Sanctuaire de Lourdes : un appel au don

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Sanctuaire de Lourdes : un appel au don

Message non lu par Cinci » jeu. 04 juin 2020, 21:19

Katolik :

Mon intervention ne concernait que les piscines ....cette phrase ne concerne, donc, que les piscines ...Je suis plus "perplexe" sur les décisions qui ont entrainé la fermeture de tout le sanctuaire ...
Je comprend. Merci !

:)

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 800
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Sanctuaire de Lourdes : un appel au don

Message non lu par Kerygme » ven. 05 juin 2020, 15:31

24 « Montrez-moi une pièce d’argent. De qui porte-t-elle l’effigie et l’inscription ? – De César », répondirent-ils.
25 Il leur dit : « Alors rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »
26 Ils furent incapables de le prendre en défaut devant le peuple en le faisant parler et, tout étonnés de sa réponse, ils gardèrent le silence.
(Luc 20, 24-26)
Le fait que le sanctuaire ait été fermé, ou pas, n'aurait pas changé un principe de réalité : les décisions gouvernementales concernant les gestes barrières, la circulation des personnes, les fermetures administratives etc ...
C'est une réalité, le droit régalien appartient à l'état et ses représentants. Les décisions sanitaires, techniques et autres appartiennent donc à César et il faut s'y conformer, elles ne touchent pas à la foi catholique même si elles impactent un habitus ou l'organisation d'un sanctuaire.

L'autre réalité c'est que le sanctuaire même s'il était resté ouvert, quasiment personne n'aurait pu y aller. Car pas de trains/avions/véhicules mais aussi pas d'hospitaliers, pas de pisciniers, pas d'accompagnants, pas d'hôtels et restaurants pour héberger et nourrir tout ce monde, les déplacements (uniquement professionnels) limités ... etc. A chacun d'en tirer les conclusions qu'il souhaite.


Alors polémiquer après coup me fait plus penser à une habitude de consommateur qu'à autre chose, et si le jeu est juste de polémiquer sur tout alors je me lance également : les théoriciens auraient pu montrer l'exemple. Pourquoi ne sont-ils pas allés au sanctuaire pour proposer leurs services gratuitement pour que celui-ci reste ouvert, ou n'ont ils pas affrété un train, loué un bus ... ? La réalité nécessite des bras et des volontés, la polémique nécessite juste des "y'a qu'à" et "il faut qu'on"; qui me font penser à cet excellent dessin plus haut.. A chacun sa préférence.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Toto2
Censor
Censor
Messages : 183
Inscription : lun. 21 janv. 2019, 20:58
Conviction : Tradi

Re: Sanctuaire de Lourdes : un appel au don

Message non lu par Toto2 » ven. 05 juin 2020, 23:03

Kerygme a écrit :
ven. 05 juin 2020, 15:31

C'est une réalité, le droit régalien appartient à l'état et ses représentants. Les décisions sanitaires, techniques et autres appartiennent donc à César et il faut s'y conformer, elles ne touchent pas à la foi catholique même si elles impactent un habitus ou l'organisation d'un sanctuaire.
Très bien, vous irez donc expliquer que Saint Valentin, les martyrs d'Abitène, les prêtres réfractaires, avaient tort d'avoir désobéi à l'Etat. Et plus largement tous les martyrs qui ont été torturés et exécutés pour avoir refusé de sacrifier à César malgré les injonctions civiles. Et pourquoi les Apôtres, malgré l'interdiction qui leur avait été faite, ont-ils continué à évangéliser? Et pourtant on les a canonisés! Et quand César a demandé par exemple qu'on lui livrât les objets de culte et les livres de prière pour les détruire, il fallait obéir aussi? Et quand le roi demanda à Saint Jean Népomucène si la reine lui avait dit en confession qu'elle le trompait, ou pas, Saint Jean Népomucène devait répondre? Et quand un général SS demande à un soldat d'aller massacrer des civils, il faut obéir aussi? C'était l'argument d'Eichman à son procès : je n'ai fait qu'obéir.
S'il faut rendre à César ce qui est à César, il faut aussi rendre à Dieu ce qui est à Dieu ; et quand César empêche que l'on rende à Dieu ce qui lui est dû, ou demande qu'on lui rende ce qui est dû à Dieu, César a tort et il faut désobéir.
Si quelqu'un vient à vous sans cette doctrine, ne le saluez pas

que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d'y parler; [...] il est malséant à une femme de parler dans l'Église.

Nous réclamons la constance de votre zèle contre les ennemis du célibat ecclésiastique ....défendre de toutes vos forces une loi de si haute importance et de repousser les traits dirigés contre elle par des hommes que tourmentent les plus infâmes passions.

Omnes dii gentium daemonia

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 800
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Sanctuaire de Lourdes : un appel au don

Message non lu par Kerygme » sam. 06 juin 2020, 12:21

Toto2 a écrit :
ven. 05 juin 2020, 23:03
S'il faut rendre à César ce qui est à César, il faut aussi rendre à Dieu ce qui est à Dieu ; et quand César empêche que l'on rende à Dieu ce qui lui est dû, ou demande qu'on lui rende ce qui est dû à Dieu, César a tort et il faut désobéir.
Tout à fait à condition de ne pas faire de confusions entre les deux. les entremêler ou faire un amalgame pour juste défendre une opinion.
Il me semble que vous faites une comparaison infondée.

Je constate juste une chose, on élude le fait que le sanctuaire aurait de toute façon été non visité. Donc, quel intérêt de le plonger dans une dette plus importante pour rien et toutes les conséquences préfectorales d'un sanctuaire qui n'a plus les moyens d'accueillir les foules et les flux ? C'est une autre réalité, sans la capacité financière et humaine à accueillir les foules, la préfecture n'accorderait pas d'autorisation administrative d'accueillir du public et donc de réouverture. Vous aurez beau objecter sur un forum tant que vous voulez cela ne changera strictement rien.

Je ne vois que des propos dont le but n'est que de défendre des opinions donc à rester des lettres mortes. Une opinion sans l'agir n'a pas vocation à être efficace.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Toto2
Censor
Censor
Messages : 183
Inscription : lun. 21 janv. 2019, 20:58
Conviction : Tradi

Re: Sanctuaire de Lourdes : un appel au don

Message non lu par Toto2 » sam. 06 juin 2020, 14:54

Kerygme a écrit :
sam. 06 juin 2020, 12:21

Je constate juste une chose, on élude le fait que le sanctuaire aurait de toute façon été non visité.
Vous n'en savez absolument rien. Certes le nombre de visites aurait chuté, mais je doute fortement qu'il aurait atteint zéro.
C'est une autre réalité, sans la capacité financière et humaine à accueillir les foules, la préfecture n'accorderait pas d'autorisation administrative d'accueillir du public et don de réouverture.


Mais on se moque éperdument de l'autorisation administrative d'accueillir du public ; ce qui n'est pas interdit est autorisé ; des décrets et textes réglementaires ont été pris pour limiter le nombre de personnes accueillies dans les grands rassemblements, mais les lieux de culte ont été explicitement autorisés à rester ouverts. Il n'y a donc pas lieu d'avoir une autorisation administrative à ouvrir. D'ailleurs c'est curieux, vous dites que de toute manière personne ne serait venu et deux lignes plus bas vous expliquez que l'on n'a pas la capacité humaine à accueillir les foules : bravo, vous vous contredisez dans le même paragraphe. Soit personne ne vient, soit des foules, mais on ne peut pas soutenir les deux points dans le même message.
De toute manière, encore une fois, le sanctuaire a été fermé alors même qu'aucun texte d'aucune autorité ne le réclamait, les piscines ont été fermées dès le 4 mars, alors qu'à cette date, il n'y avait pas de geste barrière, pas de distanciation sociale, pas de restriction de déplacements, pas d'interdiction de grand rassemblement, et pas de mesure de fermeture obligatoire des piscines du sanctuaire.
Et là, je vous renvoie votre compliment : il ne s'agit pas d'une opinion, il s'agit d'un fait. A moins que vous me montriez précisément les textes obligeant à cette fermeture?
L'opinion, c'est quand vous dites : "le sanctuaire aurait de toute façon été non visité. " Là c'est une opinion, parce que l'on n'en sait rien, et il y a même fort à parier qu'il y aurait eu toujours quelques visites, ne serait-ce que parce que les églises qui sont restées ouvertes à Paris ont eu des visites.
Je ne vois que des propos dont le but n'est que de défendre des opinions donc à rester des lettres mortes. Une opinion sans l'agir n'a pas vocation à être efficace.
C'est vrai qu'en matière d'action, tout fermer pour ensuite quémander de l'argent, voilà qui est très responsable.
Si quelqu'un vient à vous sans cette doctrine, ne le saluez pas

que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d'y parler; [...] il est malséant à une femme de parler dans l'Église.

Nous réclamons la constance de votre zèle contre les ennemis du célibat ecclésiastique ....défendre de toutes vos forces une loi de si haute importance et de repousser les traits dirigés contre elle par des hommes que tourmentent les plus infâmes passions.

Omnes dii gentium daemonia

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 800
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Sanctuaire de Lourdes : un appel au don

Message non lu par Kerygme » sam. 06 juin 2020, 16:13

Toto2 a écrit :
sam. 06 juin 2020, 14:54
... vous dites que de toute manière personne ne serait venu et deux lignes plus bas vous expliquez que l'on n'a pas la capacité humaine à accueillir les foules : bravo, vous vous contredisez dans le même paragraphe. Soit personne ne vient, soit des foules, mais on ne peut pas soutenir les deux points dans le même message.
Que ne saisissez-vous pas dans la temporalité du mot "réouverture" ? Je pense qu'avant de parler de contradiction il faudrait déjà lire la phrase dans le sens où elle s'exprime, en interprétant à votre façon à chaque fois c'est le monologue que vous recherchez; alors je vous y laisse.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités