Quelques données sur les migrants

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3397
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Quelques données sur les migrants

Message non lupar Kerniou » mar. 05 sept. 2017, 10:45

Avant de songer à la conversion des musulmans, ne devrions-nous pas viser à leur acceptation de nos coutumes et de nos valeurs sociétales, par ailleurs, empreintes des valeurs du christianisme ?
Les chrétiens qui ont colonisé le Magreb et l'Afrique noire n'étaient-ils pas, eux aussi, convaincus de leur supériorité de blancs et de chrétiens ?
Les migrants ne sont pas tous cultivés ils n'ont, pour la plupart, jamais entendu un autre discours que ce lui qui se véhicule dans leur région sinon dans leur village, avec tous les a priori et les jugements de valeur qui en découlent ...
Mais, nous -mêmes, lorsque nous séjournons à l'étranger où, si nous y allons pour travailler, nous considérons - nous comme des gens de notre pays d'accueil ? N'essayons-nous pas de nous retrouver entre français ? Ne râlons nous pas contre les natifs du pays ? Ne pestons-nous pas face à leurs pratiques et/ou exigences qui nous paraissent idiotes ? Lâchons-nous aussi facilement nos habitudes, notre nationalité ? Envisageons-nous d'adopter la religion du pays ou nous vivons temporairement, même si le temporaire dure longtemps ?
Même, quand nous nous plaisons dans notre pays d'adoption, ne voyons nous pas les habitudes des ses habitants comme des travers ?
Je m'inspire de l'expérience de mon fils et ma belle-fille qui ont terminé leurs études puis, travaillé en Allemagne, dans une boîte française,, en Bavière, fief catholique, sachant que la religion n'est pas, comme en France, reléguée à la sphère privée ... Combien de fois ne les ai-je pas entendus râler après les bavarois et leur administration ... Pourtant, ils s'y plaisaient et y retournent dès qu'ils le peuvent avec leurs jeunes enfants. L'aîné de nos petits-fils y est né, a appris à parler à la crèche allemande et peut bénéficier de la nationalité allemande ...
En ce qui nous concerne, mon mari et moi, nous préférions de beaucoup, aller les voir en Bavière où nous nous sentions plus à l'aise et plus "chez nous"... qu'à Marseille où ils vivent maintenant ... comme quoi tout est relatif dans le sentiment d'appartenance à un pays ...
Il n'est pas si facile de vivre dans un autre pays que le sien même si la vie y est plus confortable et plus rassurante que dans sa patrie ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Quæstor
Quæstor
Messages : 312
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Quelques données sur les migrants

Message non lupar Foxy » mar. 05 sept. 2017, 11:44

Bonjour Kerniou

Tout à fait d'accord avec vous Kerniou ! c'est pourquoi, j'ai dit que je pense qu'il faut privilégier le dialogue avant de penser à convertir.

Ce que vous dites concernant vos enfants, je l'ai vécu en travaillant en Belgique : nous nous arrangions pour nous retrouver entre françaises les week-end de garde et... éprouvions un réel plaisir à "taper sur le dos des belges"... avec qui nous travaillions.

Pour un 14 juillet, nous avons demandé que soit accroché le drapeau français.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

LaurentVan
Censor
Censor
Messages : 124
Inscription : jeu. 09 mai 2013, 5:04

Re: Quelques données sur les migrants

Message non lupar LaurentVan » mer. 06 sept. 2017, 6:28

Bonjour Kerniou,

Vous souhaitez qu’ils acceptent vos coutumes et vos valeurs sociétales ? Celles qui font que vos églises sont vides et sont détruites ? Celles qui encouragent vos fils et vos filles à changer de sexe et à se prostituer ? Celles qui font que vous avez des pédophiles dans votre église ? Celles qui font que les secondes générations d’émigrés vous insultent de "sous chien" dans votre maison ? Celles qui font que vous avez des juifs et des franc maçons a la tête de votre état ? Celles qui font que vos enfants quittent votre religion ?

Ils vous répondraient certainement: « voyez-vous nous avons nos coutumes et nos valeurs. Nos mosquées sont pleines à craquer et nous en construisons de nouvelles tous les ans chez vous. Nos filles et nos fils ne se laissent pas influencer par vos valeurs. On n’entend pas parler de pédophilie dans notre religion. Nous sommes respectés chez nous, comme chez vous. Nos états sont dirigés par des musulmans. Nous créons des khalifats et notre religion prospère partout dans le monde. Vos filles et vos fils se convertissent à notre religion. Alors accepter vos coutumes et vos valeurs ? merci, mais nous ne boirons pas de votre vinaigre »

De nombreux catholiques de nos jours vivent comme des rentiers des travaux des catholiques du passé. Ces hommes et femmes catholiques, d’une époque pas si lointaine, qui hissèrent leur pays au sommet des nations, par leurs travaux, leurs savoirs, leurs philosophies, leurs arts, leurs gestions, etc. Ils en sont arrivés à cela non pas parce qu’ils cherchaient à créer une tour de Babel, mais parce que leur pays reflétait ce qu’ils souhaitaient atteindre, la perfection, être parfait, a l’image de leur père qui est dans les cieux. Tous leurs travaux été destinés à rendre hommage au seigneur. La lumière de leur pays venait de cela, la grandeur de leur pays venait des catholiques rendant à Dieu ce qui lui appartient. Ces pays en ces temps donnaient naissance à de nombreux saints. Aujourd’hui ces pays donnent naissance entre autres à des "zombies" qui sont animés par les émanations de la gloire d’un catholicisme passé et qui tentent de négocier, comme des épiciers, la survie d’anciennes valeurs catholiques qu’ils ont ni acquises, ni méritées.

Si les catholiques à venir souhaitent un jour attirer les égarés de notre humanité sur les sentiers de la vie, ils devront d’abord commencer par honorer leur baptême en se dépouillant d’abord de ce qu’ils pensent posséder, puis de tendre à devenir l’image de leur Père qui est aux cieux et de lui rendre des hommages, honneurs, louanges, etc. régulièrement. Cela est accompagné notamment par le développement de valeurs spécifiques aux Evangiles afin de les acquérir et de faire en sorte, avec l’aide des enseignements du Christ, que chaque action entreprise ait pour objectif premier de plaire à Dieu...

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8498
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Quelques données sur les migrants

Message non lupar PaxetBonum » mer. 06 sept. 2017, 9:03

Avant de songer à la conversion des musulmans, ne devrions-nous pas viser à leur acceptation de nos coutumes et de nos valeurs sociétales, par ailleurs, empreintes des valeurs du christianisme ?
Les chrétiens qui ont colonisé le Magreb et l'Afrique noire n'étaient-ils pas, eux aussi, convaincus de leur supériorité de blancs et de chrétiens ?
Charles de Foucauld a répondu à ces vœux pieux :

"Charles de Foucauld : « Les musulmans peuvent-ils être vraiment français ? Exceptionnellement, oui. D’une manière générale, non. Plusieurs dogmes fondamentaux musulmans s’y opposent ; avec certains il y a des accommodements ; avec l’un, celui du Medhi, il n’y en a pas : tout musulman (je ne parle pas des libres-penseurs qui ont perdu la foi) croit qu’à l’approche du jugement dernier le Medhi surviendra, déclarera la guerre sainte, et établira l’islam par toute la terre, après avoir exterminé ou subjugué tous les non-musulmans ».

Charles de Foucauld : « Ils peuvent préférer telle nation à une autre, aimer mieux être soumis aux Français qu’aux Allemands, parce qu’ils savent les premiers plus doux ; ils peuvent être attachés à tel ou tel Français, comme on est attaché à un ami étranger ; ils peuvent se battre avec un grand courage pour la France, par sentiment d’honneur, caractère guerrier, esprit de corps, fidélité à la parole, comme les militaires de fortune des XVIe et XVIIe siècles, mais, d’une façon générale, sauf exception, tant qu’ils seront musulmans, ils ne seront pas Français, ils attendront plus ou moins patiemment le jour du Medhi, en lequel ils soumettront la France », concluait Charles de Foucauld

Au passage je rappelle que la conquête du maghreb s'est faîtes pour mettre fin aux pirateries et à la mise en esclavage de nos concitoyens par … les musulmans.
Avant l'arrivée des turcs qui les ont contaminés avec la peste de l'islam, cela n'arrivait pas ainsi.

Et Laurent Van a raison, ce qu'ils voient de notre civilisation n'a rien à voir avec la chrétienté, c'est une civilisation corrompue au plus profond d'elle-même. Si il a des valeurs chrétiennes dans notre civilisation c'est de celles devenues folles dont parle Chesterton.
Voyant la déchéance de l'occident qui donne la nausée, ils se tournent vers leurs origines (qui ne le sont d'ailleurs pas car c'est l'invasion turc qui les a soumis…) car elles s'opposent au plus profond d'elles-mêmes et depuis toujours à l'occident. C'est un combat à mort de deux civilisations antagonistes, dont l'une est déjà morte mais ne le sait pas encore.
Kyrie Eleison !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Incertain
Censor
Censor
Messages : 82
Inscription : lun. 31 juil. 2017, 16:43
Conviction : Incertaine

Re: Quelques données sur les migrants

Message non lupar Incertain » mer. 06 sept. 2017, 13:18

Bonjour LaurentVan,

Votre message est intéressant mais un peu court sur le fond. Ce que vous dites c'est effectivement l'image que les médias donnent : un monde occidental veule, sans valeurs morales. Néanmoins c'est ce même Occident qui construit des hôpitaux, qui cherche le boson de Higgs, explore l'atome et les étoiles, dépose des brevets, traduit des livres - et pas le monde musulman.

Alors, au lieu de se confondre en lamentations, ne serait-il pas plus réaliste de dire aux musulmans que leur civilisation, aussi belle soit-elle par certains côtés, n'a pas pu ni su développer le savoir scientifique, ni abolir l'esclavage (quant à la pédophilie, à quel âge les mariages sont pratiqués dans certains pays ? Par exemple http://www.lefigaro.fr/international/20 ... force-.php) et donc devrait un peu aussi en arriver à l'autocritique.

Le philosophe chrétien J.F. Mattéï a écrit "Le Procès de l'Europe" (PUF), il répond bien à ce dénigrement permanent et injuste du monde occidental - en montrant notamment que pratiquement tous les progrès humains viennent de l'occident (par exemple l'abolition de l'esclavage, jamais des penseurs de l'islam ne l'ont envisagé ; seuls des catholiques et des humanistes l'ont fait).

En bref : occidentaux et musulmans devraient commencer par admirer l'Occident et ses réalisations quand elles le méritent, au lieu de cracher à longueur de journée sur cette civilisation.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8498
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Quelques données sur les migrants

Message non lupar PaxetBonum » mer. 06 sept. 2017, 15:39

Alors, au lieu de se confondre en lamentations, ne serait-il pas plus réaliste de dire aux musulmans que leur civilisation, aussi belle soit-elle par certains côtés, n'a pas pu ni su développer le savoir scientifique, ni abolir l'esclavage (quant à la pédophilie, à quel âge les mariages sont pratiqués dans certains pays ?
Hélas vous raisonnez en occidental…
Le musulman ne voit pas le mal dans l'esclavage, la pédophilie… car le "beau modèle" Mahomet pratiquait tout cela, donc c'est bien !
J'ai souvent discuté avec des musulmans qui trouvaient tout cela parfaitement normal…

Nous faudra-t-il être réduit en esclavage pour que nos concitoyens comprennent enfin les dangers de l'islam ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7331
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Quelques données sur les migrants

Message non lupar Cinci » mer. 06 sept. 2017, 18:21

L'université populaire de la mal pensée vous suggère une leçon de déislamisation des esprits.

https://www.youtube.com/watch?v=O4_2dTJHz64

Alain Wagner : charia et islamisation, partie 1, comprendre la charia



Pour avoir moi-même testé le produit, je dirais qu'il aurait pu recevoir l'imprimatur du siège sociale de la Fraternité de Saint Pie X en Suisse, dans le Valais.


Quoi que l'on dise, quoi que l'on pense, je trouve que le contenu du topo est satisfaisant. Très clair. Bien expliqué. Le terrorisme "dur" n'est pas vraiment ce qui importe dans tout cela*, bien que l'on nous amuse avec des attentats par-ci par là, et commis par des déviants, des zélotes considérés en surchauffe aux yeux de beaucoup.

* Pas autant que l'islamisation progressive de toute la société.

LaurentVan
Censor
Censor
Messages : 124
Inscription : jeu. 09 mai 2013, 5:04

Re: Quelques données sur les migrants

Message non lupar LaurentVan » jeu. 07 sept. 2017, 13:28

Bonjour Incertain,

Sauf votre respect, les concepts que vous utilisez ne sont pas de vous, les découvertes scientifiques et progrès sociétales ne sont pas non plus de vous. Vous vous les appropriez de manière illégitime quand bien même ceux qui vous les ont vendus vous ont laissé entendre que vous pouviez les avoir et en être fier.

Vous n’êtes donc pas en mesure de les défendre ni de les conserver de manière juste, légitime et honnête. Si vous ne comprenez pas pourquoi cela alors il n’y a nul doute qu’un jour quelqu’un (en l’occurrence, un européen convertis à la religion musulmane) viendra vous en déposséder sans que vous n’y puissiez rien.

Il ne tient qu’à vous d’apprendre, avant tout, ce qu’est la Vérité afin d’établir les bases qui feront de vous un Homme en mesure de vous approprier tous ces concepts et autres choses que des Hommes, avant vous, ont développé.



@Paxetbaum,

Votre exaspération est compréhensible. Mais le fait que le catholicisme n’est plus de rôle politique dans nos sociétés modernes à contrario de l’Islam, ne joue-t-il pas un rôle dans la situation dans laquelle celui-ci se trouve ?

@Cinci,

Merci,

Cette vidéo nous donne certaines clés de compréhension a ce pourquoi les élites européennes ont choisi l’islam pour remplacer le christianisme.

- Acceptance inconditionnelle et soumission des individus aux élites,
- Pas d’hostilité envers le commerce et l’accumulation de richesse,
- Puissante force de coercion à l’encontre des éléments rebelles,
- Possibilité d’utiliser la totalité du groupe pour faire la guerre et conquérir des territoires sans éveiller de complainte ou désapprobation de la population convertie.
- Possibilité de créer un Khalifat unifiant l’Europe le Moyen orient et l’Afrique (Ressources immenses)

Le commencement de la conversion de nos élites a l'islam sera le drapeau rouge qui indiquera que l’insurrection de la chrétienté devra rapidement commencer sous peine de grandes souffrances.

Incertain
Censor
Censor
Messages : 82
Inscription : lun. 31 juil. 2017, 16:43
Conviction : Incertaine

Re: Quelques données sur les migrants

Message non lupar Incertain » jeu. 07 sept. 2017, 14:50

Bonjour LaurentVan,

je suis tout à fait d'accord avec vous lorsque vous écrivez que les découvertes, les acquis etc. du monde occidental ne sont pas de moi. J'irai même plus loin : rien n'est à (ou de) moi ; "je" ne suis qu'un lieu de passage, traversé par des forces qui le dépassent. Le langage n'est pas de moi, mon corps n'est pas de moi, mes pensées me traversent en venant de je ne sais où...

Notre "je" est une forme de vide, un point insaisissable au travers duquel des choses passent et se passent ; nous ne nous appartenons pas, nous ne sommes propriétaires de rien et si on y regarde de près, nous ne sommes rien.

LaurentVan
Censor
Censor
Messages : 124
Inscription : jeu. 09 mai 2013, 5:04

Re: Quelques données sur les migrants

Message non lupar LaurentVan » ven. 08 sept. 2017, 10:34

Bonjour Incertain,
« je suis tout à fait d'accord avec vous lorsque vous écrivez que les découvertes, les acquis etc. du monde occidental ne sont pas de moi. »
Amen,

Lorsque l’on baptise un enfant, il n’a pour habit qu’un linge et il n’a ni puissance, ni titre, ni gloire parmi les Hommes. Et pourtant, malgré cet extrême dénuement, tous les regards sont comme attirés par une lumière émanant de lui.

«A ce moment même, les disciples vinrent demander à Jésus : Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux ?

Il appela un enfant, le plaça au milieu d’eux

et dit : Amen, je vous le dis, si vous ne faites pas demi-tour pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez jamais dans le royaume des cieux.

C’est pourquoi quiconque se rendra humble comme cet enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux.»

Matthieu18: 1-4 LSG

« J'irai même plus loin : rien n'est à (ou de) moi ; "je" ne suis qu'un lieu de passage, traversé par des forces qui le dépassent. Le langage n'est pas de moi, mon corps n'est pas de moi, mes pensées me traversent en venant de je ne sais où...

Notre "je" est une forme de vide, un point insaisissable au travers duquel des choses passent et se passent ; nous ne nous appartenons pas, nous ne sommes propriétaires de rien et si on y regarde de près, nous ne sommes rien. »
Ahaha,

Deux choses ici,

Votre nature :

«... ;car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière »
Genèse 3 :19 LSG

Vous n’êtes pas vide mais avait une essence et un esprit :

« Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous? »
Corinthiens 3 :16

N’ayez donc pas peur de vous délester de tous ces habits de "gloires" d’autres Hommes qui masquent votre lumière !

Christophoros
Civis
Civis
Messages : 3
Inscription : mar. 04 oct. 2016, 18:43
Conviction : Catholique romain

Re: Quelques données sur les migrants

Message non lupar Christophoros » lun. 13 nov. 2017, 11:43

Bonjour à tous.

J'interviens sur ce débat en tant qu'Africain, en tant que personne qui sait donc ce que vivent les migrants dans leurs pays d'origine.

Je ne reviens pas sur la souffrance (indicible) que vivent les populations ici. Comment la qualifier en effet ? A titre d'illustration, dans un pays d'Afrique que je connais bien, sept personnes sur dix gagnent l'équivalent de 50 euros par mois avec femme et enfants à nourrir, avec factures à payer, avec taxes diverses à cotiser. Autant dire que les gens sont poussés à la prostitution (certaines familles vivent de cela, vous savez) et au banditisme, sinon à des logiques de lèche-botte-des-riches.

Pour autant, je n'entre pas dans une analyse de type oppresseur-opprimé comme ce fut le cas en Amérique latine (théologie de la libération), ni dans une promotion de l'émigration vers l'occident. Je constate plutôt qu'au départ, c'est la "civilisation" qui est en chute libre dans les pays fournisseurs de migrants. Ainsi, je ne suis pas d'accord avec l'exode vers l'occident parce que tôt ou tard il faut prendre le taureau par les cornes : il faut que les gouvernements d'Afrique, qui acceptent que leurs populations soient à genoux, que ces gouvernements cessent avec leur politiques socio-économiques basées sur l'affirmation de puissance par le chef. Le chef doit avoir plus que tous les autres pour montrer que c'est lui le chef, quitte à ce que les citoyens crèvent, puisque la vie du chef compte plus que celle des autres. A mon avis, le vrai problème anthropologique (et sans doute théologique) c'est cela. Voila pourquoi je propose le témoignage d'une vie de partage.

Oui, en tant que chrétien, j'estime que la solution à ce drame n'est ni la révolution (car ce sont les puissants qui la financent toujours, relire Joseph Stiglitz sur le rôle de la Banque mondiale et du FMI), ni la théologie de la libération (car la charité est plus large que le progrès humain), ni l'exode en occident (j'explique brièvement pourquoi plus bas). Je propose plutôt (et je vais m'y mettre dès que j'en aurai les moyens) l'institution de foyers religieux qui puissent peu à peu faire rayonner dans la société LE SENS DU PARTAGE ET DE LA VIE ENSEMBLE. C'est bien ce que faisaient les chrétiens des premiers temps dans le livre de Actes des Apôtres.


D'autre part, connaissez-vous beaucoup de migrants qui acceptent eux-mêmes d'accueillir des migrants dans leurs familles et leurs maisons ? A ma connaissance il y en a peu : ils ne veulent pas être rattrapés par une certaine Afrique qu'ils ont fuis eux-mêmes. Alors, sont-ce les occidentaux qui doivent les accuillir ou bien eux-mêmes doivent accueillir leurs frères ? Et quand ils les accueillent, les traitent-ils correctement ?

Franchement, selon moi, il faut prendre le taureau par les cornes : au lieu de fuir l'Afrique, il faut transformer l'Afrique.

Et c'est la foi chrétienne qui seule transforme les peuples, comme les monastères ont fait de l'Europe ce qu'elle a été au sommet de son brillot civilisationnel.

J'attends vos avis.

Merci.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3397
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Quelques données sur les migrants

Message non lupar Kerniou » lun. 13 nov. 2017, 19:42

Le point de vue d'un africain d'Afrique est très intéressant, en effet. J'attends de vous lire.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8498
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Quelques données sur les migrants

Message non lupar PaxetBonum » mar. 14 nov. 2017, 21:13


Franchement, selon moi, il faut prendre le taureau par les cornes : au lieu de fuir l'Afrique, il faut transformer l'Afrique.

Et c'est la foi chrétienne qui seule transforme les peuples, comme les monastères ont fait de l'Europe ce qu'elle a été au sommet de son brillot civilisationnel.

Cher Christophoros,

Je rejoins à 200% votre analyse et je l'étends.
Fuir l'Afrique ne la sauvera pas, il faut la façonner et la transformer.
L'immigration vers l'Europe n'est qu'un facteur supplémentaire d'apauvrissement de l'Afrique et de l'Europe.
Oui vous avez raison il faut tarir le despotisme permanent en Afrique qui ne permet pas le développement harmonieux de l'ensemble de la communauté. Une erreur de l'occident a été de vouloir imposer la démocratie de force. L'Afrique a a trouver son régime équilibré fondé sur son histoire propre.
Mais l'occident a le devoir de veiller et d'accompagner ce développement africain par sa générosité.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Christophoros
Civis
Civis
Messages : 3
Inscription : mar. 04 oct. 2016, 18:43
Conviction : Catholique romain

Re: Quelques données sur les migrants

Message non lupar Christophoros » mer. 15 nov. 2017, 17:34

Oui, Kerniou, je veux bien être lu et critiqué afin de toujours proposer mieux. Je ne manquerai pas de laisser sur Cité-Catholique les références nécessaires pour lire mes modestes articles de philosophie du développement, lorsque je m'y serai mis (pour l'instant, j'écris surtout en philosophie religieuse).

Comment rester indifférent à toute cette souffrance humaine ? Le progrès sur le chemin d'un humanisme transcendant (expression tirée de Populorum Progressio) a pour premier pas un état des lieux endogène, et non pas des politiques publiques exogènes (le lieu de référence ici étant l'Afrique, et plus généralement, les pays d'où partent les migrants).

En ce dernier point, je vous rejoins également PaxetBonum : une base chrétienne à la fois dans les pays où il y a de la misère, et à la fois encore, dans la générosité des pays qui ont les moyens d'aider, avec pour ces derniers une approche conseillère et non plus volontariste.

Le premier pas de part et d'autre ne sera pas un certain activisme plus émotionné que lucide, mais l'état des lieux honnête et rigoureux, avec des publications prudentes mais qui ne craindront pas de faire face à l'histoire et à ceux qui ont tiré la couverture de leur côté au détriment du Bien Commun. Et de préférence sans chasse aux sorcières ni effusion de sang (je crois en la vertu du Pardon).


Il est vrai, PaxetBonum, que ceci pose également la question de savoir si la foi chrétienne et la générosité Evangélique ont encore de la place dans les politiques étrangères vos pays jadis profondément imprégnés de l'Evangile. Vaste question.


Enfin, tout ceci est conditionné par le bon vouloir de Dieu : si Dieu veut bien que les temps actuels ne soient pas la fin du monde (tout semble pourtant l'indiquer, avec un danger de chute en enfer pour presque tout le monde), puisse-t-il susciter cette transformation partout où cela est nécessaire.

Merci.


Revenir vers « L'actualité décryptée »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités