Journées mondiales de la jeunesse

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
wanderer
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 757
Inscription : ven. 03 sept. 2004, 16:49
Localisation : Haute-Savoie

Journées mondiales de la jeunesse

Message non lupar wanderer » jeu. 06 janv. 2005, 14:42

Voilà comment le pape Jean-Paul II lançait les JMJ 2005 à Cologne

Chers jeunes !


[align=justify]1. Cette année, nous avons célébré la XIXe Journée Mondiale de la Jeunesse en méditant sur le désir exprimé par quelques Grecs venus à Jérusalem à l’occasion de la Pâque : « Nous voulons voir Jésus » (Jn 12, 21). Nous voici maintenant en chemin vers Cologne où, en août 2005, aura lieu la XXe Journée Mondiale de la Jeunesse. « Nous sommes venus l’adorer » (Mt 2, 2) : tel est le thème de la prochaine rencontre mondiale des jeunes. Ce thème permet aux jeunes de tous les continents de refaire spirituellement l’itinéraire des Mages, dont les reliques, selon une pieuse tradition, sont précisément vénérées dans cette ville, et comme eux, de rencontrer le Messie de toutes les nations. En vérité, la lumière du Christ éclairait déjà l’intelligence et le cœur des Mages. « Ils se mirent en route» (Mt 2, 9), raconte l’évangéliste, en se lançant avec courage sur des chemins inconnus, entreprenant un long et difficile voyage. Ils n’hésitèrent pas à tout quitter pour suivre l’étoile qu’ils avaient vu se lever en Orient (cf. Mt 2, 1). En imitant les Mages, vous aussi, chers jeunes, vous vous apprêtez à accomplir un "voyage " vers Cologne, venant de toutes les régions du globe. Il est non seulement important que vous vous préoccupiez de l’organisation pratique de la Journée Mondiale de la Jeunesse, mais il faut que vous preniez soin, en tout premier lieu, de sa préparation spirituelle, dans une atmosphère de foi et d’écoute de la Parole de Dieu.

2. « Et voilà que l’étoile ... les précédait; elle vint s’arrêter au-dessus du lieu où se trouvait l’enfant » (Mt 2, 9). Les Mages arrivèrent à Bethléem parce qu’ils se laissèrent docilement conduire par l’étoile. Plus encore, « quand ils virent l’étoile, ils éprouvèrent une très grande joie » (Mt 2, 10). Il est important, chers jeunes, d’apprendre à scruter les signes par lesquels Dieu nous appelle et nous guide. Lorsque nous sommes conscients d’être conduits par lui, le cœur ressent une joie authentique et profonde, qui s’accompagne d’un vif désir de le rencontrer et d’un effort persévérant pour le suivre docilement. « En entrant dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie, sa mère » (Mt 2, 11). Rien d’extraordinaire à première vue. Et pourtant, cet Enfant est différent des autres : il est le Fils unique de Dieu qui s’est dépouillé de sa gloire (cf. Ph 2, 7) et qui est venu sur la terre pour mourir sur la Croix. Il est descendu parmi nous et s’est fait pauvre pour nous révéler la gloire divine, que nous contemplerons pleinement au Ciel, notre patrie bienheureuse. Qui aurait pu inventer un signe d’amour plus grand ? Nous sommes en admiration devant le mystère d’un Dieu qui s’abaisse pour revêtir notre condition humaine jusqu’á s’immoler pour nous sur la Croix (cf. Ph 2, 6-. Dans sa pauvreté, Celui qui – comme nous le rappelle saint Paul – « de riche qu’il était, s’est fait pauvre pour vous, afin de vous enrichir par sa pauvreté » (2 Co 8, 9), est venu offrir le salut aux pécheurs. Comment rendre grâce à Dieu pour tant de bonté manifestée ?

3. Les Mages rencontrent Jésus à « Bêt-lehem », qui signifie "maison du pain". Dans l’humble grotte de Bethléem repose, sur un peu de paille, le « grain de blé » qui, en mourant, portera « beaucoup de fruit » (cf. Jn 12, 24). Au cours de sa vie publique, Jésus, pour parler de lui et de sa mission de salut, aura recours à l’image du pain. Il dira : « Je suis le pain de vie », « Je suis le pain descendu du ciel », « Le pain que je donnerai, c’est ma chair pour la vie du monde » (Jn 6, 35.41.51). En parcourant de nouveau avec foi l’itinéraire du Rédempteur, de la pauvreté de la Crèche jusqu’à l’abandon de la Croix, nous comprenons mieux le mystère de son amour qui rachète l’humanité. L’Enfant, couché par Marie dans la mangeoire, est l’Homme-Dieu que nous verrons cloué sur la Croix. Le Rédempteur lui-même est présent dans le sacrement de l’Eucharistie. Dans l’étable de Bethléem il se laissa adorer, sous les pauvres traits d’un nouveau-né, par Marie, par Joseph et par les bergers ; dans l’Hostie consacrée nous l’adorons sacramentellement présent dans son corps et dans son sang, dans son âme et dans sa divinité ; il s’offre à nous comme nourriture de vie éternelle. La Sainte Messe devient alors le véritable rendez-vous d’amour avec Celui qui s’est entièrement donné pour nous. N’hésitez pas, chers jeunes, à lui répondre quand il vous invite « au banquet des noces de l’Agneau » (cf. Ap 19, 9). Ecoutez-le, préparez-vous de manière appropriée et approchez-vous du Sacrement de l’Autel, en particulier en cette Année de l’Eucharistie (octobre 2004-2005) que j’ai voulu instaurer pour toute l’Eglise.

4. « Et, se prosternant, ils l’adorèrent » (Mt 2, 11). Si, en l’enfant que Marie tient dans ses bras, les Mages reconnaissent et adorent celui que les nations attendaient et que les prophètes avaient annoncé, nous pouvons aujourd’hui l’adorer dans l’Eucharistie et le reconnaître comme notre Créateur, notre unique Seigneur et Sauveur. « Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent de l’or, de l’encens et de la myrrhe » (Mt 2, 11). Les présents qu’offrent les Mages au Messie symbolisent la véritable adoration. Par l’or, ils soulignent sa divinité royale ; par l’encens, ils confessent qu’il est prêtre de la nouvelle Alliance ; en lui offrant la myrrhe, ils célèbrent le prophète qui versera son sang pour réconcilier l’humanité avec son Père. Chers jeunes, vous aussi, offrez au Seigneur l’or de votre existence, c’est-à-dire votre liberté pour le suivre par amour, en répondant fidèlement à son appel ; faites monter vers lui l’encens de votre prière ardente, à la louange de sa gloire ; offrez-lui la myrrhe, c’est-à-dire votre affection pleine de gratitude envers lui, vrai Homme, qui nous a aimés jusqu’à mourir comme un malfaiteur sur le Golgotha.

5. Soyez des adorateurs de l’unique vrai Dieu, en lui reconnaissant la première place dans votre existence ! L’idolâtrie est une tentation constante de l’homme. Hélas, il existe des personnes qui cherchent la solution à leurs problèmes dans des pratiques religieuses incompatibles avec la foi chrétienne. Un fort courant pousse à croire aux mythes faciles du succès et du pouvoir ; il est dangereux d’adhérer à des conceptions évanescentes du sacré qui présentent Dieu sous la forme d’une énergie cosmique ou bien d’autres manières non conformes à la doctrine catholique. Jeunes, ne cédez pas aux illusions mensongères et aux modes éphémères, qui laissent souvent un tragique vide spirituel ! Refusez les séductions de l’argent, de la société de consommation et de la violence sournoise qu’exercent parfois les médias. L’adoration du vrai Dieu constitue un authentique acte de résistance contre toute forme d’idolâtrie. Adorez le Christ : Il est le Rocher sur lequel bâtir votre avenir, ainsi qu’un monde plus juste et plus solidaire. Jésus est le Prince de la paix, la source du pardon et de la réconciliation, qui peut rendre frères tous les membres de la famille humaine.

6. « Ils regagnèrent leur pays par un autre chemin » (Mt 2, 12). L’Évangile précise qu’après avoir rencontré le Christ, les Mages rentrèrent dans leur pays « en prenant un autre chemin ». Ce changement de route peut symboliser la conversion à laquelle sont appelés ceux qui rencontrent Jésus, pour devenir les vrais adorateurs qu’il désire (cf. Jn 4, 23-24). Cela comprend l’imitation de sa façon d’agir, en faisant d’eux-mêmes, comme l’écrit l’apôtre Paul, un « sacrifice vivant, saint et agréable à Dieu ». L’Apôtre ajoute qu’il ne faut pas se conformer à la mentalité de ce monde, mais se transformer en renouvelant son jugement, « pour discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait » (cf. Rm 12, 1-2). Ecouter le Christ et l’adorer conduit à faire des choix courageux, à prendre des décisions parfois héroïques. Jésus est exigeant car il veut notre bonheur authentique. Il appelle certains à tout quitter pour le suivre dans la vie sacerdotale ou consacrée. Que ceux qui entendent cette invitation n’aient pas peur de lui répondre " oui " et qu’ils se mettent généreusement à sa suite. Mais, en dehors des vocations particulières de consécration, il y a la vocation propre de tout baptisé : elle aussi est une vocation à ce « haut degré » de la vie chrétienne ordinaire qui s’exprime dans la sainteté (cf. Novo millennio ineunte, 31). Lorsqu’on rencontre le Christ et que l’on accueille son Évangile, la vie change et l’on est conduit à communiquer aux autres sa propre expérience. Tant de nos contemporains ne connaissent pas encore l’amour de Dieu ou cherchent à remplir leur cœur de succédanés insignifiants. Il est donc urgent d’être des témoins de l’amour contemplé dans le Christ. L’invitation à participer à la Journée Mondiale de la Jeunesse s’adresse également à vous, chers amis qui n’êtes pas baptisés ou qui ne vous reconnaissez pas dans l’Église. N’avez-vous pas, vous aussi, soif d’Absolu? N’êtes-vous pas en quête de " quelque chose " qui donne sens à votre existence ? Tournez-vous vers le Christ et vous ne serez pas déçus.

7. Chers jeunes, l’Église a besoin de témoins authentiques pour la nouvelle évangélisation: des hommes et des femmes dont la vie a été transformée par la rencontre avec Jésus; des hommes et des femmes capables de communiquer cette expérience aux autres. L’Église a besoin de saints. Nous sommes tous appelés à la sainteté et seuls les saints peuvent rénover l’humanité. Beaucoup nous ont précédés sur ce chemin d’héroïsme évangélique et je vous exhorte à recourir souvent à leur intercession. En vous rencontrant à Cologne, vous apprendrez à mieux connaître certains d’entre eux, comme saint Boniface, l’apôtre de l’Allemagne, et les saints de Cologne, en particulier Ursule, Albert le Grand, Thérèse-Bénédicte de la Croix (Edith Stein) et le bienheureux Adolph Kolping. Parmi eux, je voudrais particulièrement citer saint Albert et sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix qui, avec la même disposition intérieure que les Mages, ont passionnément recherché la vérité. Ils n’ont pas hésité à mettre leurs capacités intellectuelles au service de la foi, témoignant ainsi que foi et raison sont liées et se renvoient l’une à l’autre. Chers jeunes qui êtes spirituellement en marche vers Cologne, le Pape vous accompagne par sa prière. Que Marie, « femme eucharistique » et Mère de la Sagesse, soutienne vos pas, éclaire vos choix et vous enseigne à aimer ce qui est vrai, bon et beau. Qu’elle vous conduise tous à son Fils, le seul qui puisse combler les attentes les plus intimes de l’intelligence et du cœur de l’homme. Avec ma bénédiction ! [/align]

De Castel Gandolfo, le 6 août 2004
JEAN-PAUL II
Dernière édition par wanderer le ven. 26 août 2005, 16:23, édité 1 fois.

wanderer
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 757
Inscription : ven. 03 sept. 2004, 16:49
Localisation : Haute-Savoie

Message non lupar wanderer » jeu. 06 janv. 2005, 14:49

Petit sondage ici.

Qui est en âge de s'y rendre? (sans indiscrétion)

Cela peut être une occasion vraiment formidable de nous rencontrer là bas et de sortir du virtuel. Je serais heureux de voir vos trombines à tous. :P


Pour moi, je pense y aller, mais cela dépend encore du prix de reviens et puis d'autres petits détails pratiques, mais sur le principe, j'y serai. Pour ceux qui ne peuvent pas, trop occupés, trop dépensiers et n'ayant plus rien devant eux, trop vieux... Et ben je vous raconterai!

Certains sont-ils allés aux éditions antérieures?

wanderer
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 757
Inscription : ven. 03 sept. 2004, 16:49
Localisation : Haute-Savoie

Message non lupar wanderer » jeu. 06 janv. 2005, 17:02

Le site officiel! :)


http://www.jmj2005.fr

FMD
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1563
Inscription : mar. 27 avr. 2004, 22:25
Contact :

JMJ 2005

Message non lupar FMD » ven. 07 janv. 2005, 14:56

[align=justify]Pour ma part je suis pleinement en âge d'y aller et cela me ferait très plaisir mais j'avoue ne pas encore savoir avec certitude si j'irai à ce fabuleux rassemblement pour des raisons de disponibilité incertaine durant cette période. Quant aux tarifs, il me semble qu'il existe trois grandes formules plus ou moins longues et que sans surprise, la plus longue formule (10 jours ?) est proportionnellement la moins chère. Sinon je ne suis pas allé aux éditions antérieures tout simplement parce que j'étais bien trop jeune.

Franck[/align]

wanderer
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 757
Inscription : ven. 03 sept. 2004, 16:49
Localisation : Haute-Savoie

Message non lupar wanderer » dim. 12 juin 2005, 9:30

Et bien moi, j'y vais! C'est sûr maintenant, avec les frères de Saint Jean. Je suis très heureux de cette nouvelle et j'espère rencontrer quelques membres du forum.

venez nombreux. ;-)


Wanderer

:)

wanderer
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 757
Inscription : ven. 03 sept. 2004, 16:49
Localisation : Haute-Savoie

Message non lupar wanderer » mar. 21 juin 2005, 12:40

XXème Journée Mondiale de la Jeunesse (Cologne 2005)



Je désire annoncer officiellement que les prochaines Journées Mondiales de la Jeunesse se dérouleront en 2005 à Cologne, en Allemagne.

Dans l’imposante Cathédrale de Cologne, on vénère la mémoire des Mages, les Sages venus d’Orient, guidés par l’étoile qui les conduisit au Christ. Comme pèlerins, votre chemin vers Cologne commence aujourd’hui. Le Christ vous donne rendez-vous là-bas, pour y célébrer les XXèmes Journées Mondiales de la Jeunesse.

Que la Vierge Marie, notre Mère dans le pèlerinage de la foi, vous accompagne ! (Toronto, 28 juillet 2002).

C’est ainsi qu’au terme de la grande messe à Downsview Park Jean-Paul II a invité les jeunes à la prochaine Rencontre mondiale, prévue à Cologne du 16 au 21 août 2005.

Ensuite, dans son Message pour la XVIIIème Journée Mondiale de la Jeunesse, célébrée au niveau diocésain le Dimanche des Rameaux 2003, le Pape a également annoncé les thèmes des Journées Mondiales 2004 et 2005, indiquant ainsi l’itinéraire de préparation à suivre au cours des deux prochaines années :

- 2004, XIXème Journée Mondiale de la Jeunesse : « Nous voulons voir Jésus » (Jn 12, 21).

- 2005, XXème Journée Mondiale de la Jeunesse : « Nous sommes venus l’adorer » (Mt 2, 2).

Répondant à l’exhortation du Saint-Père, les jeunes se sont donc déjà mis en chemin vers cette nouvelle étape de leur pèlerinage. La Croix des JMJ, qui est passée des jeunes canadiens aux jeunes allemands le dernier Dimanche des Rameaux, a déjà entamé, elle aussi, un long voyage qui la conduira dans de nombreux pays d’Europe, puis dans les différents diocèses d’Allemagne. L’Icône de Marie, Salus Populi Romani, l’accompagne; elle était déjà présente à Tor Vergata en août 2000 et Jean-Paul II a voulu la confier aux jeunes: « A la délégation venue d’Allemagne, je confie aujourd’hui l’Icône de Marie. Désormais, avec la Croix, elle accompagnera les Journées Mondiales de la Jeunesse. Elle sera le signe de la présence maternelle de Marie aux côtés des jeunes, appelés, comme l’apôtre Jean, à l’accueillir dans leur vie » (Angélus, XVIIIème Journée Mondiale de la Jeunesse, 13 avril 2003).
Allez venez quoi! Si ce n'est pour voir ma trombine, au moins adorer le Seigneur! Il faut que nous soyons nombreux car c'est un signe pour le monde, un signe de ce que le message du Christ est là dans la vie des jeunes, qu'Il est bien la Lumière du monde. De nombreuses vocations naissent des JMJ, des rencontres et surtout un concert de louanges incroyable. La prière fervente de milions de jeunes pour l'Eglise et pour le monde entier. Nous pouvons obtenir beaucoup de grâce en nous unissant dans la prière et dans l'adoration. C'est aussi l'occasion de découvrir notre nouveau pape Benoît XVI que le Seigneur a providentiellement porté à la chaise de Pierre. Je pense que c'est vraiment une expérience de foi qu'il nous faut vivre tous et qui portera de grands fruits. Pour ceux qui sont en difficulté financière, j'ai écouté à la radio qu'un système parainage avait été organisé. Je chercherai des infos ce soir. La solidarité des catholiques se manifeste alors profitons en.

Wanderer

:)

wanderer
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 757
Inscription : ven. 03 sept. 2004, 16:49
Localisation : Haute-Savoie

Message non lupar wanderer » mer. 10 août 2005, 21:05

Je serai visiblement le seul envoyé spécial de la cité catholique alors! C'est un peu dommage, mais j'essaierai de vous faire un petit récit de mon escapade et puis je me confie à vos prières. J'essaierai de ramener quelques photos numériques aussi pour le site, mais je ne promets rien.

Wanderer

:)

mgls
Censor
Censor
Messages : 83
Inscription : dim. 09 mai 2004, 19:40
Localisation : Compiègne (Oise)
Contact :

JMJ 2005 - Le carnet de route de Claire

Message non lupar mgls » lun. 15 août 2005, 17:21

Une joyeuse animation règne autour des quelques 400 jeunes de Juventutem qui partent de Paris. Ils sont jeunes, très jeunes, autour de 18 ans en moyenne. 5 séminaristes béninois et un kenyan sont là, un peu fatigués par leur voyage. Flottent les soutanes blanches et noires des nombreux prêtres, religieux et séminaristes qui nous accompagnent. Rapidement les groupes s'organisent, reconnaissables aux rubans noués aux gros sacs : rassemblement saint Padre Pio, route saint Georges de l'Association Scoutisme Résurrection, chapitre sainte Madeleine, route saint Maximilien du chapitre saint Martin.

Après un retard règlementaire, on grimpe dans les cars en une joyeuse bousculade. Une terrible nouvelle vient briser l'euphorie : une jeune cycliste d'une route Paris-Cologne est morte écrasée. Beaucoup la connaissaient. Que la Volonté de Dieu soit faite ; mais qu'Il nous donne la force de l'accepter.

On tente de s'installer tant bien que mal pour dormir. Après quelques heures inconfortables et froides, l'aube nous surprend au milieu des Houblonnières d'Alsace, noyés dans le brouillard.

Enfin, après 11h de voyage, nous voici arrivés en Bavière, à Ottobeuren. Cette bourgade abrite une abbaye cistercienne. La visite de l'abbatiale nous console de la longueur du trajet. La nef, immense et lumineuse, est couverte de fresques baroques. C'est le triomphe de la ligne courbe, du stuc doré, de l'angelot joufflu.

Un premier enseignement nous est donné pour lancer le thème de ces JMJ : "Nous sommes venus L'adorer" , thème qui rappelle les Rois Mages dont les reliques sont conservées à Cologne et l'esprit que notre vénéré Pape Jean-Paul II voulait donner à ces rassemblements. Il voulait mettre l'accent sur la contemplation intérieure du Dieu-Hostie. Cette méditation relie l'attitude des Mages à la liturgie traditionnelle: la prosternation et l'offrande de présents aussi splendides qu'inutiles pour un nouveau-né rappellent la magnificence de l'action liturgique qui éduque l'attitude intérieure des fidèles. Il souligne l'importance du latin, langue sacrée, catholique, c'est à dire universelle, qui permet de prier le Seigneur una voce.

Et la messe pontificale d'ouverture dans l'abbatiale en est un magnifique exemple: monseigneur Riffan, évêque de Campos au Brésil, qui la célèbre, s'adresse aux fidèles de tous les continents en latin: "carissimi fratres", puis donne son semon en sept langues successives. Chacun s'entend dire dans son propre langage la beuté et l'importance de la Messe. Nous retenons notre souffle quand les petits Canteurs de Saint charles et la Juventutem Pilgrims Choir, chorale internationale de treès haut niveau, dirigée par Richard Llewellyn exécute la Messe du Couronnement de Mozart.

Après la messe, les participants du rassemblement sont organisés en équipes, une dizaine de personnes, tandis que ceux des routes s'apprêtent au départ. Nous gagnons le camp situé à une centaine de mètres du séminaire de la Fraternité de Wigratzbad. L'équipe 1 dont je fais partie à la joie de servir des spaghettis bolognaises dans toutes les langues. Fous-rires garantis. Une extraordinaire bonne humeur règne portée par les séminaristes et les prêtres. Quand vient l'heure du coucher, personne ne rechigne à se glisser dans son sac de couchage sous la glaciale lueur des étoiles de Bavière.
Dernière édition par mgls le lun. 15 août 2005, 21:02, édité 1 fois.
"France, qu'as-tu fait de ton baptême ?" Jean-Paul II (Le Bourget - 1er juin 1980)

mgls
Censor
Censor
Messages : 83
Inscription : dim. 09 mai 2004, 19:40
Localisation : Compiègne (Oise)
Contact :

JMJ 2005 - Le carnet de route de Claire (2)

Message non lupar mgls » lun. 15 août 2005, 21:01

Aujourd'hui Juventutem porte ses pas à Lindau, station nautique élégante et charmante qui offre au regard un magnifique plan d'eau au pied des montagnes : le Lac de Constance.

La Messe est célébrée par l'Abbé Guillard de l'Institut du Christ Roi, visiblement très ému. La liturgie déploie ses fastes bien plus sobrement qu'hier dans cette belle église baroque construite à deux pas d'un temple protestant, ancienne église gothique passée à la Réforme. Le Baroque est vraiment l'arme artisitique de la Contre-Réforme.

La magnificence du décor s'accordait parfaitement au sermon: il préparait les coeurs à assister à la Messe en vérité et à se laisser pénétrer par la signification des gestes pour vivre la messe avec foi.

Les participants sont partagés par âge. Les plus âgés sont instruits par le frère Albert des Dominicains de Chéméré. Sa brillante démonstration s'appuyant sur Vatican I et l'encyclique Fides et Ratio, montre que l'Eglise, entre fidéisme (primat de la foi) et rationalisme (primat de la raison) tient une délicate ligne de crête où la Raison apporte les fondements que la Foi vient purifier et approfondir. L'Eglise laisse à la Raison ses domaines propres où elle peut s'épanouir et la Foi vient apporte la Vérité ultime que la Raison recherche. Foi et Raison, loin de s'opposer, se rendent mutuellement service.

Pour le déjeuner, les participants s'égayent pour pique-niquer sur les bords de l'eau. Les conversations permettent de lier connaissance et de renforcer l'amitié au sein des équipes. En fin d'après-midi, de retour à Wigratzbad, diverses conférences au choix sont proposées : les fins dernières, l'éducation, témoignage de convertis... Tous apprécient la proximité des prêtres et séminaristes qui partagent nos activités et répondent à nos questions. Au dîner : sachet pique-nique n°2 qui ne soulève que peu d'enthousiasme pour nos papilles françaises.

Une Heure Sainte à Lindenberg clôt la journée : "Nous sommes venus L'adorer" , nous sommes venus nous sanctifier auprès du Seigneur et mieux Le connaître.

La nuit, l'adoration perpétuelle nous est proposée. Toute la nuit des jeunes se relaient devant le Saint Sacrement.

Jeudi 11 août 2005, Lindau
"France, qu'as-tu fait de ton baptême ?" Jean-Paul II (Le Bourget - 1er juin 1980)

Avatar de l’utilisateur
Francoise
Censor
Censor
Messages : 73
Inscription : lun. 07 mars 2005, 15:34
Localisation : France
Contact :

Se rendre aux JMJ

Message non lupar Francoise » lun. 15 août 2005, 21:48

A l'aide !

On vient de se dire qu'il serait vraiment dommage à mon mari et moi-même de louper les JMJ.
Alors si quelques-uns d'entre vous peuvent nous donner les tuyaux pour nous y rendre, sachant qu'on ne peut se libérer avant le samedi matin... Un départ en car ou en train de Paris serait possible, mais pas avant la fin de la matinée.

Merci à tous ceux qui prendront la peine de nous communiquer le plus d'info possible.

(Je n'ai fait encore aucun JMJ ! ! ! )
"Je ne meurs pas, j'entre dans la vie." Sainte Thérèse de Lisieux

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1702
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Message non lupar Charles » mar. 16 août 2005, 18:11

Bonjour Françoise,

tu peux regarder à http://www.jmjparis.org/inscription.php3. Route "Balthazar" avec le diocèse de Paris du vendredi 19 au dimanche 21 août. Inscription en ligne. Tel : 01 53 29 96 50

Il y a deux formules sans transport, ce qui vous permettrait éventuellement de rejoindre votre groupe en cours de route...

-2.Balthazar (Formule sans transport, avec nourriture) : 120 euros

Ce prix comprend : Le forfait du pèlerin, accès au site JMJ et pass pour accéder au site du rassemblement de Marienfield (30 kms de Cologne), transport pour s’y rendre, assurances, contributions de solidarité (internationale, nationale, diocésaine) pour permettre à tous de participer aux JMJ, nourriture (samedi matin, midi, soir + idem le dimanche)

-3. Balthazar (Formule Pass) : 90 euros

Ce prix comprend : le pass pour avoir accès au lieu du rassemblement Marienfield (à 30 kms de Cologne), transport pour s’y rendre, assurances, contributions de solidarité (internationale, nationale, diocésaine) pour permettre à tous de participer aux JMJ.

A votre arrivée, vous pourrez venir chercher vos pass au QG français, à 10 mn à pied de la Cathédrale de Cologne :

Katholische Fachhochschule Wörthstrasse, 10 50670 Cologne (Köln en allemand) Accueil 24/24h

Tel QG IDF : 00.49.(0)221.77.57.402 et 403

Métro : Reichenspergerplatz - lignes 5, 15, 16, 17 et 19

A voir avec les organisateurs... :)

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1702
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Suivre les JMJ en direct sur internet

Message non lupar Charles » mer. 17 août 2005, 1:21

Sur l'excellente chaîne américaine EWTN.

Commentaires en Français disponibles... :)

Avatar de l’utilisateur
Francoise
Censor
Censor
Messages : 73
Inscription : lun. 07 mars 2005, 15:34
Localisation : France
Contact :

JMJ

Message non lupar Francoise » mer. 24 août 2005, 14:00

Merci beaucoup Charles, pour tous ces renseignements.

Françoise
"Je ne meurs pas, j'entre dans la vie." Sainte Thérèse de Lisieux

Exupère
Quæstor
Quæstor
Messages : 278
Inscription : jeu. 25 août 2005, 16:03
Localisation : Toulouse

Message non lupar Exupère » ven. 26 août 2005, 10:38

Bonjour Françoise,

Alors ces JMJ, comment était-ce? Quelles impressions, quelles rencontres, qu'est-ce qui vous a paru le plus animer ces jeunes gens?

Cordialement
Ex
- Quiconque donc écoute les paroles que je viens de prononcer et les met en pratique ressemblera à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc -
Mt 7, 24

Avatar de l’utilisateur
Francoise
Censor
Censor
Messages : 73
Inscription : lun. 07 mars 2005, 15:34
Localisation : France
Contact :

JMJ manquées

Message non lupar Francoise » ven. 26 août 2005, 13:10

Bonjour Exupère, et bienvenue sur le forum !

Je vais malheureusement vous décevoir... malgré que l'envie ne nous ait pas manquée, nous n'avons pas pu nous y rendre. Je suis assez déçue, mais j'ai essayé tant bien que mal de suivre celles-ci par la radio.
J'ai eu l'impression que le Pape, contrairement aux bruits qui couraient, voulait maintenir ce rassemblement, mais en lui donnant un dimension de pélérinage. D'où les indulgences liées à cet événement.

Mais sans doute certains ont pu s'y rendre et nous dirons quelles ont été leurs imprressions.
Je suis d'ailleurs curieuse de savoir ce qu'en ont pensé les catholiques attachés à l'ancien rite.

BAV

Françoise
"Je ne meurs pas, j'entre dans la vie." Sainte Thérèse de Lisieux


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 12 invités