La Fraternité Saint Thomas Beckett

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

La Fraternité Saint Thomas Beckett

Message non lupar jean_droit » mer. 09 juil. 2008, 6:51

Je place ici une information plus complète que celle de l'entrée sur les ordinations en Belgique :

....................

La Fraternité Saint-Thomas Becket a été fondée dans les années 80 par un prêtre du diocèse de Blois. D'abord, elle a reçu les sympathies de l'évêque du lieu, Mgr Goupil. Son successeur, Mgr Cuminal, acceptait ces jeunes qui se préparaient au sacerdoce, mais n'était pas en faveur d'une fraternité sacerdotale.

Une partie de leur formation était, et c'est toujours le cas, reçue à l'abbé de Fontgombault. Au début des années 90, plusieurs séminaristes étudiaient à Louvain-la-Neuve en Belgique. Le supérieur du séminaire universitaire, Mgr Léonard, est devenu évêque de Namur et a accueilli la Fraternité dans son diocèse.

Actuellement, les prêtres de la Fraternité sont toujours incardinés dans le diocèse de Namur, même s'ils vont exercer ailleurs un ministère. Il desservent une paroisse dans cette ville. Ils continuent de fréquenter Fontgombault, mais reçoivent l'essentiel de leur formation dans (l'excellent) Séminaire de Namur. Leur point d'attache est Chaumont-sur-Loire, où ils sont souvent ordonnés diacre et célèbrent leur première messe. Ce fut le cas dimanche dernier, pour l'abbé Jérémy Thomas. Leur ministère en France s'est étendu, et ils sont présents dans deux ou trois diocèses. Domrémy est (était, je l'apprends) l'un de ces lieux.

Comment les caractériser? NOMistes sérieux, parfaitement catholiques, attachés au latin et au grégorien, à la pensée catholique et à une spiritualité sacerdotale exigeante et irréprochable.

C'est une chance pour une paroisse de recevoir ces prêtres, car ils remplissent les églises, et pas seulement avec le troisième âge.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: La Fraternité Saint Thomas Beckett

Message non lupar jean_droit » jeu. 22 janv. 2009, 13:26

Benoît XVI salue la fraternité saint Thomas Becket

http://www.zenit.org/article-19935?l=french

Le charisme de prêcher aux jeunes

ROME, Mercredi 21 janvier 2009 (ZENIT.org) - Benoît XVI a salué les membres de la fraternité saint Thomas Becket, à l'issue de sa catéchèse en français, ce mercredi matin, en la salle Paul VI du Vatican. La jeune fondation exerce notamment un charisme de prêcher des retraites aux jeunes.

« Je suis heureux de saluer les pèlerins francophones et notamment la fraternité sacerdotale Saint Thomas Becket du diocèse de Blois, a dit le pape. En cette Année paulinienne, faisons nôtre l'ardent désir de l'Apôtre qui a donné toute sa vie, jusqu'au martyre, pour l'unique Seigneur et pour l'unité de son Corps mystique. Avec ma Bénédiction apostolique! »

Née dans le diocèse de Blois où se trouvent deux communautés (Chaumont sur Loire et Lamotte-Beuvron) et où une paroisse leur a été confiée, la fraternité s'est également étendue dans le diocèse de Toulon - une paroisse leur est également confiée à Ollioules - et dans le diocèse de Namur, en Belgique : l'évêque, Mgr André-Mutien Léonard, leur a confié la paroisse du Sacré-Cœur à Saint-Servais.

A l'occasion de ce pèlerinage romain, nous avons rencontré le modérateur et fondateur de la fraternité, l'abbé Jean-Pierre Gac.

Des retraites pour les jeunes

Leur charisme, explique le fondateur, est celui de « servir la jeunesse, et spécialement dans les œuvres de jeunesse, sans exclusivité, dans le scoutisme, mais aussi l'apostolat auprès des familles, très menacées ». « Nous mettons un accent particulier sur les vertus morales naturelles », indique l'abbé Gac.

Pour aider les jeunes, mais aussi les familles, l'abbé Gac et ses frères prêchent des retraites inspirées par les exercices spirituels de saint Ignace de Loyola. « Nous avons des retraites d'enfants - deux tranches d'âge à partir de 8 ans -, des retraites d'adolescents, plus intenses avec des temps de silence plus grands et des retraites d'adultes y compris pour les familles des jeunes que nous touchons, à partir des exercices de saint Ignace », explique le fondateur.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: La Fraternité Saint Thomas Beckett

Message non lupar jean_droit » lun. 02 juil. 2012, 6:20

J'avais, dans le temps, créé une entrée sur la Fraternité Saint Thomas Becket. Que je ne connaissais pas et que je ne connais guère plus. Au moins ce doivent être des discrets ce qui est une bien grande qualité.

Quelqu'un la connait-il et peut-il nous en parler ?

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2705
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: La Fraternité Saint Thomas Beckett

Message non lupar Cgs » lun. 02 juil. 2012, 9:13

Bonjour,

J'ai un ami qui discerne pour savoir s'il entre chez eux. C'est une jeune communauté, mais apparemment très dynamique. Ils ont un habit vert "robin des bois". Ils sont une fraternité de prêtres au service des paroisses, et leur particularité est qu'ils sont formés pour célébrer la messe sous les deux formes du rite romain. Ils font également pas mal de choses auprès des jeunes, notamment, je crois, des activités qui ressemblent un peu aux patronnages d'autrefois.

Bref, une petite et jeune communauté, mais très prometteuse dans le renouveau de l'Eglise en France !
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: La Fraternité Saint Thomas Beckett

Message non lupar coeurderoy » lun. 02 juil. 2012, 12:31

Lorsque j'habitais en Val de Loire, mon fils aîné a été louveteau avec les scouts de cette fraternité : très beaux souvenirs, bon encadrement sain et dynamique. La messe dite à Chaumont-sur-Loire était le rite Paul VI en latin , des retraites très solides et revigorantes y étaient prêchées par l'abbé Gac. J'ai recroisé, bien plus tard, tel abbé formé au sein de cette fraternité, ces jeunes prêtres font, à mon avis, preuve d'une belle fidélité, de simplicité et de courage et leur enthousiasme est communicatif.

Fraternellement !
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: La Fraternité Saint Thomas Beckett

Message non lupar jean_droit » dim. 15 juin 2014, 17:28

Une interview du responsable de la Fraternité saint Thomas Beckett.

Voir : http://tradinews.blogspot.fr/2014/06/la ... TradiNews)

Tout début : Texte de 2012
Christophe Geffroy - La Nef] Grand entretien avec M. l'abbé Jean-Pierre Gac

SOURCE - La Nef - Octobre 2012

Issue du scoutisme, la Fraternité Saint-Thomas Becket a pour vocation la nouvelle évangélisation des jeunes et des familles.

Son fondateur et supérieur, l’abbé Jean-Pierre Gac, nous explique la vocation de sa communauté confrontée aux difficultés mais aussi opportunités de notre société sécularisée.

La Nef – La déchristianisation de la société semble s’accélérer : quelle analyse faites-vous de cette situation dramatique où il n’y a même plus de consensus sur le simple fait de savoir ce qu’est l’homme?

Abbé Jean-Pierre Gac – Je vous remercie de commencer par me poser cette question car il me semble que la réponse qu’on lui donne conditionne le reste de notre propos. En effet on sait de moins en moins ce qu’est un homme. De la sorte on perd de vue la nécessité de s’accorder sur une loi qui puisse s’imposer à tout homme du fait qu’il est homme, une loi qui assure l’épanouissement de tout l’homme et son harmonieux rapport avec les autres et fondamentalement avec Dieu lui-même, à savoir, cette loi que nous appelons couramment : la loi naturelle. Ainsi que le disait le pape Benoît XVI : « Loi naturelle : Il s’agit d’un terme devenu aujourd’hui presque incompréhensible pour de nombreuses personnes à cause d’un concept de nature non plus métaphysique, mais seulement empirique » (12 février 2007).

Or « une dissidence concernant la loi naturelle […] contient en germe une subversion radicale de la religion chrétienne » (Jean Madiran, L’hérésie du XXe siècle, p 21). « Aucune négation, dans l’ordre moral et religieux, n’est plus universelle que la négation de la loi naturelle. Sans loi naturelle, pas de loi du Christ. Sans nature, pas de surnaturel » (id. p 233). Aussi nous dit le pape : « Je répète la nécessité et l’urgence, dans le contexte actuel de créer dans la culture et dans la société civile et politique, les conditions indispensables pour une pleine prise de conscience de la valeur incontournable de la loi morale naturelle » (5 décembre 2008).

De ce fait la nouvelle évangélisation ne peut plus se situer dans les perspectives du XIXe siècle. C’est pourquoi Benoît XVI nous parle d’un défi à relever : « A 150 ans de la mort du Saint Curé d’Ars, les défis de la société aujourd’hui ne sont pas moins difficiles, au contraire peut-être, ils se sont faits plus complexes. Si à l’époque régnait la “dictature du rationalisme”, à l’époque actuelle on enregistre dans beaucoup de milieux, une sorte de “dictature du relativisme”. Tous les deux apparaissent comme des réponses inadéquates à la juste question de l’homme d’utiliser pleinement sa raison comme élément distinctif et constitutif de son identité. Le rationalisme fut inadéquat parce qu’il ne tint pas compte des limites humaines et prétendit élever la seule raison comme mesure de toute chose, en la transformant en une déesse ; le relativisme contemporain provoque la nécrose de la raison, parce que, dans les faits, il en arrive à affirmer que l’être humain ne peut rien connaître avec certitude au-delà du domaine scientifiquement positif » (Angélus du 5 août 2009).

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: La Fraternité Saint Thomas Beckett

Message non lupar jean_droit » dim. 22 juin 2014, 10:17

Le site internet de cette fraternité aurait changé.

http://fstbecket.wordpress.com/la-fraternite/

Pas inintéressant, non plus, de voir où ils sont implantés :
La FSTB est actuellement implantée dans divers diocèses.
La maison-mère se trouve à Onzain (en lien avec la paroisse de Chaumont-sur-Loire), en Loir-et-Cher.

Dans le même département, trois prêtres résident à Lamotte-Beuvron.

Outre trois autres prêtres à Ollioules, près de Toulon,

deux prêtres à Saint Maurice dans la région parisienne,

trois dans une maison en formation à Bayonne,

la Fraternité compte également une implantation à Reyniès, près de Montauban.

Beru
Barbarus
Barbarus

Re: La Fraternité Saint Thomas Beckett

Message non lupar Beru » lun. 31 oct. 2016, 17:18

Bonjour à tous,
je viens de faire l'expérience avec des frères de la communauté de la Confrérie de Saint Thomas Becket et je dois vous dure qu'en les entendant j'ai cru perdre ma foi. Certes le fond de la foi qu'ils annoncent est le même mais l'approche qu'ils en font est d'une époque révolue qui est proche des années 50 et 60. Les prières en latin et un grand bond en arrière et n'attirent que des catholiques qui sont en mal d'entendre la musique sans comprendre la chanson. Ils continuent à faire le vide autours d'eux. Les outils qu'ils emploient sont tous des outils traditionalistes. Ils ne laissent la place à aucune discussion ni aucune ouverture. Ils sont totalement hermétiques à tout. Ils croient avoir la verité avec 3 V. L'enfer pour eux est peuplé de flamme et le péché originel ne sont venu que de Adam et Eve. J'ai poursuivi ce raisonnement avec un frère de St Th. Becket et je lui ai dit que si il n'y avait que Adam et Eve qui ont eu que cain et Abel. Cain a tué Abel... et donc seul Eve restait comme femme... Et alors lui dis-je comment sommes nous là..... grand moment de solitude....

Voilà, bonne lecture

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1017
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: La Fraternité Saint Thomas Beckett

Message non lupar Altior » mer. 02 nov. 2016, 8:49

L'enfer pour eux est peuplé de flamme et le péché originel ne sont venu que de Adam et Eve.
Voilà deux affirmations hérétiques de cette maudite société sacerdotale moyenâgeuse. Je pense que c'est suite au faits que ces prêtres ne sont pas bien alignés aux nouvelles dogmes de foi et osent transmettre ce qu'ils ont reçu de leurs formations ringardes et de leurs évêque sans ouverture et sans amour pour le prochain. Ce sont de cette espèce de prêtres qui pensent que l'Horloge de l'Histoire peut être tourné en arrière et qui se baladent dans leurs soutanes, d'un air hautain ?

Gaudens
Censor
Censor
Messages : 121
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: La Fraternité Saint Thomas Beckett

Message non lupar Gaudens » ven. 15 mars 2019, 15:02

Voulant m'informer sur cette communauté, je tombe sur ce bref fil de discussion, arrêté en plein milieu de son élan - on se demande bien pourquoi - et qui me laisse plus que perplexe.

Coeurderoy et Cgs en disent du bien. Là-dessus Béru les attaque radicalement en se prévalant d'une expérience personnelle et d'un dialogue qui laisse pantois si du moins il réflète exactement sa réalité. Quant à Altior "catholique traditionnaliste, in Ecclesias Dei", soit il écrit là au rebours de ses convictions supposées, soit il charge tellement la barque qu'il n'en est pas du tout convaincant.

Certains contributeurs de ce site auront-ils une vue plus équilibrée et mieux informée ?

Avatar de l’utilisateur
ChristianK
Senator
Senator
Messages : 633
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: La Fraternité Saint Thomas Beckett

Message non lupar ChristianK » sam. 16 mars 2019, 22:32

Bonjour à tous,
je viens de faire l'expérience avec des frères de la communauté de la Confrérie de Saint Thomas Becket et je dois vous dure qu'en les entendant j'ai cru perdre ma foi. Certes le fond de la foi qu'ils annoncent est le même mais l'approche qu'ils en font est d'une époque révolue qui est proche des années 50 et 60. Les prières en latin et un grand bond en arrière et n'attirent que des catholiques qui sont en mal d'entendre la musique sans comprendre la chanson. Ils continuent à faire le vide autours d'eux. Les outils qu'ils emploient sont tous des outils traditionalistes. Ils ne laissent la place à aucune discussion ni aucune ouverture. Ils sont totalement hermétiques à tout. Ils croient avoir la verité avec 3 V. L'enfer pour eux est peuplé de flamme et le péché originel ne sont venu que de Adam et Eve. J'ai poursuivi ce raisonnement avec un frère de St Th. Becket et je lui ai dit que si il n'y avait que Adam et Eve qui ont eu que cain et Abel. Cain a tué Abel... et donc seul Eve restait comme femme... Et alors lui dis-je comment sommes nous là..... grand moment de solitude....

Voilà, bonne lecture
Cette réaction est typique d'un premier contact avec des tradis et elle vient du contraste et du manque d'habitude et de la crise postconciliaire locale, bref la religion rose de 1975, irrémédiablement en passe de devenir révolue à cause des vocations mortes et de l'élimination des cohortes 1940.
L'idée qu'il n'y a aucune ouverture parce que une dose de fermeture suffisante est ajoutée vient de la béance pathologique environnante. Trés probablement il ne s'agit que d'ouverture modérée.


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit