Emmanuel Macron.... sous le regard d'Hannah Arendt

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
p.cristian
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 439
Inscription : mar. 28 mai 2013, 2:17

Re: Emmanuel Macron.... sous le regard d'Hannah Arendt

Message non lupar p.cristian » ven. 17 mars 2017, 10:12

Bonjour,

Dans une élection présidentielle de la cinquième république, on vote toujours pour un homme (ou une femme) qui incarnerait le pays. Bien que tout le monde soit conscient qu'il ne suffit pas de cela pour diriger le pays , qu'il faut une majorité parlementaire et un appareil d'État prêt à suivre, nous gardons au final cette vision monarchiste d'un roi pour cinq ans.
Nous le voudrions irréprochable, mais il n'est que notre émanation.
Le manque de contrôle dont ont bénéficié les parlementaires n'a pu perdurer aussi longtemps que parce que nous ne nous en sommes jamais indigné assez fort.

Je peux comprendre l'envie d'un grand nettoyage devant la corruption généralisée.

L'indignation est je pense une forme de dignité, de morale.

Mais c'est précisément ce type de discours qui fait le jeu des fascismes en tout genre à partir du moment où l'on pense atteindre ce but et dépassant la loi, par des régimes d'exception, à partir du moment où l'on mélange toutes les idées politiques, à partir du moment où l'on pense jeter l'ensemble de la classe politique parce qu'une partie en est corrompue.

La plupart des élus sont entrés en politique par goût de la chose publique (rappelons nous l'étymologie de république), par désir de servir leur prochain.

Je pense qu'on a besoin d'un débat politique qui aille bien plus loin que des attaques ad hominem. Notre pays est sans doute à la croisée des chemin.
On doit faire des choix importants mais il conviendrait que cela ait lieu en connaissance de cause, avec un regard lucide sur les avantages et inconvénients de telle ou telle politique publique et sur le programme appuyé par chacun des candidats.

Macron fasciste selon Arendt? Cela me semble pas participer d'une vision claire de ce candidat.

Par contre ce serait intéressant de mettre à plat, le programme de chacun.
En général chaque problème est une question de curseur, très souvent la question est de savoir si à quel point l'État doit ou non s'occuper d'un sujet, libéralisme ou interventionnisme.

J'ai assisté à un débat bien intéressant organisé par l'AFC du Val de Marne, concernant la position des candidats sur les sujets de la famille, et des sujets délicats comme IVG et fin de vie.
Débat qui s est passé dans une grande courtoisie malgré les différences radicales d'opinion.

Je pense que c'est important mais qu' il y a d'autres sujets tout aussi essentiels, économiques, internationaux etc...
Nous méritons ces types de débats qui aille plus loin et qui permette à chacun de se décider sur des bases rationnelles ( vœu pieux mais que je souhaite profondément)

Astya
Censor
Censor
Messages : 104
Inscription : lun. 04 juil. 2016, 16:07
Conviction : baptisée catholique assurément déiste

Re: Emmanuel Macon.... sous le regard d'Hannah Arendt

Message non lupar Astya » jeu. 23 mars 2017, 12:47

Le pire dans l'histoire, c'est que F.Fillon ne semble pas comprendre ce qui choque !
Voilà, c'est ça qui me choque : M. Fillon et ses partisans font "comme si" ce n'était pas grave.
Où est la morale là dedans ? Est-c que c'est ça la position catholique : les délits des catholiques ne sont pas des délits (travail fictif et détournement de fonds = délits) , et les défauts de déclaration des non catholiques (ce n'est pas un délit, ce n'est pas une fraude le redressement de M. Macron, c'est un redressement de la valeur déclarée d'un bien immobilier) c'est un signe de totalitarisme ?
La charité chrétienne : pourquoi ne pas l'appliquer à tous les candidats ?

Autre chose qui me choque : vitupérer contre les banquiers ! Mais vous avez tous un compte en banque ! Les banquiers sont utiles : leur travail est de faire fructifier les économies des épargnants, en prêtant aux secteurs actifs de l'économie. C'est un travail aussi utile et honorable que prof, flic ou plombier. Certains font mal leur travail ? Comme aussi certains prof, flic, ...

Cinci, vous m'avez choquée en attaquant ceux qui recherche l'efficacité : ce n'est pas parce que les nazis recherchaient l'efficacité que celle ci pourrait être mauvaise ! Pour moi, la recherche de l'efficacité dans son travail est une valeur chrétienne : et la recherche de l'efficacité n'a rien à voir avec la pressurisation des travailleurs (celle ci étant plutôt anti efficace).

PierreSuzanne, vous affirmez que seul les programmes économiques de Fillon et Macron tiennent la route : ceci est votre opinion, le programme protectionniste élaboré par M. Philipo et porté par Mme Lepen n'est pas stupide : le protectionnisme peut être envisagé comme une option valable dans un pays en voie de désindustrialisation. Par contre le néo Tatchérisme porté par M. Fillon peut être considéré comme non seulement ultra libéral mais aussi contra cyclique dans notre économie actuelle faible.
Les considérations de M. Macron sur la régulation du système bancaire et sa réorientation vers l'industrie sont très intéressantes (mais très techniques, donc peu médiatisées).
https://investir.lesechos.fr/traders/fo ... 649171.php

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 6778
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Emmanuel Macron.... sous le regard d'Hannah Arendt

Message non lupar Cinci » jeu. 23 mars 2017, 16:32

Astya :
Cinci, vous m'avez choquée en attaquant ceux qui recherche l'efficacité : ce n'est pas parce que les nazis recherchaient l'efficacité que celle ci pourrait être mauvaise ! Pour moi, la recherche de l'efficacité dans son travail est une valeur chrétienne : et la recherche de l'efficacité n'a rien à voir avec la pressurisation des travailleurs (celle ci étant plutôt anti efficace).
... l'efficacité comme valeur et pour s'en faire une idole. Accroître la production de l'usine grâce à un nouveau procédé même si ça peut signifier l'empoisonnement de toute la ville ou la réduction par moitié du nombre des employés salariés, etc.

L'efficacité comme on le concevait dans la Russie soviétique de Staline. La construction en un temps record du nouveau barrage hydroélectrique géant même s'il faut sacrifier vingt mille ouvriers qui se seront tués à la tâche. Je pensais à une gouvernance qui veut planifier tranquillement ses opérations et sans plus devoir s'embarrasser d'une opposition politique, des syndicats gêneurs, du comité de santé et de sécurité au travail. Le seul facteur : qu'est-ce qui coûte le moins à la compagnie? Ce qui rapporte le plus? le plus rapidement?

Le genre d'évolution de la société qui aura pu faire tiquer un Bernanos à son époque.

La création d'un monde un peu froid, déshumanisé-déshumanisant. L'efficacité comme dans le film Les temps modernes de Chaplin cf l'ouvrier surveillé par Big Brother jusque dans le cabinet de toilette, la machine permettant de se nourrir le midi tout en poursuivant le travail. Les rêves de planificateurs totalitaires qui assurent peut-être leur confort à eux mais au détriment de celui de millions.

Du temps de Vichy, le Maréchal aurait été aussi un adepte de l'efficacité politique (pas d'opposition, pas de syndicats gêneurs, pas de perte de temps en débats inutiles, etc.) Et donc ... donc moins de démocratie.

Astya
Censor
Censor
Messages : 104
Inscription : lun. 04 juil. 2016, 16:07
Conviction : baptisée catholique assurément déiste

Re: Emmanuel Macron.... sous le regard d'Hannah Arendt

Message non lupar Astya » ven. 24 mars 2017, 12:09

Okaaaayyyyy ! :D
Je comprend mieux : vous dénoncez la recherche d'un profit à court terme qui sacrifie les espérances de profit, utilités et vie meilleure à moyen et long terme : tout à fait d'accord alors.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Emmanuel Macon.... sous le regard d'Hannah Arendt

Message non lupar Mac » ven. 24 mars 2017, 15:08

Moi-même qui ne sais plus pour qui voter y viendrai peut-être, je déciderai après les débats
Apparemment vous n'avez plus beaucoup le choix. Soit vous votez pour le ps , soit pour l'extrême droite. Ou alors j'ai rien compris?

Fraternellement :coeur:

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 6778
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Emmanuel Macron.... sous le regard d'Hannah Arendt

Message non lupar Cinci » ven. 24 mars 2017, 15:14

Pour faire suite au dernier message d'Astya ...

Je ne suis pas sûr que dénoncer soit le bon mot. Ce serait un peu risible s'il fallait que je pense pouvoir dénoncer quelque grand fait de société ici. Non, il me semble que nous discutons, échangeons des idées, des observations plus ou moins justes. Peut-être pourrions-nous regretter qu'une sorte de "péché du monde" fait en sorte que nous sommes souvent amener à vivre des situations déshumanisantes ... et dont différentes formes de totalitarismes en seraient comme des manifestations plus éclatantes, tout comme une sorte de machinisme qui transformerait des humains en robots ou en zombies. Une certaine "efficacité" prise comme valeur idolâtrique pourrait s'insérer dans tout cela.

:)

Avatar de l’utilisateur
pierresuzanne
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 636
Inscription : dim. 11 mai 2014, 8:33

Re: Emmanuel Macon.... sous le regard d'Hannah Arendt

Message non lupar pierresuzanne » ven. 24 mars 2017, 15:20

Voilà, c'est ça qui me choque : M. Fillon et ses partisans font "comme si" ce n'était pas grave.
Où est la morale là dedans ? Est-c que c'est ça la position catholique : les délits des catholiques ne sont pas des délits (travail fictif et détournement de fonds = délits) , et les défauts de déclaration des non catholiques (ce n'est pas un délit, ce n'est pas une fraude le redressement de M. Macron, c'est un redressement de la valeur déclarée d'un bien immobilier) c'est un signe de totalitarisme ?
La charité chrétienne : pourquoi ne pas l'appliquer à tous les candidats ?
En bon catholique, j'ai presque envie de répondre que la morale n'a aucune importance dans cette histoire.
Nous ne sommes pas en train de distribuer une couronne de saint pour l'entrée au paradis !
Nous somme en train de choisir le président le plus apte à diriger notre pays noyé dans des difficultés immenses.

M Fillon n'a rien fait d'illégal selon le droit !
Quant à la morale, honnêtement, cela ressemble à de la bigoterie, plus qu'à de la morale ! D'autant que l’immoralité qui consiste à n'écouter que les opinions à charge contre Fillon, et à récuser toutes ses explications,
cette amoralité me semble plus probante, ... que la moralité de ses détracteurs !

Les pudeurs de jeunes filles sur-jouées par ses opposants politiques ne sont que des manipulation de l’émotion populaire. On joue sur la vertu -une vertu excessive, janséniste, bigote - pour mettre au ban de la société un homme n'a fait que gagner sa vie en faisant de la politique.
Quant je pense à cette histoire idiote de costumes ! Actuellement, tous les candidats reçoivent des dons pour financer leur campagne ! Alors pourquoi pas des costumes, puisqu'ils sont en représentation en permanence ? Il ne s'agit que d'un habit de fonction ! Qui a-t-il de choquant à ce qu'ils lui soit offerts ! Les autres candidats également reçoivent des dons, la loi les y autorise !

En fait, il ne s'agit que de dézinguer un homme porteur d'un programme (enfin) de droite (donc libéral en économie, sans être libertaire sur les mœurs).

La morale n'a rien a voir dans tout cela, ce n'est qu'une instrumentalisation médiatique !
Il n'y a rien de malhonnête ni d'illégal à gagner sa vie en faisant de la politique.
Si les gens trouvent que les politiques gagnent trop bien leur vie,
plutôt que de les jalouser, ou de les critiquer... et bien, qu’ils fassent eux-aussi de la politique !


Si les gens ne font pas de politique, c'est sans doute qu'ils estiment que ce travail est trop dur...
donc qu'il soit bien payé, c'est naturel !
Actuellement, dès que Fillon se défend, on en profite pour l'accuser encore plus, comme s'il était coupable de tout, y compris de se défendre. Je trouve abominable moralement cette instrumentalisation de la justice, ce lynchage médiatique, cette vindicte bien-pensante de la meute de journalistes (tous de gauche).
Je trouve cette situation effectivement très inquiétante sur notre démocratie.

Macron se présente comme le chevalier blanc,
toujours souriant,
et jamais agressif !
Ah, il a beau jeu de ne pas faire siffler ses opposants !
Ses portes-flingues sont passés devant lui, pour dézinguer ses opposants, et sans se soucier de légalité, de morale, de respect du droit, de respect institutionnel !

PierreSuzanne, vous affirmez que seul les programmes économiques de Fillon et Macron tiennent la route : ceci est votre opinion, le programme protectionniste élaboré par M. Philipo et porté par Mme Lepen n'est pas stupide : le protectionnisme peut être envisagé comme une option valable dans un pays en voie de désindustrialisation.
Sans me lancer dans de longues explications économiques,
je dirais juste que notre dette est formulée en euros.... si nous devons la rembourser en francs, cette dette va flamber à la hauteur de la dévaluation du nouveau franc ! Nous serons en faillite. Il faut y songer.
L'archéologie et la science peuvent-elles nous apprendre la vérité sur nos religions ?Télécharger gratuitement en copiant collant : https://onedrive.live.com/redir?resid=83935C97F75476A6!103&authkey=!AC2tYNawNpXvvR8&ithint=folder%2cpdf
HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Emmanuel Macon.... sous le regard d'Hannah Arendt

Message non lupar Mac » ven. 24 mars 2017, 15:45

Actuellement, dès que Fillon se défend, on en profite pour l'accuser encore plus, comme s'il était coupable de tout, y compris de se défendre. Je trouve abominable moralement cette instrumentalisation de la justice, ce lynchage médiatique, cette vindicte bien-pensante de la meute de journalistes (tous de gauche).


C'est peut être pour ça que l'invité de f2 s'est lancé dans un grand riquisitoire où Fillon n'avait pas son mot à dire ("genre vous êtes coupable taisez-vous") et qui s'est terminé pour cette phrase étonnante "J'ai été invité pour vous dire ce que eux pensent mais ne peuvent vous dire". J'avoue que j'ai pas bien compris parce que c'est la première fois que je vois ça.

Fraternellement :coeur:

Avatar de l’utilisateur
pierresuzanne
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 636
Inscription : dim. 11 mai 2014, 8:33

Re: Emmanuel Macon.... sous le regard d'Hannah Arendt

Message non lupar pierresuzanne » ven. 24 mars 2017, 15:52



C'est peut être pour ça que l'invité de f2 s'est lancé dans un grand riquisitoire où Fillon n'avait pas son mot à dire ("genre vous êtes coupable taisez-vous") et qui s'est terminé pour cette phrase étonnante "J'ai été invité pour vous dire ce que eux pensent mais ne peuvent vous dire". J'avoue que j'ai pas bien compris parce que c'est la première fois que je vois ça.

Fraternellement :coeur:
La femme écrivain qui a lancé ce réquisitoire
était en pleine haine hystérique... mais une hystérie contrôlée, voulue, instrumentalisée pour tuer le débat d'idées.

Elle a effectivement exprimé de façon très claire ce que les journalistes n'osent pas dire de façon aussi explicite : à savoir que
la chasse au Fillon n'a rien d'objectif !

il s'agit d'une instrumentalisation des émotions des gens,
(des bonnes gens qui sont gentils et honnêtes),
pour leur interdire de voter Fillon,
car il a un programme de droite qui pourrait réussir là où la gauche a lamentablement échoué depuis 40 ans.

Le débat sur les programmes étant d'avance voué à l'échec pour la gauche,
les institutions de gauche (médias, justice, gouvernement en place) ont instrumentalisé un mauvais procès basé sur l’émotionnel
pour ruiner les chances du seul candidat réellement de droite ( et qui aurait pu réussir là où tous ont échoué).

Christine Angot a été abominable, voire ridicule,
son intervention (puisque c'est elle la fameuse écrivain) tenait effectivement de la pathologie mentale,
mais elle exprimait très justement ce qui est en jeu dans l'affaire Fillon !

Les médias, les artistes, les politiquement corrects vouent une haine farouche envers tout ce que représente Fillon : les valeurs familiales, patrimoniales, celles d'un bon père de famille, époux d'une seule femme, qui a gagné sa vie correctement (mais en respectant les lois de son pays), ce qu n'a rien de honteux.
Dernière édition par pierresuzanne le ven. 24 mars 2017, 15:58, édité 1 fois.
L'archéologie et la science peuvent-elles nous apprendre la vérité sur nos religions ?Télécharger gratuitement en copiant collant : https://onedrive.live.com/redir?resid=83935C97F75476A6!103&authkey=!AC2tYNawNpXvvR8&ithint=folder%2cpdf
HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Emmanuel Macon.... sous le regard d'Hannah Arendt

Message non lupar Mac » ven. 24 mars 2017, 15:56

Macron se présente comme le chevalier blanc,
Dans cette élection on comprend plus rien. Ceux qui ralient Macron sont de gauche ou de droite? Et comment fait-on pour être subtitement un peu à droite et un peu à gauche alors que hier on votait contre toute proposition de la gauche ou de la droite selon qu'on était partisan de la gauche ou de la droite? Macron va revirer à gauche après avoir été élu?

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
pierresuzanne
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 636
Inscription : dim. 11 mai 2014, 8:33

Re: Emmanuel Macon.... sous le regard d'Hannah Arendt

Message non lupar pierresuzanne » ven. 24 mars 2017, 16:01

Dans cette élection on comprend plus rien. Ceux qui ralient Macron sont de gauche ou de droite? Et comment fait-on pour être subtitement un peu à droite et un peu à gauche alors que hier on votait contre toute proposition de la gauche ou de la droite selon qu'on était partisan de la gauche ou de la droite? Macron va revirer à gauche après avoir été élu?

Fraternellement. :coeur:

Macron est 100 % de gauche.
Il va donc dévoiler ses alliances à gauche dès qu'il sera élu (si par malheur, il l'est).
Ses alliés sont déjà tous de gauche.
Hollande l'a dit l'an dernier : " Macron, c'est un autre moi ! "
Macron a fait la danse du ventre devant Alain Juppé il y a 15 jours de façon assez ridicule.
Je trouve que les médias n'ont pas beaucoup parlé de la claque qu'il s'est prise en retour, quand Juppé a répondu en envoyant son parrainage à Fillon !

Un homme comme Chevênement s'est lui aussi inquiété de l'affaire Fillon. Lui aussi y voit une dérive antidémocratique.
Les médias ont également fort peu relayé cette information !
L'archéologie et la science peuvent-elles nous apprendre la vérité sur nos religions ?Télécharger gratuitement en copiant collant : https://onedrive.live.com/redir?resid=83935C97F75476A6!103&authkey=!AC2tYNawNpXvvR8&ithint=folder%2cpdf
HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Emmanuel Macon.... sous le regard d'Hannah Arendt

Message non lupar Mac » ven. 24 mars 2017, 16:07

Hollande l'a dit l'an dernier : " Macron, c'est un autre moi ! "
Ah bon!

Fraternellement :coeur:

zelie
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 443
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45
Localisation : France

Re: Emmanuel Macron.... sous le regard d'Hannah Arendt

Message non lupar zelie » ven. 24 mars 2017, 21:40

A propos de la charge de Christine Angot :

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/20 ... -merci.php

où il est expliqué que celle-ci a été payée par le fameux Robert Bourgi (celui des costumes) pour ruer dans les brancards de Fillon pendant l'Emission Politique pour susciter par contre-réaction de la sympathie envers Mr Fillon, d'où l'incapacité complètement pathétique de Mme Angot à tenir un véritable échange durablement, chose qui n'a pu que sauter aux yeux de tous les téléspectateurs. (voir début de l'article).

Le problème, c'est que si cela est vérifié, ce ne sera pas bon pour Mr Fillon. C'est maladroit et encore une fois ce pourrait être une tricherie.

Déjà que hier soir, dans l'esprit de pas mal de Français, il a perdu des points lors de ses réactions devant les infirmières qui tentaient de lui faire comprendre la somme de leur travail et leur usure (j'en connais plusieurs qui d'infirmières deviennent ou sont devenues nounous, AVS, ATSEM pour un salaire moindre et une moins bonne couverture sociale, juste pour échapper aux 55 heures de travail hebdomadaires payées 35 tellement elles n'en pouvaient plus). Même si on le pense, ce n'était pas le moment de se montrer aussi froid et hermétique et de leur clore le bec par un "mais c'est idéologique", parce que son interlocuteur était CGTiste!

Il risque fort de perdre des points aussi avec l'histoire des cabinets noirs, car cette accusation est une grande perche tendue aux critiques les plus acerbes des autres hommes politiques; la tentative de victimisation et de récupération populiste en tête, tout lui tombe sur la tête depuis ce matin. Même François Hollande a pu y aller de sa ritournelle et en ressusciter quelques minutes de légitimité présidentielle.
Je conçois que la meilleure défense c'est l'attaque, encore faut -il savoir attaquer, et au bon moment. Un général n'attaque jamais quand il n'a pas les alliés nécessaires en nombre suffisant pour contrebalancer quantitativement le venin de l'ennemi. En ce sens, François Fillon a encore fait un flop. Il est d'ores et déjà submergé par une autre vague de calomnies ou d'accusations, chacun le voit comme il le veut.

Au final, on reste partagé: entre un homme qui arrive à garder son calme malgré ses signes évidents de stress et de gêne, qui pourraient forcer l'admiration -même si on sait pertinemment que les béta-bloquants sont largement utilisés lors des débats politiques-, et d'un autre coté un homme qui fait décidément beaucoup d'erreurs politico-stratégiques...
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Emmanuel Macron.... sous le regard d'Hannah Arendt

Message non lupar Mac » sam. 25 mars 2017, 0:58

Je conçois que la meilleure défense c'est l'attaque, encore faut -il savoir attaquer, et au bon moment.
bonjour, :)

mais c'est quoi ces fuites de l'instruction? J'ai vaguement entendu parlé de ça. De quoi s'agit-il?

Merci.

Fraternellement :coeur:

zelie
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 443
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45
Localisation : France

Re: Emmanuel Macron.... sous le regard d'Hannah Arendt

Message non lupar zelie » sam. 25 mars 2017, 1:54

Bonsoir,
je ne sais pas plus que ce qui en a été dit lors de l'émission citée, et où le sujet a été évoqué grosso modo en ces termes par Mr Fillon :

"comment se fait-il que des pièces originales et confidentielles destinées à l'instruction, que je suis le seul à posséder, se retrouvent entre les mains de journalistes hostiles deux heures après que je les ai fournies à la police (ou aux juges)?", et il a donc enchaîné en pointant pertinemment le fait que les policiers se seraient bien gardés d'agir sans l'aval ou l'ordre de leur hiérarchie au plus haut niveau. Donc que François Hollande ne pouvait ignorer avant leur publication la teneur de ces pièces d'instruction (sensées être justement protégées par le secret de l'instruction).
C'est vrai que vu comme ça, si cela est juste et vérifiable de bout en bout, ça pose problème.

et de là est parti toute cette polémique sur les cabinets noirs parce qu'un livre dont il avait intégralement lu le PDF posait la question de leur existence, en pointant que les auteurs ne pouvaient en certifier l'existence, comme la non-existence. Pour lui l'existence était évidente vu la convergence de l'enquête du livre et de ce qui lui arrivait.

D'autant que pour le coup, il est encore sorti des faits brûlants mercredi dernier (je ne sais pas lesquels) toujours par le canard enchainé. Il faut quand même réaliser que depuis le 02 janvier, pas un seul mercredi ne s'est passé sans qu'il lui tombe une accusation, et qu'à ce stade de faire feu de tout bois pour lui balancer des scuds, on peut finir par comprendre l'installation de ses doutes.

Au passage, je ne cautionne pas les emplois fictifs familiaux tellement grassement payés que c'est ni plus ni moins que du détournement de fonds publics à peine masqué. Je ne le cautionne pas chez lui et je le condamne, mais je ne le cautionne pas non plus chez la centaine d'autres parlementaires à faire pareil et je le condamne tout aussi fermement; que fait Mr Hollande pour lutter contre le "pas vu pas pris" à part mollement démettre le seul ministre dont on parle, et qui a tellement vite avoué à des journalistes devant témoins qu'on se demande même si ce n'est pas une magouille pour encore jeter de l'huile sur le feu de la campagne? Donc s'il faut être juste, je ne vois pas pourquoi on ne crie haro que sur lui au lieu d'immédiatement lancer une grande enquête générale sur chaque homme politique français en remontant jusqu'il y a 30 ans comme pour lui, et en s'indignant pour tous de telles pratiques. C'est tous ou personne, nan?

Et idem pour beaucoup de choses qui ne lui sont arrivées qu'à lui ces derniers temps.
Après ça ne veut pas dire que je voterai pour lui.
Mais force est de constater que quelque chose se déchaine contre un homme politique à un degré jamais atteint lors d'une campagne.
"On" essaie bien de faire pareil à Mme Lepen, mais elle bénéficie de son immunité parlementaire et a affaire à un électorat qui a beaucoup moins de pudeurs de gazelles que celui de Mr Fillon. Là aussi c'est assez bizarre, car comme le soulignait Mr Mélenchon lors du débat télévisé de TF1, seulement 2 candidats sont mis en examen et pas les autres (sous entendu nous sommes des vierges pures), et j'ajoute : les 2 de l'opposition. Pourtant tous les bords politiques sont corrompus par des affaires financières, pas seulement la droite...
Donc voilà, tout mis bout à bout donne lieu à des doutes et à des spéculations, et comme de nos jours il faut faire du buzz même sur du vent parce que c'est devenu la nouvelle façon de faire du journalisme...
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre


Revenir vers « Politique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités