Mais que nous veut Mélenchon ?

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Mais que nous veut Mélenchon ?

Message non lu par Mac » sam. 22 avr. 2017, 12:54

Bonjour Trinité :)

Présenter cette liberté comme n'importe quelle autre me semble relever de la malhonnêté intellectuelle.

Il s'agit de la liberté de mettre fin à une vie humaine ce que ce monsieur oublie bien de rappeler ! Ainsi je ne vois pas pourquoi lui serait la mesure de la morale.

Pour le citer :
Car ils comprennent alors qu'il s'agit d'une liberté


Fraternellement :coeur:

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2947
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Mais que nous veut Mélenchon ?

Message non lu par Trinité » sam. 22 avr. 2017, 13:04

Mac a écrit :
sam. 22 avr. 2017, 12:54
Bonjour Trinité :)

Présenter cette liberté comme n'importe quelle autre me semble relever de la malhonnêté intellectuelle.

Il s'agit de la liberté de mettre fin à une vie humaine ce que ce monsieur oublie bien de rappeler ! Ainsi je ne vois pas pourquoi lui serait la mesure de la morale.

Pour le citer :
Car ils comprennent alors qu'il s'agit d'une liberté


Fraternellement :coeur:
Bonjour Mac,

Bien sur ,néanmoins même en matière d'avortement, pour moi il est impossible d'imposer des convictions profondes à l'ensemble des personnes d'un état qui ne partagent pas votre foi ,même si l'on doit lutter pour cela!

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Mais que nous veut Mélenchon ?

Message non lu par Mac » sam. 22 avr. 2017, 13:32

Cher Trinité :)

Il ne s'agit pas d'imposer la vision catholique.

Puisque la sauvegarde de la vie humaine n'est pas seulement une histoire de foi catholique, elle est tout aussi humaniste, universelle. C'est pourquoi je disais qu'il y avait une certaine malhonnêté à présenter cette liberté en ommetttant de préciser qu'il s'agit de la liberté de mettre fin à la vie dun humain. Il faut savoir d'après une étude que près de 50% des femmes qui avortent ne le font pas parce que cela correspond à leur morale mais pour des raisons financières. Donc il serait plus judiciieux que ces hommes politiques s'occupent à donner du travail au gens plutôt que de vouloir leur dicter leur moralité. :D

Fraternellement :coeur:

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10110
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Mais que nous veut Mélenchon ?

Message non lu par Cinci » sam. 22 avr. 2017, 15:57

Trinité :
Bien sur ,néanmoins même en matière d'avortement, pour moi il est impossible d'imposer des convictions profondes à l'ensemble des personnes d'un état qui ne partagent pas votre foi ,même si l'on doit lutter pour cela
Il serait impossible de l'imposer dans le cadre d'un régime républicain et construit lui-même sur le principe démocratique de la représentaton majoritaire, c'est à dire qu'un point de vue partagé par une minorité quelconque de voteurs ne pourrait pas s'imposer à l'ensemble.

Un système démocratique semblable exigerait plutôt de remporter préalablement la victoire, dans l'opinion publique, avant de pouvoir changer quoi que ce soit sur le plan légal. Enfin, il faudrait au moins conquérir l'opinion d'une majorité significative des gens parmi les plus influents, dans cette même société = grands bourgeois, universitaires, juristes, présidents de compagnie, notables, chef de police, artistes admirés par les foules, savants, pilotes d'avion, cinéastes, associations étudiantes, etc.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10110
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Mais que nous veut Mélenchon ?

Message non lu par Cinci » sam. 22 avr. 2017, 16:09

En fait, c'est la minorité la plus fortunée et la plus influente (pour toutes sortes de raisons) qui exerce une attraction déterminante sur l'évolution de la société et qui parvient à imposer son agenda politique. Ça reste un rapport de force ... même si pouvant s'exprimer d'une façon civilisée.

Le pouvoir d'influence de l'Église catholique dans notre société occidentale actuelle est quasiment nul. L'emprise d'une influence de l'Église sur les esprits est faible, très faible,

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2947
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Mais que nous veut Mélenchon ?

Message non lu par Trinité » sam. 22 avr. 2017, 18:41

Cinci a écrit :
sam. 22 avr. 2017, 16:09
En fait, c'est la minorité la plus fortunée et la plus influente (pour toutes sortes de raisons) qui exerce une attraction déterminante sur l'évolution de la société et qui parvient à imposer son agenda politique. Ça reste un rapport de force ... même si pouvant s'exprimer d'une façon civilisée.

Le pouvoir d'influence de l'Église catholique dans notre société occidentale actuelle est quasiment nul. L'emprise d'une influence de l'Église sur les esprits est faible, très faible,
Je suis tout a fait d'accord avec cela cinci , c'est pour cela que je serai plutôt de gauche! :)
J'idéalise un parti de gauche avec une morale chrétienne! :roule:

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2120
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: Mais que nous veut Mélenchon ?

Message non lu par Relief » sam. 22 avr. 2017, 22:34

.
Dernière modification par Relief le mar. 09 mai 2017, 3:42, modifié 2 fois.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2947
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Mais que nous veut Mélenchon ?

Message non lu par Trinité » dim. 23 avr. 2017, 9:11

Bonjour Relief!

En terme de cocus, depuis Vatican II, les catholiques progressistes qui ont fricoté avec la gauche ont tout perdu : les églises sont vides, les fidèles sont en voie de disparition, et l’Église est toujours autant détestée par la gauche.


Moi qui suit revenu à l'église depuis 2 ans simplement ,je n'ai pas le sentiment que les églises sont vides (du moins chez moi en Bretagne...)
C'est plein a craqué à chaque fois!
Et j'ai une curieuse impression, comme ci les fidèles présents étaient beaucoup plus convaincu que ceux qui venaient il y a 50 ans !

Je ne partage pas vos convictions sur Fillon! :)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10110
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Mais que nous veut Mélenchon ?

Message non lu par Cinci » dim. 23 avr. 2017, 20:27

Trinité,
Moi qui suit revenu à l'église depuis 2 ans simplement ,je n'ai pas le sentiment que les églises sont vides (du moins chez moi en Bretagne...)
C'est plein a craqué à chaque fois!
:D

C'est amusant de constater à quel point les perceptions peuvent être subjectives. Déjà dit : ai rencontré une jeune catholique française de passage au Canada et qui me racontait - il y a moins de deux ans- que la situation sur le terrain chez elle (Toulouse) évoluait favorablement par rapport à la situation d'il y a vingt-cinq ou trente ans.

- Hein?

Elle parlait bien de la foi chrétienne et catholique, de la réceptivité des gens.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2743
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Mais que nous veut Mélenchon ?

Message non lu par Suliko » dim. 23 avr. 2017, 20:46

Je pense que le déclin de la pratique religieuse catholique est moins visible dans les grandes villes, mais dans les campagnes il est évident : bien des villages n'ont plus de messe hebdomadaire, alors qu'autrefois, il y avait une messe tous les jours en bien des endroits. De plus, il faut aussi observer la moyenne d'âge des pratiquants réguliers : dans les paroisses ordinaires, elle est très élevée. La très grande majorité des jeunes gens ne pratique plus. C'est un fait. Or, que va-t-il se passer lorsque les fidèles âgés (ou plutôt les fidèles âgées) mourront (dans un avenir pas si lointain...), puisque la foi n'a pas été transmise aux jeunes générations, sauf exceptions ? Les traditionalistes - tous courants confondus - sont minoritaires, mais dans leurs paroisses, la moyenne d'âge est plus basse, car il y a plus de familles nombreuses et d'enfants et jeunes gens qui continuent à pratiquer (ou reviennent à la pratique). C'est cela qui me semble important : la transmission de la foi. (Par ailleurs, le souci, ce n'est pas forcément l'absence de foi et de pratique religieuse de la part des parents, mais leur naïveté quant aux questions éducatives...)
L’observance du Carême est le lien de notre milice; c’est par elle que nous nous distinguons des ennemis de la Croix de Jésus-Christ. [...] Si cette observance se relâchait, ce serait au détriment de la gloire de Dieu, pour le déshonneur de la religion catholique et le péril des âmes chrétiennes; et sans aucun doute, cette négligence deviendrait la source de malheurs pour les peuples, de désastres dans les affaires publiques, d’infortunes pour les individus. (Benoît XIV)

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2120
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: Mais que nous veut Mélenchon ?

Message non lu par Relief » dim. 23 avr. 2017, 21:05

Trinité a écrit :
dim. 23 avr. 2017, 9:11
Moi qui suit revenu à l'église depuis 2 ans simplement ,je n'ai pas le sentiment que les églises sont vides (du moins chez moi en Bretagne...)
C'est plein a craqué à chaque fois!
Et j'ai une curieuse impression, comme ci les fidèles présents étaient beaucoup plus convaincu que ceux qui venaient il y a 50 ans !
Bonjour Trinité,

Je suis heureux que vous assistiez à des messes toujours pleines de fidèles. Cela est dû au fait que vous vivez dans la région la moins apostasiée de France (avec les pays de Loire). Quel est l'âge moyen des croyants ? (peut-être m'annoncerez-vous une seconde bonne nouvelle ;-)
Oui, les fidèles qui vont à la messe de nos jours sont plus convaincus que par la passé, on ne peut que s'en réjouir.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2947
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Mais que nous veut Mélenchon ?

Message non lu par Trinité » dim. 23 avr. 2017, 22:33

Relief a écrit :
dim. 23 avr. 2017, 21:05
Trinité a écrit :
dim. 23 avr. 2017, 9:11
Moi qui suit revenu à l'église depuis 2 ans simplement ,je n'ai pas le sentiment que les églises sont vides (du moins chez moi en Bretagne...)
C'est plein a craqué à chaque fois!
Et j'ai une curieuse impression, comme ci les fidèles présents étaient beaucoup plus convaincu que ceux qui venaient il y a 50 ans !
Bonjour Trinité,

Je suis heureux que vous assistiez à des messes toujours pleines de fidèles. Cela est dû au fait que vous vivez dans la région la moins apostasiée de France (avec les pays de Loire). Quel est l'âge moyen des croyants ? (peut-être m'annoncerez-vous une seconde bonne nouvelle ;-)
Oui, les fidèles qui vont à la messe de nos jours sont plus convaincus que par la passé, on ne peut que s'en réjouir.
Sans doute Relief!

La Bretagne a toujours été une terre très empreinte de Christianisme!
En ce qui me concerne et en remontant dans mes souvenirs d'enfance ,je n'ai pas l'impression que le rapport personnes âgées/jeunes ait tellement changé.
Certes,les personnes âgées ou du moins plus de 40 ans sont majoritaires ,mais comme à l'époque je dirais!
Mais ,j'ai l'impression que les jeunes qui viennent maintenant le fond par conviction intime , je ne suis pas certain que c'était le cas de tous les jeunes de mon époque dans les années 60...qui agissaient il me semble un peu dans le cadre de l'obéissance parentale d'un système un peu plus rigide
Du fait de l'évolution de la société et notamment de l'indépendance précoce des jeunes avec leurs parents ,je peux vous assurer que les jeunes qui sont là ,ce sont des convaincus

Notre curé ,dans le cadre d'un langage simple et ...accessible dans ses homélies, à toujours des anecdotes et des comparaisons très amusantes et spontanées du témoignage du Christ avec la vie des jeunes , pour leur montrer le chemin!
Ben oui ! ce n'est sans doute pas un tradi ,mais je ne me permettrait pas de lui demander! :)
En l'occurrence ,je vous parle de la messe du dimanche dans une ville de 60000 habitants ,évidemment,lorsque je vais à la messe quelquefois dans l'église de ma petite commune (1500 habitants) ce n'est pas la même chose!
Déjà la capacité de l'église ne doit être guère supérieur a une centaine de personnes et la effectivement il doit y avoir entre 30 et 40 personnes à la cérémonie!
D'autre part le comportement des fidèles est différents :
Ils récitent le notre père mains jointent ,sans écarter les bras!
Le curé ne leur demande pas en signe de fraternité de se serrer la main
Il y en a très peu qui s'agenouillent à l'offertoire et après la communion (il faut dire à cet égard qu'il n'y a pas la place non plus!)

Bon ce n'est pas très grave ,mais c'est beaucoup plus triste!

Avatar de l’utilisateur
apatride
Quæstor
Quæstor
Messages : 252
Inscription : lun. 06 juin 2016, 1:24
Conviction : Catholique romain

Re: Mais que nous veut Mélenchon ?

Message non lu par apatride » lun. 24 avr. 2017, 6:26

Relief a écrit :
sam. 22 avr. 2017, 22:34
La gauche est déïcide, la droite ne l'est pas, mais par contre elle a largement abandonné Dieu sous les coups de butoirs de la gauche qui depuis Mai 68 détient le pouvoir médiatique. C'en est fini du gaullisme, du paternalisme, du bon sens commun.
Eric Zemmour, dans son livre "le suicide français" explique bien la renonciation de la droite à ses valeurs pour satisfaire aux courants idéologiques de la gauche. Dans l'affaire, c'est donc la droite qui est cocue.
Cher Relief,

Je pense que c'est plus nuancé que cela, gauche et droite marchent main dans la main dans un même élan. La gauche libéralise les mœurs, la droite s'occupe des marchés (même si l'on trouvera bien quelques exemples ou l'un marche sur les plates-bandes de l'autre, et vice-versa).

Au final les deux bords répondent d'une même logique capitaliste, laquelle se soucie peu de la frivolité morale tant qu'il y a opportunités et débouchés ; la libéralisation des mœurs permettant d'ouvrir de nouveaux marchés et d'écouler une production toujours croissante.

En ce qui concerne la fréquentation des églises, depuis 5 semaines où je vais à la messe dominicale, les deux églises que j'ai pu fréquenter sont toujours pleines à craquer (ce dimanche c'est tout juste si je n'ai pas dû y assister debout). Il faut dire que je vis en Nouvelle-Calédonie où la population locale a l'air particulièrement croyante et pratiquante, avec un public (à vue d’œil) majoritairement mélanésien et wallisien.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités