Primaire des Républicains (LR) : l’urgence d’un vote de convictions

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Avatar de l’utilisateur
Philippe B.
Censor
Censor
Messages : 116
Inscription : lun. 04 avr. 2011, 14:18
Localisation : Bruxelles

Primaire des Républicains (LR) : l’urgence d’un vote de convictions

Message non lupar Philippe B. » ven. 18 nov. 2016, 17:44

Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

L’élection de Trump est une très bonne nouvelle, qui ne me surprend pas. La guerre en Syrie va s’arrêter, c’est le principal, le reste suivra.
En France, la candidature de Jean-Frédéric Poisson me semble une très bonne nouvelle, parce que c’est un honnête homme, et catholique, ce qui est la tradition sur laquelle doit s’appuyer la France, parce qu’on ne change pas l’histoire, et la France reste « la fille aînée de l’Église ».

(...)

De toutes parts, des comités de soutien improvisés à Jean-Frédéric Poisson se créent. C’est le cas de la triplette Charles Beigbeder, Robert Ménard et Karim Ouchikh, qui signe une tribune sur le site Boulevard Voltaire.

Le seul vote utile c’est de soutenir un homme dont on partage les convictions !
Malgré les critiques forts légitimes qu’on peut formuler à leur encontre, ces primaires de la droite et du centre présentent un avantage majeur : celui de faire émerger un candidat au parcours original et aux convictions bien affirmées, qui tranche avec l’ensemble de ses concurrents, victimes de leur consanguinité idéologique et d’une vision réductrice de la politique : nous voulons parler de Jean-Frédéric Poisson.
Il est véritablement la révélation de ces primaires. Contrairement aux autres candidats, il n’est pas issu du sérail politique mais vient du monde de l’entreprise. Doté d’une solide culture philosophique (peu d’hommes politiques ont obtenu un doctorat en philosophie), il est aussi un homme de convictions qui présente une certaine constance dans ses prises de position.
Il se distingue avant tout de ses concurrents par son discours, qui est celui d’un candidat à l’élection présidentielle et non celui d’un postulant au ministère du Budget. Ce qui est frappant, dans ces primaires, c’est de constater la centralité des propositions économiques et budgétaires par rapport à toute autre forme de considérations. On a affaire à des gestionnaires et non à des hommes d’État ! Du coup, c’est à celui qui proposera de diminuer le plus le montant des impôts ou d’augmenter le plus le nombre de policiers. Les enchères sont ouvertes et elles laissent un goût amer à ceux qui réclament avant tout de la politique une vision à la hauteur des défis. En cela, Jean-Frédéric Poisson tranche vraiment avec les six autres candidats.
Longtemps enfermée dans l’économisme, la droite n’a, en effet, jamais combattu la gauche sur le terrain idéologique et culturel, lui laissant le monopole de ses conquêtes que la droite finissait, tant bien que mal, par endosser.

Cette période est désormais révolue.

Les référendums français et danois de 2005, les grandes manifestations de masse en faveur de la famille en 2012-2013, le succès du Brexit en juin dernier et, maintenant, la victoire de Donald Trump montrent qu’une lame de fond traverse les sociétés occidentales et que les peuples n’acceptent pas de voir la démocratie confisquée par une élite déracinée et hors-sol qui se fait le chantre d’une mondialisation destructrice de nos identités et d’un multiculturalisme qui met gravement en cause la cohésion nationale.

Seuls la vision et le programme de Jean-Frédéric Poisson répondent aux aspirations culturelles et identitaires des Français. Ancrage dans une vision spirituelle de l’homme, refus de la marchandisation de l’humain et de la société de consommation, défense de la famille, enracinement de la France dans son identité chrétienne, laïcité ouverte à l’expression publique du fait religieux, reconnaissance de la primauté du fait culturel chrétien, rétablissement des frontières nationales et de notre souveraineté, stricte limitation de l’immigration, promotion de la culture française et de l’assimilation, assouplissement du cadre de la liberté scolaire, affirmation du principe de subsidiarité dans la vie économique et sociale, indépendance de la France sur la scène internationale et recentrage de l’État sur ses missions régaliennes, autant de principes directeurs que nous ne trouvons que chez Jean-Frédéric Poisson, mais que partagent beaucoup de Français.

Ainsi, si nous voulons lutter contre le communautarisme islamique et ses nombreux avatars (voile, burkini, halal, etc.), il est inutile et dangereux d’invoquer une laïcité qui met toutes les religions sur un même pied d’égalité, comme le font tous les ténors, à droite comme à gauche. Au contraire, en convoquant l’Histoire et en nous enracinant dans nos traditions, nous pouvons fonder en droit la primauté du fait culturel chrétien et justifier de ne pas donner la même importance aux minarets qu’aux clochers, afin de conserver notre identité.

Enfin, Jean-Frédéric Poisson est un homme libre, et c’est suffisamment rare pour être ici mentionné. Libre de toute inféodation partisane et de toute étiquette réductrice. Il est de France – charnellement – avant d’être de droite, enraciné dans des convictions avant d’être président d’un parti. Son positionnement indépendant fait de lui un acteur central de la recomposition attendue du spectre politique dont les clivages sont de plus en plus brouillés.

Plus le score de Jean-Frédéric Poisson sera élevé à la primaire, plus l’ambition de créer une nouvelle formation politique conservatrice sur le plan sociétal, souverainiste sur le plan étatique et subsidiariste sur le plan économique pourra voir le jour. Ne laissons pas les électeurs s’égarer autour du vote utile alors que le seul vote utile, c’est de soutenir un homme dont on partage les convictions ! À quoi sert-il d’améliorer – au prix de ses convictions – le score du troisième candidat, sachant qu’il ne sera pas au second tour ?
La révolution conservatrice qui traverse l’Occident doit trouver son débouché politique en France, comme cela est déjà le cas en Grande-Bretagne, en Pologne, en Hongrie et, maintenant, aux États-Unis. À nous d’en être les acteurs maintenant !

http://www.bvoltaire.fr/boulevardvoltai ... ons,294455

Avatar de l’utilisateur
Philippe B.
Censor
Censor
Messages : 116
Inscription : lun. 04 avr. 2011, 14:18
Localisation : Bruxelles

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message non lupar Philippe B. » ven. 18 nov. 2016, 17:58

Pour Jean-Fréderic Poisson, Alain Juppé est trop proche des Frères musulmans

L'autre candidat à la primaire de droite dénonçait une «certaine forme de naïveté» chez Alain Juppé au sujet de l'islam. Jean-Frédéric Poisson n'a pas changé d'avis et reproche même au favori de la primaire sa proximité avec certains islamistes.

Après avoir dénoncé l'«influence du lobby sioniste» sur Hillary Clinton, Jean-Frédéric Poisson s'en prend maintenant aux organisations musulmanes. Passé au gril par les journalistes de l'émission .pol/, animée par des journalistes du Journal du dimanche, du Huffington Post et du Lab Europe 1, Jean-Frédéric Poisson n'a pas abjuré et maintenu ses réserves à l'encontre d'Alain Juppé. Il lui reproche d'être trop proche des organisations islamiques françaises.

https://www.dailymotion.com/video/x52ek ... res-m_news

«Je suis – j'ai eu l'occasion de le dire à plusieurs reprises – extrêmement gêné par la proximité d'Alain Juppé avec des organisations directement liées aux Frères musulmans, pointant les relations entre Alain Juppé et Tareq Oubrou, le controversé grand recteur de la mosquée de Bordeaux, lequel est aussi membre de la controversée Union des organisations islamiques de France (UOIF).

Cette dernière, qui fait partie du Conseil français du culte musulman, le CFCM, créé par Nicolas Sarkozy en 2003, est effectivement une structure liée aux Frères musulmans, organisation qui se présente comme «panislamiste» et considérée dans de nombreux pays, dont les Etats-Unis et la Russie, comme une organisation terroriste. Elle prône l'infiltration et la «taqiya», c'est-à-dire la dissimulation dans les sociétés non-musulmanes ou hostiles à l'islam.

Alain Juppé, lors de l'émission Dimanche politique, sur France 3 le 13 novembre 2016, s'était expliqué sur son amitié avec Tareq Oubrou, dénonçant des «calomnies». «Tareq Oubrou, je ne sais pas quel est son passé et je n'ai pas l'intention de m'y pencher», avait-il déclaré, avant de faire valoir : «Il tient des propos contre la radicalisation et pour un islam républicain».

Ce 17 novembre 2016, Jean-Frédéric Poisson lui répondait indirectement : «Il faut se méfier, beaucoup, de la dialectique des Frères musulmans, qui sont un mouvement extrêmement politique et très formé à l'infiltration et aux méthodes de déstabilisation».

https://francais.rt.com/france/29095-je ... oche-islam

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12423
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message non lupar etienne lorant » lun. 21 nov. 2016, 18:56

Dans sa lettre, François Fillon revient d’abord sur la question de l’identité. « La dignité de la personne humaine et la tolérance, le souci du faible et de l’égalité, l’esprit d’entreprendre et la liberté : autant de valeurs héritées du christianisme et des Lumières, autant de valeurs et d’idées qui ont germé en France et en Europe pour faire valoir une certaine conception de l’Homme », écrit-il avant d’évoquer la question de l’islam radical.

« Face à la montée de ce que j’appelle le « totalitarisme islamique » nous devons opposer la certitude de nos valeurs, sans céder au relativisme ». Le député de Paris ne se dit pas partisan d’une laïcité stricte. « Soyons fermes sur nos valeurs (…) Mais attention, à vouloir faire voter des lois pour durcir encore davantage les règles de la laïcité, nous risquerions de porter atteinte à la liberté religieuse, ce qui n’est pas acceptable à
mes yeux ».

(...)

L’ancien premier ministre qui prône un programme économique très libéral défend ensuite son modèle. Il s’oppose à un capitalisme de « connivence », « celui où des lobbys obtiennent des avantages au détriment du bien commun et de l’intérêt général. Où le chef d’entreprise qui a échoué empoche ses dividendes sans se soucier de ses salariés. »
Ses propositions pour la famille

Il se dit pour « un capitalisme qui ne s’affranchit pas de l’homme, un capitalisme créateur de richesses et outil d’émancipation pour les plus faibles. » François Fillon, évoque aussi l’écologie, qu’il n’a pas pourtant placée au cœur de son programme pour la primaire de la droite.

Il se réfère à l’encyclique « Laudato Si » du pape François qui « sonne comme un avertissement ». Et explique qu’il compte instaurer à l’échelle européenne une « taxe carbone à un niveau au moins égal à 30 € la tonne ».

L’ancien premier ministre met aussi en avant ses propositions pour la famille. Il confirme qu’il réécrira la loi sur le mariage pour tous pour « figer le principe selon lequel un enfant est toujours le fruit d’un père et d’une mère ».

http://www.la-croix.com/France/Politiqu ... 1200798694
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1286
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message non lupar Trinité » mar. 22 nov. 2016, 0:04

Je n'ai jamais fait de politique!

Juste une petite phrase qui m'interpelle !

J'ai fait l'effort d'écouter Alain Juppé ce soir sur A 2 !
Et il a dit ceci : "Je suis plus près des idées du Pape François, que François Fillon"
Comme quoi les politiques c'est tout et n'importe Quoi! :rire:

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 6519
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message non lupar Cinci » mar. 22 nov. 2016, 22:45

... mais c'est peut-être vrai que Juppé a des idées politiques plus proches de celles du pape François. Ce n'est pas le cas?

:nule:

Avatar de l’utilisateur
Sullien
Ædilis
Ædilis
Messages : 29
Inscription : sam. 05 nov. 2016, 22:40
Conviction : Chrétien

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message non lupar Sullien » mar. 22 nov. 2016, 23:57

Ben tiens, Fillon devient le chouchou de La Croix. :/
C'est juste un opportuniste de plus, libéral celui-là (libéral ET anti-système, mais en même temps conservateur : opportuniste vous dis-je).

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1286
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message non lupar Trinité » mer. 23 nov. 2016, 1:53

Alain juppé est en faveur des couples homosexuelles et l'adoption d'enfants pas ces couples François Fillon est contre!
Alain juppé est pour l'avortement!
Là c'est moins clair pour Fillon qui est catholique!
En substance il dit qu'il ne remettra pas en cause la loi sur l'avortement ,mais qu'il est contre ;)

En fait ,rien que sur la base de ces deux déclarations ,je pense que François Fillon est plus près du pape François que Alain Juppé!

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 6519
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message non lupar Cinci » mer. 23 nov. 2016, 3:55

Donc, Alain Juppé nous ferait un candidat un peu trop "hip"pour le moment, même pour un pape avant-gardiste. Je savais Alain Juppé un peu audacieux mais tout de même moins que ce que vous m'Indiquez ici.
En substance il dit [François Fillon] qu'il ne remettra pas en cause la loi sur l'avortement ,mais qu'il est contre ;)
C'est une prise de position qui ressemble à quelqu'un que je connais.
Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime.
Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas,
qui n'espèrent pas et ne vous aiment pas.

Avatar de l’utilisateur
Sullien
Ædilis
Ædilis
Messages : 29
Inscription : sam. 05 nov. 2016, 22:40
Conviction : Chrétien

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message non lupar Sullien » mer. 23 nov. 2016, 9:07

Alain juppé est en faveur des couples homosexuelles et l'adoption d'enfants pas ces couples François Fillon est contre!
Alain juppé est pour l'avortement!
Là c'est moins clair pour Fillon qui est catholique!
En substance il dit qu'il ne remettra pas en cause la loi sur l'avortement ,mais qu'il est contre ;)
Je vous traduis, dans ce cas : "je suis contre l'avortement" = à moi une bonne frange des catholiques ; "je ne la remettrai pas en cause" = à moi tous les autres.
Quant à la présentation d'A. Juppé, elle est pour le moins caricaturale, mais qu'importe.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 6519
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message non lupar Cinci » mer. 23 nov. 2016, 13:30

Sullien :
Je vous traduis, dans ce cas : "je suis contre l'avortement" = à moi une bonne frange des catholiques ; "je ne la remettrai pas en cause" = à moi tous les autres.
Vous soupçonnez peut-être un peu de cynisme chez François Fillon. Ce serait juste ici comme une impression pour moi, en suivant votre message. Je ne suis pas en train de décider, Pour le candidat Fillon, Il serait pas impossible que sa prise de position puisse refléter sa pensée réelle, en dehors de tout calcul. Vous ne le croyez pas?
Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime.
Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas,
qui n'espèrent pas et ne vous aiment pas.

Avatar de l’utilisateur
Sullien
Ædilis
Ædilis
Messages : 29
Inscription : sam. 05 nov. 2016, 22:40
Conviction : Chrétien

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message non lupar Sullien » mer. 23 nov. 2016, 13:59

Sullien :
Je vous traduis, dans ce cas : "je suis contre l'avortement" = à moi une bonne frange des catholiques ; "je ne la remettrai pas en cause" = à moi tous les autres.
Vous soupçonnez peut-être un peu de cynisme chez François Fillon. Ce serait juste ici comme une impression pour moi, en suivant votre message. Je ne suis pas en train de décider, Pour le candidat Fillon, Il serait pas impossible que sa prise de position puisse refléter sa pensée réelle, en dehors de tout calcul. Vous ne le croyez pas?
On ne le saura jamais et de toute façon, la sincérité n'a ici aucune importance ; c'est de politique qu'il s'agit. La question n'est donc pas "que pense-t-il ?" mais "que dit-il et pourquoi le dit-il ?".
Pourquoi avoir été aussi hésitant, ambigu et finalement ambivalent ces derniers temps, sinon pour s'assurer le vote chrétien tout en évitant de froisser les autres ? Il aurait très bien pu se contenter 1/ de ne pas en parler puisqu'il n'a pas l'intention de changer la loi d'un iota ; 2/ de se contenter de dire qu'il ne reviendrait pas sur l'IVG. C'est un non-événement qui fait plaisir à sa base : pour citer du Sarkozy dans le texte, "si ça vous fait plaisir, franchement, ça coûte pas très cher !"

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1286
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message non lupar Trinité » mer. 23 nov. 2016, 14:45

Je suis bien d'accord avec vous sullien!

C'est du grandguinolesque! :rire:

Les propos hier soir sur TF 1 de F.Fillon sur A.Juppé:

"J'entendais Alain Juppé préférer le pape François à la Manif pour tous. Je ne suis pas sûr qu'il ait totalement écouté et lu le pape François parce que sur la plupart des sujets sur lesquels Alain Juppé semble vouloir me contester, le pape François dit la même chose que moi."

La récupération de "cathos" marche "à bloc" :rire:
C'est d'une tristesse ces politiques! :dormir:

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 6519
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message non lupar Cinci » jeu. 24 nov. 2016, 0:00

Quand je disais que la position de Fillon ressemblait à celle de quelqu'un que je connais, je pensais à moi. Je n'ai pas de catholiques à récupérer sans doute, mais à supposer que je devrais décider quelque chose : j'ai idée que ma position ressemblerait probablement à celle de Fillon. Aïe!

- Décidément, on ne peut pas être un héros tous les jours.
Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime.
Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas,
qui n'espèrent pas et ne vous aiment pas.

Pathos
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 408
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message non lupar Pathos » sam. 26 nov. 2016, 13:08


Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1286
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message non lupar Trinité » sam. 26 nov. 2016, 20:24



Revenir vers « L'actualité décryptée »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : AdoramusTe et 1 invité