Laïcité bien ordonnée..

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Pathos
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 560
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique
Localisation : Durocortorum

Laïcité bien ordonnée..

Message non lupar Pathos » mer. 19 oct. 2016, 13:12

..commence par frapper aux bonnes portes pour devenir Président.

https://www.facebook.com/panhamza/photo ... =3&theater

p.cristian
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 440
Inscription : mar. 28 mai 2013, 2:17

Re: Laïcité bien ordonnée..

Message non lupar p.cristian » jeu. 20 oct. 2016, 9:04

Bonjour à tous,

Vraiment cela ne me fait pas plaisir de lire ce type de message ici.

Je prends le temps de décomposer pourquoi.

Donc que dit le site en question : il cite plusieurs personnalités politiques souhaitant à une partie de leur électorat (la communauté juive) une bonne fête religieuse.
Quand on regarde les autres articles du site, on comprend assez rapidement que c'est un site anti-sioniste, ce mot qui remplace désormais l'antisémitisme.
Entendons nous bien, l'antisionisme est une position politique totalement acceptable. Chacun peut avoir un avis sur la gestion des territoires occupés par Israël.
Mais les critiques que l'on pourrait lire sur ce site ne se préoccupent guère de l'état des palestiniens.

L'idée de fond ne change pas.
Des éléments de la société (médiatique, politique, économique) par leur confession (ce qui dans l'esprit de certain équivaut à la race), seraient des éléments de l'étranger.

Ainsi le message de Pathos sous entend que pour être élu, il suffirait d'être agréable à cette minorité.
Bref que cette minorité à elle seule aurait le pouvoir de fléchir une élection nationale.

Je connais ce discours, cette pensée de plus en plus décomplexée par les populismes de tout ordre qui ont le vent en poupe. Nous savons où cela mène.
Alors je le combattrai par mes mots, je ne me tairai pas. Quand je le verrai comme aujourd'hui, je le dénoncerai. J'essaierai de montrer le visage abominable de cette pensée.
J'ai parfois l'impression parfois d'être isolé. J'apprecierai si d'autres personnes me montraient que je ne suis pas seul sur le site à ne pas approuver ce qui est dit par Pathos.
Enfin, au moins, j'aurais fait ma part.
N.B. le P. de mon pseudo ne veut pas dire "père".

Tout ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux, car c'est ce qu'enseignent la loi et les prophètes.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1209
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Laïcité bien ordonnée..

Message non lupar prodigal » jeu. 20 oct. 2016, 9:40

Je vous remercie vivement, p.cristian, d'avoir fait l'effort de rédiger ce message, d'utilité publique. :clap:
Vous avez entièrement raison, donc vous ne pouvez pas être seul.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3913
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Laïcité bien ordonnée..

Message non lupar Kerniou » jeu. 20 oct. 2016, 10:33

La religion relevant, en France, de la vie privée, je ne trouve rien de choquant à ce que Manuel Valls, dont l'épouse est d'origine juive, décide de ne rien publier sur sa présence à la synagogue. Idem pour Nicolas Sarkosy qui a, aussi, si je ne m'abuse, des origines juives.
Quant à Alain Juppé , je ne sais ce qui a motivé sa présence. Peut-être y a-t-il été invité, tout simplement ... Peut-être y ont-ils été invités tous les trois ? ...
Ou la religion est une affaire privée ou elle est une affaire publique ! Pourquoi chercher, systématiquement, une raison électoraliste à une démarche qui ne l'est peut-être pas et faire une affaire d'état de ce qui relève d'une démarche privée ?
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10187
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Laïcité bien ordonnée..

Message non lupar Fée Violine » jeu. 20 oct. 2016, 11:39

Je vous remercie vivement, p.cristian, d'avoir fait l'effort de rédiger ce message, d'utilité publique. :clap:
Vous avez entièrement raison, donc vous ne pouvez pas être seul.
Je souscris aussi !

Pathos
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 560
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique
Localisation : Durocortorum

Re: Laïcité bien ordonnée..

Message non lupar Pathos » jeu. 20 oct. 2016, 12:46

Parfait, je suis un gros antisémite invétéré ; vous imaginez le choc que j'ai eut en apprenant que Jésus-Christ était juif..

En attendant vous ne semblez pas vouloir voir l'emprise politico-médiatico-show businness de cette communauté. Libre à vous.
Je dis communauté car c'est bien un phénomène nouveau de s'identifier à sa religion plus qu'à sa nation.
Zemmour lui même dénonce le diner du Crif qui est devenu le passage obligé pour se faire adouber (toute la classe politique y court hormis vous savez qui).

Un Gal De Gaulle ou même Mitterrand ne se sont jamais pliés à ce genre de soumission.

Lorsque Valls déclare "être éternellement lié à la Communauté juive par sa femme" cela vous parait normal pour un 1er ministre ?
ou encore "sans les juifs la France ne serait pas la France"
et encore "Vous êtes l'avant garde de la République" autrement dit nous sommes l'arrière garde ?

Lorsque Sarkozy déclare que "la défense d'Israël c'est LE combat de ma vie" ça ne vous dérange pas non plus ?

Quant on pense qu'il y a quelques années Valls plantait des arbres pour la Palestine dans sa bonne ville d'Evry...
Ville d'Evry où il fallait "plus de White"

Désolé d'avoir choqué les plus fragiles.. j'avais oublié que les vrais méchants sont les musulmans et les couillons éternels, nous autres les goyim.
Dernière édition par Pathos le jeu. 20 oct. 2016, 21:20, édité 2 fois.

SergeA
Senator
Senator
Messages : 876
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: Laïcité bien ordonnée..

Message non lupar SergeA » jeu. 20 oct. 2016, 14:20

... vous imaginez le choc que j'ai eut en apprenant que Jésus-Christ était juif...
Loin de moi la volonté de lancer une polémique. Je ne désire qu'obtenir des éclaircissements et des avis sur les écrits de Benjamin H. Freedman. (Que valent ses écrits ? S'agit-il à votre connaissance d'une intox ?)
Selon lui :
Au sommet de la croix sur laquelle Jésus-Christ fut crucifié, on pouvait lire ces mots : Iesus Nazarenus rex Iudaeorum. Il s’agit là, vous le savez bien, de la langue maternelle de Ponce Pilate ; et j’ose espérer que personne ne mettra en question le fait que Ponce Pilate était capable de s’exprimer correctement dans sa langue maternelle. Or, tout latiniste vous dira que la traduction correcte du latin : Iesus Nazarenus rex Iudaeorum, donne : « Jésus le Nazarénien[8], chef souverain des Judéens ». Il n’y a pas le moindre désaccord sur ce sujet parmi tous les spécialistes.
Pendant sa vie, ici sur Terre, Jésus ne fut jamais considéré par Ponce Pilate, ni même par les Judéens avec lesquels Il vivait, comme : « le Roi des Juifs ». L’inscription fixée à la croix sur laquelle Jésus a été crucifié, a été traduite incorrectement dans la langue anglaise ; et cette traduction erronée ne fit son apparition qu’au XVIIIe siècle. Il faut bien comprendre que c’est par esprit de dérision, que Ponce Pilate a donné l’ordre de rédiger une telle inscription : sur le point d’autoriser la crucifixion de notre Seigneur, Ponce Pilate voulut également se moquer de Lui[9]. Ponce Pilate savait pertinemment que Jésus-Christ avait été dénoncé, bafoué, puis renié par les Judéens qui, ensuite, ourdirent Sa crucifixion, ainsi que l’histoire le raconte. ....
Et aussi :
Prétendre que « Jésus était juif » dans le sens où il aurait professé une forme de religion voisine du judaïsme actuel, est une fiction des plus blasphématoires. Si pour être « Juif » à cette époque comme à la nôtre, la pratique du judaïsme est une condition nécessaire, alors il est bien évident que Jésus-Christ n’était pas « Juif ». Jésus détestait et condamnait la forme de culte religieux qui se pratiquait en Judée à son époque, et qui est aujourd’hui connue et pratiquée sous le nom de « judaïsme ». Cette pratique religieuse se faisait alors connaître sous le nom de « pharisaïsme ». Nos prêtres ont étudié tout cela dans le détail lorsqu’ils étaient au séminaire, mais il semble bien qu’ils n’aient fait aucune tentative pour clarifier cette question dans l’esprit de leurs ouailles... bien au contraire.
Le distingué Rabbin Louis Finkelstein, qui préside le Séminaire de Théologie Juive (institution que l’on désigne souvent comme : « le Vatican du judaïsme »), est l’auteur de l’ouvrage : Les Pharisiens, Mouvement religieux, contexte sociologique de leur apparition, titre qui est devenu un classique dans le monde entier. À la page 21 de ce livre, le distingué Rabbin Louis Finkelstein nous dit :
« Le pharisaïsme devint le Talmudisme, le Talmudisme devint le rabbinisme médiéval, et le rabbinisme médiéval devint le rabbinisme moderne. Mais au travers de tous ces changements de nom (...), l’esprit des anciens pharisiens est demeuré le même (...). De Palestine jusqu’en Babylonie, de Babylonie jusqu’en Afrique du Nord, puis en Italie, en Espagne, en France, et en Allemagne, puis de là, en Pologne, en Russie, et dans toute l’Europe orientale, l’ancien pharisaïsme a continué son voyage, (...) ce qui démontre son importance en tant que l’une des grandes religions du monde. »
Et encore :
Il n’existe aucun fondement historique qui nous permette de dire que le mot grec ioudaios, le mot latin Iudaeus, ou le mot français « Judéen », aient jamais possédé la moindre connotation religieuse ! Dans leurs langues respectives, ces mots n’ont toujours revêtu qu’une simple connotation géographique. Ces mots étaient utilisés pour identifier les habitants qui étaient nés dans le territoire de la Judée. Et à l’époque de Jésus-Christ, il n’existait aucun culte religieux en Judée ou ailleurs dont le nom ait la même racine que le mot « Judée », comme c’est par contre le cas pour le culte religieux dénommé « judaïsme ». Aucun culte, ni aucune secte ne portait le nom de « judaïsme ».
(commentaire du traducteur Ferdinand) Il est vrai qu’à proprement parler, aucune religion de cette époque ne portait un nom dérivé du mot « Juda » ou « Judée », et ce dans n’importe quelle langue, même en hébreu. Ou si un tel mot a existé dans la sphère gréco-romaine, ce ne pouvait être que de fraîche date, puisqu’on n'en a aucune trace écrite avant Flavius Josèphe. La situation religieuse en Galilée était bien plus complexe que ne pourrait en rendre compte un mot unique :
À l’époque de Jésus-Christ, dans les territoires de Judée et de Galilée, quatre sectes se disputaient le culte de Yahweh, au milieu d’une quantité de cultes païens (notamment hellénistiques). Il y avait : les pharisiens, les sadducéens, les zélotes et les esséniens (cf. Flavius Josèphe : Guerre des Juifs, II, 162-166). Ces quatre sectes rendant un culte à Yahweh, présentaient sous cet angle une certaine homogénéité d’apparence, je veux dire, par rapport aux païens qui les entouraient. La preuve en est qu’ils se désignaient eux-mêmes depuis des siècles par un mot bien précis : le mot hébreu Yehudi, qui était porteur d’un sens plus étendu que la connotation strictement géographique donnée par Benjamin Freedman au mot « Judéen ». En effet, Yehudi, malheureusement traduit par « Juif », signifie d’après le Nouveau Dictionnaire Biblique Emmaüs :
« Celui qui faisait partie de la tribu de Juda, ou du Royaume de Juda. Ce nom prit ensuite un sens plus étendu, et désigna tous les Hébreux qui revinrent de la captivité [en Judée]. (...) »
Par conséquent, les descendants des Hébreux, toutes tribus confondues, se définissaient par rapport aux païens grâce à un terme global, celui de Yehudim. Ce terme avait une connotation franchement raciale, plutôt que géographique. Et les personnes qui parlaient latin, qu’ils vécussent en Judée ou ailleurs, désignaient ces Yehudim en employant toujours le mot latin : Iudaei (ne faisant plus référence à la circonscription géographique de la Judée, mais bien aux descendants du peuple qui formait le Royaume de Juda, comme le mot hébreu Yehudim)... Comment s’opérait alors, en latin, la distinction entre les païens de Judée et les Yehudim (puisque ces païens de Judée, pour les Yehudim, n’étaient pas du tout des Yehudim, alors que pour Rome ils étaient bien d’authentiques Iudaei) ?... Il semble qu’il n’y avait pas de mot précis pour une telle distinction. Les fonctionnaires vivant à Rome, par exemple, devaient probablement user de périphrases pour distinguer ces deux entités distinctes : « Les Judéens sacrifiant au Temple de Jérusalem », pour les Yehudim, et pour les païens : « Les Judéens pratiquant tel ou tel culte hellénistique »...
Mais encore une fois, et sur le fond, cela ne change strictement rien, et ne contredit nullement la démonstration de Benjamin Freedman établissant que Jésus n’était pas « Juif ». Puisque, comme il va le montrer, le mot « Juif » actuel désigne exclusivement les héritiers du pharisaïsme, au détriment des autres sectes qui étaient très actives à l’époque de Jésus. Or, compte tenu des « mots doux » que Jésus-Christ adresse en toute occasion aux pharisiens... il est impossible qu’Il fut un de leurs sectateurs, ni même qu’Il fut sadducéen. Il est donc impossible qu’Il fut « Juif », dans le sens où Il aurait été, même de loin, un amateur de la religion qui porte aujourd’hui le nom de « judaïsme ». De plus, l’objet de cette lettre de Benjamin Freedman va être de montrer qu’il est impossible que Jésus-Christ ait été de la même race que l’immense majorité des « Juifs » d’aujourd’hui.
Or si Jésus-Christ n’était ni pharisien, ni sadducéen sur le plan de la croyance, il reste donc quatre possibilités :
1 : Soit Jésus-Christ était essénien.
2 : Soit Jésus-Christ était zélote.
3 : Soit Jésus-Christ appartenait à chacune de ces deux sectes (qui entretenaient effectivement certaines affinités : la première incarnant une sédition spirituelle par rapport à la dégénérescence du culte de Yahweh ; la seconde incarnant une sédition temporelle par rapport à l’occupation romaine ; et en outre, le mouvement des zélotes était fortement implanté en Galilée, et un disciple de Jésus-Christ était Zélote).
4 : Soit enfin, et c’est le plus probable, Jésus-Christ n’appartenait activement à aucune de ces deux sectes, et traçait la piste où s’engagerait le christianisme.
Et pour terminer :
Quelle est la différence entre un Sémite, un Hébreu, un Israélite, et un « Juif » ? Ces termes sont-ils équivalents en quelque manière, et peut-on les employer indistinctement ?
Un Sémite est une personne qui descend de Sem, l’un des fils de Noé. Un Hébreu est une personne qui descend d’Héber, l’un des petits-fils de Sem. Ainsi, tous les Hébreux sont des Sémites, mais tous les Sémites ne sont pas des Hébreux.
Après six générations, de la lignée d’Héber naît Abraham. Abraham était donc tout à la fois un Hébreu et un Sémite, puisqu’il appartenait aux deux lignées d’Héber et de Sem
Isaac est né d’Abraham, puis Jacob d’Isaac. Le nom de Jacob fut changé en « Israël », et Israël fut le père de 12 fils. Ce sont les fils d’Israël et leurs descendants qui sont appelés : « les Israélites » ; et eux aussi sont tout à la fois des Sémites et des Hébreux, sans que cela fasse d’Abraham ou d’Isaac des Israélites. Bon nombre de personnes intervertissent également les termes « Juifs » et « Israélites », ou vont même jusqu’à appeler Abraham « un Juif ». Or Abraham ne fut pas même un Israélite, et le mot « Juif » [Yehudi n.d.t.] n’est employé dans la Bible que 1 000 ans après lui.
etc ... etc ...

Source : Freedman Benjamin H. - Les Khazars L'histoire occultée des faux hébreux (téléchargeable sur internet)
.........................................................................................................................................................................................

"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8377
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Laïcité bien ordonnée..

Message non lupar Cinci » jeu. 20 oct. 2016, 19:15

Salut Pathos,

Je suis d'accord avec votre commentaire. Aucun problème.

:)

Pathos
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 560
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique
Localisation : Durocortorum

Re: Laïcité bien ordonnée..

Message non lupar Pathos » jeu. 20 oct. 2016, 20:07

Salut Pathos,

Je suis d'accord avec votre commentaire. Aucun problème.

:)
Merci cher ami.

chris-ostome
Censor
Censor
Messages : 111
Inscription : ven. 10 avr. 2015, 20:53
Conviction : Catholique en recherche

Re: Laïcité bien ordonnée..

Message non lupar chris-ostome » jeu. 20 oct. 2016, 21:23

Ce n'est pas la première fois que Pathos fait du prosélytisme soralien sur ce forum. Bon, je ne dis pas que certaines citations de certains de nos politiques à l'égard de certains pays/certaines religions ne sont pas exagérées. De là à en déduire ce qu'en déduisent Soral et Dieudonné, ça me semble fort notamment lorsque ses partisans travestissent les citations.

Ainsi, Valls n'a pas dit être éternellement lié à la communauté juive mais à Israel. De même, quand il dit "sans les juifs de France, la France ne serait pas la France", cela pourrait être entendu en ce sens que la présence juive est ancienne dans ce pays, qu'elle a eu un certain rôle. On aurait pu dire la même chose pour beaucoup d'autres communautés et d'autres religions.
Quand Peillon dit qu'il faut éradiquer le catholicisme car il est incompatible avec la liberté, et qu'il faut le remplacer par l'islam (en gros), il faut dans ce cas en déduire les mêmes choses à l'égard des musulmans que ce que l'on déduit à l'égard des Juifs suite aux propos de certains politiques. De même, il est aussi courant pour les politiques d'aller dans les mosquées lors des fêtes musulmanes (ce que je déplore).

Je n'essaie surtout pas de me faire l'avocat du diable, car je ne porte pas Manuel Valls dans mon coeur, ni aucun de ceux qui sont cités dans l'article étant donné qu'ils ont été des ennemis de l'Eglise en bien des points. Je veux simplement dire que les analyses faites par Soral et compagnie de l'attitude des politiques vis-à-vis de la communauté juive ne sont pas applicables à la communauté juive seulement.

Quoiqu'il en soit, ces comportements ont bien souvent des visées électoralistes, surtout à l'heure où les candidats Les Républicains se trouvent soudainement une âme de catholique, comme François Fillion qui se vante d'aller deux fois par an à l'Abbaye de Solesmes.

Je trouve tout de même paradoxal de reprocher aux politiques leur proximité avec Israel (jusque là tout va bien), et de soutenir ouvertement Trump qui est plus que jamais pro-israel (là il y a une contradiction).

Mais sur Egalité et Réconciliation, on est pas à une contradiction près.
Je ne comprends pas comment Alain Escada, dont le combat est tout à fait saint, peut s'associer à un mouvement qui compte de si nombreux salafistes, ouvertement partisans de l'EI.
Tout autant que je ne comprends pas comment Alain Soral peut être ce qu'il est aujourd'hui quand on connait son passé de communiste. On dirait qu'il va là où le vent souffle. Tous vont là où le vent souffle, aussi bien nos politiques que Soral.

Pathos
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 560
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique
Localisation : Durocortorum

Re: Laïcité bien ordonnée..

Message non lupar Pathos » jeu. 20 oct. 2016, 21:41

Ce n'est pas la première fois que Pathos fait du prosélytisme soralien sur ce forum.
C'est vous qui parlez de lui, pas moi.
Je rapporte des faits rééls et je suscite un débat sur les acointances curieuses entre candidats potentiels à la Présidence et une communauté pourtant très minoritaire en terme d'électorat c'est curieux non ?
Mais sur Egalité et Réconciliation, on est pas à une contradiction près.
C'est pour ça qu'ils ont une audience record sans publicité aucune.
un mouvement qui compte de si nombreux salafistes, ouvertement partisans de l'EI.
N'importe quoi
On dirait qu'il va là où le vent souffle. Tous vont là où le vent souffle, aussi bien nos politiques que Soral.
C'est pour ça que contrairement aux autres, il a été maintes fois agressé, ne bénéficie pas de protections, est harcelé par la justice et le fisc etc
Un souffle comme ça je n'en connais pas beaucoup qui l'emprunte ; à commencer par mes frères chrétiens bien endormis.

Pathos
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 560
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique
Localisation : Durocortorum

Re: Laïcité bien ordonnée..

Message non lupar Pathos » jeu. 20 oct. 2016, 22:24

Voyez-vous je pense que lui, il est grillé...dommage il me paraissait plein de bon sens.

http://www.francetvinfo.fr/politique/le ... 81433.html

p.cristian
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 440
Inscription : mar. 28 mai 2013, 2:17

Re: Laïcité bien ordonnée..

Message non lupar p.cristian » jeu. 20 oct. 2016, 22:32

Parfait, je suis un gros antisémite invétéré ; vous imaginez le choc que j'ai eut en apprenant que Jésus-Christ était juif..
Enfin pas si vous croyez les propos dilatoires de sergeA... enfin ne nous dispersons pas.
Je dit communauté car c'est bien un phénomène nouveau de s'identifier à sa religion plus qu'à sa nation.
Ce n'est pas nouveau de pointer du doigt des ennemis de l'intérieur parce qu'il sont différents de la majorité.
Zemmour lui même ...
La suite ne pouvant être qu'à l'avenant du personnage poursuivi à plusieurs reprise pour incitation à la haine ne garantit rien.
Évidemment si c'est votre référence, inutile de s'étonner du contenu de vos propos.
Je note au passage l'évocation sans la citer de Marine Le Pen. Si vous voulez du bien pour cette candidate à l'élection présidentielle, il serait peut être bon de ne pas l'évoquer lorsque le sujet est l'antisémitisme (enfin c'est le thème pour moi, alors que pour vous pour reprendre la phraséologie des années 30, il s'agit de montrer les ramifications de la pieuvre...)
Lorsque Walls déclare "être éternellement lié à la Communauté juive par sa femme" cela vous parait normal pour un 1er ministre ?
Oui totalement. Un premier ministre, par son mariage, peut partager une destiné avec une communauté nationale.
Serait ce interdit? (Au passage c'est Valls avec un V)
ou encore "sans les juifs la France ne serait pas la France"
Pour le coup, Je suis totalement d'accord avec ce propos prononcé à la suite des attentats.
Des grands écrivains qui ont fait briller la France, au plus humble des soldats qui l'ont défendu, ou des ouvriers, maçons, professeurs qui la construisent chaque jour, les français de confession juive sont une partie inaliénable de la communauté française.
En quoi cela vous choque?
et encore "Vous êtes l'avant garde de la République" autrement dit nous sommes l'arrière garde ?
Apparement c'est la citation préférée du site que vous indiquez puisque les premiers liens fournis par Google sont sur ce site.
Mais si je comprends bien, c'était après les attentats de Merah à Toulouse pour dénoncer l'antisémitisme rampant (tel que je le retrouve ici).

L'avant-garde en question ce jour-là était composée d'enfants de maternelle.

Personnellement je l'entends ainsi : montrez moi comment vous traitez vos minorités et je vous dirais quelle type de démocratie vous êtes. Il y a une part indéniable d’électoralisme dans ces propos... les mêmes politiques iront voir les paysans (le sel de la terre), les patrons (les forces vives).. en trouvant quelque chose à dire pour les caresser dans le sens du poil.
Lorsque Sarkozy déclare que "la défense d'Israël c'est LE combat de ma vie" ça ne vous dérange pas non plus ?
La citation exacte est "Je n'accepterai jamais que l'on remette en cause la sécurité d'Israël. C'est le combat de ma vie".
http://www.lexpress.fr/actualites/1/pol ... 26016.html
Pour le coup, oui là ça me semble excessif. C'est la tragédie des politiques de nos jours, internet a une mémoire que nous n'avons pas.

Que l’antisémitisme soit banni du cœur et de la vie de tout homme et de toute femme Pape François
https://fr.zenit.org/articles/un-chreti ... -francois/
N.B. le P. de mon pseudo ne veut pas dire "père".

Tout ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux, car c'est ce qu'enseignent la loi et les prophètes.

Pathos
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 560
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique
Localisation : Durocortorum

Re: Laïcité bien ordonnée..

Message non lupar Pathos » jeu. 20 oct. 2016, 23:41

Ce n'est pas nouveau de pointer du doigt des ennemis de l'intérieur parce qu'il sont différents de la majorité
Par contre c'est nouveau ce caractère intouchable d'une communauté, qui dès qu'elle se sent critiqué, vous poursuit grâces à des officines qui ne réprésentent personne (Crif, Licra..). A tel point qu'un honorable élu du peuple doit s'excuser comme une merde sur une radio de la communauté toute puissante. Non mais écoutez ce ton inquisitoire de la journaliste :
https://rutube.ru/video/8ca000cd711d91d ... /?ref=logo
Zemmour... personnage poursuivi à plusieurs reprise pour incitation à la haine
Ne vous inquiétez pas il ne risque rien ; vous avez compris pourquoi maintenant ?
Mais des juifs comme lui qui placent l'intérêt de leur pays avant leur appartenance communautaire, oui j'en redemande.
Marine Le Pen. Si vous voulez du bien pour cette candidate
Ne vous inquiétez pas non plus, elle ne passera jamais. Les médias, aux ordres, la descendront en règle dans l'entre deux tours.
Pour ma part je crois que le salut de la France ne viendra pas des urnes..
il s'agit de montrer les ramifications de la pieuvre...)
Sauf que c'est impossible puisque vous mêmes élève bien formaté, vous usez de ce "joker historique" pour empêcher toute critique, me faisant passer pour un nazillon ... c'est finement joué, comme la Loi Gayssot.

SergeA
Senator
Senator
Messages : 876
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: Laïcité bien ordonnée..

Message non lupar SergeA » ven. 21 oct. 2016, 6:11

... Enfin pas si vous croyez les propos dilatoires de sergeA... enfin ne nous dispersons pas....
Oui c'est un fait, ma question était un peu hors sujet. Mais sinon qualifier mes propos de dilatoires ..???
Vous vous êtes sûrement laisser embarquer (troubler) par une lecture (même partielle) des contenus exposés par mon post, alors qu'en fait, je ne faisais QUE poser une question dont l'objet était :
"Loin de moi la volonté de lancer une polémique. Je ne désire qu'obtenir des éclaircissements et des avis sur les écrits de Benjamin H. Freedman. (Que valent ses écrits ? S'agit-il à votre connaissance d'une intox ?)
Étant hors sujet (du fil) je n'insisterai pas, mais j'aurai aimé que si quelqu'un a étudié la question, il me dise si ce Benjamin H. Freedman est quelqu'un de sérieux et même si il a vraiment existé ? Etc etc ...
.........................................................................................................................................................................................

"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."


Revenir vers « L'actualité décryptée »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit