Re: L’indécence de la classe politique socialiste française

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Affaire Cahuzac - Le mieux informé: le président Hollande

Message non lu par etienne lorant » mer. 18 sept. 2013, 13:24

Après près de deux mois d'auditions, dont celles, mardi, des ministres Christiane Taubira (Justice), Manuel Valls (Intérieur) et Pierre Moscovici (Économie), le député UDI Charles de Courson, président de la commission d'enquête parlementaire sur les dysfonctionnements de l'État dans l'affaire Cahuzac, fait le point sur les informations recueillies.

Extrait:
Charles de COURSON. - «Celui qui a été le mieux informé, en réalité, c'est François Hollande. Il a été averti le 18 décembre par Edwy Plenel, l'un de ses vieux amis, qui est resté deux heures dans son bureau. François Hollande a aussi été informé par son ex-directeur adjoint de cabinet, Alain Zabulon, après son incroyable contact avec Michel Gonelle (l'ancien maire RPR de Villeneuve-sur-Lot, NDRL) le 15 décembre, qui l'informait qu'il détenait l'enregistrement dans lequel Jérôme Cahuzac parlait de son compte à l'UBS. Et il semble d'après Edwy Plenel que Jean-Claude Mignard, l'avocat de Mediapart, aurait informé le président de la République autour du 4 décembre.»

http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... llande.php
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Le Parti socialiste

Message non lu par etienne lorant » mar. 24 sept. 2013, 10:31

Inquiétude des socialistes français
L'impopularité grandissante du chef de l'État, le ras-le-bol fiscal et la nette victoire de la chancelière allemande alimentent les inquiétudes des élus socialistes.


Le chiffre claque: 23 %. François Hollande n'est plus, depuis dimanche, qu'à un point du record d'impopularité détenu par François Mitterrand en 1991 avec 22 % de bonnes opinions dans le baromètre Ifop pour le JDD. Et pour rajouter encore un coup sur le moral de la gauche, le même jour, Angela Merkel était triomphalement réélue en Allemagne, battant à plates coutures le SPD allemand. Deux mauvaises nouvelles qui venaient couronner la séquence fiscale mortifère pour l'exécutif, accusé par la droite et même par une partie de la gauche de surenchère en la matière et de ne plus s'attaquer seulement «aux riches» comme il était prévu dans le programme du candidat Hollande mais aux classes moyennes. C'est désormais le moral des socialistes qui est atteint. Et alors que se sont ouvertes les journées parlementaires du PS à Bordeaux, députés et sénateurs socialistes sont saisis par le doute.
«Entre la Syrie et les impôts, ça n'est pas très étonnant qu'il décroche dans l'opinion. Le ministre de l'Économie a eu tort de parler de ras-le-bol fiscal, ça n'est pas son rôle», affirme un parlementaire de la majorité. Un autre député est encore plus féroce: «C'est surtout quand sa cote est remontée que ça m'a étonné. Ça devait être à cause de l'été, parce que les Français étaient en vacances…»

Les parlementaires sont inquiets alors que se profilent des élections municipales où le PS a beaucoup à perdre. «Des annonces d'impôt tous les jours, cela devient très anxiogène», soulignait il y a quelques jours le député PS Christian Paul, un des représentants de la Gauche durable. La Gauche populaire, qui rassemble des élus socialistes et écologistes, demande au gouvernement de revenir sur plusieurs mesures du budget 2014 et lance même un appel pour la défense du pouvoir d'achat.
Anne Hidalgo, candidate PS à la mairie de Paris, a jugé lundi que le gouvernement était allé «trop loin» dans des hausses fiscales qui «gênent les classes moyennes» et réclamé à son tour «une pause là-dessus». Selon elle, «les Français ne comprennent pas bien ce qui se passe. Il y a parfois des messages contradictoires. La question fiscale doit être prise de façon plus sérieuse». Et la candidate PS enfonce encore le clou en rappelant sa promesse de campagne: «Sur Paris, j'ai annoncé qu'il n'y aura pas d'augmentation d'impôts sur la prochaine mandature. Je m'y engage.» De son côté, Manuel Valls tente de calmer ses amis: «Le président ne cherche pas la popularité, il veut redresser le pays», lance le ministre de l'Intérieur.

Inquiétudes à mettre en rapport avec le nouveau mandant de Frau Merkel :

http://www.lefigaro.fr/politique/2013/0 ... -berne.php
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Wazabi
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 580
Inscription : lun. 29 sept. 2014, 12:12

Re: Les socialistes veulent sanctionner le buzz mensonger

Message non lu par Wazabi » mer. 13 janv. 2016, 21:16

Les députés socialistes défendront ce mercredi un amendement pour alourdir les sanctions pénales contre la diffusion de fausses informations lorsqu'elles génèrent du buzz sur Internet, en particulier lorsqu'il s'agit de hoax à caractère politique.

...

Aucune sanction n’est en revanche proposée pour la diffusion de fausses promesses électorales, qui ne sont pas perçues comme une menace pour la démocratie.
En savoir plus sur http://www.numerama.com/politique/13848 ... AAIb7hj.99

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: Les Socialistes veulent sanctionner le buzz mensonger

Message non lu par Christophe67 » jeu. 14 janv. 2016, 10:55

Nous y arrivons tout doucement.
Il est tout de même troublant de voir que le management de la peur accélère sensiblement les choses.
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
Benjamin Franklin
Encore faut il définir ce qui est mensonger pour une oligarchie qui vit du mensonge et par le mensonge.
Le mensonge, pour eux, est-il ce qui n'est pas prouvé ou n'est pas prouvable ? Est-ce une vérité qui n'est pas leur vérité ?

Je vais me faire un des vecteurs de ce buzz mensonger en disant que j'y vois l'impulsion d'un premier ministre hyper autoritaire et liberticide qui pilote à distance un de nos "représentants" inféodé à son parti.


Cordialement.

Manu85
Censor
Censor
Messages : 61
Inscription : jeu. 27 mars 2014, 8:23

Re: Les Socialistes veulent sanctionner le buzz mensonger

Message non lu par Manu85 » jeu. 14 janv. 2016, 14:15

Cette loi ne me choque pas sur le principe. La diffamation est un délit qui peut blesser profondément. Beaucoup de collégiens se suicident, suite à des rumeurs véhiculées sur Facebook. Les adultes peuvent aussi en souffrir, surtout quand la fausse rumeur devient virale et que la personne a une certaine notoriété. Les célébrités sont aussi des humains, ce ne sont pas que des personnes hermétiques à toute méchanceté.

Il faut cependant être prudent et maintenir la liberté d'expression des humoristes.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3128
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Les socialistes veulent sanctionner le buzz mensonger

Message non lu par Trinité » jeu. 14 janv. 2016, 23:30

La liberté d'expression des humoristes! Oui mais dans le cadre du respect. Ce sujet a déjà fait un long débat .

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les socialistes veulent sanctionner le buzz mensonger

Message non lu par Cinci » ven. 15 janv. 2016, 15:38

Le vrai problème ce n'est pas de s'occuper à faire la chasse aux fausses nouvelles. Le vrai problème c'est celui de la liberté des journalistes professionnels, les vrais, honnêtes, scrupuleux, consciencieux, etc. Quand il peut exister des journaux indépendants, des journaux sérieux et capables de soutenir du vrai journalisme d'enquête : la majorité n'ira pas se précipiter sur des buzz débiles, les hoax et tout. Si les gens sont de plus en plus forcés de se rabattre sur des nouvelles issues de la marge (site d'extrême-droite, etc.) mais c'est bien parce que les politiciens libéraux aux ordres de la finance font tout pour favoriser la décrépitude du service des nouvelles. Et les gens qui ne sont pas des imbéciles se rendent bien compte que les organes d'informations sont plombés (véhiculent le discours de la classe dirigeante, orientent la nouvelle, parlent de ce qui ne présente aucun intérêt (des futilités), ignore ce qui importerait vraiment, etc.)

Avatar de l’utilisateur
vobisangelicum
Quæstor
Quæstor
Messages : 308
Inscription : ven. 13 nov. 2009, 22:33

Re: Les socialistes veulent sanctionner le buzz mensonger

Message non lu par vobisangelicum » ven. 15 janv. 2016, 18:28

Les buzz qui arrangent le pouvoir échapperont aux sanctions et les réalités qui dérangent seront assimilés à des mensonges.

Quelle belle loi digne de 1984...
Caritas -- Pacem in Terris

Wazabi
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 580
Inscription : lun. 29 sept. 2014, 12:12

Re: Les Socialistes veulent sanctionner le buzz mensonger

Message non lu par Wazabi » ven. 15 janv. 2016, 20:50

Manu85 a écrit :Cette loi ne me choque pas sur le principe. La diffamation est un délit qui peut blesser profondément. Beaucoup de collégiens se suicident, suite à des rumeurs véhiculées sur Facebook. Les adultes peuvent aussi en souffrir, surtout quand la fausse rumeur devient virale et que la personne a une certaine notoriété. Les célébrités sont aussi des humains, ce ne sont pas que des personnes hermétiques à toute méchanceté.

Il faut cependant être prudent et maintenir la liberté d'expression des humoristes.
Ces lois prises séparément n'ont rien de choquant. Le problème apparait quand on aune vue d'ensemble des mesures prises depuis quelques années en France et dans les autres pays de l'U.E.... On y file un très mauvais coton... L'U.E. a de plus en plus des allures (et pas que des allures) de dictature. On passe d'un mode bipolaire avec une dictature communiste à un monde bipolaire avec une dictature capitaliste...

Avatar de l’utilisateur
Lys_Sul
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 502
Inscription : mar. 10 juin 2014, 22:45
Conviction : Catholique
Localisation : Divine Comédie

Re: Les socialistes veulent sanctionner le buzz mensonger

Message non lu par Lys_Sul » sam. 16 janv. 2016, 2:49

Cinci a écrit :Le vrai problème ce n'est pas de s'occuper à faire la chasse aux fausses nouvelles. Le vrai problème c'est celui de la liberté des journalistes professionnels, les vrais, honnêtes, scrupuleux, consciencieux, etc. Quand il peut exister des journaux indépendants, des journaux sérieux et capables de soutenir du vrai journalisme d'enquête : la majorité n'ira pas se précipiter sur des buzz débiles, les hoax et tout. Si les gens sont de plus en plus forcés de se rabattre sur des nouvelles issues de la marge (site d'extrême-droite, etc.) mais c'est bien parce que les politiciens libéraux aux ordres de la finance font tout pour favoriser la décrépitude du service des nouvelles. Et les gens qui ne sont pas des imbéciles se rendent bien compte que les organes d'informations sont plombés (véhiculent le discours de la classe dirigeante, orientent la nouvelle, parlent de ce qui ne présente aucun intérêt (des futilités), ignore ce qui importerait vraiment, etc.)

Les États-Unis et la Grande-Bretagne sont considérés comme des pays libéraux, pourtant ils produisent un travail dans l'investigation, ayant une qualité dans leur liberté sur les sujets traités. Pourtant dans ces deux pays, les sites conspirationnistes sur Internet ont un succès incroyable. La critique se doit d'être sur les politiciens libéraux aux ordres de la finance ?


Centraliser dans la main d'un homme la moitié des journaux du pays ou du monde, depuis quand cela appartient à la philosophie du libéralisme ?


La liberté de la presse diffère selon les pays, la marge dans certains pays pour traiter des sujets sensibles sont rendues difficiles par des lois qui restreint les propos, il est donc normal de voir sur internet (plus libre que la presse écrite) surtout depuis l'émergence de la télévision et des réseaux sociaux  deux extrêmes dans l'information, le premier l'info 24H/24 qui le plus souvent est un check-up rapide pour une information de basse qualité pour être au courant des choses, le deuxième est propre au monde d'internet, celui par les réseaux sociaux des articles de sites conspirationnistes ou de "réinfo" le partage donne une plus ample visibilité.


Il est louable d'avoir le sentiment comme Thomas Jefferson, de penser que des citoyens bien informés feront des meilleurs choix sur des sujets impliquant la société, mais cela semble erroné. La majorité des consommateurs d'information n'ont qu'une vision des choses suivant le prisme de l’idéologie, pour avoir une vision complète cela n'est accessible pour une minorité ayant une conscience critique, cela demande un temps important pour réellement s'informer, ce dont ne dispose pas la majorité des personnes préoccupées par les tracas du quotidien.


L'auto-censure n'est en aucune façon le meilleur moyen pour traiter des sujets, c'est aussi le succès sur l'Internet ou de la presse dite 'réactionnaire » ou « fachophère », ils instrumentalisent les faits-divers pour montrer un problème existant. La réaction devrait être d'en débattre et non pas de vouloir cacher les choses ou crier au « hoax », car au final, si les faits donnent raison à ces sites, cela se traduira dans la réalité à un changement d'opinion avec le discrédit pour de la classe journalistique.

Il semble bien loin les idéaux des penseurs libéraux sur la liberté d'expression, le sentiment panoptique est trop puissant de nos jours.
L’esprit est à soi-même sa propre demeure ; il peut faire en soi un Ciel de l’Enfer, un Enfer du Ciel.

Livre I, Le Paradis perdu - John Milton

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: Les socialistes veulent sanctionner le buzz mensonger

Message non lu par Christophe67 » sam. 16 janv. 2016, 14:23

Trinité a écrit :La liberté d'expression des humoristes! Oui mais dans le cadre du respect. Ce sujet a déjà fait un long débat .
En effet.

"La liberté des uns s'arrête ou commence celle des autres".

Voilà ce que m'enseignait l'école laïque dans mon enfance. Dommage que ces valeurs aient été oubliées au profit d'un laïcisme dogmatique.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les socialistes veulent sanctionner le buzz mensonger

Message non lu par Cinci » sam. 16 janv. 2016, 17:56

Lys_sul :
Les États-Unis et la Grande-Bretagne sont considérés comme des pays libéraux, pourtant ils produisent un travail dans l'investigation, ayant une qualité dans leur liberté sur les sujets traités. Pourtant dans ces deux pays, les sites conspirationnistes sur Internet ont un succès incroyable. La critique se doit d'être sur les politiciens libéraux aux ordres de la finance ?
Il existe malgré tout des indépendants aux États-Unis ou en Angleterre et qui peuvent faire un bon travail avec les moyens limités dont ils disposent. Sauf, ce n'est pas grâce aux magnats de la finance dont je parlais s'ils peuvent faire le travail qu'ils font, ce n'est pas grâce au crime organisé mais «en dépit de». Je dis que l'existence de sites conspirationnistes ne représente pas l'idéal. Ce n'est pas fameux. Il serait préférable l'existence de grandes tribunes d'information, le genre journal sérieux, crédible, indépendant des pressions des financiers et des politiciens, le journal capable de donner des moyens suffisants à ses journalistes pour qu'ils puissent mener des enquêtes. Une tribune de la sorte a réellement plus d'impact sur le public que des sites consîrationnistes marginaux, qu'une constellation de voix discordantes, douteuses et se contredisant sur à peu près tout.

C'est bien sûr que nos «politiciens libéraux aux ordre de la finance» doivent être critiqués.

Wazabi
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 580
Inscription : lun. 29 sept. 2014, 12:12

Re: Les socialistes veulent sanctionner le buzz mensonger

Message non lu par Wazabi » mar. 19 janv. 2016, 1:05

Avant de déterminer ce qu'est un journal sérieux, il faut commencer par rééduquer le peuple sur ce que sont les fondamentaux économiques, politiques, démocratiques, religieux, médecine, psychologie, etc.

On parle trop facilement de conspirationisme ; sans chercher à voir plus loin. Le plus souvent ceux qui en parlent sont dans la situation d'un inculte qui veut expliquer au monde ce que sont les vrais maths et cela sans même avoir pris la peine, ne serait-ce que de les survoler. On répète ce qu'on entend sans réfléchir. C'est la pensée unique des grands médias (appartenant à des groupes de presse dirigés par une minorité), qui règne en maître. Ils vous disent que vous êtes conspirationistes alors que leur champ de vision dépasser rarement celui de plateau de la star académie ou des documentaires télévisés, au mieux celui des journaux papier. Les "conspirationistes" n'ont pas forcement raison sur tout. Mais ils ont le mérité de regarder et de penser au delà de la doxa médiatique et politique...

C'est ce genre d'individus qui vous ont permis d'avoir vos congés payés. C'est ce genre d'individus qui vous ont permis d'avoir les soins gratuit pour tous, etc. C'est ce genre d'individus qui vous ont permis de quitter le monde de Germinal. Et par paresse, facilité, peur, et conformisme irresponsable, les fans de la doxa y retournent à grand pas. Sans même se demander si c'est normal, s'il y a une autre alternative, ou ce qui cloche réellement.

Comment ceux qu'on a élu pourraient-ils nous trahir, eux qui sont d'une honnêteté irréprochable dans un monde ou la justice est la même pour tous et où les nations sont en paix et partagent sans compter. Un monde où tous les psychopathes sont soignés et n'ont pas le moindre poste à responsabilité. Un monde ou les réseau d'influence occultes n'existent pas. Un monde où il est plus facile de gravir les échelons quand on est droit plutôt que sournois et mal-avisé, etc.

En fait, le pire dans tout cela c'est que les fans de la doxa n'y croient pas, mais ils font comme si... Ils se complaisent dans leurs paradoxes (paradoxes issus de décennies de mensonges) et insultent ceux qui tentent d'y mettre de l'ordre.

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: Les socialistes veulent sanctionner le buzz mensonger

Message non lu par Christophe67 » mar. 19 janv. 2016, 14:38

Bonjour Wazabi,

Héhé quelle évolution dans les propos, cela fait plaisir de ne plus y trouver des références ovines ;) Il n'est même pas forcément obligé d'aller jusqu'à la doxa. Pour obtenir la paix républicaine, il suffit d'un pain sur la table et d'une bonne série télé. A partir de ce moment là ce qui se passe chez le voisin ne concerne que le voisin, l'esprit éveillé se rendort.

Cordialement.

Avatar de l’utilisateur
Lys_Sul
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 502
Inscription : mar. 10 juin 2014, 22:45
Conviction : Catholique
Localisation : Divine Comédie

Re: Les socialistes veulent sanctionner le buzz mensonger

Message non lu par Lys_Sul » mer. 20 janv. 2016, 23:14

Cinci a écrit :

« Il serait préférable l'existence de grandes tribunes d'information, le genre journal sérieux, crédible, indépendant des pressions des financiers et des politiciens, le journal capable de donner des moyens suffisants à ses journalistes pour qu'ils puissent mener des enquêtes. »
Il y a une collusion entre la classe politique et les médias, de même avec la « grande finance », avec cette sensation d’œillère et de permissivité de la part de certains journalistes sur des sujets sensibles. Il faut un financement pour soutenir un journal, de nos jours les philanthropes avec l'idéal de l'information sont rares, nous pouvons trouver cet idéal dans des pays où la répression est totale sur le journalisme ou de la part d'un débutant, mais déchante une fois les contraintes pesant sur le journal.


Wazabi a écrit :
Avant de déterminer ce qu'est un journal sérieux, il faut commencer par rééduquer le peuple sur ce que sont les fondamentaux économiques, politiques, démocratiques, religieux, médecine, psychologie, etc.


Revoilà l'ingénierie sociale qui fut un échec suivant l'idéal des pères fondateurs ou dans l'esprit des révolutionnaires français, comment allez-vous imposer votre propre vision sur ces sujets-là ? Dans le fond, vous êtes comme ceux qui vous avez dans le nez, sauf que votre « formation » provient d'un prisme ou la vérité est cachée ailleurs, dans les domaines sciences et humanités.


Wazabi a écrit : On parle trop facilement de conspirationnisme ; sans chercher à voir plus loin. Le plus souvent ceux qui en parlent sont dans la situation d'un inculte qui veut expliquer au monde ce que sont les vrais maths et cela sans même avoir pris la peine, ne serait-ce que de les survoler. On répète ce qu'on entend sans réfléchir. C'est la pensée unique des grands médias (appartenant à des groupes de presse dirigés par une minorité), qui règne en maître. Ils vous disent que vous êtes conspirationnistes alors que leur champ de vision dépasser rarement celui de plateau de la star académie ou des documentaires télévisés, au mieux celui des journaux papier.


L'anathème conspirationniste permet d'éluder certains sujets sensibles, mais il faut admettre que la plupart du temps, certaines nouvelles folkloriques que vous avez  postées par le passé sur ce site furent dans le classement des inepties conspirationnistes. Depuis l'introduction de la psychologie dans la société, il y a une utilisation sémantique pour juger des idées sans autant porter cas et les réfuter, fantasme, paranoïa, etc.....

Une fois l'étiquette psychologique apposée sur la personne, c'est pratiquement la fin pour être audible sur le sujet, peut-être à cause d'une aura superstitieuse liée au mot « psychologie » qui confère une sorte d'autorité comme un jugement final. Il est facilement compréhensible pour des personnes qui ont des discussions avec des conspirationnistes de se dire qu'effectivement, la raison humaine est défaillante, mais que peut être, il reste un espoir de convaincre ces personnes des idioties sur ces sites.





Wazabi a écrit :Les "conspirationistes" n'ont pas forcement raison sur tout. Mais ils ont le mérité de regarder et de penser au delà de la doxa médiatique et politique...

C'est ce genre d'individus qui vous ont permis d'avoir vos congés payés. C'est ce genre d'individus qui vous ont permis d'avoir les soins gratuit pour tous, etc. C'est ce genre d'individus qui vous ont permis de quitter le monde de Germinal.
Si, «  ce genre d'individus qui vous ont permis d'avoir …  » sont les conspirationnistes, vous attribuez des mérites imaginaires ?



Wazabi a écrit : Et par paresse, facilité, peur, et conformisme irresponsable, les fans de la doxa y retournent à grand pas. Sans même se demander si c'est normal, s'il y a une autre alternative, ou ce qui cloche réellement. 
Il faudra admettre un jour, que les hommes ne peuvent être dans son ensemble des super-citoyens attentifs sur tous les sujets, c'est un rêve d'intellectuels qui dans l'histoire n'a jamais fonctionné. Être réaliste sur ce sujet c'est ne pas se mentir à soi-même, il y aura toujours une élite et une masse, l'une sera active dans les idées qui construiront et d'autres détricoteront une société. Il reste la masse qui n'aspire qu'à une chose, vivre dans un monde paisible dans la finalité de fonder sa famille, avec des ajouts pour divertir les esprits.

Wazabi a écrit :  En fait, le pire dans tout cela c'est que les fans de la doxa n'y croient pas, mais ils font comme si... Ils se complaisent dans leurs paradoxes (paradoxes issus de décennies de mensonges) et insultent ceux qui tentent d'y mettre de l'ordre. 
Suivant les groupes, chacun aura sa vision « parfaite » pour construire une société, après cela dépendra de vos « idées » pour y «  mettre de l'ordre ». :siffle:
L’esprit est à soi-même sa propre demeure ; il peut faire en soi un Ciel de l’Enfer, un Enfer du Ciel.

Livre I, Le Paradis perdu - John Milton

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités