Les films d'inspiration chrétienne qui vous ont plu

Patrimoine - Cinéma - Médias - Photographie - Musique - Peinture - Architecture
Avatar de l’utilisateur
chevreuil
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : jeu. 02 sept. 2010, 16:58

Les films d'inspiration chrétienne qui vous ont plu

Message non lupar chevreuil » sam. 04 sept. 2010, 10:33

Film de la Fraternité St Pierre sur la vie au séminaire de Danton

Avatar de l’utilisateur
Petit Matthieu
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1544
Inscription : lun. 02 févr. 2009, 20:23
Conviction : catholique
Localisation : Paris

Les films d'inspiration chrétienne qui vous ont plu

Message non lupar Petit Matthieu » jeu. 17 nov. 2011, 13:45

[Inclus dans ce message des films qui ne sont pas d'inspiration chrétienne, mais édifiants.]
Bonjour à tous,

J'ai eu l'idée de réunir toutes nos connaissances cinématographiques dans ce sujet, en sélectionnant les films disons "spirituels". Je m'engage à actualiser régulièrement la liste ce premier message suivant vos réponses en y intégrant vos commentaires.
Pour que ce soit lisible, il faudrait indiquer le réalisateur, l'année, et un petit résumé en une phrase ou deux sur le thème du film, son intérêt et sa beauté.

Cette liste nous permettra à tous de faire de très belles découvertes. L'intérêt est bien-sûr de faire une selection des films réellement édifiants, car certaines œuvres cinématographiques peuvent traiter de thèmes chrétiens tout en étant mauvaises, hélas.

Je compte sur votre participation !


Gabriel AXEL :

+ Le festin de Babette : Film de 1987. Babette, chef cuisinière renommée dans un grand restaurant parisien, le Café anglais, fuit la répression de la Commune de Paris en 1871. Elle trouve refuge au service de deux vieilles filles, dans un petit village luthérien du Danemark. Le type de film qui vous porte à un regard d'amour et de bienveillance sur votre prochain, une ambiance de repas sacré qui en évoque subtilement un autre...

Richard ATTENBOROGH :

+ Gandhi : Film de 1982. La vie de Gandhi et l'accès de l'Inde à l'indépendance. Cette oeuvre a été récompensée par 8 oscars.

Robert BRESSON :

+ Journal d'un curé de campagne : Film de 1951, adaptation du roman de Georges Bernanos. A sa sortie du séminaire, un jeune prêtre intègre sa première paroisse : d'Ambricourt. Idéaliste et dévot, il se heurte très vite à l'hostilité de ses ouailles. La châtelaine notamment fait preuve d'un athéisme fanatique depuis la perte d'un de ses enfants.

Maurice CLOCHE :

+ Monsieur Vincent : Ce film de 1947 raconte l'histoire vraie de Vincent de Paul, prêtre au XVIIe siècle. Curé et précepteur, Vincent de Paul entreprend de venir en aide aux miséreux. Alors qu'il prend ses fonctions dans sa nouvelle paroisse, une terrible épidémie de peste s'abat sur la région. Dévoué jusqu'au sacrifice à la cause qu'il défend, Vincent de Paul sera canonisé.
Le film sur youtube : http://www.youtube.com/watch?v=3IMLCpAuGJk

Jacques DERAY :

+ Credo : Téléfilm de 1983. Un professeur d'université, Alexandre Lenski, est arrêté par la police soviétique parce qu'il est chrétien. Un huis-clos de haute volée psychologique et spirituel, par le jeu de chat et souris que se livrent accusé et commissaire.

Carl Théodore DREYER :

+ La passion de Jeanne d'Arc : Film de 1928, très sobre mais plein de force, la traitement des visages fait toute la beauté de ce film qui rend compte du procès de la sainte. Musique remarquable.
Présentation plus fournie ici : viewtopic.php?f=36&t=19594

+ Jour de colère : (Vredens Dag, Dies irae) Film de 1943, la famille d'un pasteur du XVIIe siècle est bouleversée par des accusations et soupçons de sorcellerie. Les acteurs sont magnifiques, on y voit les tourments causés par le mensonge, la peur et l'égoïsme.

Terry GILLIAM :

+ Le roi pêcheur : Film de 1991. Le Roi Pêcheur est l’histoire d'une double rédemption : celle d'un utopiste et celle d'un arriviste qui doit gagner son humanité. La quête du Graal offre surtout la guérison des cœurs.

Roland JOFFE :

+ Mission : Film de 1986. Un prêtre jésuite espagnol s’aventure dans la forêt tropicale sud-américaine au XVIIIe siècle afin de convertir les Amérindiens : un travail d'approche difficile mais réussi grâce à la musique. Il est bientôt rejoint par un ancien chasseur d’esclaves converti et cherchant la rédemption.

Jerry LONDON :

+ Le pourpre et le noir : téléfilm de 1983. Le combat d'une vie pour en sauver des milliers. En 1943, Rome subit les atrocités de la Gestapo commandé par le colonel Herbert Kappler . Malgré l'officielle neutralité du Vatican, Monseigneur Hugh O'Flaherty, prêtre irlandais, va créer un énorme réseau avec l'aide de plusieurs civils, afin de cacher les Juifs oppressés ainsi que les prisonniers de guerre venus chercher refuge au Vatican.

Jean-Pierre MELVILLE :

+ Léon Morin, prêtre : Film de 1961 sur les relations, pendant l'occupation, entre une jeune veuve fuyant les Allemands et un prêtre qui lui donne asile. Avec Jean-Paul Belmondo.

Jose QUINTERO :

+ Le visage du plaisir : Film de 1961. Une actrice d'âge mûr part à Rome avec son mari pour soigner la mauvaise santé de ce dernier. Mais il meurt lors du voyage. Seule dans la ville italienne, Karen Stone fait la rencontre d'un jeune homme séduisant. L'œuvre est éminemment morale et le thème poignant : il n'est autre que la solitude et les fausses valeurs. On penserait encore à l'instrumentation des personnes réduites au rang d'objet jetable. J'aime ce film à raison du thème, son traitement et pour les personnages secondaires qui sont forts aussi, telle l'actrice qui tient le rôle de la maquerelle dans ce film et qui n'était autre que la femme de Kurt Weill dans la vraie vie.

Roberto ROSSELLINI :

+ Les onze fioretti de saint François d'Assise : Film de 1951 sur François et ses disciples qui se retirent dans une petite chapelle bâtie de leurs mains : la Portiuncula de Sainte-Marie des Anges, près de la ville d'Assise. Vivant de l'aumône, ils y façonnent les principes de leur enseignement, avec une béatitude et une humilité quotidiennes...

Marc ROTHEMUND :

+ Sophie Scholl, les derniers jours : Hans Scholl et sa soeur Sophie, membres du noyau dur du mouvement de la "rose blanche", sont arrêtés par la Gestapo.

Steven SPIELBERG :

+ La liste de Schindler : Film de 1993. Le film est intéressant pour l'évolution du personnage qu'est Oscar Schindler. D'indifférent au début, il fini par être happé par une nécessite de mettre jusqu'à sa propre vie en jeu. Le petit Oscar avait reçu une bonne éducation catholique assurément, laquelle ne demandait qu'à ressurgir sous la pression des événements.

Andreï TARKOVSKI :

+ Solaris : Film de science-fiction de 1972, une mystérieuse planète qui pense bouleverse la vie de plusieurs scientifiques qui viennent l'étudier. Confrontés à leur conscience, à la question du sens, de l'amour et de la vérité. Véritable "anti-2001 l'odyssée de l'espace", il est bien plus profond que le film américain. La censure soviétique interdit de très nombreuses scènes, et les allusions à Dieu. Mais le réalisateur à su tout de même garder l'objectif de ce film : l'homme seul face à la question du sens de la vie. Les acteurs sont excellents de justesse, musique remarquable avec un thème de Bach (Prélude de choral en fa mineur).
Un lien qui en apprend plus : http://www.objectif-cinema.com/horschamps/076.php

Eric TILL :

+ Boenhoeffer, agent spécial : Film réalisé en 2000. Allemagne, début des années 40. Le pasteur Dietrich Bonhoeffer choisit la résistance de l'intérieur. Portrait d'un héros très discret.

Jean-Daniel VERHAEGHE :

+ La controverse de Valladolid : téléfilm de 1992. Au XVIe siècle, soixante ans après la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb, règne sur l’Espagne Charles Quint qui convoque une assemblée sous l’égide du légat du Pape, afin de débattre de la question fondamentale : les indigènes indiens, dont elle a colonisé les territoires en Amérique, ont-ils une âme (sont-ils des hommes) ? De la réponse doit découler l'arrêt ou non de l’esclavage dont ils sont alors les victimes.

Franco ZEFFIRELLI :

+ François et les chemin du soleil : Ce film évoque les jeunes années de Saint François d'Assise. Ce film de 1972 dévoile le chemin initiatique d'un jeune homme à part et offre une œuvre originale et inoubliable.

+ Jésus de Nazareth : Réalisée sur une demande de Paul VI, cette mini-série de 1977 a eu beaucoup de succès et elle a été traduite en plusieurs langues pour les besoins de l'Église. Les acteurs sont fabuleux, les décors sublimes, les scènes vraiment fortes. De loin le meilleur film sur la vie du Christ que j'ai vu. A voir absolument.

Fred ZINNEMANN :

+ Un homme pour l'éternité :
Thomas More s'oppose à Henry VIII, qui veut divorcer de Catherine d'Aragon pour épouser sa maîtresse Anne de Boleyn. Quand le cardinal Wolsey, puis son terrible ministre, Cromwell, lui demandent d'intervenir auprès du Pape pour faire annuler le premier mariage, Thomas More refuse, à son plus grand péril.
Dernière édition par Petit Matthieu le lun. 21 nov. 2011, 20:17, édité 14 fois.
"Ce n’est que pour ton amour, pour ton amour seul, que les pauvres te pardonneront le pain que tu leur donnes."
Phrase finale de saint Vincent de Paul dans le film "Monsieur Vincent".

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12960
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Liste de films "édifiants"

Message non lupar etienne lorant » jeu. 17 nov. 2011, 15:22

Ce film-ci m'a marqué. Il n'est pas à proprement parler spirituel, mais il traite de l'écriture et dénonce un certain 'système' et est très prenant.

À la rencontre de Forrester (Finding Forrester) est un film américain de Gus Van Sant réalisé en 2000.
Synopsis

Jamal est un jeune homme prometteur qui vit dans le Bronx entre parties de basket-ball et œuvres littéraires. Sa vie bascule, lorsqu'à la suite d'un pari, il entre dans l'appartement de William Forrester, auteur du roman du siècle Avalon Landing couronné du Prix Pulitzer. L'écrivain a cessé d'écrire, après ce premier roman.

À partir de là, une véritable relation d'amitié va lier Jamal et William, qui va aider le jeune Jamal à affiner son écriture, ce dernier redonnant goût à la vie à William, qui était devenu très solitaire au fil des ans.
Fiche technique

Réalisation : Gus Van Sant
Scénario : Mike Rich
Genre : drame
Durée : 136 minutes
Date de sortie : 18 avril 2001

Distribution

Sean Connery (VF : Bernard Dhéran) : William Forrester
Rob Brown (VF : Maël Davan-Soulas) : Jamal Wallace
F. Murray Abraham (VF : Michel Favory) : Professeur Robert Crawford
Anna Paquin (VF : Mélanie Laurent) : Claire Spence
Busta Rhymes (VF : Lucien Jean-Baptiste) : Terrell Wallace
April Grace (VF : Catherine Amaizo) : Mme Joyce
Michael Pitt (VF : Alexis Pivot) : John Coleridge
Michael Nouri (VF : Hervé Jolly) : Docteur Spence
Richard Easton (VF : Michel Paulin) : Professeur Matthews
Matt Damon : L'avocat (à la fin du film)
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12960
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Liste de films "édifiants"

Message non lupar etienne lorant » jeu. 17 nov. 2011, 15:42

Agent spécial Bonhoeffer.

Allemagne, début des années 40. Jamais le régime nazi n'a été aussi puissant, aussi férocement déterminé au génocide de ses opposants. Plutôt, comme beaucoup d’autres ecclésiastiques, de se faire complice d'un pouvoir assassin, de se soumettre au silence ou de fuir, le pasteur Dietrich Bonhoeffer choisit la résistance de l'intérieur. Bien que la Gestapo le surveille, il rentre dans les services secrets du reich dont plusieurs des officiers complotent dans le but de débarrasser le pays et le monde de son pire cauchemar, Adolph Hitler... Principalement interprété Par Ulrich Tukur, le partenaire de Mathieu Kassovitz dans Amen, Bonhoeffer, agent spécial plonge au plus profond de l'Allemagne nazie, au coeur des complots organisés contre Adolph Hitler. Le tableau juste, impressionnant d'authenticité de l'un des chapitres les plus sombres de l'histoire doublé du portrait d'un héros très discret.

Image

A la fin de l'histoire, Bonhoeffer avance nu vers la potence, et meurt sans avoir dévié.

"Ainsi c'est la fin ?"
"Non !"


http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=5XOexC-5ZOc
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12960
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Liste de films "édifiants"

Message non lupar etienne lorant » jeu. 17 nov. 2011, 15:52

Image

Curé et précepteur, Vincent de Paul entreprend de venir en aide aux miséreux. Alors qu'il prend ses fonctions dans sa nouvelle paroisse, une terrible épidémie de peste s'abat sur la région. Dévoué jusqu'au sacrifice à la cause qu'il défend, Vincent de Paul sera canonisé.

Dans la première scène du film, Vincent de Paul se fait "lapider" par des habitants d'un village qui sont convaincus qu'une des femmes et ses enfants sont responsables d'une épidémie de peste - et les ont enfermés dans leur maison jusqu'à leur mort.

Tout le film vaut le coup d'être vu, même avec son caractère vieillot.

http://www.youtube.com/watch?v=rNkd9k0f ... re=related
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12960
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Liste de films "édifiants"

Message non lupar etienne lorant » jeu. 17 nov. 2011, 16:20

"Mission"

Image

date de sortie : 01 octobre 1986
Réalisé par : Roland Joffé
Avec : Robert De Niro , Jeremy Irons , Ray McAnally ... > Tout le casting
Durée : 2h5min
Pays de production : ROYAUME-UNI
Titre original : THE MISSION


Le cardinal Altamirano, visiteur apostolique des missions jésuites en Amérique du Sud, écrit son rapport au pape. Au fil de ce qu'il écrit, il revoit ce qu'il a appris au cours des derniers mois. Un prêtre jésuite espagnol s’aventure dans la forêt tropicale sud-américaine au XVIIIe siècle afin de convertir les Amérindiens : un travail d'approche difficile mais réussi grâce à la musique. Il est bientôt rejoint par un ancien chasseur d’esclaves converti et cherchant la rédemption. Le prêtre fait visiter plusieurs missions au cardinal Altamirano qui est impressionné par la qualité de développement et de vie qu'il y découvre. A la fin de son séjour, Altamirano révèle la décision, qui en fait avait été prise avant même son arrivée en Amérique du Sud : les jésuites doivent quitter les réductions. Le prêtre et le frère Rodrigo refusent d'abandonner les Guaranis. De manière différente, ils organisent la résistance à l'assaut de l'armée portugaise venue appliquer les accords, signés en Europe, de partage des terres entre Espagnols et Portugais. La mission est détruite: les Guaranis retournent dans la forêt. Le cardinal conclut son rapport: « Et donc, Votre sainteté... vos prêtres sont morts... et moi... vivant. Mais à la vérité, c'est moi qui suis mort... tandis qu'ils sont vivants. Car il en va toujours ainsi, Votre sainteté. L'esprit des morts survit... dans la mémoire des vivants ».

Ce film relate en 2h00 les quelque 150 ans d'histoire des réductions guaranies, sortes de républiques autonomes créées par les jésuites et approuvées par le pouvoir colonial espagnol, aux confins du Paraguay, de l’Argentine et du Brésil. Il fait également allusion à la Guerre des Guaranis de 1754-1756.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12960
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Liste de films "édifiants"

Message non lupar etienne lorant » jeu. 17 nov. 2011, 16:29

La controverse de Valladollid

Image

Au XVIe siècle, soixante ans après la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb, règne sur l’Espagne Charles Quint qui convoque une assemblée sous l’égide du légat du Pape, afin de débattre de la question fondamentale : les indigènes indiens, dont elle a colonisé les territoires en Amérique, ont-ils une âme (sont-ils des hommes) ? De la réponse doit découler l'arrêt ou non de l’esclavage dont ils sont alors les victimes.

La controverse verra s'affronter le point de vue conservateur du chanoine Juan Ginés de Sepúlveda et celui humaniste du dominicain Bartolomé de Las Casas. Un des grands intérêts du film est de montrer comment des hommes a priori honnêtes et sincères peuvent arriver à une conclusion qui paraît, au niveau de l'élévation morale alléguée du XXe siècle, parfaitement abjecte. Le verdict mêle la faiblesse de la conscience morale du XVIe siècle et les enjeux économiques. L’Église acceptera l’accession des indiens au statut d’être humain, mais l'issue de cette controverse en forme de procès sera marquée par un coup de théâtre qui aura des conséquences sur des millions d'hommes : il légitimera l'esclavage des noirs.

A noter : Article intéressant sur Bartolomé de Las Casas... dont le moins que l'on puisse dire, est qu'il a beaucoup travaillé !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bartolom%C ... _Las_Casas
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12960
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Liste de films "édifiants"

Message non lupar etienne lorant » jeu. 17 nov. 2011, 16:40

"Hiver 54"


Image

1954, l'hiver est particulièrement rigoureux et neuf ans après la guerre, la priorité n'est pas au logement. Des sans-abris dorment dans la rue, alors que certains trouvent asile dans la maison de l'abbé Pierre. Ancien député, ancien résistant et créateur des Chiffoniers Bâtisseurs d'Emmaüs, il se consacre aux plus déshérités. Il propose au Sénat le projet de "cités d'urgence" qui le refusera dans la nuit du 3 au 4 janvier. Cette même nuit, un bébé meurt gelé par le froid. Il lance alors un appel poignant à la radio afin de receuillir des dons et le Figaro publie une lettre ouverte.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8731
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Liste de films "édifiants"

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 17 nov. 2011, 16:54

Image

La vie édifiante de Thomas More
Thomas More s'oppose à Henry VIII, qui veut divorcer de Catherine d'Aragon pour épouser sa maîtresse Anne de Boleyn. Quand le cardinal Wolsey, puis son terrible ministre, Cromwell, lui demandent d'intervenir auprès du Pape pour faire annuler le premier mariage, Thomas More refuse, à son plus grand péril.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8731
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Liste de films "édifiants"

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 17 nov. 2011, 16:55

Image

Une histoire vrai :
"Le combat d'une vie pour en sauver des millers. En 1943, Rome subit les atrocités de la Gestapo commandé par le colonel Herbert Kappler . Malgré l'officielle neutralité du Vatican, Monseigneur Hugh O'Flaherty, prêtre irlandais, va créer un énorme réseau avec l'aide de plusieurs civils, afin de cacher les Juifs oppressés ainsi que les prisonniers de guerre venus chercher refuge au Vatican."
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8731
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Liste de films "édifiants"

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 17 nov. 2011, 17:02

Image

Incontournable !
D'après le roman de Bernanos
Dernière édition par PaxetBonum le jeu. 17 nov. 2011, 17:30, édité 1 fois.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8731
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Liste de films "édifiants"

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 17 nov. 2011, 17:04

Image


Une jeune femme passionnée, Barny, vit pendant l'Occupation dans une petite ville où s'est repliée l'entreprise de cours par correspondance pour laquelle elle travaille. A la fois intelligente et frustrée, Barny qui élève seule sa petite fille France, souffre d'élans amoureux qui la portent vers l'une ou l'autre de ses compagnes de travail. Incroyante, elle décide un jours de braver un prêtre qu'elle choisit au hasard. Et Barny se trouve prise au piège. Léon Morin est jeune, beau. fort et, intelligent lui aussi, sait user de sa force morale pour indiquer à Barny les chemins de sa conversion.

Eviter la nouvelle version de Pierre Boutron !
Dernière édition par PaxetBonum le jeu. 17 nov. 2011, 17:29, édité 1 fois.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12960
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Liste de films "édifiants"

Message non lupar etienne lorant » jeu. 17 nov. 2011, 17:13

"François et le chemin du soleil"

Image


Synopsis : Ce film évoque les jeunes années de Saint François d'Assise. Le jeune François a refusé très tôt de profiter de la richesse de sa famille pour se détacher du monde matériel. Il a en effet préféré abandonner sa vie confortable pour vivre en harmonie avec la nature. ""François et le chemin du soleil"" dévoile le chemin initiatique d'un jeune homme à part et offre une œuvre originale et inoubliable.


http://www.youtube.com/watch?feature=pl ... gmrUXGl16U
Dernière édition par Cgs le jeu. 24 nov. 2011, 20:56, édité 1 fois.
Raison : Correction des balises
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8731
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Liste de films "édifiants"

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 17 nov. 2011, 17:31

Image

En 1210, le pape Innocent III valide et reconnaît l'ordre franciscain qui prône une pauvreté matérielle absolue. Revenant de Rome, François et ses disciples se retirent dans une petite chapelle bâtie de leurs mains : la Portiuncula de Sainte-Marie des Anges, près de la ville d'Assise. Vivant de l'aumône, ils y façonnent les principes de leur enseignement, avec une béatitude et une humilité quotidiennes...
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8731
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Liste de films "édifiants"

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 17 nov. 2011, 17:32

Image

Une vision plus moderne de St François avec Mickey Rourke
Pas inintéressant
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise


Revenir vers « Arts & Culture »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité