Mgr Barbarin

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Gaudens
Censor
Censor
Messages : 187
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Mgr Barbarin

Message non lupar Gaudens » ven. 08 mars 2019, 19:21

Je regrette,Téano,mais vous n'avez pas répondu à ma question sur la base juridique de ce verdict;vous vous bornez à répéter qu'il s'agit d'une procédure contradictoire avec défense du prévenu (encore heureux !).
De plus, vous écrivez que
"la morale chrétienne n'est pas un critère juridique. L'intentionnalité de l'acte en revanche en est un."
Evidemment ,la morale , chrétienne ou pas (au fait, de quelle morale parle la présidente du tribunal ?) n'est pas une base juridique d'un jugement,c'est exactement ce que j'écrivais.Quelle est donc cette fameuse base? L"intentionnalité de l'acte"? Comment définissez-vous l'intentionnalité et de quel acte parlez-vous? S'il s'agit d'une dénonciation tardive , croyez-vous que l'intentionnalité que le juge aura tenté de décripter constitue une base juridique ? Ca valait peut-être pour les procès médiévaux mais au XXiè siècle, ça me parait surréaliste .
Vivement le jugement d'appel.
Et Dieu veuille que le Pape ne se plie pas aux pressions médiatiques et respecte le siège de Saint Irénée.Contrairement à ce que pense certains,un évêque n'est pas un cadre supérieur de multinationale ,révocable ad nutum mais l'époux de son diocèse.Il me semble qu'il faudrait des motifs infiniment plus graves et surtout plus avérés pour justifier ce départ de l'archevêque; un jugement douteux,de plus encore suspendu à un appel , ne me parait pas une justification.Nous verrons bien .

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8919
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Mgr Barbarin

Message non lupar PaxetBonum » ven. 08 mars 2019, 19:47


A ce stade de la procédure judiciaire, je suis désolée de le dire, Gaudens, mais oui, le cardinal Barbarin a transgressé la loi : ce n'est pas à vous d'en décider, ni à moi.
Chère Teano,

Reste à savoir qui promulgue les lois pour juger et si les lois sont justes ou non…

Pour ce qui concerne Mgr Barbarin je me permets d'insister sur un point essentiel qui semble avoir échappé à la justice : le père Peynat est présumé innocent selon la loi, donc il est présumé qu'il n'y a pas eu de crime pédophile.
Comment condamner Mgr Barbarin pour non dénonciation de non crime ?
La loi n'est pas logique.

De même avoir autorisé la projection du film sous prétexte qu'il ne parle que des victimes mais pas du père Peynat qui est lui présumé innocent… oui mais si le père Peynat est présumé innocent, il est donc présumé qu'il n'y a pas eu de victimes et donc ce film n'a plus lieu d'être…
La loi n'est pas logique.
Dernière édition par PaxetBonum le ven. 08 mars 2019, 21:19, édité 1 fois.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2446
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Mgr Barbarin

Message non lupar Trinité » ven. 08 mars 2019, 19:50

Et si le père Preynat s'était confessé au cardinal Barbarin de ses actes pédophiles ? Jésus pardonne tout péché à qui s'en repent sincèrement et décide de ne plus recommencer. Et si le cardinal Barbarin avait reçu sa confession et que le père Preynat regrette sincèrement avoir offensé Dieu et donne sa parole de ne plus recommencer, on voit la difficulté du cardinal de le dénoncer publiquement en couvrant ses actes. On voit la difficulté que pose le pardon dans l'Eglise. Le pardon est omniprésent, ce qui peut avoir des effets pervers comme la non dénonciation de crime.
Je vais peut-être dire une ineptie!

Mais dans ces conditions, n'était il pas possible de dire au père Preynat, qu'il lui pardonnait ses péchés au nom de Dieu, mais qu'au nom des hommes ou de la justice humaine, il était dans l'obligation de divulguer ses actes?

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4126
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Mgr Barbarin

Message non lupar Kerniou » ven. 08 mars 2019, 19:54

Lorsqu'un enfant ou un mineur se plaint d'attouchements, l'adulte en question, par mesure de prudence, est éloigné de toute présence d'enfant, il est mis hors d'état de nuire: c'est à dite la plupart du temps ... arrêté.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 842
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Mgr Barbarin

Message non lupar Foxy » ven. 08 mars 2019, 19:58

Réponse à Trinité :
Sur le plan légal, le secret professionnel est strictement limité aux médecins, aux prêtres catholiques dans le cadre de la confession, et aux avocats.

Le secret de la confession est le seul à être absolu, selon le code de droit canonique (canon 983).

Ce droit ne souffre pas d’exceptions, sous peine d'excommunication pour celui qui l'enfreint. (Code de Droit Canon n°1388,1*).

Il est par ailleurs garanti par la Cour de cassation qui reconnaît que les ministres du culte,- qu'ils appartiennent d'ailleurs à la religion catholique ou à la religion réformée-, sont tenus de garder le secret sur les révélations qui leurs sont faites dans le cadre de l'exercice de leur ministère sacerdotal ou en raison de ce ministère (Cass. crim., 11 mai 1959).

Mais avec les affaires de pédophilie révélées depuis les années 1990, le secret de la confession est largement contesté.

Depuis 1992, le Code pénal prévoit que les sanctions prévues dans le cas de violation du secret professionnel ne s'appliquent pas dans les situations de sévices sur mineurs de moins de 15 ans.

Can. 1388 - § 1. Le confesseur qui viole directement le secret sacramentel encourt l'excommunication latae sententiae réservée au Siège Apostolique; celui qui le viole d'une manière seulement indirecte sera puni selon la gravité du délit.
extrait de : https://croire.la-croix.com/Definitions ... -il-absolu
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Mgr Barbarin

Message non lupar la Samaritaine » ven. 08 mars 2019, 19:59


Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1401
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Mgr Barbarin

Message non lupar prodigal » ven. 08 mars 2019, 20:00

Du point de vue de la loi, Mgr Barbarin est coupable de non dénonciation. Le fait est établi. Ce qui pose difficulté, c'est de savoir comment juger moralement la non dénonciation, surtout quand la personne condamnée n'a strictement rien d'autre à se reprocher. J'avoue que je n'aurais pas aimé être juré à ce procès, même s'il me semble deviner quel parti aurait été le mien.
La présomption d'innocence n'intervient pas. Elle ne signifie en effet pas que l'on doit faire comme si les coupables étaient innocents, mais seulement que, sur une affaire non encore jugée, on n'a pas le droit d'affirmer publiquement la culpabilité de l'accusé.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8919
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Mgr Barbarin

Message non lupar PaxetBonum » ven. 08 mars 2019, 21:35

La présomption d'innocence n'intervient pas. Elle ne signifie en effet pas que l'on doit faire comme si les coupables étaient innocents, mais seulement que, sur une affaire non encore jugée, on n'a pas le droit d'affirmer publiquement la culpabilité de l'accusé.
Bonsoir Prodigal,

Voulez-vous dire que la présomption d'innocence admettrait des exceptions ?
Si c'est le cas connaissez-vous les cas juridiques en question ?

Mais la présomption d'innocence veut bien dire ce qu'elle exprime : la personne est présumée innocente, non ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Gaudens
Censor
Censor
Messages : 187
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Mgr Barbarin

Message non lupar Gaudens » ven. 08 mars 2019, 21:47

Je viens de lire rapidement les deux liens donnés par la Samaritaine censés représenter les voeux des catholiques de Lyon.
De certains catholiques,je dirais,des catholiques "light" favorables à l'aplatissement devant les idéologies libéralo-progressistes dominantes très vraisemblablement.
Essai de mettre en orbite Mgr Gobillard:édifiant.Nous évoquions dans un fil de discussion proche il y a quelques semaines sa reddition en rase campagne devant les exigences de la Parole Libérée,lui qui tombe dans les bras de son président pendant le procès,le remercie,etc.... et ,cerise sur le gâteau, montre qu'il le tutoie et se fait tutoyer par lui.Un évêque -copain, quoi,très sympa sans doute mais justement propageant une attitude dont les dérives possibles nous sont connues.Et qui,lit-on sur le lien, est (serait ?) très ouvert en matière sexuelle et signe un livre dont le titre laisse rêveur."Un évêque plus doux,moins dur , que Mgr Barbarin.En effet, c'est du reste bien là ce que veut obtenir au bout de l'"affaire Barbarin" tout un secteur de l'opinion,composé autant de gens extérieurs à l'Eglise (et hostiles à son message ,surtout en matière morale et anthropologique ) et un groupe à l'intérieur , tout autant libéralo-progressiste que ceux qui sont à l'extérieur et dont à peu près rien ne les sépare.Avec cela, les PMA sans père, la GPA, l'euthanasie et j'en passe , passeront comme une lettre à la poste, semblent se dire certains , avec la dose suffisante de dévotion au libéralisme mondialiste anglo-saxon bien vu dans ces milieux.
Dieu nous garde !

Avatar de l’utilisateur
Hantouane
Quæstor
Quæstor
Messages : 242
Inscription : lun. 21 janv. 2019, 1:01
Conviction : Catholique

Re: Mgr Barbarin

Message non lupar Hantouane » ven. 08 mars 2019, 21:53

Et si le père Preynat s'était confessé au cardinal Barbarin de ses actes pédophiles ? Jésus pardonne tout péché à qui s'en renpend sincèrement et décide de ne plus recommencer. Et si le cardinal Barbarin avait reçu sa confession et que le père Preynat regrette sincèrement avoir offensé Dieu et donne sa parole de ne plus recommencer, on voit la difficulté du cardinal de le dénoncer publiquement en couvrant ses actes. On voit la difficulté que pose le pardon dans l'Eglise. Le pardon est omniprésent, ce qui peut avoir des effets pervers comme la non dénonciation de crime.
Je vais peut-être dire une ineptie!

Mais dans ces conditions, n'était il pas possible de dire au père Preynat, qu'il lui pardonnait ses péchés au nom de Dieu, mais qu'au nom des hommes ou de la justice humaine, il était dans l'obligation de divulguer ses actes?
Oui j'y ai pensé aussi, il a pu lui dire sans qu'il en ait tenu compte en lui assurant qu'il ne recommencerait plus. C'est là où se limite la miséricorde.Le cardinal Barbarin aurait-il dans ce cas dû le dénoncer à la justice ?

Il aurait pu lui sortir le passage du scandale fait au moindre des petits enfants qui croient en Lui, qu'il vaudrait mieux pour lui qu'on l'accroche à une meule.

Sinon j'ai vu le très bon documentaire sur le Pape François un homme de parole et il dit bien tolérance zéro sur les actes pédophiles dans l'Eglise. Donc oui, le cardinal Barbarin aurait dû le dénoncer s'il était au courant, hors cas de confession. Je pense que c'est la raison pour laquelle le cardinal demande sa démission au pape. Le cardinal a peut être préféré la miséricorde envers ce prêtre, surtout s'il a eu un entretien avec lui, qu'il regrettait sincèrement et lui disant qu'il ne recommencerai plus ...

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1401
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Mgr Barbarin

Message non lupar prodigal » ven. 08 mars 2019, 22:05

La présomption d'innocence n'intervient pas. Elle ne signifie en effet pas que l'on doit faire comme si les coupables étaient innocents, mais seulement que, sur une affaire non encore jugée, on n'a pas le droit d'affirmer publiquement la culpabilité de l'accusé.
Bonsoir Prodigal,

Voulez-vous dire que la présomption d'innocence admettrait des exceptions ?
Si c'est le cas connaissez-vous les cas juridiques en question ?

Mais la présomption d'innocence veut bien dire ce qu'elle exprime : la personne est présumée innocente, non ?
Ce n'est pas une exception. Témoigner d'un crime n'est pas faire exception à la présomption d'innocence. M. Michu a étranglé sa femme, je l'ai vu, je le dénonce, ce n'est pas une entrave à la présomption d'innocence. D'ailleurs si la justice m'appelle à témoigner je dirai ce que j'ai vu, je n'en tirerai pas de conclusions même si elles s'imposent.
La présomption d'innocence est une notion qui s'applique aux personnes en attente d'être jugées. Elle s'adresse en priorité aux media, qui parfois ne sont pas très rigoureuses dans leur traitement de l'information. Elles peuvent informer, mais pas anticiper sur le verdict. Et la même règle s'applique aux personnes privées qui souhaiteraient diffuser à charge l'information. La présomption d'innocence n'est rien d'autre.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8919
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Mgr Barbarin

Message non lupar PaxetBonum » ven. 08 mars 2019, 22:31

Ce n'est pas une exception. Témoigner d'un crime n'est pas faire exception à la présomption d'innocence. M. Michu a étranglé sa femme, je l'ai vu, je le dénonce, ce n'est pas une entrave à la présomption d'innocence. D'ailleurs si la justice m'appelle à témoigner je dirai ce que j'ai vu, je n'en tirerai pas de conclusions même si elles s'imposent.
Merci pour cette réponse éclairante.
Pour moi il n'en reste pas moins que la justice est illogique : Mgr Barbarin aurait dû être jugé après le procès du Père peynat car aujourd'hui il est condamné pour ne pas avoir dénoncé un présumé innocent… cela n'a pas de sens.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
chélidoine
Ædilis
Ædilis
Messages : 35
Inscription : sam. 18 janv. 2014, 20:54

Re: Mgr Barbarin

Message non lupar chélidoine » ven. 08 mars 2019, 23:00

Et si le père Preynat s'était confessé au cardinal Barbarin de ses actes pédophiles ?
C'est interdit par le code de droit canonique, on ne peut pas se confesser à son supérieur. Ni un religieux au supérieur local, provincial ou général, ni un prêtre diocésain à son évêque.

Jésus pardonne tout péché à qui s'en repent sincèrement et décide de ne plus recommencer.
Ce qui suppose pénitence et réparation. :-[

Bassmeg
Senator
Senator
Messages : 655
Inscription : mer. 12 sept. 2018, 22:53
Conviction : Catholique new wave

Re: Mgr Barbarin

Message non lupar Bassmeg » ven. 08 mars 2019, 23:33

Ce n'est pas une exception. Témoigner d'un crime n'est pas faire exception à la présomption d'innocence. M. Michu a étranglé sa femme, je l'ai vu, je le dénonce, ce n'est pas une entrave à la présomption d'innocence. D'ailleurs si la justice m'appelle à témoigner je dirai ce que j'ai vu, je n'en tirerai pas de conclusions même si elles s'imposent.
Merci pour cette réponse éclairante.
Pour moi il n'en reste pas moins que la justice est illogique : Mgr Barbarin aurait dû être jugé après le procès du Père peynat car aujourd'hui il est condamné pour ne pas avoir dénoncé un présumé innocent… cela n'a pas de sens.
Sauf que les faits sont avérés, corroborés par des nombreux témoignages de victimes, connus de l' Eglise, connus des ouailles, et reconnus par le criminel lui même... Qui se paie le culot de les décrire comme "« Je n'ai jamais nié les faits qui me sont reprochés. Ils sont pour moi une blessure profonde dans mon coeur de prêtre »", pauvre choupinet blessé... Un criminel qui chouine et se plaint que ses crimes ont blessé son coeur, j' aurai tout vu. Pas de scrupule, pas de souci, pas de vergogne, pas de remords. Il se rend juste compte qu' il va avoir des problèmes, mais les victimes, il en parle pas. De toute façon, personne n' en parle [...] On est génants.

Pour la présomption d' innocence, on repassera. Et si , quand cette affaire sera jugée, je lis une seule personne dire " mais ce ne sont que témoignages, nous n' avons pas de preuves formelles et matérielles de sa culpabilité", je lui vomis dessus.

Vous n' avez pas encore compris? Le message du Pape n' a pas été clair? On doit purger l' Eglise, pas continuer à cacher les problèmes. Pas continuer à entretenir les criminels. L' Eglise sait que Preynat est un criminel et grâce à Dieu les faits sont prescrits. POURQUOI IL EST ENCORE PRETRE?
[...]

Avatar de l’utilisateur
Hantouane
Quæstor
Quæstor
Messages : 242
Inscription : lun. 21 janv. 2019, 1:01
Conviction : Catholique

Re: Mgr Barbarin

Message non lupar Hantouane » sam. 09 mars 2019, 1:53

Et si le père Preynat s'était confessé au cardinal Barbarin de ses actes pédophiles ?
C'est interdit par le code de droit canonique, on ne peut pas se confesser à son supérieur. Ni un religieux au supérieur local, provincial ou général, ni un prêtre diocésain à son évêque.
Je ne savais pas ce point du droit canonique, merci de le partager ici.
Jésus pardonne tout péché à qui s'en repent sincèrement et décide de ne plus recommencer.
Ce qui suppose pénitence et réparation. :-[
Oui, cela renvoie à la conscience de chacun que de se confesser. Il ne faut pas croire que Jésus pardonne tout à coup de baguette magique et que tout est oublié sans rien en retour. L'amour ce n'est pas ça. Si on reconnait ses péchés, notre conscience nous dit d'agir pour redresser le tort. Et si c'est se résoudre à dénoncer son crime devant la justice, et que c'est la demande du prêtre pour réparer son acte, alors il le faut. Mais on a tout à y gagner à remettre dans les mains du prêtre nos péchés même les plus graves, nous aurons toujours un conseil avisé notamment pour la réparation du tort. Et si on prend le passage dans l'évangile de la femme adultère, il est vrai que Jésus lui pardonne en lui disant seulement de ne plus recommencer, mais elle réagira sûrement à la mesure de la grâce qu'elle a reçu du Christ. Ca va la pousser à agir pour le bien et à réparer le mal qu'elle a fait par exemple en étant désormais fidèle à son mari mais aussi en prévenant les femmes autour d'elle de ne pas devenir adultère ...


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit