Nouvelles canonisations

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Luciola
Censor
Censor
Messages : 76
Inscription : ven. 18 oct. 2013, 1:14

Re: Canonisation

Message non lu par Luciola » jeu. 24 avr. 2014, 2:13

Peccator "Sinon, Luciola, votre dernier lien est à nouveau un site de la FSSPX. "

Je n'y avait pas fait attention...mais pourquoi dire " est a nouveau" ? qui laisse entendre que je fait promotion de la FSSpx, je n'en ait jamais parler de moi même...et j'ai bien lu l'avis de fee violine.

Et si ce site m’intéresse ce n'est pas pars qu’il serait de la FSSPX, mais simplement pour me tenir au courant du pb dans toutes ses conséquences.

Car il y a bien un pb dans l’Église , avant Vatican 2 déjà, mais depuis ,les bouleversements de l’Église ont fait de gros dégâts. Je ne voit pas que tant de personnes ce seraient soudain opposé a Rome sans autres raisons que de vouloir créer la discorde.

Ce concile a poser et pose encore pb. Son bilan après plus de 40 années passées n'est pas toujours défendable.Que je me documente a divers sources n'impliquent pas 1/ que leurs arguments soient tous fallacieux ou/et illégitime et 2/ que j’adhère forcement a l'un ou l'autre des ces mouvements, ce n'est d'ailleurs pas le cas.

"Avant de contester, il me semble qu'il faudrait déjà commencer par aller lire les dossiers de leurs procès de béatification."
Initialement il ne s'agissait pas de contester mais d'interroger sur ces canonisations. Si miracle il y avait eut a leur sujet ,on en aurai entendu parler depuis longtemps. Après, et au vue des événements il semble bien que quoi qu'il en soit ces 2 personnes seront canonisé...et heureusement qu'il s'agit de la procédure simplifiée sinon je doute qu"ils aient pu passer les "épreuves".

Je vous renvoi a un court article , du point et pas de la fsspx; http://www.lepoint.fr/societe/jean-paul ... 187_23.php


Un mois après la mort de Jean-Paul II, le pape Benoît XVI autorisait l’ouverture du procès de béatification de son prédécesseur. Moins de deux ans furent jugés suffisants pour clore le procès diocésain, et deux nouvelles années pour élever Karol Wojtyla au rang de ‘vénérable’ : le 19 décembre 2009, en effet, Benoît XVI signait le décret reconnaissant l’héroïcité des vertus de Karol Wojtyla, ouvrant toute grande la voie à une béatification. Simplifiée et accélérée...

Je rejoint encore James dans son message précédent.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Canonisation

Message non lu par Belin » jeu. 24 avr. 2014, 9:18

voilà ce que je lis dans l'éditorial de croire:
L'un venait d'Italie, l'autre de Pologne. L'un s'appelait Jean, l'autre s'appelait Jean-Paul. L'un a ouvert un Concile, l'autre a inventé les Journées Mondiales de la Jeunesse...
Pour moi une erreur de JPII c'est justement ces fameux JMJ, et eux brandissent cela visiblement comme une prouesse...L'Eglise organise, participe à un grand show où des millions de dollar sont utilisés...pour du folklore. Les jeunes riches il faut le préciser ( car la masse des jeunes du tiers monde ne peut pas se payer ce luxe) quittent leur pays, vont se regrouper dans un autre pays par nationalité pour officiellement..réciter le chapelet, adorer le saint sacrement, se confesser, écouter le discours du pape...
Et comme c'est JPII qui a initié cela, les autres papes se sentent comme obligé de continuer ce folklore coûteux...

Certain vont dire que c'est bénéfique spirituellement pour ceux qui participent à cela. Admettons même cela, mais est ce que le moyen utilisé pour ce "bénéfice spirituel" est juste? Et quand on voit ce que ces jeunes font là bas, on a même de très bonnes raisons de douter de ce "bénéfice spirituel".

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1023
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Canonisation

Message non lu par Foxy » jeu. 24 avr. 2014, 11:32

Vatican II et l'Afrique : colloque sur la mise en oeuvre du Concile

2014-04-23 Radio Vatican

Cinquante ans après le Concile Vatican II, l’Église d’Afrique profite de la canonisation des Papes Jean XXIII et Jean-Paul II pour faire le bilan de la mise en œuvre du Concile sur le continent africain, en lire les signes des temps aujourd’hui et prendre des initiatives pour construire son avenir, en continuité avec le Magistère pontifical.

Le colloque réunira, jeudi et vendredi à Rome, des évêques, des théologiens et théologiennes africains ainsi que des hommes et des femmes du monde de la culture. Parmi les intervenants le cardinal guinéen Robert Sarah, président du Conseil pontifical Cor Unum, le cardinal Onayekan archevêque d’Abuja au Nigéria, et le cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa, la capitale de la RDC.

L'occasion de revenir sur l'impact des futurs papes canonisés, Jean XXIII et Jean-Paul II, en Afrique et sur le développement du catholicisme. Si Jean-Paul II a été surnommé le Pape « blanc et africain », c'est Jean XXIII qui fait le premier geste décisif quant aux relations du Vatican avec le continent.

Sous Jean-Paul II, la population catholique triple en Afrique

En 1960, il est le premier Pape à créer un cardinal africain. Mgr Laurean Rugambwa, archevêque de Dar Es Salaam en Tanzanie. Ce premier cardinal africain devient un symbole d'espoir pour l'Église sur le continent. Mais aussi un facteur d'unité au niveau de la Tanzanie et du continent à un moment où beaucoup de pays africains sont engagés dans une lutte pour l'indépendance. Quand le concile Vatican II commence en 1962, Mgr Rugambwa est la référence des rares évêques africains, mais aussi celle des évêques missionnaires, alors majoritaires sur le continent.

Mais c'est surtout Jean-Paul II, qui par la suite, marquera fortement l'histoire du catholicisme en Afrique. Il y effectuera quatorze voyages. Surnommé« Le Pape qui aimait l'Afrique » par Le quotidien Il Corriere della Sera, Le pape Wojtyla a laissé une empreinte durable sur le continent pour plusieurs raisons. Si globalement, son pontificat a vu la population catholique mondiale croitre comme jamais auparavant, -les catholiques sont passés de 757 millions de fidèles en 1978 à 1,09 milliard fin 2003-, c'est en Afrique que l'augmentation de catholiques a été la plus forte. Durant ses 26 années de pontificat, la population catholique africaine est passée de 55 à 144 millions de personnes.

La plus forte progression de vocations à la prêtrise a également eu lieu sur ce continent. Durant ses visites, Jean-Paul II a eu des messages et des gestes forts vis-à-vis des séminaristes, prêtres et religieux, mais également pour les laïcs, diplomates et chefs de gouvernement. ll n'a pas hésité à parler de la corruption, de l'apatheid et des systèmes dictatoriaux. Au niveau de la religion, il a encouragé l'inculturation et a invité les Églises à promouvoir la cause des saints locaux, appelant à une nouvelle évangélisation et à une nouvelle Afrique, pouvant vivre dans la justice et la paix.

Il a exhorté les jeunes à se considérer comme l'avenir du continent et encouragé la solidarité entre les Églises particulières, ainsi que le soutien de la hiérarchie catholique pour sa base. « Puisque les prêtres sont vos principaux collaborateurs dans l'exercice de la mission apostolique de l'Eglise, il est essentiel que vos relations avec eux soient caractérisées par l'unité, la fraternité et l'appréciation de leurs talents», a rappelé Jean-Paul II lors d'une visite au Nigeria en 1998, soulignant combien la vitalité de l'Église catholique dans ce pays, alors en pleine croissance dans l'augmentation des sacerdoces, était importante.

Le son des tambours à Saint-Pierre

Le premier synode pour l’Afrique a lieu en 1995 et on entend pour la première fois sur la place Saint-Pierre le son des tambours africains. C’est l’occasion de faire connaître au monde entier l’impact du pontificat de Jean-Paul II sur l’Afrique, qui a aussi souhaité étoffer la présence africaine au cœur de l'administration de l'Eglise, au Saint-Siège. Le cardinal béninois Bernardin Gantin est ainsi nommé en 1993 doyen du Collège des cardinaux, le cardinal nigérian Francis Arinze préfet de dicastère et l'archevêque guinéen Mgr Robert Sarah est appelé à la Curie en 2001 comme secrétaire de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples. Une douzaine de prêtres africains seront aussi appelés dans différents dicastères.

De nombreux diocèses et conférences nationales d'Afrique ont prévu de se déplacer à Rome pour la canonisation des deux papes. Et rendre ainsi un hommage appuyé à leur action. Signe ultime de la trace importante laissée par Jean-Paul II, toute une génération de jeunes en Afrique ont reçu pour prénom « Jean-Paul». (Avec L'Osservatore Romano)
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1023
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Canonisation

Message non lu par Foxy » jeu. 24 avr. 2014, 11:33


Jean XXIII et son expérience de la France


2014-04-23 Radio Vatican

J-4 pour la double canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II.

Nous vous proposons de revenir sur la relation particulière de Jean XXIII avec la France. Il faut dire qu'il y fut nonce. Cette expérience de nonce apostolique à Paris de 1944 à 1953 lui avait permis de tisser un réseau étonnant. Il recevait à la nonciature des personnalités de toutes sortes : artistes, prêtres-ouvriers, ministres, ambassadeurs de tous pays.

Cette expérience française lui donna aussi l’occasion de découvrir un pays déchristianisé dans de larges territoires, mais dans lequel l’Eglise menait des expériences pastorales originales, considérant villes et campagnes comme des terres de mission.

Son arrivée à Paris s’était pourtant déroulée en catimini et dans un climat de tension entre Rome et le nouveau gouvernement. Le général de Gaulle avait en effet exigé le départ du nonce précédent, en raison de son accréditation auprès du régime de Vichy.

Le père Daniel Moulinet, prêtre du diocèse de Moulins, professeur d’Histoire à l’université catholique de Lyon estime que cette séquence française dans la vie d’Angelo Roncalli lui a permis de mûrir sa réflexion qui le poussera, une fois devenu pape, à convoquer le Concile Vatican II.

Des propos recueillis par Cyprien VIet
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Godislove
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : mer. 28 août 2013, 13:06

Re: Canonisation

Message non lu par Godislove » jeu. 24 avr. 2014, 11:53

kisito, je ne suis pas entièrement d'accord avec vous.
Certes, les JMJ coutent chers (et encore, les jeunes sont logés chez l'habitant), peuvent ressembler à un "folklore" mais c'est loin d'être une erreur !!
Pour être jeune et pour avoir vécu les JMJ de RIO, je peux vous dire que l'oeuvre de Jean Paul II est un vrai bienfait !! Pensez à nos Églises qui se vident, penser à la jeunesse qui refuse de croire en l'existence de Dieu. Je fais partie de cette jeunesse, et je suis bien placée pour en parler. Nous avons besoin de nous retrouver entre jeunes, de voir que nous sommes nombreux à croire. Nous avons besoin des JMJ.Et nous étions 4 millions à Rio. 4 millions pour louer Dieu.
Combien de vocations sont nées aux JMJ ? Combien de jeunes ont été touchés par le Christ aux JMJ? En revenant en France, nous avons donné un témoignage de tout ce que nous avons vécu. Et beaucoup de mes amis athées ont été "évangélisés " de cette manière ! Deux d’entre eux ont d'ailleurs demandé de cheminer vers le baptême.
Quand vous dites que c'est réservé aux jeunes riches, vous n'avez pas tord. Mais, de plus en plus d'efforts sont faits justement pour que des jeunes qui n'en ont pas les moyens puissent partir (jeunes des banlieues...)

Sans Jean Paul II, et sans ces JMJ, je ne sais pas si la jeunesse catholique serait la même aujourd'hui. Jean Paul II a permis à cette jeunesse de lui donner un souffle nouveau.
Ma Foi ne serait pas ce qu'elle est sans les JMJ... Je souhaite à tous les jeunes, croyants, chercheurs ou athées de se rendre une fois dans leur Vie aux JMJ ! Et je remercie notre futur Saint Jean Paul II pour avoir crée ce rendez vous de la jeunesse qui a permis a bon nombre de jeunes de renouer avec L’Église et avec la Foi !

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Canonisation

Message non lu par Peccator » jeu. 24 avr. 2014, 12:27

Kisito,

je ne sais pas comment est l'Eglise dans votre pays, mais en France, si vous entrez dans une église au hasard un dimanche, vous ne verrez probablement que des cheveux blancs.

Les JMJ ont un effet qui va bien au-delà des participants. Ils montrent à tous qu'on peut être jeune et chrétien. Que croire en Jésus a du sens. Que cela donne de la joie, que cela nourrit notre vie.

Ils montrent aussi que l'Eglise catholique concerne bel et bien le monde entier, ce qui permet de sortir de nos visions si courtes où nous réduisons l'Eglise à ce que nous en voyons à côté de chez nous.

Alors certes, les JMJ, c'est surtout pour les jeunes des pays riches. Mais ils donnent malgré tout de bien beaux fruits. Vous voulez arrêter ? Que proposez-vous d'autre, à la place, qui fasse venir les jeunes à la messe, qui leur fasse découvrir le sacrement de réconciliation, et qui surtout leur fasse découvrir la joie qu'il y a à vivre avec Jésus ?

Parce qu'en attendant, la situation en Europe, c'est ça :
viewtopic.php?f=94&t=29880

En France, nous avons des rassemblement de jeunes comparables aux JMJ : le FRAT. Mais il faut bien regarder la réalité en face : le FRAT, ça ne fait venir que des chrétiens déjà convaincus, et ce n'est connu que des chrétiens (et encore, probablement pas de tous). Ca ne change pas l'idée que les autres se font de la religion. Les JMJ, si.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Canonisation

Message non lu par Belin » jeu. 24 avr. 2014, 13:10

Depuis 27 ans que ces JMJ existent les choses s'améliorent? Au début du christianisme, être chrétien signifiait être un potentiel candidat pour se faire dévorer par des lions dans un cirque, mais en 3 siècles de persécution les communautés chrétiennes ne se vidaient pas au contraire, elles explosaient en nombre. Pour faire changer les choses, on doit méditer sur ces faits et en tirer des conclusions.
Lorsqu'on voit le coût de cette grande messe, le comportement de certains jeunes à cette occasion, en admettant même que certain ont des gains spirituels là bas, on se demande bien si c'est une solution juste. En effet si par exemple je me suis convertis en prison, je ne dois pas pour autant faire de la prison un moyen universel pour se convertir.

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Canonisation

Message non lu par Peccator » jeu. 24 avr. 2014, 13:47

Oui, les choses s'améliorent. On voit de plus de jeunes qui n'ont plus honte de se dire chrétiens. Ca ne concerne pas que ceux qui y vont, mais aussi ceux qui n'y vont pas mais en connaissent qui y vont.

Notez que ce n'est jamais qu'une forme moderne de pèlerinage, finalement. Les pèlerinage, ca a toujours coûté cher, et on a toujours jugé que ca en valait la peine.


Si vous voulez mon avis, le problème n'est pas les JMJ : il est dans la suite. Le retour en paroisse après les JMJ, ca doit être une sacrée douche froide. Il ne suffit pas de planter l'arbre et le regarder donner ses premiers fruits, il faut aussi l'entretenir. La, on a des progrès a faire...
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Canonisation

Message non lu par Belin » jeu. 24 avr. 2014, 16:26

Je ne sais sur quoi vous vous basez pour dire que la situation s'améliore. Si on se fie aux statistiques officielles je dirais plutôt que la situation de la Foi des jeunes en Europe s'aggrave au fil du temps.
Les JMJ ce n'est pas le pèlerinage, le pèlerinage se fait dans des lieux sacrés, dans une discrétion relative, on est vraiment dans le sacré, les JMJ c'est un vrai show, comme la coupe du monde ou les JO, les états postulent pour son organisation, et quand un état est retenu c'est la fête, exactement comme aux JO ou comme aux mondiales, les JMJ ne reposent sur aucun modèle de spiritualité de la tradition. Les pèlerinage sont une dévotion traditionnellement reconnue, et dont les fruits spirituelles sont attestés par la tradition. Les JMJ c'est une pure création de JPII sans antécédent dans toute la tradition de la Foi.
Les visites dans les lieux de pèlerinage ne sont pas organisés par la hiérarchie de l'Eglise ce sont des initiatives relativement privées. Les JMJ les dépenses sont directement à l'initiative de la hiérarchie de l'Eglise, si le Pape dit qu'il n' y aura pas JMJ il n' y aura pas.

Beaucoup d'initiatives de JPII sont en totale rupture avec la tradition: Il a son rosaire propre à Lui, il a son chemin de croix propre à Lui ( je suis même surpris qu'on n'est pas aussi copié son chemin de croix), il parle d'une théologie du corps qui n'a aucun antécédent dans toute la tradition etc etc.

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3400
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Canonisation

Message non lu par Héraclius » jeu. 24 avr. 2014, 17:15

les JMJ ne reposent sur aucun modèle de spiritualité de la tradition.
Au IIIème siècle, on n'avait ni le besoin d'évangéliser particulièrement la jeune génération, ni les moyens de rassembler des milliers de croyants au même endroit. Evidemment qu'il n'y a pas d'antécédents ! La Tradition est une noble et belle chose, mais elle ne pourvoit pas à tout les changement de contextes possibles. Il est bon que l'Eglise se serve des nouveaux moyens techniques, et notamment le développement des transports à l'échelle mondiale, pour évangéliser !
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Canonisation

Message non lu par Belin » jeu. 24 avr. 2014, 17:28

Au contraire avec la techno actuelle, pas besoin de se déplacer pour suivre un discours du pape, et je ne vois pas la nécessité de se déplacer dans un lieu non sacré pour faire un chapelet, une adoration eucharistique, une confession etc. Et tout ça a coup de million de dollar...

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3400
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Canonisation

Message non lu par Héraclius » jeu. 24 avr. 2014, 17:32

Et là joie d'être ensemble, rassemblée par millions au nom du Seigneur ? La présence physique vaut bien plus que n'importe quel vidéo.

D'autre part, si je ne m'abuse, les JMJ sont en très large partie financés par les pays d’accueil, qui profitent en contrepartie de la création d'emplois temporaires et des bénéfices liés à la TVA.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Canonisation

Message non lu par Peccator » jeu. 24 avr. 2014, 18:01

kisito a écrit :Je ne sais sur quoi vous vous basez pour dire que la situation s'améliore.
Sur ce que je constate de mes yeux : qu'il devient possible de dire publiquement qu'on est chrétien. Que quand un jeune dit qu'il va aller aux JMJ, on ne le regarde plus comme un extraterrestre. Que les jeunes qui décident de s'affirmer chrétiens ne se sentent plus seuls, mais savent qu'il y a plein d'autres jeunes comme eux dans le monde... et dans leur ville.
Si on se fie aux statistiques officielles je dirais plutôt que la situation de la Foi des jeunes en Europe s'aggrave au fil du temps.
Les statistiques regardent le nombre. Elles ne regardent pas la vie de foi de ceux qui restent.


Et sinon, concrètement, vous proposez quoi ?




Les JMJ ce n'est pas le pèlerinage, le pèlerinage se fait dans des lieux sacrés, dans une discrétion relative, on est vraiment dans le sacré, les JMJ c'est un vrai show, comme la coupe du monde ou les JO, les états postulent pour son organisation, et quand un état est retenu c'est la fête, exactement comme aux JO ou comme aux mondiales, les JMJ ne reposent sur aucun modèle de spiritualité de la tradition.
:D Je connais bien des paroisses qui se sont débrouillées fin XIXe pour se trouver une raison d'organiser un pèlerinage, "leur pèlerinage", histoire d'attirer un peu les foules une fois l'an et faire rentrer un peu de finances dans la caisse paroissiale. Tout ça a disparu de nos jours ou presque, parce qu'il n'y a plus assez de chrétiens, et surtout que la piété populaire ne s'exprime plus ainsi. Mais la réalité des pèlerinage, ça a longtemps été ça.

Je vous laisse lire un peu l'histoire de la basilique Notre-Dame de Montligeon, par exemple, et après nous discuterons des différences qu'il y a entre la création de toute pièce de ce centre de pèlerinage et les JMJ.
Mais il est vrai que comme ça a 100 ans déjà (et que c'est en style néogothique), ça commence à avoir un bon goût de traditionnel...
Les visites dans les lieux de pèlerinage ne sont pas organisés par la hiérarchie de l'Eglise ce sont des initiatives relativement privées.
Notre diocèse organise plusieurs pèlerinages chaque année : c'est bel et bien organisé par la hiérarchie de l'Eglise.
Et ce n'est pas propre à notre diocèse, ni une innovation récente : quand Ste Thérèse de Lisieux est allée à Rome, c'était dans le cadre d'un pèlerinage diocésain, et non pas en voyage privé.

Et si vous voulez de l'historique et des lieux saints, n'oubliez pas que la raison d'être des ordres hospitaliers et militaires au Moyen-âge, c'était précisément de permettre aux gens d'aller en pèlerinage en Terre Sainte ou autre lieu déclaré saint (St Jacques de Compostelle, par exemple). C'était voulu par la hiérarchie de l'Eglise. C'était organisé par la hiérarchie de l'Eglise. Choisir de partir en pèlerinage était une décision personnelle (quoique pas toujours, ça faisait aussi partie des pénitences qu'un confesseur pouvait donner à faire). Mais ces pèlerinages n'auraient jamais été possibles si l'Eglise n'avait pas organisé les choses.
Beaucoup d'initiatives de JPII sont en totale rupture avec la tradition: Il a son rosaire propre à Lui, il a son chemin de croix propre à Lui ( je suis même surpris qu'on n'est pas aussi copié son chemin de croix), il parle d'une théologie du corps qui n'a aucun antécédent dans toute la tradition etc etc.
Et de très nombreux saints ont agi exactement de même. La devotio moderna au XIVe s. était une rupture avec les usages de l'époque. St François d'Assise a innové. St Dominique a innové. St Ignace de Loyola a proposé ses exercices spirituels propres à lui. Et plus récemment, Ste Faustine a bien fait bougé la Tradition, avec sa théologie de la miséricorde. Ou tiens, Ste Marguerite Marie Alacoque, quand elle a débarqué avec sa dévotion au Sacré Coeur, c'était nouveau, ça aussi...
Vous l'avez lue, la théologie du corps de Jean-Paul II ? Elle est intégralement ancrée dans la Tradition.

Et la tradition qui vous plait tant, c'est celle de quelle époque, en quel lieu ? Le rosaire, c'est traditionnel ? Pourtant, les Pères de l'Eglise ne connaissaient pas... Ne confondons pas Tradition et passéisme. La Tradition, c'est la vie de l'Eglise, ce n'est pas quelque chose de figé.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

john malkovitch
Ædilis
Ædilis
Messages : 20
Inscription : mer. 13 févr. 2013, 11:38

Re: Canonisation

Message non lu par john malkovitch » ven. 25 avr. 2014, 0:21

Salut à tous,
On parle, on parle, mais le problème reste le même. Soit on accepte en son âme et conscience la sainteté de ces deux Papes, soit on ne l'admet pas. Ma question est la suivante : dans le second cas, du point de vue du magistère et sans tergiverser, demeure-t-on en pleine communion avec l'Église ? (si on pouvait avoir la réponse d'un théologien compétent et impartial ça serait sympathique, parce qu'entre les sédévacs, la FSSPX et les progressistes on trouve tout et n'importe quoi en ligne).

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Canonisation

Message non lu par Belin » ven. 25 avr. 2014, 9:16

je serais très ravis de savoir quelles autre autorités ( père de l'Eglise, docteur de l'Eglise, Saint, Pape) ont déjà eu à parler de la théologie du corps

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités