La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X (FSSPX)

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
........
Barbarus
Barbarus

Re: Un nouveau prieuré de la FSSPX en Italie

Message non lupar ........ » mar. 10 sept. 2013, 15:02

Voici qui va séparer de plus en plus la FSSPX d'une réconciliation d'avec l'Eglise. Quand je pense aux efforts déployés par le Pape Benoit XVI, mais aussi ses prédécesseurs, c'est un "pied de nez" aux hommes de bonne volonté et un nouveau crachat sur le visage du
Vous vous trompez le soleil se lève sur l'Eglise et un jour vous verrez les deux Eglises se rassembler.
Dernière édition par Fée Violine le lun. 14 oct. 2013, 23:02, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Ren'
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 441
Inscription : ven. 03 déc. 2010, 9:27
Localisation : France
Contact :

Re: Un nouveau prieuré de la FSSPX en Italie

Message non lupar Ren' » mer. 11 sept. 2013, 7:01

Sauf que les fidèles de l'église vieille-catholique sont tombés dans l'hérésie, ce qui n'est pas le cas des fidèles de la FSSPX
Question de temps... La FSSPX s'enferme dans le refus d'un concile comme l'ont fait les Vieux-Catholiques, les conséquences viendront peu à peu. Ce qui ne peut que m'attrister, quand je vois tous les efforts déployés par Benoît XVI !
Il est très grave, à mon sens, de nommer les choses sciemment par leur contraire (ici, d'appeler la désobéissance obéissance) sans autre raison que l'avantage qu'on en espère
Parfaitement d'accord.
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2360
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Un nouveau prieuré de la FSSPX en Italie

Message non lupar Suliko » mer. 11 sept. 2013, 10:14

Question de temps... La FSSPX s'enferme dans le refus d'un concile comme l'ont fait les Vieux-Catholiques, les conséquences viendront peu à peu. Ce qui ne peut que m'attrister, quand je vois tous les efforts déployés par Benoît XVI !
Concile ou pas, les orthodoxes sont séparés de Rome depuis bien longtemps et leur foi est toujours "orthodoxe".

Et puis sincèrement, je le répète, parler d'obéissance et de désobéissance quand des prêtres ou évêques en pleine communion affirment des idées quasi hérétiques sans être inquiétés me semble déplacé...
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1209
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Un nouveau prieuré de la FSSPX en Italie

Message non lupar prodigal » mer. 11 sept. 2013, 10:55

Et puis sincèrement, je le répète, parler d'obéissance et de désobéissance quand des prêtres ou évêques en pleine communion affirment des idées quasi hérétiques sans être inquiétés me semble déplacé...
Ces deux formes de désobéissance n'ont rien à voir. Celle que vous condamnez relève d'un certain "libéralisme", selon lequel tout ce qui n'est pas expressément condamné est permis. Il faudrait voir au cas par cas, mais cela n'a rien à voir avec la FSSPX.
En revanche, la désobéissance de la FSSPX revient à se poser en autorité suprême, donc à n'obéir qu'à soi-même, qu'à ses propres opinions théologiques, posées abusivement comme des vérités absolues. Un tel orgueil est nécessairement destructeur de la charité.
Vous évoquez les orthodoxes. Mais les orthodoxes ne sont pas catholiques, et ne prétendent pas l'être. Que l'Eglise catholique reconnaisse l'orthodoxie de leur doctrine est un fait, qui mérite un certain respect, mais cela n'en fait pas des catholiques, car pour être catholique il est nécessaire de reconnaître l'autorité de l'Eglise unie autour du pasteur suprême.
Donc, dans la mesure où elle se sépare volontairement de l'Eglise, la FSSPX n'est plus catholique. Quant à son caractère hérétique ou non, ce n'est pas à elle d'en juger.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2360
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Un nouveau prieuré de la FSSPX en Italie

Message non lupar Suliko » mer. 11 sept. 2013, 11:32

Celle que vous condamnez relève d'un certain "libéralisme", selon lequel tout ce qui n'est pas expressément condamné est permis. Il faudrait voir au cas par cas, mais cela n'a rien à voir avec la FSSPX.
Ce que vous appelez libéralisme est en fait une perte de la foi. Il me suffit de me rappeler de mes heures de catéchisme pour voir que quelque chose ne va pas. Vous pensez que c'est moins grave que la désobéissance de la FSSPX, mais je ne crois pas, car cette fraternité reconnaît clairement qu'elle rejette certains aspects de Vatican II et les gens savent donc à quoi s'attendre. Dans le cas d'un clerc en "pleine communion" qui omet des aspects du dogme, voire qui affirme des propos ambigus ou hérétiques, le scandale est bien plus grand, car il représente l'Eglise, pleinement!
En revanche, la désobéissance de la FSSPX revient à se poser en autorité suprême, donc à n'obéir qu'à soi-même, qu'à ses propres opinions théologiques, posées abusivement comme des vérités absolues. Un tel orgueil est nécessairement destructeur de la charité.
Je ne pense pas que la FSSPX aient des opinions théologiques particulièrement développées. Elle se contente plutôt de croire et d'enseigner avec des sources antérieures au dernier concile. Par exemple, elle préfèrera le catéchisme de saint Pie X, des manuels de théologie du 19ème siècle, etc...
Certes, je ne nie pas que dans leurs polémiques incessantes certains membres de la FSSPX puissent aller contre la charité, mais comprenez bien que c'est réciproque! Interdire la messe en latin avec brutalité allait aussi contre la charité et les catholiques français ont été complètement déboussolés...(Ce n'est qu'un exemple)
Vous évoquez les orthodoxes. Mais les orthodoxes ne sont pas catholiques, et ne prétendent pas l'être.
Mais si! Lorsqu'ils prononcent le credo, ils considèrent que l'Eglise une, sainte, catholique et apostolique est l'Eglise orthodoxe. Bien sûr, ils se nomment orthodoxes, mais l'important est qu'ils considèrent être les dépositaires de la foi catholique (càd de la vraie foi), et pas l'Eglise latine!
Donc, dans la mesure où elle se sépare volontairement de l'Eglise, la FSSPX n'est plus catholique.
Permettez-moi de refuser un tel légalisme (pour les mêmes raisons que dans mes messages précédents).
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13030
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Un nouveau prieuré de la FSSPX en Italie

Message non lupar etienne lorant » mer. 11 sept. 2013, 14:03

Comment la FSSPX juge le message de vœux du Pape aux musulmans à la fin du ramadan:

A l'occasion de la fin du Ramadan et de l'Aïd el-Fitr, le pape François a signé de sa main le 10 juillet un message de voeux (1) aux musulmans qui a été publiée le 2 août 2013.
Depuis des millénaires, à la suite de Notre Seigneur, les catholiques sont invités à manifester leur charité envers leurs semblables, celle-ci s’exprime par le plus vif et le plus noble désir, celui de les voir un jour bénéficier du plus grand don : devenir des fils et des filles de Jésus Christ par la grâce du baptême. Ce serait donc mésestimer notre prochain que de ne pas espérer de tout notre cœur qu’il s’écarte résolument des obstacles qui l’éloignent du Christ et de la Sainte Église qu’il a instituée. Parmi ces obstacles, les religions fabriquées par les hommes, telles que le bouddhisme, l’Islam ou le Judaïsme talmudique, figurent au premier plan.

Or, depuis Vatican II et sa déclaration Nostra Aetate, ces obstacles ont soudainement été perçus comme des objets d’estime, voire comme des véhicules de la grâce. Alors qu’ils empêchent les âmes de trouver la vérité et d’adhérer au Christ, unique voie de salut, bon nombre de pasteurs poussent désormais à s’intéresser à ces systèmes spirituels, invitent les non-chrétiens à approfondir leurs propres croyances. En certains cas, ils les encouragent même à demeurer dans leurs erreurs !

Lorsque des papes, par leurs gestes, comme le baiser du Coran, ou par leurs écrits, quand ils souhaitent une bonne fête de l’Aïd al-Fitr, confortent les musulmans dans la pratique de l’Islam, nous ne pouvons qu’être bouleversés ! Ce faisant, ils semblent perdre de vue la nécessité qu’ont les âmes de s’éloigner de ces chemins qui ne mènent pas et ne pourront jamais mener au salut.

Cette attitude est toute à l’inverse de celle d’un saint François d’Assise lequel rencontra le sultan Al Malik Al Kamil, à qui il manifesta une charité exigeante, témoignant d’une véritable compréhension pour cet homme, mais ne désirant qu’une seule chose : que son âme aille à Jésus Christ et qu’il quitte l’Islam. Il ne l’a ni insulté, ni violenté. Mais il n’a pas non plus reculé. Sans détour, il lui dit :
« Si tu veux te convertir au Christ, et ton peuple avec toi, c'est très volontiers que, pour son amour, je resterai parmi vous. Si tu hésites à quitter pour la foi du Christ la loi de Mahomet, ordonne qu'on allume un immense brasier où j'entrerai avec tes prêtres, et tu sauras alors qu’elle est la plus certaine et la plus sainte des deux croyances, celle que tu dois tenir.»

Le 3 avril 1991, Jean-Paul II avait adressé aux Musulmans un message à l’occasion de la fin du Ramadan. Ce 2 août, son successeur François l’a imité (1). Ces actes ont été justifiés par une nouvelle pratique de l’amitié héritée du Concile. Elle voulait répondre au souhait d’entretenir des liens pacifiques dans les zones de coexistence. Mais comment ne pas voir qu’aux marges des régions où vivent peuples chrétiens et mahométans, ce ne sont jamais les Chrétiens qui persécutent ? Comment ne pas s’apercevoir qu’en nos terres d’Occident, ce sont partout des mosquées qui se construisent et ce sont partout des églises qui s’effondrent ? Comment ne pas remarquer que là où l’Islam avance, c’est au détriment de nos sanctuaires et de nos calvaires ? Cette expansion ne se produit-elle pas à la faveur d’un irénisme qui a renié la prudence et épousé l’inconscience ?

Le Père de Foucauld, qui avait vécu au contact des Musulmans, n’avait pas compté son amour pour ces hommes, s’était toujours méfié avec lucidité de leurs croyances erronées(2) . A propos de ceux d’Afrique du Nord, il affirmait :
« Ils peuvent se battre avec un grand courage pour la France, par sentiment d’honneur, caractère guerrier, guerre de corps, fidélité à la parole, comme les militaires de fortune des XVIe et XVIIe siècles mais, d’une façon générale, sauf exception, tant qu’ils seront musulmans, ils ne seront pas français, ils attendront plus ou moins patiemment le jour du medhi, en lequel ils soumettront la France. »
Pourquoi la mise en garde réaliste de ce saint missionnaire serait-elle finalement perçue comme un jugement exagéré et une manifestation craintive d’animosité ?

Par amour de Dieu, par amour pour les âmes, nous prions pour que les autorités de l’Église, et particulièrement le Souverain Pontife, retrouvent ce langage de clarté qui consiste à manifester son amour du prochain, mais jamais d’estimer des erreurs qui peuvent les tenir éloignées de Dieu.
Comme l’apôtre des Gentils mettant en garde saint Pierre, nous désirons à notre modeste place lancer un cri d’alarme auprès de son successeur. Qu’il affermisse les âmes avec la charité de l’esprit missionnaire qui ne peut engager un dialogue qu’avec l’unique idée de mener résolument les âmes à Jésus Christ.


Là est leur bien. Là est leur salut.


Suresnes, le 6 août 2013,
en la fête de la Transfiguration(3) de Notre Seigneur


Abbé Régis de Cacqueray, Supérieur du District de France

laportelatine.org


efebvristes.forum-box.com/t1941-Message ... queray.htm
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Ren'
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 441
Inscription : ven. 03 déc. 2010, 9:27
Localisation : France
Contact :

Re: Un nouveau prieuré de la FSSPX en Italie

Message non lupar Ren' » mer. 11 sept. 2013, 18:13

parler d'obéissance et de désobéissance quand des prêtres ou évêques en pleine communion affirment des idées quasi hérétiques sans être inquiétés me semble déplacé...
C'est la FSSPX qui en parle... En utilisant les techniques des modernistes de notre médiacratie qui vident toutes les expressions de leur sens.
Nous sommes en plein dans la comm' à coup d'éléments de langage :mal:
la désobéissance de la FSSPX revient à se poser en autorité suprême, donc à n'obéir qu'à soi-même
C'est bien le fond du problème... Comme on a pu encore le revoir ici : http://www.laportelatine.org/maison/com ... 130627.php
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2360
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Un nouveau prieuré de la FSSPX en Italie

Message non lupar Suliko » mer. 11 sept. 2013, 18:46

C'est la FSSPX qui en parle... En utilisant les techniques des modernistes de notre médiacratie qui vident toutes les expressions de leur sens.
Nous sommes en plein dans la comm' à coup d'éléments de langage :mal:
Franchement, on peut contester le ton sans cesse polémique de certains membres de la FSSPX, mais pas la crise de l'Eglise et les graves problèmes au niveau de la catéchèse, de la liturgie et même de certains aspects du dogme...
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
Ren'
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 441
Inscription : ven. 03 déc. 2010, 9:27
Localisation : France
Contact :

Re: Un nouveau prieuré de la FSSPX en Italie

Message non lupar Ren' » mer. 11 sept. 2013, 18:50

Franchement, on peut contester le ton sans cesse polémique de certains membres de la FSSPX
C'est plus qu'un "ton polémique" : c'est de la manipulation du langage. Désolé, c'est peut-être un atavisme breton, mais j'aime que l'on appelle un chat, un chat sans noyer la sardine.
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2360
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Un nouveau prieuré de la FSSPX en Italie

Message non lupar Suliko » mer. 11 sept. 2013, 18:59

C'est plus qu'un "ton polémique" : c'est de la manipulation du langage. Désolé, c'est peut-être un atavisme breton, mais j'aime que l'on appelle un chat, un chat sans noyer la sardine.
Désolée, mais je ne vois pas en quoi il y a manipulation de language. Vous sous-entendez que rien de ce que dit la FSSPX n'est vrai. Il n'y a donc pas de crise liturgique, doctrinale, etc...dans l'Eglise latine depuis des décennies? Toute critique doit-elle donc être écartée parce qu'elle vient de la FSSPX? Je ne comprends pas...
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1209
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Un nouveau prieuré de la FSSPX en Italie

Message non lupar prodigal » mer. 11 sept. 2013, 19:01

Franchement, on peut contester le ton sans cesse polémique de certains membres de la FSSPX, mais pas la crise de l'Eglise et les graves problèmes au niveau de la catéchèse, de la liturgie et même de certains aspects du dogme...
La crise que vous signalez est tout à fait réelle, et elle est grave puisque elle touche à l'identité du catholicisme. Donc, vous avez raison, contester la réalité de cette crise serait de la mauvaise foi. J'irai même plus loin et vous rejoindrai pour reconnaître que ce que l'on a appelé l'esprit du concile porte une très grande responsabilité dans cette crise, qu'il faudra bien un jour regarder en face si on veut en sortir. Mais en attendant le schisme n'est pas la solution, et revient inévitablement, quelles que soient les intentions de départ, à la formation d'une nouvelle église qui se fait juge de tous et n'accepte d'être jugée par personne. N'est-ce pas ce qui se passe, honnêtement?
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Ren'
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 441
Inscription : ven. 03 déc. 2010, 9:27
Localisation : France
Contact :

Re: Un nouveau prieuré de la FSSPX en Italie

Message non lupar Ren' » mer. 11 sept. 2013, 19:24

Vous sous-entendez que rien de ce que dit la FSSPX n'est vrai
Non, je ne sous-entends jamais rien - et c'est pourquoi sans doute vous ne me comprenez pas, car si vous cherchez entre mes lignes autre chose que ce que je dis, on n'est pas sorti de l'auberge !

Je constate (c'est factuel) que le discours de la FSSPX décrète que "la désobéissance est de l'obéissance" (on est en plein 1984 : "La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force"...) : ce genre de pratique vidant le langage de son sens pour n'en garder que l'impact émotionnel est typique de notre médiacratie moderne, et est à mes yeux inacceptable.

La question de la crise de l'Eglise n'a aucun rapport avec ce constat.
J'irai même plus loin et vous rejoindrai pour reconnaître que ce que l'on a appelé l'esprit du concile porte une très grande responsabilité dans cette crise, qu'il faudra bien un jour regarder en face si on veut en sortir. Mais en attendant le schisme n'est pas la solution, et revient inévitablement, quelles que soient les intentions de départ, à la formation d'une nouvelle église qui se fait juge de tous et n'accepte d'être jugée par personne
Je n'aurais pas dit mieux.
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit