Semaine de l'unité des chrétiens

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Ivan
Civis
Civis
Messages : 3
Inscription : ven. 13 janv. 2006, 18:27
Localisation : Loire Atlantique
Contact :

Semaine pour l'Unité des Chrétiens

Message non lu par Ivan » mar. 17 janv. 2006, 15:03

En ce jour qui précède la Semaine pour l'Unité des chrétiens, je propose cette méditation faite de la compilation de deux textes orthodoxes.
Puisse ce long texte nous aider dans notre prière.
http://soleilhiver.blogspot.com/2006/01 ... ns-en.html
"J'aime, Seigneur, la beauté de Ta maison et le lieu du séjour de Ta gloire"

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Semaine pour l'unité des chrétiens

Message non lu par jean_droit » mar. 02 janv. 2007, 13:41

Du site de l'archevêché de Paris :

................

Semaine de prière pour l'Unité des chrétiens


Du 18 au 25 janvier 2007

Le thème de la semaine prière de cette année est : « Le Christ fait entendre les sourds et parler les muets » (Mc 7, 37).

De nombreux projets sont en préparation dans les paroisses, en lien avec nos frères chrétiens, une liste des propositions sera mise en ligne sur ce site dans le courant du mois de janvier.

La Cimade (service oecuménique d’entraide), le Réseau chrétien – Immigrés (RCI), l’Eglise Réformée de France en Région Parisienne, la Fraternité orthodoxe et le Festival de la jeunesse orthodoxe, proposent, du 16 au 19 janvier 2007, à l’occasion de la semaine de prière pour l’Unité des chrétiens quatre soirées de rencontre à Paris
Au cours de ces soirées, des étrangers témoigneront de leur vie en France.

Mardi 16 janvier 2007 chez les Protestants
19h30 – 22h30 – au temple du Foyer de l’Ame - 7 bis, rue du Pasteur Wagner 75011 Paris
Rencontre festive - chants gospel & repas du monde - témoignages

Mercredi 17 janvier 2007 chez les Catholiques
19h – 21h – à l’église St Leu – 92, rue Saint Denis – 75001 Paris
Forum – interventions – témoignages

Jeudi 18 janvier 2007 chez les Orthodoxes
19h – 22h – à la paroisse de la Trinité – crypte de la cathédrale – 12, rue Daru 75008 Paris
Veillée de prière

Vendredi 19 janvier 2007 : cérémonie oecuménique parisienne à 19h15 à Notre Dame de Paris : chants, témoignages, présence de la chorale orthodoxe Saint Silouane.

Benoit Douville
Censor
Censor
Messages : 78
Inscription : ven. 26 janv. 2007, 14:35

Message non lu par Benoit Douville » ven. 26 janv. 2007, 17:45

Effectivement, c'est une semaine très importante. Benoît XVI a parlé brièvement de la Semaine de prière pour l'Unité des chrétiens, annonçant qu'il avait l'intention d'en parler plus longuement le 25 janvier, avec les délégations oecuméniques qui seront unies dans la prière à Saint Paul hors les Murs.

Evoquant la ''semaine de prière pour l’unité des chrétiens'', célébrée comme chaque année du 18 au 25 janvier, le pape a invité les fidèles à venir “nombreux“ à la cérémonie des Vêpres qu’il présidera le 25 janvier prochain dans la basilique romaine de Saint-Paul hors-les-murs pour clore la Semaine de prière l’unité des chrétiens. Une cérémonie en présence de représentants des différentes confessions chrétiennes, au jour de la fête de la Conversion de saint Paul.

Il précise qu'à cette occasion, il a l'intention d'explorer plus longuement le texte de l'évangile proposé pour cette Semaine.

"L’œcuménisme est une expérience profonde de dialogue, s'écouter, se parler, se mieux connaître. Un devoir que tous peuvent réaliser, spécialement en ce qui regarde l'oecuménisme spirituel et le partage de tout ce qui est possible entre chrétiens. Je souhaite que le désir d’unité, traduit en prière et en collaboration fraternelle pour alléger les souffrances de l’homme, puisse se diffuser toujours plus au niveau des paroisses et des mouvements ecclésiaux, et parmi les instituts religieux“.

"Que Marie aide tous les fidèles à s'ouvrir au Christ, à la communication réciproque dans la charité et la vérité, pour devenir en lui un seul coeur et une seule âme (Act. 4.32) "

Source: Le Vatican

Salutations

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Dans le cadre de la semaine de l'unité des chrétiens

Message non lu par jean_droit » mer. 31 janv. 2007, 14:31

Reproduit du message électronique hebdomadaire de l'Eglise Notre Dame de Pentecôte de la défense :

..................

Apports réciproques des différentes confessions chrétiennes

Un dialogue entre le Pasteur Andreas Lof, d'Asnières Bois Colombes et le
Père Richard Escudier, Curé de Saint-Augustin, Vicaire épiscopal du
Diocèse de Paris et délégué diocésain à l'œcuménisme, en réponse à
la question: "Qu'a apporté à chacun la confession de l'autre?".

Le Pasteur Lof est hollandais issu d'une famille protestante très
pratiquante, mais a eu ensuite un parcours très atypique! Très marqué par
un séjour à Taizé à 21 ans, il a fait le choix de poursuivre ses études
de théologie à la Faculté catholique de Nimègue. Il est en France depuis
15 ans et marié à une catholique: il connaît donc bien tous les problèmes
des couples mixtes, notamment au niveau de l'éducation des enfants.

Il confesse avoir beaucoup reçu de l'Église Catholique, tant au plan
intellectuel - avec notamment la lecture des PP Varillon et Sesboué - qu'en
raison de sa collaboration avec des ordres religieux, son séjour dans une
paroisse catholique et, depuis qu'il est en France, par ses rapports avec les
communautés nouvelles, en particulier le Chemin Neuf.

Sa vision de l'Église a été transformée par Vatican II et la définition
de celle-ci comme Peuple de Dieu en marche dans l'histoire; également par le
rôle dévolu aux laïcs, la liberté religieuse, la place des autres
religions. Dans le contexte du Concile: l'engagement des catholiques dans le
monde auprès des pauvres en Amérique du Sud et la théologie de la
libération, le dialogue avec les cultures en Afrique et en Inde... par
exemple. Il apprécie sa spiritualité, à travers la vie monastique et les
exercices de Saint-Ignace; également sa grande diversité (autant qu'à
l'intérieur du protestantisme) avec notamment des Catholiques vivant leur
foi de manière personnelle en s'appuyant sur la lecture de la Bible.

Il se dit sensible aux lieux de souffrance, de tensions comme les remous et
débats autour de l'héritage de Vatican II (quelle fidélité? le sort de la
théologie de la libération), la place de la femme, le divorce,
l'homosexualité, les mouvements charismatiques face au catholicisme social,
le manque de prêtres la difficulté culturelle à accueillir des prêtres
étrangers, le poids de la responsabilité individuelle d'un prêtre devant
la charge de paroisses nombreuses, l'absence d'intérêt de la majorité des
catholiques à l'égard de l'œcuménisme, les difficultés de la minorité
"sociale" à se faire entendre, le renforcement identitaire récent notamment
chez les jeunes prêtres... la revendication du latin. Et ses craintes sur
l'objet de ce renforcement identitaire: s'agit il de dire sa foi, ce qui
serait très bien ou de revenir sur les acquis de Vatican II?

Il reconnaît avoir beaucoup reçu de l'Église Catholique, notamment au
niveau de l'Eucharistie vécue comme lieu du Christ ressuscité qui nous
donne sa paix à partager avec les autres, à celui de la dimension de vie
intérieure (le silence intérieur de la vie monastique, les exercices de
discernement spirituel) et de la spiritualité (suivre le Christ comme
corollaire de foi en-Christ...).

Pour lui, malgré les réticences de nos Églises à l'unité, l'œcuménisme
va de soi, dans une fidélité commune à Jésus-Christ. "A chacun de nous,
dès aujourd'hui d'être porteur de réconciliation devant le scandale de la
division des chrétiens".

Le Père Escudier, héritier d'une longue tradition familiale à Paris et
incardiné dans ce diocèse, a été au séminaire à Rome où il a
découvert l'œcuménisme, tant au plan intellectuel que théologique. C'est
à Saint-Antoine de Padoue dans le cadre de la commission œcuménique du
15ème arrondissement de Paris, qu'il est entré de plein pied dans la
réalité du terrain en accompagnant des communautés avec des pasteurs et
des prêtres orthodoxes. Délégué diocésain depuis 6 ans, il est le
témoin à Paris d'une demande d'œcuménisme à partir d'un noyau de 300
personnes appartenant à des générations proches de Vatican II; il est en
relation confiante avec le Pasteur Gilles Daudé, participe à la Commission
Régionale et collabore avec ses collègues d'Evry et de Nanterre.

Pour lui, l'œcuménisme est un enjeu décisif pour nos Eglises, enjeu qui
malheureusement souffre d'indifférence en raison peut-être d'une
polarisation du moment sur l'inter-religieux. Il y a entre nous des dons à
échanger dans le droit fil de Jean XXIII "ce qui nous unit est plus fort que
ce qui nous divise" et de Jean-Paul II. Cela nous rejoint au niveau de la
mission ainsi le Cardinal Kasper insiste sur le caractère irréversible de
l'œcuménisme et considère que - face aux tentations identitaires ou
intégristes - il ne s'agit pas d'une "matière à option" mais d'une
dimension essentielle de nos Églises dont le responsable ne peut être que
l'Évêque. Malgré les "vents contraires", cette dimension a toute la
confiance de nos évêques.

Richard Escudier confesse avoir beaucoup reçu des protestants au niveau:
d'abord de l'importance de la Parole et de l'objectif de la prédication:
libérer le passage de la Parole, laisser la Parole agir - comme le rappelait
Dietrich Bonhöffer-; ensuite de la foi en Dieu: Lui seul " justifie "et la
disponibilité à l'égard de la grâce (l'essentiel du message chrétien)
enfin de la dimension du salut. A Ratisbonne, Benoît XVI vient d'insister
sur la justification et l'apport des réformateurs Luther, Calvin sur ce
point; les protestants ont su désenclaver la Parole rigidifiée par la
scolastique jusqu'au milieu du siècle dernier. Toute théologie doit revenir
au cœur de la Révélation, voici ce que les réformateurs nous ont rappelé,
à nous Catholiques.

Il insiste sur l'apport des Églises évangéliques, avec leur sens de
l'Esprit Saint, "le souffle de la grâce"... mais aussi de l'eschatologie,
"le retour du Christ"; c'est un point également sensible pour les
Orthodoxes, avec leur aptitude à recevoir l'Unité comme un don de Dieu,
déjà acquis. Quand nous la voulons, nous la vivons déjà!

Comment vivre l'inter-communion sans vivre une "communion du désir",
eschatologiquement remise dans les mains de Dieu? Sans même communier à la
même table que l'autre, on peut la vivre avec Lui! Il faut travailler dans
l'Espérance...

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Semaine de l'unité des chrétiens

Message non lu par jean_droit » dim. 20 janv. 2008, 19:29

Nous voilà dans la semaine de l'unité des chrétiens.
Cent ans que l'on prie pour l'unité des chrétiens ! Hum !
Et j'ai l'impression que cette cause a, un peu, du plomb dans l'aile.
Hier matin mon curé a centré le sermon sur ce sujet.
Il a, plus ou moins dit ce que je pense :
Le rapprochement avec les autres confessions chrétiennes ne doit pas se faire au détriment de notre foi.
Trois fois de suite il a parlé du "relativisme".
C'est peut être le moment, avec notre Pape, de ré-examiner cette cause pour lui donner un nouveau sens.
Il me semble qu'il nous faut essayer de nous rapprocher de ceux qui nous sont les plus proches sans négliger l'ensemble de la communauté des chrétiens.
D'abord avec les catholiques qui sont en communion avec Rome. Il me semble curieux que ceux ci, qui sont dans l'Eglise, soient rejetés par cette même Eglise. A nous tous de leur tendre les mains sinon notre prière pour l'oecuménisme est idéologique ou hypocrite et elle peut durer 100 ou 200 ans.
Puis, bien sûr, avec les catholiques séparés de Rome. Soutenons les efforts constants du Saint Siège depuis 20 ans pour recréer les conditions de la communion. Efforts qui n'ont jamais cessé. Surtout actuellement avec Benoît XVI.
Ensuite les orthodoxes. Sujet débattu par ailleurs. Soyons dans l'Espérance ! Une grande espérance !
Enfin avec les protestants : A mon sens on s'est "planté" dans nos rapports avec eux. On a voulu de vive force rapprocher notre foi de la leur avec tous les dégats que cela a provoqués chez nous et, peut être, chez eux. Par générosité on a oublié qu'ils étaient là pour protester. Il suffit, à mon avis, de considérer que nous sommes les uns et les autres "disciples du Christ" et prier Le Seigneur ensemble quand nous le pouvons. Excellent exercice qui nous interpelle, d'ailleurs, en creux, sur la foi et notre foi.
Et espérer que les points de vue se rapprochent ce qui est très, très lentement le cas.
Prions et agissons !

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Et pendant ce temps

Message non lu par jean_droit » jeu. 24 janv. 2008, 9:43

Lu dans le Forum catholique :

..................

Etant confronté à un problème que beaucoup d'entre vous ont sans doute déjà connu, je sollicite (outre une caisse de dynamite ) vos prières.

Il serait en effet utile (pour quelques uns) de prier pour ce curé d'une paroisse parisienne, qui avait autorisé la célébration d'une messe de fiançailles dans une de ses chapelles sans aucun problème... Jusqu'à ce qu'il se rende compte -fort tard- que le prêtre qui dirait la messe était fiché pour "fréquentation de groupes flous" (comprendre tradis) ...
Bref, il suspend son accord jusqu'à nouvel ordre, dans des circonstances qu'il n'est pas utile/sain de développer ici, et agit de façon fort discutable.
J'ajoute que le prêtre "douteux" ne fait pas partie des "groupes" qui n'ont pas droit de cité officiellement.

Cette période est censée être une période de rapprochement, et "il s’agit de parvenir à une réconciliation interne au sein de l’Eglise" et je croyais qu'il fallait "faire tous les efforts afin que tous ceux qui désirent réellement l’unité aient la possibilité de rester dans cette unité ou de la retrouver à nouveau" ... Alors ostraciser même ceux qui n'ont aucune raison de l'être, au nom de rapports avec des gens qui le sont pour de mauvaises raisons, je trouve ça plutôt fort en café !
Hélas je suis à 200 km de là, donc je ne peux même pas aller voir le curé entre quat'zieux, alors qu'il y en aurait urgemment besoin, vu ce qu'il fait et comme le temps presse... Ne restent ainsi plus que les voies de la prière ou de la dynamite (la basilique étant belle, je vais éviter ).

Désolé d'étaler ma vie, mais si ce problème en particulier ne touche que très peu de personnes, je sais que je ne suis pas la seule victime de ce type de comportements, même à l'heure actuelle où on se dit que tout à changé et que tout est beau.

Merci, donc, chers liseurs, de vos prières.
Et puisse ce curé être soudainement frappé par la grâce (aïe).

.................

Cette semaine est la semaine de l'unité des chrétiens et non celle des l'unité des catholiques ...

Nuance !

Nous avons compris !

Avatar de l’utilisateur
Richard C
Censor
Censor
Messages : 102
Inscription : lun. 02 juil. 2007, 15:33
Contact :

Reportage photos de la rencontre oecuménique

Message non lu par Richard C » ven. 08 févr. 2008, 1:18

Reportage photos de la rencontre oecuménique

Des chrétiens de la région de Sherbrooke s'étaient rassemblés dimanche le 27 janvier 2008 dans le câdre de la semaine de prière pour l'unité des chrétiens à l'église anglicane St. George's, sous la Co-présidence du Rév. Michael Canning, pasteur de St. George's et de Annie Laberge, de la Famille Marie-Jeunesse.

L'Homélie fut prononcée par l'Abbé Daniel Croteau, curé de la paroisse du Précieux-Sang.

Voici quelques photos que j'ai prises a cette occasion:
http://ofs-de-sherbrooke.over-blog.com/ ... 63777.html

P.S. Je croyais vous en avoir fait part ?? mais non ... j'ai rien trouvé

Avatar de l’utilisateur
ancilla
Censor
Censor
Messages : 163
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 2:24
Localisation : sur le coeur de Jésus
Contact :

Semaine de l'unité des chrétiens, Pasteur Soro sur Haïti

Message non lu par ancilla » mar. 19 janv. 2010, 22:15

semaine de l'unité des chrétiens Pasteur Soro Haiti:que pouvons nous comprendre Aujourd'hui à 21:13

--------------------------------------------------------------------------------

Haïti : Que pouvons-nous comprendre ?



Le monde entier est troublé par ce que vit l'Haïti en ce moment, tout le monde a mal et veut vraiment aider cet île qui a subit une catastrophe naturelle très meurtrière : un séisme.
J'ai été très attristé quand j'ai appris cette nouvelle au journal en début de semaine passée, j'aime ce pays, j'ai même des amis haïtiens qui y vivent actuellement, jusqu'à présent aucune nouvelle, mais par la prière je sais que notre Dieu s'occupe d'eux.

Vous savez, nous ne devons pas voir ce que vit l'HaÏti en ce moment comme le voit le monde entier, nous qui lisons la Bible et qui sommes assez avertis sur les évènements futurs de ce monde, nous savons bien ce qui se passe, car tout a été prédit dans la parole de Dieu :
Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres: gardez-vous d'être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. Une nation s'élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre . Tout cela ne sera que le commencement des douleurs. Alors on vous livrera aux tourments, et l'on vous fera mourir; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom. Alors aussi plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres. Plusieurs faux prophètes s'élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens. Et, parce que l'iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé . Matthieu 24:6-13

Il faut que nous comprenions que nous sommes en plein dans une période annoncée par la BIBLE, la période qui précède la fin des temps qui sera marquée par le retour de JESUS CHRIST notre Seigneur. Ces temps que nous vivons sont mauvais, rien ne pourra plus s'arranger dans le futur comme plusieurs faux prophètes le prédisent, le monde ira de mal en pire et les catastrophes naturelles, les guerres, les épidémies, la famine etc…se succèderont pour arracher la vie à des milliers de personnes : Tout cela ne sera que le commencement des douleurs … Matthieu 24:6 .
L'Haïti souffre aujourd'hui, hier c'était les Etats Unis le 11 Septembre 2001 passé avec les tours détruites, et la côte d'Ivoire avec la guerre civile, un pays dont personne ne pouvait croire qu'il subirait un jour une guerre civile, le pays de la PAIX comme tout le monde l'appelait, il y avait aussi le formidable tsunami qui, le 26 décembre 2004, a dévasté une grande partie des rivages septentrionaux de l'océan Indien et plein d'autres calamités qui ont conduit à la mort des centaines et des milliers de personnes.

… Quand vous voyez un nuage se lever à l'occident, vous dites aussitôt: La pluie vient. Et il arrive ainsi. Et quand vous voyez souffler le vent du midi, vous dites: Il fera chaud. Et cela arrive. Hypocrites! vous savez discerner l'aspect de la terre et du ciel; comment ne discernez-vous pas ce temps-ci? Luc 12:54-57

Mes amis, le temps n'est pas à plaisanter avec notre marche chrétienne, le temps n'est pas à se laisser distraire par les choses inutiles de ce monde qui nous perdront surement. Ces haïtiens qui sont morts la semaine passée et qui continuent de mourir à cause de ce séisme, n'avaient pas prévu mourir, ils ont été surpris. Ne vous dites pas que ces choses ne vous arriveront jamais et que ce sont des choses qui arrivent seulement qu'aux autres ; ah NON, ce n'est que le début des violentes calamités qui vont s'abattre sur la terre et ses habitants, la parole de Dieu est formelle là-dessus, aucun de nous n'est à l'abri d'une épidémie, d'un séisme, d'une guerre civile, d'une éruption volcanique, d'un tsunami, de la famine, etc…

Et il me dit: Ne scelle point les paroles de la prophétie de ce livre. Car le temps est proche. Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu'est son œuvre. Je suis l'alpha et l'oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville! Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge! Apocalypse 22:11-15.

Accrochons-nous davantage du Seigneur Jésus, sortons du milieu des pécheurs et rangeons nos vies. Personne n'est à l'abri du malheur, même les chrétiens, car de même que la bénédiction touche les bons et les méchants, de même aussi le malheur frappe tout le monde. Parmi ces morts en Haïti, il y avait des bons et des méchants, mais nous, nous savons en tant que chrétiens que le plus important n'est pas la manière dont nous mourons, ni la vie que nous avons sur cette terre, mais plutôt la Vie après cette vie.

Pratiquons la justice de Dieu, lavons nos robes régulièrement et faisons l'œuvre de Dieu, car les temps sont mauvais et ils continueront à être mauvais jusqu'au retour de notre Seigneur JESUS CHRIST !

Restons en prière pour l'Haïti !


Auteur : Pasteur Donald SORO | Parler à un Conseiller NYCO

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Semaine de l'unité des chrétiens, Pasteur Soro sur Haïti

Message non lu par Christophe » mer. 20 janv. 2010, 9:18

Bonjour Ancilla, avez-vous l'autorisation pour reproduire ce texte du Pasteur Donald SORO ? Sinon, merci de vous limiter à une citation, et d'indiquer un lien vers la source.

Bien à vous
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
Donald
Barbarus
Barbarus

Re: Semaine de l'unité des chrétiens, Pasteur Soro sur Haïti

Message non lu par Donald » mer. 27 janv. 2010, 12:18

Je suis DOnald SORO et je ne vois aucun problème à ce qu'elle copie mes textes en intégralités sans mentionner de lien. Le but est que ces textes que j'écris chaque semaine soient lues.
mon email godson18@gmail.com

SHalom à tous

Avatar de l’utilisateur
Aldous
Barbarus
Barbarus

Semaine pour l’Unité des Chrétiens

Message non lu par Aldous » ven. 21 janv. 2011, 13:10

Samedi 22 janvier 2011
à 15h – suivi d’un goûter fraternel
Dans l’église Saint-Ferdinand-des-Ternes 27, rue d’Armaillé 75017 Paris


Dans le cadre de la Semaine pour l’Unité des Chrétiens: 3ème concert des Églises apostoliques d’Orient et d’Occident.

Plus de 15 chorales de communautés différentes participent : chorales chaldéenne, éthiopienne, ukrainiennes, russes orthodoxes, croate, copte orthodoxe, syro-malabare, kabyle, arménienne, indiennes, choeur grégorien de femmes…

Ce concert sera exceptionnel par la diversité de ses acteurs : jamais autant de chorales aussi diverses ne seront rassemblées ainsi à Paris.

http://eecho.fr/?p=2709

Image

http://www.oikoumene.org/fr/programmes/ ... tiens.html

Avatar de l’utilisateur
Ignace
Ædilis
Ædilis
Messages : 32
Inscription : mer. 05 janv. 2011, 14:14

Re: Semaine pour l’Unité des Chrétiens

Message non lu par Ignace » ven. 21 janv. 2011, 14:38

J'ai une question à vous poser: comment vivez-vous tous les jours cette unité des chrétiens. Y travaillez-vous? Fréquentez-vous d'autres chrétiens et témoignez-vous de votre catholicité?
“Tu ne dois pas t’imaginer que je suis malheureux: je ne le serais plus jamais”

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

L'Eglise fête : semaine pour l'unité des chrétiens

Message non lu par etienne lorant » lun. 21 janv. 2013, 12:27

Lettre aux Hébreux 5,1-10.

Il en est bien ainsi pour le Christ : quand il est devenu grand prêtre, ce n'est pas lui-même qui s'est donné cette gloire ; il l'a reçue de Dieu, qui lui a dit : Tu es mon Fils, moi, aujourd'hui, je t'ai engendré,
et qui déclare dans un autre psaume : Tu es prêtre pour toujours selon le sacerdoce de Melkisédek.
Pendant les jours de sa vie mortelle, il a présenté, avec un grand cri et dans les larmes, sa prière et sa supplication à Dieu qui pouvait le sauver de la mort ; et, parce qu'il s'est soumis en tout, il a été exaucé.
Bien qu'il soit le Fils, il a pourtant appris l'obéissance par les souffrances de sa Passion ;
et, ainsi conduit à sa perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent la cause du salut éternel.
Car Dieu l'a proclamé grand prêtre selon le sacerdoce de Melkisédek.
.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 2,18-22.
Comme les disciples de Jean Baptiste et les pharisiens jeûnaient, on vient demander à Jésus : « Pourquoi tes disciples ne jeûnent-ils pas, comme les disciples de Jean et ceux des pharisiens ? »
Jésus répond : « Les invités de la noce pourraient-ils donc jeûner, pendant que l'Époux est avec eux ? Tant qu'ils ont l'Époux avec eux, ils ne peuvent pas jeûner.
Mais un temps viendra où l'Époux leur sera enlevé : ce jour-là ils jeûneront.
Personne ne raccommode un vieux vêtement avec une pièce d'étoffe neuve ; autrement la pièce neuve tire sur le vieux tissu et le déchire davantage.
Ou encore, personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement la fermentation fait éclater les outres, et l'on perd à la fois le vin et les outres. A vin nouveau, outres neuves. »


Bien qu'ils aient entendu le Baptiste leur désigner le Christ, les disciples de Jean restent avec lui et ne suivent pas Jésus; de même, les pharisiens, devant la nouveauté de l'enseignement, se retranchent dans les pratiques - et donc, les uns comme les autres jeûnent, pour une raison ou une autre. C'est ici que commence la division qui ira jusqu'à son terme lors du jugement et de la condamnation de Jésus, son rejet définitif.

"Il est venu chez les siens,et les siens ne l'ont pas reçu. Mais tous ceux qui l'ont reçu, ceux qui croient en son nom,il leur a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu. Ils ne sont pas nés de la chair et du sang,ni d'une volonté charnelle, ni d'une volonté d'homme :ils sont nés de Dieu."

En cette semaine de prière pour l'unité des chrétiens, je me dis qu'il faudrait que chacun de nous interroge son coeur pour savoir quelle religion notre coeur veut pratiquer. Dans le temps que nous vivons, et que nous vivrons quelques temps encore, comme elle serait bienvenue, l'unité des chrétiens dans une foi d'amour de Dieu et de reconnaissance du prochain !

Je joins sous le spoiler le texte intégral de la Nième lettre du Vatican aux Lefebvristes visant toujours à une réconciliation. Certains passages m'ont vraiment "remué" - on sent vraiment la démarche de réconciliation ... mais aussi la douleur.

[+] Texte masqué
http://blog.lefigaro.fr/religioblog/201 ... la-le.html

«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Unité des chrétiens : Benoit XVI à St-Paul-hors-les-murs

Message non lu par etienne lorant » lun. 28 janv. 2013, 18:10

Le pape a présidé les vêpres de clôture de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, ce 25 janvier 2013, solennité de la conversion de saint Paul, en la basilique de Saint-Paul-hors-les-murs.



Arrivant devant l’autel, le pape s’est brièvement recueilli avant de rejoindre son fauteuil blanc et or, en saluant le groupe des cardinaux et des archevêques de la Curie, qui un à un se découvraient devant lui.
Le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, a prononcé le message d’accueil, remerciant les participants, parmi lesquels des étudiants d’Institut œcuménique, et la Commission mixte de dialogue théologique entre l'Eglise catholique et les Eglises orthodoxes orientales, qui a rencontré le pape dans la matinée.
Il a également exprimé sa reconnaissance à Benoît XVI, qui manifestait par sa présence « combien lui tient à cœur la recherche œcuménique ». Il a rappelé que la recherche de l’unité « n’est pas seulement une aspiration de l'humanité » mais correspond « à la volonté du Seigneur ».

La célébration des vêpres proprement dites s’est ouverte par l’hymne « Excelsam Pauli Gloriam », plongeant l’assemblée dans la beauté de la liturgie, par les voix du chœur, l’accompagnement à l’orgue, le tout rehaussé par la solennité du lieu, dans un décor lumineux : tout participait à cette prière fervente pour l’unité.
Après les psalmodies des Psaumes 115 et 125, le chœur a entonné le cantique tiré de la lettre aux Ephésiens (1, 3-10) habituellement chanté aux vêpres et dont les mots raisonnaient d’une façon particulière pour les chrétiens rassemblés ce soir : « Il nous dévoile ainsi le mystère de sa volonté, selon que sa bonté l'avait prévu dans le Christ : pour mener les temps à leur plénitude, récapituler toutes choses dans le Christ, celles du ciel et celles de la terre ».
La célébration s’est poursuivie par deux lectures, l’une étant celle prévue par la liturgie classique (1 Co 15, 9-10), l’autre étant le passage du prophète Michée qui a inspiré le thème de la Semaine de prière pour l'unité 2013 « Que nous demande le Seigneur ? De marcher avec Lui dans la justice et la bonté » (Michée 6,6-8).
Dans son homélie, Benoît XVI a assuré de sa prière pour l’Inde, pays qui a préparé les méditations de cette année. Thème, a dit le pape, qui appelle à « avancer dans la radicalité de la foi, comme Abraham, confiants en Dieu », mais aussi à « avancer au-delà des barrières, au-delà de la haine, du racisme, et de la discrimination sociale et religieuse ».
Il a invité les chrétiens à « offrir un exemple lumineux dans la recherche de la réconciliation et de la communion en Christ, qui dépasse tout type de division ».
Après le Magnificat, des intentions de prière ont été formulées en russe, grec, anglais, allemand et arabe, suivies du Notre Père et de la bénédiction de Benoît XVI.
[+] Texte masqué
http://www.zenit.org/article-33254?l=french
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités