Une Église régénérée ?

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1228
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Une Eglise régénerée ?

Message non lu par zelie » sam. 29 déc. 2018, 17:22

Je reviens sur l'intervention de Gaudens, très intéressante:
Je ne suis pas tout à fait en désaccord avec vous Gaudens sur le fait que le scandale d'un rejaillit sur tous; c'est vrai pour les prêtres, mais c'est vrai partout aussi; ce n'est pas pour rien qu'un homme travaillant dans une école ne reste jamais seul avec un enfant, etc. On attend aussi de la part d'un professionnel ou d'un prêtre d'être assez fort psychologiquement pour tenir bon devant l'éclaboussure due à un collègue déficient, sans virer dans la dépression suicidaire. Je ne peux m'empêcher de penser que lorsqu'un prêtre (ou un enseignant, etc) se suicide, c'est pour une raison médicale ou grave, bien plus grave qu'un simple épuisement possiblement dû à un ras-le-bol des scandales...? Ou alors une telle fragilité doit interpeller les personnes en charge de la formation des prêtres.
D'autre part, un baiser rapide, une main sur les genoux est un acte déplacé de nature à blesser l'âme d'un enfant et point; ça ne se fait pas, ce n'est pas acceptable, ni surtout tolérable, car sinon cela ferait bouger la limite de l'acceptable sur une pente glissante et dénaturerait totalement l'intensité du message évangélique, qui a tire sa force de son ultimité dans le Bien. Sur ces points, je trouve, comme Briscard, que notre Pape François a eu le bon ton et la finesse nécessaire, la fermeté et la compassion en juste mesure. Il a agi avec sérieux et analyse, et tous nous espérons en voir les fruits à l'avenir; qu'en ce sens notre Pape soit remercié du travail engagé.

Par contre , je vous rejoins complètement sur le deuxième point soulevé :
Le fait que « La parole libérée » (...) ait été créée à Lyon ne me semble pas un hasard quand on remarque que :
-le cardinal Barbarin était visé (et l’est toujours) quelque temps après que le Primat des Gaules a pris courageusement position dans les débats sur la loi Taubira comme actuellement sur la PMA sans père,la GPA et l’euthanasie et quelques autres sujets de ce genre,
-qu’un haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur (un ministère notoirement objet d’entrisme de la franc-maçonnerie) ait été une des victimes (...) pour des faits remontant à quelque quarante ans (...),
(...)
Soyons clairs : il y a rarement fumée sans feu mais le feu s’attise quand on veut décrédibiliser (...) la voix de l’Eglise (...).
J’irai encore plus loin : quand on veut tuer l’Eglise catholique en Occident, faute de pouvoir l’éteindre partout dans le monde, quelle meilleure stratégie que d’assécher son vivier de prêtres ? (...) Or ne voyons-nous pas que ces procès médiatiques constamment ressassés, cette suspicion constante envers la figure du prêtre sont de nature à décourager de nombreuses vocations sacerdotales (...) ?
Je sais (et je comprends) que verser dans une théorie du complot serait réducteur. Néanmoins, nier qu'ici et ailleurs, des groupes de personnes forcenées caressent des idéologies anti-catholiques et sont prêtes à tout pour anéantir l'idée de Dieu dans l'esprit des peuples est tout aussi insensé. L'idée de Dieu, l'idée que tout n'est pas permis et que dans ce qui est permis, tout n'est pas judicieux, ulcère de plus en plus l'Homme; aussi le refus de Dieu se diffuse-t-il aisément, parce que c'est l'idée à laquelle adhèrent beaucoup d'âmes aujourd'hui; et encore une fois, à coté des moutons qui embrassent les modes sans y réfléchir à deux fois, il y a ceux qui lancent les modes et les courants, et eux y ont réfléchi et savent exactement ce qu'ils veulent.

La situation de dénigrement de l'Eglise de nos jours me rappelle celle de l'Eglise de l'avant-guerre au début du nazisme; à coup de panique morales surajoutées sur un petit fond de vérité (de pédophilie), le nazisme a lutté de tout son poids contre l'Eglise Catholique. Pour faire court, tout était prétexte, dans les mains nazies, pour discréditer l'Eglise.

Aujourd'hui, tout est prétexte, dans des mains ultra-athées, à dénigrer qui que ce soit qui s'opposerait à la GPA-PMA. A tel point, avec un tel acharnement, que cela finit par interpeller; et que du coup on ne peut s'empêcher de penser que ce n'est ni un hasard, ni quelque chose de flou qui vient, là, sous le simple effet d'une mode. Non. Ca donne la nette impression que c'est voulu et calculé, qu'il y a un projet sociétal sous cette pensée, et que tout sera fait pour qu'une nouvelle société, avec une nouvelle façon de penser, voie le jour; que la société judéo-christiano-musulmane doit s'effacer pour laisser place à une société indemne de l'idée de Dieu, qui selon certains limite trop leur champ d'action. En ce sens, détruire le catholicisme en premier, avant les autres religions abrahamiques, est essentiel, car le vrai moteur de l'idée de Dieu est dans l'héritage christique. De plus, les catholiques sont moins nombreux et bien refroidis, peu pieux; tous les éléments sont là pour finir des les abattre. Un jour viendra le tour des autres religions, mais ce sera d'autant plus facile que l'image la plus exacte de Dieu sera alors évanouie dans le coeur de l'Homme. J'ai presque l'impression que la façon dont l'Europe est aujourd'hui transmise, niée dans ses racines chrétiennes (et pas judéo-chrétiennes au sens politique du terme), découle elle aussi du même courant de pensée.

Dans un tel contexte, torpiller un primat des Gaules à point nommé, comme torpiller des élections, un homme politique trop croyant, un journaliste trop curieux, etc, peut tout à fait s'envisager.

Mais Dieu est là. Nous ne sommes ni seuls ni perdus. Puissent les portes de l'enfer être vaincues le plus tôt possible.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Gaudens
Quæstor
Quæstor
Messages : 261
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Une Eglise régénerée ?

Message non lu par Gaudens » dim. 30 déc. 2018, 19:29

Merci Zélie ,pour votre message.Je suis tout à fait en accord avec vous sur tout cela,en fait.La seule nuance que je percevrais peut-être tient au fait que,plus charitable que moi sans doute,vous ne faites pas écho aux menaces de l'intérieur(enfin,je ne sais dans quelle mesure il s'agit encore de l'intérieur),style Golias .Je suis pour ma part confondu de voir encore tant de catholiques qui "marquent contre leur camp" comme on dit au football ,peut-être pour ne pas paraitre moins moderne ou moins exigeants que les autres sur les qualités des hommes d'Eglise,je ne sais ...
Une précision:les gestes "inappropriés que je citais concernaient (dans la mesure où mes informations sont correctes car tout ça n'a pas été commenté en détail,tant mieux du reste )des relations d'un jeune évêque avec des adolescentes,pas des enfants, ce qui fait tout de même une petite différence tout en état parfaitement incongru,évidemment.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2628
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Une Eglise régénerée ?

Message non lu par Trinité » dim. 30 déc. 2018, 20:05

zelie a écrit :
sam. 29 déc. 2018, 17:22
Je reviens sur l'intervention de Gaudens, très intéressante:
Je ne suis pas tout à fait en désaccord avec vous Gaudens sur le fait que le scandale d'un rejaillit sur tous; c'est vrai pour les prêtres, mais c'est
Bonsoir Zélie,

Ce que vous dites là me fait penser à un évènement qui m'est arrivé.
"
Il y a quelques années ma dernière petite fille," prof des écoles" laïcs en Z.E.P banlieue parisienne, me sollicite comme accompagnateur classe découverte dans le massif centrale avec sa classe de C.P. 25 élèves de 6 à 7 ans.
J'accepte volontiers vu que comme retraité j'ai du temps de libre.
Le séjour 8 jours n'a pas été de tout repos, avec des enfants à problèmes!
Bref!
Je suis la nuit affecté à la surveillance dans le dortoir des garçons, avec un autre accompagnateur, ma fille s'occupant des filles à l'étage avec une autre maitresse.
Une nuit, j'entends frapper à ma porte discrètement, ce sont 2 petites se tenant par la main, l'une d'elle me dit en parlant de sa camarade
"elle pleure, elle pense à sa mère, elle ne peut pas dormir"
Devant le désarroi de la petite, je monte à l'étage pour la raccompagner dans sa chambre, elle sont 8 par dortoirs avec des lits superposés.
Je dis à la petite aller recouche toi maintenant!
Elle me dit" tu ne veux pas me tenir la main un peu le temps que je dorme" Je lui dit si tu veux mais à chaque fois que je veux retirer ma main de la sienne elle me la serre , au bout d'un moment elle lâche son étreinteje sors du dortoir et tombe sur ma fille qui fait une ronde.
Elle me dit "Qu'est ce que tu fais là"?
Je luiu explique la situation elle me dit" Il ne faut jamais faire cela papa" c'est des coups à ce quelle raconte cela au retour et qu'il y ait une mauvaise interprétation!
Moi, ayant l'habitude de procéder ainsi avec mes filles petites, je n'ai pas pensé au problème!

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1456
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Une Eglise régénerée ?

Message non lu par Carhaix » dim. 30 déc. 2018, 20:59

Trinité a écrit :
dim. 30 déc. 2018, 20:05
zelie a écrit :
sam. 29 déc. 2018, 17:22
Je reviens sur l'intervention de Gaudens, très intéressante:
Je ne suis pas tout à fait en désaccord avec vous Gaudens sur le fait que le scandale d'un rejaillit sur tous; c'est vrai pour les prêtres, mais c'est
Bonsoir Zélie,

Ce que vous dites là me fait penser à un évènement qui m'est arrivé.
"
Il y a quelques années ma dernière petite fille," prof des écoles" laïcs en Z.E.P banlieue parisienne, me sollicite comme accompagnateur classe découverte dans le massif centrale avec sa classe de C.P. 25 élèves de 6 à 7 ans.
J'accepte volontiers vu que comme retraité j'ai du temps de libre.
Le séjour 8 jours n'a pas été de tout repos, avec des enfants à problèmes!
Bref!
Je suis la nuit affecté à la surveillance dans le dortoir des garçons, avec un autre accompagnateur, ma fille s'occupant des filles à l'étage avec une autre maitresse.
Une nuit, j'entends frapper à ma porte discrètement, ce sont 2 petites se tenant par la main, l'une d'elle me dit en parlant de sa camarade
"elle pleure, elle pense à sa mère, elle ne peut pas dormir"
Devant le désarroi de la petite, je monte à l'étage pour la raccompagner dans sa chambre, elle sont 8 par dortoirs avec des lits superposés.
Je dis à la petite aller recouche toi maintenant!
Elle me dit" tu ne veux pas me tenir la main un peu le temps que je dorme" Je lui dit si tu veux mais à chaque fois que je veux retirer ma main de la sienne elle me la serre , au bout d'un moment elle lâche son étreinteje sors du dortoir et tombe sur ma fille qui fait une ronde.
Elle me dit "Qu'est ce que tu fais là"?
Je luiu explique la situation elle me dit" Il ne faut jamais faire cela papa" c'est des coups à ce quelle raconte cela au retour et qu'il y ait une mauvaise interprétation!
Moi, ayant l'habitude de procéder ainsi avec mes filles petites, je n'ai pas pensé au problème!
Comment sont vos relations avec votre fille, depuis, si ce n'est pas indiscret ?

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2628
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Une Eglise régénerée ?

Message non lu par Trinité » dim. 30 déc. 2018, 22:43

Pas du tout Carhaix!
Elle est très proche de moi, ainsi que les 3 autres d'ailleurs!
Mais elle avait reçu des consignes de l'E.N. en ce sens pour les relations avec les enfants!
Ma fille sait très bien comment je suis assez "papa poule" ! :)

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1228
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Une Église régénérée ?

Message non lu par zelie » dim. 30 déc. 2018, 22:44

Cher Trinité,
oui je vois tout à fait la boulette involontaire, qui en fait, si on était tous honnêtes, n'était que l'expression de voter bienveillance, de votre dévouement et de votre compassion de chrétien et grand-père.
Les enfants son cash et sincères, mais il ne faut jamais oublier que de nos jours, on leur fait dire n'importe quoi; que suggérer à un enfant par plein de questions tordues où il ne sait plus ce qu'il dit, lui faire dire le contraire de ce qu'il a vu et pensé, est bien plus facile et courant qu'on ne le croit.
Il y a quelques années, un collègue homme a été accusé de tel faits sur une enfant qui en fait était violentée en famille. Il a perdu son boulot et son honneur, s'est battu devant les tribunaux pour faire rétablir la vérité, a gagné, puis s'est suicidé 2 ans après. Car même en ayant été lavé de tout soupçon devant la loi, il a été mis à la "retraite" d'office et pas ré-intégré, et la suspicion de la population ne s'est pas éteinte. Il a vécu un calvaire.
Cela pour l'anecdote.
Mais un tel calvaire peut évidemment être aussi celui d'un prêtre qui serait injustement accusé, point qui est peu présent à l'esprit des gens, et que Gaudens a souligné avec raison.

Cher Gaudens,
merci à vous de pointer les chrétiens qui "marquent contre leur camp"... Cela aussi devrait bien plus nous interroger; la sécession ne se fait pas que du coté des "hyper-tradis", elle se fait aussi à l'autre bout, tout au bout de la gauche, et elle est bien plus dommageable, car de tradition beaucoup plus utilisatrice du buzz. Je ne connais pas trop Golias, le peu que j'en perçois ce sont des gens inquiets qui veulent faire bouger les choses, mais qui perdent un peu de vue certains fondamentaux de l'Eglise. Cela aussi, je pense, gagnerait à être inclus comme piste de réflexion dans les prochains synodes; toute institution ou toute entreprise de très grande taille prend le risque de diluer l'individu dans une pression, un écrasement difficile à vivre; donner du souffle à l'Eglise demande aux prêtres de l'énergie, mais à donner beaucoup et en sous-nombre, on risque l'épuisement. C'est peut-être un peu cela que Golias veut faire toucher du doigt dans ses remises en questions?
C'est vrai que c'est à creuser.

Je reviens quand même sur les faits "mineurs" sur une "jeune fille" (sous entendu plus grande et plus mature qu'un petit enfant). Je ne suis toujours pas d'accord; tout geste déplacé, même qu'un peu déplacé, est un geste déplacé. Qui défigure gravement l'idée de Dieu justement parce que l'idée évangélique se pose en ultimité de Lumière et de Bien, en modèle stable qui traversera les siècles et l'histoire de l'homme.
Et pire, venant d'un évêque, pasteur de pasteurs (prêtres).
Le moindre geste déplacé envers vous, comme par exemple une blague un peu trop salée, une gifle feinte, la remontrance voilée mais bien envoyée, n'importe quel mot ou geste pas à sa place sous l'apparence de la blague trop "cool", vous mettrait pendant un instant en état de sidération, dans une impression de perte de soi. Ensuite en vous viendrait la colère, le sentiment d'injustice qui naît de celui qui a compris qu'il vient d'être méprisé, humilié. Je vous dis cela en prenant exemple sur vous pour vous faire comprendre la situation, mais ce phénomène, la réaction de sidération transitoire suivie de la souffrance est une réaction universelle et décrite dans tous les livres de psy.
C'est cela que traverse l'employé ostracisé même qu'une fois, une toute petite fois, le collègue moqué rien qu'une toute petite fois, la jeune fille effleurée sans son consentement et par surprise rien qu'une toute petite fois. Et à chaque fois, la personne blessée a envie de retourner une bonne beigne à son interlocuteur même 40 ans après.
C'est à chaque fois une tentative de blesser l'âme de l'autre, parce que tous ce que ces faits ont en commun, c'est de mettre l'autre dans un statut d'inférieur, d'objet auquel on fait sentir sa toute-puissance; c'est un abus de position, de pouvoir. Je ne sais si jeune vous avez eu l'occasion de faire un boulot d'été, le genre de boulot à clientèle ou vous faites le ménage ou servez dans un restaurant, et où les clients sont infects. Vous voyez ce qu'on ressent à la fin de la journée? Le ras-le-bol, le "pas envie d'y retourner demain"?
Eh bien, dans le cas d'un évêque qui s'en prend à une jeune fille même majeure, il porte atteinte bien plus gravement à sa personne, car il porte atteinte à l'image de la femme en elle, -comme il porterait atteinte à l'image de l'homme celui qui s'en prendrait à un jeune adolescent pour des actes criminels-; c'est un point hypersensible, fragile, et en construction chez l'ado longtemps encore après sa majorité, aussi c'est un point qui si on le blesse, provoque ensuite des fragilités affectives, irraisonnées, longtemps après.
On ne peut pas se permettre de ne pas réfléchir sérieusement à cela, car sinon, ces actes continueront et ce sera la génération suivante, nos enfants, qui en feront les frais. Niet.

En outre, un évêque ne peut pas ignorer l'enseignement de Jésus, combien Jésus est attaché à la pureté autant qu'à l'amour, combien la pureté de l'âme est prégnante dans l'évangile. Et etc. Oublier une partie du message divin, c'est déjà l'effacer dans les âmes à guider. Qui sait si cette jeune fille ne mourra pas dans une semaine sans avoir su que Dieu en fait est pureté, ce Dieu qu'elle a peut-être rejeté parce que désormais l'idée de Dieu l'angoisse, ou sans avoir eu l'occasion de pardonner parce que l'atteinte est trop récente, sans avoir eu les excuses de cet évêque pour comprendre qu'elle peut à nouveau faire confiance aux adultes, qui si ils font des boulettes, ils sont capables de s'en rendre compte et de manifester qu'ils ne le feront plus?
On ne mesure pas toute l'étendue des dégâts qu'on peut faire spirituellement en déplaçant même qu'un tout petit peu la ligne de limite de l'intégrité parfaite. On est totalement intègre ou pas du tout; on ne peut pas être intègre souvent mais pas tout le temps... ça va pas ensemble.

Maintenant, que cet évêque ne soit pas condamné, que cela s'arrête à un recadrage, je le conçois aussi, je ne connais pas le cas dont vous parlez; mais sur ce plan, c'est la loi civile et la loi canonique qui doivent se prononcer, pas nous. Nous pouvons juste prier pour que chacun nous nous rendions compte de nos défauts, et que nous ayons à coeur de nous amender, pour espérer un jour refléter un peu plus le Christ en nous, sachant que cela est l'effort de toute une vie et que chacun nous y sommes invités malgré que nous ayons tout à apprendre.
Peut-être une telle histoire sera l'occasion, pour cet évêque de réfléchir à ce problème, de le dépasser, de progresser vers Dieu dans une humilité retrouvée?

Je m'arrête là il est tard,
Que Dieu notre Père soit Lumière sur nos pas,
Zélie
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4234
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Une Église régénérée ?

Message non lu par Kerniou » lun. 31 déc. 2018, 2:04

Une petite précision qui a son importance: le droit français ne demande pas de "dénoncer" qui que ce soit mais de "signaler" que des enfants sont en danger avec tel ou tel.
Cette nuance, si elle apporte un éclairage sur la démarche juridique, ne change rien quant au cours de la procédure judiciaire.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Gaudens
Quæstor
Quæstor
Messages : 261
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Une Église régénérée ?

Message non lu par Gaudens » lun. 31 déc. 2018, 12:41

Bonjour Zélie,
Les mécanismes psychologiques que vous décrivez sont sans doute exacts encore qu'ils varient certainement beaucoup de personne à personne(nous ne réagissons pas tous identiquement devant l'insulte ou la souffrance en général). Mais n'épiloguons pas trop sur le cas dont j'ai donné une brève et prudente description,en fait nous ne savons pas vraiment ce qui a eu lieu et encore moins comment les gestes ont été perçus.Je devine surtout qu'ils sont le fruit d'une volonté de ce prêtre(puis évêque mais bien d'autres sont certainement dans ce cas) de faire tomber l'image distante ,voire hautaine du prêtre (et de l'évêque, a fortiori ) et de jouer au "curé-copain" comme il y a dans les mêmes générations des "parents copains".

Gaudens

Avatar de l’utilisateur
Briscard
Quæstor
Quæstor
Messages : 253
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

Re: Une Église régénérée ?

Message non lu par Briscard » mar. 01 janv. 2019, 13:42

Trop de prėtres sont distants et hautains avec leurs ouailles alors que, bien au contraire, ils devraient faire preuve d'empathie et de chaleur ! Oui, Gaudens.

Il ne s'agit pas qu'ils soient des curés-copains, mais qu'ils montrent qu'ils sont les représentants de Jésus et donc très proches des fidèles.

Heureusement ils en existent encore chez les prêtres ãgés.

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 989
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Une Église régénérée ?

Message non lu par Foxy » mar. 01 janv. 2019, 15:41

Briscard a écrit :
mar. 01 janv. 2019, 13:42
Trop de prėtres sont distants et hautains avec leurs ouailles alors que, bien au contraire, ils devraient faire preuve d'empathie et de chaleur ! Oui, Gaudens.

Il ne s'agit pas qu'ils soient des curés-copains, mais qu'ils montrent qu'ils sont les représentants de Jésus et donc très proches des fidèles.

Heureusement ils en existent encore chez les prêtres ãgés.
@ Briscard

Je pense que vous interprétez de travers ce que dit Gaudens : de faire tomber l'image distante ,voire hautaine du prêtre

car je suis aussi d'accord avec lui que c'est trop facile ensuite de parler de "mauvais comportement" : comment faut-il alors qu'ils fassent pour ne pas être taxés d'attouchements, de pédophilie, etc...

Ils sont les représentants de Jésus, d'accord, mais restent des humains qui ont aussi besoin d'être compris et aidés. Cela ne peut se faire que dans la confiance réciproque et non pas soupçonneuse comme c'est le cas actuel de beaucoup.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
invité1
Barbarus
Barbarus

Re: Une Église régénérée ?

Message non lu par invité1 » mar. 01 janv. 2019, 21:05

Briscard a écrit :
mar. 01 janv. 2019, 13:42
Trop de prėtres sont distants et hautains avec leurs ouailles alors que, bien au contraire, ils devraient faire preuve d'empathie et de chaleur ! Oui, Gaudens.

Il ne s'agit pas qu'ils soient des curés-copains, mais qu'ils montrent qu'ils sont les représentants de Jésus et donc très proches des fidèles.

Heureusement ils en existent encore chez les prêtres ãgés.
C'est drôle car mon expérience est à l'opposé de la vôtre. De par chez moi (grande ville), ce sont justement les prêtres les plus âgés qui sont hautains, froids et condescendants. Les plus jeunes sont, eux, bien plus amicaux.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2628
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Une Église régénérée ?

Message non lu par Trinité » mer. 02 janv. 2019, 0:11

invité1 a écrit :
mar. 01 janv. 2019, 21:05
Briscard a écrit :
mar. 01 janv. 2019, 13:42
Trop de prėtres sont distants et hautains avec leurs ouailles alors que, bien au contraire, ils devraient faire preuve d'empathie et de chaleur ! Oui, Gaudens.

Il ne s'agit pas qu'ils soient des curés-copains, mais qu'ils montrent qu'ils sont les représentants de Jésus et donc très proches des fidèles.

Heureusement ils en existent encore chez les prêtres ãgés.
C'est drôle car mon expérience est à l'opposé de la vôtre. De par chez moi (grande ville), ce sont justement les prêtres les plus âgés qui sont hautains, froids et condescendants. Les plus jeunes sont, eux, bien plus amicaux.
Tout à fait , chez moi également!
J'aurai tendance à penser que les prêtres avant Vatican II, seraient plus distants!

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4234
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Une Église régénérée ?

Message non lu par Kerniou » mer. 02 janv. 2019, 11:38

Peut-être s'agit-il tout simplement, d'une question de personne et:ou de personnalité ...
Bonne Année à vous !
Bloavez mad !
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9478
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Une Église régénérée ?

Message non lu par Cinci » mer. 02 janv. 2019, 19:29

Trinité, `

Avez-vous un exemple ? Pourriez-vous décrire une situation réelle ? un fait vécu par lequel pouvoir inférer que votre sentiment devrait correspondre à une réalité assez large et observable ?

C'est peut-être juste une impression tenant aussi, chez vous, à des conversations captées ça et là, quelques des témoignages entendus. Je ne sais pas. Je ne suppose rien ici. Pas un piège. Juste pour la curiosité ...

Ah oui ! Et ... et une bonne année 2019 en passant !



Frère Trinité,

Je vous souhaite de traverser l'année, retirant une nourriture substantielle des expériences diverses pouvant se présenter, les bonnes comme les moins bonnes en apparence, et que tout cela puisse vous faire cheminer davantage du bon côté de la route, vers plus de satisfaction profonde et plus de lumière ! En compagnie des saints bien sûr, Mais oui ... en compagnie du Seigneur de Gloire. On ne parle pas de la Force anonyme des prêtres amateurs d'ésotérismes. Non, pas ça !

:cotillons:

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2628
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Une Église régénérée ?

Message non lu par Trinité » mer. 02 janv. 2019, 22:42

Cinci a écrit :
mer. 02 janv. 2019, 19:29
Trinité, `

Avez-vous un exemple ? Pourriez-vous décrire une situation réelle ? un fait vécu par lequel pouvoir inférer que votre sentiment devrait correspondre à une réalité assez large et observable ?

C'est peut-être juste une impression tenant aussi, chez vous, à des conversations captées ça et là, quelques des témoignages entendus. Je ne sais pas. Je ne suppose rien ici. Pas un piège. Juste pour la curiosité ...

Ah oui ! Et ... et une bonne année 2019 en passant !



Frère Trinité,

Je vous souhaite de traverser l'année, retirant une nourriture substantielle des expériences diverses pouvant se présenter, les bonnes comme les moins bonnes en apparence, et que tout cela puisse vous faire cheminer davantage du bon côté de la route, vers plus de satisfaction profonde et plus de lumière ! En compagnie des saints bien sûr, Mais oui ... en compagnie du Seigneur de Gloire. On ne parle pas de la Force anonyme des prêtres amateurs d'ésotérismes. Non, pas ça !

:cotillons:
Je vous souhaite également mes meilleurs voeux pour cette année 2019! :)

En ce qui concerne l'âge des prêtres relatif à leur proximité avec les fidèles, il faut dire que chez nous dans notre paroisse nous avons un phénomène!
Il doit avoir une quarantaine d'années à peine, il est très dynamique, on se sent vraiment très à l'aise avec lui.
j'aurai sans doute à cet égard un avis tronqué sur les autres pasteurs!
Je suis allé dans une autre paroisse assister à la messe, et là je suis" tombé" sur un prêtre plus âgé!
Son homélie basée sur la crainte de Dieu, le devoir , je n'ai plus en souvenance tous les termes, mais le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle ne pas pas convaincue!
Il a une réputation de prêtre très rigide!Est ce dû à son âge? J'imagine que dans les paroisses tradi, c'est ce genre de discours qui est dispensé?
Frère Cinci,
Merci pour vos souhaits!
Vous connaissez mon cheminement, je pars de très loin...je serai un peu le fils prodigue!Je pense que cette route que vous évoquez , elle ne me quittera plus jusqu'à mon départ de cette terre, malgré les aléas et les malheurs que nous traversons!
Je vous suis également très reconnaissant , pour vos explications que vous me dispensez , même si quelquefois , je ne suis pas toujours sur la même longueur d'ondes! Elle me sont du fait de vos connaissances, ainsi que celles de mes autres frères ne ce forum, très profitables!

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : mikesss et 2 invités