Les richesses du Vatican

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Olivier JC
Senator
Senator
Messages : 684
Inscription : mer. 16 avr. 2008, 23:57
Localisation : Bordeaux

Re: Le Vatican

Message non lupar Olivier JC » lun. 15 sept. 2008, 16:11

Et pourrais tu me dire ce qu'est le droit canon s'il te plait ?
Le droit canon est le droit de l'Eglise catholique. Il s'agit de l'ensemble des règles juridiques qui en régissent le fonctionnement.

Une grande part de ce droit est codifiée dans le Code de droit canonique.

Mais il y a bien d'autres règles hors de ce code, que l'on trouve dans diverses instructions. Par exemple, le motu proprio de Benoît XVI relatif à la célébration de la messe selon la forme extraordinaire, c'est du droit canon.

Il convient d'ajouter à cela la jurisprudence des tribunaux ecclésiastiques, notamment de la Rote romaine, qui est comme l'équivalent de la Cour de cassation du système juridique français.

+
Propter nomen tuum, Domine, vivificabis me !
(Ps 143, 11)

Balade
Barbarus
Barbarus

Re: Le Vatican

Message non lupar Balade » lun. 15 sept. 2008, 17:48

Deuxièmement, les prêtres et évêques diocésains. Ils ne font aucun vœu. Ils sont tenus à l'obéissance en vertu, non d'un vœu, mais du droit canon. Pareillement, ils ne font aucun vœu de chasteté, mais n'ont simplement pas le droit de se marier.
Bonjour,
Le célibat sacerdotal doit se comprendre également dans
la perspective de l’abstinence et de la chasteté...


Quant à la situation financière de l'Eglise en France, la voici :

L’EGLISE ET L’ARGENT
LA PERCEPTION DES FRANÇAIS, ENTRE MYTHES ET REALITES


Extraits du texte de François Mayaux,
professeur à l’Ecole de Management de Lyon


Signalons, tout d’abord, que 66 % des Français déclarent être
catholiques. Une confession qui demeure donc, contrairement
à ce que l’on entend de plus en plus souvent, largement
majoritaire dans notre pays. Ce pourcentage est d’ailleurs
cohérent avec le résultat d’enquêtes antérieures comme celle
du CSA pour La Croix, réalisée fin 2001, qui indiquait un
chiffre de 69 %.

L’enquête montre ensuite que les Français reconnaissent
généralement le rôle important que joue l’Eglise dans la société :
L’Eglise joue un rôle important auprès des pauvres et des plus
démunis. Dans notre société, l’Eglise joue un rôle essentiel de
lien social entre les personnes.

Une Eglise perçue comme riche et peu transparente

Concernant, plus directement, la situation financière de
l’Eglise, les Français pensent encore majoritairement que
l’Eglise est riche (52 %). Cette perception puise sans doute
sa source essentielle dans l’histoire, avec la grande richesse
matérielle qu’a pu connaître l’Eglise par le passé.

Elle provient aussi des trésors immobiliers et culturels
(cathédrales, églises, bâtiments) qui semblent le signe
d’une grande richesse. Elle est enfin le fruit d’une forte
méconnaissance, voire de clichés: l’Eglise dissimulerait
une fortune, le Vatican regorgerait de richesses cachées…

Cette opinion est bien éloignée de la réalité, marquée
notamment par les difficultés économiques importantes
que connaissent de nombreux diocèses dans notre pays.

Il faut rappeler ici que les diocèses disposent de cinq
ressources principales, provenant toutes de la générosité
des fidèles :

- le Denier de l’Eglise,
- les quêtes
- le casuel (offrandes réalisées à l’occasion des grandes
cérémonies), les offrandes de messe et les legs.

Or, dans la grande majorité des cas, les quatre premières
recettes ne parviennent plus à équilibrer les comptes
diocésains. C’est donc la dernière ressource théoriquement
exceptionnelle, les legs, qui permet souvent (avec l’utilisation
de réserves déclinantes) de parvenir à l’équilibre budgétaire.
Plusieurs diocèses sont même chroniquement déficitaires
(voir, par exemple, la situation des diocèses du Nord décrite
dans un article de La Croix du 6 mars 2003).

Ce décalage entre une richesse supposée et les difficultés
financières rencontrées est-il lié à une communication
insuffisante?
On critique parfois une certaine « opacité » de l’Eglise
qui remonterait à 1905, date de la loi de séparation de
l’Eglise et de l’Etat : des membres du clergé, consciemment
ou non, vivraient avec le souvenir des spoliations des biens
de l’Eglise effectuées à cette période et répugneraient donc
à la transparence, par crainte de se voir un jour, à nouveau,
confisquer des biens.

Des prêtres aux revenus modestes

Si l’Eglise est encore perçue comme riche, la situation
économique des prêtres n’est pas vue comme reluisante
(79 %).

En France, la rémunération moyenne des prêtres oscille,
selon les diocèses, entre 730 et 1 100 euros par mois,
en intégrant le traitement directement versé par le
diocèse, les honoraires de messe et les avantages en
nature (logement, chauffage, téléphone principalement).
On peut donc effectivement parler d’un revenu modeste,
proche du SMIC.

Le problème de l’immobilier

La prétendue richesse immobilière de l’Eglise est, on le
sait, une illusion. En effet, un diocèse ne peut durablement,
selon ses statuts, posséder des immeubles de rapport.
Il n’a le droit de posséder que des immeubles nécessaires
à ses propres activités, et ceux-ci entraînent des dépenses
très importantes : réfections, entretiens, impôts…

N’oublions pas que les dizaines d’églises et de bâtiments
construits depuis 1905 (loi de séparation de l’Eglise et de
l’Etat) sont à la charge des paroisses et des diocèses.
Nos concitoyens ont visiblement du mal à y voir clair sur
ce point, comme le montrent des opinions très partagées :

Les ressources de l’Eglise : beaucoup de confusions

Lorsqu’on leur demande d’indiquer quelles sont les
ressources de l’Eglise, les personnes interrogées donnent
majoritairement des réponses en désaccord avec la réalité.

Ainsi, alors que l’Eglise catholique en France, représentée
juridiquement par les Associations diocésaines, ne bénéficie
d’aucune aide ou subvention de la part du Vatican, 75 %
des Français pensent le contraire.

Notons que, dans les faits, ce sont les églises locales qui
apportent leur contribution aux finances du Vatican, par
le biais d’une quête annuelle appelée « le Denier de Saint
Pierre ».

De même, si l’Eglise ne bénéficie plus, depuis 1905, d’aides
ou de subventions directes de l’Etat, 58 % des Français
ont encore une idée différente.

Balade
Barbarus
Barbarus

Re: Les richesses du Vatican

Message non lupar Balade » mar. 16 sept. 2008, 19:49

Pourtant,quand vous regardez le Vatican,vous avez l'impression que le vœux de pauvreté n'a pas été respecté.
Juste une petite parenthèse ici sur l'origine du mot Vatican
(en latin Vaticanus), car peu la connaissent. La voici
donc, telle que donnée par l'étymologiste M. Varron, dans
ses livres des Choses divines:

"On a coutume de dire que le mot Vatican doit son nom aux
oracles (vaticinia) qui s'y rendaient fréquemment, et que l'on
croyait devoir à la divinité qui préside à ce quartier de Rome.

En réalité, on appela Vatican le dieu qui présidait aux premiers
accents de la voix humaine : dès l'instant où les enfants viennent
au monde, ils prononcent la première syllabe de Vatican (va) ;
c'est ce que nous appelons vagire, terme qui exprime le
premier son qui sort de la bouche des nouveau-nés.

Ainsi, Vaticanus deus, le dieu du Vatican, a donné son nom
à la colline où est situé le palais du Vatican..."

papayou
Censor
Censor
Messages : 98
Inscription : mar. 27 mai 2008, 4:38
Localisation : Ile de la Réunion

Re: Les richesses du Vatican

Message non lupar papayou » mar. 16 sept. 2008, 20:18

Bonsoir,

Une question complémentaire dans le cadre de ce fil me vient à l'esprit.

Y a t-il des règles sur la suite à donner au patrimoine d'une personne se "consacrant" d'une manière particulière au service de l'Eglise ? En dispose-t-elle ou va-t-il à la communauté ?

Merci de vos réponses,

En Christ.

Avatar de l’utilisateur
Judith
Censor
Censor
Messages : 86
Inscription : mar. 23 sept. 2008, 18:58

Re: Les richesses du Vatican

Message non lupar Judith » ven. 26 sept. 2008, 8:23

Une tentative de réponse :

Je crois que cela dépend de la communauté choisie.

Judith, pas très sure de ce qu'elle avance !! :oops:
Illum oportet crescere, me autem minui . (Jn 3 ; 30)

Avatar de l’utilisateur
Olivier JC
Senator
Senator
Messages : 684
Inscription : mer. 16 avr. 2008, 23:57
Localisation : Bordeaux

Re: Les richesses du Vatican

Message non lupar Olivier JC » ven. 26 sept. 2008, 10:26

Bonjour,

Je crois que cela dépend.

Pour un prêtre diocésain, il conserve son patrimoine et en dispose à son gré.

Dans le cadre d'un ordre religieux, ça dépend.
En tout cas, et au moins en France, toute personne a nécessairement un patrimoine, puisque la mort civile n'existe plus.

+
Propter nomen tuum, Domine, vivificabis me !
(Ps 143, 11)

papayou
Censor
Censor
Messages : 98
Inscription : mar. 27 mai 2008, 4:38
Localisation : Ile de la Réunion

Re: Les richesses du Vatican

Message non lupar papayou » dim. 28 sept. 2008, 18:49

Bonjour et merci pour ces réponses.

Hasard du calendrier, j'ai trouvé ça aussi :http://www.eglise.catholique.fr/actuali ... onale.html

:ciao:

papayou
Censor
Censor
Messages : 98
Inscription : mar. 27 mai 2008, 4:38
Localisation : Ile de la Réunion

Re: Les richesses du Vatican

Message non lupar papayou » dim. 28 sept. 2008, 19:25

Message parti un peu vite...

Je me suis renseigné aussi sur la mort civile. Je ne connaissais pas.
Merci !

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8198
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Les richesses du Vatican

Message non lupar Raistlin » mer. 24 déc. 2008, 13:08

Pour relancer ce sujet toujours un peu polémique, voici une lettre de Mgr DUBOST, évêque d'EVRY-CORBEIL-ESSONES (au passage étant donné qu'ils sont en difficulté économique, vous pouvez les aider en allant sur la page de la lettre en question) :


Étonnement...


Depuis mon arrivée à Évry, l’équilibre des finances a toujours été difficile à tenir et les réserves, presque chaque année, ont été grignotées par le déficit.

C’est peu dire que cette année a été encore plus difficile.

Elle a été difficile sur le plan de la comptabilité : l’administration nous demande de consolider nos comptes avec ceux des paroisses, et l’opération s’avère bien plus délicate que prévue : nous avons accumulé du retard.

Elle a été difficile sur le fond. Certes, nous avons assisté à une véritable prise de conscience de beaucoup de conseils économiques, et des efforts ont été faits en bien des endroits. Nous avons évité de remplacer quelques personnes…

Mais il y a eu la nécessité de faire face à la demande administrative de s’inscrire à une mutuelle, mais il y a eu des travaux imprévus, mais la mise en place du musée a dépassé les moyens de l’association qui le patronne, mais le prix du kilomètre apostolique a augmenté…

Bref… il est devenu urgent de faire un appel vigoureux pour la relance du denier de l’Église. A la suggestion de Madame Sapin, j’ai enregistré une vidéo. Mon étonnement vient des réactions.

Beaucoup sont fraternelles… et la grande majorité des dons est modeste, mais les donateurs sont chaleureux. Comment ne pas être reconnaissant ? Certaines personnes ont tenu à manifester leur réprobation…ou à donner leur explication : les unes pensent qu’avec plus de latin, les autres pensent qu’avec Monseigneur Gaillot, l’Église serait en meilleur état. D’autres accusent la participation des catholiques au téléthon, et surtout les relations avec les musulmans…

Mais la grande majorité de ceux qui réprouvent l’appel le font au nom des richesses du Vatican… dont par ailleurs le budget est public… et que nous contribuons (modestement) à financer.

Mon étonnement est sans doute étonnant.

L’image de la richesse de l’Église est enracinée dans les siècles.

Et elle est commode pour justifier l’inaction.

LES FINANCES DU VATICAN *

RECETTES

Dons des diocèses : 21 387 525
Dons des Congrégations : 912 993
Dons des institutions : 63 842 739
Revenus des dicastères : 3 138 859
Autres : 6 434 619
Activités financières : 38 979 545
Activités immobilières : 66 593 865
Imprimerie, Télévision Radio, Osservatore Romano et autres : 35 447 062
Total 236 737 207

DÉPENSES

Personnel : 73 567 728
Fonctionnement : 18 329 441
Nonciatures : 20 102 012
Entretiens : 10 692 004
Autres : 123 113 982
Total : 245 805 167
* en euros

Comparatif :
Dépenses de fonctionnement du Conseil Général de l’Essonne :
829 M d’euros, en 2007


+ M. Dubost
Évêque d’Évry - Corbeil-Essonnes
Le 9 décembre 2008
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Zvjezdana62
Senator
Senator
Messages : 601
Inscription : mar. 05 août 2008, 23:23

Re: Les richesses du Vatican

Message non lupar Zvjezdana62 » mer. 24 déc. 2008, 14:19

Mon opinion: l’Eglise n’exige jamais d’argent pour ses services et tout ce qu’elle fait elle le fait gratis. Pourtant elle est de ce monde, les prêtres, religieuses et autres qui sont au service de l’église mangent, ont besoin de vêtements, un logement etc., il faut payer toutes les choses etc. . L’Eglise aussi aide les pauvres, les communautés chrétiennes dans les pays non chrétiens etc. Alors c’est juste de donner de l’argent (ou d’autres choses) à l’Eglise selon notre possibilité.
"Invoque-moi, je te répondrai, je te révélerai de grandes choses, des choses inaccessibles que tu ne connais pas."

Jérémie, 33, 3

Avatar de l’utilisateur
Petit Matthieu
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1544
Inscription : lun. 02 févr. 2009, 20:23
Conviction : catholique
Localisation : Paris

Re: Les richesses du Vatican

Message non lupar Petit Matthieu » jeu. 19 févr. 2009, 23:45

Attaquer l'Eglise sur sa prétendue richesse, c'est vraiment scandaleux.
Autant par le passé, elle a connu des situations de richesse pharaoniques, mais maintenant plus du tout. L'effort que fait l'Eglise avec si peu de moyen est admirable.
Et le musée du Vatican est tout simplement époustouflant, une des merveilles d'Europe. Toute la spiritualité et l'histoire religieuse de notre continent est visible. C'est grandiose.

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Les richesses du Vatican

Message non lupar coeurderoy » ven. 20 févr. 2009, 15:19

Il y eut maints cas dans l'Histoire de l'Eglise ou de saints prélats firent fondre des objets précieux pour nourrir des pauvres, aider à la "relance économique", etc : ce qui est aujourd'hui "patrimoine culturel artistique" du Vatican est évidemment à respecter et conserver (même s'il est dommage à mon goût que cette "richesse" du Vatican soit à ce point imputable au goût des grandes familles italiennes de la Renaissance ).
Mais pourquoi se plaindre lorsque la prospérité et la richesse économique d'une époque rejaillissent sur la gloire rendue à Dieu par l'Art Sacré : Chartres, Reims ou Bourges n'eussent jamais existé sans la prospérité bourgeoise des donateurs du XIIIème s. Par ailleurs cela donne du travail à une foule d'artisans d'art ou de restaurateurs encore aujourd'hui !
Est-ce plus charitable de réserver, comme le font les hommes d'argent de notre temps, l'art à une élite, ou les musées à ceux qui ont les moyens de payer le droit d'entrée ?

Ceci dit nous avons régulièrement besoin de saints Bernard ou de saints François d'Assise pour nous rappeler que le vrai trésor de l'Eglise, c'est Jésus, son Coeur, l'Eucharistie et les Pauvres !
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
Soleil de Minuit
Ædilis
Ædilis
Messages : 17
Inscription : mar. 02 juin 2009, 19:02

Le Vatican et les sous-sous

Message non lupar Soleil de Minuit » mar. 08 déc. 2009, 22:33

Serait-ce un rebondissement 30 ans après de l'affaire Ambrosiano?
Selon les médias italiens, la police financière aurait été alertée par la Banque centrale, qui a démenti cette information. Deux magistrats, Nello Rossi et Stefano Rocco Fava, entendront cette semaine les dirigeants de l'IOR et de la banque Unicredit pour tenter d'en savoir davantage.

http://www.lefigaro.fr/international/20 ... #xtor=AL-5
Vers le Minuit. Là-bas doivent se trouver une montagne du Rassemblement et une couronne...

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12923
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Les finances du Vatican - nouvelle remise en cause.

Message non lupar etienne lorant » ven. 08 oct. 2010, 19:12

http://www.courrierinternational.com/ar ... du-vatican

Tout a commencé le 20 septembre : le parquet de Rome a saisi 30 millions de dollars [22 millions d’euros] sur le compte du Vatican et ouvert une enquête mettant en cause Ettore Gotti Tedeschi, le président de l’IOR [Institut des œuvres religieuses, la banque du Vatican] et son directeur général, Paolo Cipriani. La justice leur reproche de ne pas avoir justifié deux transferts de fonds réalisés à partir d’un compte d’une autre banque, le Credito Artigiano. Pour le Saint-Siège, cette enquête est un “malentendu”. Pour Gotti Tedeschi il s’agit d’une erreur de procédure montée en épingle par les médias. Pour d’autres, en revanche, ce n’est que la partie visible de l’iceberg et la fin de l’impunité du Vatican.

Le parquet a commencé à s’intéresser de près aux comptes du Vatican l’année dernière, à la demande de la Banque centrale italienne. Cette dernière avait déclaré pour la première fois que la banque du Vatican devait être traitée comme n’importe quelle autre banque extérieure à l’UE et donc soumise à une vigilance accrue selon les directives de 2007 contre le blanchiment d’argent. Déjà en 2003, dans le cadre d’une affaire relative à la nocivité des ondes électromagnétiques émises par Radio Vatican, la plus haute cour de justice italienne avait pris ses distances avec le Saint-Siège. Elle avait reconnu à l’Etat italien le droit de protéger ses citoyens contre des actions menées par des individus travaillant pour le Vatican. Mais cette décision n’avait pas fait jurisprudence et, si un magistrat décidait aujourd’hui de poursuivre la banque du Vatican, il faudrait s’attendre à une longue bataille juridique. Premier mystère de cette affaire : pourquoi la banque du Vatican a-t-elle demandé au Credito Artigiano un transfert de 30 millions de dollars [22 millions d’euros] en provenance d’un compte gelé par décision de justice en avril pour défaut de transparence dans des transactions précédentes ?
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Christian
Senator
Senator
Messages : 977
Inscription : dim. 05 déc. 2004, 10:25
Localisation : Londres

Les finances du Vatican à nouveau excédentaires

Message non lupar Christian » mar. 05 juil. 2011, 21:23

Après trois années dans les chiffres rouges, comme on dit, le Vatican a publié un exercice 2010 montrant un excédent de revenu de $14,3 millions (les agences de presse, qui rapportent la nouvelle, utilisent le terme ‘profit’, ce qui ne me paraît pas approprié ici).

Les recettes se sont élevées à $356,1 millions, les dépenses à $346,8 millions.

Les dons des fidèles (le denier de Saint Pierre) ne couvrent qu’une partie de ce budget, $67 millions. Ils sont en baisse notable de 18% sur l’année précédente. Les raisons tiendraient à la crise financière et à la publicité donnée aux affaires de mœurs dans l’Eglise.

Christian


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 17 invités