L'Église au Japon

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

L'Église au Japon

Message non lupar jean_droit » mar. 11 avr. 2006, 8:44

Les églises au Japon

J’ai un ami, de parents protestants, qui est très intéressé par les églises à travers le monde et qui chaque fois qu’il voyage se renseigne sur leur sort. Cette fois ci ce fut le Japon. Il vient de m’en faire un bref compte rendu.

L’Eglise catholique « vivote ». Elle est surtout implantée dans le Sud du Japon même s’il y a un centre marial dans le Nord.

L’église orthodoxe est très petite et vient de perdre deux ou trois familles qui sont devenues évangélistes. Pour de si petites structures cela pose bien des problèmes dont celui des finances. Leur église est un peu vide …..

L’église presbytérienne est, paraît-il, un bâtiment impressionnant et elle est assez dynamique.

Les églises évangéliques ont, comme partout, le vent en poupe.

Je ne saurais dire quel est le réel impact du christianisme au Japon. Il doit rester modéré.

Ce n’est pas comme en Corée. Parlant de Corée, une de ces églises a voulu faire venir des pasteurs coréens. Cela s’est mal passé : La population japonaise aime toujours aussi peu les coréens.

bastien romera
Ædilis
Ædilis
Messages : 47
Inscription : jeu. 22 sept. 2005, 11:26
Localisation : Provence

Message non lupar bastien romera » mar. 11 avr. 2006, 9:31

L'Eglise de Corée, en tous cas, est très dynamique, vraiment en plein boom, et ce n'est pas un feu de paille.
Un pèlerinage diocésain s'y est rendu en octobre dernier, et ceux qui y sont allés ont été frappés profondément par la vitalité et la jeunesse de l'Eglise là bas !

Au Japon, les Chrétiens sont-ils de plus en plus nombreux, et quelle est la part de catholiques ?

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Message non lupar Théophane » mar. 11 avr. 2006, 13:48

Pour plus d'infos sur l'Eglise catholique en Asie je vous conseille d'aller aux Missions Etrangères de Paris ; c'est à la Rue du Bac, à quelque mètres de la médaille miraculeuse. Allez-y, ça vaut le détour. On peut y voir notamment les reliques, la soutane et d'autres souvenirs de Saint Théophane Vénard.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Nouvelles de l'Eglise au Japon

Message non lupar jean_droit » sam. 26 juin 2010, 15:47

Lu dans ZENIT :

Remarque personnelle : Voilà des chiffres bien intéressants. Il est à noter le nombre de baptêmes de personnes de 8 ans et plus. Mais il n'est pas dit quelle analyse est faite de cette diminution du nombre de catholiques. J'aimerais, par exemple, savoir quelle est l'influence des évangéliques dans cette diminution. Je crois savoir qu'en Corée et en Chine ils sont très nombreux mais, y a-t-il, des conversions en nombre significatid de l'Eglise catholique vers les Evangéliques. Un camarade m'avait raconté que les églises évangéliques y avaient vraiment pignon sur rue.


http://zenit.org/article-24834?l=french

ROME, Vendredi 25 juin 2010 (ZENIT.org) - Le nombre de catholiques enregistrés au Japon a diminué, passant sous le seuil des 450.000 et enregistrant une baisse de 0,5% en douze mois.

Ces chiffres, divulgués par la conférence épiscopale du Japon, et rapportés par l'agence UCANews
mercredi, se basent sur des données provenant de chaque paroisse.

60% des catholiques enregistrés sont des femmes, affirment les statistiques après une évaluation détaillée du nombre de catholiques et de leurs activités.

L'Eglise japonaise a 24 évêques et évêques émérites, 1.481 prêtres, dont 887 sont japonais, 35 diacres, dont trois sont japonais, 91 grands séminaristes et 38 petits séminaristes. Elle compte également 5.678 religieuses, dont 5.419 japonaises, et 201 religieux, dont 150 originaires du pays.

Le Japon a 798 paroisses et 172 paroisses en mission. L'année dernière, 6.914 baptêmes ont été célébrés, 3.594 des baptisés avaient huit ans ou plus.

La présence totale à la messe du dimanche, l'année dernière, a été estimée à 111.647 fidèles, alors que l'assistance à celle de Pâques s'élevait à 197.517 fidèles.

La messe de Noël est celle qui a enregistré la présence la plus haute, avec 254.298 fidèles.

Par rapport à 2004, les statistiques montrent un déclin, avec un nombre inférieur de paroissiens, prêtres, religieuses et baptêmes. La présence à la messe du dimanche a aussi diminué, enregistrant une baisse de 8%.

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1756
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Le monastère franciscain de Nagasaki

Message non lupar stephlorant » mer. 22 juin 2011, 14:46

Voici le miracle de Nagasaki:

Un couvent franciscain avait été construit à Nagasaki par saint Maximilien Kolbe, une petite Niepokalanov japonaise baptisée "jardin de l'Immaculée". Le Seigneur lui avait inspiré de le construire derrière la crête d'une colline ce qui le protégea de l'explosion de la bombe atomique.

« Le 9 Août 1945, par ordre de Truman, une 2ème bombe atomique est tombée sur la ville de Nagasaki. La cathédrale du Cœur Immaculé de Marie est détruite. Cependant, Maximilian Kolbe Mary's Town et les Frères Franciscains à l'intérieur sont laissés indemnes, à l'exception de quelques vitraux. Une fois de plus, ces moines ont été consacrées à la Sainte Mère et ont prié le chapelet tous les jours. "

"Le 15 août 1945, la Seconde Guerre mondiale est terminée. C'est la fête de l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie."

En 1985, des cérémonies furent organisées à Hiroshima et Nagasaki (Japon) en mémoire des victimes des bombes atomiques lancées sur ces deux villes, quarante ans auparavant. Un témoin oculaire de ces célébrations remarque: «À Hiroshima, il y a de l'amertume, du bruit, c'est très politique... Le symbole pourrait en être un poing serré de colère. À Nagasaki, il y a de la tristesse, mais aussi le calme, la réflexion, il n'y a pas de politique, on prie. On n'y blâme pas les États-Unis, mais on y pleure plutôt le péché de la guerre et, plus particulièrement, de la guerre nucléaire. Le symbole: des mains jointes pour prier». Plus que tout autre, l'influence du docteur Takashi Nagaï explique le climat spirituel qui régnait ce jour-là à Nagasaki. Un prêtre disait de lui: «Si nous avons un peu de cette foi que possédait Nagaï en la providence du Père éternel et en la valeur universelle de la mort du Christ, nous pourrons affronter chaque événement dans la paix»
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
Guillaume C.
Censor
Censor
Messages : 95
Inscription : mer. 14 janv. 2015, 13:37
Conviction : Catholique romain

Le Pape François invite les évêques du Japon à cultiver la mémoire des martyrs

Message non lupar Guillaume C. » lun. 18 sept. 2017, 13:54

Le Pape François invite les évêques du Japon à cultiver la mémoire des martyrs

Image
Des femmes catholiques en prière dans la cathédrale de Nagasaki, le 9 août 2017.


(RV) Le Pape François demande aux chrétiens du Japon de faire face aux défis du présent en gardant dans leur esprit le témoignage de leurs si nombreux martyrs.


Dans une lettre adressée aux évêques du Japon, à l’occasion de la visite pastorale du cardinal Fernando Filoni, le Pape a mis en valeur la mémoire des nombreux martyrs du Japon et des «chrétiens cachés» qui ont vécu clandestinement, du XVIIe au XIXe siècle, de façon à ne pas avoir à répudier leur foi.

Le cardinal Filoni, préfet de la Congrégation pour l’Évangélisation des Peuples, (dicastère dont dépend la Japon en tant que terre de mission), débute ce dimanche une visite pastorale au Japon, planifiée du 17 au 26 septembre.

Dans sa lettre, le Pape souligne les «défis que le temps présent pose aux chrétiens du Japon», et il les invite à ne pas «être résigné», et à ne pas se paralyser face aux nouvelles problématiques qui frappent la société japonaise. Le Pape évoque notamment le «taux élevé de divorces», «le nombre de suicides, même parmi les jeunes», le phénomène des "hikkimori", ces gens qui choisissent de vivre complètement déconnectés de la société, «le formalisme spirituel et religieux, le relativisme moral, l’indifférence envers la religion, une obsession pour le travail et pour l’épargne».

Par ailleurs, le développement économique du Japon a laissé beaucoup de gens en retrait : les pauvres, les marginalisés, les exclus, et pas seulement ceux qui ont été exclus dans un sens matériel, mais aussi ceux qui sont spirituellement et moralement dans le besoin.

Dans ce contexte particulier, le Pape rappelle qu’il est nécessaire et urgent que l’Église au Japon soit constamment renouvelée, en ayant toujours à l’esprit la mission de Jésus, qui est «sel et lumière».

Le Pape conclut en rappelant que la vraie force évangélique de l’Église japonaise vient du fait qu’elle a été une Église de martyrs et de confesseurs de la foi, et que c’est «un grand atout à sauvegarder et à développer».


Radio Vatican
Il n'y a qu'une Église, une par l'unité de la doctrine comme par l'unité du gouvernement, c'est l'Église catholique (Léon XIII, lettre Testem benevolentiæ sur la condamnation de l'américanisme)


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Toto et 6 invités