diverses libertés.
4) Solidarité. Une solidarité publique orientée (certes) prioritairement en faveur de nos compatriotes. Mais comme dit le proverbe, charité bien ordonnée commence par soi-même… A l’heure où plus de 8 millions de français vivent en-dessous du seuil de pauvreté, cela me semble légitime. Revalorisation des petites retraites, petits salaires et allocations de handicap. Défense des services publics ruraux.
Le FN c'est moins de solidarité envers les plus faibles, les invisibles. La suppression par exemple de l'aide médicale d'urgence est un contre sens sanitaire, qui diminuera la santé globale de notre population. Ces population privée de l'aide de l'État seront d'autant plus victimes de tout type de mafias. Au final c'est notre sécurité qui en patira.
5) Protectionnisme. Mettre un frein à la concurrence sauvage et protéger notre économie contre la concurrence déloyale. Rétablissement des frontières (des filtres, pas des murs). Régulation de la circulation des capitaux en appliquant le principe de réciprocité pour protéger nos fleurons économiques.
Le protectionnisme européen est bien plus efficace que celui fait à notre niveau. Quand la France et l'Italie ont essayé de défendre leurs intérêts en dehors de l'Europe face aux panneaux solaires chinois il nous en a coûté (mesures de rétorsion immédiate). Quand il a fallu défendre l'industrie métallurgique européenne face aux aciers dumpés chinois, un accord a ete obtenu au niveau européen et la Chine s'est incliné. Quant aux frontières, c'est antinomique avec les libertés. Nos concitoyens qui ont la liberté d'aller dans contrôle d'un côté à l'autre de nos frontières en bénéficient tous les jours. L'existence de frontières n'a pas empêché les USA d'être frappés par le terrorisme.
Les contrôles douaniers existent toujours.

Enfin reste le sujet de la directrive sur les travailleurs détachés. Je pense qu'effectivement il faut la renégocier, ce n'est pas impossible au sein de l'Europe.
6) Sécurité. Restauration de l’autorité de l’état. Fermeté à l’égard de la délinquance. Application réelle des peines et impunité zéro. Lutte déterminée contre le terrorisme et contre son terreau idéologique, l’islamisme radical.
Pour rappel, les juges antiterroristesantiterroristes et spécialistes de ces questions appellent à voter Macron. La sécurité de la France passe par plus de coopération internationale, en particulier européenne, mais également avec de nombreux autres pays. Les déclarations à la limite de l'Islamophobie de ce parti sont réutilisées par les extrémistes. Et lorsqu'il s'agira de négocier avec les pays du Maghreb, je ne vois pas un gouvernement issu du FN le faire avec facilité.
7) Identité. Lutter contre l’islamisation rampante de la société. Maîtriser les flux migratoires et relancer la démographie française. Reconnaître l'apport du christianisme dans la culture européenne. Défendre la valeur de la culture française face au multiculturalisme et au relativisme. Promouvoir l’assimilation des populations immigrées.
C'est une société bien faible que celle qui doute d'elle même. Que vous le vouliez ou non la diversité est une composante de la société française.
Je suis d'accord pour promouvoir l'assimilation. L'important est le respect des lois de la république. Le débat sur le christianisme est idéologique et n'apporte rien à part de la division. La France est un pays de liberté, entre autre celle de pouvoir choisir et exercer librement sa religion.
8) Bioéthique. Sans être pleinement satisfaisant, le programme de Marine Le Pen est assez conservateur et met un coup d’arrêt à la fuite en avant libertaire. Abrogation de la loi Taubira instaurant le mariage inverti. Opposition à la GPA, et à l’accès à la PMA pour les célibataires. Statu quo sur l’euthanasie.
Pour rappel Macron est contre la GPA contrairement aux intox répétées à longueur de débat cette semaine.
9) Défense nationale. Qui veut la paix prépare la guerre. A fortiori dans un environnement international dégradé. Une armée forte est le prix que nous devons payer pour notre indépendance diplomatique, politique, économique… bref pour la défense notre existence en tant que nation souveraine. Avec le Brexit, la défense européenne repose uniquement sur les épaules de la France. Si nous ne voulons pas dépendre exclusivement de l’OTAN pour notre défense, il faut augmenter les effectifs et du budget de la défense nationale.
Il n y a pas que l'OTAN, l'OTAN n'est qu'une alliance parmi d'autres. La fait d'être en Europe n'a pas empêché la France d'ntervenir au Mali, en Syrie ou en Afghanistan. Les autres pays européens se défendent aussi très bien. Il y aussi le sujet de la cyberdefense. Je pense qu'on profiterait d'initiatives (et de budget !) européens plutôt que de faire cela de notre côté.
10) Nihil obstat. Contrairement au discours médiatiquement dominant, je n’ai rien trouvé dans le programme de Marine Le Pen de rédhibitoire pour un vote en conscience éclairé par la vertu de prudence. Si vous trouvez, faîtes moi signe !
Moi j'en trouve des tas.
Bon il y a l'histoire de ce parti.. Mais oublions un peu le passé pour regarder le programme.
Le programme économique de sorti de l'Euro serait une catastrophe économique. La souveraineté sur la monnaie outre son coût exorbitant, appauvriserait la France, ferait exploser l'inflation, augmenterait sa dette, destructurerait toute l'économie qui est intégrée dans l'Europe.
Le choix de sortie de l'Europe sonnerait le glas de la construction européenne, impossible d'avancer si on se coupe toute les collaborations qui existent, notre poids dans la scène internationale serait moins fort, nous serions plus à la merci des grandes puissances.
Independemment de la sortie de l'Euro avec des promesses inconsidérées ne pourrait qu'exploser. Je pense que si le FN était mis au pouvoir il ne mettrait en oeuvre aucune des mesures sociales qu'il prétend appliquer.
Je suis contre des lois de laïcité forcée. Si on interdit le voile dans la rue, il faudrait également interdire la soutane. C'est une laïcité mal comprise.

J'en viens à un autre point important, la paix sociale. Le FN n'a de cesse de vouloir diviser les Français.. en supposant que certains le seraient plus que d'autres. Je suis né de parents étrangers et je ne laisserai personne douter de mon attachement à ma patrie.

Les idées sont certes moins extrêmes que le parti à ses débuts, mais le fond reste. C'est idéologique et cela n'apporte rien sauf de l'extremisation : fachos islamistes et identitaires même combat. Les uns se nourrissent des autres.

Le débat l'a bien prouvé. Aucune envie d'améliorer la France pour tous les Français.
Un parasite qui vit des peurs, de la pauvreté, ses difficultés de tous.
Dernière édition par p.cristian le ven. 05 mai 2017, 21:05, édité 1 fois.
N.B. le P. de mon pseudo ne veut pas dire "père".

Tout ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux, car c'est ce qu'enseignent la loi et les prophètes.

elenos
Senator
Senator
Messages : 990
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: 10 raisons pour lesquelles je vais voter Marine

Message non lupar elenos » ven. 05 mai 2017, 15:03

Christophe refuse d'obéir aux ordres des médias coalisés
Bravo
Il faut saluer ce courage

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7154
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: 10 raisons pour lesquelles je vais voter Marine

Message non lupar Cinci » ven. 05 mai 2017, 15:49

p. cristian :

J'en viens à un autre point important, la paix sociale. Le FN n'a de cesse de vouloir diviser les Français..
Le parti socialiste ne divise personne en France. C'est sûr, c'est sûr. Le coup du mariage homosexuel assure au maximum la concordance de vue entre les citoyens musulmans croyants et les citoyens libre-penseurs. Puis organiser un défilé "Je suis Charlie" tout en invitant les citoyens militants pour le FN à rester chez eux : ce n'est pas diviser les Français. Mais non, voyons! C'est en niant la culture française, refusant d'enseigner l'histoire du pays et distribuant des double-citoyennetés que l'on divise le moins les esprits. Faire comme Merkel en Allemagne et ouvrir grand les portes à l'invasion : rien de mieux pour souder l'esprit patriotique de corps. Tout le monde sait ça! Faire comme Trudeau au Canada et déclarer que le pays n'a pas d'identité propre, c'est la meilleur recette pour éviter le communautarisme et l'ethnicisme. Oui, ça va de soi. Vive l'éclatement et la multiplicité qui ne vont pas créer de niches séparés dans le domaine!

Non mais ...

Que l'on me dise nourrir des craintes à l'effet que le FN pourrait stigmatiser un bouc émissaire : ce serait une chose. Mais me dire plutôt que la pensée politique dominante en ce moment (progressisme, ultra-libéralisme, multi, politiquement correct, anti-racisme, etc.) ne divise pas les esprits, ni les citoyens ni l'opinion publique : c'est une observation à laquelle je ne saurais consentir.

Pour moi, le libéralisme fractionne justement les représentations dite "monolithiques" d'un pays, d'une opinion publique, d'une religion, etc. Les libéraux comme les socialistes en ont tous contre Super-Dupond, le porte-parole d'une France blanche et catholique rancie, le modèle unique de la "vraie France" et à partir duquel inviter les autres à s'adapter. Nos champions de la division : j'ai nommé nos politiciens actuels. C'est grâce à eux que les pays volent en morceaux en Afrique, au Moyen-Orient. Ils seraient bien en faveur d'un seul et unique grand empire mais complètement éclaté à l'intérieur, avec vingt religions différentes si c'était possible.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7154
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: 10 raisons pour lesquelles je vais voter Marine

Message non lupar Cinci » ven. 05 mai 2017, 16:47

p. cristian :

Les idées sont certes moins extrêmes que le parti à ses débuts, mais le fond reste. C'est idéologique et cela n'apporte rien sauf de l'extremisation : fachos islamistes et identitaires même combat. Les uns se nourrissent des autres.
Je trouve scandaleux de semblables propos. Vous m'excuserez, les amis.

L'extrémisme? Mais l'ultra-libéralisme c'est de l'extrémisme idéologique! Mettre le pays au service exclusif des entreprises c'est une posture désaxée. Inviter des foules de migrants illégaux à sauter par-dessus les frontières procède d'un point de vue qui, lui-même, ne présente rien d'équilibré. L'angélisme est une forme d'extrémisme.

Je trouve complètement outrageant d'assimiler le djihadisme des fanatiques religieux (... alimentés, encouragés, soutenus, armés, payés par les libéraux et leurs meilleurs amis de l'Arabie profonde) au nationalisme ou patriotisme de ceux-là, puis quand bien même on les affublerait du sobriquet d'identitaires.

Les catholiques d'Irlande sont des identitaires, les Suisses sont des identitaires, les Écossais sont des identitaires, les chrétiens coptes sont des identitaires, les gaullistes en France étaient des identitaires. Il est particulièrement stupide d'associer le radicalisme religieux à du nationalisme. Allez voir les vidéos du nationaliste arabe Nasser et ce qu'il pouvait dire des frères musulmans. Retournez voir Kemal en Turquie et de quelle façon il a rasé la barbe aux coranistes les plus traditionnels. La nation c'est le creuset dans lequel faire cohabiter pacifiquement différents groupes. La nation de 1789... qui émancipe les Juifs, qui accorde la citoyenneté. La nation comme point de référence ... pas la religion.

Les identitaires veulent toujours assimiler l'autre et pour en faire un élément qui se joint à la nation, qui s'amalgame à la nation, qui célèbre à son tour la nation, souhaitent que l'autre soit d'abord vu comme un ressortissant national avant tout autre chose, et parce que le but de l'opération consiste à valoriser l'égalité fondamentale de chacun devant la loi. "Liberté, égalité, fraternité".

Mais nos "ultras" du libéralisme souhaitent que des individus disjoints ou atomisés soient perçus d'abord et avant tout comme une monade se définissant prioritairement par ses goûts, ses besoins, sa religion personnelle. Les libéraux "ultras" veulent traiter avec des clientèles variées qui bénéficieraient du droit d'être respectées dans ce qu'elles demandent. Il y a la clientèle homosexuelle, la clientèle féministe, la clientèle hédoniste, la clientèle des rebelles chics, la clientèle des citoyens du monde, la clientèle juive, la clientèle musulmane qu'il faut respecter dans ses choix, etc. Pour libérer soit-disant l'individu il faudra assassiner la nation et comme l'État initialement chargé de la défendre.


Revenir vers « Politique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités