Mère Teresa

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7933
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Mère Thérésa une "réac" !

Message non lupar Cinci » lun. 05 sept. 2016, 12:43

Bonjour,

Dans l'interview avec Madeleine Poulin, la mère Teresa tenait un discours parfaitement irrecevable pour le monde. En même temps, je reconnais que le propos se voulait catholiquement inspiré sur le fond, justifiable chez une sainte.

Le seul problème : on n'imagine fort mal nos régimes libéraux jouant le rôle de régimes politiques pouvant imposer une règle de conduite qui serait la même pour tous. Entendons-nous ici : je parle d"une règle découlant d'une conviction religieuse particulière pour commencer, jusqu'à exiger que des femmes aillent risquer leur vie, pour finir, parce que la défense d'un enfant à naître ne souffrirait pas d'exception. Ce n'est pas le genre de choses que l'on peut exiger des autres, Je pense au sacrifice de sa vie. Un époux ne demande pas cela à sa femme, pas plus qu'un Père abbé demande à ses frères d'y laisser leur peau à force de jeûne, pour la plus grande gloire de Dieu

La Mère faisait sans doute son boulot en disant ce qu'elle avait à dire. Je ne la traiterais pas de réac malgré que son propos reste insensé pour quiconque serait éloigné de la foi; peut-être tout simplement pour celui qui serait moins prompt à vivre lui-même un régime de sainteté sans concession. En parlant comme elle le faisait, la Mère ne pouvait pas s'attendre non plus de voir les gouvernements lui emboîter le pas. Ce dernier point ne devait pas trop la préoccuper, je présume.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Mère Thérésa une "réac" !

Message non lupar Mac » lun. 05 sept. 2016, 13:16

Bonjour gerardh :)
Je vois sur ce fil de discussions qu'elle est attaquée sur plusieurs points. Je ne peux ni ne veux ni arbitrer ni même juger ces faits. Le Seigneur connaît toutes choses.
Dieu est charité. Donc jugé n'est pas difficile vu que Jésus est allez au milieu des pauvres et des lépreux par Sainte Mère Teresa. Au fond ce qui vous dérange me semble t-il c'est que ce soit une catholique issu de l'Eglise de Sainte Hélène ( l'Eglise des premiers chrétiens) qui sauva les chrétiens des persécutions.
Par contre j'aurais plusieurs étonnements qui me troublent.
En premier lieu, j'ai entendu dire qu'elle avait un moment douté de l'existence de Dieu. Je ne veux pas lui jeter la pierre mais cela m'étonne de la part d'une chrétienne fondée. Cela a pu se passer lors d'une phase de dépression comme j'en ai moi-même vécue.
Elle pensait ne pas comprendre Dieu, mais bon elle était en fait très en avance dans la compréhension du Seigneur. cf corneille.

Fraternellement. :coeur:

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7933
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Mère Thérésa une "réac" !

Message non lupar Cinci » lun. 05 sept. 2016, 13:35

Parmi les commentaires sous un des liens placés sur la page du Huffington Post.

Ici :
"Malgré les injustices qu'elle ne cessait de constater, Mère Teresa s'est toujours tenue à l'écart des questions politiques. «La politique ne me préoccupe pas. Mieux, je n'ai pas le temps de me préoccuper de thèmes touchant à la politique. Tout le monde le sait. Je me trompe? En tous cas, je préfère me tromper, mais rester dans la charité."

"Quand on est une figure morale mondiale, peut-on s'exonérer d'une pensée politique ? Sans doute peut-on voir ici la première faiblesse du parcours de la religieuse."

[...]

"La seconde écharde dans le parcours de la « sainte de Calcutta » est sa conception de la famille. Certes, ses positions - éloge de la famille traditionnelle, condamnation de l'avortement et de la contraception autre que naturelle - sont dans la droite ligne du discours catholique romain. Mais dans le contexte de l'extrême misère et dans un pays dont la grande priorité était alors la régulation des naissances, la parole de Mère Teresa dans ce domaine a, sans doute, eu des conséquences néfastes.

En 1995 à Pékin, lors de Conférence mondiale des Femmes, elle a abordé le don de la maternité : « Ce don peut être détruit, spécialement par le mal de l'avortement, mais aussi par la pensée qu'il y a des choses plus importantes qu'aimer : la carrière, le travail à l'extérieur du foyer. »

Il n'est pas nécessaire d'être une féministe chevronnée pour voir là une vision de la femme pour le moins restreinte. Elle écrivait également, comme pour enfoncer le clou : « La femme a été créée pour aimer et être aimée. La femme est le centre de la famille. S'il existe aujourd'hui des problèmes graves, c'est parce que la femme a délaissé sa place au sein de la famille."

http://temoignagechretien.fr/articles/m ... dun-modele

Il est évident que son discours traditionnel comme celui de l'Église catholique parfois ne peuvent pas rejoindre les considérations de tout le monde. Il peut y avoir des tensions normales entre la promotion d'un idéal et la réalité, et sans que ça puisse signifier une monstruosité spéciale chez la sainte ou chez les citoyens freinant un peu des quatre pieds.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2304
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Mère Teresa une "réac" !

Message non lupar Suliko » lun. 05 sept. 2016, 13:37

Dans l'interview avec Madeleine Poulin, la mère Teresa tenait un discours parfaitement irrecevable pour le monde.
Pour un certain monde...Je suis sûre que dans la plupart des pays musulmans, ou même dans certains pays encore relativement chrétiens ou bouddhistes, le discours de Mère Teresa serait aujourd'hui encore parfaitement acceptable et approuvé par les populations.
En même temps, je reconnais que le propos se voulait catholiquement inspiré sur le fond, justifiable chez une sainte.
Ce n'est pas un discours justifiable seulement chez une sainte. Tout catholique doit se prononcer contre l'avortement et désirer que les lois scélérates actuelles soient abolies.
Le seul problème : on n'imagine fort mal nos régimes libéraux jouant le rôle de régimes politiques pouvant imposer une règle de conduite qui serait la même pour tous. Entendons-nous ici : je parle d"une règle découlant d'une conviction religieuse particulière pour commencer, jusqu'à exiger que des femmes aillent risquer leur vie, pour finir, parce que la défense d'un enfant à naître ne souffrirait pas d'exception. Ce n'est pas le genre de choses que l'on peut exiger des autres, Je pense au sacrifice de sa vie. Un époux ne demande pas cela à sa femme, pas plus qu'un Père abbé demande à ses frères d'y laisser leur peau à force de jeûne, pour la plus grande gloire de Dieu
Cher Cinci, vous prenez un cas particulier devenu extrêmement rare dans les pays occidentaux pour justifier qu'un état libéral n'interdise pas l'avortement ! Que ces mêmes libéraux commencent déjà par interdire l'avortement lorsqu'il n'y a pas de danger pour la vie de la mère (càd dans le 99,9% des cas) et on en reparlera! La vérité, c'est que pour nombre d'incroyants et de libéraux, l'avortement est un droit, rien de moins, et que le légaliser dans les cas de viol ou de danger pour la vie ou la santé de la mère est toujours un premier pas vers une libéralisation totale de ce "droit"! Et contre cela, les catholiques devront toujours lutter. La royauté sociale de Notre Seigneur n'est pas un concept aboli, que je sache...Hélas, aujourd'hui, beaucoup de catholiques tiennent un discours libéral du type : "Je suis contre le divorce/la contraception/l'avortement, mais je pense que l'Etat doit laisser le choix aux citoyens." Or, il y a une différence de taille entre être réaliste, et donc prendre conscience du fait que des lois immorales ne peuvent bien souvent pas être abolies d'un seul coup, et refuser par principe, au nom de la liberté, de tenter d'abolir ces lois et donc préférer vivre dans une société qui permet tant de choses qui vont à l'encontre de la loi divine, surtout dans le cas de l'avortement, qui concerne la vie humaine.
Mais dans le contexte de l'extrême misère et dans un pays dont la grande priorité était alors la régulation des naissances, la parole de Mère Teresa dans ce domaine a, sans doute, eu des conséquences néfastes.
Et d'après vous, pourquoi la grande priorité de l'Inde était-elle la régulation des naissances? En grande partie parce que tel était déjà le discours occidental sur la pauvreté et les façons de la réduire...Par ailleurs, vous êtes sans doute au courant qu'il existe d'autres manières parfaitement catholiques de réguler les naissances, si les conditions rendent cette régulation licite (et la grande pauvreté est certainement une condition tout à fait licite). Et comment ne pas voir que lorsque l'on promeut la contraception et l'avortement, cela conduit à d'énormes problèmes dans les sociétés traditionnelles, et notamment à l'avortement sélectif en faveur d'une descendance masculine, ainsi qu'à un taux de fécondité encore bien plus faible dans les classes sociales aisées, càd les plus susceptibles de moderniser le pays, tandis que les pauvres continuent à avoir plus d'enfants. Ce déséquilibre n'est pas bon.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4562
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Mère Teresa une "réac" !

Message non lupar gerardh » lun. 05 sept. 2016, 14:03

_________

Bonjour Mac, vous m' écrivez :
Au fond ce qui vous dérange me semble t-il c'est que ce soit une catholique issu de l'Eglise de Sainte Hélène ( l'Eglise des premiers chrétiens) qui sauva les chrétiens des persécutions.
Cela ne me dérange pas. Je suis seulement étonné qu'elle ait pu remettre en cause l'existence de Dieu. Mais je reconnais que cela peut arriver en cas de dépression forte. Etait-ce le cas ?


j'ai lu un jour que des congrégations religieuses en Inde, antérieures à celle de Mère Teresa, y faisaient un travail du même genre sur place depuis longtemps avant. Elles avaient éprouvé une certaine amertume devant la popularité supérieure de cette nouvelle congrégation en saris.

__________

axou
Barbarus
Barbarus

Re: Mère Thérésa une "réac" !

Message non lupar axou » lun. 05 sept. 2016, 15:05

_________

Bonjour Mac, vous m' écrivez :
Au fond ce qui vous dérange me semble t-il c'est que ce soit une catholique issu de l'Eglise de Sainte Hélène ( l'Eglise des premiers chrétiens) qui sauva les chrétiens des persécutions.
Cela ne me dérange pas. Je suis seulement étonné qu'elle ait pu remettre en cause l'existence de Dieu. Mais je reconnais que cela peut arriver en cas de dépression forte. Etait-ce le cas ?
__________
Mère Térésa a vécu une nuit de la foi, telle que le décrit Saint Jean de La Croix. Sainte Thérèse de Lisieux l'a vécue plusieurs années, elle qui disait'le Ciel est vide, je vais vers le Néant" et qui ne s'appuyait alors que que sur la foi pure, vide de tout ressenti et de toute consolation. Mère Térésa a vécu une union mystique forte avec le Christ avec des grâces sensibles avant de se retrouver du jour au lendemain dans la sécheresse totale, une grande épreuve de plusieurs décennies, ce qui ne l'empêchait pas de servir Dieu et les pauvres dans la joie.

C'est certain que Mère Térésa était d'une sensibilité beaucoup plus "conservatrice" que l'abbé Pierre et Soeur Emmanuelle mais l'Eglise canonise des personnes de sensibilité très diverses qui ont en commun le don total d'elles mêmes aux autres et à Dieu.

Bien à vous,

Axou

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Mère Thérésa une "réac" !

Message non lupar Mac » lun. 05 sept. 2016, 15:42

j'ai lu un jour que des congrégations religieuses en Inde, antérieures à celle de Mère Teresa, y faisaient un travail du même genre sur place depuis longtemps avant. Elles avaient éprouvé une certaine amertume devant la popularité supérieure de cette nouvelle congrégation en saris.
Je ne sais pas.
Mais comme c'est passé je ne vois pas pourquoi vous nous parlez de cela si ce n'est pour polémiquer.

L'Eglise n'est pas parfaite mais cela ne date pas d'aujourd'hui.

Fraternellement. :coeur:

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4562
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Mère Thérésa une "réac" !

Message non lupar gerardh » lun. 05 sept. 2016, 15:56

_________

Bonjour Mac,

Je voulais seulement dire que ces congrégations plus anciennes, mais moins visibles, auraient mérité elles aussi les honneurs de l'Eglise catholique.


___________

Avatar de l’utilisateur
Salomon Rex
Prætor
Prætor
Messages : 171
Inscription : lun. 21 juin 2004, 21:08
Localisation : In Iustitia Dei
Contact :

Re: Mère Thérésa une "réac" !

Message non lupar Salomon Rex » lun. 05 sept. 2016, 22:23

_________

Bonjour Mac,

Je voulais seulement dire que ces congrégations plus anciennes, mais moins visibles, auraient mérité elles aussi les honneurs de l'Eglise catholique.


___________
Lisez-vous ce que l'on vous écrit ? On vous a rappelé qu'une canonisation n'était pas un honneur ou un rang obtenu. La modération vous avertit que vos propos destinés à polémiquer ne seront pas acceptés.
Simplicitas et aequitas servabunt me quia expectavi te
Ps XXIV

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8611
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Mère Teresa une "réac" !

Message non lupar PaxetBonum » mar. 06 sept. 2016, 9:03

_________

Bonjour Mac,

Je voulais seulement dire que ces congrégations plus anciennes, mais moins visibles, auraient mérité elles aussi les honneurs de l'Eglise catholique.
___________
Cher Gerardh,

Il ne s'agit en rien de récompenser une congrégation qui serait méritante dans son dévouement auprès des pauvres, cela bien des ONG le font.
La canonisation révèle l'héroïcité des vertus au service du Seigneur.
Elle affirme juste que Mère Teresa est assurément dés aujourd'hui au paradis.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4562
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Mère Thérésa une "réac" !

Message non lupar gerardh » mar. 06 sept. 2016, 9:51

________

Bonjour pax et Bonum,

Merci pour vos propos affectueux.

Vous m'écrivez :
Il ne s'agit en rien de récompenser une congrégation qui serait méritante dans son dévouement auprès des pauvres, cela bien des ONG le font. La canonisation révèle l'héroïcité des vertus au service du Seigneur. Elle affirme juste que Mère Theresa est assurément dés aujourd'hui au paradis.
(...)

Je pourrais consulter Wikipedia pour être mieux informé, mais je préférerais de beaucoup que vous m'expliquiez exactement vous- mêmes ce qu'est la canonisation.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8611
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Mère Thérésa une "réac" !

Message non lupar PaxetBonum » mar. 06 sept. 2016, 10:16

Je pourrais consulter Wikipedia pour être mieux informé, mais je préférerais de beaucoup que vous m'expliquiez exactement vous- mêmes ce qu'est la canonisation.
La canonisation reconnaît que la personne a vécu jusqu'à l'héroïsme les vertus chrétiennes et l'Eglise déclare donc que sans aucun doute possible la personne est au paradis. En la déclarant sainte l'Eglise en fait un modèle à suivre à la suite du Christ.
Etant dans la béatitude de Dieu cette personne devient un intercesseur pour nous auprès de Dieu, nous pouvons donc la prier de nous obtenir des grâces du Seigneur.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4562
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Mère Thérésa une "réac" !

Message non lupar gerardh » mar. 06 sept. 2016, 10:23

____________

Merci PaxetBonum,

Pouvez-vous développer :
la personne a vécu jusqu'à l'héroïsme les vertus chrétiennes
Notamment qu'entend-on par héroïsme ?


________

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7933
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Mère Thérésa une "réac" !

Message non lupar Cinci » mar. 06 sept. 2016, 13:18

Suliko

Le discours de la Mère tire son sens d'une certaine logique catholique. Elle parle de charité, estimant naturellement comme très bon d'évoluer soi-même jusqu'au martyre. Pour faire court, la vocation de la femme serait finalement de se dévouer corps et âme pour les enfants, supporter, prendre sur elle, pour perdre son confort et peut-être même y perdre la vie. Elle se réfère à une sorte d'héroïcité des vertus. Seulement, c'est le genre d'Initiatives que des croyantes seules pourrait prendre, sur une base volontaire. Il n'y a pas un système politique ou judiciaire qui pourrait forcer de l'extérieur des femmes (croyantes ou pas) à vivre un régime draconien de renoncement à soi, de grossesses conduites à terme en dépit de tout.

Le discours de la Mère Teresa ne s'adresse qu'à des convertis et c'est le cas de le dire.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2304
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Mère Thérésa une "réac" !

Message non lupar Suliko » mar. 06 sept. 2016, 19:02

Cher Cinci,

Vous semblez ne pas avoir lu attentivement mon précédent message et adoptez exactement le même discours qu'un incroyant. Sous prétexte qu'une extrême minorité de grossesses mettent en danger la vie de la mère, il faudrait que l'Etat légalise l'avortement...Non! Un gouvernement, quel qu'il soit, se doit d'interdire le meurtre, et donc l'avortement. Il ne s'agit en rien d'héroïsme des vertus ou quoi que ce soit d'approchant...Une femme qui sacrifie sa vie pour son enfant a certes manifesté des vertus héroïques, mais pas une femme qui décide tout simplement de ne pas avorter alors que sa vie n'est en rien menacée...
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités