Risque de schisme américain

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1813
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Risque de schisme américain

Message non lu par Carhaix » dim. 22 sept. 2019, 8:31

https://www.la-croix.com/amp/1201046880

Cela fait un moment qu'on le voit venir. On sait que l'église américaine est traversée par des courants conservateurs. Récemment, un groupe de prélats a publié dans un journal numérique américain une accusation en hérésie du pape François.

Et à présent, on parle ouvertement d'un schisme possible.
Dernière modification par Carhaix le mer. 02 oct. 2019, 0:39, modifié 1 fois.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Risque de schisme américain

Message non lu par Cinci » lun. 23 sept. 2019, 5:02

Bonjour,


Je ne suis pas assez connaisseur de l'état d'esprit de la majorité des catholiques américains. Je ne pourrais pas vous dire jusqu'à quel point, tout ce que vous reprocheriez des travers de vos coreligionnaires en France, ne se retrouverait pas non plus, de façon prédominante, aux États-Unis; mais j'aurais tendance à penser que oui.

Qu'il puisse y avoir des catholiques conservateurs de ce côté-ci de l'Atlantique ? Oui. En nombre tellement plus élevé qu'en Europe ? J'en doute. Des catholiques conservateurs : ce n'est pourtant pas cela qui manquerait juste en Italie. En Pologne, vous en trouveriez peut-être davantage que chez les Américains en général.

Enfin, Gérard Depardieu, lui, a jugé bon mettre le cap sur la Russie. Mais certes pas pour une raison religieuse on le sait. Probablement plus pour ce que lui aussi trouverait pourtant être une protection de la civilisation à quelque part; incluant là-dedans des mesures fiscales plus douces envers les possédants, peut-être un abri potentiel aussi contre le djihad même s'il ne nous le dira pas.

Avec les Russes, vous trouveriez sans doute une société plus conservatrice, moins "gay friendly", pouvant considérer d'un meilleur oeil les religieux et les femmes à la maison. Par contre, il ne s'agit pas de catholiques. Les Russes ont tout de même pour eux d'avoir su héberger les jésuites, à l'époque ou le royaume de France les avaient proscrits et même le Vatican ! Les Russes ont été apparemment un bon refuge pour les aristocrates fuyant la Révolution française. Ça crée des liens. Joseph de Maistre...
Dernière modification par Cinci le mer. 02 oct. 2019, 1:14, modifié 1 fois.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Risque de schisme américain

Message non lu par Cinci » lun. 23 sept. 2019, 6:37

Je précise que je prend le sujet à la légère. Ton badin. Et il y a un peu de second degré.

:)

Avatar de l’utilisateur
Didyme
Senator
Senator
Messages : 689
Inscription : dim. 16 août 2009, 12:42

Re: Risque de schisme américain

Message non lu par Didyme » mar. 24 sept. 2019, 10:45

Ce qui pour moi reste un paradoxe c'est que ce sont des milieux conservateurs, donc ceux qui se "veulent" les plus fidèles à l'église catholique qui sembleraient les plus prompt au schisme ?!
C'est assez ironique :/
L'autre est un semblable.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1654
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Risque de schisme américain

Message non lu par Altior » mar. 24 sept. 2019, 13:55

Carhaix a écrit :
dim. 22 sept. 2019, 8:31
https://www.la-croix.com/amp/1201046880


Didyme a écrit :
mar. 24 sept. 2019, 10:45
Ce qui pour moi reste un paradoxe c'est que ce sont des milieux conservateurs, donc ceux qui se "veulent" les plus fidèles à l'église catholique qui sembleraient les plus prompt au schisme ?!
C'est assez ironique :/
Dans l'article signalé, je ne vois aucun «milieu conservateur» qui parle de schisme. Je vois un entretien avec le Pape qui parle de schisme. Je n'ai jamais eu le moindre soupçon que le Pape régnant soit conservateur, parole d'honneur!

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Risque de schisme américain

Message non lu par Cinci » mer. 25 sept. 2019, 16:23

Carhaix,

J'ai l'impression que beaucoup de vos compatriotes français débarquent par ici depuis quelques années. C'est assez étonnant. Je n'ai rien contre ce phénomène remarquez. Des gens qui veulent vivre en français : on en a jamais trop. Il me semble que l'immense majorité de ces ressortissants français mobiles sont tous d'une sensibilité "socio-politique" que vous n'aimeriez peut-être pas cependant cf. anticléricaux, macronistes, modernistes, etc,

L'actuel exode de Français quittant la France se situe culturellement aux antipodes de cette vague des personnalités françaises qui venaient s'établir naguère au Québec. Jadis (1905, 1910, 1920, 1930), il s'agissait réellement de Français catholiques qui souhaitaient retrouver un environnement catholique, et ou la foi catholique était respectée bien entendu, avec l'Église et ses valeurs. Là-dessus, on ne pouvait pas se tromper.

Tenez, parlant des années 1920-1930 ...

Un des bons amis de notre ancien premier ministre Maurice Duplessis (un homme de foi, conservateur, etc.) se nommait Robert Rumilly. Ce dernier est devenu historien et il a entre autres écrit la chronique historique des années du gouvernement Duplessis. Rumilly était l'un de vos compatriotes parti de sa France natale dans la décade qui suivit la Grande Guerre. Un grand admirateur de Maurice Barrès ainsi que Charles Maurras, plus jeune il avait fait quelque coup de mains au profit des Camelots du Roy , et s'était même fait un temps garde du corps de Maurras justement. Il aura bien participé aussi à quelques rixes, parlant toujours de Rumilly.



S'agissant de l'Amérique

Ce n'est pas la république des États-Unis d'Amérique de ce côté-ci de la frontière. On le sait. Je vous dis ça mais parce que je ne vois pas trop pourquoi une éventuelle vague de Français partant pour les États-Unis de nos jours devrait se démarquer, en terme de composition socio-culturelle, de celle que nous verrions ici dans les années 2000. Vous risqueriez encore l'isolement étant plongé dans le sein de la vague.

Nous aurons bien reçu l'écrivain Maurice Dantec il est vrai. Et lui tranchait personnellement, en terme de mentalité, avec tous ceux dont je parle. Mais il m'aurait parut être un cas vraiment atypique.
Dernière modification par Cinci le mer. 02 oct. 2019, 1:15, modifié 1 fois.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Risque de schisme américain

Message non lu par Cinci » mer. 25 sept. 2019, 17:07

Le problème avec les Anglo-Saxons ou les Américains d'aujourd'hui en particulier, eh bien le voici : si c'est vrai qu'ils auraient tendance à être globalement un peu plus conservateur socialement que ne le seraient des Français ou mes propres compatriotes québécois à moi, en même temps, ils sont bien plus prompts à absorber goulûment toute cette "chasse aux sorcières" de l'antiracisme, ensuite de la discrimination positive (l'islam la religion de paix, sus aux "Black Face", etc.)

En fait de refuge, je craindrais que des pans entiers du territoire ne serait pas pour vous un domaine si accueillant, et si je pense à toute la côte est américaine ou la Californie à l'opposite. Et puis songez que Chicago fut toujours un épicentre d'innovateurs, de revendicateurs syndicalistes gauchistes.

A la rigueur, il vous resterait peut-être certaines zones territoriale au centre, dans le sud du Dakota ou au nord du Kansas (?) La solution serait peut-être d'apprendre l'Espagnol et d'allez se mêler aux catholiques mexicains du Texas. Au moins les Mexicains sont amicaux, pas vraiment racistes, pas du tout anti-français ou anti-Blancs. La pratique religieuse catholique est assez répandue chez eux et ils font des paroissiens sérieux. Ils forment une population jeune avec des familles comptant plusieurs enfants. Je ne crois pas que vous trouveriez beaucoup de musulmans là-bas, d'islamistes fanatiques ou de femmes voilées.

Cap sur le Texas !

:)

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1813
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Risque de schisme américain

Message non lu par Carhaix » mer. 25 sept. 2019, 18:12

Ma vision est sans doute pessimiste.
Dernière modification par Carhaix le mer. 02 oct. 2019, 0:44, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1813
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Risque de schisme américain

Message non lu par Carhaix » mer. 25 sept. 2019, 18:13

Cinci a écrit :
mer. 25 sept. 2019, 17:07
Le problème avec les Anglo-Saxons ou les Américains d'aujourd'hui en particulier, eh bien le voici : si c'est vrai qu'ils auraient tendance à être globalement un peu plus conservateur socialement que ne le seraient des Français ou mes propres compatriotes québécois à moi, en même temps, ils sont bien plus prompts à absorber goulûment toute cette "chasse aux sorcières" de l'antiracisme, ensuite de la discrimination positive (l'islam la religion de paix, sus aux "Black Face", etc.)

En fait de refuge, je craindrais que des pans entiers du territoire ne serait pas pour vous un domaine si accueillant, et si je pense à toute la côte est américaine ou la Californie à l'opposite. Et puis songez que Chicago fut toujours un épicentre d'innovateurs, de revendicateurs syndicalistes gauchistes.

A la rigueur, il vous resterait peut-être certaines zones territoriale au centre, dans le sud du Dakota ou au nord du Kansas (?) La solution serait peut-être d'apprendre l'Espagnol et d'allez se mêler aux catholiques mexicains du Texas. Au moins les Mexicains sont amicaux, pas vraiment racistes, pas du tout anti-français ou anti-Blancs. La pratique religieuse catholique est assez répandue chez eux et ils font des paroissiens sérieux. Ils forment une population jeune avec des familles comptant plusieurs enfants. Je ne crois pas que vous trouveriez beaucoup de musulmans là-bas, d'islamistes fanatiques ou de femmes voilées.

Cap sur le Texas !

:)
Dans les derniers sondages, Trump est à 53% de bonnes opinions...
Macron ne dépasse pas les 30.
Et Trudeau ?

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Risque de schisme américain

Message non lu par Cinci » jeu. 26 sept. 2019, 4:50

Trudeau obtiendrait un taux de satisfaction de 40%.



Je vois que la perspective est pessimiste de votre côté. Mais c'est vraiment impossible de prédire l'avenir avec assurance. Ce qui peut se produire dans le monde à un moment donné et infléchir la dynamique dans une sens ou l'autre ...
Dernière modification par Cinci le mer. 02 oct. 2019, 1:13, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Briscard
Quæstor
Quæstor
Messages : 257
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

Re: Risque de schisme américain

Message non lu par Briscard » jeu. 26 sept. 2019, 10:27

Un possible schisme américain est certes important, mais si ce phénomène se produisait dans l'Eglise catholique plus généralement du fait de la mise en application des projets du pape François auxquels il tient particulièrement, je pense que ce serait beaucoup plus grave. Vous ne croyez pas ?

Alors là il serait indispensable de disserter plus que pour cette vague possibilité américaine.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2943
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Risque de schisme américain

Message non lu par Jean-Mic » ven. 27 sept. 2019, 16:46

...à la demande de Carhaix qui a entretemps édité et modifié son message initial, je supprime moi-même la citation d'une phrase qui a été éliminée, et du coup, je supprime ma réponse qui n'a plus de raison d'être... mais comme un autre me cite à son tour, on n'est pas sorti de l'auberge...
Une bonne occasion de réfléchir avant d'écrire sur les réseaux sociaux ! :hypocrite:
Dernière modification par Jean-Mic le mer. 02 oct. 2019, 10:31, modifié 3 fois.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2943
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Risque de schisme américain

Message non lu par Jean-Mic » ven. 27 sept. 2019, 16:48

@ Briscard : Pouvez-vous préciser votre pensée. Je ne vois pas où vous voulez en venir. Merci

Avatar de l’utilisateur
Briscard
Quæstor
Quæstor
Messages : 257
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

Re: Risque de schisme américain

Message non lu par Briscard » ven. 27 sept. 2019, 17:27

Je veux dire tout simplement, jean-Mic, que si les projets que le pape François à en tête pour "rajeunir" l'Eglise catholique étaient mis en œuvre, par un concile par exemple, il est à craindre que cela provoque le départ d'un certains nombre de catholiques absolument en désaccord comme ils le furent pour Vatican II. Voilà.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2890
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Risque de schisme américain

Message non lu par Suliko » ven. 27 sept. 2019, 20:44

Le jour où l'Église catholique abroge Vatican II, là, c'est moi qui fait schisme. :saint:
Et dire qu'on ne cesse de répéter aux traditionalistes que Vatican II ne contredit en rien la doctrine traditionnelle de l'Eglise...

De toute façon, le pape n'est pas un despote qui a le droit de modifier les dogmes et la morale catholiques. Pourtant, François le fait. Et je peux vous dire sincèrement qu'étant donné l'ampleur des ruptures depuis le dernier concile, la réponse des catholiques est bien faible, y compris aujourd'hui, sous ce pontificat qui afflige tant de fidèles !
De plus, si schisme il devait y avoir, il ne se situerait pas du côté des conservateurs/traditionalistes, mais de François et de ceux qui acceptent ses réformes. Sauf à avoir une vision totalement volontariste de notre religion (du type "il faut suivre le pape même s'il dit que le ciel est vert, alors qu'on voit bien qu'il est bleu")...
Mais la vérité, c'est que bien des catholiques sont en réalité déjà acquis aux réformes de François depuis des années, voire des décennies, puisque leurs paroisses permettent déjà toutes sortes d'abus et d'hérésies... C'est pourquoi je ne m'attends personnellement pas à un schisme de grande ampleur, si schisme il devait y avoir...
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités