Communier dans une église orthodoxe?

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12560
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Communier dans une église orthodoxe?

Message non lupar etienne lorant » mar. 07 mai 2013, 16:48

Sur un autre forum, reçu ce message en "petit français" du Canada, mais la question, à laquelle je ne sais pas répondre, m'a paru assez importante pour solliciter de l'aide de la part des 'spécialistes' parmi nous :
Bonjour,

Moi j ai une question.
Je suis Chretienne maronite mon fiance est greck ortodox et j ai celebre paques avec lui cette annee....Samedi a 6am on est partie a l eglise ortodox pour prendre la comunion....mon tour est arrive j ai fais le signe de ma croix avant de me prepare a recevoir la comunion le pretre ma regade d un air severt et me domande si je suis ortodox je lui repond je suis chretienne et il me refuse la comunion... est ce que le pretre a le droit de me refuse la comunion ????? je suis chretienne!!!!!! svp j ai besoin de details car je suis completement choque...
Merci d'avance !

Etienne
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8199
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Demande d'une chrétienne choquée

Message non lupar Raistlin » mar. 07 mai 2013, 17:06

Je ne sais pas ce qu'il en est dans les églises orthodoxes, mais dans l'Église catholique, seuls ceux qui sont baptisés et qui croient à la présence réelle ont le droit de communier (je passe ici sur le fait d'être en état de péché mortel ou pas, ce n'est pas le sujet). Ainsi, il est tout à fait légitime de refuser le communion à une personne dont on pense qu'elle va mal recevoir le corps et le sang de Notre Seigneur. Dans la communauté de l'Emmanuel, nous demandons souvent aux personnes qui ne partagent pas notre foi dans la présence réelle de ne pas communier, mais ils peuvent quand même s'approcher pour se faire bénir par le prêtre.

Néanmoins, ce prêtre a peut-être manqué de charité. Il aurait pu lui demander si elle croyait à la présence réelle, ou bien lui demander de venir le voir à la fin pour qu'il puisse lui expliquer la raison de son geste.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2268
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Demande d'une chrétienne choquée

Message non lupar Teano » mar. 07 mai 2013, 17:21

Bonjour,

Voici un lien intéressant vers le Youcat :

http://www.youcat.org/fr/vivre-la-foi/q ... 46ad657ac0

In Christo

Teano
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Philochristos
Ædilis
Ædilis
Messages : 31
Inscription : dim. 21 oct. 2012, 10:50
Localisation : Chatou
Contact :

Re: Demande d'une chrétienne choquée

Message non lupar Philochristos » mar. 07 mai 2013, 18:44

Bonjour,

De manière générale , les Eglises orthodoxes n'acceptent pas de faire communier les non-orthodoxes. L'attitude du prêtre n'a donc rien de surprenant.
La croyance ou non à la présence réelle, ne change rien.
Vidéo de présentation :
http://www.youtube.com/watch?v=6y1hy2yWWXc

Blog consacré au christianisme (histoire et théologie) :
http://philochristos.wordpress.com

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7851
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Demande d'une chrétienne choquée

Message non lupar Christophe » mar. 07 mai 2013, 19:50

Le prêtre orthodoxe a agit selon les principes de l'orthodoxie.
Il n'y a pas de réciprocité en la matière : un orthodoxe peut communier dans une église catholique, un catholique ne peut pas communier dans une église orthodoxe.
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 774
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: Demande d'une chrétienne choquée

Message non lupar Anaisunivers » mar. 07 mai 2013, 20:39

Un catholique le peut quand il n'y a pas d'église catholique à l'horizon, si je ne m'abuse.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1878
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Demande d'une chrétienne choquée

Message non lupar Belin » mer. 08 mai 2013, 10:55

Un catholique le peut quand il n'y a pas d'église catholique à l'horizon, si je ne m'abuse.
Le problème si j'ai compris vient des orthodoxes, c'est eux qui refusent l'eucharistie aux non orthodoxes. Donc même s'il n'y a pas d'Eglise catholique et qu'un catholique veux communier, le prêtre orthodoxe va le lui refuser s'il est au courant.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Demande d'une chrétienne choquée

Message non lupar jean_droit » mer. 08 mai 2013, 11:12

L'attitude du prêtre orthodoxe est tout à fait conforme à la pratique orthodoxe.
A Paris plusieurs fois la communion m'a été refusée dans des églises orthodoxes.
Cela m'a vraiment choqué.
J'ai lu, comme il est dit plus haut, que l'Eglise catholique ne voyait aucun problème pour donner la communion à des orthodoxes.
J'ai même vu, en Algérie, des prêtres donner la communion à des évangéliques "à partir du moment où ils croient en la présence réelle".
Les orthodoxes vous répondent que pour communier il faut être en communion avec l'Eglise locale.
De même que des catholiques ne peuvent pas partager le pain et le vin dans certaines églises évangéliques. Pour la même raison.

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1612
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Demande d'une chrétienne choquée

Message non lupar archi » mer. 08 mai 2013, 11:19

Comme ça a été dit, les Eglises orthodoxes (celles en communion avec le Patriarcat de Constantinople, pour les Eglises "orthodoxes orientales", c'est plus compliqué) ne donnent pas la communion aux non-orthodoxes. On peut ajouter qu'il n'est pas dans leur habitude de donner la communion à des fidèles inconnus sans leur poser de question (contrairement à ce qui se fait chez les catholiques).

On peut également ajouter que jusqu'à une époque très récente, la règle était la même dans l'Eglise catholique (on ne donne la communion qu'à des catholiques), même si dans les pays "partagés" entre catholiques et orthodoxes de toutes "familles", on a toujours eu plus ou moins des cas d'inter-communion.

Par contre, si ces 2 personnes (chrétien maronite - donc catholique - et grec-orthodoxe) veulent se marier, dans quelle Eglise veulent-ils le faire? Il doit y avoir soit conversion de l'une des parties à l'Eglise de l'autre, soit dispense pour un mariage mixte chez les responsables des 2 Eglises concernées. Du côté catholique, il me semble que la dispense est facilement accordée, mais il faut s'engager à élever les enfants dans la foi catholique. Du coté orthodoxe, elle peut l'être, avec obligation d'élever les enfants selon la foi orthodoxe... ou bien le prêtre peut exiger la conversion à l'orthodoxie (même si c'est difficilement praticable dans un pays qui n'est pas traditionnellement orthodoxe). Ca va aussi dépendre de la juridiction dont il dépend, l'Orthodoxie est beaucoup moins unie que l'Eglise catholique de ce côté-là.

Bref, à leur place, je réfléchirais sérieusement à ces questions.

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Altior
Senator
Senator
Messages : 747
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Demande d'une chrétienne choquée

Message non lupar Altior » jeu. 09 mai 2013, 8:01


On peut également ajouter que jusqu'à une époque très récente, la règle était la même dans l'Eglise catholique (on ne donne la communion qu'à des catholiques), même si dans les pays "partagés" entre catholiques et orthodoxes de toutes "familles", on a toujours eu plus ou moins des cas d'inter-communion.
La règle EST la même. La communion catholique est pour les catholiques, pas pour les "chrétiens" en général. C'est le canon 844 du Codex Iuris Canonici. Que "L'Eglise qui est en France" s'en fiche de celui-ci, tout comme on s'en fiche des canons en général au nom d'un "amour d'autrui" mal compris c'est complètement autre chose. En Roumanie, d'où je suis originaire, nul prêtre catholique ne communie pas des orthodoxes. Ce n'est pas question de "pays partagé", c'est question de discipline éclesiale.

Christus resurrexit!
Altior.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7851
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Demande d'une chrétienne choquée

Message non lupar Christophe » jeu. 09 mai 2013, 8:50

Can. 844 - § 1. Les ministres catholiques administrent licitement les sacrements aux seuls fidèles catholiques qui, de même, les reçoivent licitement des seuls ministres catholiques, restant sauves les dispositions des §§ 2, 3 et 4 du présent canon et du ⇒ can. 861, § 2.

§ 2. Chaque fois que la nécessité l'exige ou qu'une vraie utilité spirituelle s'en fait sentir, et à condition d'éviter tout danger d'erreur ou d'indifférentisme, il est permis aux fidèles qui se trouvent dans l'impossibilité physique ou morale d'avoir recours à un ministre catholique, de recevoir les sacrements de pénitence, d'Eucharistie et d'onction des malades de ministres non catholiques, dans l'Église desquels ces sacrements sont valides.
§ 3. Les ministres catholiques administrent licitement les sacrements de pénitence, d'Eucharistie et d'onction des malades aux membres des Églises orientales qui n'ont pas la pleine communion avec l'Église catholique, s'ils le demandent de leur plein gré et s'ils sont dûment disposés; ceci vaut aussi bien pour les membres d'autres Églises qui, au jugement du Siège Apostolique, se trouvent pour ce qui concerne les sacrements dans la même condition que les Églises orientales susdites.
§ 4. En cas de danger de mort ou si, au jugement de l'Évêque diocésain ou de la conférence des Évêques, une autre grave nécessité se fait pressante, les ministres catholiques peuvent administrer licitement ces mêmes sacrements aussi aux autres chrétiens qui n'ont pas la pleine communion avec l'Église catholique, lorsqu'ils ne peuvent pas avoir recours à un ministre de leur communauté et qu'ils le demandent de leur plein gré, pourvu qu'ils manifestent la foi catholique sur ces sacrements et qu'ils soient dûment disposés.
§ 5. Dans les cas dont il s'agit aux §§ 2, 3 et 4, l'Évêque diocésain ou la conférence des Évêques ne porteront pas de règles générales sans avoir consulté l'autorité compétente, au moins locale, de l'Église ou de la communauté non catholique concernée.

:arrow: http://www.vatican.va/archive/FRA0037/__P2Q.HTM
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1612
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Demande d'une chrétienne choquée

Message non lupar archi » jeu. 09 mai 2013, 9:01


On peut également ajouter que jusqu'à une époque très récente, la règle était la même dans l'Eglise catholique (on ne donne la communion qu'à des catholiques), même si dans les pays "partagés" entre catholiques et orthodoxes de toutes "familles", on a toujours eu plus ou moins des cas d'inter-communion.
La règle EST la même. La communion catholique est pour les catholiques, pas pour les "chrétiens" en général. C'est le canon 844 du Codex Iuris Canonici. Que "L'Eglise qui est en France" s'en fiche de celui-ci, tout comme on s'en fiche des canons en général au nom d'un "amour d'autrui" mal compris c'est complètement autre chose.
Euh...
§ 3. Les ministres catholiques administrent licitement les sacrements de pénitence, d'Eucharistie et d'onction des malades aux membres des Églises orientales qui n'ont pas la pleine communion avec l'Église catholique, s'ils le demandent de leur plein gré et s'ils sont dûment disposés; ceci vaut aussi bien pour les membres d'autres Églises qui, au jugement du Siège Apostolique, se trouvent pour ce qui concerne les sacrements dans la même condition que les Églises orientales susdites.
On peut trouver cette règle discutable, mais elle permet bien de communier les Orthodoxes, sans distinction, et donc pas seulement ceux des Eglises où l'intercommunion est habituelle voire ceux des Eglises qui ont un accord écrit pour l'intercommunion (Eglise syriaque il me semble).

Après, un fidèle orthodoxe (dont l'Eglise ne fait pas partie des 2 catégories précédentes) qui applique ce que demande sa propre Eglise, ne devrait pas aller demander les sacrements chez les catholiques, ce qui explique probablement que les ministres catholiques roumains n'aient pas l'occasion d'appliquer ce Canon 884 §3.

Dans l'autre sens, un fidèle catholique ne devrait pas se présenter à la communion dans une Eglise orthodoxe sans au minimum avoir demandé préalablement l'accord au prêtre. On ne vient pas prendre l'Eucharistie "en douce" en ignorant la communauté ecclésiale où on se trouve.

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Altior
Senator
Senator
Messages : 747
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Demande d'une chrétienne choquée

Message non lupar Altior » jeu. 09 mai 2013, 9:03

§ 3. Les ministres catholiques administrent licitement les sacrements de pénitence, d'Eucharistie et d'onction des malades aux membres des Églises orientales qui n'ont pas la pleine communion avec l'Église catholique, s'ils le demandent de leur plein gré et s'ils sont dûment disposés; ceci vaut aussi bien pour les membres d'autres Églises qui, au jugement du Siège Apostolique, se trouvent pour ce qui concerne les sacrements dans la même condition que les Églises orientales susdites.
Bon. Point marqué. En regardant les premiers méssages, je vous pose une autre question: où est-il écrit qu'un catholique peut communier dans une église orthodoxe ?

Si nulle part, alors le refus du prêtre orthodoxe n'est pas conforme seulement aux canon orthodoxes, mais conforme aux canons catholiques en vigueur.

A mon avis, le désir d'unité n'as rien a voir avec le relativisme confessionel, donc ne rend pas légitime la demande d'un catho de communier hors Eglise.

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1612
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Demande d'une chrétienne choquée

Message non lupar archi » jeu. 09 mai 2013, 9:26

Bon. Point marqué. En regardant les premiers méssages, je vous pose une autre question: où est-il écrit qu'un catholique peut communier dans une église orthodoxe ?
La réponse est déjà dans le Canon 844 cité intégralement par Christophe:
§ 2. Chaque fois que la nécessité l'exige ou qu'une vraie utilité spirituelle s'en fait sentir, et à condition d'éviter tout danger d'erreur ou d'indifférentisme, il est permis aux fidèles qui se trouvent dans l'impossibilité physique ou morale d'avoir recours à un ministre catholique, de recevoir les sacrements de pénitence, d'Eucharistie et d'onction des malades de ministres non catholiques, dans l'Église desquels ces sacrements sont valides.
Ce n'est donc pas sans réserve, mais la "nécessité", la "vraie utilité spirituelle" et le "danger d'erreur ou d'indifférentisme" sont manifestement laissés à l'appréciation de chacun.
Ceci dit, dans le cas mentionné au début du fil, je n'ai pas l'impression que la question ait seulement été posée et je ne serais pas étonné que l'indifférentisme y soit pour beaucoup.

Maintenant, il y a pas mal de pays et d'ethnies (parce que ça concerne aussi les diasporas) où, d'après ce que j'ai souvent lu, les fidèles passent indifféremment d'une Eglise à l'autre. Et le cas des couples mixtes doit effectivement aggraver le cas.

Ce qu'il faudrait aussi se demander, c'est si l'indifférentisme n'est pas déjà largement présent chez les fidèles dans leur propre Eglise, tout au moins pour les catholiques (côté orthodoxe, je n'irai pas juger, mais de toutes façons la communion fréquente n'y est pas la norme): allons-nous toujours recevoir l'Eucharistie en étant conscient du Don immense que nous recevons et de notre propre indignité?

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
Phileas Fogg
Censor
Censor
Messages : 127
Inscription : mar. 29 janv. 2013, 14:21

Re: Demande d'une chrétienne choquée

Message non lupar Phileas Fogg » jeu. 09 mai 2013, 11:34

Maintenant, il y a pas mal de pays et d'ethnies (parce que ça concerne aussi les diasporas) où, d'après ce que j'ai souvent lu, les fidèles passent indifféremment d'une Eglise à l'autre. Et le cas des couples mixtes doit effectivement aggraver le cas.
oui oui c'est le cas par exemple de l'église copte (orthodoxe) de Lyon :
les fidèles sont composés de coptes orthodoxes (en toute logique), de l'immigration éthiopienne, (orthodoxe et rarement catholique), d'orientaux (maintenant ils ont une église), de latins mariés à des orientaux (qui alternent), de latins qui se sont pris d'affection pour la communauté, du reste l'église dont ils jouissent leur est prêtée par le diocèse de Lyon. De sorte que la discipline sur ce point est assez souple.

Outre l'indifférentisme, il y aussi la situation propre de l'orthodoxie contemporaine : sans être de mauvaise foi les questions ecclésiologiques sont peut être un peu aussi cultivées et exacerbées... tout simplement pour continuer d'exister, d'avoir une justification à son identité : si vous voulez vous rapprocher des orthodoxes russes, vous aurez à choisir entre fidèles du patriarcat de Moscou / hors frontières / en exil / les deux branches raskolniki / les créations nationales de langue slaves... Tous professants à nos yeux latins la même Foi.
ΦΧΦΠ


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Cinci, VexillumRegis et 9 invités