Mère Teresa

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7081
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Mère Teresa

Message non lupar Anne » ven. 27 mai 2011, 4:42

Polémique autour d'une statue de Mère Téresa
Vu sur Balkan Insight, avec traduction rapido:

Nouvelles, 26 Mai 2011 / 08:44

:arrow: http://www.balkaninsight.com/en/article ... esa-statue

Les musulmans du Kosovo en ont contre la nouvelle statue de Mère Téresa

Les musulmans de la ville occidentale de Peja sont loin d’être heureux de la décision du conseil municipal qui permet à une société albanaise sise aux É.U. d’élever une statue à Mère Téresa.

Petrit Collaku
Pristina

Un groupe de jeunes musulmans de Peja, le Forum des Jeunes Musulmans, a demandé au maire de d'annuler la décision, disant qu’elle ne représente pas les intérêts de la communauté musulmane et est une insulte à une ville qui est à 98% musulmane.

Le groupe affirme avoir déjà amassé 2 000 signatures pour une pétition contre la statue, et si il y avait à élever des statues, elles devraient être celles des héros de la guerre d’indépendance de la Serbie.

“Cette décision des autorités est due au lobby et au financement de l’Opus Dei » a affirmé Noli Zhita à Balkan Insight.

Il dit que plusieurs musulmans de Peja sont insultés par la décision, qui fait partie d’un plan visant à Christianiser l’espace public du Kosovo.
Le groupe de jeunes ajoute que Mère Téresa n’était ni une vraie Albanaise, ni originaire du Kosovo.

“Elle était d’origine Vlach, née en Macédoine. Elle n’est pas une Albanaise,» de dire Zhita.

La célèbre missionnaire catholique maintenant béatifiée, reconnue pour son travail dans les bidonvilles de l’Inde, n’a rien fait pour le Kosovo ou pour Peja mais a passé sa vie à servir une organisation religieuse étrangère, disent-ils.

Jusqu’ici, le maire de Peja n’est pas d’humeur à céder.

La municipalité a répondu positivement le 11 mars à la requête d’un groupe connu sous le nom de Conseil pour les Statues de Mère Téresa, dirigé par les Catholiques Albanais de New York demandant un espace en ville pour élever la statue.

Le maire Ali Berisha dit avoir reçu une lettre de protestation du groupe des jeunes musulmans mercredi dernier.

Mais, minimisant la pertinence de l’identité religieuse de Mère Téresa, il affirme que son travail pour les pauvres et les mourants transcende toute la question.

“Je pense qu’il ne devrait pas y avoir de connotation religieuse à cette affaire, mais seulement une connotation humanitaire,” de dire Berisha à Balkan Insight.

Il dit que la requête pour la statue a été discutée plusieurs fois en assemblée locale et que la majorité des conseillers avait voté en sa faveur.
Il a aussi affirmé avoir discuté de l’affaire avec le chef de la Communauté islamique de Peja qui n’a montré aucun signe de désaccord.

“Nous allons aller de l’avant avec le projet,” affirme Berisha.

La communauté musulmane du Kosovo ressent un recul depuis quelques temps. Quoique comprenant la vaste majorité des quelques 2 millions de la population, la petite communauté catholique a souvent été habile à s’approprier les initiatives de grande visibilité ces dernières années.
Une nouvelle cathédrale catholique, aussi nommée en l’honneur de Mère Téresa, a été inaugurée au centre de la capitale, Pristina, en septembre dernier et qui est encore en construction.

(Voir photo de la cathédrale sur le site).

La communauté musulmane prétend que la cathédrale est beaucoup trop vaste pour les besoins de la petite communauté religieuse, ajoutant que les croyants musulmans ne peuvent souvent pas entrer dans des mosquées parce que trop rares et trop petites.

Née à Skopje, alors ville de l’Empire ottoman, Mère Téresa était la cadette d’une famille provenant de Shkoder au nord de l’Albanie.
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1754
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Polémique autour d'une statue de Mère Téresa

Message non lupar stephlorant » mar. 31 mai 2011, 11:37

Mère Térésa, mère de son pays d'origine - aussi !
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8731
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Polémique autour d'une statue de Mère Téresa

Message non lupar PaxetBonum » mar. 31 mai 2011, 11:45

La cathédrale est remarquable… par l'absence totale de clocher et pire de croix…
Merci la religion de la paix et de l'amour…
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7081
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Polémique autour d'une statue de Mère Téresa

Message non lupar Anne » mer. 01 juin 2011, 0:27

Ça va être plus pratique quand elle sera "réquisitionnée" pour devenir une mosquée ? :siffle:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1754
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Polémique autour d'une statue de Mère Téresa

Message non lupar stephlorant » mer. 01 juin 2011, 11:10

J'ai découvert qu'à nouveau les chrétiens en cet endroit ne sont vraiment qu'une minorité ! C'est déjà beaucoup que cette cathédrale ait été édifiée en cet endroit. Je reconnais en cela l'amour du Père: Il récompense mère Térésa là où elle n'y aurait sans doute pas songé.

A propos: peut-on avoir accès à une vie de la sainte par elle-même ?
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Polémique autour d'une statue de Mère Téresa

Message non lupar Théophane » mar. 07 juin 2011, 13:04

Je pense qu'indépendamment de sa religion, Mère Teresa doit être reconnue et honorée pour son action au service des plus pauvres.
Cela me fait penser à la décision du maire de Paris (dont je ne partage pourtant pas les idées politiques) de nommer le parvis de Notre-Dame du nom de Jean-Paul II. Devant les critiques, il avait répondu simplement que c'était l'homme et son action qu'on saluait, et non le chef religieux.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1927
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

"Moi, Mère Teresa, je suis pécheresse"

Message non lupar DavidB » lun. 25 juil. 2011, 18:24

Je suis à lire un livre qui me fait un tel bien, mais un tel bien!!!

Je lisais un passage des Fioretti de Mère Teresa. À un moment donné, quelqu'un lui demande ce qu'elle pense des pécheurs. Elle répond rapidement et sans scrupule aucun : "Moi, Mère Teresa, je suis pécheresse, nous avons TOUS besoin de la Miséricorde de Dieu".

Méditant cela, j'en viens à me dire que de se reconnaître pécheurs ne doit pas nous être objet de honte, mais d'humilité... Humilité et non pas humiliation. Humiliation signifie que mon orgueil est encore à l'oeuvre. Humilité signifie que je laisse Dieu agir en moi.

Se reconnaître pécheur devrait peut-être devenir source de joie. Source de joie, parce que se reconnaissant pécheurs, nous ouvrons enfin la porte à Dieu pour qu'Il nous donne de dépasser notre péché et d'en être relevé...

Si Mère Teresa reconnaissait spontanément être pécheresse dépendante de la Miséricorde de Dieu, qui serions-nous d'avoir honte d'en être au moins autant qu'elle?
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4625
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: "Moi, Mère Térèsa, je suis pécheresse"

Message non lupar gerardh » lun. 25 juil. 2011, 19:23

_______

Bonjour,

Une bienheureuse ou une sainte ne sont-elles pas alors exemptes de péchés ?


_______

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: "Moi, Mère Térèsa, je suis pécheresse"

Message non lupar Mac » lun. 25 juil. 2011, 19:48

Bonjour David,

Merci pour ces très belles réflexions.
Jésus n'est pas venu pour les justes mais pour les pécheurs donc vous avez parfaitement raison de dire que cette humilité de se reconnaitre pécheurs ouvre la porte à Notre Seigneur Jésus Christ afin qu'Il nous relève.
"Oh Jésus Fils de david. Prends pitié de moi. Je suis un pauvre pécheur."
Jésus est sensible à ces prières du cœur.

Fraternellement en Notre Seigneur Jésus Christ.

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1927
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Re: "Moi, Mère Térèsa, je suis pécheresse"

Message non lupar DavidB » lun. 25 juil. 2011, 20:18

Bonjour Mac, ça me fait tellement plaisir de partager ce qui me fait tant de bien.

C'est que je trouve tellement de douceur dans ce que je découvre lentement, lentement, lentement... Il me semble que j'entende Notre Seigneur me dire comme à ses disciples : "Que vos coeurs sont lents à croire!". Il y a 2 mois j'étais malade de terreur de voir en moi tellement de grandes noirceurs, je ne dormais presque plus, ne mangeais presque plus, j'étais dans la haine de moi-même et j'avais entrepris un chemin d'auto-destruction certaine, incapable de savoir "quoi" faire avec cet abîme de misère et de faiblesse que je ressens en moi, en désespoir, incapable d'envisager le moindrement de surmonter les difficultés dans mon âme mourante et suicidaire... Alors, dans ma recherche, j'ai voulu mieux comprendre ce qui relève de l'Amour et de la Miséricorde de Dieu. J'ai fais une retraite, et mon accompagnatrice, priant sur moi, prononçait pour moi des prières, et s'est arrêtée nette en plein milieu d'une phrase et me demande : "David, veux-tu vivre? Arrête de regarder tes péchés et regarde l'Amour de Jésus pour toi sur la croix. Il veut te relever et toi tu te cloues toi-même au sol!". Je me suis souvenu d'une autre phrase qu'on m'avait dit, il y a 6 ans : "Je veux que tu aies dans ton coeur la certitude d'être sauvé parce que je t'ai aimé jusqu'au bout". Oh! Il ne me garantissait pas le paradis, Il avertissait mon âme mercantile et suffisante que son salut ne s'achète pas, mais est offert par son "Amour jusqu'au bout". Maintenant que je le comprends autrement, son "Amour jusqu'au bout" me montre combien je n'aime pas dans la mesure de Son Amour, oh là là!!! j'ai envie de dire que mon "amour" est même pas mal au minimum... Mais on dirait que cette nouvelle compréhension me donne le goût de répondre, et non plus d'acheter, ni de mériter. C'est bizarre, mon coeur se repent mieux, sans autodestruction, en voyant mes péchés comme une bouderie face à l'Amour et à la miséricorde de Dieu qu'en pensant aux punitions... Si je pense aux punissions, je m'effondre, dans un effroi paralysant. Si je pense à l'Amour dont je suis aimé, je trouve important de me lever, de répondre et de partager...

J'essaie d'approfondir ce que cela signifiait dans la vie des saints. J'y ressens une énergie qui revient lentement, lentement, comme un petit ruisseau qui s'élargit, lentement lentement, mais qui s'élargit.

Je lis tous les jours une page que j'ai trouvé : "http://www.spiritualite-chretienne.com/ ... de-06.html"
Et je constate que de grands saints semblent avoir trouvé le secret de leur sainteté dans leur confiance en la Miséricorde de Dieu, dans la reconnaissance de leur dépendance, en tant que pécheurs, de cette Miséricorde. Ça semble être un fil indispensable.

Comment se fait-il qu'il soit si difficile de comprendre que la Miséricorde de Dieu agit en nos coeurs de la sorte, alors que c'est le remède dont nous avons tous le plus grand besoin?

Enfin, une excellente journée à vous, Mac,

Dans la paix de Notre Seigneur.


David
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1927
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Re: "Moi, Mère Térèsa, je suis pécheresse"

Message non lupar DavidB » lun. 25 juil. 2011, 20:21

_______

Bonjour,

Une bienheureuse ou une sainte ne sont-elles pas alors exemptes de péchés ?


_______

Qui donc a dit une telle aberration? Un saint ou un bienheureux est un pécheur qui s'est laissé relevé du péché, s'en est laissé purifier et détacher de façon héroïque au point de devenir saint en correspondant à la grâce de Dieu dans son témoignage de vie. devenant dans la grâce du Christ, le visage du Christ. Mère Térèsa disait que la sainteté était de ne pas faire obstacle à Dieu. Qu'est-ce que le péché sinon un obstacle au témoignage de l'Amour de Dieu que l'Esprit Saint souhaite révéler en nous, en nous faisant devenir comme le christ de par nos actes, nos paroles et nos pensées?
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4625
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: "Moi, Mère Térèsa, je suis pécheresse"

Message non lupar gerardh » lun. 25 juil. 2011, 22:40

________

Bonjour DavidB,

Donc, selon vous, même postérieurement à leur conduite héroïque, les bienheureux et saints peuvent encore pécher ?



_____________

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: "Moi, Mère Térèsa, je suis pécheresse"

Message non lupar Mac » mar. 26 juil. 2011, 4:36

Bonjour David,
Bonjour Mac, ça me fait tellement plaisir de partager ce qui me fait tant de bien.C'est que je trouve tellement de douceur dans ce que je découvre lentement, lentement, lentement... Il me semble que j'entende Notre Seigneur me dire comme à ses disciples : "Que vos coeurs sont lents à croire!". Il y a 2 mois j'étais malade de terreur de voir en moi tellement de grandes noirceurs, je ne dormais presque plus, ne mangeais presque plus, j'étais dans la haine de moi-même et j'avais entrepris un chemin d'auto-destruction certaine, incapable de savoir "quoi" faire avec cet abîme de misère et de faiblesse que je ressens en moi, en désespoir, incapable d'envisager le moindrement de surmonter les difficultés dans mon âme mourante et suicidaire... Alors, dans ma recherche, j'ai voulu mieux comprendre ce qui relève de l'Amour et de la Miséricorde de Dieu. J'ai fais une retraite, et mon accompagnatrice, priant sur moi, prononçait pour moi des prières, et s'est arrêtée nette en plein milieu d'une phrase et me demande : "David, veux-tu vivre? Arrête de regarder tes péchés et regarde l'Amour de Jésus pour toi sur la croix. Il veut te relever et toi tu te cloues toi-même au sol!". Je me suis souvenu d'une autre phrase qu'on m'avait dit, il y a 6 ans : "Je veux que tu aies dans ton coeur la certitude d'être sauvé parce que je t'ai aimé jusqu'au bout". Oh! Il ne me garantissait pas le paradis, Il avertissait mon âme mercantile et suffisante que son salut ne s'achète pas, mais est offert par son "Amour jusqu'au bout". Maintenant que je le comprends autrement, son "Amour jusqu'au bout" me montre combien je n'aime pas dans la mesure de Son Amour, oh là là!!! j'ai envie de dire que mon "amour" est même pas mal au minimum... Mais on dirait que cette nouvelle compréhension me donne le goût de répondre, et non plus d'acheter, ni de mériter. C'est bizarre, mon coeur se repent mieux, sans autodestruction, en voyant mes péchés comme une bouderie face à l'Amour et à la miséricorde de Dieu qu'en pensant aux punitions... Si je pense aux punissions, je m'effondre, dans un effroi paralysant. Si je pense à l'Amour dont je suis aimé, je trouve important de me lever, de répondre et de partager...

J'essaies d'approfondir ce que cela signifiait dans la vie des saints. J'y ressens une énergie qui revient lentement, lentement, comme un petit ruisseau qui s'élargit, lentement lentement, mais qui s'élargit.

Je lis tous les jours une page que j'ai trouvé : "http://www.spiritualite-chretienne.com/ ... de-06.html"
Et je constate que de grands saints semblent avoir trouvé le secret de leur sainteté dans leur confiance en la Miséricorde de Dieu, dans la reconnaissance de leur dépendance, en tant que pécheurs, de cette Miséricorde. Ça semble être un fil indispensable.

Comment se fait-il qu'il soit si difficile de comprendre que la Miséricorde de Dieu agit en nos coeurs de la sorte, alors que c'est le remède dont nous avons tous le plus grand besoin?
Non, nous nous confessons et après le péché est pardonné et nous devons rendre grâce à Jésus de nous avoir pardonné. Bien souvent, nous ne croyons pas assez dans le pardon que Jésus nous accorde. IL FAUT CROIRE FERMEMENT qu'Il nous a pardonnés et Sa crucifixion témoigne que nous pouvons croire fermement. Jésus Lui-même dit "Tout péché sera pardonné sauf le blasphème contre le Saint Esprit". Donc tout tout tout, cela veut dire qu'après il n'y a plus de péché, aucun péché ne résiste au pardon du Christ. Jésus est venu pour servir et non pour être servi, Il n'est pas venu dans le monde pour juger ou condamner le monde mais parce que Dieu a tant aimé le monde qu'Il a envoyé Son Fils Unique afin que par Son sacrifice nous soyons sauvé. Ainsi, Jésus ne nous juge pas, ne nous condamne pas, ni vous, ni moi, alors pourquoi vais-je me juger, pourquoi allez-vous vous juger? Jésus commande de ne pas juger les autres et bien cela s'applique aussi à soi-même. Me juger c'est enfreindre le commandement de Jésus qui dit de ne pas juger. Je ne me juge absolument pas mais j'essaie de voir paisiblement, car on voit mieux en étant DANS LA PAIX ce qui déplait à Dieu et comment lui présenter cela en confession. Jésus pardonne et efface les péchés. DIEU N'EST QU'AMOUR. Donc effectivement, comme vous a dit votre accompagnatrice, vous n'avez plus à regarder le péché qui vous a été pardonné (il n'existe plus ce péché, donc si vous le regardez encore c'est que vous regardez quelque chose qui n'existe plus pour Dieu), parce que cela devient un boulet que vous vous attaché tout seul aux pieds alors que la grâce du pardon vous a été accordée. Il y aura plus de joie dans la ciel pour un qui se converti que pour 99 autres justes, de même lorsque vous avez été pardonné le ciel est dans la joie car c'est comme un acte de foi, de conversion et vous devez également être dans la joie et rendre grâce car c'est Jésus qui s'est chargé du péché des hommes et de vos péchés et de mes péchés. Pardon Jésus, Merci Jésus. Bien sûr, malheureusement, nous allons après cette confession pécher de nouveau , mais Jésus demande de pardonner 7 fois 77 fois, c'est à dire autant de fois qu'il est nécessaire, car Il sait bien qu'il y a de forte chance que nous péchions de nouveau, donc Jésus Lui-même pardonne autant de fois que nous viendrons Lui demander Son pardon pour nos péchés. Amen!Amen! Ta Miséricorde Seigneur Jésus est Infinie! Je te rend grâce d'avoir ouvert les yeux des aveugles affligés que nous sommes, nous qui vivions dans nos peurs paralysantes, accablantes et nos superstitions alors que Tu est La Vie, La Vérité, Le Chemin, La Lumière des hommes et que Tu nous libère par Ta parole car en Toi demeure LA SAGESSE de Notre Père qui est au ciel.
De même il faut CROIRE FERMEMENT que Jésus nous aime, sinon nous avons beaucoup de mal à aimer notre propre personne et si nous ne nous aimons pas comment aimer son prochain car Jésus demande d'aimer son prochain comme soi-même. Or il faut bien se rendre compte que ce qui a poussé Dieu à envoyer Son fils dans le monde c'est cette Amour parce qu'Il n'est qu'Amour pour les hommes. "DIEU A TANT AIME LES HOMMES qu'Il a envoyé Son Fils dans le monde pour nous sauvé et NON POUR NOUS JUGER". Le baptême c'est le signe indélébile que nous sommes des fils de Dieu ( cette grâce vous ne pourrez pleinement la mesurer que plus tard mais quelle faveur nous a fait Dieu en nous adoptant pour ses fils) par Notre Seigneur Jésus Christ, nous ne sommes plus des orphelins dans le monde mais nous avons Le Père le plus grand Dieu Lui-même. Alors ils nous faut faire des petits pas et des petits efforts afin que Notre Père soit glorifié au ciel et sur la terre par nous (en rejetant toutes les idées noires type suicide inspirés des ténèbres, Dieu inspire la vie et la joie même dans les épreuves les plus rudes), à travers nous et cela passe par l'amour pour l'œuvre de Dieu que nous sommes nous. Merci Jésus de m'avoir créer par Amour. Merci Jésus de m'aimer malgré mes imperfections. Tu connais toutes mes imperfections, mes faiblesses, mes fragilités, mon cœur profond, mais Tu as donné Ta vie pour que je sois sauvé parce que Dieu Ton Père, Notre Père, a estimé DANS SA SAGESSE INFINIE que je valait la peine d'être aimé. Toi tu pardonnes tout et à Ta suite je pardonne tout du plus profond de mon cœur. Toi, Tu aimes tous les hommes et à Ta suite j'aime tous mes frères et sœurs du plus profond de mon cœur. Toi tu ne me condamne pas pour mes erreurs et à Ta suite je ne condamne aucune de tes créatures pour ses erreurs du plus profond de mon cœur. Toi Tu me donnes tout Ton Amour sans compter et à Ta suite je donne tout mon amour sans compter du plus profond de mon cœur. Tu me donnes TA PAIX INFINIE afin qu'elle demeure en moi, et à Ta suite, je donne ma paix à tes créatures, mes frères et sœurs afin que cette paix qui vient de Toi demeure en ceux-là que Tu aimes et ceci du plus profond de mon cœur, afin que je sois une gloire pour Toi. Ayons confiance dans la divine miséricorde. Elle est infinie.

Excellente journée aussi, David,

Dans la paix de Notre Seigneur.

Mac.

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1927
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Re: "Moi, Mère Térèsa, je suis pécheresse"

Message non lupar DavidB » mar. 26 juil. 2011, 5:18

________

Bonjour DavidB,

Donc, selon vous, même postérieurement à leur conduite héroïque, les bienheureux et saints peuvent encore pécher ?



_____________
Ils le peuvent encore, mais je crois qu'étant ancrés solidement dans le christ, c'est plutôt rare à ce niveau. Mais ils n'en sont pas moins "pécheurs" dépendant de la grâce de Dieu. :)
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4625
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: "Moi, Mère Térèsa, je suis pécheresse"

Message non lupar gerardh » mar. 26 juil. 2011, 18:33

________

Bonjour DavidB,

Pour prolonger notre dialogue :
Gérard : donc, selon vous, même postérieurement à leur conduite héroïque, les bienheureux et saints peuvent encore pécher ?
DavidB : Ils le peuvent encore, mais je crois qu'étant ancrés solidement dans le christ, c'est plutôt rare à ce niveau. Mais ils n'en sont pas moins "pécheurs" dépendant de la grâce de Dieu
Comment les péchés qu'ils commettent peuvent-ils être purifiés dès lors qu'ils vont directement au Paradis sans passer par le Purgatoire ?


___________


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité