Crise des vocations ? Vraiment ?

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Cendrine
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 203
Inscription : mar. 04 avr. 2017, 19:50
Conviction : Catholique romaine

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Cendrine » mer. 28 juin 2017, 8:36

Bonjour,

ChristianK :
Les mêmes causes probablement tuent les vocations et les conversions. Probablement autour du biblisme (caté lacunaire et manque dàpologétique) et de l`ouverture au monde. Dès quùne fermeture au monde est suffisante, et les laics, et les jeunes, et les vocations semblent réapparaitre. Ca semble la piste principale, ou lùne dèlles.
Il faudrait que je retrouve les références de l'ouvrage où j'avais pu lire que dans les années 1960-70 les monastères qui voyaient se maintenir un nombre de vocations à peu près stable étaient ceux appartenant à des ordres contemplatifs, alors que partout ailleurs c'était une véritable hémorragie, avec presque plus de nouvelles vocations et même carrément des abandons d'habit en nombre.

Avatar de l’utilisateur
Marc Oh
Quæstor
Quæstor
Messages : 226
Inscription : ven. 01 avr. 2016, 16:05
Conviction : chrétien catholique
Localisation : Région centre

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Marc Oh » mer. 28 juin 2017, 9:40

Oui mais quel relèvement en perspective! Ce qui est fait est fait et maintenant qui connais l'avenir? où plutôt QUI connais l'avenir!
Marc Oh!
"... sans l'amour je ne suis rien..."

Avatar de l’utilisateur
Socrate d'Aquin
Censor
Censor
Messages : 142
Inscription : mar. 27 déc. 2016, 21:00
Conviction : Catholique romain
Localisation : Paris
Contact :

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Socrate d'Aquin » mer. 28 juin 2017, 18:11

Concernant cette question, je ne saurais que recommander l'ouvrage du RP Thierry-Dominique Humbrecht, op, L'avenir des vocations. Un point qu'il souligne (et que j'approuve entièrement) est que si nous voulons des vocations, c'est à nous de les susciter; nous n'avons pas à considérer la providence divine comme ce qui nous permettra d'en avoir d'un claquement de doigt.

D'autre part, j'ajouterais que la beauté tient un rôle essentiel, car la beauté attire: beauté de la théologie, de la liturgie, de la pastorale... or je constate que beaucoup de clercs ont jetés la beauté aux orties. C'est bien dommage.
Tu es Petrus, et super hanc petram aedificabo Ecclesiam meam, et portae inferi non praevalebunt adversus eam. Et tibi dabo claves Regni coelorum. Quodcumque ligaveris super terram, erit ligatum et in coelis. Et quodcumque solveris super terram erit solutum et in coelis.

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1991
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Localisation : France

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Relief » mer. 28 juin 2017, 18:59


D'autre part, j'ajouterais que la beauté tient un rôle essentiel, car la beauté attire: beauté de la théologie, de la liturgie, de la pastorale... or je constate que beaucoup de clercs ont jetés la beauté aux orties. C'est bien dommage.
Absolument ! Cela a aussi participé à vider les églises.

ChristianK
Quæstor
Quæstor
Messages : 207
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar ChristianK » jeu. 29 juin 2017, 22:35



Il faudrait que je retrouve les références de l'ouvrage où j'avais pu lire que dans les années 1960-70 les monastères qui voyaient se maintenir un nombre de vocations à peu près stable étaient ceux appartenant à des ordres contemplatifs, alors que partout ailleurs c'était une véritable hémorragie, avec presque plus de nouvelles vocations et même carrément des abandons d'habit en nombre.
Intéressant mais il semble que le mal ait rejoint les contemplatifs, pour 2 raisons à éclaircir:

1-Même eux ont commencé à manquer de fermeture sur le monde suffisante

2-Leur vivier de laics suffisamment fermés sur le monde s'est amoindri à cause de la caté environnante, qui tue et les vocations et la foi (ou affaiblit celle-ci par manque de surnaturel)

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 1811
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique; a été recommençante
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Nanimo » jeu. 29 juin 2017, 23:31

[Il existe déjà un fil sur la crise des vocations (8 pages), ici : http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... ons#p17031
Ce fil, contrairement à celui-ci, ne met pas en doute la crise des vocations, même si la désertion des églises y est vaguement soulevée ci et là. Il n'en demeure pas moins pertinent.]
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
Socrate d'Aquin
Censor
Censor
Messages : 142
Inscription : mar. 27 déc. 2016, 21:00
Conviction : Catholique romain
Localisation : Paris
Contact :

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Socrate d'Aquin » ven. 30 juin 2017, 12:14



Il faudrait que je retrouve les références de l'ouvrage où j'avais pu lire que dans les années 1960-70 les monastères qui voyaient se maintenir un nombre de vocations à peu près stable étaient ceux appartenant à des ordres contemplatifs, alors que partout ailleurs c'était une véritable hémorragie, avec presque plus de nouvelles vocations et même carrément des abandons d'habit en nombre.
Intéressant mais il semble que le mal ait rejoint les contemplatifs, pour 2 raisons à éclaircir:

1-Même eux ont commencé à manquer de fermeture sur le monde suffisante

2-Leur vivier de laics suffisamment fermés sur le monde s'est amoindri à cause de la caté environnante, qui tue et les vocations et la foi (ou affaiblit celle-ci par manque de surnaturel)
Cela dépend des contemplatifs, certaines abbayes (Congrégation de Solesmes, le Barroux, le Pesquié, Flavigny, Boulaur, Sept-Fons...) ou communautés (Dominicains, Franciscains de l'Immaculée, St-Jean...) se portent assez bien.
Mais il est vrai qu'à coté de tout cela, beaucoup de communautés se meurent. Il va falloir s'habituer à voir disparaître nombre de communautés contemplatives. C'est une grande perte pour les catholiques de France.

Il me semble aussi qu'il est important de souligner le rôle des réseaux. Beaucoup de jeunes entrent dans telle ou telle communauté non pas seulement à cause de leur rayonnement spirituel (souvent bien réel d'ailleurs) mais aussi (et surtout) parce qu'ils en ont tout simplement entendus parler, et en bien; ou parce qu'un de leurs proches est passé par là, ou parce qu'ils ont entendu parler de la sœur du frère du cousin untel qui est entrée dans tel monastère... les réseaux jouent un rôle crucial.
Ce constat implique que les communautés "célèbres" ou qui maîtrisent à la perfection l'art de la communication continueront à recruter. A l'inverse, celles qui sont éloignées de ces réseaux connaîtront certainement une chute de vocations et seront vite réduites à rien.
D'où cette conclusion: si l'on veut recruter, il faut savoir se "vendre", se rendre attractif. Bien entendu, cela ne remplace pas une véritable vie de prière et de fidélité à l'Eglise; mais la Grâce ne supprimant pas la nature, qui se contente de s'en remettre à la Providence sans prendre les moyens de "provoquer" cette Providence risque de voir son oeuvre échouer, quelle que soit sa sainteté personnelle.
Tu es Petrus, et super hanc petram aedificabo Ecclesiam meam, et portae inferi non praevalebunt adversus eam. Et tibi dabo claves Regni coelorum. Quodcumque ligaveris super terram, erit ligatum et in coelis. Et quodcumque solveris super terram erit solutum et in coelis.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9667
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Fée Violine » sam. 01 juil. 2017, 23:16

Cela dépend des contemplatifs, certaines abbayes (Congrégation de Solesmes, le Barroux, le Pesquié, Flavigny, Boulaur, Sept-Fons...) ou communautés (Dominicains, Franciscains de l'Immaculée, St-Jean...) se portent assez bien.
Les dominicains ne sont pas des contemplatifs !

Avatar de l’utilisateur
Marc Oh
Quæstor
Quæstor
Messages : 226
Inscription : ven. 01 avr. 2016, 16:05
Conviction : chrétien catholique
Localisation : Région centre

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Marc Oh » dim. 02 juil. 2017, 13:58

Cela dépend des contemplatifs, certaines abbayes (Congrégation de Solesmes, le Barroux, le Pesquié, Flavigny, Boulaur, Sept-Fons...) ou communautés (Dominicains, Franciscains de l'Immaculée, St-Jean...) se portent assez bien.
Les dominicains ne sont pas des contemplatifs !
Bonjour, en effet à titre collectif ils ne sont pas contemplatifs, mais certain de ces religieux sont à titre individuel contemplatif. Tout un chacun peu l'être d’ailleurs.
Marc Oh!
"... sans l'amour je ne suis rien..."

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1429
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Christophe67 » mer. 05 juil. 2017, 11:17

Bonjour,

Il y a crise des vocations, les chiffres parlent d'eux-mêmes ce n'est donc pas un simple point de vue étymologique.

Il suffit également de voir les effectifs dans les grands séminaires pour en être convaincus ( chez moi, 6 cette année lorsqu'il étaient une quarantaine après-guerre; et aucune ordination en 2017 pour la première fois).
Après guerre il y avait environ 48.000 prêtres en France (plus d'un par commune) dont la tranche d'âge était équilibrée.
Il suffit aussi de voir dans les presbytères, là où vivait une communauté de prêtres bien souvent vit maintenant un prêtre seul ... et que dit-on sur un Catholique isolé ?
Le célibat n'inclut pas forcément la solitude.

A ce jour il y a environ 14.000 prêtres dont la moyenne d'âge est de .... 72 ans ! On peut s'inquiéter du renouvellement à venir .
Alors certes on se réjouit d'une ordination, et on remet un peu en doute la crise des vocations à cette occasion, mais combien de prêtres perd un diocèse dans l'année pour un seul ordonné ?

J'ai été touché très récemment par un prêtre, sorti de sa maison de retraite pour assurer une messe en Lorraine, qui a été obligé de s'arrêter en pleine homélie tellement il souffrait de rester debout, puis dans l'impossibilité de distribuer l'Eucharistie (du coup deux laics l'ont fait). Cela m'a retourné.

Je vous rejoins sur le fait que cette crise est due à des éléments comme un catéchisme insipide pour ceux qui ont encore la chance d'en recevoir, parfois même l'indélicatesse de certains laïcs en paroisse qui font fuir au premier contact la personne en recherche, le manque de transmission de spiritualité par les familles etc .. etc ...

La nature n'aime pas le vide, quand un espace se vide, il est rempli automatiquement par autre chose (autres croyances, autres valeurs morales ...). Nous avons donc un devoir de reconquête afin de combler puis remplir à nouveau ces espaces. N'en attendons pas uniquement que de l'Esprit Saint, Dieu agit toujours mais il sollicite également notre collaboration.

Une vidéo, de l'Evêque R. barron, non pas sur la crise des vocations mais sur le départ des Catholiques de l'Eglise que j'ai découverte ce matin et qui pourrait vous intéresser (surtout à partir de la seconde partie, j'avoue que les références commerciales de la première ont commencé à créer de la vapeur) :




Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« La compréhension est la récompense de la foi. Ne cherche donc pas à comprendre pour croire, mais crois afin de comprendre, parce que si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas. » St Augustin

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8375
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar PaxetBonum » ven. 07 juil. 2017, 9:27

Bonjour Christophe67,

Pourriez-vous mettre le lien de la vidéo ?
Il y a dû avoir une modification des codecs et mon vieil ordinateur ne voit plus les vidéos dans les messages
Par contre en cliquant les liens je peux le voir

Merci d'avance
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1429
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Christophe67 » dim. 09 juil. 2017, 12:29

Bonjour PaxetBonum,


Voici le lien direct sur youtube : https://youtu.be/5c-qhcOcbyc


Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« La compréhension est la récompense de la foi. Ne cherche donc pas à comprendre pour croire, mais crois afin de comprendre, parce que si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas. » St Augustin

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8375
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar PaxetBonum » lun. 10 juil. 2017, 10:57

Merci

1/4 des prêtres ordonnés sont "traditionalistes" :

À côté de ces courbes statistiques prévisibles depuis longtemps, l’Église de France est confrontée à un phénomène de fond assez inattendu et que les statistiques officielles de l’épiscopat ne prennent pas en compte. Il se trouve en effet qu’aux 84 prêtres diocésains ordonnés en France en 2017 – dont 25 viennent d’ailleurs de communautés nouvelles d’inspiration charismatique – il faudrait ajouter 22 jeunes prêtres français. Les uns ordonnés dans des structures lefebvristes (11 Français sur 23 ordonnés). Les autres dans le courant traditionaliste, comme la Fraternité Saint-Pierre (6 Français sur 19 ordonnés) et plusieurs autres instituts.

Témoin, le succès étonnant de la communauté Saint-Martin de sensibilité très classique. Elle compte, à elle seule, 90 prêtres actifs et autant de séminaristes sans compter une année propédeutique qui attire beaucoup de jeunes. Tout comme des séminaires diocésains de styles classiques séduisent davantage aujourd’hui. Dans ce contexte, le dixième anniversaire du motu proprio de Benoît XVI (lire ci-dessous) visant à normaliser la messe en latin selon le missel de 1962, n’est pas totalement anecdotique. La tendance lourde du goût des jeunes catholiques pour une certaine tradition se confirme de plus en plus clairement. […]

http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... listes.php
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Socrate d'Aquin
Censor
Censor
Messages : 142
Inscription : mar. 27 déc. 2016, 21:00
Conviction : Catholique romain
Localisation : Paris
Contact :

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Socrate d'Aquin » lun. 10 juil. 2017, 15:30

Cela dépend des contemplatifs, certaines abbayes (Congrégation de Solesmes, le Barroux, le Pesquié, Flavigny, Boulaur, Sept-Fons...) ou communautés (Dominicains, Franciscains de l'Immaculée, St-Jean...) se portent assez bien.
Les dominicains ne sont pas des contemplatifs !
Je dirais que si, mais pas exclusivement. Comme le dit St Thomas d'Aquin, "contempler et transmettre ce qui fut contempler". Telle est, pour ainsi dire, la devise des prêcheurs.
Je voulais dire qu'ils ne sont pas contemplatifs à temps plein, comme les moines le sont.
Tu es Petrus, et super hanc petram aedificabo Ecclesiam meam, et portae inferi non praevalebunt adversus eam. Et tibi dabo claves Regni coelorum. Quodcumque ligaveris super terram, erit ligatum et in coelis. Et quodcumque solveris super terram erit solutum et in coelis.

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1429
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Christophe67 » mar. 11 juil. 2017, 12:40

Dans ce contexte, le dixième anniversaire du motu proprio de Benoît XVI (lire ci-dessous) visant à normaliser la messe en latin selon le missel de 1962, n’est pas totalement anecdotique.
Il ne faut pas s'en étonner, ce n'est pas réellement une reculade mais l'application de ce qui a été défini par Vatican II, quoi qu'en disent certains traditionalistes.

Le second concile du Vatican a déclaré, à propos de tous les rites liturgiques approuvés, que l’Église souhaite « les préserver dans l’avenir et les encourager par tous les moyens. » (Sacrosanctum Concilium, n°4). Le nouveau rite promulgué par le Pape Paul VI (forme ordinaire) est aujourd’hui généralement utilisé. Toutefois, l’ancienne liturgie latine (forme extraordinaire) reste également en usage, et complètement approuvée par le Souverain Pontife.

Concernant l’édition du Missel Romain de 1962, c’est au cours du concile Vatican II qu'elle a été publiée, et c’est toujours aujourd’hui le missel utilisé pour la célébration de la Messe tridentine.

Et ceci est parfaitement conforme avec l'enseignement de l'Eglise dans son CEC : « Le mystère du Christ est si incroyablement riche qu’il ne peut être entièrement contenu dans aucune tradition liturgique particulière. » (CEC, n°1201).

Il en est de même pour le chant grégorien, il refait surface je trouve et c'est encore un des souhaits de Vatican II puisqu'il recommande dans ce sens :

« Le trésor de la musique sacrée sera conservé et cultivé avec la plus grande sollicitude. Les scholae cantorum seront assidûment développées, surtout auprès des églises cathédrales. Cependant les évêques et les autres pasteurs veilleront avec zèle à ce que, dans n’importe quelle action sacrée qui doit s’accomplir avec chant, toute l’assemblée des fidèles puisse assurer la participation active qui lui revient en propre. » ( Concile Vatican II, Sacrosanctum Concilium, §114 )

« L’Église reconnaît dans le chant grégorien le chant propre de la liturgie romaine. C’est donc lui qui, dans les actions liturgiques, toutes choses égales par ailleurs, doit occuper la première place. Les autres genres de musique sacrée, mais surtout la polyphonie, ne sont nullement exclus de la célébration des offices divins, pourvu qu’ils s’accordent avec l’esprit de l’action liturgique » (Concile Vatican II, Sacrosanctum Concilium, §116 )

En dépit des prescriptions claires du concile Vatican II sur l'usage du chant grégorien (et du latin), ce n'est que rarement repris dans les célébrations dominicales paroissiales des diocèses.
mais lors de grandes Messes à la cathédrale de Strasbourg, conformément au texte cité plus haut, la majorité des chants sont en latin et magnifiquement interprétés par la Maîtrise.

Aussi je me méfie de ce genre d'articles d'une presse capable d'allumer des feux en érigeant certaines pratiques dans l'Eglise comme des oppositions, des concurrences alors que je les trouve très complémentaires. Il est toujours plus facile de détruire un édifice de l'intérieur, quoi de plus aisé en opposant cathos "modernes" et "tradis" en alarmant les premiers sur un risque de rétropédalage ?


Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« La compréhension est la récompense de la foi. Ne cherche donc pas à comprendre pour croire, mais crois afin de comprendre, parce que si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas. » St Augustin


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités