Les confinés du temps ordinaire

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1512
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par zelie » dim. 15 mars 2020, 11:45

Appel de Mgr Dominique Rey, évêque de Toulon, à assister/prier à une neuvaine de messes sur Hozana, du 17 au 25 mars :
https://hozana.org/communaute/8816-neuv ... oronavirus
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Pathos
Senator
Senator
Messages : 942
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Pathos » lun. 16 mars 2020, 17:32

Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9461
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par PaxetBonum » lun. 16 mars 2020, 17:35

Il reste des prêtres remplis de Foi !
Si je le voyais passer devant ma fenêtre, personnellement je lui emboiterai le pas illico.

Deo Gratias !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Guillaume C.
Censor
Censor
Messages : 129
Inscription : mer. 14 janv. 2015, 13:37
Conviction : Catholique romain

Les confinés du temps ordinaire

Message non lu par Guillaume C. » mer. 18 mars 2020, 22:56

Méditation d'un évêque italien face au coronavirus

Voici une belle méditation de Mgr Joseph Giudice (évêque de Nocera, Italie) face au coronavirus et au confinement « Je reste à la maison, Seigneur ! » :

« Je reste à la maison, Seigneur ! Et aujourd’hui, je m’en rends compte, Tu m’as appris cela, demeurant obéissant au Père, pendant trente ans dans la maison de Nazareth, en attente de la grande mission.

Je reste à la maison, Seigneur, et dans l’atelier de Joseph, Ton gardien et le mien, J’apprends à travailler, à obéir, pour arrondir les angles de ma vie et Te préparer une œuvre d’art.

Je reste à la maison, Seigneur ! Et je sais que je ne suis pas seul parce que Marie, comme toute mère, est dans la pièce à côté, en train de faire des corvées et de préparer le déjeuner pour nous tous, la famille de Dieu.

Je reste à la maison, Seigneur ! Et je le fais de manière responsable pour mon propre bien, pour la santé de ma ville, de mes proches, et pour le bien de mon frère, que Tu as mis à côté de moi, me demandant de m’en occuper dans le jardin de la vie.

Je reste à la maison, Seigneur ! Et dans le silence de Nazareth, je m’engage à prier, à lire, étudier, méditer, être utile pour les petits travaux, afin de rendre notre maison plus belle et plus accueillante.

Je reste à la maison, Seigneur ! Et le matin, je Te remercie pour le nouveau jour que Tu me donnes, en essayant de ne pas le gâcher et l’accueillir avec émerveillement, comme un cadeau et une surprise de Pâques.

Je reste à la maison, Seigneur ! Et à midi, je recevrai la Salutation de l’Ange, je me rendrai utile pour l’amour, en communion avec Toi qui T’es fait chair pour habiter parmi nous ; et, fatigué par le voyage, assoiffé, je Te rencontrerai au puits de Jacob, et assoiffé d’Amour sur la Croix.

Je reste à la maison, Seigneur ! Et si le soir me prend la mélancolie, je T’invoquerai comme les disciples d’Emmaüs : reste avec nous, le soir est arrivé et le soleil se couche.

Je reste à la maison, Seigneur ! Et dans la nuit, en communion de prière avec les nombreux malades et les personnes seules, j’attendrai l’aurore pour chanter à nouveaux ta Miséricorde et dire à tout le monde que, dans les tempêtes, Tu as été mon Refuge.

Je reste à la maison, Seigneur ! Et je ne me sens pas seul et abandonné, Parce que Tu me l’as dit : Je suis avec vous tous les jours. Oui, et surtout en ces jours de confusion, ô Seigneur, dans lesquels, si ma présence n’est pas nécessaire, Je vais atteindre chacun, uniquement avec les ailes de la prière. »
Il n'y a qu'une Église, une par l'unité de la doctrine comme par l'unité du gouvernement, c'est l'Église catholique (Léon XIII, lettre Testem benevolentiæ sur la condamnation de l'américanisme)

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4411
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Méditation d'un évêque italien face au coronavirus

Message non lu par Kerniou » jeu. 19 mars 2020, 10:30

Merci de nous donner ce beau texte en partage...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2344
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Les confinés du temps ordinaire

Message non lu par Teano » jeu. 19 mars 2020, 11:26

Bonjour à tous,

Voidi l'édito de Sœur Véronique Margron de mardi 17 mars :

"Quarantaine : 40 ans comme les 40 ans d'errance pour le peuple hébreu avant de rejoindre Canaan et les 40 ans de règne pour les rois David et Salomon, ou encore les 40 jours où l’armée d’Israël doit faire face à celle des Philistins avant que le petit David, simple berger venu de Bethléem, arrive à l’improviste et accepte de combattre le colosse Goliath et apporte ainsi la victoire aux Hébreux.

Ces quarantaines comme le temps pour Dieu de façonner notre cœur, de nous faire entrer dans une vie nouvelle. Telle la quarantaine de notre Carême : au bout de 40 jours, un homme sera vainqueur de la mort, ni héros ni costaud, mais Jésus qui sauve et relève.
Notre quarantaine, due au coronavirus, nous rappelle alors que notre humanité a toujours tremblé face aux épidémies. Malgré notre puissance technique, nos sociétés modernes restent absolument vulnérables. Nous n’avons, pas plus qu’hier, la maîtrise complète de notre destin.
Peut-être que ce temps imposé peut nous obliger déjà à nous interroger : qui mettons-nous habituellement en quarantaine aujourd’hui dans nos sociétés ? Migrants, personnes du grand âge, gens trop différents, inadaptés à la vitesse… Mais aussi dans notre Église ? Victimes d’abus, encore malgré les avancées récentes, situations non conformes…
Alors nous rendre solidaires d’elles en ces jours et regarder l’envers du monde. Celui-là même qui est l’endroit du monde pour Dieu. Lui qui est un Dieu de l’alliance, du don, du dépliement de lui-même, du lien. 40 jours pour nous ouvrir davantage, alors qu’il faut, très sérieusement, se confiner. Ouvrir ses entrailles, découvrir de nouvelles solidarités avec ses voisins plus isolés que soi peut-être. Ou une personne à la rue, proche de chez nous, plus démunie encore.
Prier et supplier, aussi, pour les patients, ceux du coronavirus et tous les autres qui ont impérativement besoin de soins, pour tous les soignants engagés dans cette guerre, spécialement ceux qui apparaissent les plus humbles : aides-soignants, personnels de service… À nous ensemble d’observer les consignes de l’État pour n’exposer personne par désinvolture. Mais à nous aussi d’aimer plus encore et mieux encore et d’en trouver les chemins concrets."


https://rcf.fr/la-matinale/la-quarantai ... olidarites

Confinée comme tout le monde depuis quelques jours, j'observe avec perplexité mon Eglise et mes frères catholiques qui font au mieux pour maintenir la vie de prière et le lien fraternel. Chacun se rend compte comment tout ce qui nous semblait aller tellement de soi est en fait assez précaire...comme la continuité des messes en semaine et des célébrations liturgiques en ce temps de Carême. J'ai une pensée particulière pour les catéchumènes qui devaient être baptisés à Pâques : leur baptême me semble fortement compromis, pour cette année.

Mais, comme le fait remarquer Sœur Véronique (que j'appelle familièrement Sœur Véro, tant son édito du mardi est pour moi un rendez-vous), voilà que nous autres, gentils petits cathos bien propres sur nous, bien à jour dans nos sacrements, notre vendredi sans viande et nos enfants assidus au caté, nous voilà à présents à vivre la situation de ceux pour qui la quarantaine et le confinement ecclésial, c'est 365 jours par an, depuis des ans et des ans.

Si j'étais un peu peau de vache ou si j'en faisais partie, je vous dirais bien : "c'est bien fait pour vos tronches et ça vous fait les pieds !"

Certains vivent cet éloignement pour des raisons canoniques : les divorcés-remariés, par exemple.
D'autres ne se sentent pas accueillis dans l'Eglise ou n'y trouvent pas leur place : comme le dirait Sœur Véro, ils sont trop ceci ou pas assez cela et ne se reconnaissent pas dans le discours de l'Eglise. Je pense en particulier aux personnes dont les relations familiales ont été détruites pour toutes sortes de raisons et qui peuvent avoir du mal à supporter l'éloge parfois naïf des bienfaits de la vie de famille si prégnant dans la parole publique de l'Eglise. C'est juste frotter de sel leurs plaies intimes.

Je pense aux personnes qui ont un témoignage de vie chrétienne qui ne colle pas assez à la norme et que l'Eglise n'a pas vraiment envie d'écouter (je pense à certaines personnes plus ou moins fracassés par les excès et qui ont fait une l'expérience d'une conversion souvent fulgurante).

Je pense aux personnes qui souffrent d'un trouble psychique, qui inspirent souvent de la crainte, qu'on isole ou qu'on évite et dont on ne veut pas trop écouter la détresse. C'est vrai, c'est gonflant ces gens qui chougnent parce qu'ils sont dépressifs. Et l'autre là, qui se bat avec son psychisme dévasté par les abus physiques, spirituels, sexuels, qu'est-ce qu'elle nous enquiquine ! L'Eglise les "assure souvent de toute sa compassion"...de loin...

Pour ces gens-là, avec leur foi et leur certitude d'être porté dans les bras du Seigneur, le confinement c'est tous les dimanches sur leur chaise à l'église parce que personne n'aurait l'idée de leur demander simplement comment ils vont et de prendre un moment pour les écouter (tout le monde a à faire chez soi) et peut-être se rendre compte qu'il y a des chagrins à soulager juste sur le banc d'à côté ou c'est le confinement tout court, quand à l'église, ils ont jusque perdu le goût d'y aller à force d'y entendre une parole au mieux, creuse ; au pire, une gifle qui leur rappelle leurs échecs et leur "inadaptation ecclésiale".

Et voilà qu'aujourd'hui, comme des nantis des sacrements que nous sommes, nous courrons après la "communion spirituelle", une messe à la radio ou sur internet, une église à 2 pas où l'on pourrait se faufiler un moment pour y mettre un cierge !

Nous voilà à partager le quotidien de ces personnes, qui sont des pauvres de Jésus parce qu'Il est le seul à savoir ce que leur cœur abrite de douleur et d'espérance, de pardons jamais demandés, de dignité piétinée.

Bienvenue dans leur monde !

Dans la patience de Marie,

Teano
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1512
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Les confinés du temps ordinaire

Message non lu par zelie » ven. 20 mars 2020, 10:50

Merci infiniment Teano pour ce partage, qui sera de nature à nous faire réfléchir à nos conduites!

Et s'il m'est permis d'ajouter un mot en vous paraphrasant, je pense aux personnes sans domicile fixe, pour lesquels le gouvernement n'a fait aucune annonce officielle, et pour lesquels certains maires, (enfin!) commencent à penser à ouvrir des gymnases.
Un grand bravo et une immense gratitude aux associations de distribution de nourriture, qui continuent de distribuer des soupes en faisant le tour des quartiers, pour les plus démunis, ceux qui ne peuvent pas se déplacer pour aller jusqu'à des points fixes des Restos du Coeur.

Ce temps de carême est vraiment exceptionnel de grâces, car il permet à chacun de redécouvrir la solidarité, le civisme, le courage, la détermination, le don de soi à tous nos frères.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2344
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Les confinés du temps ordinaire

Message non lu par Teano » ven. 20 mars 2020, 18:45

"NOS ANGES

Si nous nous sommes tous les jours, répandus en bonté sur la peine qui passe, c'est notre bonté, un jour qui nous secourra.
Si nous avons tous les jours appelé la Beauté - Beauté de l'âme, beauté des actes, beauté des oeuvres - c'est la Beauté, un jour, qui nous consolera.
Si nous avons recueilli, tous les jours, les nobles pensées, elles seront toutes là, un jour, dans notre solitude.
Si nous avons élevé tous les jours, au-dessus de nos intérêts et de notre bonheur, un très haut désir de justice, c'est lui, un jour qui nous empêchera de tomber.
Voilà nos Anges qui se tiendront autour de nous aux heures sombres, voilà nos hôtes, nos habitants de coeur qui sauveront notre âme en danger sur une route sans lumière.
Il nous faut faire tout le bien et tout le beau que nous pouvons pendant que nous pouvons.
Et quand nous ne pourrons plus rien faire, le bien et le beau que nous aurons faits continueront, sans nous, leur tâche et nous forceront, malgré nous, à les suivre encore."

Marie Noël, Notes intimes
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1512
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Les confinés du temps ordinaire

Message non lu par zelie » sam. 21 mars 2020, 12:22

Le don des Indulgences spéciales est accordé aux fidèles souffrant de la maladie Covid-19, ainsi qu'aux travailleurs de la santé, aux membres de la famille et à tous ceux qui, à quelque titre que ce soit, y compris par la prière, s'occupent d'eux. C’est ce que stipule un décret de la Pénitencerie apostolique paru ce 20 mars 2020:

https://www.vaticannews.va/fr/vatican/n ... 19-et.html

«Soyez joyeux dans l'espérance, patients dans la tribulation, persévérants dans la prière» (Rom 12, 12). Ces paroles écrites par Saint Paul à l'Église de Rome résonnent tout au long de l'histoire de l'Église et guident le jugement des fidèles face à toutes les souffrances, maladies et calamités.

La Pénitencerie apostolique, l’un des trois tribunaux de la Curie romaine, a publié ce vendredi 20 mars un décret relatif au don des Indulgences.

L’Église prend soin des malades
Présentant ce décret, l’institution judiciaire vaticane évoque d’abord «un moment présent où l'humanité entière, menacée par une maladie invisible et insidieuse, qui depuis quelque temps fait partie de la vie de chacun, est marquée jour après jour par des peurs angoissées, de nouvelles incertitudes et surtout une souffrance physique et morale généralisée». Elle rappelle aussi le soin qu’a toujours pris l’Église des malades.

Ces derniers jours, le Pape François a par ailleurs montré sa proximité paternelle et a renouvelé son invitation à prier sans cesse pour ces malades du coronavirus.

Aux malades et travailleurs de la santé
C’est pourquoi la Pénitencerie apostolique a décidé d’accorder le don des indulgences plénières aux fidèles atteints du coronavirus, aux conditions suivantes:

«Si avec un esprit détaché de tout péché, ils s'unissent spirituellement par les médias à la célébration de la Sainte Messe, à la récitation du Saint Rosaire, à la pratique pieuse du Chemin de Croix ou à d'autres formes de dévotion, ou si au moins ils récitent le Credo, le Notre Père et une pieuse invocation à la Sainte Vierge Marie, en offrant cette épreuve dans un esprit de foi en Dieu et de charité envers leurs frères et sœurs, avec la volonté de remplir les conditions habituelles (confession sacramentelle, communion eucharistique et prière selon les intentions du Saint-Père), le plus tôt possible».

L’indulgence plénière concerne aussi les travailleurs de la santé, les membres de la famille et tous ceux qui, «à l'instar du bon Samaritain», s'exposant au risque de contagion, soignent les malades du coronavirus.

Et aux fidèles qui prient pour la fin de la pandémie
La Pénitencerie apostolique accorde d'ailleurs volontiers aussi l'indulgence plénière, dans les mêmes conditions, aux fidèles qui offrent une visite au Saint Sacrement, à l'Adoration Eucharistique, ou qui s’adonnent à la lecture de la Sainte Ecriture pendant au moins une demi-heure, ou à la récitation du Saint Rosaire, au pieux exercice du Chemin de Croix, ou encore à la récitation du chapelet de la Divine Miséricorde, pour implorer de Dieu Tout-Puissant la fin de l'épidémie, le soulagement des affligés et le salut éternel de ceux que le Seigneur a appelés à Lui.

L'Église prie enfin pour «ceux qui ne peuvent pas recevoir le sacrement de l'Onction des malades et le Viatique, en confiant chacun d'eux à la Miséricorde divine en vertu de la communion des saints et en accordant aux fidèles l'Indulgence plénière sur le point de mourir, à condition qu'ils soient dûment disposés et qu'ils aient récité quelques prières de leur vivant. Pour obtenir cette indulgence, l'utilisation du crucifix ou de la croix est recommandée (cf. Enchiridion indulgentiarum, n.12)», a conclu le pénitencier majeur de l'Église catholique, le cardinal italien Mauro Piacenza.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Pathos
Senator
Senator
Messages : 942
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Les confinés du temps ordinaire

Message non lu par Pathos » sam. 21 mars 2020, 12:33

Merci Zélie !!
Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher.

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1512
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Les confinés du temps ordinaire

Message non lu par zelie » dim. 22 mars 2020, 13:20

Je vous remercie beaucoup de votre lien invité.
J'ai une question pour la modération : pourriez -vous regrouper sur un fil tous les liens vers les messes, prières, Adorations, qui ont lieu sur la TV ou les sites web pour que chaque visiteur puisse en permanence trouver un lien actif de prière pour le soulager dans sa soif de Dieu et de prière, pour soutenir tous nos frères qui ne manqueront pas de ressentir en eux un appel particulier mais se trouveront démunis devant lui?
Merci d'avance.

[Un fil semble aller dans ce sens "Chaînes Youtube paroissiales", ici : viewtopic.php?f=93&t=46082#p417944 Suivant ce que les intervenants y ajouteront nous modifierons le titre pour plus de clarté. La modération]
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3056
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Les confinés du temps ordinaire

Message non lu par Trinité » dim. 22 mars 2020, 21:45

Message qui m'a été communiqué, par un de mes amis athée! ;)
MESSAGE DES ÉVÊQUES DE FRANCE AUX CATHOLIQUES ET À TOUS NOS CONCITOYENS

NOTRE PAYS, AVEC DE NOMBREUX AUTRES, TRAVERSE UNE GRANDE ÉPREUVE. LE CHEF DE L’ÉTAT NOUS APPELLE À LAISSER DE CÔTÉ NOS DIVISIONS ET À VIVRE CE TEMPS DANS LA FRATERNITÉ. C’EST POURQUOI NOUS AVONS VOULU QUE CE MESSAGE DESTINÉ EN PREMIER LIEU AUX CATHOLIQUES S’ADRESSE AUSSI À TOUS NOS CONCITOYENS SANS DISTINCTION.

NOUS LE FAISONS DANS UN ESPRIT D’HUMILITÉ, MAIS AVEC LA CERTITUDE QUE LA FOI CHRÉTIENNE A UNE MISSION SPÉCIFIQUE DANS CE MONDE ET QU’ELLE NE DOIT PAS S’Y DÉROBER. NOUS PENSONS AUSSI À TOUS CEUX ET CELLES QUI PARTAGENT AVEC NOUS LA FOI EN DIEU ET LA CONVICTION QU’IL ACCOMPAGNE NOTRE VIE. NOUS PENSONS ENFIN À TOUS CEUX ET CELLES QUI NE CROIENT PAS MAIS SOUHAITENT QUE LA SOLIDARITÉ ET L’ESPRIT DE SERVICE S’ACCROISSENT ENTRE LES HOMMES. À TOUS, NOUS DISONS NOTRE DÉSIR QUE NOTRE COMMUNAUTÉ NATIONALE SORTE GRANDIE DE CETTE ÉPREUVE. DEPUIS BIEN DES ANNÉES DÉJÀ NOTRE HUMANITÉ A L’INTUITION QU’ELLE DOIT CHANGER RADICALEMENT SA MANIÈRE DE VIVRE. LA CRISE ÉCOLOGIQUE NOUS LE RAPPELLE SANS CESSE, MAIS LA DÉTERMINATION A FAIT LARGEMENT DÉFAUT JUSQU’ICI POUR PRENDRE ENSEMBLE LES DÉCISIONS QUI S’IMPOSENT ET POUR S’Y TENIR. OSONS LE DIRE, L’ÉGOÏSME, L’INDIVIDUALISME, LA RECHERCHE DU PROFIT, LE CONSUMÉRISME OUTRANCIER METTENT À MAL NOTRE SOLIDARITÉ. NOUS AVONS LE DROIT D’ESPÉRER QUE CE QUE NOUS VIVONS EN CE MOMENT CONVAINCRA LE PLUS GRAND NOMBRE, QU’IL NE FAUT PLUS DIFFÉRER LES CHANGEMENTS QUI S’IMPOSENT: ALORS, CE DRAME PORTEUR D’ANGOISSE N’AURA PAS ÉTÉ TRAVERSÉ EN VAIN.


LE MERCREDI 25 MARS, À 19H30

UN PEU PARTOUT EN FRANCE, LES CLOCHES DE TOUTES LES ÉGLISES SONNERONT PENDANT DIX MINUTES, NON POUR APPELER LES FIDÈLES À S’Y RENDRE, MAIS POUR MANIFESTER NOTRE FRATERNITÉ ET NOTRE ESPOIR COMMUN.

ELLES SONNERONT COMME ELLES ONT SONNÉ AUX GRANDES HEURES DE NOTRE HISTOIRE, LA LIBÉRATION PAR EXEMPLE. EN RÉPONSE À CE SIGNE D’ESPOIR, NOUS INVITONS TOUS CEUX QUI LE VOUDRONT À ALLUMER DES BOUGIES À LEUR FENÊTRE. CE GESTE, QUI EST DE TRADITION DANS LA VILLE DE LYON, EST UN SIGNE D’ESPÉRANCE QUI TRANSCENDE LES CONVICTIONS PARTICULIÈRES: CELUI DE LA LUMIÈRE QUI BRILLE DANS LES TÉNÈBRES!
CE QUI SUIT S’ADRESSE MAINTENANT AUX CATHOLIQUES.
Mercredi 25 mars, nous fêterons l’Annonciation du Seigneur. Elle eut lieu à Nazareth, chez une jeune fille, Marie. Dans sa maison, le Ciel rencontre la terre ; dans sa maison, le salut du monde est conçu ; dans sa maison, une joie nouvelle apparaît, la joie de l’Évangile, une joie pour le monde: «Car rien n’est impossible à Dieu» (Lc 1, 37).

Cette année, sans l’avoir voulu, nous fêterons l’Annonciation, confinés, dans nos maisons! Pouvons-nous célébrer cette fête plus en vérité, plus intensément, plus en communion?

Quand les cloches sonneront, le 25 mars, à 19h30, que chaque disciple de Jésus, dans sa maison, ouvre sa Bible (ou son ordinateur) et lise, seul ou en famille, le récit de l’Annonciation, dans l’Évangile selon saint Luc, chapitre 1, versets 26 à 38.

Et qu’au même moment chaque maison allume une ou plusieurs bougies, à sa fenêtre, pour dire son espérance et conforter celle de ses voisins.

Nous prierons en communion par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie en nous unissant au chapelet récité, à Lourdes, chaque jour à 15h30. Nous demanderons à Marie de nous protéger et de nous aider à mieux accueillir Jésus dans nos maisons, dans nos coeurs, dans nos vies comme elle l’a fait elle-même pour nous: «Que tout m’advienne selon ta parole» (Lc 1, 38) – [1re dizaine].

Nous confierons à Marie qui devient Mère du Sauveur et qui deviendra notre Mère, nos frères et soeurs malades, nos frères et soeurs soignants, notre communauté humaine éprouvée. Nous lui dirons que nous voulons les aimer comme nous aimons Jésus, «le fruit béni de ses entrailles» (cf. Lc 1, 42), Lui qui a pris sur lui nos souffrances et nos péchés [2e dizaine].

Nous pourrons aussi confier nos craintes et nos doutes à celle qui fut toute bouleversée et s’interrogea: «Comment cela va-t-il se faire?» (Lc 1, 34). La peur d’une vie remise à Dieu, différente de celle dont nous rêvons, rejoint la peur de la mort. Marie la connaît de l’intérieur et nous pouvons lui dire sans cesse: «Prie pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort», comme l’Église nous l’a appris [3e dizaine].

Enfin, poussés par l’Esprit, nous pourrons dire à Jésus: «Guéris-nous!» Nous ne savons pas quelle sera la réponse sinon que, dans quelques jours, nous fêterons la passion, la mort et la résurrection de Jésus, le premier-né d’une multitude de frères qu’il fait entrer dans la vie de Dieu [4e dizaine.]

[5e dizaine avec intentions particulières].

Ouvrir sa fenêtre, allumer une bougie est un geste de communion que nous voulons offrir à toute la nation pour qu’elle rende hommage aux défunts, victimes du Covid19, et aussi à ceux qui donnent de l’espoir, soignants, autorités mais aussi famille, amis, voisins.

C’est pourquoi nous vous demandons de relayer ce message très largement autour de vous, par tous les moyens autorisés à votre disposition!

LES ÉVÊQUES DE FRANCE

MESSAGE DES ÉVÊQUES DE FRANCE
AUX CATHOLIQUES ET À TOUS NOS CONCITOYENS

Carolus
Quæstor
Quæstor
Messages : 369
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Les confinés du temps ordinaire

Message non lu par Carolus » dim. 22 mars 2020, 22:17

Trinité a écrit :
dim. 22 mars 2020, 21:45
Trinité :

Message qui m'a été communiqué, par un de mes amis athée! ;)
Cet ami athée vous demande votre aide, cher Trinité. :(
2 Ch 13-14 […] si j’envoie la peste dans mon peuple, et que mon peuple, sur qui est prononcé mon nom, s’incline et prie, s’il recherche ma face et revient de sa conduite mauvaise, moi, j’écouterai depuis les cieux, je pardonnerai son péché et je guérirai son pays.
Inclinons-nous donc et prions pour que le Seigneur guérisse notre pays ! 🙏

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3056
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Les confinés du temps ordinaire

Message non lu par Trinité » dim. 22 mars 2020, 22:30

Carolus a écrit :
dim. 22 mars 2020, 22:17
Trinité a écrit :
dim. 22 mars 2020, 21:45
Trinité :

Message qui m'a été communiqué, par un de mes amis athée! ;)
Cet ami athée vous demande votre aide, cher Trinité. :(
Je pense! Mes amis athées sont très moqueurs , quand je leur parle de mes convictions et de "ma foi" ...surtout en l'Eglise...
Mais parfois, j'ai des réactions comme cela très étonnantes de leur part...un autre ( non baptisé...) m'avait ramené d'un de ses voyages en Sicile, une petite statue de la Vierge à l'intérieur d'une petite grotte , cette grotte était constituée de la lave du Vésuve... ;)

Carolus
Quæstor
Quæstor
Messages : 369
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: Les confinés du temps ordinaire

Message non lu par Carolus » dim. 22 mars 2020, 23:12

Trinité a écrit :
dim. 22 mars 2020, 22:30
Trinité :
Carolus a écrit :
dim. 22 mars 2020, 22:17
Carolus :

Cet ami athée vous demande votre aide, cher Trinité. :(
Je pense!
Moi aussi, cher Trinité. :)

Il faut que je change l’émoticône : Cet ami athée vous demande votre aide, cher Trinité. :clap:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités