Persécution des chrétiens d'Orient en Syrie

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8543
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lupar jean_droit » jeu. 13 déc. 2012, 19:39

De l'agence Fides :

Prions pour nos frères syriens.
ASIE/SYRIE - Violence et mort dans la « Vallée des chrétiens » : plus de 150.000 personnes livrées à la terreur

Tartus (Agence Fides) - Environ 150.000 chrétiens vivent dans la terreur dans plus de 40 villages situés dans ce qu'il est convenu d'appeler « Vallée des chrétiens », dans l'ouest de la Syrie.

La vallée - Wadi al Nasara - citadelle historique des chrétiens syriens, en majorité grecs orthodoxes, a accueilli ces derniers mois, des milliers d'évacués provenant d'Homs et d'autres villes et provinces.

Aujourd'hui, les chrétiens se retrouvent sous le feu des milices islamistes qui se sont établies dans la forteresse croisée du « Crac des Chevaliers », construite au XI° siècle par un émir musulman, reconstruite par les Ordres hospitaliers croisés et aujourd'hui inscrite au patrimoine culturel de l'UNESCO.

Ainsi que cela a été indiqué à Fides, depuis des jours, les milices tirent au mortier sans répit à partir de la colline sur laquelle se trouve la forteresse sur les villages situés en dessous.

Dans la zone, l'armée régulière syrienne a en effet érigé des barricades qui constituent l'objectif des miliciens. Dans le cadre de cette épreuve de force, les civils chrétiens constituent des « victimes collatérales » qui sont frappées sans aucune retenue.

Ces jours derniers, une pluie de feu s'est abattue sur le village d'Howache, détruisant de nombreuses maisons et provoquant la mort de trois jeunes chrétiens, alors que de nombreux civils ont par ailleurs été blessés. Les familles du village pleurent Iyad Salloum, 30 ans, Fady Haddad, 34 ans et un autre jeune, décédé à l'hôpital Notre-Dame de Hosn. Au cours des semaines passées, la communauté chrétienne de la vallée avait déjà enregistré 9 morts.

« Les chrétiens - déclare à Fides un prêtre local qui relate la situation tragique - sont très fragiles et se veulent neutres. Mais, aujourd'hui, notre vallée est assiégée par la violence et par l'instabilité qui nous désoriente et nous terrorise. La violence couvre et annule tout : nous ne parvenons pas à être des instruments de dialogue et de cohésion comme nous voudrions l'être ».

Le prêtre demande aux belligérants de « ne pas frapper gratuitement les civils, de respecter la neutralité des chrétiens qui, de par leur foi et leur identité, veulent être un facteur de réconciliation ». (PA) (Agence Fides 13/12/2012)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8543
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lupar jean_droit » jeu. 13 déc. 2012, 19:42

De Fides :
ASIE/SYRIE - Témoignage de l'Evêque maronite de Lattaquié : « Les chrétiens, cibles d'islamistes radicaux et de bandits »

Lattaquié (Agence Fides) - Dans la zone de Lattaquié, Tartus et Tal khalakh, ainsi que dans la « vallée des chrétiens », « règne le chaos : des milices islamistes et des bandes criminelles profitent de la situation d'instabilité générale. Les civils chrétiens constituent l'objectif d'enlèvements et sont pris pour cibles par des groupes armés caractérisés par une idéologie fondamentaliste » : telle est l'alarme lancée par S.Exc. Mgr Elias Sleiman, Evêque maronite de Lattaquié qui, dans une note parvenue à l'Agence Fides, exprime de fortes craintes s'agissant du sort de la population chrétienne de Syrie.

« Les chrétiens, soit 10% de la population syrienne - remarque l'Evêque - ne prennent position ni pour l'une ni pour l'autre des factions en conflit mais ils veulent seulement la paix, le dialogue et la reconstruction du pays. A cause de notre foi, nous ne croyons pas à la violence mais à la réconciliation. Maintenant, nous craignons fortement les islamistes radicaux : nombreux sont les mercenaires fondamentalistes qui veulent altérer la nature du peuple syrien et instiguer à la guerre confessionnelle ».

« Les fidèles chrétiens - explique-t-il - même s'ils sont menacés, ne prennent pas les armes parce qu'ils ne veulent pas le pouvoir. Nous voulons la paix et non les armes, ainsi que l'a rappelé le Pape Benoît XVI lors de sa visite au Liban ». Exprimant sa crainte que la Syrie « ne devienne un autre Irak, avec un exode massif de fidèles », Mgr Sleiman réaffirme que « l'Eglise en Syrie, dans ses différentes expressions et confessions, est solidaire de ceux qui veulent rester sur leur propre terre ». C'est pourquoi - ajoute-t-il - « nous faisons beaucoup pour les évacués qui, entre la vallée des chrétiens, Lattaquié et Tartus, sont plus de 100.000. Les évacués chrétiens étaient arrivés ici parce que ce lieu était caractérisé par plus de stabilité que d'autres zones, où les combats faisaient rage. Mais maintenant, le conflit est arrivé ici aussi et la stabilité se perd alors que le chaos s'accroît ».

« Notre terre est une terre de martyrs. Nous ne la quitterons pas - prophétise l'Evêque - même si nous sommes ou si nous serons soumis à des pressions. Nous sommes forts dans la foi malgré les épreuves et nous chercherons toujours à être un facteur de cohésion et un signe de réconciliation au sein de la société syrienne, aujourd'hui et demain » conclut-il. (PA) (Agence Fides 13/12/2012)

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1701
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lupar Charles » jeu. 20 déc. 2012, 17:21

Plein d'infos et de propositions pour soutenir les syriens sur le site de l'Oeuvre d'Orient :

http://www.oeuvre-orient.fr/2012/09/09/ ... s-dorient/

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8543
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lupar jean_droit » mar. 22 janv. 2013, 13:37

Quelques nouvelles de la situation de chrétiens en Syrie.

Pour ne pas oublier ...

http://www.oeuvre-orient.fr/2013/01/16/ ... mas-syrie/


Quelques nouvelles de Damas (Syrie)

16/01/2013
La crise syrienne, qui perdure, pousse certaines personnes à enlever des individus, supposés plus aisés, en vue de demander de l'argent en échange de la liberté. Cette pratique qui augmente tous les jours inquiète les familles, les amis , la paroisse et la population civile, restée loin des violences. Une peur de sortir seul de chez soi pour aller au travail, à l'école, à l'église, s'installe. …. Ces personnes, une fois qu’elles sont libérées, se réfugient dans le silence. Nous avons pu recueillir quelques discrets témoignages

Ville de Damas : RENAITRE DANS LA SOUFFRANCE

B.T. 42 ans, père de 5 enfants, marchand de légumes

Il est enlevé un soir devant son magasin, on lui bande les yeux et on l’enferme dans un coffre de voiture…Il vit ainsi 4 jours voir le soleil, nourri uniquement de pain et d’eau.

Il se préparait à la mort et passait le temps à prier en pensant à Jésus abandonné au Mont des Oliviers. A sa libération B.T. est de plus en plus convaincu par l’importance de la Foi Chrétienne. Il ne quitte plus l’Eglise, invite à la pénitence et médite l’Ecriture Sainte, le chapelet ne quitte pas sa main.

S.D. 28 ans, plombier

« Auparavant j’étais peu engagé religieusement. L’enlèvement a transformé ma vie: je lis maintenant l’Evangile, je ne dis plus de gros mots et je prie le Rosaire du fond du cœur.

G.S. 31 ans confie : » sous la torture j’ai senti combien sont précieuses les souffrances du Christ Sauveur.. »

A.G. 68 ans
Etant catéchiste pendant huit ans, j’ai engagé avec mes ravisseurs des discussions sur la foi chrétienne, presque tous les jours, pendant un mois. Ils m’écoutaient parler de l’Evangile, de l’amour du prochain, du pardon, et certains prenaient des notes. Ils m’ont parlé à leur tour de l’Islam. Un dialogue fraternel qui a fini par nous rapprocher. A ma libération ils ont souhaité me revoir pour continuer la discussion

D’autres enlèvements à caractère politique visaient des chrétiens favorables au pouvoir, ou simple voyageurs. Les kidnappés ont transmis des messages divers

Nous ne sommes pas des terroristes mais des révolutionnaires qui cherchent la libération et la démocratie, il faut nous comprendre, disaient les ravisseurs, nous nous sommes trompés de combat, nous avons tout perdu pour rien.

Regardant son fils torturé devant lui, un père dit :

J’ai compris la souffrance de la Vierge Marie devant la souffrance de son Fils. Malgré ma timidité chronique j’ai trouvé les paroles pour défendre la Croix et ma Foi, Marie me soutenait. Dites aux Chrétiens qu’ils n’ont plus de place dans ce pays et qu’ils doivent partir.

Ces confidences circulent à voix basse parmi les chrétiens qui vivent dans la peur

Entre le danger de mort et la vie de Foi, un tiraillement douloureux déchire nos petites communautés Chrétiennes.

Toutefois, de ce calvaire jaillissent des points d’Espérance.De ce grand feu surgit la Foi et le courage prophétique apostolique un peu endormi

Le nombre des chrétiens est certes en baisse, en revanche l’Evangile continue à renaître au milieu des souffrances

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8543
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lupar jean_droit » lun. 15 avr. 2013, 9:04

De Fides :

Oui, on fatigue de devoir sans cesse recopier ces mêmes appels angoissés.
ASIE/SYRIE - Mourir ou partir : le dilemme sans réponse des chrétiens syriens selon l’Archevêque maronite de Damas

Damas (Agence Fides) – Les chrétiens de Syrie « doivent choisir entre deux calices amers : mourir ou partir ». Un dilemme qui implique toute la réalité ecclésiale se trouvant en Syrie et que raconte l’Archevêque maronite de Damas, S.Exc. Mgr Samir Nassar, dans un témoignage envoyé à l’Agence Fides.

L’Archevêque catholique de rite oriental mentionne les nombreuses manières dont la mort rode autour des vies de millions de civils sans défense, chrétiens et musulmans, dans une Syrie dévastée par la guerre : bombardements, voitures piégées, tireurs embusqués, manque de soins médicaux (233 hôpitaux ont été fermés et les médecins fuient tous, explique Mgr Nassar), malnutrition et manque de nourritures adaptées pour les diabétiques, les personnes affectées de pathologies cardiaques et les jeunes mères.

Face à ce désastre, tous pensent à partir même si la fuite est en quelque sorte « une autre manière de mourir », plus lentement. L’Eglise locale, malgré sa fragilité, « devient un mûr des lamentations » auquel tous s’adressent chaque jour « pour demander protection et aide afin de trouver un visa permettant de partir ». Les chrétiens syriens – souligne l’Archevêque maronite – « ont vu l’ONU organiser depuis 2005 le départ systématique des réfugiés irakiens en direction des pays o ccidentaux » et ils connaissent maintenant l’angoisse, notamment à cause de « l’indifférence et du silence mondial concernant leur long et triste calvaire… Ils sont abandonnés, destinés à mourir sans pouvoir fuir… les consulats sont fermés depuis un an et demi ».

Mgr Nassar décrit, avec un cœur de pasteur affligé, la condition des chrétiens pauvres « qui ne trouvent aucune raison de devoir mourir dans cette guerre insensée ». Ils ont vu leurs frères plus aisés quitter la Syrie et ils voient l’Eglise comme la seule réalité à laquelle demander de l’aide dans ce naufrage. « L’appel du nouveau Pape, François, en faveur de la bien-aimée Syrie résonne dans leurs cœurs… Les Eglises sœurs du monde entier prient et montrent leur affection en faveur de ce petit troupeau, sans pouvoir calmer la tempête ». Cette situation met également les Pasteurs devant des problèmes de conscience. « Leur conseiller de rester pourrait les conduire à la mort comme un agneau muet devant le boucher.

Notre martyrologue ne fait que s’allonger… Les aider à partir signifie en revanche vider la Terre biblique de ses derniers chrétiens » : un dilemme qui peut trouver une réponse seulement en se confiant « au cœur de Dieu », en offrant aux fidèles une proximité pastorale qui les aide à percevoir la réalité des paroles de Jésus : « N’ayez pas peur… je suis avec vous… ». « Ces dernières – remarque Mgr Nassar – ne déçoivent jamais ». (GV) (Agence Fides 13/04/2013)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8543
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lupar jean_droit » lun. 15 avr. 2013, 9:18

Et de Zenit :
N'y a-t-il d'autre voie que celle de la guerre?
La réponse est simple : Non ! Puisque tout le monde veut continuer la guerre !

Jusqu'à ce que le régime de Damas soit vaincu !
Syrie: Gregorios III interpelle la communauté internationale

N'y a-t-il d'autre voie que celle de la guerre?

Rome, 13 avril 2013 (Zenit.org) | 264 clics

Le patriarche grec-melkite catholique Gregorios III interpelle la communauté internationale sur la situation en Syrie, indique ce communiqué du patriarcat grec-melkite catholique d’Antioche et de tout l’Orient d’Alexandrie et de Jérusalem adressé à Zenit: "N'y a-t-il pour la Syrie d'autre voix, d'autre voie, que celle de la guerre, des armes, de la violence, de la haine, de la vengeance ?"


A la veille de son départ pour Rome où il doit prendre part aux travaux de la Commission Internationale Catholique pour les Migrations (CICM), S.B. Gregorios III a lancé un appel à la communauté internationale se posant encore une fois la question de s’avoir s’il n’y a vraiment « pas d'autre voix, d'autre voie que celle de la guerre, des armes, de la violence, de la haine, de la vengeance ? » pour une « Syrie devenue toute entière un champ de bataille… » où tout est « manipulation, mensonge et hypocrisie… »

Le Vendredi-Saint, Gregorios III lançait au pape François un appel au secours lui demandant d’être le Simon de Cyrène de la Syrie qui« vit un chemin de croix sanglant » où « tous les Syriens…, tous, portent la même croix depuis plus de deux ans. »

« Les dangers, poursuit Gregorios III, guettent tous les citoyens, … du fait de la déstabilisation et du chaos… du fait de l’instrumentalisation des différents groupes religieux, surtout des Chrétiens… le danger d’être pris comme bouclier, le danger des émeutes religieuses artificielles, surtout entre Chrétiens, Musulmans et Druzes ».

Et le patriarche d’ajouter : « Ces dangers menacent tous les citoyens, mais surtout les chrétiens, qui sont le maillon le plus fragile, le plus faible. Devant tous ces dangers, ces souffrances, ces malheurs qui accablent tous les citoyens, on se demande : N'y a-t-il pas d'autre voix, d'autre voie que celle de la guerre, des armes, de la violence, de la haine, de la vengeance ? »

« Nous avons besoin d’une solution » martèle Gregorios III qui rappelle que depuis août 2012, il ne cesse d’affirmer que « La réconciliation était l’unique planche de salut pour la Syrie. »

La Syrie c’est entre 1 million et demi et deux millions de Chrétiens toutes communautés confondues. Et « la situation des Chrétiens est d'ores et déjà un constat douloureux : plus d'un millier de victimes (militaires et civils, prêtres, hommes, femmes et enfants), et des centaines de milliers de réfugiés et de personnes déplacées, en Syrie même, au Liban, en Jordanie, en Egypte, en Irak et en Turquie. D'autres, en nombre assez grand (mais on n'a pas de chiffres exacts), se sont réfugiés en Europe (surtout en Suède), au Canada et aux Etats-Unis...; en tout, environ 250.000 à 400.000 personnes. »

« Les pertes matérielles sont très graves. Là aussi nous n'avons pas encore de statistiques, mais on sait qu'il y a une vingtaine d'églises endommagées ou partiellement détruites, et de même des institutions sociales (écoles, orphelinats, asiles de vieillards). Institutions qui ont toujours été au service de tous les citoyens, chrétiens et musulmans (…) Mais le plus grave, pour tous, c'est le chaos ! »

Gregorios III reprend l’appel lancé le jour de Pâques par le Pape François pour « la Syrie bien-aimée, pour sa population blessée par le conflit et pour les nombreux réfugiés qui attendent aide et consolation. Que de sang a été versé ! Et que de souffrances devront encore être infligées avant qu'on réussisse à trouver une solution politique à la crise ? »

« Nous prions pour que le monde écoute la voix du Pape François ! Nous prions pour vous tous, Souverains, Présidents, Chefs d'Etat et de gouvernement des pays du monde entier. Puissiez-vous, chers Amis, écouter la voix du Christ : Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu ! Nous prions pour que vous soyez dignes de cette béatitude, pour que vous soyez des artisans de paix. »

Gregorios III présentera à la session plénière de la Commission Internationale Catholique pour les Migrations (CICM) - The International Catholic Migration Commission (ICMC) – un rapport détaillé de la situation des réfugiés et des personnes déplacées en Syrie et au Moyen-Orient.

Le texte intégral de l’appel aux chefs d’Etat – arabe, français et anglais - se trouve sur le site internet du patriarcat grec-melkite catholique http://www.pgc-lb.org/

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8543
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lupar jean_droit » dim. 21 avr. 2013, 9:09

Pour ne pas oublier la situation de nos frères en Syrie :

De l'agence Fides :
ASIE/SYRIE - Destruction de l’église des franciscains de Deir Ezzor, en Mésopotamie

Beyrouth (Agence Fides) – Une violente explosion a rasé l’église et le couvent des Capucins sise à Deir Ezzor, en Mésopotamie.

La nouvelle est parvenue à Fides par l’intermédiaire du Père Tony Haddad, Vice provincial de l’ordre pour le Proche-Orient, qui supervise la présence des Capucins au Liban et en Syrie. L’explosion a eu lieu le 15 avril. « Il s’agissait de la seule église de Deir Ezzor encore presque intacte jusqu’alors ».

Les modalités de sa destruction ne sont pas claires. Selon certaines reconstructions, une brèche avait été ouverte dans l’église et des combattants de l’opposition s’y étaient mis à l’affût. L’armée régulière aurait alors frappé l’église, provoquant sa destruction. D’autres sources parlent d’une voiture piégée placée à côté de l’édifice.

Le Père Haddad commente avec une grande amertume « toute cette haine et cette désacralisation ». Dans cette zone – indique-t-il – « il n’y a plus de chrétiens ». Au cours des mois derniers, vu le caractère critique de la situation, « les deux religieux qui résidaient dans le couvent ont quitté Deir Ezzor avec les religieuses de Mère Teresa et la dizaine de personnes âgées qui habitaient chez nous. Il s’agissait des derniers chrétiens présents sur place. Je rends grâce au Seigneur pour le fait que les deux religieux sont sains et saufs. L’église de pierre pourra être reconstruite un jour, lorsqu’un printemps de paix se lèvera sur notre Moyen-Orient » remarque le Père Haddad.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8543
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lupar jean_droit » lun. 22 avr. 2013, 23:32

Et cela continue.

Pour l'instant nous pouvons prier pour le chauffeur tué et pour ces deux évêques.

Nous pouvons prier pour les chrétiens de Syrie et pour tous les syriens.

Et prier pour la paix !

Mais quand on voit notre pays armer les rebelles et les Etats Unis doubler leurs envois d'armes et comme on se doute que les russes, les iraniens font de même en face, la paix n'intéresse personne.

De zenit.org
Syrie: deux évêques orthodoxes enlevés

Leur chauffeur a été tué

Anita Bourdin

ROME, 22 avril 2013 (Zenit.org) - Deux évêques orthodoxes ont été enlevés ce lundi 22 avril près d'Alep, en Syrie, indique l'Agence nationale d'information (ANI, officielle), et leur chauffeur a été tué.

Il s'agit du métropolite d'Alep pour les Grecs orthodoxes, Mgr Boulos Yazigi, et du métropolite d'Alep pour les Syriaques orthodoxes, Mgr Youhanna Ibrahim.
Mgr Ibrahim s'était rendu en voiture dans une zone tenue par les rebelles pour ramener Mgr Yazigi, qui revenait de Turquie.

Leur voiture a été interceptée dans les environs d'Alep, par un groupe armé qui les a enlevés et tué le chauffeur.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8543
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lupar jean_droit » mar. 23 avr. 2013, 16:23

On peut toujours demander ......

Du Salon beige :
L’Œuvre d’Orient appelle les rebelles et la communauté internationale à se mobiliser pour la libération des 2 évêques d’Alep

Message de Mgr Pascal Gollnisch, directeur général de l'Oeuvre d'Orient :

"Mgr Youhanna Ibrahim, évêque syriaque orthodoxe d’Alep et Mgr Boulos Yazigi, évêque grec orthodoxe d’Alep, frère du Patriarche Jean X Yazigi, ont été kidnappés lundi 22 avril. Leur chauffeur, sans doute un diacre, aurait été tué. Ce drame fait suite à l’enlèvement de deux prêtres orthodoxes en captivité depuis près de trois mois.

L’Œuvre d’Orient demande aux autorités des rebelles syriens de tout mettre en œuvre pour obtenir leur libération immédiate. L’Œuvre d’Orient demande aux autorités françaises et internationales d’utiliser leur influence afin d’obtenir cette libération. L’Œuvre d’Orient est inquiète de la détérioration de la sécurité dans les zones de combat.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8543
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lupar jean_droit » mer. 24 avr. 2013, 8:28

De Zenit :

Alléluia !
Les deux métropolites d'Alep

Nouvelle confirmée par plusieurs sources


Anita Bourdin
ROME, 23 avril 2013 (Zenit.org) - Les sources de Zenit en arabe ont confirmé la libération de deux métropolites orthodoxes d'Alep enlevés lundi 22 avril.
La nouvelle est maintenant confirmée par les sources syriennes de l’Œuvre d’Orient.
Ils auraient été libérés vers 14 heures (15 h, heure française) et se trouveraient à l’église gréco-orthodoxe Saint-Elie d’Alep.
Mais leur chauffeur - peut-être un diacre - a perdu la vie lors de l'enlèvement d'hier.
L’Œuvre d’Orient rappelle en outre que l'on est sans nouvelles de deux prêtres - un gréco-orthodoxe et un arménien catholique - enlevés en Syrie il y a près de 3 mois et demande leur libération.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8543
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lupar jean_droit » mer. 24 avr. 2013, 14:35

Si on ne peut plus croire Zenit ! Snif !

Prions pour ces évêques !

Prions pour la Syrie et pour les syriens !

Syrie: passage des métropolites d'Alep d'un groupe à l'autre?

Démentie la nouvelle de la libération

Rome, 24 avril 2013 (Zenit.org) Anita Bourdin | 135 clics

Les nouvelles diffusées cet après-midi de la libération des deux métropolites orthodoxes d'Alep reçoit ce soir un démenti.


Selon une source proche des éparchies orthodoxes, la nouvelle de la libération annoncée de source syriaque "est partie à un moment positif des tractations". Mais elles ont pris ensuite un tour moins positif. On parlerait maintenant d'un "passage des otages d'un groupe à l'autre", avec des exigences plus dures.

Les guillemets et le conditionnel ne sont pas inutiles, les nouvelles venant d'une zone balayée par différents groupes, parfois difficiles à identifier.

Au moment où nous mettions cette nouvelle en ligne nous apprenons que les deux patriarches des Eglises orthodoxes ont lancé un appel en faveur des deux métropolites, ce qui confirme qu'ils n''ont pas rejoint leurs communautés (http://www.balamandmonastery.org.lb/ind ... yan-apr-23).

Il s'agit du métropolite d'Alep pour les Grecs orthodoxes, Mgr Boulos (Paul) Yazigi, et du métropolite d'Alep pour les Syriaques orthodoxes, Mgr Gregorios Youhanna Ibrahim.

Mgr Ibrahim s'était rendu en voiture dans une zone tenue par les rebelles pour ramener Mgr Yazigi.

Leur voiture a été interceptée dans les environs d'Alep, par un groupe armé qui les a enlevés et tué le chauffeur.

Le pape François a lancé un appel ce mardi matin poru leur libération, pour uen solution à la crise humanitaire, un engagement pour la paix et la réconciliation en Syrie.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8543
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lupar jean_droit » jeu. 25 avr. 2013, 10:44

Hier le Saint Père nous a demandé de prier particulièrement pour la Syrie et pour la paix en Syrie.

Prions !

Mais pour avoir la paix il faut le vouloir. Or personne ne le veut même pas la France, ci devant pays des Droits de l'Homme.

http://www.zenit.org/fr/articles/syrie- ... el-du-pape

Début article :
Syrie : mettre fin à l'effusion de sang, appel du pape

Rome, 24 avril 2013 (Zenit.org) Anne Kurian | 310 clics

Le pape appelle à mettre un terme à « l’effusion de sang » en Syrie, demandant « une solution politique à la crise » et il assure de ses prières pour les deux évêques orthodoxes enlevés depuis lundi dernier (cf. Zenit du 22 avril 2013).

Le pape François a en effet évoqué la « situation tragique » de la Syrie, au terme de l’audience générale place Saint-Pierre, ce matin, mercredi 24 avril 2013.

« L’enlèvement des métropolites grec-orthodoxes et syro-orthodoxe d’Alep dont la libération a été l’objet de nouvelles contradictoires, est un signe supplémentaire de la situation tragique que traverse la chère nation syrienne, où la violence et les armes continuent à semer la mort et la souffrance », a-t-il dénoncé.

Le pape a également assuré qu’il priait « pour les deux évêques, afin qu’ils retournent rapidement dans leurs communautés ; et je demande à Dieu d’éclairer les cœurs ».
Et puis, sur ZENIT, nous avons le témoignage d'un prêtre de Syrie dont je recopie ici la conclusion :

http://www.zenit.org/fr/articles/journa ... ure-d-alep
Devant ce mélange d’horreur, de peur, de courage, de résistance et capitulation, quel est le mot qui résonne le plus fort?

Le mot le plus fort et auquel je donne une réponse est : demeurer en Jésus-Christ.

Un « demeurer » dans le Christ qui n’est pas « faiblesse » devant l’agresseur mais « construction » en s’appuyant sur la messe quotidienne qui nous conforme au Christ crucifié dans l’espérance de la résurrection.

Jésus est notre pain quotidien et notre rempart dans cette tempête. Devant ce désespoir, nous crions : le Christ est notre espérance !

Avatar de l’utilisateur
Geronimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 343
Inscription : mer. 05 mai 2004, 1:58
Localisation : europe chrétienne

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lupar Geronimo » lun. 29 avr. 2013, 12:27

Prières communes de toutes les communautés chrétiennes :

http://sana.sy/fra/63/2013/04/28/479768.htm
"Tant la concurrence au sens du LIBERALISME économique que la lutte des classes dans le sens marxiste sont contre nature et opposées à la conception chrétienne de la vie." Bienheureux Jean XXIII, encyclique Mater et Magistra n. 24

"Si les élections changeaient vraiment les choses, le vote serait interdit" Coluche
vive les sacrifices humains !
la droite a des idées
la droite sait aussi manifester

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8543
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lupar jean_droit » mar. 30 avr. 2013, 21:25

Du site évangélique Portes Ouvertes :

Nous devrions, nous catholiques, nous associer à cette journée de prière et de jeune du samedi 11 mai
Chers amis,

La situation en Syrie est désespérée ! La semaine dernière, nos contacts dans le pays nous ont envoyé une information importante. Face à la guerre et devant les combats incessants, les chrétiens de Syrie ont décidé d'organiser une journée de jeûne et de prière, le samedi 11 mai 2013.

Ils nous appellent à nous joindre à eux.

Voici ce qu'un responsable d'église en Syrie nous dit :

«Comme vous le savez, l'Eglise chrétienne en Syrie fait face à une crise humanitaire majeure, et nous perdons espoir. Face à la violence et à la persécution, nos frères et nos sœurs luttent pour garder leurs yeux sur le Seigneur et pour chercher Sa face.

Et pourtant, au milieu de la douleur, de la souffrance et de la mort, Dieu se sert de Son Eglise pour accomplir Son plan.

Samedi 11 mai 2013, les chrétiens de toutes les dénominations se retrouveront dans la prière, pour supplier Dieu d'accorder sa miséricorde à la Syrie et de mettre fin à la violence.

Nous, les chrétiens de Syrie, vous demandons de vous joindre à nous dans la prière.»

En relayant cet appel, nous aimerions vous inviter à participer à cette journée spéciale.

Pourriez-vous réserver un moment le samedi 11 mai pour vous joindre à l'Eglise syrienne dans la prière ?

Portes Ouvertes prépare un pack pour vous guider dans la prière. Il contient des informations sur la Syrie, des photos, et des sujets de prière. Il sera disponible prochainement sur notre site internet.

Des équipes de Portes Ouvertes sont actuellement présentes en Syrie pour un important projet d'aide humanitaire et de soutien à l'Eglise à l'intérieur du pays. Nous vous en informerons très bientôt.

Je vous remercie pour votre soutien auprès de nos frères et sœurs en Syrie.

Fraternellement,

Michel Varton

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8543
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lupar jean_droit » lun. 06 mai 2013, 19:07

Trouvé sur le site confidentiel :

http://www.leveilleurdeninive.com/2013/ ... +Ninive%29
Syrie : Les villes chrétiennes de Qamichli et Hassakeh envahies par le Front al-Nosra.

A diffuser largement.

Nous venons d'apprendre directement du vicaire général des syriaques catholiques à Alep, que des centaines de familles chrétiennes des villes de Qamichli et Hassakeh, menacées par le Front Al-Nosra, ont refusé de se rendre dans le camp de réfugiés ouvert il y a peu par le gouvernement turque à l'intention des chrétiens syriens ; [ils n'ont pas oublié les massacres de 1915] ; ils ont préféré se rendre à Mardine pour occuper les couvents syriaques qui se trouvent à quelques kilomètres de Qamichli, abandonnant ainsi leurs maisons et leur biens.

D'autres contacts avec des proches qui résident à Qamichli, nous confirment la nouvelle ; ils nous ont affirmé que les maisons des chrétiens tombent les unes après les autres entre les mains des éléments de Front Al-Nosra qui vendent les meubles à des bandes armées.

Les champs de blés appartenant à des chrétiens sont confisqués par les kurdes. Ces derniers se mettent à remplacer les plaques d'immatriculation sur les voitures par de nouvelles sur lesquelles ils ont supprimé la mention de la Syrie et qui portent désormais celle du "Kurdistan Syrien" avec de nouveaux numéros.

A Alep, le désespoir est grand et l'indignation règne toujours parmi les chrétiens à la suite de l'enlèvement des deux évêques. L'armée s'y bat toujours pour libérer les quartiers contrôlés par les rebelles.

Le Veilleur de Ninive


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit