Le célibat ecclésiastique

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Toto
Senator
Senator
Messages : 930
Inscription : mar. 04 sept. 2012, 20:21
Conviction : Catholique pratiquant traditionaliste

Le célibat ecclésiastique

Message non lupar Toto » sam. 11 mars 2017, 11:22

Bonjour,

La nouvelle est tombée : le Pape François est ouvert à l'ordination d'hommes mariés (cf. http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... robati.php)

Que disait Grégoire XVI, dans son encyclique Mirari Vos?

"Nous réclamons ici la constance de votre zèle en faveur de la Religion contre les ennemis du célibat ecclésiastique, contre cette ligue impure qui s'agite et s'étend chaque jour, qui se grossit même par le mélange honteux de plusieurs transfuges de l'ordre clérical et des plus impudents philosophes de notre siècle. Oublieux d'eux-mêmes et de leur devoir, jouets de passions séductrices, ces transfuges ont poussé la licence au point d'oser, en plusieurs endroits, présenter aux princes des requêtes, même publiques et réitérées, pour obtenir l'abolition de ce point sacré de discipline. Mais nous rougissons d'arrêter longtemps vos regards sur de si honteuses tentatives, et plein de confiance en votre religion, nous nous reposons sur vous du soin de défendre de toutes vos forces, d'après les règles des saints Canons, une loi de si haute importance, de la conserver dans toute son intégrité, et de repousser les traits dirigés contre elle de tous côtés par des hommes que tourmentent les plus infâmes passions. "
Nous réclamons votre zèle contre les ennemis du célibat ecclésiastique, cette ligue impure, qui se grossit par des transfuges de l'ordre clérical. Jouets de passions séductrices, ils ont présenté des requêtes pour abolir ce point sacré… si honteuses tentatives… Défendre de toutes vos forces, d'après les règles des Canons, une loi de si haute importance, de la conserver dans toute son intégrité, de repousser les traits dirigés contre elle par des hommes que tourmentent les plus infâmes passions.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3397
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Le célibat ecclésiastique

Message non lupar Kerniou » sam. 11 mars 2017, 12:23

C'est tout ! ..."jouet des passions séductrices" ... Vous n'auriez pas quelque chose de plus vindicatif ? ... Vous avez sans doute raison mieux vaut échapper à tout cela et ne plus avoir de prêtres ...
Déjà si on commençait par réserver certaines fonctions aux diacres mariés ,on pourrait peut-être en ordonner davantage ... ...
.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Toto
Senator
Senator
Messages : 930
Inscription : mar. 04 sept. 2012, 20:21
Conviction : Catholique pratiquant traditionaliste

Re: Le célibat ecclésiastique

Message non lupar Toto » sam. 11 mars 2017, 12:42

Je rappelle que l'expression "jouet de passions séductrices" (et non, d'ailleurs, comme vous le recopiez improprement "jouet des passions séductrices") vient de Grégoire XVI.
L'argument du manque de prêtres ne tient pas la route du tout ; cette crise de vocations, en France, est récente (années 60), alors que l'abstinence sexuelle a été proclamée dès le début du IVè siècle (concile d'Elvire), et même bien plus tôt si l'on se réfère à certains passages du Nouveau Testament. Donc, abolir une règle millénaire pour répondre à une crise qui a d'autres causes (mais on préfère se mettre des oeillères et ne pas aborder les vrais problèmes) ne résoudra rien mais au contraire aggravera la situation.
Tiens, si cela vous parle plus, Paul VI (oui, Paul VI! Et c'est là que l'on voit à quel point sévit un délabrement général ; être obligé de faire référence à Paul VI pour lutter contre les innovations modernistes, cela en dit long) a écrit une encyclique sur le célibat Sacerdotalis Cooelibatus où il rappelle la valeur du célibat. C'était il y a moins de 50 ans.
Nous réclamons votre zèle contre les ennemis du célibat ecclésiastique, cette ligue impure, qui se grossit par des transfuges de l'ordre clérical. Jouets de passions séductrices, ils ont présenté des requêtes pour abolir ce point sacré… si honteuses tentatives… Défendre de toutes vos forces, d'après les règles des Canons, une loi de si haute importance, de la conserver dans toute son intégrité, de repousser les traits dirigés contre elle par des hommes que tourmentent les plus infâmes passions.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Le célibat ecclésiastique

Message non lupar Mac » sam. 11 mars 2017, 13:05

Ces textes peuvent aider car à ma connaissance Jésus n'a pas préché le célibat mais la fidélité. Saint Pierre avait une femme mais lui était fidèle.
1Cette parole est certaine: Si quelqu'un aspire à la charge d'évêque, il désire une oeuvre excellente. 2Il faut donc que l'évêque soit irréprochable, mari d'une seule femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l'enseignement. 3Il faut qu'il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé. 4Il faut qu'il dirige bien sa propre maison, et qu'il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté; 5car si quelqu'un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l'Eglise de Dieu? 6Il ne faut pas qu'il soit un nouveau converti, de peur qu'enflé d'orgueil il ne tombe sous le jugement du diable. 7Il faut aussi qu'il reçoive un bon témoignage de ceux du dehors, afin de ne pas tomber dans l'opprobre et dans les pièges du diable.

8Les diacres aussi doivent être honnêtes, éloignés de la duplicité, des excès du vin, d'un gain sordide, 9conservant le mystère de la foi dans une conscience pure. 10Qu'on les éprouve d'abord, et qu'ils exercent ensuite leur ministère, s'ils sont sans reproche. 11Les femmes, de même, doivent être honnêtes, non médisantes, sobres, fidèles en toutes choses. 12Les diacres doivent être maris d'une seule femme, et diriger bien leurs enfants et leurs propres maisons; 13car ceux qui remplissent convenablement leur ministère s'acquièrent un rang honorable, et une grande assurance dans la foi en Jésus-Christ.
Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3010
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Le célibat ecclésiastique

Message non lupar Héraclius » sam. 11 mars 2017, 13:28

Le problème c'est que ce n'est pas le célibat sacerdotal qui est à l'origine de la crise des vocations. C'est d'ailleurs évident ; l'Eglise a autrefois eu des prêtres en surabondance malgré ce célibat.

Le vrai problème, c'est qu'il n'y a plus de jeunes pratiquants. En d'autres termes, il n'y a pas de crise des vocations : il y a autant de vocations qu'avant si on regarde les proportions. Le sacerdoce attire toujours les jeunes cathos ; mais il ne reste pas beaucoup de ceux-là.


D'ailleurs, regardez les anglicans, qui ont des prêtres mariés et des "viri probati" ordonnés : c'est toujours autant le désastre chez eux.

La vraie solution de long-terme, c'est d'évangéliser et bien catéchiser des jeunes, tout simplement.
Deus illum exaltavit et donavit illi nomen super omne nomen ut in nomine Iesu omne genu flectat caelestium et terrestrium et infernorum.

"Seul l'Amour est digne de Foi" - Hans-Urs von Balthasar

Pathos
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 441
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Le célibat ecclésiastique

Message non lupar Pathos » sam. 11 mars 2017, 13:31

Ils feraient mieux de réduire le cycle de formation 6 à 7 ans pour entendre des sermons souvent médiocres...

Altior
Senator
Senator
Messages : 852
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Le célibat ecclésiastique

Message non lupar Altior » sam. 11 mars 2017, 14:30

Chez les catholiques de rite oriental le célibat n'est pas une condition pour être ordinné. Néanmoins, le nombre de prêtre ne déborde pas. Les vrais raisons de ceux qui réclame l'abolition du célibat sont, à mon avis, ailleurs. Elle tiennent d'une agenda cachée du bouleversement et de la subversion de la prêtrise et, par là, de l'Église en entier.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Le célibat ecclésiastique

Message non lupar Mac » sam. 11 mars 2017, 14:51

Certains pourraient aussi vous répondre l'inverse. Vous avez changé l'enseignement des apôtres et leur foi faisant une obligation pour les évèques de rester célibataire alors que Saint Paul dit qu'ils doivent être le mari d'une seul femme. Pour Saint Paul il n'y a pas de problême à être évèque et marié tant que ce dernier est fidèle. Et selon l'évangile rester célibataire est avantgeux (ce qui se comprend puisque l'on peut renvoyer sa femme seulement si elle vous fait un enfant dans le dos) mais Jésus Lui-même choisi des hommes mariés mais fidèle pour apôtre. Cà c'est ce qui se trouve dans l'ecriture Sainte

fraternellement. :coeur:

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Le célibat ecclésiastique

Message non lupar Mac » sam. 11 mars 2017, 15:01

La vraie solution de long-terme, c'est d'évangéliser et bien catéchiser des jeunes, tout simplement.
Oui, mais il est dit dans l'article qu'il n'y a personne pour les cathéchiser, c'est pourquoi le Pape propose d'ordonner des hommes murs et mariés.

Là je crois quand même qu'il faut anticiper sur les futurs scandals et ne pas être naifs comme cela a dèjà été le cas. Il y a des cas d'adultère chez les autres confessions qui finissent dans les faits divers.

Sinon je pense que la crise est civilisationnelle et ce n'est pas le Pape qui serait la source de vos maux.

fraternellement. :coeur:

Pierre Carhaix
Barbarus
Barbarus

Re: Le célibat ecclésiastique

Message non lupar Pierre Carhaix » sam. 11 mars 2017, 22:17

Edit : après m'être renseigné exactement dans l'article de La Croix, il s'avère que les viri probati sont les diacres actuels auxquels il s'agirait de confier certaines tâches pastorales à préciser. Rien n'est décidé ni acté. Autrement, ce dossier est vide.
Dernière édition par Pierre Carhaix le lun. 13 mars 2017, 0:55, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2141
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Le célibat ecclésiastique

Message non lupar Suliko » sam. 11 mars 2017, 22:57

D'ailleurs, regardez les anglicans, qui ont des prêtres mariés et des "viri probati" ordonnés : c'est toujours autant le désastre chez eux.
Idem chez les pasteurs protestants : dans les communautés conservatrices d'un point de vue dogmatique et moral, il y a suffisamment de pasteurs et de fidèles d'âges variés, tandis que dans les communautés libérales, c'est la défection totale.
Il faut dire aussi qu'avec l'amoidrissement de la foi en la Présence réelle, la crise liturgique et le déclin massif de la confession, la figure du prêtre a été transformée et abaissée à un niveau proche de celui d'animateur pastoral (j'exagère à peine...). Je comprends qu'un jeune homme croyant puisse être appelé à devenir prêtre-sacrificateur, ayant le privilège, par la grâce de Dieu, de transformer le pain et vin en Corps et Sang du Christ, ainsi que de remettre les péchés des fidèles et de leur ouvrir ainsi les portes du Ciel. C'est une tâche infiniment noble et digne. Par contre, si être prêtre, c'est juste animer une liturgie appauvrie, dans laquelle tous les fidèles touchent le Corps du Christ de leurs mains (et pas juste les doigts consacrés du prêtre), et ne plus confesser que quelques rares fidèles ne s'étant pas éloignés de ce sacrement si nécessaire, je comprends que ce ne soit pas là quelque chose d'assez exaltant pour y sacrifier une éventuelle vie de famille. Je pense que beaucoup de prêtres souffrent profondément du déclin de prestige de la prêtrise et de l'affaiblissement de la foi. mais il est difficile de changer les vieilles habitudes post-conciliaires des paroisses. L'inertie y est telle que même si tout le monde sent bien que la foi ne fait que décliner et ne pas se transmettre, rien ne bouge, ou presque.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Senator
Senator
Messages : 917
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Le célibat ecclésiastique

Message non lupar prodigal » sam. 11 mars 2017, 23:27

Pierre Carhaix,
à titre personnel, cela surprendra peut-être, je suis hostile à l'ordination d'hommes mariés.
Néanmoins d'une part ce n'est évidemment pas à moi d'en décider, d'autre part je trouve que ce n'est pas parce qu'on est opposé à une idée qu'on est incapable d'en parler posément, sans passions, en pesant le pour et le contre et en étant respectueux du magistère.
Je trouve ainsi que vous donnez le bon exemple en énonçant quelques arguments. Ils ne sont pas tous d'égale importance à mon sens.
Si vous le permettez, je voudrais dire ce que j'en pense pour l'instant (car je n'exclus pas de changer d'avis). Comme vous avez eu la bonne idée de les numéroter c'est plus facile.
1) Si j'ai bien compris cela veut dire que des hommes ayant mené une vie d'hommes, à la fois sur le plan affectif et sur le plan professionnel, pourront parachever cette vie en l'offrant au service de Dieu. Cela, il faut le reconnaître, a quelque chose d'exaltant, et donc de dynamisant. Mais je suis d'accord avec vous (du moins je crois) il faut aussi se méfier de ce qui est exaltant.
2) Vous semblez penser que l'Eglise est une grande malade qu'il faut préserver. Pas trop quand même. Elle a les promesses de la vie éternelle, donc elle est solide, et peut supporter des bouleversements s'ils sont bons.
3) Je trouve que cela ressemble à du mépris a priori. Je veux bien vous croire sur ce que vous dites des paroisses et des gens bizarres qui les fréquentent, mais cela me choque un peu, vous comprenez je pense. De toute façon il ne suffit pas de décider qu'on veut devenir prêtre pour le devenir.
4) Il me semblait que ces prêtres nouveaux seraient soumis aux mêmes devoirs que les autres sauf le célibat. De toutes façons quand on est prêtre c'est que l'on accepte les sacrifices que cela implique, et il ne sied pas que l'on soit envieux de ceux qui n'y sont pas soumis.
5) Cela fait deux arguments en fait, que je trouve assez convaincants l'un et l'autre. a) Un prêtre doit être disponible à son prochain, donc ne pas avoir charge de famille (mais si j'ai bien compris l'idée est d'ordonner prêtres des hommes dont les enfants sont adultes). b) En effet je n'y avais pas pensé, c'est à ce niveau (les relations avec la hiérarchie) que faire deux catégories de prêtre pourrait être nuisible. J'ajoute un petit c) par conséquent pour remédier aux inconvénients liés à ce "sacerdoce à deux vitesses", une solution serait d'autoriser purement et simplement le mariage des prêtres, et donc le risque est réel que l'on y vienne.
6) Le chantage au schisme est inadmissible. Ce n'est pas aux schismatiques qu'il revient de décider de ce que doit être l'Eglise pour leur complaire.
7) Je suis d'accord, il n'y a pas à reconstituer un état culturel disparu depuis longtemps. Toutefois le fait qu'il y ait eu longtemps des prêtres mariés ( et qu'il y en ait encore chez les orthodoxes) montre que l'esprit traditionnel ne devrait pas être nécessairement obtus sur la question, contrairement à ce que vous supposiez à l'argument 6.
Je vous remercie en tous cas de votre message.
Suliko,
nos messages se sont croisés. Mais de toute façon, ce n'est pas si fréquent, je n'ai rien à lui opposer :) .
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Senator
Senator
Messages : 917
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Le célibat ecclésiastique

Message non lupar prodigal » dim. 12 mars 2017, 12:08

Écoutez, en peu de mots, si on croit revigorer l'Église en se tournant vers des grands pères, au lieu de prendre des mesures pour que des jeunes se sentent attirés par l'Église, alors ça me dépasse complètement.
Je ne crois pas qu'il faille attirer les jeunes. Ni les vieux d'ailleurs. Je crois qu'il faut s'efforcer de penser et d'agir en esprit et en vérité.
Notre société est profondément malade et a décidé de se suicider. Au fond, je crois que c'est la clef du problème.
Je suis assez d'accord. Le libéralisme finit par rencontrer ses contradictions, et fabrique son propre déluge. Mais ce n'est pas une raison pour désespérer de l'Eglise, puisque elle est l'arche.
Et j'aurais beau vous représenter les meilleurs arguments, je n'arriverai jamais à vous convaincre, car nous sommes dans un processus irrationnel.
Me convaincre de quoi, au fait?
Et bien allons y ! Fonçons donc tête baissée vers ce mur. C'est une très bonne idée. Et advienne que pourra.
Vous le suggérez vous-même, gardons plutôt la tête froide cela vaudra mieux. Il ne s'agit pas d'aller dans le mur mais de naviguer dans la tempête. Ne compliquons pas la tâche du pilote.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Toto
Senator
Senator
Messages : 930
Inscription : mar. 04 sept. 2012, 20:21
Conviction : Catholique pratiquant traditionaliste

Re: Le célibat ecclésiastique

Message non lupar Toto » dim. 12 mars 2017, 13:16

En fait, je vois plusieurs arguments contre :
-la continence des prêtres est immémoriale. Sans remonter jusqu'au nouveau testament, elle date du concile d'Elvire (IVe siècle), a été rappelée par de nombreux papes et conciles, avec force, véhémence et détermination, jusqu'à Paul VI en 1967. Changer quelque chose d'aussi fort, qui dure quasiment depuis le début (et je rappelle en passant que rien ne dit que Pierre était marié quand il était apôtre ; on sait qu'il a été marié, puisqu'il avait une belle-mère, mais rien ne dit que sa femme était encore de ce monde quand il fut appelée ; et quand bien même sa femme fût encore de ce monde que, en suivant Jésus sur les routes, il n'avait donc pas la possibilité d'avoir commerce avec elle ; et les paroles de Jésus sont relativement claires : "Et quiconque aura quitté, à cause de mon nom, ses frères, ou ses soeurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses terres, ou ses maisons, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle.") donnera clairement de grands bouleversements ; c'est mépriser la saine Tradition, le Magistère, et les Ecritures. On ne change pas impunément un point si important
-Il est absolument évident que la restriction aux viri probati sautera d'elle-même ; c'est la technique du pied dans la porte, on grappille petit à petit, on commence par les diacres permanents, puis les viri probati, puis on continuera par absolument tout le monde
-Le monde cherche à séculariser complètement le prêtre. Ce n'est pas un hasard si des régimes anticléricaux ont interdit le port de la soutane ; c'est pour que le prêtre ressemble à tout le monde. Le monde insiste autant sur le mariage des prêtres (ou l'ordination d'hommes mariés) pour que le prêtre ressemble de plus en plus à n'importe qui ; que l'on passe d'une belle vocation à une simple fonction, un métier comme un autre.

Je suis donc extrêmement préoccupé par ce projet.
Nous réclamons votre zèle contre les ennemis du célibat ecclésiastique, cette ligue impure, qui se grossit par des transfuges de l'ordre clérical. Jouets de passions séductrices, ils ont présenté des requêtes pour abolir ce point sacré… si honteuses tentatives… Défendre de toutes vos forces, d'après les règles des Canons, une loi de si haute importance, de la conserver dans toute son intégrité, de repousser les traits dirigés contre elle par des hommes que tourmentent les plus infâmes passions.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Le célibat ecclésiastique

Message non lupar Mac » dim. 12 mars 2017, 14:10

Saint Pierre a une belle-mère que Jésus guérit de la grippe. Donc oui Saint Pierre avait une femme. Les autres apôtres aussi sans doute il faudrait rechercher dans l'ecriture. Saint Paul dit que les évêques doivent être le mari d'une seule femme. Donc il n'existe pas ce voeu de chasteté si les évèques devaient être le mari d'une seule femme.

La question à se poser : pourquoi au 4 ème siècle grand bouleversement, faut que les évèques ne soient plus marié?

Fraternellement. :coeur:


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités