La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2121
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Relief » ven. 02 déc. 2016, 12:14

.
Dernière modification par Relief le dim. 07 mai 2017, 18:07, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par axou » ven. 02 déc. 2016, 16:49

Bonjour à tous,

Mme Touraine a été très claire : ce n'est pas l'expression d'un point de vue contre l'avortement publié sur internet qui est en cause. (heureusement). Il s'agit de remettre en cause l'activité de certains sites qui se font passer pour des sites neutres d'information sur l'avortement alors que ce sont des sites pro-vie, ne donnant aucune informations sur le moyen d'accéder à l'avortement mais ne fournissant que des témoignages très négatifs sur les conséquences de l'avortement, aussi bien sur le plan physique sue moral. (ivg.net, avortement.net)

Peut-être que les informations et les témoignages donnés par ces sites sont véridiques, peu-être qu'ils comblent un manque dans notre société ou le sujet est en quelque sorte tabou et ou toute critique de l'avortement est perçue (à tort) comme une menace contre la loi. Mais la démarche de ces sites est malhonnête, ils se font passer pour ce qu'ils ne sont pas, ils ne sont pas des sites officiels d'information, ils sont des sites émanants de militants anti-avortement. Ils doivent annoncer la couleur. Il n'y a aucune présentation des acteurs du site ! il n'y a pas de "qui sommes nous"...
Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de les interdire. En revanche, le gouvernement est en droit d'exiger qu'ils se présentent (qui ? quelle association ? confessionnelle? laique?), qu'ils annoncent leur positionnement (l'avortement est un drame et comporte des risques) et précisent qu'ils offrent des éléments de réflexion essentiellement sur le drame en cause et sur la possibilité d'alternative.

Simple question d'honnêteté.

Bien à vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9461
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par PaxetBonum » sam. 03 déc. 2016, 8:54

axou a écrit :
Peut-être que les informations et les témoignages donnés par ces sites sont véridiques, peu-être qu'ils comblent un manque dans notre société ou le sujet est en quelque sorte tabou et ou toute critique de l'avortement est perçue (à tort) comme une menace contre la loi. Mais la démarche de ces sites est malhonnête, ils se font passer pour ce qu'ils ne sont pas, ils ne sont pas des sites officiels d'information, ils sont des sites émanants de militants anti-avortement. Ils doivent annoncer la couleur. Il n'y a aucune présentation des acteurs du site ! il n'y a pas de "qui sommes nous"...
Chère Axou,

Parce que les sites estampillés République Française sont eux de vrais sites d'information ?
Ce n'est pas parce que dans 'qui sommes nous ? ' vous lisez le nom de Mme Tourraine que vous connaissez ses intentions.
Les sites du gouvernement sont des sites de propagande financés par nos deniers.

C'est un jeu de dupe que de dire que les sites pro-vie ne donnent pas de lien vers des centres d'avortement, les sites du gouvernement pointent-ils vers des sites accompagnant les mères pour ne pas avoir à avorter ?

Mme Tourraine a dit que les sites seront condamnés quand "des allégations ou une présentation faussée, pour induire en erreur dans un but dissuasif sur la nature et les conséquences d'une IVG".
Dés lors si vous dites qu'avorter c'est tuer un enfant, que cela a des conséquences sur toute la vie de la mère et de la société entière, et bien vous êtes passible de la prison !!!

Demain il en sera de même pour celui osera dire qu'un enfant naît obligatoirement d'un père et d'une mère… etc
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9461
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par PaxetBonum » sam. 03 déc. 2016, 8:57

Je me suis laissé dire que cette loi totalitaire avait été votée avec quasi personne dans l'hémicycle…
Quelqu'un saurait où l'on peu trouver le nombre de votant et leurs appartenances ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2827
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Suliko » sam. 03 déc. 2016, 18:06

Mme Touraine a été très claire : ce n'est pas l'expression d'un point de vue contre l'avortement publié sur internet qui est en cause. (heureusement). Il s'agit de remettre en cause l'activité de certains sites qui se font passer pour des sites neutres d'information sur l'avortement alors que ce sont des sites pro-vie, ne donnant aucune informations sur le moyen d'accéder à l'avortement mais ne fournissant que des témoignages très négatifs sur les conséquences de l'avortement, aussi bien sur le plan physique sue moral. (ivg.net, avortement.net)
Axou, axou, axou !!! A partir du moment où un gouvernement juge légitime et positif un site officiel tendant à banaliser totalement l'avortement et subventionne toutes sortes de groupes et d'associations ayant le même état d'esprit (dans le genre "l'avortement est un droit", "ce n'est évidemment pas un meurtre", "c'est une des plus grandes conquêtes du féminisme avec la contraception", etc...), tandis que dans le même temps, ce même gouvernement interdit ou restreint la liberté d'expression des opposants à l'avortement, y compris sur internet, il s'agit clairement d'une dérive grave ! Déjà que ce sont nos impôts qui subventionnent les avortements, alors si en plus on n'a plus le droit de dire clairement ce que l'on pense et de tenter de décourager les femmes d'avorter, je ne vois plus trop ce qu'il nous reste comme liberté...Celle de se taire, peut-être...Autrement dit, l'apostasie silencieuse.
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10195
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Cinci » sam. 03 déc. 2016, 18:53

Suliko,

Il me semble que vous passez à côté des observations d'Axou. La remarque principale : c'est que les croyants concernés ou les dissidents de la politique suivie par les élus utilisent un procédé malhonnête. Sinon, personne empêche des catholiques de se prononcer contre l'avortement, d'écrire des livres, des articles de revues, de le dire à radio ou même de créer des blogues. C'est malhonnête de tromper les gens sur la marchandise. Être témoin de Jéhovah et essayer de se faire prendre pour un "laïcard" qui recommanderait ceci et cela, être disciple de Mgr Lefebvre et cacher volontairement cette info dans la présentation.
Le café est un breuvage qui fait dormir quand on en prend pas.
- Alphonse Allais

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2827
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Suliko » sam. 03 déc. 2016, 19:02

Être témoin de Jéhovah et essayer de se faire prendre pour un "laïcard" qui recommanderait ceci et cela, être disciple de Mgr Lefebvre et cacher volontairement cette info dans la présentation.
Je ne suis pas du tout convaincue par vos propos ! Marisol Tourraine est probablement athée ou agnostique (ou mieux : indifférente), comme la très grande majorité de nos politiques, et pourtant, elle ne se présente pas comme telle lorsqu'elle parle de l'avortement. La vérité, c'est que l'on n'est pas forcément obligé de mettre en avant son catholicisme pour défendre le droit à la vie, car cela relève de la loi naturelle. Bien sûr, on peut faire part de nos convictions religieuses, mais ce n'est nullement obligatoire partout et tout le temps. Et en l'occurrence, on peut être catholique et créer un site anti-avortement sans mettre cet élément en avant. Ce n'est en rien malhonnête ! D'ailleurs, ce qui est reproché à certains sites anti-avortement n'est pas de ne pas afficher leur tendance religieuse, mais bien d'être contre l'avortement ! Ce qui est reproché, c'est de tenter de convaincre des femmes de ne pas tuer leur enfant dans leur sein, rien de plus, rien de moins !
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par axou » sam. 03 déc. 2016, 23:21

Suliko a écrit : Et en l'occurrence, on peut être catholique et créer un site anti-avortement sans mettre cet élément en avant. Ce n'est en rien malhonnête ! D'ailleurs, ce qui est reproché à certains sites anti-avortement n'est pas de ne pas afficher leur tendance religieuse, mais bien d'être contre l'avortement ! Ce qui est reproché, c'est de tenter de convaincre des femmes de ne pas tuer leur enfant dans leur sein, rien de plus, rien de moins !
Mais non ce n'est pas cela dont il s'agit Suliko. Allez voir le site IVG.net et vous comprendrez, on ne sait pas QUI anime ce site, aucun nom de personne ni d'association, et avec leur numéro vert, on croit vraiment que c'est un site officiel. Hors, quand on lit le contenu, si vous allez voir dans "santé", il est écrit que l'avortement favorise le cancer !!! Entre les "informations" qu'ils donnent et les témoignages, il est répété que l'avortement amène à la dépression, au cancer et à la stérilité... Et si on appelle le fameux numéro vert (des journalistes ont essayé), les personnes au téléphone (qui ne se présentent pas ) prennent les numéros des candidates à l'avortement et si celles ci leur disent qu'elles sont décidées à l'acte, elles les harcèlent au téléphone, leur répétant qu'elles vont tuer leur enfant.
On est très loin de l'accompagnement respectueux de Marie Mère de Miséricorde ou de la pastorale familiale des diocèses.

Je ne sais pas qui sont ces militants mais ils avancent masqués, ce qui n'est pas reluisant, c'est même d'une lâcheté lamentable. Ils devraient mettre à côté de leur nom IVG.net," pour le respect de la vie "(version soft) ou "IVG. net Halte au massacre" (version hard). Ils ne devraient pas dire de choses fausses sur la santé (cancer, stérilité et dépression dans tous les cas), ils commettent le péché de faux témoignages.

Ces gens là hystérisent la question de l'avortement. par leur faute, la parole sage de ceux qui essayent de parler de la gravité de l'avortement va être encore plus rapidement discréditée. On avait vraiment besoin de ça.

Bien à vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2827
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Suliko » dim. 04 déc. 2016, 15:28

Je ne sais pas qui sont ces militants mais ils avancent masqués, ce qui n'est pas reluisant, c'est même d'une lâcheté lamentable. Ils devraient mettre à côté de leur nom IVG.net," pour le respect de la vie "(version soft) ou "IVG. net Halte au massacre" (version hard). Ils ne devraient pas dire de choses fausses sur la santé (cancer, stérilité et dépression dans tous les cas), ils commettent le péché de faux témoignages.
Ce qui me semble lamentable, c'est de jeter la pierre sur des catholiques qui font ce qui leur paraît juste pour empêcher des femmes de commettent un acte terrible, tout en étant complaisant avec l'action du gouvernement, qui non seulement subventionne le Planning familial et les avortements avec nos impôts, mais en plus se montre intolérant et méprisant vis-à-vis des rares personnes qui osent encore contester le droit à l'avortement et agir selon leurs convictions.
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Mac » dim. 04 déc. 2016, 17:36

axou :)

200000 avortements par an sur 45 ans cela nous donne la suppression de 9 millions de futurs français qui auraient eu des enfants et donc d'une population bien plus importante peu être double voire triple, population qui aurait comptée des grands génies français gages pour l'avenir de la FRANCE.

Des millions de français qui auraient boosté la consommation et donc l'économie puisque le chiffre d'affaire perdu sur 45 ans peut sans nul doute s'évaluer en milliards d'euros. Bref pas besoin d'être un grand visionnaire pour comprendre qu'avec une population vieillissante et la suppression de futur français par l'avortement cela ne peut que nous conduire dans le mur.

Est-ce que vous imaginez notre grand général de Gaules être favorables à la suppression de futurs français, lui qui à libéré le peuple français de la tyranie des barbares, et a permis au peuple Français d'avoir un avenir? De Gaules on ne peut pas douter de son amour profond pour la France.

fraternellement :coeur:

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10195
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Cinci » dim. 04 déc. 2016, 18:58

Suliko,

Marisol Tourraine occupe un poste de ministre! C'est normal que les acteurs d'un gouvernement ne nous entretiennent pas de leurs idées métaphysiques, pas dans le cadre de leurs fonctions ministérielles. Personne n'irait reprocher non plus à un catholique de ne pas mettre sa foi chrétienne en avant, lors de ses interventions publiques en lien avec son travail de représentant de l'État.
La vérité, c'est que l'on n'est pas forcément obligé de mettre en avant son catholicisme pour défendre le droit à la vie, car cela relève de la loi naturelle. Bien sûr, on peut faire part de nos convictions religieuses, mais ce n'est nullement obligatoire partout et tout le temps.
Quand on parle d'une association de militants quelconques, alors la divulgation des motivations réelles qui sont à la base d'une action militante devient une priorité. Quand on prétend "éclairer" les gens, les aider à se former un jugement vrai en matière de décision à prendre, le facteur religieux importe beaucoup. Parce que le public a le droit de savoir aussi à partir de quel engagement religieux ou philosophique l'intervenant peut distribuer ses conseils moraux. Faire miroiter de "simples" soucis désintéressés et purement médicaux alors que l'objectif premier des animateurs d'un site serait la religion : c'est profondément malhonnête.
Et en l'occurrence, on peut être catholique et créer un site anti-avortement sans mettre cet élément en avant. Ce n'est en rien malhonnête !
Bien sûr que c'est malhonnête. Voyons, Suliko! La motivation première du militant religieux c'est de se mettre en règle avec sa doctrine religieuse.
D'ailleurs, ce qui est reproché à certains sites anti-avortement n'est pas de ne pas afficher leur tendance religieuse, mais bien d'être contre l'avortement ! Ce qui est reproché, c'est de tenter de convaincre des femmes de ne pas tuer leur enfant dans leur sein, rien de plus, rien de moins !
Je parviendrais difficilement à vous suivre.

Tout le monde reconnaît la liberté qu'ont les religieux d'être personnellement en désaccord avec les orientations publiques du gouvernement, par exemple, touchant des questions comme le "droit à l'avortement sans restriction", compris celle de pouvoir exprimer ce désaccord, sur Internet ou ailleurs. Personne empêche le pape de s'exprimer.

Mais ...

Ce que les humanistes athées ou les laïcards convaincus reprochent à certains militants religieux opiniâtres : c'est leur malhonnêteté qui consiste à introduire du mensonge dans leur rhétorique, du sophisme ou des procédés de terrorisme intellectuel.

Je pourrais ajouter : le refus de prendre en compte les voeux de la majorité, de se plier au mode de fonctionnement démocratique de notre régime politique. Le reproche porte globalement sur une façon d'être cf. tricheur, violent, antidémocratique, irrespecteux de la volonté des dissidents, promoteur d'une haine envers les incroyants ou les mal-croyants, etc.

Catholiques ou athées, les gens qui évoluent dans le gouvernement feront profession de souscrire d'abord à la philosophie politique du libéralisme. C'est le point d'entente entre les différents acteurs. Ce n'est pas la religion, pas l'athéisme non plus.
Le café est un breuvage qui fait dormir quand on en prend pas.
- Alphonse Allais

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2827
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Suliko » dim. 04 déc. 2016, 19:42

Marisol Tourraine occupe un poste de ministre! C'est normal que les acteurs d'un gouvernement ne nous entretiennent pas de leurs idées métaphysiques, pas dans le cadre de leurs fonctions ministérielles. Personne n'irait reprocher non plus à un catholique de ne pas mettre sa foi chrétienne en avant, lors de ses interventions publiques en lien avec son travail de représentant de l'État.
Je ne faisais pas allusion à cela, mais au fait que ce n'est évidemment pas parce que Mme Marisol Tourraine (ou qui que ce soit d'autre) ne fait pas part de ses opinions religieuses qu'elle n'en a pas et que cela n'influence pas profondément ses décisions. Il y a danger à croire qu'un agnostique ou un athée serait par définition plus neutre qu'un croyant. Pourtant, c'est ce que beaucoup de gens pensent et c'est somme toute assez logique dans une société à majorité athée ou du moins incroyante.
Faire miroiter de "simples" soucis désintéressés et purement médicaux alors que l'objectif premier des animateurs d'un site serait la religion : c'est profondément malhonnête.
Mais ce n'est pas parce que beaucoup d'opposants à l'avortement sont catholiques que leur objectif est religieux. Non ! Et c'est bien pour cela que j'ai explicitement écrit que leur souci est la défense de la loi naturelle (naturelle, et pas spécifiquement catholique ! ). A ce que je sache, on pouvait, en URSS, être un opposant farouche du communisme au nom de sa foi chrétienne sans pour autant avoir de ce fait des objectifs à proprement parler religieux ! Et désolée de vous le dire, mais tenter de diminuer le nombre catastrophique d'avortements est une action tout à fait désintéressée.
Catholiques ou athées, les gens qui évoluent dans le gouvernement feront profession de souscrire d'abord à la philosophie politique du libéralisme. C'est le point d'entente entre les différents acteurs. Ce n'est pas la religion, pas l'athéisme non plus.
D'une part, les fondateurs du site IVG.net ne sont pas des membres du gouvernement, et d'autre part, je considère le libéralisme dont vous faites l'apologie comme en opposition avec ma foi. J'en ai le droit, tout de même.
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3051
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Trinité » dim. 04 déc. 2016, 20:11

Mac a écrit :axou :)

200000 avortements par an sur 45 ans cela nous donne la suppression de 9 millions de futurs français qui auraient eu des enfants et donc d'une population bien plus importante peu être double voire triple, population qui aurait comptée des grands génies français gages pour l'avenir de la FRANCE.

Des millions de français qui auraient boosté la consommation et donc l'économie puisque le chiffre d'affaire perdu sur 45 ans peut sans nul doute s'évaluer en milliards d'euros. Bref pas besoin d'être un grand visionnaire pour comprendre qu'avec une population vieillissante et la suppression de futur français par l'avortement cela ne peut que nous conduire dans le mur.

Est-ce que vous imaginez notre grand général de Gaules être favorables à la suppression de futurs français, lui qui à libéré le peuple français de la tyranie des barbares, et a permis au peuple Français d'avoir un avenir? De Gaules on ne peut pas douter de son amour profond pour la France.

fraternellement :coeur:
Mon cher Mac,

Indépendamment du débat sur l'avortement,votre théorie de tient pas!
Ces 9 millions de Français en plus ,auraient fait combien de chômeurs en plus ? ;)

Fraternellement! :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3402
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Héraclius » dim. 04 déc. 2016, 20:29

Si j'apostasiais la Foi des Apôtres demain, je pense que je resterais "pro-vie". Nul besoin de considérations relevant de la foi religieuse à proprement parler pour discuter de l'incohérence philosophique de la législation actuelle.

Je suis donc d'accord avec Suliko : le problème appartient à l'ordre naturel, et peut-être discuté sans référence à la révélation - même si celle-ci constitue une confirmation sainte.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10195
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Cinci » lun. 05 déc. 2016, 1:19

Suliko,

A vous entendre, il importerait beaucoup de connaître l'identité religieuse du ministre, du juge, du pharmacien, du pompier, mais ce ne serait pas nécessaire de savoir que le type qui milite sur un site internet est témoin de Jéhovah, ou membre de la secte des disciples de l'amour infini, raëlien ou ... ?

Moi je vous dis qu'il importe à rien que le flic qui fait son boulot soit athée, juif, protestant, mormon. Le code de loi qu'il est chargé de faire respecter n'est pas un code religieux. On se fiche des goûts métaphysiques du juge, le fonctionnaire du ministère de la santé applique des directives qui ne relève pas de sa subjectivité personnelle. Le ministre reçoit les rapports du sous-ministre, des consultations du comité d'experts, sans compter les sondages, etc.

Ce n'est pas comme avec l'informateur anonyme qui milite dans le domaine de la morale ou de la santé, qui donne à entendre qu'il serait juste philosophe, juste scientifique, rien qu'un brave philanthrope universel alors qu'il serait plutôt disciple de Moon, ou fondamentaliste protestant, ou ...
Le café est un breuvage qui fait dormir quand on en prend pas.
- Alphonse Allais

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités