Rendons à César

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Pathos
Senator
Senator
Messages : 782
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique
Localisation : Durocortorum

Rendons à César

Message non lu par Pathos » lun. 02 déc. 2019, 14:21

2 décembre - St Austerlitz

Vive l'Empereur !

https://www.youtube.com/watch?v=Ru8wpC30U_0

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4278
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Rendre à César

Message non lu par Kerniou » lun. 02 déc. 2019, 20:56

Je ne connaissais pas l'existence de St Austerlitz ... !!! ... Je souhaite de tout coeur une iMPERIALE Bonne fête à tous ceux ou celles qui porteraient ce glorieux prénom !...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10639
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Rendons à César

Message non lu par Fée Violine » mar. 03 déc. 2019, 20:07

Austerlitz n'est pas un saint, c'est une bataille qui a eu lieu un 2 décembre (par contre je ne sais plus l'année).
Mais peut-être existe-t-il vraiment des personnes qui portent ce prénom, il y a tant de prénoms bizarres à travers le monde !

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1563
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Rendons à César

Message non lu par prodigal » mar. 03 déc. 2019, 21:55

J'ai une pensée émue pour la petite sœur d'Austerlitz, qui s'appelle, je le suppose, Bérézina. :rire:
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Pathos
Senator
Senator
Messages : 782
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique
Localisation : Durocortorum

Re: Rendons à César

Message non lu par Pathos » mar. 03 déc. 2019, 22:02

"St" c'était pour plaisanter enfin..

sinon on voit des prénoms bien plus curieux de nos jours..

Pathos
Senator
Senator
Messages : 782
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique
Localisation : Durocortorum

Re: Rendons à César

Message non lu par Pathos » mar. 03 déc. 2019, 22:12

Fée Violine a écrit :
mar. 03 déc. 2019, 20:07
Austerlitz n'est pas un saint, c'est une bataille qui a eu lieu un 2 décembre (par contre je ne sais plus l'année).
Alors ma chère on a oublié ses bons cours d'histoire ? pourtant vous n'avez pas 20 ans vous ? on vous a bien appris quelques dates ?

Lors du bicentenaire, en 2005 notre gouvernement n'a pas envoyé un sous secrétaire d'Etat sur place (actuelle Rep Tchèque) alors que la même année les Anglais on rassembler toute leur flotte pour fêter Trafalgar.
En 2012 Poutine a commémoré Borodino
Par contre en 2015 on a bien enfoncé le clou à Waterloo : il y a eut pas mal de pub en France comme en Belgique, des pièces d'euro ont été frappées etc

Pauvre France toujours honteuse de son histoire.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4278
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Rendons à César

Message non lu par Kerniou » mer. 04 déc. 2019, 11:17

Je voulais juste faire un peu d'humour ! ... mais, de toute évidence, je ne suis pas douée pour cela !
Rassurez-vous, je sais qu'Austerlitz est le nom d'une bataille napoléonienne remportée, en Moravie, le 2decembre1805; c'est aussi, en souvenir de cette victoire, le nom d'une gare à Paris ... et je sais, aussi, que St Austerlitz n'existe pas !!! ... du moins pas encore !
Bon mercredi à vous !
Dernière modification par Kerniou le mer. 04 déc. 2019, 11:28, modifié 2 fois.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2548
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Rendons à César

Message non lu par Jean-Mic » mer. 04 déc. 2019, 11:40

prodigal a écrit :
mar. 03 déc. 2019, 21:55
J'ai une pensée émue pour la petite sœur d'Austerlitz, qui s'appelle, je le suppose, Bérézina. :rire:
Je rappelle à toutes fins utiles que la bataille de la Bérézina est une victoire française ! ... au milieu d'une déroute dramatique, la retraite de Russie. L'expression populaire assimile contre toute logique la Bérézina à une défaite cuisante, ce qu'elle n'est pas !

Militairement, la campagne de Russie est une réussite ... à l'exception notable de la prise de Moscou que les Russes (aux ordres de Rostopchine, le père de la Comtesse de Ségur) ont incendié eux-mêmes. Faute d'approvisionnement dans Moscou incendiée, les Français sont contraints de battre en retraite et de revenir en terre française ou alliée. On connaît la suite : c'est la Retraite de Russie, où l'armée impériale perd 90% (!) de son effectif du fait du froid et du harcèlement de troupes russes peu nombreuses mais mieux aguerries et surtout mieux équipées contre l'hiver (les Français étaient partis en campagne avec leurs tenues d'été !).

On résume souvent la campagne de Russie ainsi : les Français ont battu les Russes, le Général Hiver a anéanti les Français.
Et la Bérézina est bel et bien une victoire ! CQFD

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9659
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Rendons à César

Message non lu par Cinci » mer. 04 déc. 2019, 15:54

Les stratèges du café du commerce, qui parlent en connaisseurs de la rigueur de l'hiver slave, se réfèrent souvent à la retraite de Russie, au cours de laquelle la presque totalité de la Grande Armée fut anéantie. Il semble que dans leur imagination les soldats gelaient sur place, tout comme ces Russes mythiques de la campagne de Finlande qui, en 1940, gelaient en marchant avant d'avoir reposé le pied.

Leur principale source d'information provient très probablement, bien qu'ils ne s'en doutent pas, d'une série de tableaux du peintre russe Vérestchaguine, intitulée "1812", et exécutée en 1893 dans un but avoué de propagande pacifiste. Or, l'hiver de 1812, en Russie, avait été exceptionnellement doux, tout au moins dans la partie du territoire ou l'armé française manoeuvrait.

La retraite de Moscou commença le 19 octobre et les premiers froids ne firent pas leur apparition avant le 27, le 8 novembre, le beau temps s'altéra et le froid devint plus vif la nuit, mais sans intensité. La température ne devait pas être trop au-dessous de zéro la plupart du temps car on se souvient que les dramatiques difficultés du passage de la Bérésina, le 26 novembre, provenaient du fait que la fleuve n'avait pas encore gelé ! Quand Napoléon eut quitté l'armée à Smogorni le 5 décembre, la température tomba aux environ de moins 6 degré, température sans aucun doute assez basse pour achever les milliers de malheureux blessés et de malades qui tombaient désemparés en chemin, mais certainement pas assez froide pour démoraliser une armée disciplinée et convenablement équipée.

Il semble que la principale cause de la perte de la Grande Armée ait été la maladie. Les troupes furent décimées par le typhus, la diphtérie et la dysentérie. La mobilité de toute l'armée avait été considérablement diminuée par la dysentérie des chevaux bien avant d'atteindre Moscou. La campagne avait commencé par le passage du Niémen, le 24 juin, pendant une longue période de chaleur. Des centaines de soldats moururent d'insolation et de maladie. L'armée, affaiblie dès le début de la campagne, s'achemina ainsi de désastre en désastre jusqu'à sa ruine. Mais on pourrait prétendre que la grande chaleur fut plus que le froid la cause de la perte de la Grande Armée. Le mythe de l'hiver russe était alors aussi vivace que de nos jours : il était entretenu par des contes fantastiques, beaucoup de ceux-ci datant des campagnes de Charles XII en Russie, un siècle plus tôt. Il y était question d'oiseaux que le froid pétrifiait en plein vol, de voix qui s'étranglaient dans la gorge qui se gelait, etc. Peut-être la seule crainte de l'hiver russe, inspirée par ces légendes, a-t-elle contribuée à créer cette panique qui, en détruisant la discipline, mua la retraite en déroute.

Les sentiments de l'empereur au moment du désastre, tels que se les imagine l'opinion générale, sont sans doute représentés par le célèbre tableau historique ou il est représenté sur un cheval blanc au milieu d'une plaine gelée, battue par les vents. Son état-major se presse frileusement derrière lui. Et l'on peut lire sur le visage défait du Corse aux cheveux plats le désespoir qui l'accable et la pitié qu'il éprouve pour ses hommes.

Cette attitude toutefois n'est pas conforme au témoignage du général de Caulaincourt qui accompagna Napoléon de Smogorni à Paris. L'empereur parut regarder la débâcle presque comme une agréable partie de campagne, s'inquiétant surtout, semble-t-il, de politique intérieur et s'amusant è la pensée que les paysans croisés en chemin seraient bien étonnés si seulement ils savaient qui il était.

Source : B. Evans, Histoire naturelle des sottises. Trois mille ans d'erreurs quotidiennes, p. 228.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1563
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Rendons à César

Message non lu par prodigal » mer. 04 déc. 2019, 18:54

En bref, dans la famille Cognedur, Austerlitz est un petit prétentieux qui se prend pour un soleil et Bérézina une belle jeune fille qui a mal tourné. C'est bien ça? :rire:
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Pathos
Senator
Senator
Messages : 782
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique
Localisation : Durocortorum

Re: Rendons à César

Message non lu par Pathos » mer. 04 déc. 2019, 20:54

Tout ce que raconte Evans est vrai sauf le tableau de Meissonier auquel il fait allusion : il concerne la campagne de France, 2 ans plus tard :napo:

Image

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10639
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Rendons à César

Message non lu par Fée Violine » jeu. 05 déc. 2019, 2:32

Pathos a écrit :
mar. 03 déc. 2019, 22:12
Fée Violine a écrit :
mar. 03 déc. 2019, 20:07
Austerlitz n'est pas un saint, c'est une bataille qui a eu lieu un 2 décembre (par contre je ne sais plus l'année).
Alors ma chère on a oublié ses bons cours d'histoire ? pourtant vous n'avez pas 20 ans vous ? on vous a bien appris quelques dates ?
J'aimais beaucoup les cours d'histoire, mais moi les chiffres... :(

C'est donc 2005. Mais je ne suis pas sûre de m'en souvenir !

Austerlitz, certes ce n'est pas un prénom, mais ça peut être un nom de famille. C'était le nom d'un Américain très célèbre, qui a raccourci son prénom et son nom, et dont le père était originaire d'Autriche, justement.

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Quæstor
Quæstor
Messages : 353
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Strasbourg

Re: Rendons à César

Message non lu par Kerygme » jeu. 05 déc. 2019, 16:39

prodigal a écrit :
mar. 03 déc. 2019, 21:55
J'ai une pensée émue pour la petite sœur d'Austerlitz, qui s'appelle, je le suppose, Bérézina. :rire:
Bonjour Prodigal,

Tant que cela ne jette pas un froid. :siffle:
« L'Église n'a pas besoin de réformateurs, mais de saints.
Vous voulez réformer l'Eglise ? Alors devenez des saints !»
(Georges Bernanos)

Avatar de l’utilisateur
Fleur de Lys
Censor
Censor
Messages : 179
Inscription : sam. 20 avr. 2013, 9:59
Conviction : catéchumène
Localisation : France

Re: Rendons à César

Message non lu par Fleur de Lys » ven. 06 déc. 2019, 1:59

http://www.slate.fr/story/66541/napoleo ... iver-russe
C'est clair que perdre sa Grande Armée à cause de l'hiver glacial c'est plus classe qu'à cause des poux... (d'après l'article, les vecteurs du typhus).

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités