Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Bassmeg » mar. 02 avr. 2019, 12:08

Photo a écrit :
mar. 02 avr. 2019, 11:16
Pourquoi toujours vouloir des femmes partout ? Si Jésus avait souhaité des femmes a la tête de son église, il aurait choisi une parité entre hommes et femmes. Or, ses apôtres étaient du sexe masculin. Un homme représente un émetteur, une femme un récepteur. Vous aurez pu constater, lors des somptueuses réceptions organisées par le roi du Maroc pour la visite du Pape, l'absence de Lalla Salma et de Lalla Kadidja. Ne réagissez pas toujours votre propre camp ! Inutile, monsieur le curé, de courir pour me fuir. Je suis droite dans mes bottes, moi. Je ne représente pas un pilier en carton
La question n' est pas de vouloir des femmes partout. Personne en parle de virer les hommes de l' Eglise.
Les femmes ne sont pas des récepteurs, qu' est ce que c' est que cette histoire. Les femmes sont des êtres humains, c' est tout. Nous ne sommes ni plus récepteurs, ni plus émetteurs, ça, c' est juste de l' idéologie. Il est aisé de dire que les femmes écrivent moins de livres que les hommes, font moins de films que les hommes, quand certains ordonnent aux femmes de se taire et que notre accès à l' éducation est moindre.

[ supprimé… ]


Si vous ne partagez pas les voeux d' égalité qui se font de plus en plus entendre, pas de souci. Ce n' est pas votre combat, bon. Mais c' est la lutte que des femmes mènent dans beaucoup de pays et dans beaucoup de cultures.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9096
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par PaxetBonum » mar. 02 avr. 2019, 12:35

Bassmeg a écrit :
mar. 02 avr. 2019, 10:53
Pas plus que de demander l' égalité dans l' Eglise, voire la parité, type une femme de ménage-un homme de ménage; un prêtre-..[….].

Ce sont simplement des catholiques qui en ont marre d' être sous estimées au motif qu' elles sont des femmes.
Bonjour Bassmeg,

Si vous attendez l'égalité dans l'Eglise vous attendrez longtemps à moins que l'Eglise n'apostasie elle-même.
L'égalité homme-femme est une invention "progressiste" que condamne l'Eglise.
Nous ne sommes pas égaux, cela ne veut pas dire que nous n'avons pas la même dignité aux yeux de Dieu ce qui est totalement différent.
Nous avons l'égal devoir d'accomplir notre vocation saintement.
Pour les uns se sera d'aller prêcher le Christ en terre d'islam au risque de leur vie, pour d'autres de balayer une église poussiéreuse abandonnée par ses paroissiens…
Si ils accomplissent saintement leur devoir l'un comme l'autre obtiendront les palmes de la sainteté.
Si vous attendez une reconnaissance ici bas, vous avez déjà reçu votre récompense…
Ste Thérèse de Lisieu frottait les sols, balayait, soignait des malades, priait avec sa communauté… elle est sainte de la façon dont elle a accompli ces petites actions, pas pour en avoir accomplie de merveilleuses aux yeux des hommes. Pour cela elle est même docteur de l'Eglise, excusez du peu. Vous voyez les femmes ne sont pas déconsidérées dans l'Eglise comme voudraient le prétendre cette poignée d'idéologues.

La parité, ah ! la sacrosainte parité !
C'est la nouvelle tentation du serpent à la femme, le coup d'être comme des dieux ayant déjà été fait, il tente le coup 'vous serez comme des hommes'…
La parité ne sert qu'à créer des discriminations. Elle est toujours évoquée que dans un sens.
Elle n'est en rien un critère de qualité, mettre des incompétents à un poste parce qu'ils ont le bons sexe est du mépris pour cette personne et du mépris pour ceux qui subiront sa fonction.
Imaginer un instant d'appliquer cette funeste idéologie à l'Eglise est absurde et théologiquement inconcevable.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Bassmeg » mar. 02 avr. 2019, 12:36

Cinci a écrit :
mar. 02 avr. 2019, 11:51
Les initiatrices ont formulé une lettre au pape François, que le cardinal Reinhard Marx, archevêque de Munich et président de la Conférence des évêques allemands, devait lui remettre lors du sommet sur les abus sexuels. Elles y demandent pêle-mêle l’adaptation de la morale sexuelle « avec la réalité de la vie humaine », la levée du célibat obligatoire pour les prêtres et l’accès des femmes à tous les ministères.

Anne-Bénédicte Hoffner

J'en pense qu'il s'agit là tout simplement d'une expression de néo gauchisme et de son politiquement correct.
Elles y demandent pêle-mêle l’adaptation de la morale sexuelle « avec la réalité de la vie humaine », la levée du célibat obligatoire pour les prêtres et l’accès des femmes à tous les ministères.

Ce sont des demandes qui n' ont rien à voir avec la gauche, Cinci. Avec l' humanisme, à la limite, mais je ne vois pas le rapport avec la gauche. Ni avec la droite, d' ailleurs.
Ce n' est pas non plus lié au "politiquement correct", mais plutôt au Zeitgeist. Le monde va, comme un train. On peut le suivre, ou rester à quai, chacun selon son désir. Moi, je suis contre l' immobilisme.

Avatar de l’utilisateur
St. ange
Barbarus
Barbarus

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par St. ange » mar. 02 avr. 2019, 12:41

Ne prenez pas toujours vos plus grosses chaussures à clous pour écraser le bonheur que le Christ vous a donné. Lorsque je priai encore pour Notre Dame de Paris, Mgr Jacquin disposait de 6 Mio € de rentrées d'argent, par ex. Aujourd'hui, on voit une nette différence. Il y a quelques années, j'ai croisé un homme australien de 86 ans sous un arbre à Lourdes. Un pur bonheur. Il était illuminé de l'intérieur. Il était d'une grande beauté. Il m'a confié qu'il priait tous les jours. Dieu l'accompagnait tout au long de son grand périple. Il ne cherchait pas à être le meilleur. Il était le meilleur. Ne détruisez pas votre bonheur. Ne détruisez pas notre bonheur. On ne peut pas continuer à servir satan et à insulter Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Bassmeg » mar. 02 avr. 2019, 13:07

PaxetBonum a écrit :
mar. 02 avr. 2019, 12:35
Bassmeg a écrit :
mar. 02 avr. 2019, 10:53
Pas plus que de demander l' égalité dans l' Eglise, voire la parité, type une femme de ménage-un homme de ménage; un prêtre-..[….].

Ce sont simplement des catholiques qui en ont marre d' être sous estimées au motif qu' elles sont des femmes.
Bonjour Bassmeg,

Si vous attendez l'égalité dans l'Eglise vous attendrez longtemps à moins que l'Eglise n'apostasie elle-même.
L'égalité homme-femme est une invention "progressiste" que condamne l'Eglise.
Nous ne sommes pas égaux, cela ne veut pas dire que nous n'avons pas la même dignité aux yeux de Dieu ce qui est totalement différent.
Nous avons l'égal devoir d'accomplir notre vocation saintement.
Pour les uns se sera d'aller prêcher le Christ en terre d'islam au risque de leur vie, pour d'autres de balayer une église poussiéreuse abandonnée par ses paroissiens…
Si ils accomplissent saintement leur devoir l'un comme l'autre obtiendront les palmes de la sainteté.
Si vous attendez une reconnaissance ici bas, vous avez déjà reçu votre récompense…
Ste Thérèse de Lisieu frottait les sols, balayait, soignait des malades, priait avec sa communauté… elle est sainte de la façon dont elle a accompli ces petites actions, pas pour en avoir accomplie de merveilleuses aux yeux des hommes. Pour cela elle est même docteur de l'Eglise, excusez du peu. Vous voyez les femmes ne sont pas déconsidérées dans l'Eglise comme voudraient le prétendre cette poignée d'idéologues.

La parité, ah ! la sacrosainte parité !
C'est la nouvelle tentation du serpent à la femme, le coup d'être comme des dieux ayant déjà été fait, il tente le coup 'vous serez comme des hommes'…
La parité ne sert qu'à créer des discriminations. Elle est toujours évoquée que dans un sens.
Elle n'est en rien un critère de qualité, mettre des incompétents à un poste parce qu'ils ont le bons sexe est du mépris pour cette personne et du mépris pour ceux qui subiront sa fonction.
Imaginer un instant d'appliquer cette funeste idéologie à l'Eglise est absurde et théologiquement inconcevable.
C' est justement ce que je dis, Paxetbonum. Les postes ne doivent plus être distribué aux hommes parce qu' ils sont des hommes. Mais distribués à des humains en fonction de leurs mérites.
Ne trouvez-vous pas que faire appel au diable dès qu' une idée ne nous plait pas est un peu facile? Imaginez que je fasse de même...Je ris d' avance. Ce serait la porte ouverte au grand n' importe quoi.

Je pense que l' Eglise peut devenir égalitaire sans s' apostasier, il y a eu des changements par le passé, on s' en est remis, non? L' égalité de droits, c' est un objectif pour moi. Je ne me satisfais pas de l' inégalité. Bien sur que personne n' est pareil que son voisin, là n' est pas la question. Mais interdire une fonction à une personne, juste parce que c' est une femme, vous ne pourrez pas me faire croire que ce n' est pas de la discrimination. Et personne ne me fera croire que la parité crée des discriminations. C' est tout le contraire, en fait.
L' égalité et la parité luttent contre les discriminations. Si on veut être juste, il faut que les femmes puissent être saintes sans avoir à balayer l' église, et que dans le même temps, des hommes deviennent saints avec cette méthode du balai que vous décrivez. Sinon, ce n' est pas juste parce que notre sort serait conditionné simplement par des chromosomes X ou Y.
Paxetbonum, je pense qu' il y a des tradionnalistes, qui veulent que rien ne change, que ce soit en politique, en religion, en art, etc...
Et il y a aussi des modernistes, qui ne craignent pas les changements. J' en suis. Et les cathos de Munster en sont aussi. Jésus Lui-même était un moderniste, en son temps. Il n' a pas craint de construire quelque chose de neuf parce que c' est ainsi que le monde avance.
Vous parliez de dépoussierer une Eglise? C' est précisément ce qui est en train de se passer, sous vos yeux.

Gaudens
Quæstor
Quæstor
Messages : 228
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Gaudens » mar. 02 avr. 2019, 13:35

Gauchisme et esprit formaté par le "politiquement correct", oui, Cinci, tout à fait.
Et surtout à la base une formation spirituelle probablement déficiente : la recherche maniaque de l'égalité, la rancœur, l'ambition "mondaine"(mais oui !) et l'appêtit de pouvoir n'ont rien à voir avec l'esprit du christianisme. On se demande bien de quelle alimentation intellectuelle et spirituelle ces femmes ont été nourries au sein de l'Eglise, qu'elles ont dû pourtant fréquenter depuis leur plus jeune âge. Ce qui pose bien la question de la validité des catéchèses des époques 1970/1990, sans doute en Allemagne aussi bien qu'en France. Christian K parlerait de "fermeture nécessaire", terme que je n'aime pas trop et que j'aimerais bien prendre le temps de discuter un de ces jours mais ...il y a bien de cela , en effet.

Avatar de l’utilisateur
St. ange
Barbarus
Barbarus

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par St. ange » mar. 02 avr. 2019, 15:08

Considérons les règles de l'Eglise établies par le Christ comme une Constitution.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9096
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par PaxetBonum » mar. 02 avr. 2019, 15:23

Bassmeg a écrit :
mar. 02 avr. 2019, 13:07
C' est justement ce que je dis, Paxetbonum. Les postes ne doivent plus être distribué aux hommes parce qu' ils sont des hommes. Mais distribués à des humains en fonction de leurs mérites.
Là nous sommes tout à fait d'accord à chacun selon ses talents.
Mais il faut aussi comprendre qu'il y a des talents communs aux hommes et aux femmes ; et des talents féminins et d'autres masculins qui ne sont pas interchangeables.
Bassmeg a écrit :
mar. 02 avr. 2019, 13:07

Ne trouvez-vous pas que faire appel au diable dès qu' une idée ne nous plait pas est un peu facile? Imaginez que je fasse de même...Je ris d' avance. Ce serait la porte ouverte au grand n' importe quoi.
Dés qu'une idée s'oppose aux enseignements de Notre Seigneur, soyez assurée que satan n'est pas loin, et cela n'a rien de risible.
Ici on a l'expression d'une recherche de reconnaissance. Nous lisons de façon répété la tentation de Jésus au désert pour le carême.
La dernière tentation du diable est le pouvoir, la reconnaissance devant les hommes. Cela répond à la troisième tentations d'Adam et Eve au paradis terrestre : devenir "mieux" que ce que l'on est dans le plan de Dieu…
Toute cette idéologie totalitaire "progressiste" de l'égalité-parité est l'une des formes modernes de cette tentation.
Bassmeg a écrit :
mar. 02 avr. 2019, 13:07
Mais interdire une fonction à une personne, juste parce que c' est une femme, vous ne pourrez pas me faire croire que ce n' est pas de la discrimination. Et personne ne me fera croire que la parité crée des discriminations. C' est tout le contraire, en fait.
Dans les faits c'est tout le contraire. Encore un bon sentiment qui produit l'inverse de ce qu'il propose. Ainsi parce qu'il faut de la parité on nomme untelle à un poste pour faire bien sur la photo. C'est d'un mépris ! Et en plus cela produit une discrimination pour untel qui méritait plus e poste mais n'était pas du bon ratio de sexe…
Exactement ce qu'annonçait Chesterton : "Mais les vertus, elles aussi, brisent leur chaînes, et le vagabondage des vertus n’est pas moins forcené et les ruines qu’elles causent sont plus terribles. Le monde moderne est plein d’anciennes vertus chrétiennes devenues folles. Elles sont devenues folles, parce qu’isolées l’une de l’autre et parce qu’elles vagabondent toutes seules."
Bassmeg a écrit :
mar. 02 avr. 2019, 13:07
L' égalité et la parité luttent contre les discriminations. Si on veut être juste, il faut que les femmes puissent être saintes sans avoir à balayer l' église, et que dans le même temps, des hommes deviennent saints avec cette méthode du balai que vous décrivez. Sinon, ce n' est pas juste parce que notre sort serait conditionné simplement par des chromosomes X ou Y.
Des saint hommes balayeurs je peux vous en trouver des brouettes.
Il y en a un que j'affectionne particulièrement : St Félix de Cantalice.
St Bonaventure faisait la vaisselle quand on lui a apporté sa charge épiscopale.
Bassmeg a écrit :
mar. 02 avr. 2019, 13:07
Paxetbonum, je pense qu' il y a des tradionnalistes, qui veulent que rien ne change, que ce soit en politique, en religion, en art, etc...
Et il y a aussi des modernistes, qui ne craignent pas les changements. J' en suis. Et les cathos de Munster en sont aussi. Jésus Lui-même était un moderniste, en son temps. Il n' a pas craint de construire quelque chose de neuf parce que c' est ainsi que le monde avance.
Vous parliez de dépoussierer une Eglise? C' est précisément ce qui est en train de se passer, sous vos yeux.
Par pitié, ne collez pas l'étiquette de moderniste au sens actuel à Notre Seigneur !
Ce modernisme que vous décrivez est l'orgueil de l'homme qui sait mieux que Dieu Lui-même, qui se fait dieu… quid novi sub sole ? Encore la tentation d'Adam et Eve décidément satan n'est pas très inventif.
Défendez-vous l'idée d'ordonner des femmes ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
St. ange
Barbarus
Barbarus

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par St. ange » mar. 02 avr. 2019, 15:38

Bassmeg, les femmes aux postes clés dans l'église catholique, pour moi, c'est NON. !!!
Vous pouvez vous illustrer dans des domaines différents. Il suffit de faire preuve d'imagination. L'Eglise peut se redresser à une vitesse vertigineuse sans tout chambouler.



[s'il vous plait : une majuscule à Eglise. Merci]

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Bassmeg » mar. 02 avr. 2019, 18:18

St. ange a écrit :
mar. 02 avr. 2019, 15:38
Bassmeg, les femmes aux postes clés dans l'église catholique, pour moi, c'est NON. !!!
Vous pouvez vous illustrer dans des domaines différents. Il suffit de faire preuve d'imagination. L'église peut se redresser à une vitesse vertigineuse sans tout chambouler.
Pourquoi non en majuscules? Les postes clés seraient ils un monopole masculin? Si oui, alors il faut constater que les résultats sont sub-optimaux et qu' il est peut être temps de tester l' égalité des droits, même si cela fait hurler certains.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9096
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par PaxetBonum » mar. 02 avr. 2019, 21:21

Bassmeg a écrit :
mar. 02 avr. 2019, 18:18
Les postes clés seraient ils un monopole masculin? Si oui, alors il faut constater que les résultats sont sub-optimaux et qu' il est peut être temps de tester l' égalité des droits, même si cela fait hurler certains.
Qu'appelez-vous un poste clef ?
Qu'entendez-vous par résultats sub-optimaux ?
L'Eglise n'est pas une entreprise avec des actionnaires qui dictent leurs désiderata quant aux bénéfices à attendre.
Si vous lisez l'Apocalypse vous verrez que la déconfiture de l'Eglise est annoncée.
La réforme entreprise dans le courant 68 a tourné le dos à Dieu, les résultats sont ceux escomptés.
A côté de cela ceux qui sont resté fidèles à leurs engagements voient les fruits de leurs efforts fructifier au centuple.
L'avenir de l'Eglise n'est pas d'envisager de nouvelles réformes envers et contre Dieu pour gagner du terrain.
L'avenir de l'Eglise c'est de prendre sa croix et de revenir au Christ seul.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
ChristianK
Senator
Senator
Messages : 795
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par ChristianK » mer. 03 avr. 2019, 4:58

Bassmeg a écrit :
mar. 02 avr. 2019, 10:53


Bien au contraire, ChristianK. Leur ouverture sur le monde est bénéfique à l' Eglise. C' est la fermeture sur le monde et le repli communautariste qui cause la crise actuelle,
Il n'existe pas à ma connaissance de données empiriques observables supportant cette hypothèse: les dominicains très ouverts sur les mondains de Lyon sont morts en 97 (la province), les jésuites du canada francais très ouverts morts en 2017. Idem pour noviciats et séminaires vidés depuis longtemps. Les séminaires pleins semblent jouir d'une dose suffisante de fermeture sur le monde et les occasions de péché.
Nous sommes de nombreuses femmes à ne pas vouloir vivre en mode opus dei.
Je ne veux pas interdire aux gens de l' opus dei de vivre comme ils l' entendent, mais en échange, il ne faut pas qu' ils m' imposent leur mode de vie fermé sur le monde.
Personne ne va le faire d'ailleurs, mais si l'hypothèse est la bonne vous n'aurez pas de prêtres ni même de femnes laiques, qui pourraient disparaitre à leur tour comme les dominicains de Lyon. L'ascétisme est évangélique et en contexte consumériste médiatique il implique nécessairement fermeture, donc n'est pas facultatif pour la sanctification et aussi la simple survie sociologique. Des femmes mondaines sont aussi nuisibles que des hommes ou des jjeunes mondains, si on se fie au critère de la fécondité vocationnelle, y compris féminine bien entendu.
Vivre dans le monde n' est pas un mal, Christian.
C'est un mal si on devient mondain car ca tue les vocations, entre autres. Lopus dei est très dans le monde, p.ex., mais avec de bons moyens, ou en tout cas qui semblent efficaces
Pmais je pense vraiment qu' une réforme type Vatican III se prépare et je ne suis pas la seule à le penser et à y réfléchir.
Il n'y aura pas de Vatican iii si les vocations meurent. Et ce pourrait très bien être un Trente ii, comme le suggérait Maritain. De toute facon il faut attendre davantage que disparaissent certaines cohortes générationnelles, par mesure de prudence.

Avatar de l’utilisateur
X Y Z
Barbarus
Barbarus

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par X Y Z » mer. 03 avr. 2019, 9:35

Pas besoin de Vatican 3. satan omniprésent dans nos églises va partir en courant.

Avatar de l’utilisateur
Briscard
Quæstor
Quæstor
Messages : 217
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Briscard » mer. 03 avr. 2019, 18:25

"L'avenir de l'Eglise c'est de prendre sa croix et de revenir au Christ seul."

Surement, mais n'oubliez pas que Jésus était entouré dans ses périples et lors de ses harangues par plus de femmes que d'hommes...On dit même souvent que Marie-Madeleine était la première et la plus fidèle de ses disciples...

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 960
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Foxy » mer. 03 avr. 2019, 19:33

Briscard a écrit :
mer. 03 avr. 2019, 18:25
"L'avenir de l'Eglise c'est de prendre sa croix et de revenir au Christ seul."

Surement, mais n'oubliez pas que Jésus était entouré dans ses périples et lors de ses harangues par plus de femmes que d'hommes...On dit même souvent que Marie-Madeleine était la première et la plus fidèle de ses disciples...
Et c'est aussi aux FEMMES qu'Il est apparu en premier Ressuscité… et c'est elles qui sont allées prévenir les apôtres, qui ne les crurent pas, sauf Pierre.

Personnellement, cela m'inspire : Jésus était entouré de femmes : Marie-Madeleine, Marthe, Marie, etc... chacune avait sa mission, mais c'est à Pierre qu'Il a confié son Eglise.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités