Les évêques de France face au Second tour

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7853
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Les évêques de France face au Second tour

Message non lupar Christophe » sam. 29 avr. 2017, 19:11

Force et de reconnaître que quelques rares et courageux évêques ne nous ont pas abandonné.
En cherchant bien, j'en ai trouvé un:
https://www.youtube.com/embed/KJbuLKKsgic

Una hirundo non facit ver...
Vous n'êtes pas allé chercher si loin : j'ai posté le lien sur la page précédente. :-D
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4369
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Les évêques de France face au Second tour

Message non lupar gerardh » sam. 29 avr. 2017, 21:09

_________

Bonjour Paxet Bonum, vous écrivez :
La finance boursière est de l'argent du capital sans travail.
Bien des ouvriers perdent leur emploi de dure labeur, juste pour un éternuement à la bourse.
Cette finance là est notre ennemi (comme disait M Hollande qui s'est soumis aux banques)
Votre argument d'antisémitisme est risible.
La finance consiste essentiellement à prêter de l'argent afin d'alimenter l'économie. Elle consiste aussi à couvrir les entités qui ne veulent ou ne peuvent pas prendre de risques, en les compensant avec d'autres qui souhaitent en prendre (les spéculateurs) et qui peuvent perdre beaucoup d'argent. Dans tout cela il n'y a rien de répréhensible mais au contraire une grande utilité pour l'économie.

Ce ne sont pas les éternuements de la Bourse qui peuvent faire perdre des emplois mais les erreurs stratégiques des dirigeants et les rigidités du code du travail. Il faut aller vers l'avenir et non se réfugier dans les vieilles lunes du passé et le repli sur soi. Il y a des activités qui sont détruites mais elles sont remplacées par des activités nouvelles. Il ne faut pas avoir peur de la "destruction créatrice" sinon nous en serions encore à l'époque des diligences.

S'agissant de l'antisémitisme, il est bien réel même s'il n'ose pas paraître en pleine lumière. Ainsi lorsqu'on critique la soi-disant "finance internationale", faisant ainsi allusion à un complot "métèque" : on sait ce que cela veut dire.

______

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4369
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Les évêques de France face au Second tour

Message non lupar gerardh » sam. 29 avr. 2017, 21:13

_________

Bonjour,

Etre banquier, ce n'est pas un gros mot.


_________

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Les évêques de France face au Second tour

Message non lupar Mac » dim. 30 avr. 2017, 10:19

Il y a des activités qui sont détruites mais elles sont remplacées par des activités nouvelles.
La cause d'un problème ne me semble pas être la solution.
La mondialisation est responsable de cette situation d'appauvrissement de la classe moyenne qui n'exsite plus selon les spécialistes politiques. Donc plus de mondialisation accentuera les problèmes des Français. Il faut se rendre compte que plus de 50% des Français sont contre la modialisation, la finance qui se traduit par la suppression des milliers d'emplois alors qu'une entreprise fait des milliards de bénéfice.

Fraternellement :coeur:

Pierre Carhaix
Barbarus
Barbarus

Re: Les évêques de France face au Second tour

Message non lupar Pierre Carhaix » dim. 30 avr. 2017, 10:55

_________

Bonjour,

Etre banquier, ce n'est pas un gros mot.


_________
Peuple non plus.

Astya
Censor
Censor
Messages : 114
Inscription : lun. 04 juil. 2016, 16:07
Conviction : baptisée catholique assurément déiste

Re: Les évêques de France face au Second tour

Message non lupar Astya » dim. 30 avr. 2017, 16:00

60% des français ont une assurance vie. Il y a plus de comptes épargne en France que de français, parce que beaucoup en ont plusieurs.
Le partage des richesses est une question politique, pas financière : ce n'est pas en saccageant la boulangerie et insultant le boulanger qu'on obtiendra plus de pain, de même ce n'est pas en insultant la finance et les traders qu'ont obtiendra un meilleur partage des richesses.
La voie des centristes réformateurs : favoriser l'accroissement des richesses et également leur plus juste répartition , est conforme à la vision chrétienne.
La voie révolutionnaire : du passé faisons table rase : conduit à des débordements violents qui ne semble pas compatible avec la vision chrétienne.
La voie portée aujourd'hui par Mme Le pen , économiquement un mélange de protectionnisme et de relance des exportations par la dévaluation, est un pari hasardeux : la France n'a pas la taille des USA, la désinsdustrialisation de la France est très avancée, le volume des importations dans la consommation des français est plus important qu'au USA : Mme Le pen aurait plus de problèmes à faire aboutir son programme que M. Trump. Néanmoins, cette voie ne semble pas incompatible avec la vision chrétienne si elle est accompagnée de justice sociale.
Finalement le choix de Mme Lepen c'est un gâteau économique moindre (et peut être très très moindre) à répartir entre (bons) français d'origine diverses.
Le choix de M.Macron c'est un gâteau économique plus ou moins identique avec une répartition favorisant (peut être) une relance des entreprises et donc de l'emploi pour les français quelque soit leur origine.

Mon opinion, c'est que Mme Lepen nous dit "moi, je multiplierai le pain et les poissons" et que M. Macron nous dit "moi, je ferais attention à ce que les corbeilles soient bien distribuées".

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4369
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Les évêques de France face au Second tour

Message non lupar gerardh » dim. 30 avr. 2017, 17:40

________

Bonjour Mac,

Selon la théorie économique schumpetérienne de la destruction créatrice, les activité obsoletes et hors du marché disparaissent et c'est normal, même si cela fait à court terme du mal à leurs employés. Elles sont remplacées et même dépassées par les activités nouvelles innovantes, ce qui suscite des emplois nouveaux (sous réserve de formation adéquate d'où l'importance de la formation). Cela s'observe depuis la Révolution industrielle. L'idée d'Hamon est que le solde serait, pour la première fois, négatif, d'où la notion de revenu universel (pas facile à mettre en oeuvre si l'on sait ou veut un peu faire les comptes). Espérons qu'il se trompe.

Dans le passé le revenu de toutes les classes mondiales de salaires a largement augmenté, et cela du fait notamment de la mondialisation. On peut s'en féliciter. Cela à l'exception des classes moyennes occidentales, lesquels ont très peu augmenté (sans pour autant diminuer) : c'est la théorie (observée) dite de l'éléphant. Elles n'ont rien ou peu gagné mais elles n'ont pas perdu, ce qui peut néanmoins les induire à un peu de jalousie et d'amertume.

Les français qui sont contre la mondialisation appartiennent aux activité obsoletes ou peu innovantes, et aux populations qui ne veulent pas ou ne peuvent pas se remettre en question, et établissent des barrières à l'entrée des nouveaux venus sur les marchés. Continuer comme cela c'est mourir guéri. A noter toutefois le problème des employés intracommunautaires détachés, qui a été mal réglé par l'Union Européenne.

Sinon ce n'est pas la finance qui entraîne la suppression des emplois, mais le phénomène naturel de destruction créatrice

_________

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Les évêques de France face au Second tour

Message non lupar Mac » dim. 30 avr. 2017, 17:54

En économie la multiplication des comptes d'épargne est un signe de mauvaise santé éconmique du pays parce que cela veut dire que les gens ont peur d'investir, et on les comprend puisque si vous êtes mis en concurrence avec les pays où on paie les salaires à hauteur de 1euro jour, c'est cuit pour votre investissement. Pourquoi mauvaise santé économique? Du fait que cela fait plus de 30 ans que des économistes avaient prédit la situation : la disparition de la classe moyenne et un appauvrissement plus grand d'une majorité au profit d'un enrichissement plus important d'une minorité. Cela s'est traduit dans les urnes et indique que la majorité des français ne veulent pas de cette mondialisation aveugle, préssentant sans doute qu'elles seront les prochaines victimes, les prochains licenciés pour délocalisation d'entreprise et profit du grand capital , les prochains pauvres causés par la concurences à tout va et qu'il leur faudra partagé non des richesses mais la pauvreté annoncées depuis 30 ans pour les classes moyennes.

Fraternellement :coeur:

Altior
Senator
Senator
Messages : 782
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Les évêques de France face au Second tour

Message non lupar Altior » dim. 30 avr. 2017, 17:57

ce n'est pas en saccageant la boulangerie et insultant le boulanger qu'on obtiendra plus de pain, de même ce n'est pas en insultant la finance et les traders qu'ont obtiendra un meilleur partage des richesses.
Le problème avec votre analogie est que c'est justement la finance et la traders ceux qui saccagent la boulangerie et insultent les boulangers.

Astya
Censor
Censor
Messages : 114
Inscription : lun. 04 juil. 2016, 16:07
Conviction : baptisée catholique assurément déiste

Re: Les évêques de France face au Second tour

Message non lupar Astya » dim. 30 avr. 2017, 18:03

Non, Altior, les banquiers ont fait crédit au boulanger pour acheter la boulangerie !
Les banquiers entrent dans le processus de fabrication du pain, à tout les niveaux.

Mac, ce que je voulais dire c'est que quasiment tous les français ont recours aux services des traders et banquiers : pour emprunter et pour placer leur épargne. Pourquoi alors leur cracher dessus si tout le monde reconnaît de fait leur utilité ?
Et si vous voulez dire que l'économie française va mal parce que les salaires mondiaux sont à des niveaux trop différents : je suis d'accord avec ça : tout le monde est d'accord, c'est pour ça que Macron veut baisser les charges sociales et que Marine Lepen veut sortir de l'euro et dévaluer : là dessus même eux deux sont d'accord !

Pathos
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 439
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Les évêques de France face au Second tour

Message non lupar Pathos » dim. 30 avr. 2017, 18:32

tous les français ont recours aux services des traders et banquiers : pour emprunter et pour placer leur épargne. Pourquoi alors leur cracher dessus si tout le monde reconnaît de fait leur utilité ?
Leur utilité ? on a pas le choix.. ils ont déjà cramés toutes nos économies !
M Cheminade a parfaitement expliqué que du temps de De Gaulle la banque de France empruntait aux français ; maintenant ce sont les banques internationales qui ont poussé le Etats à s'endetter ; nous passons notre temps à leur payer des intérêts ; une véritable arnaque...

Que dire des USA ...édifiant..
https://www.youtube.com/watch?v=4U5GwWjFtks

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4369
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Les évêques de France face au Second tour

Message non lupar gerardh » dim. 30 avr. 2017, 18:52

________

Bonjour,

Depuis 1973, droite et gauche confondues, on n'a pas eu un seul budget à l'équilibre. Cela est dû au laxisme et au peu de courage de nos dirigeants. Il faudra bien en sortir d'une façon ou d'une autre sinon ce sont nos enfants et petits enfants qui en subiront les conséquences. Au contraire certains veulent encore dépenser à tout vat.

Lorsque la France n'était pas endettée, l'Etat n'avait pas beaucoup de besoins de financement, et les ménages pouvaient donc prêter à la Banque de France. A noter que cela revenait cher en frais d'administration s'agissant de petits dossiers. Il est donc plus rationnel d'emprunter à des organismes financiers, d'autant plus, hélas, que les montants sont importants mais les taux d'intérêt faibles voire négatifs.


_________

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1949
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Localisation : France

Re: Les évêques de France face au Second tour

Message non lupar Relief » dim. 30 avr. 2017, 18:57

ce que je voulais dire c'est que quasiment tous les français ont recours aux services des traders et banquiers : pour emprunter et pour placer leur épargne. Pourquoi alors leur cracher dessus si tout le monde reconnaît de fait leur utilité ?
Bonjour Astya,

Je vous invite à consulter le blog de Pierre Jovanovic qui expose clairement les mensonges et manipulations des banques. Il est très pertinent, au point que plusieurs banques l'ont interdit de consultation chez elles.
http://www.jovanovic.com/blog.htm

Vous avez vous-même travaillé dans une banque, me semble-t-il, cela vous permettra ainsi d'entendre un autre discours que le discours officiel.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4369
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Les évêques de France face au Second tour

Message non lupar gerardh » dim. 30 avr. 2017, 18:58

_______

Mac,

Il ne faut pas s'inquiéter que les français épargnent, parce qu'avec cet argent d'autres peuvent investir à leur place.

On a l'égalité absolue au niveau national : Epargne = Investissement, (S=I)

Il serait bon que les français s'instruisent en économie.


_______

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Les évêques de France face au Second tour

Message non lupar Mac » dim. 30 avr. 2017, 19:01

Le problème est plus complexe et dramatique que cela à vrai dire puisque par exemple, pour payer ses fonctionnaires la France est obligée d'emprunter de l'argent sur les marchés financiers (son budget étant déficitaire depuis des lustres) creusant ainsi encore plus la dette qui est déjà supérieure à 2000 milliards d'euro et qui est donc si vous réfléchissez inremboursable ce qui inéluctablement nous conduira à terme vers la situation connu par la grêce à compter du moment ou la finance ne prêtera plus d'argent. Ainsi on peut considérer que nous ne sommes plus maître de notre destin puisqu'il est aux mains de la grande finance.

FRaternellement :coeur:


Revenir vers « L'actualité décryptée »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Baidu [Spider] et 10 invités