Crise des vocations ? Vraiment ?

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Altior
Senator
Senator
Messages : 852
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Altior » ven. 23 juin 2017, 7:15

Laudetur!
Il est devenu un lieu commun de parler de «crise des vocations». Tout le monde en parle, comme si la chose serait d'une évidence criante. Lorsque j'ose à émettre des doutes sur ce sujet, l'argument qui vient immédiatement à l'esprit de mes interlocuteurs est la baisse du nombre des prêtres (et des religieux aussi). En effet, les chiffres sont là et je suis le dernier à contester l'évidence. On peut plutôt parler d'une chute que d'une baisse.
Néanmoins, à mon avis, cet argument est invalide. Car une crise des vocations ce n'est pas ça. Le terme «crise» est médical à l'origine: un changement brutal et morbide. On l'utilise, par extension, un peu partout. Pour parler d'une crise du lait ce n'est pas suffisant que les quantités de lait sur le marché diminuent, encore faut-il que cette baisse de l'offre soit accompagnée d'une hausse (absolue ou relative) de la demande, de manière que les gens cherche du lait mais il ont du mal à le trouver ou bien il le trouve à grand prix: c'est alors à peine qu'on peut parler d'une vraie crise. On peut, donc, parler d'une crise lorsqu'il y a une surdemande par rappor à l'offre.

Ce n'est pas le cas avec le sacerdoce. Cette crise de vocations, moi je ne la vois pas. Ce que je vois sont des églises où on ne prie plus. Des églises où on fait la Messe une fois par mois et là encore elle sont loin de se remplir. Ce que je vois est un manque de fidèles, pas un manque de prêtres.

«Oui, mais ce sont les prêtres qui font les fidèles!» est l'objection qu'on pourrait opposer à cette évidence. Nous somme, ici, devant une question de type «les poules font les œufs ou les œufs fond des poules?». Eh bien, je suis plutôt d'avis, dans ce cas, que les œufs font les poules. Dans mon village, il y a maintenant un prêtre qui fait la Messe un Dimanche sur trois, car il a la responsabilité de trois églises (c'est à dire de trois villages du coin) et encore d'une communauté de moniales (en baisse en nombre, en hausse en âge). Toutefois, il est loin d'être surchargé. Pas d'horaires de confessions (la chose n'existe pas). Il y a une permanence une heure le mercredi et une heure le samedi, mais il ne vient jamais, c'est un diacre d'habitude là-bas. On fait la caté aux classes primaires (vous savez, le type de caté «séance de coloriage»), ce n'est pas le prêtre qui s'en occupe, mais une laïque. La seule école primaire du village, qui est une école privé (soit disant catholique) n'a rien à voir avec l'enseignement chrétien. Ce sont des laïques qui s'occupent de la distribution du Saint Sacrement. Depuis 5 ans j'habite dans le coin, je n'ai jamais vu une procession. L'église du village se remplit à environ un tiers de la capacité un Dimanche sur trois, alors qu'on fait la Messe. Des gens âgés et, en plus, la dizaine d'enfants de la caté qui entrent à la moitié de la Messe (à la partie eucharistique). Puis, à l'âge de la confirmation, il n'y a plus presque personne. Oui, je peux dire que, dans ce coin, je constate bien une crise de transmission de la foi, mais pas du tout une crise de prêtres.

La crise de vocations est un faux problème. La crise de fidèles est un vrai problème. Dieu suscite exactement le nombre de vocations qui correspond au nombre de fidèles. Je trouve que penser autrement c'est penser que Dieu ne fait pas bien son boulot. Il se peut que les gens ne répondent pas à l'appel de Dieu vers la prêtrise et la vie religieuse ? Dans ce cas, il faut prier non pour les vocations, mais pour les réponses aux vocations, car voco-vocare signifie précisément appeler. Dans ce cas on ne peut pas dire que Dieu n'appelle pas, mais que les gens font la sourde oreille. Mais est-ce vraiment le cas ? Je dirais plutôt que si on doublait le nombre de jeune prêtres, soit on augmenterait le chômage, soit on épuiserait inutilement les ressources de plus en plus minces des diocèses. Donnez à Dieu plus de fidèles et Il fera son boulot: vous aurez plus de prêtres. Vous voulez pas seulement un plus de prêtres, mais de prêtres saints ? Eh bien, donnez à Dieu des laïques saints. Car le vrai problème n'est pas au niveau des prêtres et encore moins au niveau de Dieu, il est bien chez nous le problème, chez les laïques.

Pax Christi,
A.

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3014
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Héraclius » ven. 23 juin 2017, 11:05

Je suis assez d'accord.

Là ou il y a des jeunes, il y a des vocations. Mais des jeunes encore dans l'Eglise... la denrée s'est quand même raréfiée. Et la "crise" des vocations est tout simplement proportionnelle à cette raréfaction.
Deus illum exaltavit et donavit illi nomen super omne nomen ut in nomine Iesu omne genu flectat caelestium et terrestrium et infernorum.

"Seul l'Amour est digne de Foi" - Hans-Urs von Balthasar

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8498
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar PaxetBonum » ven. 23 juin 2017, 14:12

Certes, mais la raréfaction des jeunes fidèles vient aussi de la crise du sacerdoce : pas le manque numérique mais le manque de prêtres (et prélats) qui professent encore la Foi Catholique.
Pas de Foi catholique professée, pas de prêtres à attendre (à quoi serviraient-ils donc ?)
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

whisperhill
Ædilis
Ædilis
Messages : 43
Inscription : jeu. 30 mars 2017, 18:04
Conviction : Catholique

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar whisperhill » ven. 23 juin 2017, 14:50

Oui je pense que vous avez raison Altior.

Après, concernant Le problème de la transmission de la foi ne vient elle pas pour partie d'un manque de prêtre ?

Vous dites que dans votre région c'est un laïc qui fait les cours de catéchisme de type coloriage, c'est le travail d'un prêtre de faire cela et de transmettre sa foi.

Pour ma part, un laïc donné des cours de catéchisme et je me rappelle qu'on m'a dit que j'avais été "puni" car je posais trop de questions et mon père a dit à ma mère qu'elle me retire du catéchisme.

Je ne dis pas que cela aurait été différent si cela avait été un prêtre mais à mon sens, l'éducation religieuse des jeunes devrait leur être confiée car ils sont plus à même d'expliquer et de transmettre leur foi qu'un laïc.

Du coup, si la réduction des prêtres empêchent une bonne transmission de la foi alors elle est responsable aussi de la diminution des fidèles donc des vocations, etc.

mais bon c'est le serpent qui se mord la queue :'(

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8498
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar PaxetBonum » ven. 23 juin 2017, 17:02

Vous avez parfaitement raison whisperhill !
La source de ce manque de vocation est l'absence de catéchisme.
Les catéchisme proposent des visions socio-humanistes de l'homme et ne parlent plus de verticalité.
'Ont doit être gentil avec tout le monde car Jésus était gentil avec tout le monde'…

Sans parler des écoles privées où le catéchisme correspond plus souvent à de simple leçons de tolérance et de connaissance des autres religions…

Il y a toujours autant de vocations mais les jeunes ne peuvent plus entendre l'appel de Dieu car on ne leur a pas appris à tendre l'oreille vers le Ciel.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2141
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Suliko » ven. 23 juin 2017, 17:46

La qualité et l'orthodoxie du clergé est tout de même déterminante pour la transmission de la foi. Vous aurez beau avoir plusieurs familles très pieuses et observant les commandements divins, si elles ne trouvent pas de paroisse traditionnelle et d'écoles vraiment catholiques pour pratiquer leur foi et élever leurs enfants, il leur serait bien difficile de transmettre quoi que ce soit de solide. C'est ce qui s'est passé après le dernier concile : les familles catholiques fidèles à la Loi divine ne manquaient pas, mais le clergé ne s'est pas montré digne de sa mission et tout ce riche héritage s'est évaporé en quelques décennies, voire moins.
Hélas, pas de signe d'une solide reprise en main de la doctrine, mais au contraire la multiplication des hérésies, et notamment la reconnaissance des relations adultères, comme par exemple en Sicile.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3014
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Héraclius » ven. 23 juin 2017, 20:36

Je suppose que vous pensez à Malte, pas la Sicile.

Et je suis pas fan des phrases ou on utilise 37 fois des variantes du mot "vrai". "Un véritable prêtre vrai de vrai vraiment catholique".
Deus illum exaltavit et donavit illi nomen super omne nomen ut in nomine Iesu omne genu flectat caelestium et terrestrium et infernorum.

"Seul l'Amour est digne de Foi" - Hans-Urs von Balthasar

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2141
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Suliko » ven. 23 juin 2017, 20:49

Je suppose que vous pensez à Malte, pas la Sicile.

Et je suis pas fan des phrases ou on utilise 37 fois des variantes du mot "vrai". "Un véritable prêtre vrai de vrai vraiment catholique".
Non, je pensais bien à la Sicile. Par ailleurs, je ne vois pas où j'utilise 37 fois des variantes du mot "vrai". Si le fond de ma pensée vous déplaît, n'hésitez pas à argumenter.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3014
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Héraclius » ven. 23 juin 2017, 21:05

Je suppose que vous pensez à Malte, pas la Sicile.

Et je suis pas fan des phrases ou on utilise 37 fois des variantes du mot "vrai". "Un véritable prêtre vrai de vrai vraiment catholique".
Non, je pensais bien à la Sicile. Par ailleurs, je ne vois pas où j'utilise 37 fois des variantes du mot "vrai". Si le fond de ma pensée vous déplaît, n'hésitez pas à argumenter.
Je serais intéressé de savoir de quoi vous parlez dans ce cas. La province ecclésiastique a prise toute seule la décision d'interpréter AL à l'allemande ?

Quant à argumenter, non, parce que je suis pas très loin d'être d'accord avec le fond de vos phrases - prises comme telles - je suis juste mal à l'aise avec la forme. ;)
Deus illum exaltavit et donavit illi nomen super omne nomen ut in nomine Iesu omne genu flectat caelestium et terrestrium et infernorum.

"Seul l'Amour est digne de Foi" - Hans-Urs von Balthasar

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2141
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Suliko » ven. 23 juin 2017, 21:15

Je serais intéressé de savoir de quoi vous parlez dans ce cas. La province ecclésiastique a prise toute seule la décision d'interpréter AL à l'allemande ?
Lu ici : http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=829517
Il n'y a hélas pas que les Allemands, mais les Argentins et en réalité des pans entiers de l'Eglise qui admettent la communion des divorcés-remariés, et cela déjà avant Amoris Laetitia. Mais avec le pontificat de François, la confusion est encore plus profonde.
Mais nous sommes apparemment d'accord sur le fond, ce qui est le plus important.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3014
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Héraclius » ven. 23 juin 2017, 22:42

D'accord sur le fond à cette nuance prêt que j'ai une conception autrement plus large du sens de "traditionnel" et "d'orthodoxe".
Deus illum exaltavit et donavit illi nomen super omne nomen ut in nomine Iesu omne genu flectat caelestium et terrestrium et infernorum.

"Seul l'Amour est digne de Foi" - Hans-Urs von Balthasar

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2141
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Suliko » ven. 23 juin 2017, 22:55

D'accord sur le fond à cette nuance prêt que j'ai une conception autrement plus large du sens de "traditionnel" et "d'orthodoxe".
Et quelles sont nos différences précises quant aux définitions de ces deux adjectifs ? (Mais soit dit en passant, il me semble que même en adoptant votre propre vision de la Tradition et de l'orthodoxie, nous ne pouvons qu'aboutir à la conclusion qu'une grande partie du clergé actuel, y compris le pape, ne sont pas sur cette ligne traditionnelle. Etes-vous d'accord avec ce constat ?).
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
Marc Oh
Quæstor
Quæstor
Messages : 255
Inscription : ven. 01 avr. 2016, 16:05
Conviction : chrétien catholique
Localisation : Région centre

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar Marc Oh » ven. 23 juin 2017, 23:38

bonjour à tous, un argument que j’entends depuis plus de 10 ans c'est que ce sont statistiquement les familles chrétiennes qui fond les prêtres (il y évidement des exceptions, mais une énorme proportion a fait du scoutisme il me semble), moins de familles chrétiennes, donc moins de prêtre: c'est logique. Je précise que j’entends cela dans des milieux non tièdes où l'appel à la sainteté est audible.
Donc ce qui revient à dire : il ne manque pas de prêtre mais il manque de chrétien. Je suis assez d'accord...mais il faut commencer par soi même

Une bonne attitude est il me semble de soutenir par la participation (dans cette église plutôt que celle là) ce qui mérite à notre avis de l'être, de faire des enfants pour bien remplir ces églises et rendre ces enfants heureux d'être chrétien, etc c'est une forme de sélection en faisant des kilomètres, des enfants et des heureux.
Certaines génération disparaissent d'autre apparaisse. Des séminaires sont vides d'autre plein (certaines communautés). Nos pasteurs jugerons les arbres aux fruits.
Je croie qu'il y a une grande confusion sur ce qu'est un chrétien catholique : par exemple beaucoup de gents s'autoproclame catholique et sont absolument contre la confession. Je leur dis qu'ils sont protestant ce qui n'est pas du tout une insulte mais ils le prennent mal. C'est un peu comme tous les donneurs de conseil qui ne mette jamais les pied dans une église mais qui savent exactement ce qu'il faudrait y faire.

Je pense qu'il faut resté serein: Notre Seigneur sait ce qu'il fait. S'il estime qu'il vaux mieux laisser pourrir des initiatives farfelues plutôt que foudroyer 2-3 égarés, je pense qu'il faut faire confiance. Aimer et surtout se laisser aimer. Ne pas céder à la peur.

bonne soirée
Marc Oh!
"... sans l'amour je ne suis rien..."

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8498
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar PaxetBonum » sam. 24 juin 2017, 8:09

Je pense qu'il faut resté serein: Notre Seigneur sait ce qu'il fait. S'il estime qu'il vaux mieux laisser pourrir des initiatives farfelues plutôt que foudroyer 2-3 égarés, je pense qu'il faut faire confiance. Aimer et surtout se laisser aimer. Ne pas céder à la peur.
Les égarés sont légions.
Il a d'ailleurs annoncé que cela adviendrait :

"Et il lui fut donne de faire la guerre aux saints et de les vaincre. Et il lui fut donne pouvoir sur toute tribu et peuple et langue et nation."
Apocalypse 13
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

ChristianK
Quæstor
Quæstor
Messages : 254
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: Crise des vocations ? Vraiment ?

Message non lupar ChristianK » mar. 27 juin 2017, 23:57

Les mêmes causes probablement tuent les vocations et les conversions. Probablement autour du biblisme (caté lacunaire et manque dàpologétique) et de l`ouverture au monde. Dès quùne fermeture au monde est suffisante, et les laics, et les jeunes, et les vocations semblent réapparaitre. Ca semble la piste principale, ou lùne dèlles.


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités