États-Unis : Une arme à feu, un objet comme les autres ?

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12596
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

États-Unis : Une arme à feu, un objet comme les autres ?

Message non lupar etienne lorant » mer. 21 sept. 2016, 10:43

Etats-Unis: 12 policiers blessés lors d'affrontements après la mort d'un noir abattu par la police

Washington (AFP)
Publié le 21 septembre 2016 à 09h24


Douze policiers ont été blessés mardi soir à Charlotte en Caroline du Nord dans l'est des Etats-Unis lors d'affrontements survenus après la mort d'un noir américain abattu par un policier également noir, selon les autorités et des médias locaux.

Selon ces médias, un nombre indéterminé de civils ont également été blessés lors des heurts.

Après le décès de Keith Lamont Scott, 43 ans, des manifestants se sont rassemblés près du lieu où il a été abattu en brandissant des pancartes affirmant "les vies des Noirs comptent" et scandant le slogan "Pas de justice, pas de paix", selon une chaîne de télévision locale.

Lors des affrontements, "environ 12 policiers ont été blessés dont un touché à la tête par une pierre", a indiqué dans un tweet la police de Charlotte-Mecklenberg. Ces policiers ont été blessés alors "qu'ils protégeaient notre communauté lors d'une manifestation", a-t-elle ajouté dans un autre tweet.

La chaîne locale WSOC-TV a précisé que la police avait eu recours notamment à des armes anti-émeutes et à du gaz lacrymogène pour essayer de contenir la colère de la foule. Plusieurs véhicules de police ont été attaqués et endommagés, selon les autorités.

Responsable de la mort de Keith Lamont Scott, le policier noir Brentley Vinson a été suspendu de ses fonctions. Selon la chaîne de télévision locale, il faisait partie d'un groupe de policiers mandatés pour arrêter un suspect.

Keith Lamont Scott qui n'était pas cette personne recherchée était dans une voiture sur un parking d'immeuble et était en possession d'une arme à feu, selon la police. Ses proches ont en revanche affirmé qu'il n'avait qu'un livre à la main.

La discussion s'est envenimée et les policiers ont affirmé s'être sentis menacés par Keith Lamont Scott jusqu'à ouvrir le feu.

© 2016 AFP.


voir aussi sous le lien:

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/ ... -cours.php
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12596
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

La société américaine

Message non lupar etienne lorant » lun. 26 sept. 2016, 17:19

Washington (AFP)

Un homme a ouvert le feu lundi matin dans un centre commercial de Houston, blessant six personnes avant d'être abattu par les forces de l'ordre, ont annoncé la police et les pompiers.

Les victimes ont subi des blessures de gravité diverse, certaines ayant été atteintes par balle et d'autres entaillées par des éclats de verre, a précisé Richard Mann, un porte-parole des pompiers. Les blessés ont été transportés à l'hôpital, a-t-il indiqué.

Une victime se trouve dans "un état critique", a rapporté la télévision ABC.

Le tireur présumé "a été touché par nos policiers. Il n'existe pas d'information sur un autre tireur", a fait savoir dans un premier temps la police de Houston. Le décès du tireur ensuite a été constaté, a-t-elle ajouté plus tard.

La fusillade a débuté vers 06H30 (11H30 GMT) à l'extérieur d'une zone commerciale située près de l'intersection des rues Weslayan et Bissonnet, dans cette métropole très étendue qui est la quatrième ville des Etats-Unis.

Une vidéo amateur, tournée par un témoin avec son smartphone alors que le jour se levait, montre un échange de tirs, des policiers tentant de se rapprocher du suspect en s'abritant derrière un mur.

Les télévisions américaines ont montré un parking d'une zone commerciale, sur lequel ont afflué des dizaines de véhicules de secours, ainsi que des voitures portant des impacts de balle.

Le tireur n'a pas immédiatement été transporté à l'hôpital, les démineurs voulant s'assurer qu'il ne portait pas d'explosif, a souligné M. Mann.

Les services de déminage ont également isolé la voiture du suspect et les immeubles alentour ont été placés en état de confinement. Au moins un robot de déminage a été déployé.

Les autorités ont demandé aux habitants d'éviter le site, la zone confiée à la police scientifique étant relativement vaste.

Le port d'arme visible sur la voie publique est autorisé au Texas.



© 2016 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12596
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Une nouvelle mort totalement inutile

Message non lupar etienne lorant » jeu. 29 sept. 2016, 17:46

Aux Etats-Unis, il ne se passe pas une semaine sans qu'un homme noir ne tombe sous les balles de la police. Une manifestation a eu lieu mercredi 28 septembre dans la banlieue de San Diego après la mort d'un homme noir non armé tué par les forces de l'ordre.

L'homme - qui aurait souffert de troubles mentaux - a été formellement identifié par la police comme Alfred Olango, âgé de 38 ans et résident d'El Cajon, à environ 20 kilomètres de San Diego, en Califonie.

Alfred Olango a été tué dans la nuit de mardi à mercredi à El Cajon, après que la police eut reçu un appel décrivant un homme au comportement erratique au milieu de la circulation routière.

Des centaines de manifestants ont défilé mercredi dans le calme à El Cajon, bloquant à un moment un croisement et faisant face à des policiers en tenue anti-émeute.


http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20 ... nique.html
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12596
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: États-Unis : Une arme à feu, un objet comme les autres ?

Message non lupar etienne lorant » lun. 01 mai 2017, 14:34

Je m'étais arrêté de compter les fusillades en Amérique, mais cette dernière est très "lourde" :



En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. OKEN SAVOIR PLUS


Etats-Unis : huit personnes blessées par balles à San Diego, l'assaillant abattu

San Diego (Etats-Unis), dimanche 30 avril 2017. L'assaillant a été tué par la police.



Un homme a ouvert le feu sur un groupe qui fêtait un anniversaire aux abords d'une piscine. Il a été tué par la police.
Un homme armé, soupçonné d'avoir tiré et blessé huit personnes, dont plusieurs se trouvent dans un état critique, a été tué par la police dimanche, près de l'Université de Californie, à San Diego (Etats-Unis), rapporte Fox News San Diego.
 
Le chef de la police de San Diego, Shelley Zimmerman, a expliqué avoir été alertée dimanche vers 6 heures (15 heures en France) parce qu'un homme tirait sur un groupe qui visiblement fêtait un anniversaire près d'une piscine privée. «Lorsque l'hélicoptère de la police a survolé les lieux, l'individu continuait de recharger son arme et de tirer sur des personnes», a-t-elle précisé. «L'assaillant a finalement été neutralisé et tué lors d'un échange de coups de feu avec trois policiers», a encore indiqué la cheffe de la police.

 
Plusieurs victimes dans un état critique
 
Selon des informations de la chaîne ABC, plusieurs blessés ont été hospitalisés dans un «état critique». Les autorités n'ont pas précisé l'âge ni les identités des victimes. Le chef Zimmermann n'a pas livré d'informations sur l'identité de l'homme armé et ses motivations. Un témoin a déclaré à Fox News San Diego «avoir vu le tireur près de la piscine avec une bière à la main et un pistolet dans l'autre». «C'était affreux. J'ai vu cet homme blesser au moins cinq personnes», précise-t-il.

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/e ... 905178.php




-
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Altior
Senator
Senator
Messages : 782
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: États-Unis : Une arme à feu, un objet comme les autres ?

Message non lupar Altior » lun. 01 mai 2017, 20:50

Je pense qu'il serait plus facile de compter les victimes de chez nous. Et nulle part dans le monde civilisé le régime des armes n'est pas si restrictif qu'en France.

Altior
Senator
Senator
Messages : 782
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: États-Unis : Une arme à feu, un objet comme les autres ?

Message non lupar Altior » mar. 02 mai 2017, 9:57

Si on se limite aux Etats-Unis, juste hier on à eu un attaque dans une université au Texas. Une personne tuée et deux bléssés. C'est ici:
http://www.msn.com/fr-fr/actualite/mond ... spartandhp

Et c'est par arme blanche. Car ce ne sont pas les armes qui tuent les gens, mais les gens qui tuent les gens. Et, si les criminels n'achètent pas d'arme à feu à la superette d'à côté (quoiqu'au Texas elles sont presque là), ils les achètent sur le marché noir comme au Bataclan, ou bien ils utilisent des camions en location comme à Nice.

Ce n'est pas en interdire aux gens de se défendre qu'on diminuera les tueries et le nombre de leurs victimes. Je pense que c'est, d'un côté, par l'éducation à la foi, aux commandements de Dieu et au sens du péché; d'un autre, par restituer aux états leurs fonctions régaliennes, dont la première est de défendre les gens, leurs vies, leurs biens.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12596
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Une arme à feu, un objet comme les autres ?

Message non lupar etienne lorant » ven. 30 juin 2017, 16:30

Son histoire rappelle celle de Chris Kyle, le soldat américain du film American Sniper. Et pourtant, ce sniper canadien a été beaucoup plus fort que lui. En abattant un soldat de Daech à plus de 3 kilomètres de distance, ce sniper vient de battre le record du monde de distance pour un tir létal.

Ce Canadien vient d'effacer le précédent record de 2.475 mètres, détenu par un soldat britannique. Il a fallu dix secondes pour que la balle parcoure les 3.450 mètres et atteigne sa cible, un membre de l'Etat islamique. Ce tireur d'élite, membre de la Joint Task Force 2 était en opération en Irak : son tir «a interrompu une attaque de Daech contre les forces de sécurité irakiennes», a déclaré une source militaire. «Pour cette mission, il était préférable de faire usage d'un tireur d'élite plutôt qu'un bombardement qui aurait pu occasionner des victimes collatérales, comme des civils», a ajouté cette même source.

À 3 kilomètres de distance, le tir a dû être confirmé par vidéo

La distance était si longue, que la balle a mis dix secondes à atteindre sa cible. Ce tir est véritablement un exploit. D'ailleurs, il était humainement impossible de savoir si la cible avait été atteinte. Le tir a dû être vérifié par vidéo et par d'autres données, avant d'être confirmé. Ce sniper d'exception était équipé d'un fusil McMillan TAC-50, installé à un poste particulièrement haut.

http://www.ladepeche.fr/article/2017/06 ... monde.html
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12596
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Un sniper d'élite abattu par un collègue

Message non lupar etienne lorant » mar. 18 juil. 2017, 15:58

Un ex-membre des Navy Seal, ce tireur d'élite qui s'est illustré en Irak, a été tué par un vétéran.
De notre correspondant à New York

Il s'attendait à connaître une fin violente, lors d'une embuscade en Irak, mais avait fini par croire en sa bonne étoile. Après onze ans de bons et loyaux services au sein des Navy Seal, les troupes d'élite de la marine américaine, Chris Kyle, le sniper le plus redoutable de l'armée américaine (255 «kills (ennemis tués)», dont 160 confirmés), avait raccroché son fusil de tireur d'élite, pour mieux se consacrer à sa famille.
Il a été abattu samedi près de chez lui au Texas par un de ses compatriotes, lors d'un gala de charité organisé à Glen Rose, près de Fort Worth, et consacré aux vétérans atteints de syndrome post-traumatique (ou PTSD, dans le jargon militaire). L'assassin, Eddie Ray Routh, était un de ces vétérans que Kyle se faisait un devoir d'assister lors de leur difficile retour à la vie civile, en organisant des week-ends de «réintégration» dans des ranchs du Texas ou de l'Oklahoma appartenant à d'anciens Seals. Agé de 25 ans, Routh serait retourné chez lui après avoir abattu Kyle et un de ses voisins, avant d'être arrêté par la police après une brève course-poursuite en voiture.

Prime sur sa tête, 80 000 dollars mort ou vif

Chris Kyle, 38 ans, avait reçu Le Figarol'an passé (voir nos éditions du 10 avril 2012) à Dallas, pour la sortie de sa biographie en France. Il qualifiait les Irakiens de «sauvages, qui n'hésitent pas à envoyer des femmes et des enfants faire le sale boulot», une ceinture d'explosifs autour de la taille, et retroussait volontiers la manche de son bras gauche, recouvert de tatouages impressionnants. Un trident des Navy Seal y côtoyait une énorme croix de templier rouge vif, symbole de sa foi chevillée au corps. Élevé dans l'amour de Dieu, de la patrie et de la famille, Kyle, père de deux jeunes enfants, ne faisait pas mystère de ses motivations:

«Là-bas, en Irak, je voulais que tout le monde sache que je suis chrétien, et un féroce guerrier de Dieu.»

Il avait sa conscience pour lui car chaque insurgé qu'il éliminait «ne risquerait pas de planter une bombe improvisée sous une route au passage d'un convoi» américain. Après ces exploits, Kyle avait hérité d'un surnom flatteur venant de l'insurrection sunnite, «al-shaitan Ramadi (le diable de Ramadi)», ainsi qu'une prime sur sa tête, 80.000 dollars mort ou vif. Pour ses camarades du «Navy Seal team 3», il était «The Legend (la légende)», depuis un tir à 1 800 m, en 2008 dans les bas-fonds de Saddam City (Bagdad), contre un Irakien sur le point de tirer une roquette contre un convoi de marines.

«Salle d'attente au Purgatoire»

Après avoir quitté le service actif en 2009, Kyle avait fondé Craft International, une firme spécialisée dans la formation des snipers. Son aura et son entregent lui avaient permis de transformer rapidement son entreprise en business lucratif. Flairant le filon, les édiles républicains texans avaient bien tenté de le convaincre d'embrasser la carrière politique, mais lui n'affichait que mépris pour ceux qu'il qualifiait d'«escrocs», qu'ils soient républicains ou démocrates.

Note personnelle : cet excellent chrétien ne connaissait pas le commandement : Tu ne tueras point. ..
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12596
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Pauvre ? En prison !

Message non lupar etienne lorant » jeu. 14 sept. 2017, 11:29

450.000 citoyens américains sous les verrous


Aux États-Unis, le système de caution gardent derrière les barreaux en détention préventive 450.000 citoyens alors qu’ils n’ont pas été reconnus coupables par un tribunal. Il n’y a aucun endroit au monde où autant de personnes présumées innocentes se retrouvent sous les verrous, explique l’avocat américain Alec Karakatsanis, fondateur du Civil Rights Corps, militant pour l’abolition du système de caution.
Il s’agit d’un système particulièrement injuste pour les populations les plus démunies qui ne disposent généralement pas des fonds nécessaires pour payer la caution lors de leur arrestation.



Cette procédure légale découle de la jurisprudence britannique du 18ème siècle qui permet à tous les citoyens (exceptés les criminels importants) d’être relâchés pendant l’enquête jusqu’au jour de procès. Toutefois, aux États-Unis, le système de caution censé soutenir le droit à la liberté des prévenus fonctionne dans le sens inverse et est devenu un obstacle à la libération, précise l’avocat.

Via de système, près d’une quart de la population carcérale serait composé de personnes qui ne sont pas en mesure d’acheter leur liberté.

Lobby
Dans les années soixante et quatre-vingt, plusieurs réformes ont été introduites afin de modifier le système de caution, mais, après quelques années de baisse, on a constaté une forte hausse de cette pratique au cours des deux dernières décennies.

Même pour des infractions mineures, une caution de plusieurs milliers de dollars peut être exigée, eplique Megan Stevenson, chercheuse au centre Quattrone, de l’université de droit de Pennsylvanie, qui a codirigé une étude sur le sujet l’année dernière.

« Les population pauvres qui ne peuvent pas payer sont arrêtées et les personnes les plus riches sont relâchées, voilà le problème », explique Alec Karakatsanis. Une personne incapable de régler 500 dollars de caution pourra rester en prison des jours ou des mois en attente de son procès, ce qui aura bien entendu des conséquences sur son emploi, sur la garde de ses enfants ou encore sur son logement, précise Stevenson

Dans certaines régions, des efforts ont été faits pour ajuster le système. Par exemple, en Illinois, dans le New Jersey et au Nouveau-Mexique, aucune caution n’est exigée aux personnes défavorisées pour des délits mineurs si elles ne sont pas considérées comme une menace pour la société.

Par ailleurs, les détracteurs estiment que la privation de liberté dans l’attente d’un jugement constitue une mesure violente et oppressive qui compique la situation économique et psychologique de l’accusé et représente un obstacle quant à ses moyens de défense.

Par ailleurs, la liberté sous caution affecterait souvent les droits fondamentaux de la Constitution américain


Article complet :

https://fr.express.live/2017/09/08/450- ... s-pauvres/
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )


Revenir vers « L'actualité décryptée »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Baidu [Spider] et 9 invités