Expansion de l'Église dans le monde

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
MB
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 977
Inscription : lun. 26 juil. 2004, 0:03

Expansion de l'Église dans le monde

Message non lu par MB » ven. 22 oct. 2004, 13:33

Bonjour à tous

On parle souvent du déclin de la foi catholique en Europe occidentale ; et il faut reconnaître qu'en France et dans d'autres pays, les problèmes sont nombreux. Il y a certes des groupes renouvelés de catholiques, réactualisés et assez dynamiques, il y a de nouvelles initiatives ; mais globalement, la plupart des "fidèles" désertent la foi, et surtout nous vivons dans ce qu'on a pu appeler une "culture de mépris". Il est bien vu de dénigrer l'Eglise, ses enseignements, etc. comme on peut le voir tous les jours. Qu'on émette des critiques, pourquoi pas, je le fais aussi ; mais qu'on les émette sans s'autoriser la moindre démonstration, la moindre bienveillance, sans se sentir obligé d'apporter la moindre preuve, voilà qui nous gêne beaucoup. Enfin on sait tous ce que c'est...

Or il me semble que la foi catholique (et chrétienne en général) progresse partout ailleurs. Aux Etats-Unis, les catholiques sont la communauté la plus nombreuse ; en Afrique, le nombre de chrétiens a dépassé celui des musulmans ; en Asie, certains pays sont majoritairement chrétiens, et dans d'autres la foi connaît des progrès fulgurants. Donc il y a de l'espoir : il faut tout simplement se préparer à conjecturer que la foi chrétienne (et celle des catholiques notamment) va cesser d'être liée au continent européen. L'Europe n'en sera plus le centre.

Mes questions :
- est-ce que vous connaissez des références qui permettent de se renseigner sur ce phénomène ?
- quels enseignements, quels conseils ou quels apports pouvons-nous tirer de ce nouveau christianisme ?
- est-ce que vous avez été témoins de tout cela ?

J'attends des réponses avec impatience

Amicalement


mandonnaud
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2311
Inscription : jeu. 01 juil. 2004, 15:28
Localisation : LIMOGES 87000 FRANCE
Contact :

L'ennemi de la foi catholique

Message non lu par mandonnaud » lun. 25 oct. 2004, 19:26

"Ou il s'attachera a Dieu et négligera le monde de l'argent ou il aimera l'argent et la consommation y afferant et haira Dieu et le dépouillement et pauvretée que il faut vivre pour que Dieu en Jésus vienne vivre en nous par la place que l'on donne a l'esprit saint. ceux qui veut dire aussi choisir de ne pas jouir de la vie pour etre dans la joie avec l'esprit saint. Or l'occident a choisi la consommation et le prima de l'argent,Dieu n'a plus de place ou plutot sa voix interieur n'est plus entendu.Le plaisir d'avoir des choses remplace la joie de la visite de Dieu quand il le veut LUI.La jouissance de se rassacier d'image remplace la pauvreté d'un désir qui ne veut que la présence de Jésus quand il choisi de venir.Qui ascépte d'etre pauvre pour recevoir le don d'une foi qui le met au dela du créé en présence du Pére selon le don gratuit de sa grace a son heure.Comme on ne veut plus de silence, d'attente, d'accueille du petit, on ne veut pas se laisser devenir enfants dans la confience qui dépasse la raison, la foi catholique disparait de l'occident néolibérale.amitié, paul de LIMOGES

MB
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 977
Inscription : lun. 26 juil. 2004, 0:03

Re: L'ennemi de la foi catholique

Message non lu par MB » lun. 25 oct. 2004, 21:03

Euh, c'est bien gentil, mais il y a un pays, en Occident - je dirais même que c'est LE prototype du pays d'Occident, qui est très consumériste, qui gaspille beaucoup d'énergie, de ressources, qui dépense des sommes folles en publicité, etc. - les Etats-Unis - et pourtant qui est devenu l'un des plus grands centres de la foi catholique ; la confession romaine y forme la première communauté religieuse, et le taux de participation y est de très loin supérieur au nôtre. Et je ne parle pas des autres confessions. Alors cherchons l'erreur.

Bien à vous

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Le relativisme ?

Message non lu par Christophe » mar. 26 oct. 2004, 19:54

Bonsoir MB, Bonsoir Paul !

Ma thèse n'est pas très originale et j'en suis désolé... :oops:

Il me semble que si le Christianisme recule en Europe alors qu'il progresse partout ailleurs, c'est en raison du relativisme qui triomphe ici. Les gens ne croient même plus que la vérité existe, alors quel acceuil peuvent-ils faire à Celui qui nous dit "Je suis la Vérité" ?

Amicalement
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

mandonnaud
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2311
Inscription : jeu. 01 juil. 2004, 15:28
Localisation : LIMOGES 87000 FRANCE
Contact :

la foi vient de la vie ou des idées?

Message non lu par mandonnaud » jeu. 28 oct. 2004, 12:36

Si le doute de descartes et celui sientifique actuel est manifeste, il existait aussi en pologne du temps du communisme, mais la vie étais plus frugale et de relation et ils n'ont pas perdu la foi au contraire ils nous ont donné le pape, en France en plus du doute vis à vis de la vérité, il y a l'amour du plaisir, de l'argent et de la consommation et la, quand la vérité est entendu se révéle a notre conscience le mal que l'on fait et vie et on repousse cette véritées qui nous juge.amitié Paul de LIMOGES

MB
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 977
Inscription : lun. 26 juil. 2004, 0:03

Re: la foi vient de la vie ou des idées?

Message non lu par MB » sam. 30 oct. 2004, 20:57

C'est vrai que rien ne vaut un régime totalitaire pour revigorer la santé spirituelle de ceux qui le subissent... n'est-ce pas ? Il faudrait aussi empêcher les gens d'avoir de quoi manger, comme ça ils auront faim des réalités célestes, c'est bien connu.
Jean-Jacques, Maximilien, Vladimir, revenez, vous nous manquez...

Non, sérieusement, le genre de "réflexion" que vous faites est scandaleux.
Amicalement

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: la foi vient de la vie ou des idées?

Message non lu par Christophe » dim. 31 oct. 2004, 13:57

[align=justify]Bon dimanche MB !

Je crois qu'il faut éviter la mauvaise foi que vous reprocher souvent (et parfois à juste titre) à vos interlocuteurs... ;-)

"Jésus dit à ses disciples : En vérité, je vous le dis, il est difficile à un riche d'entrer dans le royaume des cieux. Je vous dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par un trou d'aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu." (Mt 19:23-24)

Paul n'a pas - si j'ai bien lu - voulu dire autre chose. Si le luxe est capable de corrompre le coeur humain et de le détourner de Dieu, combien à plus forte raison le surdéveloppement de certaines nations peut-il les éloigner de la foi et du Royaume ?

Paul n'a pas exprimé de regrets envers les régimes communistes, mais constate que la simplicité des moeurs et la frugalité qui y régnaient ont servis le maintien de la foi malgré les politiques anticléricales répréssives.


Paix et Joie.
Christophe[/align]
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

piotr
Ædilis
Ædilis
Messages : 22
Inscription : mar. 24 août 2004, 17:50
Localisation : belgique

vaste débat ...

Message non lu par piotr » mar. 02 nov. 2004, 14:37

Dans un monde sur-médiatisé ...où la moindre faute d'un pasteur est montée en épingle dans un premier temps puis est source d'une campagne visant à faire croire qu'ils sont tous fautifs ...faut pas s'étonner que les scandales à répétition aient des répercussions négatives sur la pratique religieuse dans nos églises (catho, orthodoxes et réformées).

Dans un monde où le niveau d'intruction est en augmentation constante, où le citoyen est invité à faire preuve de citoyenneté intelligente (cela me fait toujours rire mais soit), où l'élu va vers le peuple(rencontres citoyennes), où les droits de chacun sont toujours mis en exergue, où nous sommes habitués à débattre de tout et à sanctionner par un vote tous les x années, faut pas s'étonner que les chrétiens choisissent le seul droit qu'ils ont dans l'église ...voter avec leurs pieds en ne venant plus à la messe.

"Redemptionis Sacramentum sur certaines choses à observer et à éviter concernant la très sainte Eucharistie" ...à lire et à relire ...et la moitié des bonnes volontés restent chez elles ...la folie à l'état pur ...mais qui croyez-vous qui portent la communion aux vieux et malades ...qui croyez-vous qui président les ADAL ...la tare de l'église catholique ... elle ...qui a confisqué aux laïcs leur spécificité qu'ils ont reçu par le baptême ...pour reprendre la formule orthodoxe "prêtre, prophète et roi" ...à force de traiter les gens comme des brebis (le terme exact ...des moutons de panurge) ...les brebis restent chez elles ...et vont vers d'autres paturages bien plus riches.

C'est quoi d'ailleurs nos messes ... un prêtre qui nous fait une homélie plus ou moins intelligente ...que nous devons écouter dans un silence religieux ...quelques "amen" par ici et par là ...puis en procession aller chercher l'hostie ...et une fois la messe terminée ...désolé les gars ...mais j'ai pas le temps ...faut vite que j'aille dire la messe à brouchemolle sur plage ... et nos braves paroissiens sortent ...causent quelques minutes puis rentrent chez eux ...

1. Mais qu'espère-t-on ? les revoir, les voir longtemps ...comme il n'y a plus que des vieux ...
2. Espère-t-on attirer des jeunes ? ...j'en vois guère ...fais partie des jeunes et j'ai 54 ans
3. croit-on créer une communauté de croyants ?

être prêtre ce n'est pas courir de gauche à droite dire des messes "envoyer pour célébrer ...mon oeil !"

être prêtre, c'est non pas être l'homme qui dirige une paroisse tel un autocrate comme le pape, c'est d'abord et avant tout un homme qui s'occupe d'une communauté, qui délègue ce qu'il y a à déléguer et qui prend surtout le temps de créer des liens avec ses paroissiens ...j'ai vécu cette époque ...certes je n'ai pas à me plaindre ...je suis dans une communauté... bien intégré ... je ne parle pas de ce que je vis ...mais de ce que je vois dans bien des régions ....de ce que j'entends d'amis.

c'est quoi la force de la Pologne ....et je parle en connaissance ...au fait deux sites d'amis
http://www.jasna-gora.tk/ (l'ami c'est moi ----;-)
http://www.cyberquebec.ca/saintgabriel/ (mes amis, les frères de saint Gabriel)

un clergé qui va chez les gens( strict minimum une fois par an) , qui noue des contacts, qui propose des activités aux jeunes, qui les prend en charge ...faut voir ...ce qui se passe chez eux !!!

...vous invite à aller passer une semaine à jasna-gora en Pologne ...mais comme disait le Cardinal Danneels ...les prêtres polonais sont des attardés ...(véridique ...inutile de dire que j'en suis encore vexé pour mes amis polonais)

piotr
piotr
Paix et joie

piotr
Ædilis
Ædilis
Messages : 22
Inscription : mar. 24 août 2004, 17:50
Localisation : belgique

je crois en l'église qui change

Message non lu par piotr » mar. 02 nov. 2004, 20:13

piotr ...je viens de lire un super article du Père Pierre Court, ancien missionnaire, devenu supérieur de la communauté des Oblats à Pontmain.

- Et qu'est ce qu'il dit Piotr ?

- sais pas Piotr mais tu vas nous le dire !

:wub:

1. cessons de pleurer et de nous plaindre, c'est une perte d'énergie et une insulte à l'Esprit Saint.

2. cherchons à former une communauté là où nous vivons habituellement, ce qui demande humilité, acceptation mutuelle, simplicité dans les rencontres.

3. L'Eglise n'est pas le prêtre, c'est un peuple rassemblé par l'Esprit Saint. Notre Eglise ne vit pas une régression, au contraire !

4.Nous savons faire des associations.Vivons notre vie associative en chrétien.

5. L'Eglise n'est pas moribonde mais elle change comme la société ! Le témoignange ne dépend pas du nombre mais de la qualité.

6. soyons missionnaires, ouverts aux autres et aux étrangers.

L'Eglise qui est chez nous en Europe ne se porte pas plus mal qu'avant mais elle a changé.

Et tu as trouvé où ce texte Piotr ?

Dans la revue où j'écris "Médiatrice et Reine" mensuel 6 de novembre - abonnement : 15 € par an pour la Belgique et 20 € pour la France

et on écrit où pour ta revue belge ?

Fastoche ...tu m'envoies un mail ou tu écris à la rédaction

Diestevest 25 à 3000 Leuven ou tu envoies un fax ...vous connaissez encore ce machin ringard ...016-29.52.13

pour les français vous pouvez prendre contact avec la procure montfortaine 34 366 40 U, La source rue Beaunier 52 à F -75014 Paris

dis Piotr ....tu es de la bande à Montfort ....
ben oui et j'en suis fier !
et tes copains polonais de saint Gabriel ...ben oui ...ils sont aussi du mouvement de Montfort

piotr :roll:
piotr
Paix et joie

MB
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 977
Inscription : lun. 26 juil. 2004, 0:03

Re: la foi vient de la vie ou des idées?

Message non lu par MB » mar. 02 nov. 2004, 22:34

Christophe a écrit :[align=justify]Bon dimanche MB !

Je crois qu'il faut éviter la mauvaise foi que vous reprocher souvent (et parfois à juste titre) à vos interlocuteurs... ;-)

"Jésus dit à ses disciples : En vérité, je vous le dis, il est difficile à un riche d'entrer dans le royaume des cieux. Je vous dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par un trou d'aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu." (Mt 19:23-24)

Paul n'a pas - si j'ai bien lu - voulu dire autre chose. Si le luxe est capable de corrompre le coeur humain et de le détourner de Dieu, combien à plus forte raison le surdéveloppement de certaines nations peut-il les éloigner de la foi et du Royaume ?

Paul n'a pas exprimé de regrets envers les régimes communistes, mais constate que la simplicité des moeurs et la frugalité qui y régnaient ont servis le maintien de la foi malgré les politiques anticléricales répréssives.


Paix et Joie.
Christophe[/align]
Bonsoir !

Certes, certes, il faut se calmer parfois, et je m'excuse pour ces excès. Mais je me permets de remarquer que l'état de la Pologne est particulier ; ce n'est pas la frugalité qui fait naître la religion. Les Allemands de l'Est sont d'un niveau spirituel particulièrement bas, et les Tchèques sont athées pour la plupart d'entre eux. A l'inverse, les Américains, qui ont le niveau de vie occidental, sont beaucoup plus religieux que nous ; et, plus près d'ici, les Bavarois, qui d'un point de vue économique sont des "winners", prennent la religion au sérieux. Et je pourrais encore citer d'autres exemples.
Il n'y a pas de "surdéveloppement" : la richesse incroyable du monde occidental permet justement la multiplication des occasions de salut - et donc, en contrepartie, la multiplication des occasions de (re)chute. Il faut être capable de ne pas voir qu'un côté des choses...

Et, de manière générale, des déclarations sur le thème "au moins, à l'Est, il y avait ceci, cela, etc.", empiriquement, je sais ce que cela veut dire. Celui qui dit cela, TOUJOURS, regrette au fond que les communistes aient perdu le pouvoir là-bas.

Pour en revenir au sujet du débat : ce qui se dit sur l'évolution de l'Eglise chez nous est intéressant. Plus que de se plaindre de la situation chez nous, il faudrait analyser les éléments constitutifs des phénomènes religieux chez nous, les prendre un par un, les confronter. Il faut éviter surtout de vouloir tout expliquer en parlant de "relativisme omniprésent", sans donner d'exemple appuyé, sans développer, et sans mettre les choses en balance : c'est un peu un signe de paresse, pardonnez-moi...
Justement, si j'ai souhaité ouvrir ce thème de discussion, c'est que j'en ai assez des analyses franco-françaises, j'en ai assez qu'on prenne le cas occidental (euh, plutôt, de certain pays occidental) pour une généralité universelle, et j'aimerais savoir comment les choses se passent dans les pays où la foi progresse : on pourrait peut-être en tirer des renseignements très utiles pour comprendre enfin ce qu'il faudrait faire chez nous.

Cordialement

MB
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 977
Inscription : lun. 26 juil. 2004, 0:03

Réponse à Paul Hargaut

Message non lu par MB » jeu. 04 nov. 2004, 0:14

Paul Hargaut a écrit :
Bonsoir !

Certes, certes, il faut se calmer parfois, et je m'excuse pour ces excès. Mais je me permets de remarquer que l'état de la Pologne est particulier ; ce n'est pas la frugalité qui fait naître la religion. Les Allemands de l'Est
Dans tous les länder la Bavière mise à part et encore, la pratique spirituelle ou plus exactement ce que les sociologues appellent la religiosité est particulièrement faible
sont d'un niveau spirituel particulièrement bas, et les Tchèques sont athées pour la plupart d'entre eux. A l'inverse, les Américains, qui ont le niveau de vie occidental,
c'est faux ce sont actuellement les norvégiens qui sont peu "religieux" vous mélangez le PNB et le PIB par habitant. Utilisez des sources non subjectives SVP sinon les discussions se réduisent à des confrontations d'opinions personnelles qui n'ont aucun intérêt scientifiquement. Il existe des indices et des calculs d'agrégats très précis je vous renvoie aux trimestriel de l'INSEE Les Tableaux de l'économie français qui comme son nom ne l'indique offrent souvent des comparaisons internationales très précises.
sont beaucoup plus religieux que nous ; et, plus près d'ici, les Bavarois, qui d'un point de vue économique sont des "winners", prennent la religion au sérieux.
Ce n'est malheuresement plus vrai, la pratique est supérieure à la moyenne allemande ce n'est pas glorieux pour autant.
Et je pourrais encore citer d'autres exemples.
Vous devriez vous appuyer sur des études et non sur des exemples. Michel Meslin n'aime guère l'Eglise catholique mais ses données n'abondent guère en votre sens. Lire aussi les travaux d'Henri Hatzfeld qui s'efforce de comprendre l'évolution du phénomènes religieux moderne beaucoup plus ambivalent et complexe qu'une lecture par trop rapide ne peut vraiment cerner.
Quant à la situation américaine c'est Max Weber in Les Sectes protestantes et l'esprit du capitalisme publiée en 1906 qui donne l'explication de cette religiosité. Celle-ci n'est pas plus gratuite que le catholicisme sociologique en France à la même époque. Vous sous-estimez le rôle social, mesurable, de la religion. La religion ce n'est pas que cela mais malheureusement cela peut le devenir. Les analyses de Weber sont terribles, la pratique religieuse est un gage moral qui ouvre les portes des banques, le porte-monnaie des investisseurs. Les chiffres discutables auxquels vous faites implicitement référence et que les médias français athées mettent en avant disent que 90% des américains affirmet croire en Dieu, en France je rappelle que l'on atteint près de 70% (cf. Francoscopie) et que 80% des américains ont une pratique religieuse. Ces chiffres s'ils sont suffisamment précis, doivent être mis en perspective. Je tiens à rappeller qu'il existe des groupes de partouzeurs chrétiens aux USA, des églises homosexuelles... je pourrais multiplier indéfiniment les abomminations de ce type. Je vous signale que ce type de courants délirants ont leur pasteurs, leurs temples, ils sont donc à comptabiliser au même titre que les catholiques et son nombre record d'avortements surtout parmi la communauté mexicaine, ses prêtres pédophiles. La religion à l'américaine c'est la religion du choix que le Saint-Père condamne, je me fais ma petite sauce dans mon coin sur le marché religieux. Croyez-vous sincèrement que c'est cela la Cité sainte. La Foi progresse en Corée, à Shanghaï, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, en Inde et dans de très nombreux pays dits émergents ou en voie de développement. En revanche, l'Eurobarometer a bien montré que la place de la religion en Europe ne cesse de reculer même si le sentiment religieux n'est pas éteint ce qui n'est pas la même chose mais les gens adoptent une religiosité à la carte tout comme leur corrélégionnaires américains. Il faut redresser le sentiment religieux, il est dévié mais il nous faut "rendre droit le chemin du Seigneur". Au lieu de pleurnicher travaillons et cessons de se faire des illusions des éventuels paradis de la foi. L'étude dont vous parlez à la fin de votre intervention a déjà été réalisée...
Bonsoir

Votre réponse à ce que j'ai dit appelle de nombreux développements.

- Je vous cite :

"c'est faux ce sont actuellement les norvégiens qui sont peu "religieux" vous mélangez le PNB et le PIB par habitant. Utilisez des sources non subjectives SVP sinon les discussions se réduisent à des confrontations d'opinions personnelles qui n'ont aucun intérêt scientifiquement. Il existe des indices et des calculs d'agrégats très précis je vous renvoie aux trimestriel de l'INSEE Les Tableaux de l'économie français qui comme son nom ne l'indique offrent souvent des comparaisons internationales très précises. "

Pour les questions statistiques, je suis certain de ce que j'avance. La distinction PIB-PNB n'a rien à faire ici, elle est inopérante ; et je ne vois pas ce qu'elle apporte au débat. Ce n'est pas le mode de calcul de ces différents agrégats qui changera quoi que ce soit au fond du problème. La Norvège n'a rien à faire là-dedans, et d'ailleurs je ne l'ai pas citée. Au fait, vous n'avez pas contredit ma remarque : les exemples tchèque et est-allemand montrent qu'il n'y a pas de corrélation absolue et prédéterminable entre religiosité forte et frugalité totalitaire. On doit prendre en compte beaucoup d'autres éléments.

- Je vous cite encore :

" Dans tous les länder la Bavière mise à part et encore, la pratique spirituelle ou plus exactement ce que les sociologues appellent la religiosité est particulièrement faible"

Il faut savoir de quoi l'on parle. La pratique chez les protestants est faible depuis le début du 20ème siècle, mais elle n'a pas la même signification que chez nous (j'aurais dû, il est vrai, préciser les deux confessions et je m'en excuse). En ce qui concerne les catholiques, je vous parle de ce que j'ai vu et de ce sur quoi je me suis renseigné. J'en profite à l'occasion pour mentionner un point très simple, c'est que dans ce pays-là, le mot "Dieu" fait partie du langage courant et n'est pas du tout tabou comme en France ; ça n'a l'air de rien, mais il me semble que c'est une énorme différence (langage = mode de pensée). La religiosité est certainement moins élevée que, mettons, dans les années 60, mais elle reste supérieure au niveau français.

- Je vous cite toujours :

" Quant à la situation américaine c'est Max Weber in Les Sectes protestantes et l'esprit du capitalisme publiée en 1906 qui donne l'explication de cette religiosité. Celle-ci n'est pas plus gratuite que le catholicisme sociologique en France à la même époque. Vous sous-estimez le rôle social, mesurable, de la religion. La religion ce n'est pas que cela mais malheureusement cela peut le devenir. Les analyses de Weber sont terribles, la pratique religieuse est un gage moral qui ouvre les portes des banques, le porte-monnaie des investisseurs. Les chiffres discutables auxquels vous faites implicitement référence et que les médias français athées mettent en avant disent que 90% des américains affirmet croire en Dieu, en France je rappelle que l'on atteint près de 70% (cf. Francoscopie) et que 80% des américains ont une pratique religieuse. Ces chiffres s'ils sont suffisamment précis, doivent être mis en perspective. Je tiens à rappeller qu'il existe des groupes de partouzeurs chrétiens aux USA, des églises homosexuelles... je pourrais multiplier indéfiniment les abomminations de ce type. Je vous signale que ce type de courants délirants ont leur pasteurs, leurs temples, ils sont donc à comptabiliser au même titre que les catholiques et son nombre record d'avortements surtout parmi la communauté mexicaine, ses prêtres pédophiles. La religion à l'américaine c'est la religion du choix que le Saint-Père condamne, je me fais ma petite sauce dans mon coin sur le marché religieux. Croyez-vous sincèrement que c'est cela la Cité sainte. "

Plusieurs choses à dire sur ces remarques :
1° évitez d'en revenir à Max Weber, ses thèses sur le protestantisme et le capitalisme sont scientifiquement obsolètes. Même si d'un point de vue méthodologique nous lui devons beaucoup, aucun sociologue, aucun historien sérieux ne les considère plus comme canoniques ; même, le "démontage de Weber" est devenu un exercice obligé, couramment pratiqué. Et il me paraît de méchante intention d'attribuer a priori à la religiosité américaine un côté ploutocratique ; mettons-nous à la place des autres avant de les condamner.

2° cela dit, vous avez raison de mentionner les diverses "abominations" du paysage religieux américain. Encore qu'il faille faire preuve de recul : des olibrius, il y en a forcément davantage dans un pays de presque 300 millions d'habitants (j'ai déjà vu en France des chrétiens homosexuels, la seule différence, c'est que, dans un pays plus petit, ils sont moins nombreux, et qu'ils n'ont pas le réflexe de se grouper en "église" homo). Il faudrait d'ailleurs faire le décompte de tous ces mouvements délirants et de leurs adeptes : sont-ils significatifs en regard de tous les groupes protestants sérieux ? évitons donc l'effet de loupe médiatique. Vous faites comme si les chiffres de la haute pratique religieuse américaine provenaient de ce genre de sectes : soyons sérieux.

3° Je maintiens ce que je dis sur les catholiques. La communauté catholique est l'une des plus vivaces aux Etats-Unis, et sauf erreur de ma part, la première en nombre. La présence de prêtres pédophiles n'est pas un signe de baisse de religiosité chez le catholique de base.

4° à propos : vous mentionnez l'avortement. Vu la configuration actuelle de la Cour suprême, et le résultat probable d'une élection qui permettra au re-président Bush de nommer quatre nouveaux juges, je pense que la lutte contre l'IVG a de beaux jours devant elle, et je n'exclus pas qu'enfin l'avortement finisse par être interdit. En tout cas, là-bas, cette heureuse éventualité est concevable, avouez que ça change de chez nous.

5° enfin : vous parlez de "religion du choix". Je vois ce que vous voulez dire : il est clair que la perspective de voir des gens faisant leur shopping religieux n'est pas très réjouissante. Cela dit, il faut savoir ce qu'on veut : une religion sociologique (comme ce que vous pointez, à juste titre, sur le catholicisme français traditionnel), ou une religion choisie ? Je pense que nous penchons tous pour la deuxième solution, et nous souhaitons tous que chacun choisisse la foi catholique d'une manière libre et délibérée : mais alors, il faut admettre que les gens puissent se tromper. En fait, ce constat confirme ce que j'ai dit dans mon précédent message : le monde actuel multiplie les occasions de salut comme de perdition.

Vous me dites efin que l'étude que je cherche a été réalisée ; si nous parlons de la même chose (comment les choses se passent chez les nations qui sont en train de se christianiser ?), je serais ravi que vous m'en communiquiez les références. C'est justement le genre de choses que je cherche.
Autrement, je suis très intéressé par le fil que vous voulez lancer et j'en attends la suite avec beaucoup d'attention.

Bien à vous

Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 986
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Message non lu par VexillumRegis » jeu. 04 nov. 2004, 18:55

Bonjour,

Comme la question de la religion aux Etats-Unis a été abordé, il me semble judicieux de mettre ici un lien vers un article en fichier pdf.

L'article en question donne un aperçu de l'activité de quelques prêtres de l'Intitut du Christ Roi installé à Wausau, ville moyenne du Wisconsin. Il s'agit là d'une petite communauté, d'un microcosme, mais qui donne un exemple d'apostolat semble-t-il très réussi.

De plus, l'article est très bien fait et agréable à lire, alors pourquoi s'en priver ?

L'Institut du Christ Roi aux Etats-Unis

Bien à vous,

- VR -

MB
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 977
Inscription : lun. 26 juil. 2004, 0:03

Une nouvelle réjouissante

Message non lu par MB » dim. 08 janv. 2006, 21:21

On savait depuis longtemps que l'Eglise est en Chine en très forte expansion. Mais je viens tous juste d'écouter sur RFI l'interview d'un journaliste français établi dans ce pays depuis 20 ans, qui faisait preuve d'une grande finesse, d'une grande bienveillance aussi. Il parlait d'un phénomène qu'il nommait joliment - le "reboisement de l'ame humaine en Chine". Par exemple, le fait qu'il y a de plus en plus de mouvements civiques, de mouvements associatifs forts (tel architecte allant dans un village pour expliquer aux habitants comment se défendre contre les caciques communistes locaux qui voudraient par exemple faire construire un barrage), etc. Il évoquait tout cela comme un ensemble de mouvements sociaux forts, et ayant une influence réelle et croissante.
Or, parmi tous ces phénomènes, il citait, comme si la corrélation avec ceux-ci lui semblait évidente (ce qui est un bon signe, ça change de nos journalistes), l'augmentation du nombre de chrétiens : il disait que, toutes confessions confondues, on devait pouvoir arriver à un total de 120 millions de personnes. Soit presque 10 % de la population ! et il semble bien que ce nombre n'en reste pas là.
Une donnée statistique qui fait chaud au coeur.

Avatar de l’utilisateur
Gaudeamus
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 02 mars 2005, 11:18

Message non lu par Gaudeamus » sam. 14 janv. 2006, 15:46

Salut MB,

Quelques éléments sont disponibles dans le Petit lexique des idées fausses sur les religions d'Odon Vallet (Livre de Poche).
C'est un ouvrage très grand public, rien de très pointu, mais on y trouve quelques données intéressantes. Malheureusement, l'auteur ne fournit pas de bibliographie.

Le christianisme est encore la première religion dans le monde : 1,9 milliards de fidèles contre 1,3 milliards pour l'islam, sachant que celui-ci bénéficie d'un biais statistique (le fait de naître de parents musulmans fait de vous, ipso facto, un musulman). D'après l'auteur, "Au rythme actuel de progression des deux confessions, il lui [l'islam] faudrait au moins deux siècles pour dépasser le christianisme" (sachant que les conversions, c'est peanuts de ce point de vue). Or, je remarque que les indices synthétiques de fécondité sont, pour les quatre plus grands pays musulmans (tous asiatiques, au passage...) :
- Indonésie : 2,6 enfants par femme;
- Pakistan : 4,8 ;
- Bangladesh : 3,0 ;
- Inde : 3,0.
Sachant que la moyenne mondiale est de 2,7 enfants par femme (source : INED).
Le Bangladesh sort du lot, mais pour le reste, les comportements devraient petit à petit se caler sur les reste du monde (du reste, c'est bien se que l'on observe dans les pays du Maghreb et en Iran).
Pour Vallet, l'impression de déferlante islamique est en fait liée à la forte concentration géographique de nos populations émigrées.

En ce qui concerne les ordinations sacerdotales (on ne compte donc pas les diacres), on observe une ordination pour quatre départs à la retraite en Europe, et une pour six en Amérique du Nord, certes... mais :
1) La proportion entre les prêtres et le nombre de pratiquants réguliers est à peu près stable en occident.
2) Pour un prêtre qui part à la retraite, on a deux ordinations sacerdotales en Asie et six en Afrique !

Donc oui la réalité franchouille n'est pas forcément celle du reste du monde (how strange...). Ensuite, de même que le christianisme se "méridionnalise", l'islam va devenir une religion asiatique (elle l'est déjà en fait). Mais je pense que vous étiez déjà au courant de ces données...

Amicalement,

Olivier

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités