Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9260
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 04 avr. 2019, 10:03

Briscard a écrit :
mer. 03 avr. 2019, 18:25
"L'avenir de l'Eglise c'est de prendre sa croix et de revenir au Christ seul."

Surement, mais n'oubliez pas que Jésus était entouré dans ses périples et lors de ses harangues par plus de femmes que d'hommes...On dit même souvent que Marie-Madeleine était la première et la plus fidèle de ses disciples...
Tout à fait !
Et au pied de la Croix plus de femmes que d'apôtres.
Les femmes ont un place essentielle dans l'Eglise, voulue par Dieu (Cf la Vierge Marie).
L'erreur serait de penser que la part que Dieu leur accorde est moindre que celle des hommes.
On appelle cela de l'Envie, c'est l'un des péchés capitaux.
Chacun doit œuvrer selon ses talents dans la volonté de Dieu.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Cepora » jeu. 04 avr. 2019, 10:58

Bonjour,

Notre souverain pontife souhaite une réflexion théologique au sujet du rôle éminent de la femme au sein de l'Église.
Pour le souverain pontife, aucune « profonde théologie de la femme » n’a été faite dans l’Église. Il déplore alors que l’on dise « elle peut faire ceci, maintenant elle fait la servante de messe, elle lit la lecture… mais il y a plus que ça ! » Et d’ajouter sans hésiter : « La femme, dans l’Église, est plus importante que les évêques et les prêtres ; comment ? C’est ce que nous devons chercher à mieux expliciter, parce que je crois qu’il manque une explication théologique de cela ».
http://www.messagerdesaintantoine.com/c ... de-leglise

Avatar de l’utilisateur
Briscard
Quæstor
Quæstor
Messages : 259
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Briscard » jeu. 04 avr. 2019, 12:49

Foxy a écrit :
mer. 03 avr. 2019, 19:33


Personnellement, cela m'inspire : Jésus était entouré de femmes : Marie-Madeleine, Marthe, Marie, etc... chacune avait sa mission, mais c'est à Pierre qu'Il a confié son Eglise.
Sans doute mais cela n'oblige pas les responsables de cette Église de considérer les femmes comme des pestiférées et comme de simples femmes de ménage...

N'oublions pas que dans la vie civile de plus en plus de femmes sont de grandes diplômées et occupent des postes très importants.

Espérons que cette très courte vue cessera un jour faute d'hommes pour remplir les tâches les plus importantes....

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1021
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Foxy » jeu. 04 avr. 2019, 13:35

Je ne me suis jamais sentie "pestiférée" ni "femme de ménage" et je "sers" l'Eglise depuis plus de 40 ans… en tant que catéchiste, animatrice en pastorale. Je prends d'ailleurs rarement le balai.

Pour ceux qui ne le savent pas, la "mission" en pastorale est donnée par l'évêque.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Bassmeg » jeu. 04 avr. 2019, 13:54

Cela ne pose aucun problème à personne que vous vous satisfaisiez de votre place dans l' Eglise. Personne ne vous force à partager des revendications.

Si suite à des initiatives telles que celle des catholiques de Munster, les femmes acquièrent plus de droits, rien ne vous oblige d' en profiter. Libre à vous de vivre comme vous l' entendez, ce qui vaut aussi pour les cathos de Munster, de Lyon et du reste du monde.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9260
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 04 avr. 2019, 14:09

Briscard a écrit :
jeu. 04 avr. 2019, 12:49

N'oublions pas que dans la vie civile de plus en plus de femmes sont de grandes diplômées et occupent des postes très importants.

Espérons que cette très courte vue cessera un jour faute d'hommes pour remplir les tâches les plus importantes....
Pourriez-vous nous dire de quelle tâches "plus importantes" vous voulez parler ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2537
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Jean-Mic » jeu. 04 avr. 2019, 19:22

Trois constats à mettre en perspective avec le sujet présent :

1/ il a existé par le (lointain) passé des diaconnesses y compris dans l'Église romaine, et le pape François a demandé que ce phénomène soit examiné en détail par des historiens compétents, pour déterminer exactement quel était leur rôle, leur place, et leur mission. A ce stade de nos connaissances, on peut seulement affirmer que des femmes étaient appelées par leur évêque à assurer une mission caritative auprès d'autres femmes dans les xenodochiums (ancêtre des hospices et hôtels-dieu), ainsi qu'une mission liturgique auprès des femmes dans le sacrement du baptême par immersion qui requérait la nudité des baptisées. Cela n'a jamais été ni général, ni permanent, sauf peut-être dans l'Église syriaque, mais la réalité est là, au moins en certains lieux, à certaines époques. En revanche, il est encore difficile de préciser comment était manifesté leur état de diaconnesses, et s'il y avait quelque chose qui ressemblait de près ou de loin à l'ordination des [hommes-]diacres. Le pape a donc souhaité une étude historique approfondie du sujet ... sans préjuger de quoi que ce soit pour l'avenir.

2/ De fait, le nombre des femmes, laïques ou consacrées, ayant suivi ou suivant des études religieuses poussées (théologie, Bible, dogme, Morale, droit canonique, etc.) est en constante augmentation. La plupart sont mandatées par leur évêque (pour les laïques) ou leur supérieure (pour les consacrés). Il est bien évident que ce coûteux effort de formation n'a pas pour raison d'être leur seul épanouissement personnel et solitaire. Ces personnes sont souvent mises à contribution dans la catéchèse, la formation interne au diocèse ou à la congrégation, l'accompagnement spirituel, la rédaction d'ouvrages, sans oublier la bonne marche des Officialités, etc.

3/ (dans la ligne du §2) Il y a depuis longtemps dans l'Église des femmes qui assurent un accompagnement spirituel, voire la prédication de retraites. De tout temps, des religieuses ont assumé ces missions au sein de leur propre congrégation, mais aujourd'hui on voit également des laïques qui sont appelées à le faire, et pas seulement devant une assemblée féminine. Des monastères d'hommes ont ainsi très bien pu faire appel à des femmes, laïques ou consacrées, pour animer leur retraite annuelle. Quant aux centres de retraites (Foyer de Charité, exercices spirituels, etc.) la place des femmes parmi les accompagnateurs/accompagnatrices spirituels/spirituelles y est bien réelle. Et puis, rappelez-vous : le Chemin de croix au Colisée en 2019, en présence du pape : les méditations étaient bien l'œuvre d'une femme. Ou le commentaire de l'Évangile du dimanche assuré chaque semaine sur KTO par Marie-Noëlle Thabut. La liste serait longue.
Dernière modification par Jean-Mic le ven. 05 avr. 2019, 8:22, modifié 2 fois.

aldebaran
Quæstor
Quæstor
Messages : 320
Inscription : ven. 16 févr. 2018, 16:50

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par aldebaran » jeu. 04 avr. 2019, 19:25

Eux au moins ils ont tout compris (et pourtant ce n'est pas très free chez eux :D ). La pub... Ok?
https://www.youtube.com/watch?v=SdVKSjMePNQ
Ah non, c'est vrai, il faudrait changer aussi le bonhomme pas rigolo dans sa belle voiture...

Le sujet me semble verrouillé des deux côtés des intervenants. Mais bien sûr que les femmes ont les CAPACITES d'assurer tous les postes qu'occupent les hommes, sauf peut-être de porter des seaux de fonte toute la journée, et encore il y a bien des femmes bûcheron...
Et bien sûr qu'il y avait des femmes disciples, très présentes, y compris dans l'entourage proche de Jésus. Et qui au pied de la croix, accompagnant Jésus dans son atroce agonie, à part un homme apôtre? Les saintes femmes.
Mais la question n'est pas celle de la capacité, mais de l'héritage : les apôtres étaient tous des hommes c'est un fait, et visiblement un choix.
Pourquoi donc les femmes revendiquent elles (si c'est vraiment leur requête, alors qu'elles l'expriment clairement) d'être ordonnées prêtre? Ce n'est surement pas la fonction ultime. Il suffit de s'intéresser à certaines vies comme celle de Hildegarde de Bingen par exemple pour comprendre toute l'influence théologique, scientifique, politique et pastorale qu'une femme peut avoir y compris dans une période jugée obscurantiste comme le moyen-âge. Voir également Mère Teresa récemment.

Le vrai problème est qu'il n'y a plus d'Hildegarde (de même qu'il n'y a plus de Bernard de Clairvaux non plus j'en conviens). La sainteté se joue du genre.

Le vrai scandale, car il y a un, est qu'il a fallu attendre 2012 et Benoit XVI pour reconnaître l'entièreté des mérites d'Hildegarde, alors que le peuple lui reconnut très tôt un culte au contraire. Il semble que le clergé homme fasse peu cas du mérite des femmes, pour une raison qu'il faudrait développer.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2537
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Jean-Mic » jeu. 04 avr. 2019, 19:30

aldebaran
Nos messages se sont croisés. Je ne suis pas sûr que nous aurions écrit tout à fait de la même manière si nous nous étions concertés :D Ils se complètent, semble-t-il ...

aldebaran
Quæstor
Quæstor
Messages : 320
Inscription : ven. 16 févr. 2018, 16:50

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par aldebaran » jeu. 04 avr. 2019, 19:38

Jean-Mic,
Absolument... :D

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9260
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 04 avr. 2019, 20:20

aldebaran a écrit :
jeu. 04 avr. 2019, 19:25
Le vrai problème est qu'il n'y a plus d'Hildegarde (de même qu'il n'y a plus de Bernard de Clairvaux non plus j'en conviens). La sainteté se joue du genre.
Excellente réflexion.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9653
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Cinci » ven. 26 avr. 2019, 16:15

Bonjour,

Si j'aurais une chose à dire c'est de se méfier des ennemis de la foi, des adversaires de l'Église, loups déguisés en brebis, désespéré(e)s n'ayant plus la foi catholique ou incapables de l'avoir en vérité, qui vont se présenter comme des réformateurs soi-disant pleine de bonnes intentions mais qui vont en réalité agir comme des destructeurs. Oui, au profit de la destruction.

Et l'une de ces stratégies de destruction de la foi catholique va employer la filière féministe. Et, de cela, je suis absolument convaincu. C'est une filière qui, - comme Satan qui cherche toujours à se déguiser en ange de lumière -, va évidemment enrégimenter à son service le bataillon des pauvres victimes. On parlera bien d'un bord des enfants victimes de ces affreux curés. Mais on ne se gênera pas non plus pour soulever ces autres pauvres victimes que seraient les femmes. Quand on est affeux, on ne l'est pas à moitié. Il sera bien clair que les curés seront aussi des oppresseurs de femmes. "Bon sang mais c'est bien sûr !"

Quelle solution ? Détruire l'Église ... On le dira jamais comme ça. Non, juste l'améliorer, changer ses structures, sabrer dans la doctrine, reconstruire, repenser la façon de voir ... et etc.



Je tombe, il y a peu, sur un reportage radio-canadien de l'émission Second Regard. Un reportage dans lequel on donne la parole de manière dramatique et univoque, avec cadrage serré et obsédant, sur la figure d'une spécialiste du département des sciences religieuses (défunte faculté de théologie) et qui nous cause de ce scandale du viol des religieuses, des femmes soumises et exploitées. Il faudrait sûrement,là aussi, appelé Ozon en renfort.

Faut entendre sur quoi débouche le discours. Rien de moins que le sabordement complet de l'Église, la création d'une nouvelle Église. Ces gens sont des protestants essentiellement.

Ces "théologien(ne)s" que nos médias aiment interviewé et qui sont les seul(e)s à qui l'on donne la parole : ce sont des individus qui sont incapables de croire à plusieurs des dogmes de l'Église. Dans leur incapacité personnelle, tout ce qu'ils trouvent de mieux à faire c'est d'accuser l'Église, Pour eux (ou elles), les scandales sont comme du pain bénit, un bon instrument par lequel penser pouvoir abattre la Bête : papauté, évêques, prêtres ordonnés ...

C'est vraiment écoeurant de voir ça. Moi, ça me lève le coeur. "... à dégobiller." En même temps, je ne peux pas faire autrement que voir à quel point nos libéraux laïcistes sont complices (artisans) de ces manoeuvres tout à la fois démagogiques et anti-catholiques.

Les directeurs actuels de programmes comme l'émission Second Regard n'ont plus rien à voir, rien mais rien à voir, avec les anciens responsables du service des émissions religieuses de Radio-Canada des années 1960 ou 1970.


Mais ce que je veux dire : je dirais à tous de ne pas se décourager. Le Christ est vainqueur, puis l'Église aussi. Ce qui n'empêchera pas que pour le moment, les catholiques peuvent s'attendre à subir des attaques de toutes sortes, à être méprisés, insultés, traités de criminels, exploiteurs, misogynes, abuseurs, méchants et tout. Il faut tenir bon. Et toujours se rappeler qui est l'accusateur "de nos frères" (de l'Église en général ...)

Attention ! Il n'en veut jamais dire que des fidèles catholiques ou des prêtres ne peuvent pas tantôt sombrer dans des tentations, perdre la maîtrise d'eux-mêmes et pécher plus ou moins gravement. C'est clair ! Il arrive que même des religieux peuvent être pris en faute. Mais ce que je dénonce c'est la récupération qui est fait du péché de l'un, dans le but de faire avancer l'agenda de démolition; ce qui nous renverrait bien à l'action de ces autres femmes en Allemagne.


"L'autre scandale" ... dit Radio-Canada. Voir la solution à la fin.

https://ici.radio-canada.ca/tele/Second ... s-proteges
Le café est un breuvage qui fait dormir quand on en prend pas.
- Alphonse Allais

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Bassmeg » ven. 26 avr. 2019, 17:38

Cinci, je ne comprends pas en quoi rendre l' Eglise plus égalitaire la diminuerait.
Certes, mathématiquement, les hommes perdraient la moitié de leur pouvoir, mais l' Eglise n' est pas les hommes. Ou alors, j' ai mal compris.

Avatar de l’utilisateur
Archidiacre
Quæstor
Quæstor
Messages : 392
Inscription : sam. 29 juil. 2017, 14:45
Conviction : Catholique.

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Archidiacre » sam. 27 avr. 2019, 0:36

Elle n'a jamais eu la vocation d'être "égalitaire" sur ce plan là. C'est déjà remettre en question tout son fondement (qui est d'être guidée et inspirée par Dieu). Cinci a entièrement raison sur l'exploitation des victimes d'abus pour faire passer des idéologies contraires au catholicisme, et dans leur seul intérêt, car aucune ne propose de solution véridique aux abus, elles ne font qu'en agiter des causes superficielles.
Chaîne Youtube: https://www.youtube.com/c/Archidiacre

aldebaran
Quæstor
Quæstor
Messages : 320
Inscription : ven. 16 févr. 2018, 16:50

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par aldebaran » sam. 27 avr. 2019, 8:30

Je ne peux être que d'accord à 100% avec Cinci et archidiacre. Cela ne se restreint d'ailleurs pas à ce petit problème égalitaire, mais à toutes les revendications libérales à la mode.
Mais Cinci, dire que par moment j'ai peur d'être trop tranché dans ce que j'écris :-D . Mais vous avez raison, il ne faut pas avoir peur d'être clivant comme on dit si c'est pour défendre une vérité.
Et vous avez encore raison de dire de rester optimiste, l'Eglise du Christ est indestructible. Mais elle peut tomber très bas comme nous avais prévenu la Vierge.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 6 invités