L'Église en Belgique

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: En Belgique le PS programme la fermeture des églises

Message non lupar stephlorant » lun. 19 sept. 2011, 15:07

Dans cet affaire, il y a aussi le péché des fidèles, car en juillet et août, à Pâques et à Toussaint, à l'Assomption aussi... bref chaque fois qu'un dimanche fêté permet de prendre un week-end prolongé, on n'hésite pas à sacrifier la messe.

Bien sûr, il y a la marque du "centre d'action laïque" qui appelle régulièrement au "dé-baptême" en rappelant les histoires de pédophilie dans l’Église. Cette dernière a beau dire et répéter que la signature d'un tel acte n'a aucune valeur sur le plan théologique, ces actes signés permettent à l’État de compter les catholiques et de planifier les fermetures (en Belgique, les églises restaient subsidiées par l’État sur base d'un budget annuel archi-contrôlé...
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
muirgheal
Quæstor
Quæstor
Messages : 363
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 14:35

Flandre (Belgique) : pétition - cours de religion

Message non lupar muirgheal » ven. 16 déc. 2011, 12:41

http://belgicatho.hautetfort.com/archiv ... -reli.html

Voici un lien présentant une pétition pour essayer d'empêcher un décret de passer au gouvernement flamand, pour maintenir des cours de religion et éviter qu'une partie de ceux-ci soient remplacés par des cours de religions comparées.

La pétition est rédigée en néerlandais, mais dans ce lien, vous avez la traduction de la pétition.

Cordialement,
Tu as frappé à la porte de mon cœur !
J'ai entendu ta voix et je t'ai ouvert.
Allume en mon cœur un grand feu de joie.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13140
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Le nombre de ministres du culte

Message non lupar etienne lorant » mer. 04 janv. 2012, 17:57

Le nombre de ministres du culte en baisse

La diminution a été de 2% entre 2009 et 2010.

Le nombre de ministres du culte légalement reconnus diminue chaque année, à l'exception des musulmans, ressort-il d'un récent rapport de la Cour des Comptes relayé mercredi par De Standaard. La diminution a été de 2% entre 2009 et 2010.

Les prêtres catholiques et pasteurs protestants ont enregistré les baisses les plus importantes, respectivement de 3,3 et 5%. Cela représente 100 prêtres catholiques en moins, écrit De Standaard. Le nombre d'imams a en revanche progressé de 4 à 20 en un an.

Les prêtres catholiques disposent des meilleurs revenus (*) car ce sont ceux qui cumulent le plus, selon la Cour.

http://www.lalibre.be/actu/belgique/art ... aisse.html

----

(*) Dans cette dernière remarque, le journaliste n'étant manifestement pas au courant, confond les revenus avec le nombre de célébrations. La plupart des prêtres que je connais (quand je dis la plupart, çà ne monte pas haut) ont largement dépassé l'âge de la retraite mais se dévouent énormément et d'une façon touchante.

L'un d'entre eux, sur vingt ans, jour-après-jour, systématiquement, avec une exception de trois jours à peine (pour une opération de l’œil), est venu dire sa messe. Il ne le saura jamais, mais c'est grâce à lui que j'ai commencé à ne plus faire d'exception l'hiver, selon le temps ou une mauvaise digestion. Bien au contraire, pour être certain d'être à la messe du lendemain, je m'y prépare assez tôt la veille - et j'ai changé d'alimentation (ne pas manger lourd le soir). Ce qui s'appelle : prêcher par l'exemple ! Bref, c'est certain qu'il a dû déclarer des messes demandées pour lesquelles il y a un tarif - mais cela n'a rien à voir avec des "meilleurs revenus", évidemment...
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
steph
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 653
Inscription : mar. 28 août 2007, 1:28
Localisation : Belgique

Re: Flandre (Belgique) : pétition - cours de religion

Message non lupar steph » mer. 04 janv. 2012, 22:26

Entre nous, je ne sais pas ce qui se passe en Flandre, mais en Wallonie, le cours de religion est un gros flou dans lequel le professeur, certes mandaté par l'évêque (s'il s'agit de la religion catholique), mais pas toujours pratiquant ni nécessairement vraiment catholique et orthodoxe dans sa foi, fait un peu ce qu'il veut (et rarement de la dogmatique)*.
Par ailleurs, le cours de religion catholique que j'ai reçu en terminale était une exposition des thèses "du soupçon" et athées. Thèses présentées à l'indicatif et non au conditionnel genre "pour untel, la religion est..." et non "selon untel, la religion serait..."

Si l'on veut maintenir le cours de religion il faut des gens qui soient capables de le donner.
Il ne manque pas que des pasteurs, il manque aussi des fidèles...

Un débat sur le cours de religion?

---
* Notez que les professeurs de religions eux-mêmes "sont pour" opérer ce changement (étude comparée des religions), l'opèrent déjà (puisque le programme le leur permet de loin) et exhortent des auditoires/amphi entiers de futurs enseignants à procéder ainsi (plutôt que l'exposition de "la doctrine fermée de l'évêque de Namur" (alias André Léonard, maintenant à Bruxelles), parce que c'est une nécessité incontournable pour les établissements où le cours de religion est imposé par l'école (enseignement dit "catholique") à des gens venant de milieux divers que l'on ne saurait contraindre à trouver du sens dans l'Evangile)...
Stat Crux dum volvitur orbis!
Dic animae meae: “ Salus tua ego sum ” Ps XXXIV 3

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13140
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Flandre (Belgique) : pétition - cours de religion

Message non lupar etienne lorant » jeu. 05 janv. 2012, 0:10

A l'époque, en 1974, dans un collège Notre-Dame, c'est un prof de Grec qui nous a donné cours de religion. Ah, c'était intéressant : c'est qu'il savait bien lire "l'Anabase", de Xénophon !

Un évangile prodigieux avec des tas de rebondissements :

En -401, Cyrus, le second fils de Darius II, se soulève contre son frère aîné afin de lui ravir le trône. Fort de plus de 10 000 mercenaires grecs recrutés par ses hôtes hellènes, il affronte Artaxerxès II à Cunaxa, en Mésopotamie. Cyrus y trouve la mort, son corps d'armée est vaincu alors que les mercenaires grecs sont, eux, vainqueurs des troupes qui leur sont opposées. Désormais seuls en pays hostile, les Dix Mille tentent de négocier avec Artaxerxès II et son intermédiaire le satrape Tissapherne. Ce dernier gagne la confiance des généraux grecs Cléarque et Mennon mais il leur tend un piège et les fait assassiner. Conduits par Xénophon, les Grecs réussissent à échapper aux troupes royales malgré leur manque de cavalerie. Ils rejoignent l'Arménie puis les côtes méridionales du Pont-Euxin notamment Trapizonte (aujourd'hui Trébizonde). Arrivés dans la région des détroits, ils s'engagent dans des luttes intestines entre Thraces.
L’Anabase est riche de description de populations locales, parfois autant hostiles aux Grecs qu'aux Perses, de combats difficiles, de rapports humains conflictuels. Surtout, cet épisode célèbre stigmatise la faiblesse de l'empire perse, ce qu'Agésilas II et plus tard Alexandre le Grand n'oublieront pas.

Vous me direz : mais quel rapport avec la religion ?

On ne savait pas, mais c'était plus amusant que le catéchisme :toast:
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13140
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Le journaliste perplexe !

Message non lupar etienne lorant » lun. 21 mai 2012, 17:34

J'ai pointé cet article de la libre Belgique :

http://www.lalibre.be/actu/belgique/art ... siale.html

tout d'abord parce qu'il montre combien sont perplexes des journalistes incroyants qui cherchaient dans ce non-événement quelques raisons d'attaquer l’Église une fois de plus. Lorsqu'on lit bien, on constate que l'auteur de l'article n'est certain de rien de ce qu'il dit. Il parle de 'perplexissisme", mais c'est lui qui est perplexe. Sait-il à peine ce que l'on entend par communauté "charismatique" ?

.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8193
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Le journaliste perplexe !

Message non lupar Raistlin » lun. 21 mai 2012, 17:49

J'aime beaucoup ce passage :
Bref, si l’orage grondait sur le plateau de Lauzelle, il était aussi dans bien des têtes de tous âges et de toutes origines qui ont voulu rencontrer Mgr Léonard après la messe pour lui demander de plus amples explications sur le "surprenant choix" de deux prêtres dont l’esprit et les pratiques ne leur semblent guère compatibles avec l’esprit paroissial néolouvaniste, très conciliaire, mais aussi volontiers critique, voire contestataire comme il sied dans un environnement universitaire.
Eh bien ils apprendront l'obéissance pour changer, et ça leur fera les pattes ! :/

La seule chose qui soit bien avec les laïcs "volontiers critiques, voire contestataires", c'est qu'il s'agit d'une espèce en voie de disparition : à force de vider leurs paroisses par leur esprit "contestataire", ils sont condamnés à disparaître d'eux-mêmes.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13140
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Le journaliste perplexe !

Message non lupar etienne lorant » lun. 21 mai 2012, 18:37

Le contestataire, à force de de contester, s'est auto-contesté... et il a disparu ! :p

Plus sérieusement, je dirais : comme il est difficile pour quelqu'un qui se tient hors de l'Eglise, de pouvoir en juger ? La société civile d'aujourd'hui ne comprend pas plus l'Eglise que les Juifs ne comprenaient Jésus ou que les Romains comprenaient les premiers chrétiens. Les Romains toléraient toutes les religions, mais la foi dans le Christ est rapidement devenue un danger pour le pouvoir en place. Prétendre que tous les hommes sont frères et qu'il faut aimer même ses ennemis, quel danger ! N'est-ce pas encore le cas pour notre temps ?
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Ordinations en Belgique

Message non lupar jean_droit » dim. 22 juil. 2012, 21:00

Je suis en train de parcourir le site BELGICATHO que je trouve très intéressant ...

http://belgicatho.hautetfort.com/index-3.html

7 ordinations cette année c'est bien peu il faut se l'avouer.

Les commentaires en fin de l'article sont assez intéressants et rejoignent un peu ma façon de penser.
Diocèses belges : ordinations sacerdotales 2012

La Belgique peut compter sur 7 nouveaux prêtres ordonnés le dimanche 24 juin 2012, jour de la fête de saint Jean-Baptiste. Arnaud Ngouedi, Christophe Malisoux et Cyrille Mattiuzzo, ont été ordonnés par l’évêque de Namur, Mgr Rémy Vancottem. A la cathédrale des Saint Michel et Gudule à Bruxelles, c’est Mgr André-Joseph Léonard archevêque de Malines-Bruxelles qui a ordonné les trois séminaristes, Henry Haas, Mario Rosas et Benoît Menten. A Liège, Désiré van Ass, diacre permanent depuis 1986, veuf, père et grand-père, a été ordonné des mains de Mgr Aloys Jousten. A Tournai, il n’y a pas d’ordination presbytérale cette année et dans le diocèse de Bruges, un séminariste sera ordonné au mois de septembre. Référence : Sept jeunes nouveaux prêtres en Belgique

Bref, toujours moins nombreux. Sept plus un égale huit : trois pour le diocèse de Namur, trois pour l’archevêché de Malines-Bruxelles, un pour le diocèse de Liège, un pour le diocèse de Bruges, zéro pour les diocèses de Tournai, Gand, Anvers et Hasselt. En Flandre, on approche du zéro absolu. Mais la Belgique francophone n’a pas de quoi se vanter non plus. Quant à la jeunesse et la nationalité belge, c’est à voir…
Vous avez dit : un synode sur la nouvelle évangélisation, à Rome en octobre pour lancer une « Année de la foi » ? Oui, mais pour paraphraser un de nos évêques, « Rome, c’est loin ». En effet. Et puis, suffit-t-il d’exalter le cinquantenaire de Vatican II et de relire les actes de ce concile infructueux pour en sortir ?

Avatar de l’utilisateur
Théo d'Or
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 470
Inscription : sam. 12 sept. 2009, 23:33
Localisation : Ici

Des cours anti-pédophilie pour les futurs prêtres belges!

Message non lupar Théo d'Or » lun. 27 août 2012, 13:53

http://www.rtl.be/info/belgique/societe ... o_12_08_27

Ma réaction instinctive: "oh, purée!"

Cordialement,

Théo d'Or
En recherche...

Avatar de l’utilisateur
Twin
Censor
Censor
Messages : 110
Inscription : mar. 28 août 2012, 0:41

Re: Des cours anti-pédophilie pour les futurs prêtres belges

Message non lupar Twin » mar. 28 août 2012, 1:16

(où l'on voit que même en Belgique, on se soucie de la santé de johnny Hallyday! :sonne: )

Est-ce de l'hypocrisie ou une blague? Enfin, on va dire qu'ils font quelque chose au moins, même si c'est ridicule, et que ça ne sert à rien...
On ferait mieux de protéger les enfants. Confiez-les aux bonnes soeurs et que les prêtres restent à l'écart.
Notre Dieu est au ciel, il fait tout ce qu'il veut.
Psaume 115-3

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13140
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Des cours anti-pédophilie pour les futurs prêtres belges

Message non lupar etienne lorant » ven. 31 août 2012, 13:37

Encore faudrait-il qu'il y ait des candidats à la prêtrise pour que ces cours puissent être intégrés dans leur formation... Les vocations sont devenues de vraies raretés en Belgique et l'Eglise est obligée de faire appel à des prêtres africains pour continuer à faire fonctionner au ralenti certaines paroisses... Il s'agit ici d'une annonce tapageuse, bien dans l'esprit du temps, qui ne contribuera en rien à rendre aux gens la Foi de leur enfance...ni à l'Eglise catholique de retrouver son poids dans la société, du reste...

(Je ne fais que citer la réaction d'un des lecteurs de l'article dont on nous a donné le lien)
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

zelie
Senator
Senator
Messages : 695
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45
Localisation : Québec

Re: Des cours anti-pédophilie pour les futurs prêtres belges

Message non lupar zelie » ven. 31 août 2012, 19:53

Je n'ai pas cliqué sur le lien, donc je ne m'exprimerais pas sur la forme.
Mais sur le fond, je dis "bravo"!

Oui, des pédophiles il y en a et il y en aura dans tous les corps de métiers (ou vocation), et particulièrement dans les corps où des enfants cotoient les adultes, toutes les études l'ont démontré, le simple bon sens le laisse comprendre.
Alors bravo à tous les corps de métier à volet pédagogique qui admet la réalité et tente de former son personnel pour les aider à repérer en eux d'éventuels problèmes, et d'agir dessus par un cadre, une réflexion, un dialogue, et d'inclure cela dans la formation de base.

J'ai toujours exécré et eut peur des pédophiles, que j'ai toujours vu comme des monstres sans aucune autre facette de personnalité que celle d'un monstre déshumanisé. De par ma formation, je sais que tous les pédophiles avaient été des enfants traumatisés, mais que tous les enfants traumatisés ne finissaient forcément pervers (sexuel ou autre). ET je me contentais d'en savoir si peu.
Jusqu'à ce que je tombe sur un reportage, il y a quelques mois, à un moment où clouée au lit il fallait bien que je me coltine la télé pour arriver à rester calme sans trop m'ennuyer.
Ce reportage, pour une fois, a eu le mérite d'humaniser ces personnes, de ne pas partir d'un fait divers gore pour renforcer la crainte, mais de partir de l'homme pour essayer de le comprendre, même si bien sûr on ne peut approuver.
Et là, j'ai découvert la souffrance de ces personnes, l'océan de souffrance et de perte de soi auxquels sont confrontées des personnes incroyablement blessées par des enfances fracassées; ces personnes, une fois jeune adulte, s'aperçoivent un jour, parfois totalement à l'improviste, qu'elles ont des pulsions envers des enfants, voire des bébés, et ce constat, souvent d'une violence psychologique inouie, les anéantit dans un premier temps, les pousse à chercher une aide qu'ils ne trouvent pas la plupart du temps, et ensuite, ils essaient (mal, mais parfois bien) de continuer à vivre en étouffant en eux quelque chose d'impérieux qui les scient, qui les usent, comme si lutter seuls contre ces pulsions leur pompait toute l'énergie disponible. La pire chose qui les précipite vers la catastrophe est le fait de n'être ni aidé ni compris par personne, et même par les psychiatres; cette solitude dans les moments de tentation est terrible quand ils le décrivent.
En rendant si bien leur humanité à des personnes en souffrance, ce reportage inversait les regards initiaux, au moins au niveau de la prise de conscience que la plupart de ces personnes souhaitent être repérées et aidées, voire réorientées et éloignées des enfants; certaines n'hésitent pas à se faire connaitre des services de police, parce que l'aide à être cadrés peut venir de tous les horizons, et surtout, parce qu'ayant conscience qu'ils ne veulent pas faire de mal à un enfant, veulent s'entourer d'un maximum de précautions pour ne jamais se retrouver dans une position trop difficile à gérer qui risquerait de les conduire à malmener un enfant avant même qu'ils aient eu le recul et le temps psychologique d'arrêter leurs gestes; ce sont donc des personnes qui ont une conscience, (perturbée, mais existante).

Aussi, si je me fie aux divers portraits du reportage, j'imagine sans peine un jeune homme, n'ayant pas forcément clairement conscience des pulsions, et qui risquent fort de se révéler brutalement au cours d'un geste parti trop tôt dans une spirale irrrépressible et qui, à la lumière d'un enfant malmené, donc trop tard, va s'apercevoir qu'il est un monstre et qui va devoir vivre avec la culpabilité mêlée d'un sentiment d'horreur de ce qu'il est, etc... un tel jeune homme a besoin de beaucoup d'aide et d'écoute, en amont bien sûr de la catastrophe possible, justement pour que la catastrophe n'ait jamais lieu!

Alors bravo à tous les formateurs, associations et institutions qui, en amont d'une catastrophe et dès la formation initiale, ouvriront des portes, entameront une réflexion, prendront en compte les aspérités possibles de l'individu, autour du risque de pulsion pédophile de leurs recrues, même si au début c'est balbutiant, maladroit, mal visé; peu importe, si la démarche réflexive est véritable, peu à peu les choses s'affineront et gagneront en efficacité.

Donc Bravo, à l'Eglise qui a l'intelligence d'affronter le problème sans le nier, -et c'est un bel acte d'humilité, d'honnêteté d'aide, de cadrage, et d'intelligence de la situation réelle-, et à tous ceux qui font de même!

A nous tous de prier pour aider Eglise et jeunes hommes dans cette démarche, et pour aimer toute âme comme Dieu la voit et l'aime!
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1428
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Re: Des cours anti-pédophilie pour les futurs prêtres belges

Message non lupar Harfang » ven. 31 août 2012, 20:16

Ridicule...

Tout le problème vient que depuis plusieurs décennies on ne forme plus les prêtres à l'exercice des vertus, mais à la mystique, ce qui peut s'avérer très dangereux pour certaines âmes. Un retour aux méthodes traditionnelles de formation cléricale suffirait à corriger le problème...

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Des cours anti-pédophilie pour les futurs prêtres belges

Message non lupar Isabelle47 » ven. 31 août 2012, 22:12

C'est une démarche positive qui démontre le désir de prise en compte réaliste et de prise en charge pragmatique d'un problème bien réel si on en croit certaines informations.

On a trop accusé l'Eglise de faire l'autruche par rapport à la pédophilie pour tourner en dérision aujourd'hui une telle initiative. Il faudrait savoir ce que l'on veut, tout de même!
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit