Prosélytisme et (re)évangélisation

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2969
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Prosélytisme et (re)évangélisation

Message non lu par Suliko » lun. 07 oct. 2019, 15:01

Je pense que Cinci a très bien cerné le problème dans son message en page 1...
Voici ce que dit le § 39 de l'Instrumentum laboris amazonien :
De nombreux peuples amazoniens sont constitutivement ouverts au dialogue et à la communication. Il y a donc un vaste et nécessaire champs de dialogue entre les spiritualités, les croyances et les religions amazoniennes qui exige une approche cordiale des diverses cultures. Le respect de cet espace ne signifie pas relativiser ses propres convictions, mais reconnaître d’autres chemins qui cherchent à percer le mystère infini de Dieu. L’ouverture non sincère à l’autre, de même qu’une attitude corporatiste, qui ne réserve le salut qu’à sa propre foi, détruisent cette même foi. C’est ce qu’expliqua Jésus au Docteur de la Loi dans la parabole du bon Samaritain (Lc 10, 30-37). L’amour vivant dans toute religion plaît à Dieu. « À travers un échange de dons, l’Esprit peut nous conduire toujours plus à la vérité et au bien » (EG 246).
Voilà un exemple très manifeste d'une vision hérétique du dialogue inter-religieux... Et les catholiques ne semblent pas se révolter en masse contre les hérésies qui pullulent de plus en plus fortement au Vatican et ailleurs... Je vous assure que si je n'étais pas catholique, je n'aurais aucune envie de me convertir à une religion pareille...
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Prosélytisme et (re)évangélisation

Message non lu par Cinci » mar. 08 oct. 2019, 14:21

Booz :
Je crois avoir déjà répondu à cette question : est chrétien celui qui, avant toute chose, a rencontré le Christ et est baptisé par le feu de l'Esprit, purifié dans l'écoute de la Parole et pardonné suite à sa conversion intérieure. Qu'il faille en plus une expression communautaire de cette foi, je veux bien l'entendre et je ne sous-estime pas la question. C'est là que les conflits d'interprétations débutent, les querelles de chapelles avec. Et dans certain cas ça peut déraper en prosélytisme
Je ne sais pas si vous aviez déjà répondu à la question comme vous le dites. Possible. Mais ce qui est certain c'est que vous nous faite part ici rien que d'une opinion qui est la vôtre. Et moi je peux vous dire que votre opinion n'a rien de catholique. La raison ? Pour l'Église catholique : est qualifié de chrétien, celui-là qui professe sa foi au Christ mais tout en étant baptisé. Il faut commencer par avoir reçu le baptême validement avant que de pouvoir être inséré objectivement sous une même appellation. Et puis ceci n'a rien à voir avec une quelconque querelle de chapelles. Ainsi, l'Église catholique parle des chrétiens en parlant des membres de l'Église catholique bien sûr. Mais aussi des membres baptisés des Églises orthodoxes. Et enfin de tous les protestants qui auront reçus le baptême d'une manière valide également.

Le problème avec ce que vous venez d'exprimer : vous faite de la qualité "chrétienne" uniquement le fruit d'une expérience intime toute subjective. Et cela ne vaut strictement rien, rien de rien. Car, à ce compte-là, n'importe qui pourrait se dire chrétien. Vous parler de l'Église comme d'un petit extra (expression communautaire) n'étant rien d'autre qu'assez secondaire. On dirait que vous avez faite vos classes chez les néo-protestants des nouvelles assemblées évangéliques ! Vous enracinerez votre opinion dans de l'individualisme contemporain alors que dans la réalité c'est plutôt l'Église justement qui nous donne la qualité de pouvoir être chrétien via le baptême. Paul de Tarse est devenu chrétien une certaine journée quand c'est l'ancien de l'Église à Damas qui lui aura administré le baptême. Tout le monde après cela aura pu parler de lui comme d'un chrétien, et un chrétien au même titre que Pierre, Jacques, Jean, etc.

Pour le reste, je reconnais aussi que votre confusion pourrait provenir des fois de ce que notre pape est capable de dire aux journalistes dans l'ascenseur entre deux étages ou bien pendant l'une de ses prises de parole improvisées en avion. C'est vrai qu'en se basant sur les trois mots rapportés tantôt dans le journal l'on pourrait croire que n'importe qui serait chrétien, du moment qu'un quidam prétendrait avoir vécu quelque chose ou parce qu'il dirait trouver Jésus bien sympa. Il faut faire attention. Avant toute chose : il y a le baptême de l'Église.

Avatar de l’utilisateur
Recouvrance
Barbarus
Barbarus

Re: Prosélytisme et (re)évangélisation

Message non lu par Recouvrance » dim. 13 oct. 2019, 14:09

"Le territoire est un lieu théologique à partir duquel la foi est vécue ; il est aussi une source particulière de la révélation de Dieu. Ces espaces sont des lieux épiphaniques où se manifeste la réserve de vie et de sagesse pour la planète, une vie et une sagesse qui parlent de Dieu. En Amazonie se manifestent les “caresses de Dieu” qui s’incarne dans l’histoire (LS 84)"
(SYNODE DE L'AMAZONIE. JOUR 8/22)

C'est ce territoire que notre pape François veut ré-évangéliser.

Léon
Censor
Censor
Messages : 65
Inscription : jeu. 14 févr. 2019, 8:31

Re: Prosélytisme et (re)évangélisation

Message non lu par Léon » mar. 18 août 2020, 8:54

Bonjour à tous,

j'aimerais avoir des explications sur la notion de "disciple-missionnaire" en vogue depuis le Pape François et aussi relayée dans mon diocèse.
Cette approche individuelle de la mission me pose problème en théorie comme en pratique, ainsi que sa légitimité.

De mémoire, dans l’Évangile, Jésus envoya ses disciples au minimum 2 par 2, avec une mission claire.
De plus, je me souviens de cette plainte de Jésus au sujet de ces autres disciples qu'il n'a jamais envoyé en mission Lui-même, de telle façon que des disciples auto-proclamés avec une mission auto-proclamée pouvaient parfois Lui poser aussi problème.
C'est le même problème à mes yeux, pour les disciples actuels qui n'ont pas reçu une charge ou une mission explicite de leur Évêque du lieu, n'agissant ainsi pas "en Eglise".
Le volontarisme auto-référentiel n'est certainement pas suffisant à mes yeux pour être une mission légitime, donc reliée au Seigneur et à Son Eglise.
Je n'ai pas l'intention de me mettre à mon compte dans le domaine de la mission... d'où cette incompréhension sur la notion de "disciple-missionnaire"...

Et en même temps, je ne veux pas me dérober à cette responsabilité partagée de "baptisés-confirmés" que j'ai reçu dans ma jeunesse, et qui engage pour la vie.
Je vais donc aussi en parler avec le nouveau jeune prêtre de ma paroisse, ainsi qu'à un voisin-ami paroissien de mon âge qui étant père de famille nombreuse, cherchait à dynamiser la vie paroissiale locale notamment par la musique, sans grand soutien lui non plus.

Enfin, lors de la procession mariale du 15 aout dernier dans le village, j'ai remarqué que de nombreuses maisons et familles avaient décoré leur seuil avec bougies, icônes et statues de la Vierge Marie, afin de demander la bénédiction de paix du Seigneur par le prêtre sur leur maisons et ceux qui y habitent.
Or, on ne retrouve pas la plupart de ces gens et familles à la messe dominicale, ni aux autres événements locaux...
Alors je me demande s'il ne serait pas bon, de prolonger l'initiative du parcours Alpha citadin en local par exemple, en inter-villages, en vue de re-proposer et revivifier la foi et la charité ici aussi.

That is the question...

Bonne journée à tous !

Alizee
Quæstor
Quæstor
Messages : 328
Inscription : lun. 09 mai 2016, 12:19

Re: Prosélytisme et (re)évangélisation

Message non lu par Alizee » mer. 19 août 2020, 10:54

Ensemble, on est plus forts !
Plus sérieusement, je pense que la notion de disciple-missionnaire revêt une notion de non-enfouissement/dissimulation de la foi dans la vie quotidienne. Une envie (et non un sentiment de devoir uniquement) de témoigner, par la parole et les actes, de la foi qui nous anime. De ce qu'elle change dans nos vies.
Par exemple : de retour au travail les lundi, on raconte ses week-ends. Un tel a vu un match de foot, d'autres auront fait un barbecue et/ou la grasse mat'. Qui va dire qu'il est allé à la messe, tout simplement, comme tous les dimanches d'ailleurs ?

Nous avons vécu une année de la mission, avec évangélisation de rue, en porte-à-porte, portes ouvertes et manifestations en tous genres. Cela nous a montré que c'est faisable, qu'il faut surmonter ses appréhensions, se laisser surprendre par les réactions des gens rencontrés (plutôt positives d'ailleurs). Il faudrait le faire régulièrement et cela devrait être inscrit dans l'ADN des paroisses.

Parfois, les curés eux-mêmes ne sont pas à l'aise avec la mission ou entendent "mission = mission en interne, entre paroissiens assidus, pour les mener plus loin sur leur chemin de sainteté". La périphérie n'est pas leur tasse de thé. Il est bien sûr bien plus confortable de ne pas se confronter aux périphéries, et peut-être que cela les préserve parfois de l'usure. Je ne peux pas leur en vouloir. Mais quand un curé me sort que par la mission on va ramasser tout un ensemble de personnes qui ne seront jamais de bons chrétiens car ils vivent dans des situations familiales compliquées, là pour moi, ce n'est plus acceptable.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4484
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Prosélytisme et (re)évangélisation

Message non lu par Kerniou » mer. 19 août 2020, 12:01

Jésus ne nous a-t-il pas dit qu'il était venu pour les pécheurs ...
Comment envisager concrètement les choses est une réelle question ... Mais, Jésus nous a indiqué la voie à suivre ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1789
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Prosélytisme et (re)évangélisation

Message non lu par Altior » mer. 19 août 2020, 16:12

Alizee a écrit :
mer. 19 août 2020, 10:54
Mais quand un curé me sort que par la mission on va ramasser tout un ensemble de personnes qui ne seront jamais de bons chrétiens car ils vivent dans des situations familiales compliquées, là pour moi, ce n'est plus acceptable.
Dois-je comprendre que vous êtes arrivé à transformer une «personne de la périphérie» en bon chrétien ?

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Censor
Censor
Messages : 132
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Prosélytisme et (re)évangélisation

Message non lu par Normandt » jeu. 20 août 2020, 14:16

En effet, Jésus est venu pour l'humanité entière
Il Aime chaque personne, sans distinction.

C'est à nous de recevoir son Amour et de nous laisser Aimer de Dieu.
Ensuite, d'accepter que son Amour passe de notre coeur au coeur des autres.

Et notre mission est de permettre aux personnes
de découvrir que Dieu les Aime.
Aussi qu'elles apprennent à se laisser Aimer de Dieu.

Si nous permettons à Jésus de passer de notre coeur
au coeur des autres, aucun danger de prosélytisme. :clap:

Alizee
Quæstor
Quæstor
Messages : 328
Inscription : lun. 09 mai 2016, 12:19

Re: Prosélytisme et (re)évangélisation

Message non lu par Alizee » jeu. 20 août 2020, 18:24

Altior a écrit :
mer. 19 août 2020, 16:12
Alizee a écrit :
mer. 19 août 2020, 10:54
Mais quand un curé me sort que par la mission on va ramasser tout un ensemble de personnes qui ne seront jamais de bons chrétiens car ils vivent dans des situations familiales compliquées, là pour moi, ce n'est plus acceptable.
Dois-je comprendre que vous êtes arrivé à transformer une «personne de la périphérie» en bon chrétien ?
Pas moi personnellement, mais des exemples de conversion radicale existent bel et bien ! Dois-je comprendre à mon tour que pour vous, c'est chose impossible ?

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1789
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Prosélytisme et (re)évangélisation

Message non lu par Altior » jeu. 20 août 2020, 20:15

Alizee a écrit :
jeu. 20 août 2020, 18:24
Pas moi personnellement, mais des exemples de conversion radicale existent bel et bien !
Sans doute. Je connais très bien quelques cas pareils.... Pourtant, dans tous ces cas, la conversion s'est faite suite à un mouvement du coeur. Quelque chose (=une circonstance), ou Quelqu'un met le futur converti devant un choix incontournable. Sans ce mouvement du coeur je ne me serais pas converti non plus, même si des dizaines de délégués qui se croient missionnés, fussent-ils témoins de Jéhovah ou catholiques, avaient essayé de me persuader. Par contre, têtu comme je suis, je les aurais tous envoyés balader et plus ils auraient insisté, plus j'aurais campé sur ma position.
Dois-je comprendre à mon tour que pour vous, c'est chose impossible ?
Je pense que, en tant que laïques, notre mission apostolique est d'aider les «professionnels de la conversion» pour ainsi dire, nos prêtres, mieux que de leur donner des leçons sur comment la chose doit se faire. Si votre prêtre dit que dans tel endroit les semences n'ont pas encore des bourgeons, alors il serait bien de lui faire confiance, plutôt que de trouver ses propos inacceptables.

Alizee
Quæstor
Quæstor
Messages : 328
Inscription : lun. 09 mai 2016, 12:19

Re: Prosélytisme et (re)évangélisation

Message non lu par Alizee » ven. 21 août 2020, 15:48

Des actions de type mission vis-à-vis se sont vécues dans la paroisse, quelques mois avant l'arrivée de l'actuel curé. Celui-ci se positionnait de façon absolue, estimant que ces nouveaux arrivants poseraient des soucis. Par la mission, on se créerait des problèmes. C'est cela qui me choque.

Les "effets" de la mission se constatent d'abord sur soi-même, aussi paradoxal que cela puisse paraître. Quand on se "frotte" aux questions des personnes dites de la périphérie, cela décoiffe parfois et cela nous interroge sur ce que la foi change dans nos vies. Qu'est-ce qui a déjà été converti et qu'est-ce qu'il est urgent de convertir. Il s'agit alors de témoigner de notre rencontre avec le Christ, pas de convaincre coûte que coûte celui d'en face. Juste le faire réfléchir. C'est par un mouvement du coeur, poussé par l'Esprit que la personne cherchera plus loin (ou pas). Comme vous, face à quelqu'un d'insistant, je me serais arcboutée, sur le moment. Peut-être que j'y aurais réfléchi à nouveau à distance.

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Censor
Censor
Messages : 100
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Prosélytisme et (re)évangélisation

Message non lu par Désird'humilité » ven. 21 août 2020, 16:58

J'ai lu quelques réponses à ce topic en plus du topic lui-même, et je voulais répondre en donnant mon avis.

Pour moi, cette distinction est on ne peut plus pernicieuse. Vous allez me dire que le Seigneur disait : Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! Parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte ; et, quand il l’est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous. (Matthieu 23.15) sauf que dans ce contexte, il parle des gentils convertis au judaïsme et dit que les pharisiens déforment ses enseignements. En vérité, je pense que le Christ nous a dit, Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit,
20 et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit.
(Matthieu 28.19-20).

Cela veut donc dire que nous DEVONS convertir, je rappelle que celui qui rougira de lui sur terre, le Seigneur rougira de lui au jugement dernier !

Évidemment, dans une société profondément matérialiste, la foi, c'est à la maison ! Nous devons donc nous calfeutrer et ne pas aller annoncer l'Evangile. Moi-même, lorsque j'étais athée, je pensais ainsi, et j'ai eu du mal à accepter la nécessité d'évangéliser/de faire du prosélytisme.

Je pense que cette distinction entre "évangéliser " et "faire du prosélytisme " revient à essayer de faire prendre des vessies pour des lanternes aux mondains, aux athées. Oh mais non, mon ami, je ne fais de prosélytisme, j'évangélise. C'est là une forme de politiquement correct que je déteste. Nous sommes artisans de la vérité, nous ne nous mettons pas en 4 pour faire passer un micro bout d'or enrobé dans la boue.

[supprimé pour jugement. La modération]

Carolus
Senator
Senator
Messages : 847
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: Prosélytisme et (re)évangélisation

Message non lu par Carolus » ven. 21 août 2020, 20:05

Désird'humilité a écrit :
ven. 21 août 2020, 16:58
Désird'humilité :

[…] En vérité, je pense que le Christ nous a dit, Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit,
20 et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit.
(Matthieu 28.19-20).

Cela veut donc dire que nous DEVONS convertir, je rappelle que celui qui rougira de lui sur terre, le Seigneur rougira de lui au jugement dernier !
Vous avez raison, cher Désird'humilité. 👍

Soyons de vrais disciples de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. 🙏

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3170
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Prosélytisme et (re)évangélisation

Message non lu par Trinité » ven. 21 août 2020, 20:35

Alizee a écrit :
ven. 21 août 2020, 15:48


Les "effets" de la mission se constatent d'abord sur soi-même, aussi paradoxal que cela puisse paraître. Quand on se "frotte" aux questions des personnes dites de la périphérie, cela décoiffe parfois et cela nous interroge sur ce que la foi change dans nos vies. Qu'est-ce qui a déjà été converti et qu'est-ce qu'il est urgent de convertir. Il s'agit alors de témoigner de notre rencontre avec le Christ, pas de convaincre coûte que coûte celui d'en face. Juste le faire réfléchir. C'est par un mouvement du coeur, poussé par l'Esprit que la personne cherchera plus loin (ou pas). Comme vous, face à quelqu'un d'insistant, je me serais arcboutée, sur le moment. Peut-être que j'y aurais réfléchi à nouveau à distance.
C'est tout à fait cela chère Alizée!
D'ailleurs, à nos comptes rendus de retours de mission d'évangélisation, il faut bien l'avouer avec des fortunes diverses...notre cher pasteur (que vous connaissez bien... ;) ) nous disait :
C'est très bien tout cela...et vous...comment vous sentez vous... ;)
Ne serait-ce que pour la joie que vous éprouvons, d'avoir vaincu nos appréhensions, et de la manière où nous avons pu vivre certaines situations difficiles, ces missions sont profitables.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3170
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Prosélytisme et (re)évangélisation

Message non lu par Trinité » sam. 22 août 2020, 13:01

Pour info.

En raison des conditions sanitaires, nous avons arrêté nos missions d'évangélisation...pour l'instant...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités