Au moins la moitié des mariages catholiques sont nuls

Avatar de l’utilisateur
hussard
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 400
Inscription : mer. 30 sept. 2015, 15:56
Conviction : Catholique
Localisation : Austrasie

Au moins la moitié des mariages catholiques sont nuls

Message non lupar hussard » lun. 20 juin 2016, 13:43

Pour le pape François :
La majorité des mariages sacramentels sont nuls, parce que les jeunes disent 'oui, pour toute la vie', mais ils ne savent pas ce que cela signifie. [Les jeunes] ne savent pas ce qu'ils disent parce qu'ils ont une autre culture. Ils [...] ont de la bonne volonté mais ils n'ont pas la conscience.
« Sufficit Tibi Gratia Mea » St Paul (2 Co XII:9)
« Il faut tout calculer, mais ne pas tout craindre. » Cardinal de Bernis
« Quand il n’est pas nécessaire de changer, il est nécessaire de ne pas changer. » Georges Bidault
« Il faut être avare de son mépris, vu le grand nombre de nécessiteux. » Chateaubriand
« La meule des dieux moud lentement, mais elle n'en moud que plus fin. » Proverbe pythagoricien

saperlipopette
Censor
Censor
Messages : 138
Inscription : dim. 29 mai 2016, 18:30
Conviction : catholique

Re: Au moins la moitié des mariages catholiques sont nuls

Message non lupar saperlipopette » lun. 20 juin 2016, 22:35

Bonsoir,

"nul" dans quel sens? je pense que le pape François veut dire "pas totalement efficace" pour nul...Parce que s'il suffisait de ne pas comprendre le sens global d'un sacrement pour qu'il n'est pas de valeur, il n'y aurait pas beaucoup de sacrements valides! D'ailleurs, dans ce cas-là, ce ne serait pas que pour le mariage, mais pour tous les sacrements.
on m'a dit souvent qu'un homme qui communie en étant parfaitement recueilli reçoit donc la grâce entière que donne l'Hostie et qu'il peut devenir saint grâce à ça. la grâce reçue d'un sacrement serait donc proportionnel à sa ferveur en le recevant... jusqu'au cas où elle serait nul si pas de conscience il y a? Tant qu'il y a la bonne volonté, ceci me laisse sceptique... :sonne:
Ou peut être qu'il y a une subtilité de traduction. déjà en français, "nul" a plusieurs significations. peut-être qu'en italien aussi...
Ad Majorem Dei Gloriam

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 582
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Localisation : Toulouse, France.

Re: Au moins la moitié des mariages catholiques sont nuls

Message non lupar Théodore » lun. 20 juin 2016, 23:17

En tout cas au niveau sacramentel c'est une déclaration catastrophique. Ce que dit le pape est strictement impossible, et ses paroles sont imprudentes ; elles pourraient gravement blesser des couples mariés traversant des périodes sombres (tous, donc...) en les engageant à douter de la validité de leur mariage, au lieu de puiser dans les grâces sûres du Sacrement.

L'Eglise tient pour valide tout mariage dont elle n'a pas déclaré la nullité. Cela fait partie de sa foi, François n'y peut rien changer.
"Oui, bonheur et fidélité me poursuivront tous les jours de ma vie, et je reviendrai dans la maison du Seigneur aussi longtemps que je vivrai." - Psaume XXIII, verset 6.

Coming Home Network International : http://www.chnetwork.org/

Avatar de l’utilisateur
hussard
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 400
Inscription : mer. 30 sept. 2015, 15:56
Conviction : Catholique
Localisation : Austrasie

Re: Au moins la moitié des mariages catholiques sont nuls

Message non lupar hussard » mar. 21 juin 2016, 11:37

"nul" dans quel sens?
"Nul" ça veut dire qu'il n'a jamais eu réellement lieu. Pour un catholique, cela correspond à un mariage "invalide".

Canoniquement, les motifs invocables pour reconnaître la nullité d'un mariage sont :
  • Le défaut de consentement (contrainte)
  • Le défaut de forme canonique (si le ministre du culte qui reçoit les consentements des époux n'a pas reçu de l'ordinaire du lieu la juridiction nécessaire)
  • Une grave immaturité
  • Les troubles mentaux empêchant la lucidité du consentement
  • L'occultation volontaire d'un aspect important de sa personnalité (erreur sur les qualités essentielles de la personne)
  • Le refus de procréer ou l'impossibilité physique d'une union charnelle
Ce qui est d'autant plus grave, c'est que le Pape déclare en parallèle :
[...]j'ai vu tant de fidélité dans ces cohabitations, tant de fidélité[...]. Je suis sûr que ceci est un vrai mariage, ils ont la grâce du mariage justement par la fidélité qu'ils ont.
Le Pape affirme donc penser que :
  1. La majorité des mariages catholiques sont nuls
  2. La majorité des concubinages sont par contre des mariages valides
  3. Le sacrement du mariage est conféré par la fidélité mutuelle des époux
Le Pape se trompe gravement sur la théologie du mariage. C'est d'autant plus dommageable qu'il s'agit d'un des sujets les moins bien compris de nos jours, et qui demande à l'Eglise de réexpliquer clairement la doctrine catholique sur le mariage. Avec ce genre de déclaration on obtient l'effet inverse : un grand trouble chez les fidèles et chez les non-catholiques !
« Sufficit Tibi Gratia Mea » St Paul (2 Co XII:9)
« Il faut tout calculer, mais ne pas tout craindre. » Cardinal de Bernis
« Quand il n’est pas nécessaire de changer, il est nécessaire de ne pas changer. » Georges Bidault
« Il faut être avare de son mépris, vu le grand nombre de nécessiteux. » Chateaubriand
« La meule des dieux moud lentement, mais elle n'en moud que plus fin. » Proverbe pythagoricien

Alizee
Quæstor
Quæstor
Messages : 202
Inscription : lun. 09 mai 2016, 12:19

Re: Au moins la moitié des mariages catholiques sont nuls

Message non lupar Alizee » mar. 21 juin 2016, 11:43

Je comprends ça autrement. Je pense qu'il fait allusion à ce que disent aussi pas mal de prêtres : beaucoup de jeunes demandent un mariage religieux sans que cette demande soit faite dans une attitude de foi.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1878
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Au moins la moitié des mariages catholiques sont nuls

Message non lupar Belin » mar. 21 juin 2016, 12:05

Ce que je trouve troublant c'est ce qu'il dit plutôt vers la fin:
Toujours s'appuyant sur des exemples argentins, le pape a aussi constaté, sans juger, que la plupart des couples venant aux préparations au mariage cohabitaient déjà. « Ne pas dire toute de suite ‘Pourquoi tu ne te maries pas à l'église’ », a-t-il recommandé aux nombreux prêtres présents : « Non, accompagnez-les, attendre et faire mûrir la fidélité ». « Pourtant, vraiment, je dis que j'ai vu tant de fidélité dans ces cohabitations, tant de fidélité », a observé l'ancien archevêque de Buenos Aires. « Je suis sûr que ceci est un vrai mariage, ils ont la grâce du mariage justement par la fidélité qu'ils ont ».
Ici la source complète de l'intervention de François:
http://www.la-croix.com/Religion/Pape/A ... 1200769522

En gros selon François, le concubinage peut être un chemin de formation pour le mariage.....

Avatar de l’utilisateur
hussard
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 400
Inscription : mer. 30 sept. 2015, 15:56
Conviction : Catholique
Localisation : Austrasie

Re: Au moins la moitié des mariages catholiques sont nuls

Message non lupar hussard » mar. 21 juin 2016, 12:44

Il n'y a pas de nécessité pour les futurs époux d'être de grands chrétiens avec un quelconque degré de connaissance de la foi.

Les seules obligations sur le plan de la foi sont d'être baptisé et confirmé. Le fait que les futurs conjoints soient totalement ignares sur le plan de la théologie n'a aucun impact sur la validité du sacrement, tant que les 6 empêchements donnés ci-dessus sont écartés.
« Sufficit Tibi Gratia Mea » St Paul (2 Co XII:9)
« Il faut tout calculer, mais ne pas tout craindre. » Cardinal de Bernis
« Quand il n’est pas nécessaire de changer, il est nécessaire de ne pas changer. » Georges Bidault
« Il faut être avare de son mépris, vu le grand nombre de nécessiteux. » Chateaubriand
« La meule des dieux moud lentement, mais elle n'en moud que plus fin. » Proverbe pythagoricien

Avatar de l’utilisateur
Scratchy
Censor
Censor
Messages : 141
Inscription : mer. 22 févr. 2012, 12:30

Re: Au moins la moitié des mariages catholiques sont nuls

Message non lupar Scratchy » mer. 22 juin 2016, 10:56

Bonjour,

A ma connaissance, le sacrement de Confirmation n'est pas nécessaire, ou en tout cas, il n'est pas forcément demandé. Avec mon épouse, nous avons reçu la Confirmation 3 ans après notre mariage: il est vrai que dans notre cas, la pratique religieuse est venue après le mariage.

Le vrai problème, à mon sens, est le manque de formation des futurs époux dont beaucoup se marient à l'Eglise, notamment en zone rurale, par tradition. Même si le passage à l'Eglise dans les campagnes aussi tend à diminuer drastiquement.

Je pense justement qu'il convient d'être plus vigilant dans le cadre de la préparation et de discerner les cas litigieux plutôt que de permettre le mariage tout en sachant qu'il y aurait de nombreux mariages nuls car cela peut être une "bombe à retardement".

Avatar de l’utilisateur
hussard
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 400
Inscription : mer. 30 sept. 2015, 15:56
Conviction : Catholique
Localisation : Austrasie

Re: Au moins la moitié des mariages catholiques sont nuls

Message non lupar hussard » mer. 22 juin 2016, 11:31

En bref : En principe, il faut confirmer les futurs époux avant le mariage.
Mais il peut y avoir des dérogations à ce principe si cela est justifié pastoralement par un grave inconvénient.


La question de la confirmation ne se pose que pour le parti chrétien baptisé (il est en effet possible de se marier avec un non-chrétien pour qui il ne saurait être question du sacrement de confirmation). En principe, le chrétien doit être confirmé : parce que la confirmation est l’achèvement du baptême,
parce que le mariage se déroule entre adultes libres et que la confirmation est le sacrement de la liberté et de la maturité de la foi chrétienne.

Voici ce que dit le code de droit canonique et le rituel du mariage :
Les catholiques qui n’ont pas encore reçu le sacrement de confirmation le recevront avant d’être admis au mariage, si c’est possible sans grave inconvénient.
Ce qu'en dit le Rituel du mariage :
Si cela est possible sans grave inconvénient, les catholiques qui n’ont pas encore reçu le sacrement de confirmation le recevront pour achever leur initiation chrétienne, avant d’être admis au mariage.
On le voit : ce canon comporte une note d’obligation, mais cette obligation est atténuée par la mention « si c’est possible sans grave inconvénient ». Actuellement, on considère comme grave inconvénient l’urgence du mariage (la confirmation demande du temps de préparation). Il convient aussi de ne pas confondre préparation conjugale et vie de foi personnelle : les deux sont liés mais ne se confondent pas.
« Sufficit Tibi Gratia Mea » St Paul (2 Co XII:9)
« Il faut tout calculer, mais ne pas tout craindre. » Cardinal de Bernis
« Quand il n’est pas nécessaire de changer, il est nécessaire de ne pas changer. » Georges Bidault
« Il faut être avare de son mépris, vu le grand nombre de nécessiteux. » Chateaubriand
« La meule des dieux moud lentement, mais elle n'en moud que plus fin. » Proverbe pythagoricien

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9630
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Au moins la moitié des mariages catholiques sont nuls

Message non lupar Fée Violine » mer. 22 juin 2016, 13:32

Une religieuse de mes amies, qui s'occupe de préparation au mariage dans sa paroisse, disait récemment que parmi les futurs couples qu'elle rencontre, beaucoup s'en fichent complètement, et ne se marient à l'église que parce que c'est la condition pour que la grand-mère leur paie une cuisine neuve. Quand ces fiancés viennent aux réunions de préparation au mariage, ils passent leur temps à envoyer des sms, et quand mon amie va chez eux pour les rencontrer, ils n'éteignent même pas la télé. Ce récit m'a indignée, et je lui ai dit qu'elle devait protester, ne serait-ce qu'au nom de la plus élémentaire politesse.
Bref, le pape a parfaitement raison, ces mariages à l'église sont souvent des comédies.
Il a raison aussi sur les unions libres. Mon fils aîné et sa compagne ne sont pas mariés, elle le lui a beaucoup demandé mais il ne s'est pas décidé, donc elle n'insiste plus, mais c'est un couple solide, fidèle, ils ont fait baptiser leurs enfants qu'ils éduquent très bien, et ils cherchent sincèrement le meilleur chemin spirituel, pour le moment c'est un peu new age mais je fais confiance au Seigneur.
Ma fille cadette vit avec un charmant jeune homme (qui n'est pas baptisé mais qui va parfois prier dans les églises), ils vont se marier et le fiancé veut se marier à l'église, ma fille est indifférente mais veut bien aller à l'église pour lui faire plaisir. Pour eux non plus je ne m'inquiète pas, là aussi c'est un couple solide et qui s'entend très bien. La date du mariage n'est pas encore fixée, je leur ai dit que le plus important dans tout ça, c'est la préparation au mariage religieux. J'ai hâte d'avoir des petits-enfants (qui vivront à l'étranger, et que je ne verrai pas souvent...).

Avatar de l’utilisateur
hussard
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 400
Inscription : mer. 30 sept. 2015, 15:56
Conviction : Catholique
Localisation : Austrasie

Re: Au moins la moitié des mariages catholiques sont nuls

Message non lupar hussard » mer. 22 juin 2016, 14:12

Vos anecdotes, aussi intéressantes soient-elles, ne constituent pas des contre-exemples probants :
  • la préparation au mariage n'est pas une condition à la validité du mariage ;
  • si la grâce de Dieu peut agir partout, cela n'ôte pas la dimension peccamineuse du concubinage.
« Sufficit Tibi Gratia Mea » St Paul (2 Co XII:9)
« Il faut tout calculer, mais ne pas tout craindre. » Cardinal de Bernis
« Quand il n’est pas nécessaire de changer, il est nécessaire de ne pas changer. » Georges Bidault
« Il faut être avare de son mépris, vu le grand nombre de nécessiteux. » Chateaubriand
« La meule des dieux moud lentement, mais elle n'en moud que plus fin. » Proverbe pythagoricien

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1992
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Au moins la moitié des mariages catholiques sont nuls

Message non lupar Suliko » mer. 22 juin 2016, 14:17

Bonjour,

Quelqu'un saurait-il ce qu'il en est aujourd'hui de l'obligation de se confesser avant le mariage religieux? Et quels effets ont une absence de confession sur le sacrement du mariage? J'imagine que ne pas pouvoir ou ne pas vouloir se confesser, c'est se priver des grâces du sacrement, sans toutefois invalider le mariage?
Il y a encore peu de temps, j'aurais sincèrement déclaré que seuls les catholiques croyants devraient pouvoir se marier à l'Eglise, mais avec le recul, cela me semble au contraire une mauvaise idée : si les prêtres devaient refuser ce sacrement à tous les catholiques qui n'adhèrent pas pleinement à l'enseignement de l'Eglise, on se retrouverait avec seulement une très petite minorité de fiancés pouvant se marier religieusement, qui qui est problématique. A présent, je ne sais plus trop que penser...

Merci d'avance pour vos réponses!
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
hussard
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 400
Inscription : mer. 30 sept. 2015, 15:56
Conviction : Catholique
Localisation : Austrasie

Re: Au moins la moitié des mariages catholiques sont nuls

Message non lupar hussard » mer. 22 juin 2016, 14:40

La réponse figure dans le § 2 du canon 1065 :

[quote="Canon 1065" - § 2"]Pour que le sacrement de mariage soit reçu fructueusement, il est vivement recommandé aux époux de s'approcher des sacrements de la pénitence et de la très sainte Eucharistie.[/quote]
L'absence de confession est préjudiciable pour que le sacrement puisse porter pleinement tous ses fruits mais ne constitue pas un empêchement à la validité du sacrement à proprement parler.
« Sufficit Tibi Gratia Mea » St Paul (2 Co XII:9)
« Il faut tout calculer, mais ne pas tout craindre. » Cardinal de Bernis
« Quand il n’est pas nécessaire de changer, il est nécessaire de ne pas changer. » Georges Bidault
« Il faut être avare de son mépris, vu le grand nombre de nécessiteux. » Chateaubriand
« La meule des dieux moud lentement, mais elle n'en moud que plus fin. » Proverbe pythagoricien

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1992
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Au moins la moitié des mariages catholiques sont nuls

Message non lupar Suliko » mer. 22 juin 2016, 15:38

L'absence de confession est préjudiciable pour que le sacrement puisse porter pleinement tous ses fruits mais ne constitue pas un empêchement à la validité du sacrement à proprement parler.
Merci pour votre réponse. C'est bien ce que je pensais. Néanmoins, à quoi bon s'approcher d'un sacrement comme le mariage, si ce n'est pas dans le but de recevoir des grâces particulières du Seigneur? Je ne comprends pas trop et je trouve la situation actuelle tout de même un peu triste. Bien sûr, les époux peuvent prendre conscience plus tard, bien après la cérémonie, du sens chrétien du mariage et recevoir des grâces dont ils n'avaient pu bénéficier jusque là. C'est envisageable, bien que je ne me leurre pas trop à ce sujet.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9630
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Au moins la moitié des mariages catholiques sont nuls

Message non lupar Fée Violine » mer. 22 juin 2016, 17:17

la préparation au mariage n'est pas une condition à la validité du mariage ;
Certes non, ce n'est pas suffisant, mais c'est utile si on veut que le mariage tienne.
Ce que je voulais dire, c'est que si les fiancés ne prennent pas cette préparation au sérieux, leur mariage est mal barré, dès le départ. Cette négligence n'est pas un empêchement légal, si vous voulez, mais c'est un indice qu'ils ne prennent pas le mariage au sérieux. Alors pourquoi les prêtres se prêtent-ils à cette comédie? Ils espèrent sans doute que les fiancés retiendront quand même quelque chose de ce passage à l'église?...


Revenir vers « Les sacramentaux »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité