Big pharma, la vaccination et les médicaments

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9666
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message non lupar Fée Violine » jeu. 15 déc. 2016, 15:25

Du site "Protection de la santé naturelle" : :mal: :( :bomb:
Chère amie, cher ami,

Depuis l’année 2008, le vaccin DTP (Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite) n’est plus disponible dans les pharmacies en France.

Ce vaccin était le seul obligatoire. Il était important. Il avait été utilisé depuis des décennies avec succès. Ces maladies avaient été pratiquement éradiquées.

Il s’agissait d’un vaccin sûr. Il ne contenait pas d’aluminium. Qui plus est, c’était un vaccin bon marché (6,54€).

Mais depuis 2008, les laboratoires pharmaceutiques ont retiré le DTP du marché. Ils l’ont remplacé par un super-vaccin contenant des vaccins contre trois maladies non-obligatoires.

Ce vaccin, appelé Infanrix-hexa :

contient trois vaccins qui ne sont pas obligatoires ;

contient de l’aluminium et d’autres adjuvants ;

contient le très controversé vaccin contre l’hépatite B (parfaitement inutile pour la plupart des nourrissons)

et il coûte 7 fois plus cher !!

Mais les parents sont obligés de l’acheter et de l’injecter pour se conformer à leur obligation vaccinale !!!

Cette situation est anormale. Elle est injustifiée. Depuis longtemps les autorités auraient du réagir. Elles ne l’ont pas fait.

L’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle a lancé avec le Pr Henri Joyeux, en mai 2015, une grande pétition pour le retour du classique DTP sans aluminium. Cette action a déclenché une immense prise de conscience. Plus d’un million de citoyens ont participé. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a réagi en lançant une consultation nationale sur les vaccins.

Cette consultation devait être démocratique.

Elle devait être ouverte.

Elle devait répondre aux légitimes inquiétudes des parents, des grands-parents, de la population.

Elle devait tenir compte de l’intérêt et de la santé des enfants, des risques associés au vaccin, du problème de l’incertitude, des dangers, et des accidents, parfois graves, qui ont eu lieu avec la vaccination.

Mais le Comité pour la Vaccination a rendu son rapport public le 30 novembre 2016. [1]

Et c’est un véritable scandale.

Plutôt que de rappeler à l’ordre les laboratoires pharmaceutiques, et d’exiger à nouveau le simple DTP, le Comité demande exactement le contraire :

Il recommande de rendre obligatoire tous les vaccins présents dans le super-vaccin ;

Il recommande d’ajouter cinq autres vaccins obligatoires ;

Il parle même de rendre obligatoire le tristement célèbre Gardasil, contre le cancer du col de l’utérus (vaccin anti-papillomavirus), et éventuellement d’étendre l’obligation à tous les petits garçons !!!

Il recommande de priver les enfants d’accès aux crèches, écoles et toute autre collectivité si les parents refusent une seule de ces vaccinations ;

Il conseille d’engager des poursuites judiciaires contre les parents récalcitrants [2]

Il veut mettre à la charge de la collectivité (c’est-à-dire vous et moi) les inévitables accidents qui découleraient de la généralisation des vaccins, par un « régime d’indemnisation pris en charge par la solidarité nationale », plutôt qu’à celle de l’industrie pharmaceutique (voir page 32 du rapport) ;

Enfin, il recommande « la mise en œuvre sans délai de l’ensemble des recommandations ».

Jamais une offensive aussi directe n’avait été menée dans la santé.

---------

Signez, c’est urgent, SIGNEZ LA PETITION CI-DESSOUS POUR BLOQUER CE PROJET avant qu’il ne soit TROP TARD !!

http://petitions.ipsn.eu/mobilisation-v ... /index.php

----------

Nous devons être des millions à dire NON. La France entière qui doit se lever.

« C’EST A N’Y RIEN COMPRENDRE », commentait le journal Le Figaro, au sujet de cette préconisation. [3]

« Une position déroutante », déplorait Libération. [4]

Cela ressemble en effet à la politique du pire ! Et à une provocation lancée à la figure de toute la population. Certains ont parlé du « Dernier coup de poignard de Marisol Touraine » !!!

Il s’agit en somme de rendre 11 vaccins obligatoires : hépatite B, coqueluche, haemophilus influenzae b, pneumocoque, méningocoque C, rougeole, oreillons, rubéole, plus les rappels.

Pire encore, leur projet est de mettre tous les risques et les coûts à notre charge :

Page 32 du rapport [1], il est expliqué que la « prise en charge intégrale de l’achat des vaccins par les régimes obligatoires de l’assurance maladie doit être assurée. Le coût d’une telle mesure est estimé entre 110 et 120 millions €/an. » C’est donc les assurés sociaux, autrement dit vous et moi et toute la population, qui sommes mis à contribution ; et notre argent ira à l’industrie pharmaceutique ;

Page 32 également [1], il est recommandé, pour les accidents qui se produiront inévitablement, « d’imposer un régime d’indemnisation des effets indésirables par la solidarité nationale », c’est-à-dire encore une fois nous faire payer vous et moi, via nos impôts.

Sont-ils devenus fous ??

D’où un tel mépris leur vient-il ?? Se croient-ils dans une dictature ??

Apparemment oui ! Et à ce stade, c’est au peuple de se défendre !!

Il n’y a pas une ligne dans le rapport qui défende l’opinion majoritaire dans la population.

Tout semble avoir été écrit par les labos pharmaceutiques.

Ce Comité Vaccination qu’on nous avait présenté comme « représentatif » est une supercherie.

« L’élaboration de cette parole citoyenne s’est faite en l’absence de toute publicité », a d’ailleurs souligné le journal Libération. [5]

Déjà, la crédibilité de cette consultation prétendument « démocratique » sur les vaccins avait été ébranlée en février lorsqu’un haut fonctionnaire avait claqué la porte du Ministère de la Santé.
Ancien diplômé de Sciences-Po Paris, Secrétaire Général de la Conférence Nationale de Santé (CNS), Thomas Dietrich a démissionné pour dénoncer la « vaste mascarade » que constitue la « démocratie en santé ».

Il dénonçait, en particulier, le fait que le débat public sur la vaccination ait été confié à un institut faussement démocratique, fondé en 2015 et géré par une des anciennes conseillères de Marisol Touraine, l’Institut pour la Démocratie en Santé.

« Il lui fallait s’assurer que la démocratie en santé serait à sa botte », a-t-il expliqué au sujet de Marisol Touraine, selon « la volonté de la ministre de cadenasser l’ensemble des moyens d’expression de la démocratie en santé ».

Seuls les acharnés de la vaccination et les industriels avaient été invités !!

Le Président du Comité de Vaccination, Alain Fischer a reçu en 2013 le prix Sanofi Pasteur, une distinction propre à ce laboratoire pharmaceutique qui est l’un des plus grands fabricants de vaccins du monde !

Les réactions n’ont pas tardé à se faire entendre sur les réseaux sociaux :

« Comment peut-on "rétablir la confiance" par une dictature médicale ? », déplorait un lecteur sur le site du quotidien Libération. [6]

« On vous oblige à vous injecter des vaccins et, en prévision de la prise en charge des soins d'une grave complication, pour ne pas faire payer les laboratoires pharmaceutiques, on vous colle une nouvelle taxe sur les médicaments ! » s’insurge un internaute en réaction à l’annonce.

« Comment peut-on nous prendre à ce point pour des idiots ???!!!! Je suis tellement attristé et en colère. Quel pays !!!... » réagissait jeudi 1er décembre au matin un auditeur de RMC, qui venait de recevoir la nouvelle sur la tête.

« Clairement c'est du totalitarisme », réagissait-on sur le site du journal 20 Minutes. [7]

« Comment se fait-il qu’en Allemagne ou en Espagne, où les vaccins ne sont pas obligatoires, il n’y ait pas plus d’épidémie que chez nous ?! » [8]

Le problème est que ces réactions, bien que nombreuses, resteront lettre morte sans une concertation, une action citoyenne groupée.

Personne ne doit pouvoir dire, ou affirmer, que ces réactions sont isolées.

Pour montrer notre nombre et notre détermination, il est indispensable de faire monter le compteur de pétitions au maximum, pour opposer un véritable barrage démocratique à cette initiative.

Nous savons que des millions de signatures sont nécessaires.

Et nous pouvons les rassembler : plus de 40 % des Français ont compris qu’il y avait du flou derrière le discours du gouvernement sur la vaccination. [9]

Il est important d’agir au plus vite car la Ministre de la Santé cherchera très probablement à agir avant l’ouverture de la campagne électorale de 2017 (dans cinq semaines, après les primaires du parti socialiste).

C’est pourquoi nous sommes dans l’urgence absolue. C’est une question de jours, ou peut-être même d’heures.

Ne perdez pas une seconde pour signer la pétition et transférer ce message le plus largement possible autour de vous.

C’est notre dernière chance de bloquer l’offensive ; sinon, dans quelques semaines, nous pourrions nous réveiller avec l’interdiction de mettre nos enfants dans les écoles si nous ne leur imposons pas leur onze vaccins obligatoires !!

Derrière, ce sont des milliers, ou au minimum des centaines d’effets indésirables graves qui se produiront. Mathématiquement, c’est une certitude. Cela pourra être chez vous, dans votre entourage, ou dans le mien.

Ne nous laissons pas faire !!! MOBILISONS TOUT NOTRE ENTOURAGE.

TRANSFÉREZ CET APPEL PARTOUT AUTOUR DE VOUS.

C’EST NOTRE DERNIÈRE CHANCE !!!

Un grand merci,

Augustin de Livois

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1540
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message non lupar axou » jeu. 15 déc. 2016, 18:00

Mais qui va empêcher de nuire [...] Marisol Touraine ???

Apparemment elle se déchaîne les derniers mois. Elle sévit également en plaçant tous ses petits protégés de son cabinet en les plaçant de force à la tête de certains hôpitaux comme directeurs adjoints contre l'avis des directeurs !
Le conflit est sanglant en ce moment avec l'IGR (Institut Gustave Roussy) ou le directeur refuse comme adjoint le protégé de Touraine qu'elle veut imposer de force ce qui ne s'est jamais vu. Une folle furieuse arrogante et méprisante tente de faire sa loi au mépris du bon fonctionnement d'établissements ou on sauve des vies...

Concernant les vaccins, elle a a laissé le professeur Joyeux être destitué de son droit d'exercer parce qu'il dénonçait cette situation scandaleuse.

Que cette personne soit à la tête du Minisitère de la santé, c'est à désespérer. Bientôt, bon débarras...

Axou

Ciryl
Censor
Censor
Messages : 69
Inscription : mar. 12 mai 2015, 15:16
Conviction : en recherche

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message non lupar Ciryl » lun. 19 déc. 2016, 23:45


Signez, c’est urgent, SIGNEZ LA PETITION CI-DESSOUS POUR BLOQUER CE PROJET avant qu’il ne soit TROP TARD !!

http://petitions.ipsn.eu/mobilisation-v ... /index.php

----------

Nous devons être des millions à dire NON. La France entière qui doit se lever.

Voilà, j'ai signé la pétition car si je ne suis pas contre les vaccins en général, il y en a certains qui sont inutiles, sinon dangereux.

Celui contre le col de l'utérus n'est pas pour nos enfants si nous les éduquons correctement en les prévenant des rapport sexuels inconsidérés. La fidélité est le meilleur vaccin.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9666
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message non lupar Fée Violine » ven. 07 juil. 2017, 16:23

La situation est vraiment grave.
Spoiler!
Madame, Monsieur,

Dans cinq mois, en France, vous aurez le choix entre injecter un poison à votre enfant, ou aller vous-même en prison.

Allez-vous laisser faire ça ?

Oui, onze vaccins vont devenir obligatoires dès 2018. Emmanuel Macron l’a décidé le 4 juillet sans aucune concertation. Et sans savoir ce qu’un cocktail pareil peut produire sur un nouveau-né…

Dans 5 mois, tout aura été mis en place par le Gouvernement, mais c’est maintenant que tout se joue. Le Gouvernement Macron veut profiter des vacances d'été pour passer en force. Le Parlement part en vacances le 24 juillet. Après cette date, il sera trop tard. C'est pourquoi nous devons agir aujourd'hui !

Le premier coup de poignard de Macron
Macron règne en Jupiter. Le gouvernement est à sa botte. Le parlement est muselé. Il a la police et les tribunaux pour exécuter ses décisions. Les Français ne l’intéressent pas.

Pour des millions de Français qui ont espéré avec son élection, c’est la douche froide. Aucun débat, aucune modération, plus de dialogue entre le peuple et ses élus. Juste de la violence et du rapport de force.

On nous a fait miroiter une République « apaisée ». Il n’aura fallu que quelques semaines pour que les élites reprennent les armes contre le peuple.

L’enjeu véritable de l’élection de 2017 révélé au grand jour
Cette folie vaccinatoire révèle la collusion entre Macron, des grands patrons et des hauts fonctionnaires sans scrupules.

Depuis des années le secret était parfaitement gardé.

Jusqu’à aujourd’hui…

Soyons clair : les personnes impliquées ne s’attendaient pas à ce que les détails de leur plan soient dévoilés.

Mais dans leur précipitation ils ont dévoilé leurs véritables intentions…

Et cette maladresse a révélé que…

Celui qui s’est installé à l’Elysée le 14 mai 2017 n’était pas le vainqueur d’une élection libre et régulière…
Mais le pantin d’un groupe de financiers et d’industriels.

Et 99,98% des Français ne connaîtront jamais cette vérité qui dérange…

La désignation de Macron – sans doute un des événements les plus importants de notre époque - a été organisée il y a dix ans à huis clos dans un palais de la République.

Comment le sais-je ? Je vais tout vous dire… mais laissez-moi d’abord me présenter.

Je m’appelle Bertrand Goteval. Je travaille pour une organisation dont le but est de surveiller les lobbys politiques, financiers et industriels qui font précisément ce genre de choses.

Je ne peux pas révéler mes sources, mais sachez simplement qu’un réseau d’initiés me donne accès exclusif à ce genre d’information.

Depuis 1990 nous avons découvert quantité de scandales… mais jamais quelque chose d’aussi ÉNORME.

Nous risquons beaucoup en publiant ce rapport aujourd’hui. Mais c’est mon devoir de lanceur d’alerte pour défendre notre démocratie sanitaire et notre modèle social.

Ça fait des années que nous sommes à leurs trousses… en collectant tout ce qu’ils disent, en vérifiant les faits, en croisant les sources et en accumulant une montagne de preuves…

Il est encore temps d’arrêter cette tragédie en rejoignant notre grand mouvement populaire. Il nous faut au moins un million de signatures d’ici 15 jours. Tout indique que Macron veut profiter de la torpeur de l’été pour faire voter sa loi sur les vaccins.

Or le Parlement est en vacances le 24 juillet. Il est encore temps de barrer la route à cette confiscation de notre liberté de soin.

Signez et partagez le plus largement cette pétition contre les 11 vaccins obligatoires, en transférant ce message, en le partageant sur Facebook ou sur tout autre réseau social, par tout moyen à votre disposition.

[image2]
Moi-même je n’ai pas voulu croire qu’une chose pareille puisse arriver en France en 2017
En fait pendant mon enquête j’ai découvert les preuves d’une organisation qui tire les ficelles derrière le décor…

Autour de Macron on trouve les principaux oligarques français, tous propriétaires des grands médias :

Xavier Niel et Pierre Bergé (Le Monde), Dassault (Le Figaro), Bernard Arnault (Le Parisien), Lagardère (Paris Match, Le Journal du Dimanche), Mathieu Pigasse (Les Inrockuptibles, Huffington Post)… Mais aussi Denis Olivennes (Europe 1), le milliardaire Patrick Drahi (SFR-Numéricable), Martin Bouygues (TF1), Bolloré (Canal+), et bien d’autres.

Ses autres soutiens préfèrent l’ombre à la lumière, mais ils sont encore plus puissants.

La République aux mains des laboratoires pharmaceutiques
Remontons rapidement en arrière :

En 2002 Macron se lie au richissime Henry Hermand. Cet homme de réseaux et d’influence, proche du PS, fait entrer Macron dans le monde fermé du grand patronat français.

À sa sortie de l’ENA en 2004 Macron devient le protégé de Jean-Pierre Jouyet, le tout-puissant parrain de l’Inspection des Finances – la clé de voûte de la technocratie française ultralibérale.

C’est l’année 2007 où le destin de Macron est noué… à jamais :

Des amis puissants qu’il faut récompenser… maintenant !
En juin 2007 le président Sarkozy confie au jeune Macron la co-rédaction d’un projet de purge ultralibérale pour notre pays… Aidé de Jacques Attali, Macron met immédiatement dans le coup quarante-deux grands patrons, industriels, financiers et énarques.

C’est lors de ces réunions que Macron devient l’intime de Serge Weinberg, le président du géant de la pharmacie Sanofi. Son amitié avec Bernard Spitz (Fédération Française de l’Assurance) date du même moment.

La pharmacie et les assurances… vous voyez qu’il n’y a pas de hasard pour l’argent.

Parce qu’avec la privatisation de la Sécu on leur promettait d’empocher 10 milliards d’euros – dans un premier temps !
(Oui, un 1 suivi de 10 zéro.)

Nous savons comment l’histoire s’est terminée à l’époque :

Ces plans ont été tués dans l’œuf début 2008 et les amis de Macron n’empochèrent pas leurs gains – ce n’était que partie remise…

Cet échec n’a pas découragé Macron. Au contraire son goût pour le pouvoir est devenu insatiable…

En 2008 grâce au puissant Serge Weinberg, Macron entre dans le saint des saints de la haute finance internationale : la banque Rothschild.

Chez son puissant employeur, Macron prend soin des intérêts du laboratoire pharmaceutique américain Pfizer (au détriment de notre champion français Danone).

Je saute d’autres épisodes effarants quand il était au Ministère de l’Économie.

À chaque étape de sa campagne présidentielle j’ai reconnu la main de tel magnat de la presse, de tel financier ou de tel marionnettiste du pouvoir…

Ils ont fait la carrière de Macron
… avec son approbation PLEINE ET ENTIÈRE.

Tout au long de ces dix dernières années, ces hommes étaient présents à chaque étape de son ascension vers le pouvoir…

… pour bouger les pions sur l’échiquier du pouvoir

… pour écarter les gêneurs sur son chemin (Mélenchon, Hollande, Fillon, Le Pen)

… sachant qu’en 2017 – une fois le « prince héritier » à l’Elysée – il leur renverrait l’ascenseur.

Exactement : en échange de l’Elysée sur un plateau d’argent, il leur confierait les clés du système de santé français… avec d’immenses profits à la clé.

L’obligation de prendre onze vaccins est la première partie de leur plan
Pourquoi se priveraient-ils ? Les caisses de l’Etat sont ouvertes pour eux. La combine a parfaitement marché. Avec la vente forcée des nouveaux vaccins, les bouchons de champagne vont sauter dans les bureaux des labos.


En comptant les rappels, imaginez 25 à 40 doses sur des défenses naturelles immatures (avant l’âge de 18 mois, le système immunitaire du bébé n’est pas achevé). C’est plusieurs centaines de millions d’euros par an – selon la ministre de la Santé elle-même.

--> Or, personne à ce jour n’a étudié les risques d’injecter autant de vaccins en aussi peu de temps ;

--> Aucun scientifique ne sait ce que peuvent donner à court et moyen terme tant de vaccins, en termes d'allergies, de maladies auto-immunes, sclérose en plaque ou autre.

Rendre obligatoires onze vaccins pour toute la population est un non-sens médical car les réactions à un vaccin sont strictement individuelles. Elles dépendent de l’état physiologique et de l'hérédité de celui qui le reçoit. Les effets secondaires éventuellement dommageables sont donc totalement imprévisibles.

Est-ce que le gouvernement de Macron s’apprêterait à donner les bébés français comme cobayes à Big Pharma ?

[image2]
Jackpot pour les labos !
Mon expérience m’a montré que les amis d’Emmanuel Macron sont rusés et dangereux…

Ce sont des hommes de l’ombre, hauts fonctionnaires, banquiers, industriels, grands patrons… on trouve même des responsables syndicaux.

Ils ont placé des personnes de confiance aux postes clés :

Le Président du Comité de Vaccination, le Pr Alain Fischer est en lien étroit avec le laboratoire Sanofi dont il a reçu en 2013 le Prix “Sanofi-Pasteur”;

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a reconnu dans le journal Le Parisien que « les industriels allaient gagner de l’argent avec cette mesure ». On parle de 110 à 120 millions €/an ;

Elle était au Conseil d’Administration (« board ») de deux laboratoires très impliqués dans les vaccins, Novartis et Bristol-Meyers Squibb, et à ce titre indemnisée de 2009 à 2011 ;

Le directeur de cabinet du ministre de la Santé Gilles de Margerie était un des patrons du groupe privé de protection sociale Humanis – ce qui n’a rien pour rassurer sur l’avenir de la Sécurité Sociale universelle.

Certains ont été démasqués et ont dû quitter la scène, comme le cardiologue Jean-Jacques Mourad, présenté en février comme un des initiateurs du programme santé d'Emmanuel Macron, qui avait bénéficié de nombreuses prestations auprès du laboratoire Servier.

Leur habileté est diabolique. Ils passent en force, ils infiltrent la République, ils utilisent tous les moyens de l’Etat pour parvenir à leurs fins… et c’est eux qui accusent leurs contradicteurs d’être des extrémistes, des fanatiques et des excités !?

Ne vous laissez pas faire. Signez et faites signer la grande pétition d’urgence !!!

Les vrais fous-furieux sont au gouvernement !
L’autoritarisme d’Emmanuel Macron devient inquiétant pour la liberté dans notre pays. Même les médecins changent d'avis :"Là, ça fait trop de vaccins" entend-on dans les réunions locales…

Le Conseil Scientifique du Collège National des médecins généralistes enseignants (CNGE) a fait connaître son point de vue : « il n’y a aucun élément scientifique pour attester que cette mesure aboutisse à une meilleure protection, notamment pour les enfants. Il est à craindre que son caractère autoritaire renforce la défiance et la suspicion d’une partie croissante de la population ».

Où sont donc les forcenés ? Ils sont dans les palais de la République, à vouloir vacciner tous les nourrrissons contre l’hépatite B – quitte à provoquer la sclérose en plaque. Justement ce 21 juin 2017, Sanofi a été condamné par la Cour de Justice Européenne pour avoir provoqué la mort par sclérose en plaque après une vaccination contre l’hépatite B !

Sans parler des conséquences dramatiques de l’aluminium, du brome ou du mercure contenus dans les vaccins pour humains. Les animaux sont mieux traités : on a retiré ces poisons des vaccins vétérinaires !

Et Macron exige que vous obéissiez aveuglément aux injonctions des autorités même si cela implique d’empoisonner vos enfants, même si ça provoque des maladies encore plus graves… Et gare aux parents récalcitrants : des administrations menaçantes sont prêtes à leur retirer leurs enfants s’ils refusaient la tyrannie vaccinale du gouvernement.

Un sursaut démocratique !!
La ministre de la Santé actuelle est pressée. Elle veut contourner la décision impérative du Conseil d’Etat qui lui impose de mettre en place dans les pharmacies de métropole et outre mer le fameux vaccin trivalent DTP avant le 8 août 2017.

Une seule solution : faire voter en plein été une loi imposant les onze vaccinations. Nous allons lui barrer la route.

Le gouvernement n’a pas le droit de démolir la confiance à peine reconstituée.

C’est pourquoi nous devons être les plus nombreux et le plus vite possible avant les vacances parlementaires le 24 juillet !

[image2]

Les prises de conscience individuelles sont importantes, mais face aux forces de l’argent qui ont porté Macron au pouvoir, elles ne pèsent rien.

Il faut une action citoyenne groupée, et faire monter au maximum le compteur de notre pétition !

N’ayez aucun doute : aucun gouvernement ne résiste à la pression populaire. La tentation de passer en force fléchira face à notre mobilisation.

Je ne demande rien d’autre de votre part que d’ajouter votre nom à la liste des opposants à l’injection forcée des onze vaccins.

Signez pour vos enfants, vos petits-enfants, pour que notre pays ne tombe pas entre les mains de Big Pharma.

C’est notre dernière chance de rétablir une République impartiale et exemplaire.

Sinon dans moins de trois semaines, les jeunes parents français paieront une rougeole (maladie bénigne chez des enfants bien nourris) de deux ans de prison.
https://petitions.santenatureinnovation ... paign=vax1

Alizee
Quæstor
Quæstor
Messages : 229
Inscription : lun. 09 mai 2016, 12:19

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message non lupar Alizee » ven. 07 juil. 2017, 16:31

Le papillomavirus peut s'attraper en dehors de toute relation sexuelle, par exemple par un linge de toilette souillée. Même si ce n'est pas la voie majoritaire.

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1540
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message non lupar axou » ven. 07 juil. 2017, 17:27

La situation est TRES grave ; une partie de ses 11 vaccins contient de l'aluminium, responsable d'une grave maladie, la myofascite à macrophages : maladie invalidante provoquée par le stockage d'aluminium dans les muscles.
Des centaines ou des milliers de gens par pays seraient touchés sans le savoir (ils se croient atteints de fybromyalgie, de fatigue chronique ou maladie de Lyme...) et auraient déclenché cette maladie quelques semaines après un vaccin. (les personnes atteintes ont un terrain génétique qui les amènent à stocker l'aluminium dans les muscles)

En France, on peut se faire diagnostiquer au Centre de référence des maladies neuromusculaires de l’hôpital Henri Mondor de Créteil .

On est probablement au bord d'un énorme scandale comme le sang contaminé et le principe de précaution devrait être appliqué ; retirer tous les vaccins contenant de l'aluminium et les commander sans aluminium, ce qui coûterait très cher aux laboratoires évidemment, lesquels font pression par leur réseau pour faire croire que le danger est illusoire et non fondé ...

Asso d'entraide et d'info sur la maladie :
http://www.asso-e3m.fr/

https://www.vaccinssansaluminium.org/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Myofascii ... acrophages

Bien à vous,

Axou
Dernière édition par axou le sam. 08 juil. 2017, 13:50, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1987
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Localisation : France

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message non lupar Relief » sam. 08 juil. 2017, 1:49

Il est amusant de constater que ceux qui ont voté il y a à peine un mois pour le candidat de la finance se plaignent déjà de sa politique. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir été prévenu que leur candidat ferait toujours passer les intérêts des groupes d'argent avant les intérêts de "ceux qui ne sont rien" (pour reprendre sa phrase d'il y a quelques jours).

Mais la télévision, mère de toutes les vérités, leur avait expliqué que voter pour un fervent catholique pratiquant ce n'était pas bien, alors ils ont obéît, et n'ont à présent d'autre choix que de continuer.
Voici donc un cas concret où quand les parents boivent, les enfants trinquent.
Pauvres gamins !

Rappel : le vainqueur de la présidentielle n'a pas d'enfant et ne veut pas en avoir.

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1540
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message non lupar axou » sam. 08 juil. 2017, 10:03

Personnellement Relief,
cela n'enlève rien à ma confiance pour E Macron et en son talent pour redresser la France. Je n'ai jamais imaginé que tout serait parfait et que tout correspondrait à mes vues, cela n'existe pas.

Concernant notre sujet, je pense que le gouvernement est plus ignorant et dépendant que volontairement machiavélique....
Il appartient aux citoyens de se mobiliser et de faire entendre leur voix.

Bien à vous,


Axou

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3315
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message non lupar Kerniou » sam. 08 juil. 2017, 10:09

A Relief:
Le bon catholique pratiquant, comme vous dites, qui prônait l'honnêteté pour principe avait tendance à grappiller de l'argent partout où il le pouvait; il n'y a pas de petits profits ! et à s'arranger avec ses principes quand il s'agit de ses intérêts ! Monsieur Propre devra, même, en rendre compte devant la justice ...
Quand on veut imposer des restrictions à tout un pays, on se les applique d'abord à soi-même ! A fortiori quad les dites restrictions sont justifiées ...
Le bon monsieur catholique pratiquant, avec ses arrangements à la petite semaine, fait du tort à la communauté catholique toute entière !
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8355
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message non lupar PaxetBonum » sam. 08 juil. 2017, 18:32

On est probablement au bord d'un énorme scandale comme le sang contaminé et le principe de précaution devrait être appliqué ; retirer tous les vaccins contenant de l'aluminium et les commander sans aluminium, ce qui coûterait très cher aux laboratoires évidemment, lesquels font pression par leur réseau pour faire croire que le danger est illusoire et non fondé ...
Le danger n'est pas nié par les laboratoires mais la médecine est une science de statistiques.
Il n'existe pas de 0 danger, les effets secondaires sont pris en compte face aux effets béénfiques, ratio bénéfice/risque.

L'hydroxyde d'aluminium n'est pas mis là par hasard.
Il favorise la réponse des macrophages pour assurer une bonne immunité, rapide et durable.
On ne peut pas retirer cet adjuvant sans totalement compromettre l'efficacité des vaccins.
Si c'est coûteux c'est parce qu'il faut développer de nouveaux vaccins et une AMM coûte et prend énormément de temps.

Mais d'autres voies existent, la preuve en est de certains laboratoires vétérinaires qui sont parvenus à retirer totalement l'hydroxyde d'aluminium qui favorisait des réaction sur certaines lignées de chats.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9666
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message non lupar Fée Violine » dim. 09 juil. 2017, 20:14

Mais d'autres voies existent, la preuve en est de certains laboratoires vétérinaires qui sont parvenus à retirer totalement l'hydroxyde d'aluminium qui favorisait des réaction sur certaines lignées de chats.
Les animaux sont mieux traités que les humains...

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8355
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message non lupar PaxetBonum » lun. 10 juil. 2017, 8:12

Les animaux sont mieux traités que les humains...
Parfois, oui.
Mais surtout ces lignées sont beaucoup plus réactives que les humains à ces adjuvants.
Dés lors il fallait trouver une solution : encore une fois la médecine est une science statistique.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Altior
Senator
Senator
Messages : 743
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message non lupar Altior » lun. 10 juil. 2017, 17:01

Ni même dans la Roumanie de Ceausesco les enfants n'étaient pas soumis à 11 vaccins obligatoires.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3315
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message non lupar Kerniou » lun. 10 juil. 2017, 19:11

Vous avez raison, mieux vaut que les nourrissons meurent de la rougeole ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8355
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message non lupar PaxetBonum » lun. 10 juil. 2017, 20:28

Vous avez raison, mieux vaut que les nourrissons meurent de la rougeole ...
Vous êtes bien méprisante Kerniou

On parle de : hépatite B, coqueluche, haemophilus influenzae b, pneumocoque, méningocoque C, rougeole, oreillons, rubéole

Vous pensez vacciner les nourrissons contre la rougeole ?
Ce vaccin doit être pratiqué à partir de 1 an.

De mon temps quand un enfant avait les oreillons on nous mettait en contact pour qu'on l'attrape et qu'on s'immunise.

Pendant ce temps des pathologies bien plus graves progressent tel la tuberculose, sans que personne s'inquiète (et surtout parce que l'origine est problématique…).
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise


Revenir vers « Société »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité