Page 1 sur 1

Deux commandements, nous et quoi ? ....

Publié : mer. 15 mai 2019, 10:16
par nad
Jésus nous dit :

Evangile de St Jean , chapître 13

"34 Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres.

35 À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. »

Evangile de St Jean chapître 17

"21 Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.

22 Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN :

23 moi en eux, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé."


Aujourd'hui où en sommes-nous ?

Sommes-nous réellement fidèles à ces deux demandes d'adhésion à l'Unité et l'Amour version Notre Dieu ou essayons nous version de les abaisser au niveau humain ?

Dieu s'est abaissé pour nous élever, nous sanctifier, non ?
Aujourd'hui nous abaissons Dieu parce que trop dur d'être sanctifié .... Nous abaissons l'Eglise parce trop "déconnectée" de la vie quotidienne .... Nous abaissons notre vie chrétienne parce que trop compliqué de vivre avec notre temps, le monde moderne, les tentations....

Nous nous sommes déresponsabilisés au fil des siècles, au point de devenir des assistés de la foi, nous contentant de "subir " un pouvoir plus ou moins réel, plus ou moins consenti, mais qui au final nous arrangeait bien, pendant ce temps nous n'avions pas à prendre à bras le corps nos responsabilités de croyants, de témoins et de disciples ...

Le réveil est dificile ?
Normal, nous sommes tous rattrapés par notre tiédeur et notre aveuglement et celles de tous ceux qui nous ont précédés ... un long endormissement dans un confort d'autruche, tête dans le trou tant que cela ne me touche pas....;

et maintenant qu'allons nous faire ?
hurler avec les loups ?
tout casser sous le coup de la colère, de l'incompréhension, de l'écoeurement ?
continuer à mettre la tête dans le trou comme les autruches ?
....

Et si nous essayions la méthode de Jésus pour une fois en pratique, ce ne serait pas mal, non ?

Regarder et Garder ce qui est bon et soigner ce qui ne l'est pas pour que cela le devienne, dans chaque personne
et arrêter de nous dissocier les uns des autres

udp
nad

Re: 2 Commandements, nous et quoi ? ....

Publié : ven. 17 mai 2019, 16:56
par zelie
Regarder et Garder ce qui est bon et soigner ce qui ne l'est pas pour que cela le devienne
Spirituellement, soigner c'est prier. Prier c'est s'unir à Dieu en vainquant en nous tout ce qui ne relève pas de Sa Volonté. Cela seulement soigne. C'est simple, facile à comprendre, difficile à mettre en oeuvre, c'est un effort terrible des fois d'avoir à se vaincre. C'est justement le remède qui est rejeté par les bâtisseurs d'aujourd'hui. Plus rien ne se vit, ne se transmet, de transparait de nous, dans la prière, le renoncement, la fidélité et l'obéissance -jusqu'à accepter de le suivre aveuglément- à Dieu. L'homme s'est couronné Ultime, dans un moment où notre salut passe par un découronnement.

et arrêter de nous dissocier les uns des autres
Vous avez utilisé le mot dissocier. C'est à la fois étonnant et très juste, car il se trouve que la dissociation est le nom d'un phénomène psychique qui intervient pour nous permettre de survivre dans une situation de stress et de souffrances qui sans cela serait mortelle. On dissocie en recours ultime pour échapper à la mort.
Et vous avez employé ce mot. Comme si nous étions en état de défense, en danger de mort, et que ce danger, c'était notre société même.
Ca fait un peu raccourci, mais ça met bien les pieds dans le plat.

Re: Deux commandements, nous et quoi ? ....

Publié : sam. 18 mai 2019, 7:53
par pierrot2
Regarder et Garder ce qui est bon et soigner ce qui ne l'est pas pour que cela le devienne, dans chaque personne
et arrêter de nous dissocier les uns des autres
Je salue votre (re)présentation du problème. Courageux, audacieux, pertinent!


Un pécheur, qui espère moins pécher grâce à l' appui des autres, dans cette voie que vous suggérez d' emprunter..