Le Pape et le préservatif : c'est reparti !

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
loki
Censor
Censor
Messages : 114
Inscription : ven. 09 janv. 2009, 12:25
Localisation : Roumois

Re: Le Pape et le préservatif : c'est reparti !

Message non lu par loki » lun. 23 mars 2009, 12:11

A la lecture de cet article tendancieux, je découvre que je suis d'"extrême droite".
C'est un comble !
J'arrête à partir de ce jour de lire ce journal.
"La foi est une croyance par amour, et l'amour n'argumente pas"
Joseph de Maistre

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11100
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Pape et préservatif : c'est reparti !

Message non lu par Fée Violine » lun. 23 mars 2009, 12:19

Miral a écrit :Pour ceux que ça intéresse, un article qui m'a paru intéressant :
http://www.causeur.fr/et-preserve-nous-du-mal,2135
Remarquablement intéressant, merci !

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Réaction orthodoxe aux propos du Saint Père sur le SIDA

Message non lu par jean_droit » lun. 23 mars 2009, 12:38

De ZENIT :

SIDA : Le patriarcat de Moscou solidaire avec la position de Benoît XVI

Le préservatif ne peut pas être considéré comme un remède contre cette maladie

ROME, Vendredi 20 mars 2009 (ZENIT.org) - « Le patriarcat de Moscou est solidaire avec la position du pape Benoît XVI sur les moyens de lutter contre le SIDA et le fait que les préservatifs ne peuvent pas être considérés comme un remède contre cette maladie », lit-on sur le site de l'Eglise orthodoxe russe en France.

« Il est faux de considérer les préservatifs comme un moyen d'enrayer la propagation du SIDA », a déclaré le 20 mars l'archiprêtre Vsévolod Tchapline, vice-président du département des relations extérieures du patriarcat de Moscou, en commentant la polémique suscitée par les propos du pape de Rome en voyage en Afrique. Selon le père Tchapline, ce ne sont pas les moyens extérieurs de contraception qui peuvent diminuer la propagation du SIDA, mais une éducation juste et un mode de vie raisonnable, explique l'Eglise orthodoxe.

Selon le père Tchapline, « la propagation du SIDA ne peut être arrêtée que par une éducation éthique de la population concernée et non par le recours aux préservatifs », lit-on par ailleurs dans le communiqué de l'Eglise orthodoxe.

L'agence russe Interfax précise que l'archiprêtre Tchapline est intervenu lors d'une table ronde, à Moscou, ce vendredi. Selon Interfax, l'archiprêtre a souligné que certaines organisations tentent actuellement de préserver à la fois l'idéal de la liberté sexuelle et la lutte contre le SIDA, mais selon lui, il est impossible de concilier ces deux choses.

Avatar de l’utilisateur
JeanValjean
Censor
Censor
Messages : 50
Inscription : dim. 26 déc. 2004, 0:53

Re: Lobby de Manip.Genetique+turc s'acharnent contre Pape Benoit

Message non lu par JeanValjean » lun. 23 mars 2009, 19:22

Bizarreries a écrit :Je discute souvent avec des temoins de Jehovah ....
Et j'entends un discours comme : "Tous les autres ... s'acharnent sur nous"

C'est evidemment un moyen d'eviter de se poser des questions sur ce qu'on critique chez eux.

...heureusement, le catholicisme n'est pas une secte. Beaucoup osent exprimer leur desaccord ..
Si vous voulez vraiment des "questions" et du "desaccord" sur l'affaire du SIDA, vous etes servi :

Entre plusieurs autres, v. pex. aussi :

http://www.dailymotion.com/video/x8f7sg ... -dout_news

Apparamment, c'est certains parmi les diffamateurs du pape Benoit qui ressemblent a une "secte" technocratique, trop sectaire !..

Avatar de l’utilisateur
Gérard30
Barbarus
Barbarus

Re: Le Pape et le préservatif : c'est reparti !

Message non lu par Gérard30 » lun. 23 mars 2009, 20:39

La vie m'a rendu agnostique...
J'ai perdu mes parents très jeune, j'avais 20 ans.
Ma femme, la mère de mes enfants est morte quand j'avais 48 ans, il y aura bientôt 4 ans de cela...
Je n'ai aucune envie de remarier, j'aime toujours autant ma femme même si elle n'est plus la physiquement.
Si j'ai bien lu vos messages, je ne doit pas utiliser de préservatif lorsque une rencontre va un peu plus loin certain soir de solitude ? Ou bien je ne doit plus avoir aucune vie d'homme ?
Sur un autre forum, j'ai dialogué avec un jeune séropositif de 20 ans, si l'Eglise lui interdit l'utilisation du préservatif il ne pourra jamais plus avoir de vie sexuelle...
Effectivement le préservatif n'est pas sur à 100% mais rien n'est sur à 100%, sauf la certitude que nous allons mourir un jour... Le preservatif est sur à 90% environ, ce qui signifie que je prends plus de rique au volant de ma voiture qu'en utilisant un préservatif...
la haine est mauvaise conseillère, Jésus, lui, avait un message d'amour et de tolérance, même pour une fille de mauvaise vie que d'aucuns voulait lapider...
Je vous aime et vous respecte, vous êtes mes frères humains, alors pourquoi juger et critiquer ?

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1597
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: Le Pape et le préservatif : c'est reparti !

Message non lu par Hélène » lun. 23 mars 2009, 23:37

Bonjour Gerard30,

Tout d'abord mes sincères sympathies pour la perte de votre épouse...

Il faudrait que vous sachiez avant tout que votre jugement sur les propos du saint père est peut-être embrouillé par le "terrorisme médiatique" qui hélas rapportent les paroles du pape intentionnellement de travers. Je vous invite à relire la vraie déclaration du pape qui se trouve sur ce fil même (je sais, c'est long, il faut relire tout le fil...mais ça vaut le coup pour voir combien l'information véhiculée ici et là est déformée par les mass médias).

Pour vous aider un peu à comprendre la vraie position de l'Église concernant l'usage du préservatif, je vous invite à lire cette entrevue avec Mgr Anatrella :
Mgr Tony Anatrella
"Les propos du pape ne sont pas rétrograges ; ils sont prophétiques !"

Consultateur pour le Conseil pontifical pour la Santé, le psychanalyste Mgr Tony Anatrella, réagit à la levée de bouclier médiatique et politique provoquée par la déclaration du pape Benoît XVI, le 17 mars, sur le préservatif dans l’avion qui le conduisait au Cameroun et fait le point sur la position de l’Eglise sur le sujet.

Que vous inspirent les réactions à la déclaration du pape sur le préservatif ?

Je les trouve atterrantes ! M. Juppé et Mme Bachelot ont-ils seulement lu ce qu’a dit Benoît XVI. Le pape n’a jamais dit que l’Eglise interdisait aux personnes contaminées par le sida d’utiliser un préservatif. C’est vraiment le prendre pour le dernier des imbéciles ! Ce qu’à simplement dit Benoît XVI - et qui ne fait d’ailleurs hurler que les Occidentaux - c’est que le problème du sida ne se résoudra pas uniquement avec le préservatif. La pandémie du sida est aujourd’hui avant tout un problème de comportement et d’éducation des consciences avant d’être un problème sanitaire. Évidemment l’utilisation du préservatif est utile quand la vie est en jeu, mais le rôle de l’Église est avant tout de répéter que la meilleure prévention contre le sida c’est d’éveiller les consciences à une sexualité adulte et responsable. Cela n’exclut pas le discours sanitaire, ça le complète. L’Eglise appelle à une « humanisation » de la sexualité », à prendre conscience que la sexualité doit être ordonnée à sa fin : le don de la vie de l’homme à la femme, de la femme à l’homme et à des enfants. A cause de cela, elle pense que la sexualité doit s’exprimer dans le cadre d’une relation amoureuse engagée dans une vie conjugale et familiale. Le discours du pape n’a rien de régressif, il est prophétique !

L’Eglise n’interdit donc pas systématiquement l’usage du préservatif ?

Dans un livre que j’avais publié en 1995 qui s’appelait L’amour et le préservatif et qui vient d’être réédité chez Flammarion sous le titre L’Église et l’amour, je cite un texte du cardinal Ratzinger, publié en 1989, dans lequel - après avoir rappelé que le vrai problème c’est la question de l’éducation à la responsabilité - il explique que le préservatif est une question secondaire et de « casuistique » ; c’est-à-dire qui doit être traitée au cas par cas. Autrement dit, s’il l’on n’est pas capable de vivre dans la fidélité, dans l’abstinence ou encore s’il l’on a une sexualité impulsive et immature, mieux vaut utiliser un préservatif que de recevoir ou donner la mort. Vous savez, contrairement à ce qu’on voudrait nous faire croire le pape sait très bien de quoi il parle ! Je me permets d’ailleurs de rappeler que les institutions catholiques sont tout de même les seconds acteurs dans la lutte contre le sida avec 26,7% des institutions s’occupant des sidéens dans le monde, juste derrière les institutions d’État qui représentent 44%. Nous-mêmes, au Conseil Pontifical pour la Santé nous travaillons étroitement avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Les réactions françaises et même européennes sont au contraire symptomatiques d’une réelle ignorance sur le sujet ! Quand j’entends des ministres ou des secrétaires d’État dire qu’on ne peut pas s’appuyer sur des « critères théologiques » pour faire une politique sanitaire, je suis effaré ! Le pape se situe d’abord sur un plan humain. Aujourd’hui, dans la plupart des pays d’Afrique touchés par le sida, il y a une forte réaction contre les modèles sexuels occidentaux accompagnés de moyens de protection puisqu’ils génèrent des conduites à risque, et qui envahissent leur population et contrarient leur sens de la fidélité et de la famille. La promotion de l’abstinence, de la fidélité conjugale et d’une éducation à une sexualité responsable font partie intégrante des politiques publiques ! Nos dirigeants savent-ils de quoi ils parlent !
Source : Famille chrétienne

Cordialement,
Hélène
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

Avatar de l’utilisateur
polomnic
Quæstor
Quæstor
Messages : 268
Inscription : jeu. 29 avr. 2004, 18:59

Re: Le Pape et le préservatif : c'est reparti !

Message non lu par polomnic » lun. 23 mars 2009, 23:43

En tout cas, cette polémique aura été un formidable moyen de faire passer au monde et aux âmes de bonne volonté le message de l'Eglise catholique.

Il faudra, peut être, encore du temps pour qu'il traverse le brouillard médiatique, mais je suis certain qu'il finira par passer entièrement.

deniserp
Quæstor
Quæstor
Messages : 200
Inscription : ven. 04 janv. 2008, 0:35

Re: Le Pape et le préservatif : c'est reparti !

Message non lu par deniserp » mar. 24 mars 2009, 1:00

L'évêque de mon diocèse, le diocèse de Pontoise qui était avec le Pape en Afrique soutient Benoiit XVI.

http://www.catholique95.com/actualites/ ... =903africa

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: L'Église et le Sida !

Message non lu par Raistlin » mar. 24 mars 2009, 18:56

Dans son livre "Sida safe-sex ou save-sex", le Père Daniel-Ange témoigne :
A Lyon, voici quelques jours, une fille de 16 ans tombe en larmes dans mes bras. Elle venait d'apprendre sa séropositivité, virus contracté lors de... l'unique rapport sexuel de sa vie, préservatif employé.
Sans commentaire... :/
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

camino
Censor
Censor
Messages : 191
Inscription : sam. 21 mars 2009, 22:46
Localisation : nord (59)

Re: L'Église et le Sida !

Message non lu par camino » mar. 24 mars 2009, 19:04

... Mais pas sans colère.

Max160
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : mar. 24 mars 2009, 19:50

Re: Le Pape et le préservatif : c'est reparti !

Message non lu par Max160 » mar. 24 mars 2009, 19:55

polomnic a écrit :En tout cas, cette polémique aura été un formidable moyen de faire passer au monde et aux âmes de bonne volonté le message de l'Eglise catholique.

Il faudra, peut être, encore du temps pour qu'il traverse le brouillard médiatique, mais je suis certain qu'il finira par passer entièrement.
Très juste ! Je suis aussi sûr que Le Seigneur se sert du Pape pour répandre la Bonne Nouvelle, malgré tout ce tapage et ces fausses-accusations ! ;)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Soutien gabonais au Saint Père

Message non lu par jean_droit » mer. 25 mars 2009, 7:52

L'Afrique, bien sûr, a totalement applaudi aux différenters interventions du Saint Père.

Bien des africains prient pour le Saint Père et pour l'Eglise catholique.

Par exemple, pour sortir de la censure médiatique actuelle :

http://eucharistiemisericor.free.fr/ind ... 097_lettre

Debut d'un assez long article :

Le 24 mars 2009 - (E.S.M.) - Lettre ouverte à Sa Sainteté le Pape Benoît XVI par Bruno BEN-MOUBAMBA, Porte-parole des Acteurs Libres la Société Civile Gabonaise en Europe Journaliste et doctorant à l’EHESS :

Au nom de l’Afrique qui est dans les chaînes, nous vous demandons pardon pour les insultes qui vous ont été adressées.

Lettre ouverte à Sa Sainteté le Pape Benoît XVI

par Bruno BEN-MOUBAMBA

Très Saint Père,

Au cours de votre voyage apostolique au Cameroun et en Angola (17-23 mars 2009), vous avez rejoint par vos paroles les préoccupations profondes des populations africaines, même si cela n’a pas été relevé par les commentateurs et les observateurs. Les préoccupations de ces derniers sont malheureusement souvent lointaines de celles de nos Peuples qui ploient sous un fardeau imposé par de mauvais dirigeants et une communauté internationale qui pratique à notre égard une indifférence sans équivalent dans le monde.

Nous, les Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise en Europe, au nom des citoyens libres du continent noir, tenons particulièrement à vous remercier chaleureusement pour votre Discours du 20 mars 2009 devant les autorités politiques et civiles, ainsi que le corps diplomatique, au Palais présidentiel de Luanda

Avatar de l’utilisateur
Héloïse
Quæstor
Quæstor
Messages : 260
Inscription : mer. 18 févr. 2009, 10:47

Re: Soutien gabonais au Saint Père

Message non lu par Héloïse » mer. 25 mars 2009, 10:16

Dans le même sens, une belle leçon d'humilité faite à la presse européenne, enfin, si elle condescend à lire l'opinion de ses confrères africains :

ROME, Mardi 24 mars 2009 (ZENIT.org) - « Le Cameroun vient de boucler avec une réussite insolente la troisième visite papale de son histoire », lit-on dans le Cameroon Tribune, après les quatre jours de visite de Benoît XVI sur le sol camerounais, qui déplore en même temps la polémique engagée par les médias occidentaux contre le pape durant cette visite.
« Le Cameroun et l'Afrique ont vécu quatre jours si intenses et si magiques, qu'ils peinent encore à en jauger l'insondable portée », souligne Marie-Claire Nnana dans son article, convaincue que cette visite du pape en Afrique est « une visite à succès, et un événement majeur qui marquera l'Eglise et tout le continent ».
« En posant l'acte d'amour que constitue sa visite, en nous assurant de l'amour de Dieu, nous les damnés de la terre, le pape nous comble d'espérance », souligne la journaliste.
Mais « on ne décrira jamais assez le rapt inélégant et la parfaite imposture des médias européens et en particulier français sur cette visite », souligne-t-elle. « C'était le temps de l'Afrique. L'Afrique n'aspirait qu'à la communion spirituelle et à la fête. Nos confrères se sont évertués à ne mettre en lumière que les aspects les plus anecdotiques de cette visite, les chiens écrasés, l'écume des jours », ajoute-t-elle.
« Pas un mot sur le synode des évêques africains à venir, ni sur le document préparé à cet égard par le pape », commente-t-elle. « Ils ont parasité les ondes avec une polémique qu'ils ont créée de toute pièce. Car en sortant de son contexte la déclaration du pape sur le préservatif, ils en ont dénaturé la substance ».
Autre exemple de sabotage stratégique reproché aux médias occidentaux : avoir cherché, en Angola, à « éclipser le message apostolique en montant en épingle une déclaration sur l'avortement thérapeutique ».
« En résumant huit jours de visite en deux petites phrases, de préférence celles susceptibles de remuer une opinion publique formatée, il y a un risque de caricaturer et de fausser le message », souligne-t-elle. Et le comble pour la journaliste c'est lorsque « ces médias déclarent parler au nom des Africains ».
« Non, merci, chers confrères, vous parlez pour vous-mêmes, et pour votre public. Les Africains sont assez grands pour déchiffrer et critiquer, au besoin, les messages du pape, afin d'en tirer la substantifique moelle. ».
De plus, estime-t-elle, « les débats autour du SIDA et de l'avortement sont trop importants pour les biaiser de cette manière, en les réduisant à une polémique médiatique ».
« Si nous décrions cet opportunisme chez nos confrères, ce n'est pas que ces questions indiffèrent les Africains que nous sommes, précise la journaliste du Cameroon Tribune, simplement, il nous semble peu fécond de vouloir infléchir les prises de positions papales, parce qu'elles découlent des principes moraux et de valeurs dictés par les évangiles dont il est le gardien ».
« Le pape, que les médias décrivent comme austère et peu charismatique, nous a paru au contraire sensible à nos démonstrations bruyantes et sincères », poursuit-elle. « Il les a reçues dans le tempérament qui est le sien : tout en retenue, le geste peu emphatique, le regard ardent ».
En conclusion la journaliste pense que « Benoît XVI en aura bien besoin » de l'affection des fidèles Africains pour continuer sereinement sa mission, dans une Europe, dit-elle, « dont il est le fils biologique, mais non pas spirituel puisque cette Europe nie désormais la dimension spirituelle du monde ».

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11100
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Le Pape et le préservatif : c'est reparti !

Message non lu par Fée Violine » mer. 25 mars 2009, 18:43

Le frère Thierry-Dominique Humbrecht m'envoie :
D'Olivier Boulnois, professeur de philosophie médiévale à l'École pratique des hautes Études (Sorbonne, Paris).

Je transmets cette analyse remarquable.
--
Bien à vous en notre Père saint Dominique

Fr. Thierry-Dominique o.p.



Dire : 1. « les USA vont sombrer dans le chaos », 2.« L'économie mondiale
se redresse», 3. « Jean-Marie Le Pen redevient un homme politique comme
les autres » sont des propositions absurdes, improbables et scandaleuses.
Pourtant, ce sont des citations extraites à chaque fois d’une phrase plus
complexe et sensée :
1. « Si Obama n’est pas élu, les USA vont sombrer dans le chaos » ;
2. « Si on ne fait pas d’erreur dans la gestion d’une crise, l’économie
mondiale se redresse »
3. « S’il ne se comporte plus de manière antisémite et raciste, Jean-Marie
Le Pen redevient un homme politique comme les autres ».
Un enfant de 7 ans comprend que ces citations font dire à leur auteur LE
CONTRAIRE de ce qu’il a dit.
Pourquoi cela ? Parce que l’expression citée dépend à chaque fois d’une
CONDITION NEGATIVE. C’est-à-dire que la seconde proposition n’est vraie
que si la précédente est fausse : 1. « les USA vont sombrer dans le chaos
» si et seulement si il est faux qu’Obama soit élu. (Or nous savons que le
contraire est vrai).
2. L’économie mondiale peut se redresser, si et seulement si on ne fait pas
d’erreur dans la gestion d’une crise.
3. Le Pen redeviendrait un homme politique comme les autres s’il
abandonnait ses comportements racistes.
Bien sûr, celui qui a coupé ainsi les citations a inversé leur sens.

Or lorsque les médias citent cette phrase de Benoît XVI : « on ne peut
résoudre ce fléau en distribuant des préservatifs : au contraire, cela risque
d’augmenter le problème », ils se comportent exactement de la même
manière – d’une manière telle qu’un enfant en aperçoit tout de suite la
fausseté.
En effet, cette phrase dépend elle aussi d’une CONDITION NEGATIVE :
Citons la phrase exacte : «S’il n’y a pas l’âme, si les Africains ne s’aident
pas, on ne peut résoudre ce fléau en distribuant des préservatifs : au
contraire, cela risque d’augmenter le problème. »
Autrement dit, c’est si et seulement « s’il n’y a pas d’âme », « si les
Africains ne s’entraident pas », que les deux propositions « on ne peut
résoudre ce fléau en distribuant des préservatifs : au contraire, cela risque
d’augmenter le problème » sont vraies.
Il est parfaitement clair que c’est une hypothèse négative, et de surcroît
une hypothèse fausse dans l’esprit de l’auteur, il suffit de se reporter au
contexte pour en avoir la conviction.
Couper la phrase de sa condition, c’est immédiatement en inverser le sens.

Voici le texte dans sa totalité, vous pourrez en juger :
Philippe Visseyrias, France 2!: Saint-Père, parmi les nombreux maux dont
souffre l’Afrique, il y a en particulier la propagation du sida. La position de
l’Eglise catholique sur les moyens de lutter contre le sida est souvent
considérée irréaliste et inefficace. Allez-vous aborder ce thème durant
votre voyage ?
Benoît XVI!: Je dirais le contraire. Je pense que l’entité la plus efficace, la
plus présente sur le front de la lutte contre le sida est justement l’Eglise
catholique, avec ses mouvements, avec ses réalités diverses. Je pense à la
communauté de Sant’Egidio qui fait tellement, de manière visible et aussi
invisible, pour la lutte contre le sida, je pense aux Camilliens, à toutes les
sœurs qui sont au service des malades… Je dirais que l’on ne peut vaincre
ce problème du sida uniquement avec des slogans publicitaires. S’il n’y a
pas l’âme, si les Africains ne s’aident pas, on ne peut résoudre ce fléau en
distribuant des préservatifs : au contraire, cela risque d’augmenter le
problème. On ne peut trouver la solution que dans un double engagement :
le premier, une humanisation de la sexualité, c’est-à-dire un renouveau
spirituel et humain qui implique une nouvelle façon de se comporter l’un
envers l’autre, et le second, une amitié vraie, surtout envers ceux qui
souffrent, la disponibilité à être avec les malades, au prix aussi de
sacrifices et de renoncements personnels. Ce sont ces facteurs qui aident
et qui portent des progrès visibles. Autrement dit, notre double effort pour
renouveler l’homme intérieurement, donner une force spirituelle et
humaine pour un comportement juste à l’égard de son propre corps et de
celui de l’autre, et notre capacité à souffrir, à rester présent dans les
situations d’épreuve avec les malades. Il me semble que c’est la réponse
juste, l’Eglise agit ainsi et offre par là même une contribution très grande et
très importante. Remercions tous ceux qui le font. »
(Verbatim des déclarations de Benoît XVI lors de la conférence de presse
dans l’avion vers l’Afrique. Source: salle de presse du Saint-Siège,
traduction La Croix)

D’où ma question :
Pourquoi certains journalistes ont-ils tronqué cette phrase en la coupant de
la condition négative qui en renversait le sens? Pourquoi d’autres ont-ils
répété en boucle cette affirmation sans la vérifier ?
Il n’y a hélas que deux réponses possibles : soit ils sont incapables de
suivre un raisonnement (mais celui-ci est du niveau d’un enfant de 7 ans),
soit ils sont malhonnêtes.
Et pourquoi M. Juppé s’est-il écrié : « ce pape commence à poser un vrai
problème" (mercredi 18 mars, France-Culture) ?
Le vrai problème est plutôt de savoir pourquoi un homme politique, qui a
paraît-il étudié aux plus grandes Ecoles françaises, a pu répéter une ânerie
pareille sans la vérifier.
Car le seul problème que pose ce pape, c’est qu’il raisonne — au lieu de
marteler des slogans. Dans la République des médias, c'est impardonnable.

Olivier Boulnois.

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Le Pape et le préservatif : c'est reparti !

Message non lu par Cgs » mer. 25 mars 2009, 18:58

Olivier Boulnois a écrit : D’où ma question :
Pourquoi certains journalistes ont-ils tronqué cette phrase en la coupant de
la condition négative qui en renversait le sens? Pourquoi d’autres ont-ils
répété en boucle cette affirmation sans la vérifier ?
Il n’y a hélas que deux réponses possibles : soit ils sont incapables de
suivre un raisonnement (mais celui-ci est du niveau d’un enfant de 7 ans),
soit ils sont malhonnêtes.
Une autre possibilité, qui montre que la Presse n'est plus vraiment crédible dans son fonctionnement : de nombreux médias passent par l'AFP pour écrire leurs articles ou transmettre de l'information. La pluralité des sources est une illusion, et les détracteurs de l'Eglise (comme d'autres qui savent utiliser la presse) le savent bien. Dès lors, il ne faut pas s'étonner de trouver de l'information fausse, sortie de son contexte et manipulée pour parvenir à une opinion précise.
Et pourquoi M. Juppé s’est-il écrié : « ce pape commence à poser un vrai
problème" (mercredi 18 mars, France-Culture) ?
Le vrai problème est plutôt de savoir pourquoi un homme politique, qui a
paraît-il étudié aux plus grandes Ecoles françaises, a pu répéter une ânerie
pareille sans la vérifier.
La plupart des personnalités publiques se fondent sur la presse pour s'exprimer sur un sujet, particulièrement sur l'actualité "brûlante". Il ne faut donc pas s'étonner qu'un homme politique, quel qu'il soit, s'appuie sur ce qu'il a appris par la presse pour commenter l'actualité. Sauf qu'en l'occurence, M. Juppé aurait dû se taire au lieu de sortir une ânerie.

J'ai beaucoup aimé la réaction de Michel Kubler vendredi dernier dans l'émission "C' dans l'Air", quand il a fustigé les politiques français qui torpillent l'action de l'Eglise catholique en Afrique et qui osent ensuite la critiquer sur ses propos concernant le préservatif.
Car le seul problème que pose ce pape, c’est qu’il raisonne — au lieu de
marteler des slogans. Dans la République des médias, c'est impardonnable.
Malheureusement, dans une overdose d'informations, dont on ne sait plus ce qui est vrai et ce qui est faux, il reste peu de place à la réflexion dans une démarche de vérité. Le Pape fait preuve d'un rare courage.
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité